Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Elkabbach contre Martinez : quand le "libéral" accuse le "social" de tous les maux

Ce dimanche 19 juin 2016, Le Grand Jury Europe 1-Le Monde recevait le leader de la CGT Philippe Martinez. Une invitation en forme d’embuscade puisque dès l’intro, Elkabbach lance les premières attaques. Aucun des deux chroniqueurs ne viendra en aide au supplicié : et Michaël Darmon et Françoise Fressoz sont d’indécrottables libéraux anti-CGT. Le débat politique prendra alors la tournure d’un procès, où l’accusé de tous les maux de la société française fera face à son juge et ses deux assesseurs, qui l’auront condamné avant même qu’il ouvre la bouche.

 

 

Pour info, on rappelle que Jean-Pierre Elkabbach est l’inamovible sioniste d’Europe 1, qui aura toujours réussi à rentrer dans les grâces des présidents de la République successifs, Chirac mis à part. Darmon, lui, a été le correspondant à Jérusalem de la RTBF, mais ça n’en fait pas un sioniste non plus. C’était il y a plus de 20 ans. Aujourd’hui, il mène les interviews politiques sur i>Télé et travaille sur i24news. Et alors ?

Françoise Fressoz est éditorialiste au Monde. Quand on l’entend parler, et argumenter, on dirait plutôt, tout racisme social mis à part, la femme de ménage qui est entrée en plateau et qui s’impose. Des sorties niveau bac moins 12, des arguments à pleurer (de rire parfois), et un parti pris gênant, pour la représentante du grand journal du soir. Envoyer Fressoz sur Europe 1 pour représenter le premier quotidien français (en prestige), c’est comme si Canal+ envoyait la Miss Météo pour négocier les droits du foot avec les pontes de la Ligue de Football Professionnel.

Dans ce premier extrait de 2’35, on voit nos trois juges moscovites (des années 30) reprocher la violence des manifestations à Martinez et à la CGT, alors que l’autre s’égosille à expliquer que les violences sont ajoutées aux manifs, que le service d’ordre historique de la CGT (le SO) assure, et que curieusement, déclarations d’un syndicat de policiers pas vraiment politiquement proche de la CGT à l’appui, le gouvernement ne donne pas d’ordres aux forces de l’ordre dans les cas de débordements et de violences. Ce qu’on a tous vu.

Darmon : « Est-ce que c’est pas le moment d’arrêter ? »

Martinez  : « Mais pourquoi renvoie-t-on toujours le problème aux organisations syndicales et jamais au gouvernement ? Quatre mois, quatre mois que ça dure. »

Darmon  : « Mais parce que ce sont les syndicats qui manifestent ! »

Martinez  : « Mais le problème c’est bien une loi du gouvernement, non ? »

Fressoz  : « Mais parce que les manifestations monsieur Martinez, neuf manifestations depuis le début du conflit, à chaque fois des violences, des violences qui viennent, et des violences qui interpellent la société, c’est là-dessus qu’on veut vous entendre. »

Elkabbach : « Et à propos de ce que dit justement Françoise Fressoz monsieur Martinez, la nation toute entière est bouleversée par ce qui s’est passé, par le meurtre de deux policiers, les gens soutiennent les policiers, leurs rend hommage, on vous a rarement entendu dire merci, à la police. »

Et là l’extrait est coupé, pour avoir la réponse de l’accusé, il faut regarder la suite de l’émission. Mais sur Europe 1, on sait très bien que l’internaute moyen va s’arrêter aux sempiternelles trois minutes de vidéo... Du coup, la majorité des gens restera avec l’impression d’un Martinez dans les cordes, sans argument, sans oublier l’amalgame relativement nauséabond d’Elkabbach, avec les policiers assassinés. On résume son coup de vice : les Français sont avec les policiers, les policiers sont contre les manifestants, donc les Français sont contre la CGT. Du haut niveau.

 

L’extrait teaser de 2’35 :

 

Mais il y a mieux, en termes d’amalgames et de contre-vérités, que cet échange. On a recollé la suite du teaser d’Europe 1, savoureuse.

Elkabbach  : « On vous a rarement entendu dire merci à la police. »

Martinez  : « On a dénoncé les violences à chaque fois. Pourquoi ces violences se répètent-elles depuis quatre mois, c’est la question. Vous savez, les hooligans, à Marseille, on les a arrêtés en moins de 48 heures, pourquoi des casseurs qui sont identifiés, qu’on voit à toutes les manifestations, ils peuvent continuer à sévir ? »

Elkabbach  : « Est-ce qu’il y aurait dans votre esprit une sorte de complicité ou de complot entre le gouvernement et les policiers ? »

Fressoz  : « La violence est partout, on l’a vu aussi en Grande-Bretagne, où ce débat sur le Brexit se termine par un mort. Est-ce que vous, vous dites, il faut arrêter, avec un mort on peut pas continuer comme ça ? »

Martinez  : « On peut pas faire ce style de comparaison ! »

Fressoz  : Pour vous y a pas de violence du débat démocratique actuellement ?

Martinez se défend avec la Shoah, le bouclier qu’on peut sortir à tout moment, en cas de galère dans un débat, un procès, ou un combat de boxe : « Y a un monde qu’est violent, et y en a qui cultivent cette violence. Le climat en Grande-Bretagne avec des partis d’extrême droite, vous avez vu les affiches qu’ils ont produits, montrant, en faisant le parallèle d’ailleurs avec une affiche sur les juifs que reprenait le parti nazi dans les années 30, sur ces hordes de migrants qui viendraient envahir la Grande-Bretagne, mais on a des comparaisons similaires en France, c’est ce climat de violence qu’il faut dénoncer. »

Elkabbach  : « Quand on voit des policiers avec une tache, une flaque de sang aussi. »

La vidéo complète des 42 minutes de l’émission :

 

Enfin, un troisième extrait est médiatisé par la station, qui donne l’information sur la suite des événements, la CGT ayant prévu de nouvelles manifestations les 23 et 28 juin prochains.

Elkabbach des manifs du 23 et 28 juin : « D’abord est-ce que vous les maintenez ? »

Martinez  : « Oui, tant que nous aurons ce problème avec le texte du gouvernement et il existe encore, je vous rappelle qu’il y a un soutien très large de l’opinion publique notamment chez les plus jeunes, eh bien ce sera maintenu. »

Fressoz  : « Vous pensez que l’opinion publique soutient les casseurs ? »

L’extrait court de 1’26 est ici :

 

«  Vous pensez que l’opinion publique soutient les casseurs  ? »

Ce qui frappe, c’est le faible niveau de nos élites médiatico-politiques. Le très faible niveau. Quand on voit Françoise Fressoz, qui est quand même éditorialiste au Monde, une espèce de poste détaché qui représente les vues du journal, quasiment l’ambassadrice en matière politique, on a peur. Ses interventions ou questions sont du niveau d’une collégienne.

Quant à Darmon, libéral jusqu’à l’os (il le démontrait régulièrement dans la Matinale de Canal+), on pourrait écrire ses répliques, tant elles sont attendues. On croirait entendre Gattaz, qui ne manque pas de porte-paroles, dans les médias. Darmon est le représentant des patrons, contre les employés et leurs défenseurs, c’est clair. À côté de Fressoz, il fait presque mesuré et intelligent.

Elkabbach, lui, ne change pas : c’est toujours le même porte-parole du grand patronat et du lobby sioniste, aux intérêts mêlés. Au moins, il ne s’en cache pas. C’est déjà ça. On va vous avouer une chose : on n’a pas regardé les dernières minutes, mais on espère qu’Elkabbach n’a pas demandé à Martinez de regarder Shoah, de Claude Lanzmann. Parce que là, le Martinez, sa grève, il peut l’arrêter tout de suite.

La résistance sociale, incarnée par Martinez, et les résistances du Système, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ce tribunal inquisitorial composé de trois parasites communautaires dont le président El Kabbach qui accusent Philippe Martinez leader de la CGT de défendre les travailleurs français contre les vautours du libéral international !

     

  • Elkabbach, véritable père spirituel d’un certain Haziza....


  • Martinez est pas très courageux non plus avec son "c’est pas nous c’est l’extrême-droite" en réponse à une accusation de complicité avec des meurtriers anglais pro-brexit dont on se demande ce qu’ils viennent foutre dans ce débat.
    Bizarre qu’ils ne lui aient pas demandé s’il condamnait les spectacles de Dieudonné, la tuerie d’Orlando ou les inondations tant qu’ils y sont.
    Oui ça n’a aucun rapport, mais il y a une telle chute du bon sens et de la logique dans le débat public... (c’est comme l’autre guignol qui veut interdire les manifs de la CGT à cause de la mort des deux policiers à leur domicile et de l’euro 2016 alors qu’il n’y a absolument aucun rapport entre ces trois événements)


  • Martinez jugé par des bretons.....


  • j’y crois pas une seconde... dans quinze jours c’est les vacances, encore deux trois grèves, les juilletistes s’en vont, et la loi finira par passer... sur çà, encore un attentat pour la rentrée, élections anticipées pour couper le sifflet au Fn, et Juppé est élu comme prévu. Çà m’paraît clair.


  • Ces gens sont des malhonnêtes et des escrocs (politiciens+journaleux). L’etat est violent en créeant des lois antidémocratiques contre la population (49-3), en réduisant la liberté d’expression et en voulant surveiller toute la population. Ca s’appelle pas une violence ça ? Et quand la population se rebelle c’est elle qu’on accuse d’être violent. Reveillez-vous. La violence vient de l’état des ONG, des banques etc... des institutions abstractes.

    Cordialement.


  • P. Martinez fait du cinéma, d’ailleurs dès le début de l’entretien, ELKABBACH sait de quoi il parle, il dit à P. Martinez que c’est un"bon acteur de cinéma". Seul les initiés qui savent lire entre les lignes peuvent comprendre que la CGT et consorts joue une grande pièce de théâtre ou un mauvais films de cinéma au choix où les seuls perdants seront une fois de plus : LES SALARIES FRANÇAIS. D’ailleurs à la question des migrants et à leurs possibles arrivés en grand nombre, il ne me semble pas avoir compris que P. MARTINEZ soit contre l’arrivée des migrants au contraire, il propose même de leur donner du boulot au plus qualifié. CQFD


  • Le paradoxe de la CGT reste le même et en particulier ici.

    Elle obtient le soutien d’une majorité de l’opinion publique mais la réduit aux électeurs naïfs de flan mou qui se sentent trahis, les chéris, au bout de 4 ans de mandat.

    Puis elle demande contre toute attente, d’accueillir les migrants de soros et de leur donner du boulot en éludant complètement la situation du chômage qui préoccupe tous les français.

    Si perso, je participe aux journées d’actions, ce n’est pas pour répondre à l’appel de ce rigolo qui pourtant mériterait le respect en ne cédant pas !


  • grace a leur betise et ler arrogance incroyables ce genre d emission est un cas d ecole de collusion des journalistes avec le pouvoir ... valls aurait fait la meme chose avec en plus une technique d interrogatoire policiere basée sur une multitude de question et de coupure de parole !! après cela ils disent faire leur metier de journalopes payé a 30000€ et se foute que les Français crèveront !!! on dirait des commissaires politiques sovietiques et ils retourneront leur veste dans un an n crachant sur les socialistes et ca se regarde le matin dans la glace et voient le vide intégral des valeurs qu ils représentent


  • E&R n’est pas sectaire, malgré vos critiques de leurs défauts, vous prenez la défense de la CGT et des syndicats lorsqu’ils sont pris à partie de manière nauséabonde ("ça sent l’huile !" A.S.).


  • La dissidence doit soutenir syndicat CGT jusqu’a annulation de la loi de travail.


  • Salut, dites les gars d’E&R, vous pourriez faire comme dans les avions pour certains sujets ?

    Prévoir des sacs à vomi...


  • "Taisez-vous Elkhabbach !!" comme le disait souvent ,pour les délices de populo de l’époque,Marchais dans les années 70/80 quand il était interviewé par cette sangsue ultralibérale et sioniste déguisée en journaliste,le "Taisez vous Elkhabbach" étant d’ailleurs à l’époque suivi de souvent "Vous n’êtes que le valet du Grand Patronat !!" .
    Apparemment il n’y a plus personne dans notre classe politique qui n’ait les couilles de remettre à sa place ce vieux clown sinistre,presque aussi néfaste au pays qu’un Attali,un Fabius,un Minc ou un BHL, et malheureusement c’est bien dommage !!!
    Lui,même à l’article de la mort,il ne vous dira jamais la vérité,puisse-il partir le plus vite possible prendre sa retraite en Israël ou... du côté de chez Bélzébuth !!!


  • Mon système nerveux me charge de remercier la rédaction E&R pour lui avoir épargné le calvaire de regarder in extenso ce qui pour lui est une épreuve au-delà du pénible.


  • Il est regrettable que M. Martinez s’obstine à se comporter comme un bon républicain, autrement dit, s’obstine à ne pas dire que la France est gouvernée par une oligarchie qui impose ses décisions à la majorité des Français. En l’occurrence, 70 % des Français rejettent la loi Travail.


  • Elkabbach , c’est pas celui que Georges Marchais traitait de " cumulards "

    il n’a pas honte de venir critiquer les syndicats alors qu’il devrait être à la retraite depuis longtemps !


  • Bravo à la CGT de lutter avec d’autres organisations syndicales contre certaines dispositions de ce projet de loi "travail" car cela va favoriser le dumping social et le moins disant social. Les accords d’entreprise dans un pays où le taux de syndicalisation est faible, c’est la dénaturation même du dialogue social. Les journalistes se sont comportés comme de piètres juges en manquant d’impartialité et en coupant la parole constamment, on croirait presque un interrogatoire de police dans une série télé. Par contre, Monsieur Martinez ferait mieux de ne pas s’occuper de politique, notamment par rapport au FN, c’est pas son rôle. Il est honteux qu’il veuille accueillir des migrants alors que cette question ne concerne pas les syndicats. Si les syndicats sont politisés, ce qui ne devrait pas être le cas, il est grand temps pour les électeurs du FN de créer un syndicat (comme cela a été tenté dans le passé, il me semble). La défense des travailleurs ne doit pas être le monopole de l’extrême gauche car l’extrême gauche est contre l’existence des nations or, les nations sont un moyen de lutter contre les inégalités sociales favorisées par ce Nouvel Ordre Mondial, voulu par Sarkozy notamment. L’extrême gauche ne pourra jamais comprendre que sans frontière (pourtant c’est simple), Karl Marx ou Lénine qu’ils semblent adorer n’auraient jamais pu exister car ceux-ci se servaient des divergences entre nations pour pouvoir rédiger leurs livres et échapper à la censure. Le général de Gaulle n’aurait pas pu combattre l’Allemagne nazie sans s’établir à Londres. Un monde sans frontière, c’est prendre le risque de se diriger vers une dictature mondiale et de détruire toutes contestations et toutes résistances à l’oppression mondiale.


  • L’article 2 prévoyant que l’accord an sein d’une entreprise prévaut par rapport à "l’accord de branche" (qui en fait va disparaître), c’est le retour aux 39 heures et la baisse généralisée des salaires : il va y avoir concurrence sauvage entre les patrons des entreprises, à qui fera travailler le plus en payant le moins . Ca va être beau . Qu’attendent les 85% de salariés français pour faire la grève générale ?...


  • Malheureusement, les vacances approchent donc nécessairement vont provoquer la fin des manifestations ; d’ailleurs le gouvernement table la dessus.

    Même si Martinez a planifié des nouvelles manifestations à la rentrée de septembre, j’ai bien peur que le réveil des manifestants n’ai pas lieu.

    Le gouvernement joue le pourrissement comme d’habitude et coté manifestants les journées de grève non payées commencent à peser ;

    Malgré tout, les grévistes ne doivent rien lâcher ou tout ça n’aura servi à rien.
    Je suis fonctionnaire territorial et pas concerné par la loi travail, mais je suis de tout cœur avec les manifestants et surtout en colère contre ce gouvernement de gauche ultra libéral qui marche sur les plates-bandes de la droite !


  • En gros, la violence de certaines manifestations est nécessaire pour oublier le problème posé par la loi Travail.


  • Le métier de journaliste n’a pas l’air trop épuisant pour Mr Elkabbach ça fait un moment qu’on se le farci ,il ne doit pas avoir les mains trop caleuses le bougre pour diffuser ses conneries.Il y en avait un qui lui avait dit de ce taire il me semble ,c’est malheureusement ce qu’il n’a pas fait pour le plus grand bonheur des auditeurs et téléspectateurs .


  • Je n’ai pas une passion pour monsieur Martinez, ni ne cautionne les blocages, mais manifester est un droit et la sécurité c’est au gouvernement de la faire respecter.
    Soit le gouvernement interpelle les casseurs (au risque de créer du grabuge sur les lieux de la manifestation et alors il ne faudra pas non plus que Martinez se plaigne...) soit il déclare (surtout en état d’urgence) que les manifestations sont interdites car il n’est pas en mesure de maintenir la sécurité, point.
    Dans le premier cas c’est prendre le risque de violences plus fortes encore qu’en laissant faire. Dans le deuxième c’est avouer sa faiblesse. Dans les deux cas cela s’appellerait prendre ses responsabilités. Quelque chose que Hollande et Valls semblent incapables de faire.


  • Elkabbach / Martinez, le nouveau duo comique : Les Chevaliers du Fion.


  • En fait tout est très clair ...

    Le gouvernement est là pour :
    1) compter les points
    2) ramasser les pots cassés
    3) se laver les mains de TOUT
    4) accuser des innocents ... Sciemment et même en trichant mentant feintant...

    OUAOU


  • Quand Elkabach a appris la conversion au Christ de Véronique Henry Levy ( la soeur de BHV)... Il n’a pas dormi pendant deux jours.

     

  • Exclellentissime article. Excellente conclusion...


  • On y est. Et c’est à 36’18".. !
    L’inquisiteur Elkabbach veut prestement connaitre la position de Martinez "à propos des migrants"... Alors, en bon syndicaliste corrompu au service du patronat vorace, ce dernier s’empresse de répondre à son juge que non seulement il faut les accueillir, mais qu’IL FAUT EN ACCUEILLIR PLUS...et MIEUX !!!!...

    Pour sûr, les travailleurs français sont bien défendus par leurs syndicats.



  • ...elKKKabbach....freSSoz....(Le Grand Jury Europe 1 ou le Procès de Nuremberg II)




    ...Ultra-communautarisme talmudo-libéral-kabbalistique...
    Quand à Martinez chapeau-bas, vous êtes leur meilleur idiot du village, faux débat, faux combat vrai Cégétiste du Medef....
    Bravo à tous les trois et à la demi-crotte Darmon !
    (pour rester polis)
    Idiot utile liste non-exhaustive :
    JY.Camus, E.Brunet, S.Bouamama, F.Barjot, L.Salamé, E.Cantona, P.Martinez, Bedos père&fils, H.Bouteldja, E.Todd, T.Ramadan, A.Caron, O.Sy, Y.Moix, I.Shevchenko, S.Halimi, JoeyStarr, Barthès, N.Morano, P.Val, H.Chalghoumi, C.De Haas, C.Estrosi, l’abbé de La Morandais, D.Boubakeur, C.Fourest, G.Chelli, T.Oubrou, E.Ciotti, T.Guénolé, F.Lordon, S.Guillon, J.Debbouze ,G.Proust ,Renaud, etc...
    Avec tout ça, si on n’a pas leur choc de civilisation, si cher à Drahi, Cuker, BHL , Jaku ,Fabius, Levy le cyclope des Carpates et à Bernard Lewis..

    Pardon mais je me répète mais :



    "Plus le mensonge est gros, plus il passe. Plus souvent il est répété, plus le peuple le croit ..."
    J. Goebbels 1933




    Mille excuses !
    C’est l’auberge Espingouine.....

     

  • Les "journalistes" ne sont que des agents aux ordres de leur patrons, qui copinent et tapinent avec les politiques. C’est ce résultat nauséabond qu’on voit ici. C’est insupportable et nous le payerons très cher !
    Tout en sachant en plus que la France a reçu sa feuille de route de Bruxelles (Les GOPE : Grandes orientations Politiques et Économiques) qui encourage à poursuivre les "efforts". Par efforts, on comprend d’autres plans d’austérités.
    L’augmentation de la TVA arrive dans quelques temps, c’est à dire encore moins d’argent pour tout le monde.
    Notre pays est en grand danger, les médias désinforment et distille toute la manipulation des "élites" sous forme de propagande grossière.
    Toutes ces personnes ne sont que des saloperies à mes yeux, aucune âme, c’est vide et sans substance. Et ça veut donner des leçons, vivement que le vent tourne, et qu’ils aient appris à courir très vite surtout entre temps !
    La loi macron2 n’est que le début, les technocrates étrangers à notre pays n’en n’ont rien à cirer de nos acquis, etc ... Tout sera fait pour nous faire payer et nous faire asseoir sur nos acquis insupportables aux yeux de certains.
    La France n’a plus une thune, on va d’abord dépouiller les plus faibles, les con-citoyens. Et c’est partout comme ça en Europe.
    Cette loi est dégueulasse et démontre à elle seule toute les collusions entre le patronat et les politiques au détriment de toutes les fausses promesses et autres foutages de gueules depuis toutes ces années.
    Il est grand temps que les Français pour la plupart ouvrent leurs yeux "pleins de merde", les traitres qui jouent aux jeux de chaises s’en frottent les mains et nous dépouillent comme des charognards.
    Du pognon Dieu seul sait qu’il coule à flot en ce bas monde, on s’attaque à notre chaire et à notre cœur en s’attaquant à notre pays comme cela, à défaut d’aller demander des comptes à ceux qui nous pillent littéralement !
    Bravo à la CGT mais c’est perdu d’avance, nous sommes dirigés par des dictateurs qui plus est de "l’avant-garde", la pire chose qui soit ...


  • Mon dieu, que ces "journalistes" sont mauvais. Le niveau est si bas qu’il fait passer Martinez pour un Nobel de Littérature.


  • Je propose que pour chaque migrants entrant en France, un journaliste soit mis dehors.

     

  • Quant est-ce que le Sieur ElKabbach va-t-il enfin se résoudre à prendre sa retraite ?

    Visiblement il prend la place d’un jeune journaliste à la recherche d’un emploi.


Commentaires suivants