Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le Système peut-il se passer d’Hillary Clinton ?

Les options de l’establishment suite à l’effondrement de la "démocrate"

Ce n’est pas seulement un symbole, c’est un signe ! Prise d’un soudain malaise, Killary Clinton s’est effondrée dimanche, sur les lieux mêmes de la démolition contrôlée des tours jumelles du World Trade Center quinze ans plus tôt.

 

Elle en a été évacuée pendue aux bras de son staff, totalement dans le cirage, la tête roulant sur ses épaules, désarticulée comme un pantin grotesque, offrant l’image d’une extrême faiblesse sur ce lieu-symbole de la guerre éternelle US, où elle se devait d’apparaître en chef de guerre invincible. « Coup de chaleur » puis « pneumonie » : son service de com’ a menti comme il se doit et comme il pouvait pour éteindre l’incendie. Mais la santé de Killary – déjà largement questionnée – devient désormais un enjeu aussi sensible dans sa campagne que le poids des casseroles qu’elle charrie. La presse-Système et ses petits rampants bien-pensants n’ont pas fini de s’étrangler à cette nouvelle, mais il est de plus en plus probable que le trublion Trump devienne le prochain « POTUS ».

 

Une situation inédite…

Nous savions dès le début que cette présidentielle US serait explosive, avec au final un risque bien réel d’éclatement de cet État faussaire que sont les États-Unis. Et il faut dire que la réalité qui se déploie sous nos yeux dépasse pour l’instant toutes nos espérances. Nous disons « espérances », car comme les lecteurs d’entrefilets le savent bien, nous sommes convaincus que seul l’effondrement de l’Empire américain provoquera un séisme d’une intensité suffisante pour empêcher les petits rééquilibrages du Système néolibéral actuel et entraîner enfin sa chute finale.

Or, il est clair que l’arrivée d’un OVNI comme Trump, dans une farce électorale US jusque-là réglée comme du papier à musique par le Système, crée une situation totalement inédite, dont personne ne peut dire sur quoi elle débouchera. Or à deux mois du scrutin, voilà que la candidate de Wall Street et du Parti de la guerre ; la candidate du Système et de ses 1 %, menteuse pathologique et va-t-en-guerre désaffectée, commence sérieusement à battre de l’aile.

En réalité, nous pensions que Killary partirait en vrille, du fait du nombre et du poids incalculables de ses casseroles – de l’« emailgate » aux scandales touchant sa Fondation pourrie –, et non pas pour des raisons de santé. Justice immanente, riront certains, et nous avec, tant cette personnalité délirante d’ambition malsaine ne saurait susciter aucune forme d’apitoiement.

Pour l’heure, les milliardaires qui possèdent la presse-Système ont d’ores et déjà mandaté leur basse-cour pour mettre l’image de Killary aux soins intensifs. Mais il est presque certain qu’elle les quittera rapidement pour les soins palliatifs.

 

…et inextricable

Alors désormais, quel choix pour un Système qui n’a pour seule ambition que de perdurer dans son être ?

Exhumer Bernie Sanders ? Trop tard. Mis sous pression par Obama et tout l’establishment, le vieux socialiste s’est rallié à la cause de Clinton, juste quelques semaines trop tôt. Il est grillé.

Le Système peut-il encore sortir un candidat surprise de son chapeau ? Très difficile, pour ne pas dire impossible, de trouver un type à la fois charismatique et aux mains propres, en si peu de temps, dans les tiroirs du Système.

Restent quelques autres options.

Pousser encore un peu le cadavre Hillary, en pariant sur les tricheries à grande échelle pour la faire élire ? Puis l’éjecter et lui faire immédiatement succéder son vice-Président ? Jouable mais très risqué. Notamment en ce qui concerne l’ampleur des tricheries qu’il faudrait mettre en place. Trump n’est pas Al Gore, et il n’est de loin pas assuré qu’il accepterait de se coucher.

Faire assassiner Trump ? À vrai dire, nous sommes encore étonnés aujourd’hui, que le Système n’ait pas dépêché le « déséquilibré » de service, lorsqu’il est apparu que le succès de Trump n’était pas un feu de paille. Maintenant, un tel assassinat serait extrêmement complexe à faire avaler, avec des risques de troubles sociaux majeurs à la clé, pouvant précipiter une guerre civile dans le pays.

Reste l’option de déclencher une guerre de haute intensité contre la Russie ou la Chine, pour geler le processus électoral et maintenir au pouvoir la marionnette Obama. L’option est évidemment sur la table comme on dit, il suffit de voir l’agressivité de l’OTAN depuis quelques mois.

Enfin, reste la possibilité de laisser les choses aller à leur terme, avec un Trump élu président malgré son désir de ramener les boys à la maison, de pacifier ses relations avec la Russie et la Chine bref, d’en finir avec l’Empire US.

Et là, on demande vraiment à voir.

Sur le pouvoir profond aux États-Unis, lire chez Kontre Kulture :

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1557016

    Je suis pas croyant, et pourtant j’ai l’impression de voir la main de Dieu dans cette histoire...

     

  • #1557068

    Après tout pas besoin d’un président en bon état. L’oligarchie a juste besoin de quelqu’un pour endosser le déclenchement de la 3 ième guerre mondiale. Seulement quelqu’un de dément ou de totalement inconscient peut faire une telle chose.
    Clinton est parfaite


  • #1557101

    Quel beau texte ! et j’ essaie de vous croire en croisant les doigts et me disant pourvu que ? Si le scénario Trump se profile ,on aura évité la catastrophe de peu .


  • #1557167

    Dans quelle mesure une guerre de haute intensité gèlerait-elle le processus électoral aux Etats-Unis ? Je rencontre cet argument, de plus en plus fréquemment, sur internet. Sans parler de Roosevelt, qui était mort, est-ce que la Seconde Guerre mondiale a empêché Atlee, qui avait remporté les élections, de remplacer sur le pied Churchill à la conférence de Potsdam. Je voudrais bien entendre l’argumentation institutionnelle des défenseurs de la thèse selon laquelle une guerre (fût-ce contre la Russie et la Chine) devrait geler le processus électoral aux Etats-Unis...

     

    • #1557260

      Si c’est une guerre sérieuse, en principe on ne s’amuse pas à faire des elections dans ces moments là .

       

    • #1557198

      Une hypothèse : Ce que doit révéler Wikileaks est tellement énorme que Clinton n’avait plus aucune chance d’être élue et elle a été priée d’abandonner (en feignant une maladie) pour être remplacée par quelqu’un d’autre (qui ?).


    • #1557220

      le système financier et militaro-industriel ne pourra pas se passer de mme Clinton puisque cette candidate ne fait campagne que pour un lobby très puissant et très influent aux USA,suivez mon regard...
      d’ailleurs Goldman Sachs a déclaré publiquement qu’il ne verserait pas un cent en faveur de Trump et tout les médias mainstream ne font que descendre en flèche le candidat républicain pour aduler la mère Clinton qu’ils trouvent parfaite.


    • #1557317

      Je pense qu’ils vont s’entendre avec Trump tout simplement.

       

      • #1557886

        C’est ce que je pense aussi. On se fait trop de scénario ici ! Trump lui même, ainsi que les déboires de la Clinton représentent l’imprévu dans l’histoire. Rien n’est écrit à l’avance....


    • #1557342

      Les gens qui pensent que Trump ne soutiendra pas Israël se préparent à un retour à la réalité brutale.

      Et quand bien même il ne les soutenait pas, ce qui est faux, le parlement est tout acquis à leurs cause. Il n’y aura pas révolution. Le pauvre Trump ne pourra pas grand chose, malgrès ses provocations, pieds et poings liés.


    • #1557474

      il manque l’option guerre civile raciale


    • #1557517

      Personnellement je pense pas une seconde que Trump soit honnête et qu’il croit à ce qu’il dit il suit simplement son scénario et fait le "méchant qui fait peur" sa sincérité j’en doute très fortement.
      Face a lui et son "discours" et un peu d’aide des média même un cadavre gagnera...
      C’est triste mais je persiste à penser que ce n’est pas par le vote que quelque chose changera !


    • #1557563

      Il y a deja eu 3 tentatives sur sa vie, toute ratée heureusement.


    • #1557618

      J’ai comme l’impression que le système appel de tous ces vœux un Trump pour faire le boulot aux USA.

      Idem en France avec Marine, en Autriche, en Allemagne, Italie, Espagne pour les plus visibles.

      Pourquoi ne pas lui faire plaisir à l’élection de 2017 ?


    • #1557715
      le 15/09/2016 par Libertedepenser
      Le Système peut-il se passer d’Hillary Clinton ?

      Je pense que le "système" ne permettra pas l’élection de Donald Trump. Ils ressortiront Bernie Sanders, qui est resté très populaire aux U.S.A.. A mon avis ce sera Bernie Sanders le prochain président des Etats-Unis, car il est le seul présidentiable à être acceptable à la fois pour le "système" (étant rentré dans le rang en acceptant de soutenir Hilary Clinton) et pour le peuple américain qui y trouvera un juste retour des choses, puisque Clinton avait volé la place de présidentiable à Bernie avec les magouilles des "superdelegates", Bernie ayant reçu plus de votes américains que Hillary.


    • #1557770

      Dans cet état de santé physique et mental, Hillary ne pourra que déclencher un seul printemps arabe chez Bouteflika. Et encore elle n’est pas sûre de gagner !


    • Le mensonge devient trop lourd a porter.


    • comment peut on penser qu’un candidat à l’élection US, n’est pas un candidat du système...
      lisez la guerre des monnaies


    • #1557882

      Si elle revient en forme et ne donne plus aucun signe de faiblesse cet épisode pourrait même lui servir.... Les américains (et les gens en général) sont friands de personnages surmontant leurs problèmes et revenant au top.
      Par contre au moindre prochain signe compromettant sa santé physique ou mentale elle sera à mon avis recalée (par le "système" ET par le peuple.)
      Un casse tête pour les démocrates, pour sûr !


    • #1557988

      Selon ses amis, Clinton est atteinte de la Parkinson phase 3. En 4 vous êtes out !


Commentaires suivants