Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Les policiers au bord de la rupture

"Il y a des quartiers où on ne peut pas entrer à moins de 30"

La colère ne cesse d’enfler dans les rangs des policiers, après l’agression de quatre d’entre eux dans l’Essonne. Ils dénoncent un manque de moyens et de personnel. Ils pointent aussi du doigt l’abandon du renseignement sur le terrain.

[...]

Et le moins que l’on puisse dire est que les policiers sont furieux. « Près de la rupture, dit l’un d’eux, celle après laquelle on ne voudra plus mourir pour le pays, faute de se sentir soutenus par l’État. Aucun collègue n’ose plus sortir son arme de service de peur d’être emmerdé par l’administration... »

[...]

« Il faut refaire du renseignement », dit un officier, navré que l’État ait lâché sur ce terrain après les émeutes de 2005. « Oui, clame un brigadier, fâché contre les discours de la classe politique, il y a des zones de non-droit. Ce sont des quartiers où on ne peut pas rentrer à moins de 30, où les pompiers et les médecins ne viennent pas sans être accompagnés par des policiers. » Dans les rangs, certains ne cachent pas leur envie d’en découdre avec ces agresseurs, mais ils en resteront (pour le moment) aux intentions.

Les mots forts de Manuel Valls et l’indignation affichée par Bernard Cazeneuve ne sont pas très audibles. Surtout quand le ministre de l’Intérieur parle de « sauvageons » alors qu’ils ont vu, eux, des assassins. « Vous avez raison de réclamer des renforts et du matériel », leur disent-ils, mais l’essentiel des efforts de l’État, depuis près de deux ans, porte sur les services spécialisés en première ligne face au terrorisme. Le « service général », comme on appelle la Police Secours, « a toujours été la dernière roue du carrosse », rappelle un fonctionnaire en poste dans ce département du sud de la capitale.

Les voitures ont toutes plus de 140 000 km au compteur, quand elles ne sont pas au garage, mais ils feraient avec s’ils avaient le sentiment qu’on leur donnait les moyens de renverser le rapport de forces dans ces cités où ils sont en situation de faiblesse. « On ne tape pas où ça fait mal, l’économie souterraine, se plaint notre interlocuteur. On s’occupe de la surface des choses et on protège des caméras, des personnalités et des édifices religieux. Et, pendant ce temps-là, ils nous attaquent frontalement. »

Lire l’article complet sur marianne.net

 

La police, dernier rempart républicain au choc communautaire,
lire sur Kontre Kulture

Une police française soutenue par le peuple mais lâchée par l’élite, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1579688
    le 15/10/2016 par rimkus
    Les policiers au bord de la rupture

    "ne reveillez pas un flic qui dort" voilà un bon film a regarder pour les flics avec l’excellent michel Serrault en chef de bande !!!


  • #1579691
    le 15/10/2016 par ursus
    Les policiers au bord de la rupture

    Il ne faut pas dénoncer le manque d’effectifs et de moyens mais se désolidariser d’un gouvernement traître à la Nation et corrompu !
    Laisser tranquille les gens inoffensifs : ça vous pouvez le faire par un refus d’intervenir concerté !
    Reprendre le contrôle des cités : pour ça, il vous faut effectivement des ordres mais pas pour défendre votre intégrité physique (à moins que vous ne considériez qu’il vaut mieux être mort qu’ accusé de bavure) !
    Vous avez été capables d’intervenir contre des patriotes... honte à vous !


  • #1579704
    le 15/10/2016 par Grz
    Les policiers au bord de la rupture

    Je suis policé

    Pour l’instant...


  • #1579707
    le 15/10/2016 par Pol
    Les policiers au bord de la rupture

    Ce jour, 8 véhicules brûlent â Bastia
    Les médias font le service minimum

     

    • #1580396
      le 16/10/2016 par Moro
      Les policiers au bord de la rupture

      Ouais et tu aurais pu aussi signaler qu’ils ont jetés des cocktail molotov sur les forces de l’ordre et que plusieurs policiers ont été blessé sous les nombreux insultes proféré contre la France du genre "francia fora" en gros la France dehors. Mais voilà comme c’était des nationalistes corse et non des immigrés pas la peine de le signaler....


  • #1579736
    le 15/10/2016 par messas
    Les policiers au bord de la rupture

    « Il faut refaire du renseignement », tout à fait d’accord, et quand vous allez découvrir que cette situation est la résultante de la corruption de vos hiérarchies, élus locaux, politiques.....vous allez nous redire que c’est de notre faute, qu’il faut voter plus judicieux, que vous n’avez pas le choix, qu’il vous faut obéir aveuglement, même aux ordres les plus abjects ?


  • #1579746
    le 15/10/2016 par Candide
    Les policiers au bord de la rupture

    Donc "Opération Ronce" c’est çà ?
    C’est bien amené...


  • #1579749
    le 15/10/2016 par frederoc
    Les policiers au bord de la rupture

    Bonsoir,

    Pour la jenesaiscombientième fois :

    Faites la grève !!!!!

    Et demandez à la population de la faire avec vous. J’en serai.

     

    • #1579775
      le 15/10/2016 par rimkus
      Les policiers au bord de la rupture

      les forces de l’ordre n’ont pas le droit de faire greve c’est dans le contrat !!!


    • #1579847
      le 15/10/2016 par frederoc
      Les policiers au bord de la rupture

      @rimkus

      Qu’ils fassent la grève quand même !!!


    • #1580040
      le 16/10/2016 par Geoffrey
      Les policiers au bord de la rupture

      c’est effectivement la seule solution : une grève générale, mais pas seulement de la base des corps constitués

      il faut : edf, gdf, les routiers, les enseignants (pour le coup, ce sont eux les prof’ en matière de grève), les agriculteurs...

      tout paralyser !!! le viol de la LOI est à envisager - de tte façon, c’est la pute des banksters (je respecte les prostitué(e)s, que ce soit bien clair).

      Geoffrey, neo-communiste


    • #1580213
      le 16/10/2016 par rimkus
      Les policiers au bord de la rupture

      je veux bien frederoc mais souviens toi de coluche devant cesar quand il appelle a la greve,ca se termine a combien son mouvement ???


  • #1579757
    le 15/10/2016 par fabien
    Les policiers au bord de la rupture

    Les flics doivent faire un choix : soit ils obéissent aveuglément à ce gouvernement de traîtres, soit ils posent leurs couilles et choisissent de défendre vraiment le peuple ! Il n’ y a pas d’autre alternative. Je ferai la même remarque en ce qui concerne les militaires. Vous avez le matériel, les armes, à vous d’arrêter les vrais criminels, responsables de tout ce merdier ! On en est là.

     

    • #1579908
      le 16/10/2016 par mounlaribo
      Les policiers au bord de la rupture

      Vous Voulez faire l’expérience de la dictature ? Pas moi


    • #1580044
      le 16/10/2016 par Geoffrey
      Les policiers au bord de la rupture

      mieux vaut une dictature juste (Périclès) qu’une mauvaise démocratie (celle qu’on nous impose)

      vivre debout, mourir libre...

      Geoffrey, neo-communiste gaulois


    • #1580057
      le 16/10/2016 par Geoooo
      Les policiers au bord de la rupture

      @mounlaribo
      Mais la dictature est déjà là. Au cas où ce site ne vous l’aurait pas fait remarquer


  • #1579758
    le 15/10/2016 par Pol
    Les policiers au bord de la rupture

    Pour l’incendie de flics ce jour â Bastia
    la Tv mainstream n’a pas osé employer
    le terme, pourtant exact, de cocktail
    molotov.
    A Nice, Hollande babillait pendant ce temps
    Ceci explique cela


  • #1579808
    le 15/10/2016 par GERARD R.
    Les policiers au bord de la rupture

    Viendra un moment, où ils ne rentreront pas. Même à cent...


  • #1579809
    le 15/10/2016 par kbouadi
    Les policiers au bord de la rupture

    30 ? pour poursuivre 2 enfants ? Zyad et Bouna ?

     

    • #1579919
      le 16/10/2016 par Xavier57
      Les policiers au bord de la rupture

      Non, généralement c’est pour poursuivre quelques futurs ingénieurs qui utilisent diverses substances inflammables...


    • #1579938
      le 16/10/2016 par ras
      Les policiers au bord de la rupture

      Alors qu’il suffit d’un centre électrique (avec panneaux de danger)


    • #1580001
      le 16/10/2016 par ursus
      Les policiers au bord de la rupture

      Arrêtez avec cette triste histoire... et posez-vous la question de savoir si, à l’époque, la "sauce" serait monté aussi vite avec Pierre et Paul (au lieu de Zyad et Bounah) ?
      Vous vous servez de ce type d’histoire comme d’autres de la Shoah !


    • #1580335
      le 16/10/2016 par le Yougoslave
      Les policiers au bord de la rupture

      C’st ça, tes Zyad et Bouna ? :

      " De violents affrontements ont eu lieu dans la nuit de samedi et dimanche entre une centaine de personnes et les forces de l’ordre, dans le quartier du Val-Fourré, à Mantes-la-Jolie, dans les Yvelines. La mairie annexe du quartier a également été la cible de jets de pierres.

      Une voiture de la brigade anticriminalité a d’abord été la cible d’un cocktail Molotov, et une trentaine de personnes ont jeté, dans la foulée, des projectiles sur les forces de l’ordre.


      En tout, une centaine de personnes s’en sont prises aux forces de l’ordre. Des faits de violences avaient déjà eu lieu le week-end dernier. La raison ??? La semaine dernière, trente-cinq kilos de résine de cannabis avaient été saisis dans le quartier.

      Des informations confirmées de source policière.
      http://www.leparisien.fr/faits-dive...

      Je te dis ouvertement : des Zyads et des Bounas de ce genre ne sont pas bienvenus en Europe.
      Vous vivez dans une autre époque civilisationnelle et vous n’êtes pas compatibles à nos vies.
      Retournez dans vos continents et laissez nous tranquille. Sinon ... nous trouverons des solutions efficaces.


  • #1579820
    le 15/10/2016 par Chuchemimb
    Les policiers au bord de la rupture

    Alors on reste au bord des routes avec notre radar, c’est plus sur...

     

    • #1580587
      le 17/10/2016 par Marsouin
      Les policiers au bord de la rupture

      "Alors on reste au bord des routes avec notre radar, c’est plus sur..."

      Tu me l’ôtes de la bouche Kamarade...


  • #1579833
    le 15/10/2016 par Bridoison
    Les policiers au bord de la rupture

    Dans dix ans ce sera à 300 !


  • #1579969
    le 16/10/2016 par Francois Desvignes
    Les policiers au bord de la rupture

    A Rome, la garde prétorienne renversait l’Empereur.

    L’armée, la Justice et la police sont infestés par les F.M. qui ont pris en otage la république

    La F.M. est la bonniche du N.O.M.

    Ce n’est donc pas la garde prétorienne qui renversera l’Empereur,

    Mais la garde prétorienne qui nous empêche de renverser l’Empereur quoi qu’elle le déteste et lui soit hostile.

    Seule la guerre dénouera ce noeud gordien.

     

    • #1580049
      le 16/10/2016 par Geoffrey
      Les policiers au bord de la rupture

      je n’ai pas compris les acronymes..

      pour ce qui est de la garde prétorienne, précisément ! , elle servait à l’empereur de protection contre les coups d’état militaires, qui étaient légions à cette époque (jeu de mot).

      le Grand Soir démocratique n’aura pas lieu !!!!! seule la confrontation sera payante

      Geof’


    • #1580109
      le 16/10/2016 par Letrap
      Les policiers au bord de la rupture

      @ Geoffrey

      F.M : Franc-maçonnerie
      NOM : Nouvel Ordre Mondial.


  • #1580066
    le 16/10/2016 par Bébert
    Les policiers au bord de la rupture

    Plus on protégera les synagogues et autre bâtiments communautaires, moins les Français seront protégés . Vases communicants .


  • #1580130
    le 16/10/2016 par toto
    Les policiers au bord de la rupture

    « On ne tape pas où ça fait mal, l’économie souterraine, se plaint notre interlocuteur. On s’occupe de la surface des choses et on protège des caméras, des personnalités et des édifices religieux. Et, pendant ce temps-là, ils nous attaquent frontalement. »

    Le monsieur irait-il jusqu’à dire que l’économie souterraine est protégée ?

    Nos élites dirigeantes auraient pactisé avec le diable (en l’occurrence les mafias de tout poils et de toutes obédiences) pour contourner des réglementations jugées désuètes autant que nuisibles par la Fédération du Commerce ?


  • #1580155
    le 16/10/2016 par Almageste
    Les policiers au bord de la rupture

    L’ensemble des bandes constituées qui prolifèrent dans ces quartiers constituent l’un des aiguillons mis en place par la caste sans foi ni loi qui mène le monde à la baguette. Un des multiples vecteurs donc visant à la destruction de notre pays.
    Il ne s’agit pas de dédouaner ces écervelés capables de pourrir la vie d’honnêtes citoyens -et pour cela ils ne méritent aucune compassion- mais de situer leur rôle dans la vaste mécanique infernale qui tourne comme du papier à musique.
    La colère des policiers est un symptôme que les docteurs maboules aux manettes feindront d’ignorer, comme tout ce qui fait sens.


  • #1580281
    le 16/10/2016 par VosgienVolant
    Les policiers au bord de la rupture

    C’est peut-être de la faute des commissaires qui reçoivent des ordres d’en haut, mais vue l’acharnement de la police sur les gens ordinaires, je ne vais pas les plaindre.
    La dernière fois à Rennes, je les ai vu arrêter un jeune couple dont le garçon promenait sa copine sur le guidon de son vélo et il les a verbalisé. A 100 mètres de là, à République, il y a en permanence 5 à 10 dealers sous les arches, en plein centre ville, pas dans un quartier chaud, qui écoule leur came, et pisse là toute la journée et la soirée, ils ne sont même pas discret et vous font des signes pour vous vendre des trucs. Depuis 7 ans que je suis dans cette ville, ils sont toujours là. Il faut qu’ils arrêtent de se foutre de notre gueule...


Commentaires suivants