Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le policier adepte de Soral qui protégeait le CRIF a été mis en arrêt-maladie prolongé

Dans les Indiscrets de l’hebdomadaire Le Point en date du 8 septembre 2016, la rubrique qui se fait l’écho des potins politiques, au milieu des « Macron et Jouyet contre Hollande » et autres « NKM en voyante » sans grand intérêt, un titre frappe le lecteur abonné : « Le policier adepte de Soral qui protégeait le CRIF ».

Un gardien de la paix du SDLP (ex-Service de protection des hautes personnalités) converti à l’islam assurait la sécurité d’un dirigeant du CRIF. En mars, le responsable du Conseil représentatif des institutions juives de France, troublé par le "prosélytisme" du policier, a alerté la DGSI, le service de renseignement intérieur. Grâce à Google, les enquêteurs ont retrouvé le nom du policier sur une liste fermée des amis d’Égalité et Réconciliation, le site du polémiste plusieurs fois condamné pour antisémitisme Alain Soral, ami de Dieudonné, accompagnée d’une notice biographique. Il serait un grand fan de Léon Degrelle (SS belge et fondateur du mouvement nazi en Belgique) et Julius Evola (intellectuel antisémite), indique la note. Il est mis aussitôt fin à la mission du policier. "Je ne peux pas m’exprimer sur des informations aussi sensibles", déclare au Point Frédéric Auréal, le directeur du SDLP. Le gardien de la paix, lui, est en arrêt-maladie prolongé.

Rappelons que le SDLP s’est rendu tristement célèbre lors de la tuerie de Charlie Hebdo. On a appris, après coup, que la sécurité des membres du journal, et particulièrement celle de son rédacteur en chef, le dessinateur Charb, avait été plus que légère.

À la lecture de cette brève, on prend conscience que le moteur de recherches Google permet d’entrer sur des listes dites fermées. Et que le CRIF a le pouvoir d’« alerter » la DGSI, soit le renseignement intérieur, dès lors qu’il a un doute sur une personne. Ce qu’un citoyen ou une association ordinaire ne peut pas faire. La DGSI peut-elle travailler pour une association communautaire ? À l’évidence, oui.

 

 

Réfléchir au pouvoir du CRIF avec Kontre Kulture :

CRIF et renseignement, sur E&R :

 






Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents