Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Liberté d’expression : la Chine à l’heure française

À Pékin aussi, la contestation de l’histoire officielle est punie par les tribunaux

Un tribunal chinois a exigé des excuses de la part de l’ex-responsable d’un magazine libéral pour avoir remis en cause l’histoire officielle de cinq « héros » communistes de la Seconde Guerre mondiale.

Hong Zhenkuai, ancien rédacteur en chef de Yanhuang Chunqiu, avait fait part de ses doutes sur le récit des « Cinq guerriers du mont Langyashan », relatant l’histoire de soldats préférant se jeter d’une falaise plutôt que de se rendre à l’armée japonaise.

Ces cinq hommes sont célébrés comme des patriotes dans les manuels scolaires et régulièrement mis à contribution par la propagande du Parti communiste chinois (PCC).

 

Des incohérences dans le récit officiel

Mais en 2013, M. Hong, également chercheur en histoire et chroniqueur pour plusieurs journaux, avait publié dans Yanhuang Chunqiu deux articles pointant dans le récit officiel ce qu’il estimait être des incohérences – se demandant si deux des cinq soldats avaient vraiment sauté ou non.

Le Tribunal populaire du district pékinois de Xicheng a estimé lundi que Hong Zhenkuai avait « terni leur réputation et leur honneur » et blessé les sentiments de leurs deux fils – Ge Changsheng et Song Fubao, plaignants dans l’affaire – ainsi que ceux de « l’ensemble du peuple chinois ».

Lire la suite de l’article sur ouest-france.fr

En France, la dictature sous les oripeaux de la liberté :

Pour ceux qui pensent que « c’est quand même mieux en France »,
à lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Heureusement qu’il y a l’Iran.


  • L’histoire est toujours écrite par les vainqueurs mais il ne le savait pas pardonnez-le.


  • Oh bah oui, mais sur son histoire la Chine est inflexible. Ca date pas d’aujourd’hui.


  • Quand une nation manque de héros elle s’en invente...


  • 400 000 000 d’avortement sur 40 ans
    La Chine a pratiqué l eugénisme à outrance à tel point qu’il manque 100 millions de femmes
    La Chine est un modèle de Transhumanisme
    Et puis la chine (1949) est en retard de 32 ans par rapport à l’URSS (1917)
    La Chine est bolchevique de par l’idéologie communisme


  • Je suis allé en Chine et plus exactement à Pékin. Effectivement, la censure existe là-bas et on peut même pas accéder à Google (société américaine) sur internet. Impossible d’accéder à internet dans un cybercafé sans une pièce d’identité. Rassurez vous, il y a quand même des Mac Do, des KFC, des Carrefour... là-bas et on est très loin du bolchevisme. Cependant, dans l’intérêt des Etats-Unis, la liberté d’expression en Chine consisterait à diviser la Chine comme par rapport au Tibet, par exemple. Est ce que la France donne la parole aux indépendantistes corses, bretons, martiniquais... ? Puis, la Chine a sa version officielle de l’histoire, la France aussi. Bref, la France est mal placée pour donner des leçons sur la liberté d’expression au reste du monde.


  • D’un autre côté, l’occident a sacralisé la propagande de guerre soviétique par des lois, de la jurisprudence et une complaisance officielle vis-à-vis des nervis qui persécutent les contestataires.
    Par ailleurs, un récent débat autour de fossiles cambriens a fait dire à un archéologue chinois : "Ici, on ne peut pas critiquer le président, mais on peut critiquer Darwin ; aux US, on peut critiquer le président, mais on ne peut pas critiquer Darwin."
    Difficile, au fond, de savoir si c’est à l’ouest ou en Chine qu’il y a le plus de répression de la liberté de parole.