Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Mémoires d’un magicien, de Hjalmar Schacht

Hjalmar Schacht (1877-1970) est un économiste allemand. Il fut à l’origine de l’utilisation, à partir de 1923, du rentenmark, la monnaie allemande adoptée pour faire face à l’hyperinflation. Président de la Reichsbank de 1924 à 1930 puis de 1933 à 1939, il a également été ministre de l’Économie du Troisième Reich de 1934 à 1937.

Hjalmar Schacht était soucieux de stabiliser la monnaie allemande et de freiner l’endettement public et avait obtenu d’excellents résultats, ce qui lui avait valu le surnom de magicien. Il dénonçait farouchement le Diktat de Versailles qui avait plongé l’Allemagne dans la misère.

Lorsque Hitler accède au pouvoir, Hjalmar Schacht lui apporte un soutien critique et souhaite œuvrer au maintien de la paix en rétablissant la prospérité économique de l’Allemagne. Il aimait à dire que la mission de la politique économique repose « sur deux exigences essentielles : développer autant que possible la production, répartir aussi équitablement que possible les biens qu’elle crée ».

Désapprouvant la politique de réarmement d’Hitler ainsi que l’attitude despotique du NSDAP et opposé à une nouvelle guerre, il devient un opposant au régime nazi et finit par rejoindre les conjurés qui tentent d’assassiner le chancelier allemand le 20 juillet 1944. Après avoir été inculpé pour haute trahison, il est envoyé en camp de concentration. Libéré par les Américains, il est aussitôt ré-emprisonné par ceux-ci et jugé à Nuremberg. Malgré son acquittement par le Tribunal international, il est maintenu en prison et jugé par les chambres de dénazification.

Libéré en septembre 1948, il a entrepris d’écrire ses Mémoires. Longtemps épuisées, les voici rééditées et elles intéresseront tous ceux qui veulent comprendre l’histoire du vingtième siècle. Mais au-delà de leur intérêt historique, ces mémoires portent également un regard pertinent sur le rôle de l’argent et de la finance.

Mémoires d’un magicien , Hjalmar Schacht, éditions Kontre Kulture, 560 pages, 23 euros

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1413481

    L’Histoire a donné raison à Schacht : il avait raison d’être contre la guerre en 1939, raison aussi d’être favorable à la tentative d’assassinat d’Hitler, le 20 juillet 1944 : si l’attentat avait réussi, des millions de vies Allemandes, civiles et militaires, auraient été sauvées .

     

    • #1413780

      "des millions de vies Allemandes, civiles et militaires, auraient été sauvées"
      Pas si sûr. Les alliés démocrates et bolcheviques avaient déjà planifiés le génocide allemands.
      Le but n’était pas que de faire tomber Hitler mais de détruire totalement l’Allemagne et son peuple afin d’être certain que ce National Socialisme si dangereux économiquement pour la Banque ne puisse jamais renaitre de ses cendres.

      La preuve, après le suicide d’Hitler, cela n’a pas empêcher les énormes massacres de civils allemands en Europe centrale et dans les Balkans en 1945, et le Plan Morgenthau avec
      plus d’un million de prisonniers allemands exterminés par la famine dans les camps américains (et français), dont Eisenhower avait interdit l’entrée à la Croix-Rouge entre 1945 et 1948, sans parler des millions de déportation dans les goulags.
      C’est pour cela qu’un traité de paix n’a jamais été signé avec l’Allemagne.


  • #1413487
    le 07/03/2016 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Mémoires d’un magicien, de Hjalmar Schacht

    Un génie.
    Un homme fondamentalement bon.


  • #1414474

    Avant, le ministre de l’économie était magicien, mais ça c’était avant...aujourd’hui, le ministre de l’économie est escroc !


  • #1422747

    Hjalmar Schacht est à Gottfried Feder, ce que Einstein fut à Henri Poincaré.
    Dans son excellent livre "L’histoire des banques centrales" Stephen Mitford Goodson donne une vision beaucoup moins "magique" du franc maçon ’Hjalmar Schacht. À investiguer...