Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

"La France va rester dans le chômage de masse"

Sans déconner ?

Éric Heyer, représentant de l’Observatoire Français des Conjonctures Économiques, sur France 2 le 14 avril 2016 : « S’il y a bien 1,5 % de croissance, le chômage va baisser, mais très, très, très légèrement. Il y aura une baisse, mais on va rester dans un chômage de masse. Pour retrouver le niveau d’avant-crise qui était de 7 %, il va falloir sept ou huit ans à partir d’aujourd’hui sans épisode de crise ».

 


En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1443101

    Il parait qu’on serait de plus en plus pauvres, mais d’après un reportage télé d’hier soir les voitures neuves seraient de plus en plus chères...45% seraient vendues plus de 25 000 euros . Moi pas comprendre .

     

    • #1443141

      Crédit à la conso peut-être ?
      Et pas seulement pour s’acheter la voiture...


    • #1443165

      Le crédit, bref l’usure + le marketing. Tant qu’il y en aura, on pourra toujours vendre plus pour beaucoup plus. Les conséquences, on les repousse à plus tard, on recule pour mieux sauter.

      Essayez donc de payer votre voiture cash à 25 000 euros.

      Sinon, à part ça, la télé c’est quand même un merveilleux organe de propagande dont les messages et, surtout, les reportages "très objectifs" sont à prendre on ne peux plus avec des pincettes.


    • #1443279

      LLD, peut-être. Mais surtout, on revient à la destruction des "catégories intermédiaires" : ce qu’il faut comparer, c’est le pouvoir d’achat d’un salaire "moyen", par rapport à son équivalent d’il y a 30 ans. Dans ce cas, c’est claire : beaucoup plus de pauvres d’une part, et une oligarchie tirant son pouvoir de la misère même, et qui dopent les ventes de produits de luxe d’autre part. Pour les bagnoles, çà représente un volume développé de grosse berlines allemandes, par exemple.

      Les catégories déclassées, au final, s’endettent d’avantage, lorsque cela leur est encore possible, pour conserver leur niveau de vie, et pour se distinguer de ceux qui ne peuvent même pas tirer la ficelle du crédit. Quand j’étais jeune, on se foutait de la gueule des gars en 205GTI : on les appelaient les "bouffeurs de patates", à cause du coût que représentait l’usage de leur voiture sur leur budget. Ben voilà, maintenant, on est tous des bouffeur de patates, parce qu’on roule en Dacia par obligation, mais on voudrait tous avoir un Q7 (façon de parler, bien sur). Deux perversions sociétales à analyser dans cette phrase.


    • #1444109
      le 15/04/2016 par Georges 4bitbol
      "La France va rester dans le chômage de masse"

      @Badaud
      Tout reportage "télé" n’engage que les naïfs qui y croient.
      Prendre ses informations auprès des médias télé ou journaux dominants, c’est comme s’informer du sort des Palestiniens auprès de "Netanayou".


  • #1443104

    Le chômage de masse est EXIGE PAR LE PATRONAT car il lui coûte moins cher que le plein emploi : quand il y a plein emploi les salariés peuvent exiger et obtenir des augmentations de salaires .

     

    • #1443278

      De toutes façons le plein emploi est un mythe !
      Entre le travail des femmes, l’automatisation des taches (informatique/robotique) ; etc ... Ça parait logique qu’il n’y aura jamais assez d’emplois pour toute la population.

      Les services(tertiaire) c’est bien gentil, mais là aussi, une personne rend "service" à des dizaines,voir centaines, donc le nombre d’emplois est limité.
      Le chomage (ou le salariat) ce sont des faux problèmes, d’une autre époque !

      (mais les idées avancent plus vite que le monde réel,donc ca reste un problème, mais la solution n’est pas là)


    • #1443556

      Le plein emploi n’est pas un mythe. Les suisses y arrivent, et avec un pouvoir d’achat bien plus élevé qu’en France..


  • #1443108

    Le monsieur doit avoir une boule de cristal .


  • #1443118

    Seulement 1,5 % pour commencer à inverser le chômage, même faiblement ?
    Je n’y crois pas.
    D’après certains experts qui eux ne se sont pas trompé sur la crise et son enfoncement ; à 2% de croissance, le taux de chômage se stabilise, et il faut 2.5% pour retomber dans l’emplois.

    Comme le dit Olivier Delamarche depuis pas mal de temps, il serait temps que les sociétés occidentales arrivés à maturité économique se penchent sur comment vivre avec 0.5 ou 1% de croissance.

     

    • #1443284
      le 14/04/2016 par vivelhumanité
      "La France va rester dans le chômage de masse"

      Je rajouterai que la croissance c’est le mythe fondateur du capitalisme.

      Je vous donne la définition de la pyramide de Ponzi :

      Un système de Ponzi est un montage financier frauduleux qui consiste à rémunérer les investissements des clients essentiellement par les fonds procurés par les nouveaux entrants. Si l’escroquerie n’est pas découverte, elle apparaît au grand jour au moment où elle s’écroule, c’est-à-dire quand les sommes procurées par les nouveaux entrants ne suffisent plus à couvrir les rémunérations des clients

      Dite moi si cette définition s’applique au capitalisme.

      Si c’est le cas, alors le capitalisme est la plus grosse arnaque (légale !!!) que l’humanité ait inventé.


    • #1443443

      @vivrehumanite

      Votre définirion : Un système de Ponzi est un montage financier frauduleux qui consiste à rémunérer les investissements des clients essentiellement par les fonds procurés par les nouveaux entrants. Si l’escroquerie n’est pas découverte, elle apparaît au grand jour au moment où elle s’écroule, c’est-à-dire quand les sommes procurées par les nouveaux entrants ne suffisent plus à couvrir les rémunérations des clients

      .. ne s’applique pas au capitalisme.

      En gros, pour prendre des définitions plus exactes :

      - Capitalisme = les moyens de production sont privés
      - Communisme = les moyens de production sont publics

      D’autres me diront qu’on pourrait entrer plus dans le détail mais dans l’idée on est bon.
      En gros, soit on considère que des individus sont capables de gérer les moyens de production (moyennant le respect de quelques règles de bon fonctionnement autour desquels les citoyens se mettent d’accord), soit on considère que ce n’est pas du ressort de l’individu et que l’économie/la production doivent être planifiées. Le vrai débat économique porte donc sur collectivisation vs liberalisation.

      La dérive actuelle qui peut nous conduire à penser à Ponzi vient du fait que les règles de bons fonctionnement que j’ai mentionné ci dessus sont issues de connivences entre les personnes privées qui possèdent de gros moyens de production (lobbies) et les gens qui votent les règles (l’état). Certains lobbies rédigeant carrément les projets de lois à faire passer aux assemblées... Chacun en tire l’interprétation qu’il veut, mais pour moi le défaut ne vient donc pas du capitalisme, mais de la connivence. Interdisons aux élus d’être corrompus et de voter des lois de circonstance ; et alors il n’y aura plus aucun intérêt pour un groupe à monter un lobbie d’influence ; raison pour laquelle il est à mon sens contre productif de manifester contre le patronat. On en vient donc une fois encore au problème politique.


    • #1443542
      le 14/04/2016 par Je suis extrémiste
      "La France va rester dans le chômage de masse"

      Dès qu’il y a un sujet économique on peut être certain que Julien est dans la place. Sous prétexte de défendre la liberté d’entreprendre et les petits patrons (ou les indépendants) il se fera un honneur de défendre le libéralisme intégral (puisque les règles = le communisme pour lui...). Change de disque camarade, le communisme s’est terminé en eau de boudin et le monde sans règles on y est... Faut trouver une voie médiane l’ami...


    • #1444332

      @Je suis extremiste

      Bonjour,

      Ou ai je écrit que je pronais l’absence de règles ?
      C’est bien de carricaturer mon propos, mais ça me fait penser aux méthodes des antifas qui hurlent avec les loups plutot que de discuter avec ceux dont ils ne comprennent pas le point de vue..

      Ce que je dis, c’est que les règles sont actuellement écrites par les mauvaises personnes : des hommes politiques corrompus à la solde de lobbies divers. La preuve : certains lobbies rédigent carrément les textes de loi eux même. On aboutit donc à un chômage de masse, des lois de circonstance, des lois mémorielles, et surtout, des lois qui ne correspondent même pas à la demande du peuple.

      Et j’en dis donc qu’il faut re réfléchir à notre système de règles. D’abord dans la façon de les écrire, en supprimant les connivences entre l’état et les lobbies, ensuite en revenant à des règles simples et accessibles à tous. On dit bien que nul n’est censé ignorer la loi.
      D’autres pays y arrivent très bien, et prouvent qu’il n’est pas nécessaire d’avoir 4000 pages de règles pour avoir le plein emploi et une situation confortable pour les gens. Si d’autres modèles marchent ailleurs, pourquoi ne les analyse t-on pas ?
      Et au passage, c’est aussi avec des règles simples qu’on évite le phénomène dit "d’optimisation fiscale", ou seuls les plus riches peuvent se payer des avocats spécialisés pour naviguer dans des règles complexes. Qui dit règles simples et juste dit que le métier d’avocat fiscaliste est inutile.

      Voilà, maintenant vous pouvez hurler au fascisme, à l’ultraturbolibéralisme débridé, ou argumenter. Je ne mord pas, et je suis même prêt à admettre mes torts :)


    • #1444404
      le 15/04/2016 par Je suis extrémiste
      "La France va rester dans le chômage de masse"

      @Julien : j’aime beaucoup l’idée de faire partie du camp d’en face camarade :)

      Je ne suis pas en désaccord sur les intérêts communs entre toutes ces racailles (voir la décision du Conseil d’État ce jour même concernant le MON810...).

      Ce qui me gêne c’est l’idée insensée que des individus (oui un patron est un être humain, même l’antifa que je suis en est conscient huhu) puissent aller dans le bon sens (s’aider eux-mêmes tout en aidant la collectivité) sans qu’on leur force la main. Le libéralisme est uniquement la liberté d’aller où il y a le plus de pognon à faire. Et le dirigisme économique est souvent un frein. Il DOIT y avoir une ligne entre les deux...

      Après je suis d’accord, le Code du Travail actuel, les syndicats et la différence de statut privé / public est complètement d’un autre temps... Sans compter les intervenants extérieurs (...) qu’un État digne de se nom se devrait de combattre, quitte à perdre des marchés. Il y aura toujours des nationaux pour les remplacer...

      Quand aux entreprises faisant de l’optimisation (saloperie de novlangue) on devrait les interdire purement et simplement d’exercice sur le territoire national. Ça ferait réfléchir même les plus capitalistes...

      Alors je ne hurlerait donc pas au fascisme, puisque pour beaucoup de proches et la majorité des Charlies (j’imagine) j’en suis un moi-même...


    • #1444718

      @Je suis extremiste

      Bonjour,

      Merci alors de ne pas hurler au fascisme :) Sincèrement. On peut être en désaccord sur certains points, il n’empêche que si nous sommes tous deux en recherche de vérité, alors de mon point de vue nous sommes du même camp.

      Bref, sur le fond :

      Le problème de l’économie, c’est qu’il est impossible d’en maitriser tous les aspects : à chaque fois qu’on tourne un bouton, on arrivera peut être à agir sur le paramètre qu’on veut, mais on dérèglera toujours un autre paramètre qu’on a pas prévu. On a eu un exemple récent avec l’embargo russe, sur le papier ça marche, dans la réalité il y a la réplique, et donc des conséquences sur nos éleveurs. Qu’il fixe le prix de telle denrée, ça marchera quelques jours, et puis d’autres conséquences se feront voir, etc. C’est un cercle vicieux sans fin.
      Du coup, de mon point de vue, l’état n’a pas à chercher à agir sur le marché (au sens : prendre part à) pour la raison citée ci dessus : il n’en a pas les compétences, et personne n’a la compétence de tout maitriser. En revanche, son rôle serait plus un rôle d’arbitre : il donne les règles du jeu que chacun doit respecter dans son pays, et une fois ces règles définies il laisse libre court aux individus tout en veillant à ce que chacun respecte ses règles.

      Par exemple, sur l’éducation : il pourrait très bien dire "le cahier des charges, c’est qu’à tel âge un enfant sache faire ceci/cela" puis laisserait la main aux professeurs/directeurs d’établissement sur la stratégie à suivre pour y parvenir ; plutôt que d’imposer une pédagogie et s’imaginer qu’il a pour rôle de "réfléchir à la place" des professeurs. Pourquoi l’état devrait il imposer la méthode d’apprentissage de lecture ? Un professeur est plus compétent pour ça, et sait mieux que l’état comment s’adapter aux élèves.

      Par rapport à l’optimisation, pour moi ce ne sont pas les entreprises qu’il faut interdire. Pour la simple raison que techniquement, elles respectent la loi (c’est justement le métier de l’avocat fiscaliste de s’en assurer). En revanche, l’état pourrait juste rendre l’optimisation impossible. Comment ? En ayant une fiscalité simple, sans niches, sans exceptions, sans "régime particulier". C’est cette complexité qui conduit à l’optimisation, du coup combattons la cause plutôt que la conséquence non ?


  • #1443135
    le 14/04/2016 par Dupif and roll
    "La France va rester dans le chômage de masse"

    Il faut surtout pas se retrouver comme avant la crise !.. Faut juste redistribuer le labeur et le capital. Et vivre cool, sans bousculade et transpiration.


  • #1443139
    le 14/04/2016 par Dupif and roll
    "La France va rester dans le chômage de masse"

    La croissance c’est l’instrument qui produit l’excès d’agitation de l’esclave. Alors l’esclave demande à faire les chose gentiment sans se presser.
    Ce sont des faux concepts.
    Une économie, cela veut dire équilibre et non projection.


  • #1443142
    le 14/04/2016 par Simone Choule
    "La France va rester dans le chômage de masse"

    Encore cette courbe de NAIRU qui, sans être jamais énoncée, s’applique au sein de l’establishment depuis 35 ans.


  • #1443188

    Eh bien nan ! Car ce soir, Magic Flamby va, à la télé sur France 2, inverser en direct la courbe du chômage et pourfendre le Monde de la Finance !


  • #1443199

    Là ou les gens sont crédules c’est que les gouvernements n’ont aucune envie de faire baisser ce chômage. Ce serait très mauvais pour eux en vue des élections à venir si celui ci baissait car une baisse même légère engendrerait une autre baisse pour être crédibles une fois élus l’année prochaine.
    De plus moins de possibilité de faire évoluer les salaires en prétextant aux salariés, estime toi heureux d’avoir du boulot t’as quand même pas envie de te retrouver comme le type au RSA qui galère. Plus de pression, de stress, corvéables à merci, le salariat pour tous ...
    Finalement tout ce que le peuple réclame et estime être mal fait par nos élites, au contraire ils sont en réussite totale vis à vis des objectifs demandés par leurs maitres.

     

    • #1443276

      C’est le patronat qui exige que le chômage de masse soit maintenu, ainsi que l’immigration, toujours pour la même raison : faire baisser le salaire réel .


  • #1443227

    J’appel çà 2 guignols ou 2 marionnettes qui viennent faire du théâtre le matin à la télé ,nous raconter de belles histoires ,faire des prévisions utopiques ,du genre si ma tante en avait ça serait mon oncle . François Hollande sera très attendu dit le journaleux ,je sais pas sur quoi il serait attendu ,sur une démission c’est peut être ce que tout le monde aimerai entendre ,mais malheureusement çà sera pas le sujet. A part çà ce Éric Heyer, représentant de l’Observatoire Français des Conjonctures Économiques connait bien sa partition ,dans des tribus on appel çà des gourous et en France des enfumeurs .C’est sur qu’il vaut mieux jeter sa télé.


  • Une crise c’est quelque chose de passager. Une crise qui dure 30 ans, c’est un systéme.

     

  • #1443566

    Tout ça c’est du blabla, le France ne peut faire que du rafistolage, des réformettes, elle n’a plus les manettes pour jouer sur le chômage étant donner qu’elle a vendu sa souveraineté à l’UE. Sans parler de tout l’argent qui nous passe sous le nez jusque dans les paradis fiscaux.
    Politique monétaire confisquée, politique budgétaire limitée, une dette exponentielle, des banques reines, des actionnaires rois... Que voulez-vous faire sérieusement ? Ces "experts" sont insupportables, tout cela ils devraient le dire mais visiblement ils adhèrent à cet esclavagisme généralisé.

     

  • #1443572

    enfin des promesses tenues !


  • #1443583
    le 14/04/2016 par STEF de MARS
    "La France va rester dans le chômage de masse"

    Moi, ça me fait marrer tous ces débats sur la solution au chômage.
    Le chômage n’est pas un problème isolé, il est l’une des conséquences d’un seul problème : la mise en esclavage du peuple par les financiers.
    Notre pays est un bateau qui prend l’eau et qui coule, et tous ces politiciens qui nous vantent leur propre solution ne sont que des vendeurs de pompes à eau : ils veulent nous faire croire qu’ils vont écoper tout le navire, mais se gardent bien de parler du trou béant qu’il ont fait dans la coque.
    La seule solution, c’est de balancer tous ces traitres par dessus bord, et de colmater nous-même la brèche : retrouver nos frontières, notre souveraineté, notre intégrité... bref, on doit redevenir un pays, un vrai.
    Tous les remèdes proposés par les boutiquiers de l’avant-garde ne sont que du foutage de gueule : ils veulent simplement gagner du temps, parce que le temps c’est de l’argent. Pour prouver que je ne dis pas ça par antisémitisme, je citerai Albert Einstein : Il ne faut pas compter sur ceux qui ont créé les problèmes pour les résoudre.


  • #1443588
    le 14/04/2016 par Slimane Lambert
    "La France va rester dans le chômage de masse"

    Calculer un % entre les dépenses de l’Etat et le PIB du pays est un des plus grands foutages de gueule

    En vrai c’est ca

    d’après wikip :
    Pour 2013, il (budget) représente 386,3 milliards d’euros de recettes et 455,5 milliards d’euros de dépenses, soit un déficit de 69,2 milliards d’euros, soit 3,3 % du PIB1.

    69/386 = 18% de déficit budgétaire

    18%, la on est bon !

     

    • #1443773

      +1 !

      Ce qui explique aussi pourquoi ils veulent tant "de la croissance".
      En faisant croître le PIB, mathématiquement ils baissent le déficit en valeur relative, et même si la valeur absolue continue de grimper !

      Ce qui explique aussi pourquoi ils ont voulu (je crois même que c’est fait dans d’autres pays) entrer l’argent de la drogue et de la prostitution dans le calcul du PIB. Officiellement, c’était pour être plus précis dans la représentation de la richesse du pays :D


    • #1443851

      ce qui signifie tout simplement qu’ils et elles ont déjà mangées les 8 prochaines années de rentrées fiscales, déjà mortifères. CQFD. Et il faudrait ’participer’.. ? On voit clairement qu’on est en butte à une volonté délibérée de gommer ce pays.


  • #1443728
    le 15/04/2016 par AllanQueensean
    "La France va rester dans le chômage de masse"

    "Pas qu’en France", effectivement, mais si l’on ne cite pas que le FMI et que l’on etudie la politique de la BCE, voici ce que l’on apprend : le plein plein-emploi entraine les hausses de prix et de plus faibles productions : c’est l’inflation par la demande. Ce type d’inflation (il y en a d’autres) est un symptôme de surchauffe et accompagne le plein emploi. Les banques centrales modernes ne peuvent accepter ce genre d’évolution : elles freinent la croissance de la demande pour stabiliser les prix. Cette politique s’accompagne d’une hausse de chômage.
    Toutes les banques centrales ne font pas les memes choix. La FED est + accomodante avec l’inflation que la BCE.


  • Je vois pas pourquoi ils arrêteraient de nous enc... vu que personne ou presque n’en à rien à fout...


  • #1443862
    le 15/04/2016 par réveillez-vous
    "La France va rester dans le chômage de masse"

    Pas besoin de boule de cristal

    Y aura pas de croissance...y aura plus jamais de plein emploi , le chômage ne va faire qu’augmenter ...C’est mathématique

    Ceux qui travaillent et se crèvent le cul seront de plus en plus taxés pour faire vivre ceux qui ne travaillent pas...c’est la dure loi du Système..

    On est de plus en plus nombreux sur cette planète...et les machines grignotent tout

    Ce qu’il faut , c’est un effondrement général et la remise des compteurs à zéro

     

    • #1444192

      Passe devant je t en pris . Parcontre arrête de dire que tu travaille pour faire vivre ceux qui ne branle rien , tu travaille pour les banquiers rapaces qui en veulent toujours plus jusqu’à vouloir même ton âme.


  • #1443915
    le 15/04/2016 par VIVELHUMANITE
    "La France va rester dans le chômage de masse"

    Si on prend la religion chrétienne catholique ou orthodoxe,ou bien la religion musulmane( la protestante de mon point de vu n’étant pas une religion mais un outil pour détruire la vraie) ; , il y a tout l’outillage pour faire une économie libre et saine, au service de la majorité.

    Le libéralisme, pour s’imposer, a dû détruire la catholique pour imposer la protestante qui est taillée sur mesure ou encore mieux la maçonnique. Ensuite avec la colonisation, il s’est attaqué à l’islam, soeur jumelle de la religion chrétienne catholique ou orthodoxe. La distruction de l ’islam n’étant pas achevée, on continu à la diaboliser et à y mener des guerres au sein de ces pays, on invente même une fausse religion, le wahabbisme (même schemas que le protestantisme), on crée aussi des Daesh, des alqaida et j’en passe. On met le paquet pour détruire cette religion , le liberalisme n’a que faire de la pitié.

    Pour asservir l’homme à l’économie libérale, il est impératif de le séparer de Dieu, de son âme, de sa nation, de sa famille, de son humanité, de son genre, de son intelligence. Il faut le divertir tout le temps et le stimuler en permanence pour consommer, jeter, aimer, detester. Le maintenir dans un état dépressif et lui susurrer que pour être heureux, il suffit de consommer. Réfléchir, non, pas reflechir, plutot TF1.


  • #1444001
    le 15/04/2016 par super dupont
    "La France va rester dans le chômage de masse"

    rester dans le chomage de masse !!! suremment pas, j’arrive


  • #1444035
    le 15/04/2016 par Bruce marine
    "La France va rester dans le chômage de masse"

    Vers chez moi, le dernier qui a eu un CDI, ben il est pas jeune !


Commentaires suivants