Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le Brexit ouvrira-t-il la voie à un Empire français en Europe ?

Il reste quelques étapes à franchir...

Le Brexit constitue-t-il une opportunité pour un retour de la France sur la scène européenne et même mondiale ? La question est provocatrice, mais mérite d’être posée en ses termes, car il nous reste peu de temps pour faire le « rebond » dont nous avons besoin.

 

Le Brexit et ses conséquences économiques

Selon toute vraisemblance, le Brexit donnera le signal d’une nouvelle crise financière et économique, au moins en Europe mais aussi, très probablement, de taille mondiale. Compte tenu de l’importance financière de la place de Londres, une déstabilisation massive des marchés est à prévoir.

D’ailleurs, la BCE annonce d’ores et déjà être en état d’alerte pour faire face aux turbulences des marchés.

En cas de Brexit, « les marchés seraient à nouveau fragilisés, on pourrait assister à une chute du cours des actions et de l’euro, une fuite des investisseurs vers les placements sûrs et éventuellement à un durcissement des conditions de financement pour certains États de la zone euro », estime M. Brzeski (économiste d’une banque), selon qui un Brexit « a incontestablement le potentiel pour déstabiliser l’économie européenne ».

 

Que signifierait une crise financière due au Brexit ?

Pour l’Europe, un pareil retournement de conjoncture constituerait un dommage profond, et peut-être même létal. Depuis plusieurs années, l’Union européenne justifie son existence et sa lourdeur bureaucratique par les avantages économiques qu’elle offre. Grâce à elle, les Européens vivraient heureux, riches et prospères, alors que sans elle, ils seraient promis à la pire des misères.

Qu’à l’issue d’un processus de quarante ans, la Grande-Bretagne quitte l’Union et provoque sa dislocation prouverait la fragilité de cet édifice et soulignerait notre dangereuse exposition au risque géopolitique. Sans la Grande-Bretagne, l’Union ferait la démonstration de son incapacité à préserver les peuples européens du malheur des temps.

Après la crise des réfugiés, après la crise en Grèce, une nouvelle preuve serait ainsi produite de l’obsolescence de l’Union.

 

Le huis clos avec l’Allemagne pourra-t-il durer ?

Sans la Grande-Bretagne, l’Europe sera divisée en deux blocs simples à comprendre.

Lire la suite de l’article sur eric-verhaeghe.fr/

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Sur un point malheureusement méprisé aujourd’hui au détriment de cette foutaise "économie", la France peut dominer l’Europe et on peut même se demander si sans le savoir elle ne la domine pas déjà : le droit. L’Europe continentale est profondément marqué par la conception française du droit et a adopté un peu partout ses modes et principes plutôt inspirés par la culture greco-romaine. C’est pourquoi le conflit du droit continental avec le droit anglo-saxon est constant et très profond et absolument irrémissible. Lois à l’anglaise et lois à la française ne collent jamais. On pourrait dire beaucoup sur cela. Mais la lutte finale n’est pas loin. Ou on reste français, ou on devient des clowns bouffeurs de pop corn

    Entendu ce matin sur FC quelqu’un dire que l’Angleterre nous avait refilé la "Déclaration des Droits de l’Homme" qui est en effet un charabia typiquement anglo-saxon. Que les français respectent ce texte minable qui est une pure et simple propagande et donne à des "juges" tous les pouvoirs (les français s’en méfiaient e ils avaient raison) en dit long sur l’état intellectuel des élites, bavant d’admiration sur tout ce qui vient des anglais. Et les américains nous refilent actuellement tous leur virus, leur "Cour Suprême" et leurs "Pères Fondateurs" et leur "pragmatisme" (Macron !). On est mal.


  • L’auteur vit dans un film ? Il se prend pour le nouveau Charlemagne ?
    Je ne vois pas en quoi il serait dans l’intéret de la France d’aller déclencher une nouvelle guerre en Europe pour récupérer deux-trois lopains de terre à l’Espagne, la Belgique et l’Italie. Pour le moment seuls nos ennemis font tout pour pousser la France à la guerre. Le gars a même l’air persuadé que l’on arrivera à faire tout ça en moins de 5min...
    Et puis à part l’Empire Romain et le 1er Reich je ne vois pas quel empire a pu assurer une quelconque stabilité en Europe, en tous cas certainement pas celui de Charlemagne ou encore moins de Napoléon.

     

    • #1492126

      Et si je pousse la logique de cet article au ridicule ; d’un point de vue italien quid du rétablissement de l’Empire Romain ? Sérieusement voir des pseudos dissidents opter pour le même comportement politique que les sionistes merci bien. Comme quoi les mentalités sont bien sionisées... Que la France s’occupe de la France et foute la paix à ses voisins. On en viendrait presque à penser que ce qui dérange certains ce n’est pas le fond (injustice, chômage, crise des valeurs, répartition des richesses où 10% ont le 90% des richesses...), mais la forme (si je fais partis des 10% de privilégier alors ça me va ce qui m’importe étant de prendre la place de tel communauté).


  • "Depuis plusieurs années, l’Union européenne justifie son existence et sa lourdeur bureaucratique par les avantages économiques qu’elle offre". J’ajoute à mon commentaire ceci : l’Europe est typiquement de droit anglais car elle n’a pas de constitution. Aux yeux d’un juriste français, elle n’existe pas ou a une existence seulement diplomatique, c’est à dire n’est pas fondée en droit puisque seuls les peuples ont le pouvoir de dire sous quel "régime" ils entendent vivre. . On en parle dans des traités internationaux multilatéraux et c’est tout. Elle est incarnée par d’horribles fonctionnaires surpayé et accroché à leurs postes et se donne apparence d’état, un faux exécutif, un faux parlement. Tout est faux et truqué. Elle est dangereuse parce qu’elle s’est affranchie des contraintes étatiques.

    Ce qui n’est pas arrivé et ne peut pas arriver, c’est que l’Europe se dénonce et parle ! Qu’elle dise enfin ce qu’elle est ! Ce serait la moindre des choses. Est-ce un empire, une république, un royaume, ou .. un simple prolongement de l’Etat fédéral américain ? Au fond, on peut aussi la qualifier de "machin", et machin américain (voir la visite récente d’Obama qui a tenté de terrifier les anglais sur le Brexit). Je pense pour cette dernière option : c’est un prolongement lamentable de l’amérique du Nord. Les européens sont des américains sans droit de vote. Ils se croient malins en singeant l’amérique. Il sont ridicules. L’Europe a le statut de Porto-Rico et de la zone du canal de Panama. Comme "empire" ont fait mieux.


  • "En cas de Brexit, des boules de feu tomberont du ciel" estime Mr Brzesky un banquier d’une banque.

    C’te blague. C est tellement gros de trouille d’encravaté, on en est rendu à creuver une député quand même. Faite tourner l’oracle Asselineau il a le nez fin sur ce coup ! Tfacon noublions pas que quelque soit le résultat on sait bien ou ils se les carrent les référendums ces gens là.


  • Le problème c’est que la France est non seulement économiquement exsangue, mais pire encore a perdu sa vigueur ethnique (virilité, vigueur de l’esprit...). Sur le plan économique les choses peuvent s’arranger à une vitesse spectaculaire, mais en ce qui concerne la vigueur du peuple français quand on voit l’état de délabrement de la population on se demande si on n’a pas atteint un stade de non retour ! Or pour que la France redevienne une grande nation on ne peut pas faire l’impasse sur l’aspect mental et spirituel du peuple. D’un autre côté nous avons aussi l’exemple russe. Les Russes n’étaient pas beaux à voir non plus quand Poutine est venu aux commandes...le problème l’homme providentiel nécessaire existe-t-il pour accomplir cela ? Si oui il est fort discret et bien caché !

     

    • #1491874

      A goy pride,

      Sur le plan économique les choses peuvent s’arranger à une vitesse spectaculaire,

      Levier de premier plan tout de même pour se sortir de l’impasse du libéralisme sauvage qui a permis à des sangsues d’ôter à ce pays toute sa vigueur.

      le problème l’homme providentiel nécessaire existe-t-il pour accomplir cela ? Si oui il est fort discret et bien caché !

      S’il débarque - ce qui est vraisemblablement le cas - m’est avis que vous devriez le reconnaitre vous qui avez l’oeil pour ces choses là.


  • Si il y a sortie de l’Europe des anglais, ils iront mieux économiquement comme tous les pays européens hors union.Les anglais sont pragmatiques.En revanche politiquement ce sera très durs pour les eurogagas.cet article est d’essence libérale avec la cerise sur le gâteau : le foutage de gueule ! C’est vraiment de la perte de temps.


  • En faite , il n y aura pas de brexit. Grace a l assassinat de la politique Cox, les pourcentages déterminants sont reparti dans le camp du oui. Il n y aura pas de changement sans violence général du peuple.
    Vu le niveau de couille que tout le monde peut remarquer et le larmoiement pour chaque émotion, on est encore pour 1000 ans dans ce système hyper technocratique.

     

  • #1491977

    Si il y a quelqu’un ici qui aurait un avis ou une analyse sur deux points à relier ou non :

    - le Brexit et son probable résultat

    +

    - la fusion entre la bourse anglaise et la bourse allemande

    Merci d’avance

     

    • "- le Brexit et son probable résultat"

      Selon un ancien homme politique allemand (Willy Wimmer) qui était ministre au temps de Helmut Kohl le Brexit ne serait pas bon pour l’UE, car la GB était/est un empire guerrier, en quittant l’UE celle-ci va s’unir avec les USA (empire guerrier) et les pays baltiques guerriers pour provoquer une guerre contre la Russie.Alors selon lui il faut diluer la GB dans l’UE.

      "- la fusion entre la bourse anglaise et la bourse allemande"

      Derrière la bourse allemande se cache Goldmann Sachs. Il y a de cela une année la Queen avait visité l’Allemagne, les politiciens ont organisé un grand spectacle chez le président de l’Allemagne Joachim Gauck ou la Queen était une invitée VIP et apres la Queen a visité la BCE a francfort ou Dragui et cette dernière s’étaient longtemps entretenus et ont signé des contrats. Tout cela a été occasionné par Poutine qui s’entête de s’aligner et decide de ne pas reconduire le contrat de la banque centrale russe avec la FED, contrat qui finira la fin de cette année, donc l’empire doit repenser ses stratégies.(Il ne faut pas oublier que l’Allemagne sert en grande partie les intérêts de Wallstreet et City of London)

      Cordialement.