Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Pourquoi j’ai quitté Israël"

Le constat impitoyable d’une psychologue d’origine israélienne

Avigail Abarbanel est née et a été élevée en Israël. Elle a déménagé pour l’Australie en 1991 et vit maintenant au nord de l’Écosse. Elle travaille comme psychothérapeute et milite pour les droits des Palestiniens. Elle a édité Au-delà des loyautés tribales : histoires personnelles des activistes juifs pour la paix (Beyond Tribal Loyalties : Personal Stories of Jewish Peace Activists, Cambridge Scholars Publishing).

 

Cher Israël et chers juifs israéliens,

Il est probable que vous écrire soit inutile et, d’ailleurs, je n’attends pas de réponse de votre part. J’écris par une sorte de sens du devoir. Après tout, je viens de chez vous alors, peut être, quelques uns pourraient m’écouter, être curieux, prendre un risque et examiner ce qui vous est impensable.

Je suis partie depuis ce qui me semble être une éternité, vingt-cinq ans. Je ne pense pas que vous ayez beaucoup changé depuis, sauf peut-être pour le pire. Les psychologies comme la vôtre ont la mauvaise habitude de s’aggraver si elles ne sont pas soignées. Je me souviens toujours de vous comme de gens durs, sur la défensive, chauds du collier et prêts à exploser à chaque occasion, bruyants et impitoyables. Vous aviez des moments de calme et peut-être même de bonté, mais ils étaient réservés à ceux qui vivaient dans des endroits plus verts et agréables, et qui avaient plus d’argent que nous n’en avions.

 

JPEG - 210.1 ko
Bat Yam vue depuis la côte en 2013

 

J’ai grandi à Bat-Yam et c’était terrible là bas. Un amas dense de béton, bruyant et immense ; des blocs résidentiels faits d’appartements aux murs très fins, à perte de vue, séparés par des routes bitumées. Ce n’est pas l’image que vous aimez montrer au reste du monde, et cela ne correspond pas à ce que le reste du monde pense de vous. J’ai grandi rue Hashikma. Quelle cruelle plaisanterie c’était, nommer ce monstrueux dessert de béton, Hashikma… Le sycomore. Il n’y avait aucun arbre là bas. Dans mon enfance, je n’avais aucune idée de ce que pouvait être un sycomore. Quel que soient les gens qui ont fait cela, pensaient-ils qu’en nommant la rue « sycomore », cela allait rendre les choses plus faciles pour ceux qui y habitaient ? Pensaient-ils pouvoir nous tromper et nous faire penser que c’était plus idyllique que cela ne l’était en réalité ? Cela ne faisait que provoquer embêtements et tourments. Le nom de ma rue me faisait penser à quelque chose auquel je n’avais pas accès et que je ne pensais pas pouvoir atteindre.

Cette dichotomie entre le nom de l’endroit et sa réalité est un symbole de votre existence. Là bas, on ne diffère pas beaucoup des autres quartiers populaires du monde entier, mais on m’a toujours dit que nous étions différents des autres. Nous étions spéciaux, nous étions meilleurs, nous étions plus moraux, plus éthiques et plus civilisés. Et ne me dites pas que vous ne l’avez pas dit. J’en m’en souviens parfaitement ! J’étais très attentive à l’école.

Mais dans mon esprit d’enfant, je ressentais qu’en fait nous n’étions pas si spéciaux que cela. Je pense que beaucoup d’enfants ayant souffert d’avoir été abusés dans leur propre famille, aux mains de leur propre peuple, doutent de leur groupe. Si vous m’aviez plus protégée, peut-être serais-je toujours parmi vous. Mais vous ne pouviez pas me protéger, ni les autres enfants, précisément parce que vous n’êtes pas ce que vous dites, un peuple plus éveillé et plus éthique. Vous n’êtes qu’un groupe d’humains avec des dons et des faiblesses, et plein de lâchetés, comme tout autre groupe. Vous ne différez pas des autres sociétés humaines qui permettent et cachent des crimes contre leurs propres enfants et qui faillissent à la protection des plus vulnérables d’entre eux.

Lire la suite de la lettre sur arretsurinfo.ch

 

Comprendre pourquoi l’entité israélienne va vers le mur avec Kontre Kulture

Israël, une existence basée sur la spoliation et le crime d’État, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1584733
    le 22/10/2016 par Mec sous pseudo
    "Pourquoi j’ai quitté Israël"

    Ah la vache, quelle lettre magnifique ! En effet, elle est impitoyable, claire, structurée. Sans appel.
    Celle-ci, je vais la faire tourner.


  • #1584734
    le 22/10/2016 par Claire
    "Pourquoi j’ai quitté Israël"

    Attention une petite erreur dans la traduction
    Cult en anglais ne se traduit pas par culte mais par plutôt ici par secte

    Cela donne un sens complement différend aux propos très lucide de la dame.

     

    • #1584782
      le 22/10/2016 par Alfa
      "Pourquoi j’ai quitté Israël"

      Pour celui qui arrive à comprendre le mot ’culte" dans le contexte, c’est facile de voir qu’on veut parler de "secte". En tout cas j’y suis arrivé du premier coup.


    • #1585023
      le 23/10/2016 par anonyme
      "Pourquoi j’ai quitté Israël"

      "complement différend"

      Correction : complètement différent.

      Bizarre. Moi je serais plutôt préoccupé par l’orthographe française.


  • #1584769
    le 22/10/2016 par nico
    "Pourquoi j’ai quitté Israël"

    Vous ne différez pas des autres sociétés humaines qui permettent et cachent des crimes contre leurs propres enfants et qui faillissent à la protection des plus vulnérables d’entre eux.




    Est ce qu’elle parle d’inceste ou de pédophilie ?
    Cette phrase suggère que cela est répandue d’où elle vient et elle semble penser que c’est tout aussi répandu ailleurs...

     

  • #1584777
    le 22/10/2016 par insoumis
    "Pourquoi j’ai quitté Israël"

    Ca tombe bien cet article, car j’ai vue cette personnalité sur internet dans des conférences aux US ( pas moi personnellement, via internet je précise lol). Elle était avec d’autres conférenciers dénonçant les crimes d’Israël et un peu tout ce que dénonce E&R justement.
    Je n’ai pas eu le temps ni l’occasion d’approfondir la personne, mais je suis content que vous la relayez ces recherchent sont très intéressantes et sont une preuve de plus à ajouter sur ce puzzle.

     

  • #1584840
    le 22/10/2016 par Julien Aubert
    "Pourquoi j’ai quitté Israël"

    Merci à cette femme courageuse qui fait honneur à sa judaïté.


  • #1584948
    le 23/10/2016 par Bel
    "Pourquoi j’ai quitté Israël"

    La réalité Israelienne est dissimulée
    d’abord par ses citoyens
    ce pays ne marche pas en fait
    malgré des subventions massives extérieures
    Israel est une entreprise mal foutue, plus très loin de la faillite generale


  • #1584984
    le 23/10/2016 par raslebol33
    "Pourquoi j’ai quitté Israël"

    Excellente analyse...seuls les soumis,les complices haut-placés(d’Europe et d’ailleurs) et les sionistes bien sur,crieront au scandale...Bravo !!


  • #1584988
    le 23/10/2016 par le gaulois
    "Pourquoi j’ai quitté Israël"

    On est bien loin du mythe à marteler dans les consciences.
    Une lettre dure (les faits sont là)et touchante
    Le regard du vécu ajoutée à la compréhension du mécanisme d’entretien de la souffrance.
    Je plains celles et ceux qui baignent dedans.
    Ne pas sortir du statut de victime,c’est maintenir l’ouverture des plaies.
    Qui n’a pas de cicatrice ?

    Ca va certainement déranger ceux et celles qui ne sont pas prêts à abandonner leur moteur pour un autre.
    Car à partir du moment où il vous est montrée la différence,vous n’avez plus d’excuse pour ne pas évoluer.

    Salutations


  • #1584989
    le 23/10/2016 par anonyme
    "Pourquoi j’ai quitté Israël"

    "Si les Palestiniens continuent dans cette voie dangereuse, qui est en fait un djihad diplomatique, ils découvriront que les surprises de la semaine dernière venant du Mexique et de l’Italie ne sont qu’un début." a affirmé l’ambassadeur. Suite a quoi, la directrice générale de l’Unesco a été menacée de mort.
    http://www.i24news.tv/fr/actu/israe...


  • #1585013
    le 23/10/2016 par anonyme
    "Pourquoi j’ai quitté Israël"

    Ses grandes émotions me laissent complètement indifférent. On est tjs étonné à quel point on permet à ce peuple élu d’exorciser leur peurs, passés et autres problèmes d’ordre existentiel et de leur offrir, en prime, l’effet cathartique que cela représente pendant que on ne retrouvera jamais qqchose de similaire pour un palo. Je parie que cette dame voyage de par le monde pour parler de ses tourments, donne des conférences, écrit des bouquins au sujet - encore ! - de ses tourments pendant que tout un peuple se fait enterré vivant et auquel on n’offre aucune plateforme pour parler de leurs problèmes à eux. Non, bien au contraire, on vient nous faire chier avec une dame qui trouvait si affreux d’avoir habité dans une rue qui s’appelait sycomore.

     

    • #1585078
      le 23/10/2016 par xaccrocheur
      "Pourquoi j’ai quitté Israël"

      Entièrement d’accord. Notez qu’elle avoue à plusieurs reprises qu’elle s’en va car on ne lui a pas versé assez d’allocs, et que "Si vous m’aviez plus protégée, peut-être serais-je toujours parmi vous" (verbatim, 5eme paragraphe) notez l’ordre des priorité aussi 1-moi, 2-moi, 3-Israel et 4-Les palestiniens, avec le reste du monde.

      Perso j’attends le film, un truc très aimôuvant réalisé par une femme, une réflexion universelle sur la douleur d’être juif.

      Parce que tu comprends, ils ont beaucoup souffert.


    • #1585226
      le 23/10/2016 par Odyle
      "Pourquoi j’ai quitté Israël"

      Cette femme est sincère et ce qu’elle dit authentique.
      Sur Youtube : Avigail Abarbanel 18th July 2015 part1

      Ce n’est que des Juifs que peut venir la solution pour la paix mondiale puisque les puissants les utilisent pour créer le NOM à partir d’un affreux chaos.


    • #1585235
      le 23/10/2016 par Mojo Risin
      "Pourquoi j’ai quitté Israël"

      Dès les premières lignes, j’ai senti ce fumet habituel de plainte, de chialerie, de pleurniche, de victimisation, de psychologie pénible, de traumatisme... Je me suis dit qu’à la fin de l’article il y aurait une demande de don. Pour elle, ou pour Abraham, 32 ans, névrosé par sa vie à Tel-Aviv et qui vit désormais avec un phoque apprivoisé, dans un igloo au pôle nord.


    • #1585339
      le 23/10/2016 par anonyme
      "Pourquoi j’ai quitté Israël"

      "Cette femme est sincère et ce qu’elle dit authentique."

      Que voulez-vous que ça me foute qu’elle soit sincère ? Vous n’avez rien compris à mon com parce que vous n’êtes qu’émotion et blablabla. Parmi ceux que son peuple enterre vivant il doit bien y en avoir aussi des gens sincères et authentiques, non ? A moins que leur honnêteté et authenticité serait de moindre importance. C’est bien ce que vous insinuez, non ? Ben si puisque c’est des juifs, selon vous, que peut venir la solution pour la paix mondiale. Dites donc ça doit faire une belle jambe pour les palos. Arrêtez de chialer les mecs et laisser les juifs faire montre de leur esprit torturé parce que c’est eux qui ont la clé du problème.

      Votre com est de loin le plus stupide que j’ai jamais lu sur ce site.


  • #1585100
    le 23/10/2016 par Palikao
    "Pourquoi j’ai quitté Israël"

    Les psychologies comme la vôtre ont la mauvaise habitude de s’aggraver si elles ne sont pas soignées. Je me souviens toujours de vous comme de gens durs, sur la défensive, chauds du collier et prêts à exploser à chaque occasion, bruyants et impitoyables.




    Nous étions spéciaux, nous étions meilleurs, nous étions plus moraux, plus éthiques et plus civilisés. Et ne me dites pas que vous ne l’avez pas dit.




    Imaginez un peu, ce que les prophètes tels Moïse, que le salut soit sur Lui, ont pu subir dans leurs vies ?!
    Depuis Moïse, pas grand chose à changer, dans leurs vies et dans leurs rapport à l’autre. Consternant !

     

  • #1585416
    le 23/10/2016 par McAron
    "Pourquoi j’ai quitté Israël"

    Je trouve ce texte exemplaire, même si Mme Abarbanel a encore un peu de chemin à faire pour comprendre la nature véritable de ce qu’elle condamne. Elle est sur la bonne voie en soulignant l’inspiration biblique du sionisme, un fait évident que, pour des raisons que je soupçonne religieuses, beaucoup d’antisionistes s’efforcent de nier :



    Pour un mouvement soi-disant non religieux, c’est extraordinaire comment le sionisme — votre créateur et votre identité — a suivi la Bible de près.




    Lire le paragraphe en entier


  • #1585555
    le 24/10/2016 par Paskl
    "Pourquoi j’ai quitté Israël"

    Très simple, très juste et vrai. Pas différent des autres groupes humains et qui ne protège pas (visiblement vu les conséquences de tout ça ) leurs enfants de la folie des hommes, mais les plonge dedans pour (probablement) le pire au nom d’un soit-disant meilleur. Terrible constat.


Commentaires suivants