Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Propagande sexuelle à l’école : "Pour la première fois, des élèves expriment leur dégoût"

Le scandale du sexe et de la pornographie dans les livres scolaires obligatoires s’étend dans le silence des parents d’élèves, des associations de parents et des autorités religieuses. Il touche tant les écoles publiques que l’enseignement catholique.

 

« Je sais qu’il y a deux scènes de viols, dont une sur une mineure. Je crois aussi qu’il y a une tournante dans une cave. Dès le début, ils présentent le personnage comme une bête de sexe. Il est marié mais sa femme ne lui suffit pas, alors, il a une garçonnière où il se rend pour voir d’autres femmes la nuit. Je n’ai pas tout lu. » Le personnage était « une bête de sexe ».

 

Le scandale des ouvrages scolaires

La jeune fille qui parle est aujourd’hui âgée de 18 ans. Mais de quoi parle-t-elle ? D’un livre dont la lecture a été imposée par l’un de ses professeurs à toute sa classe de seconde, il y a trois ans, pour « l’étudier ». Ce livre, c’est L’Invention de nos vies de Karine Tuil. On y trouve de nombreuses scènes de pornographie.

C’est un scandale sans nom. Mais il y a plus grave : cela s’est passé dans un établissement de l’enseignement catholique de Rennes : l’Assomption. « Le sexe » abordé sous des traits nauséabonds dans une école catholique bretonne…

Lorsque les faits se produisent, Tiphaine n’a que 15 ans. Cette lecture imposée la choque terriblement, au point qu’elle sera victime de crises de larmes à répétition, d’insomnies fréquentes, de troubles divers.

À l’époque, la lettre d’excuse qu’elle reçoit de Pascal Balmand, le secrétaire général de l’enseignement catholique à Paris ne change pas grand-chose. Le mal est fait. Trois ans après, Tiphaine, que nous avons interviewée en exclusivité, reste toujours profondément choquée. « Je ne pourrai jamais oublier cela », nous a-t-elle déclaré.

 

À « Saint Vincent » aussi…

Toujours à Rennes, il y a peu, c’est un établissement considéré comme un fleuron de l’enseignement catholique – Saint-Vincent-la-Providence – qui a fait étudier à des élèves de 3e un livre du même acabit. Un ouvrage de Gilles Paris, Autobiographie d’une courgette… Interviewée à visage caché, la mère d’un enfant de 13 ans nous a dit être révoltée par ce que l’on a fait étudier aux élèves.

 

Livres, sexe et … réactions ?

« Une amie m’a raconté que dans une école de la région, on avait emmené des élèves voir une pièce de théâtre à la fin de laquelle les acteurs se sont promenés, nus, dans la salle, enjambant les fauteuils dans lesquels avaient pris place les élèves… »

Armel Joubert des Ouches et Jeanne Smits, qui ont travaillé plusieurs semaines sur cette enquête, ont également pu obtenir le témoignage de ce professeur d’anglais d’un établissement catholique du Val-de-Marne, scandalisé par l’absence de réaction tant de la direction du lycée dans lequel elle travaille que des autorités ecclésiastiques. Notre équipe a tenté d’obtenir des explications auprès de l’évêché de Rennes et auprès des services de Mgr Pierre d’Ornellas, en vain…

 

Généralisation de la pornographie et loi du silence dans les écoles catholiques et publiques

Dans les établissements publics et privés sous contrat, les cas de ce genre se sont multipliés ces dernières années sans que la presse n’en fasse état.

Pour Pierre de Laubier, professeur et auteur du l’ouvrage L’école privée… de liberté, il est presque « normal » que des livres comme ceux-là circulent. « L’administration de l’enseignement catholique est un mille-feuilles, tout est fait pour que l’on ne comprenne rien. Par ailleurs, l’école est pieds et poings liés avec l’Education nationale et dès qu’il y a une affaire, tout le monde est mis en cause. Il y a une loi du silence. »

Dans cette enquête qui a emmené Reinformation.TV de la Bretagne à la région parisienne, vous entendrez également le témoignage d’un directeur d’école qui explique comment on en est arrivé là.

Une enquête exclusive d’Armel Joubert des Ouches et de Jeanne Smits.

 

 

À ne pas manquer :

À ne pas manquer non plus :

 

À lire de toute urgence, chez Kontre Kulture :

Sur la pornographie, chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

58 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Des livres, des pièces de théâtre ce n’est rien par rapport à ce que les nouvelles générations d’enfant vont subir à l’école. Nous n’avons pas fini d’entendre parler de "dysfonctionnements".


  • Je ne sais pas trop quoi penser... C’est violent mais en même temps c’est une dure vérité. L’apologie du sexe a sans aucun doute fabriqué des pervers sexuels, donc il est normal de les combattre. Mais probablement par d’autres moyens que des images crues et chocs, à commencer par arrêter de faire l’apologie du sexe.


  • Fuyons , pour sauver les enfants , en France il ne reste que les écoles confessionnelles hors contrat ; d’ailleurs trés peu d’enfants de la classe dirigeante ( souvent à double nationalité ) , ne fréquentent l’école publique , mais prônent les bienfaits de cette école " moderne " : fait ce que je dis ,....
    sinon pour les François souchiens ou les autres d’ailleurs , la Fraternité st pie x , offre une scolarité de la maternelle aux études supérieures , dans des établissements situés dans chaque département !

     

    • "Les autres d’ailleurs " vous voulez dire les autres Français ?
      Mon doctorat n’est il pas suffisant ? Être "souchiens " comme vous dites confère t’il des pouvoirs magiques ?


    • "Sinon pour les François souchiens ou les autres d’ailleurs , la Fraternité st pie x , offre une scolarité de la maternelle aux études supérieures , dans des établissements situés dans chaque département !"

      Je me permets d’intervenir à la suite de cette remarque puisque je bosse personnellement dans l’éducation auprès de nos charmantes têtes blondes...

      Je ne doute pas de la bonne volonté des gens qui exercent la profession d’enseignants au sein des écoles de la Fraternité St Pie X, mais malheureusement si les excès de l’école laïcarde actuelle sont à fuir (pour qui aurait des doutes, je vous renvois vers les déclarations collectors de Vincent Peillon), ce n’est pas pour autant un motif pour se jeter à corps perdu vers un autre excès parfois aussi délétère.

      En effet, ne jurer que par le modèle transmissif de l’école à la Marcel Pagnol qui laissait l’essentiel des gosses sur le bord de la route "parce qu’ils étaient trop cons pour faire des études" n’est pas plus intelligent que le modèle exclusivement constructiviste à la Belkacem qui sous prétexte de refuser le moindre élitisme transforme l’ensemble des gosses en analphabètes.

      Navré de le dire, mais pour autant que j’ai pu le constater, certains des gosses qui sortent des écoles de la Fraternité ont un gros retard en terme d’abstractions mathématiques par exemple... Bref c’est peut-être un modèle intéressant, mais ce n’est pas non plus la panacée.

      Vous voulez que je vous révèle un secret ?... C’est simple : L’école idéale n’existe tout simplement pas...
      En réalité ce qui fait la différence entre un gamin qui va réussir et un autre qui cumulera les échecs et les retards à l’école, c’est l’environnement familial et la disponibilité des familles pour les aider à travailler à la maison... Et là je suis bien obligé de vous affirmer que les choses se sont considérablement dégradées durant ces dernières années.

      Alors c’est vrai qu’il y a un certains nombre de problèmes avec l’école actuelle, mais je puis vous assurer d’où je me trouve que les profs sur le terrain s’assurent qu’un certain nombre de réformes délétèrent finissent consciencieusement classées au fond de leur corbeille à papier.

      Par contre là ou ils dépriment, c’est que l’état ET LES FAMILLES, réclament de leur part qu’ils assurent de plus en plus un job qui théoriquement devrait être celui des parents.
      Or le boulot d’un professeur des écoles n’est certainement pas de palier à leur absence.


    • T’as un doctorat ? C’est bien. Tu veux une médaille ?

      Tu crois qu’avec ton doctorat tu deviens Français de souche automatiquement ? Tu veux faire croire qu’il a dit autre chose que : je suis Français de souche et j’invite également les Français qui ne sont pas de souche à..., ce qui montre encore une fois l’esprit d’ouverture qui est le nôtre ; car, non il n’a fait aucun sous-entendu du type : ....et j’invite les non-Français à... Ce qui ne serait pas blâmable en soit puisqu’il donnerait, même dans ce cas, l’opportunité à d’autres de jouir des mêmes bienfaits de la Fraternité St Pie X.

      Bref, arrête de chialer et de nous agiter ton doctorat de m.... sous le nez. Si tu étais vraiment ce que tu dis être tu n’interprèterais pas les choses exactement de la même manière que nos pires ennemis, et toujours dans le même but : culpabiliser le babtou fragile...

      ...mais c’est fini.


    • Talion,
      D´accord avec ton commentaire globalement, mais même si l´école idéale n´existe pas ; l´école à la Pagnol était probablement mieux. Je n´ai pas connu Pagnol, mais juste à mon époque, je savais correctement lire, écrire et compter, en sortant du CM2, sûrement aussi bien que pas mal de bacheliers aujourd hui, et je n´étais pas une tête de classe. Un besogneux. L´instit, mis à la retraite anticipée, donnait même quelques torgnoles aux morveux que nous étions, et personne n´en est sorti traumatisé.

      Je pouvais me débrouiller, je possédais les bases pour comprendre, et aller vers une formation professionnelle ; mais en France tout ce qui n´est pas études générales est de la merde. Effectivement, je ne connaissais pas les abstractions mathématiques, dont on se fout totalement, mais je pouvais te faire une " analyse logique d´une phrase ". À quoi ca sert les abstractions mathématiques " ? Pas à grand chose en comparaison de Sujet - Verbe - Complément.
      Amicalement.


    • "L´instit, mis à la retraite anticipée, donnait même quelques torgnoles aux morveux que nous étions, et personne n´en est sorti traumatisé."

      Houlà !!!... Moi si je faisais ça, ça me vaudrait immédiatement un statut de célébrité nationale en plus d’un passage au 20h !... ^^

      Les temps ont bien changé mon ami... Les parents sont infiniment plus procéduriers de nos jours...
      Déjà qu’ils nous engueulent quand ils estiment qu’on file trop de boulot à leurs progénitures, alors si en plus on revenait à l’âge d’or des coups de règle sur les doigts, j’imagine d’ici le délire. XD

      "A quoi ca sert les abstractions mathématiques " ? Pas à grand chose en comparaison de Sujet - Verbe - Complément."

      En fait derrière le terme "abstraction mathématique", j’entendais le fait qu’ils puissent analyser l’énoncé d’un problème et le mettre en équation en choisissant la meilleure technique opératoire pour le résoudre...

      En somme, certains enseignants apprennent parfaitement à leurs élèves comment on réalise une addition, une soustraction, une multiplication et une division... Mais par contre quand il s’agit de leur apprendre dans quelles circonstances on les utilise, là, zéro !...
      Ce qui fait que certains gamins devant des problèmes d’une simplicité enfantine sont complètement paumés.

      Et comme toute remédiation signifie du boulot en plus (comme si on n’en avait pas assez !), il y a certains collègues de certaines écoles que je ne remercie pas (surtout que pour faire de la remédiation individuelle dans des classes à 30 élèves, bon courage !...).

      Donc le modèle exclusivement transmissif qui consiste à dire aux gosses "démerdez-vous pour me suivre et tant pis pour les trainards", merci, mais non merci... Il y a un juste milieu à trouver.

      Remplir les têtes des gamins avec de bons outils, c’est bien... Faire en sorte qu’ils sachent comment et quand les utiliser, c’est mieux...


    • A Testou
      Développez un peu votre propos car pour un souchien pas Docteur en quoi que ce soit comme moi, votre message n’est pas compréhensible. Merci.


    • Pour les catholiques il est très facile de trouver une Ecole de la FSSPX dans leur département *** (voici le lien) elles sont loin d’être aussi chère que toutes ces écoles dites privés sous contrat (voici un lien ou vous pouvez connaitre les aides que vous pouvez bénéficier) ou (ici)
      L’enseignement y est d’une qualité unique (je parle pour la France je ne connais point ailleurs !)
      Viva Cristos Rey
      PS : je signale aussi que l’Ecole à la maison est une unique expérience pour les enfants mais aussi les parents (contact Remy & Cecile)
      Cours Sainte-Anne ***
      Joyeuse Pâques


  • Et "La Nuit des Enfants Rois" que j’ai interdit à mon fils de lire sous l’injonction de sa prof de Français avec laquelle je me suis colleté une heure au téléphone pour lui souffler dans les bronches. Dans ce livre, scènes de tortures sexuelles sur professeur par des élèves en rébellion, dignes de Salo ou les 120 jours de Sodome, meurtre final maquillé, dans une baignoire... Mon fils avait seulement 13 ans.

     

    • Sauvez nos enfants est notre priorité et notre responsabilité première .L’école à la maison est une option interessante si bien sur c’est faisable et encore possible légalement. Pour ma part nous l’avons fait avec nos 8 enfants et le dernier qui vient d’avoir 18 ans . Nous l’avons échappé belle car dans les années 80 jusqu’àux années 2000 c’était encore possible avec une autorisation de l’inspecteur d’académie .J’étais musicien et voyageait souvent et ma famille me suivait partout donc cela était admis par les autorités .Bien sur cela nous a demandé beaucoup de sacrifice mais quand je vois mes enfants-adultes aujourdhui je ne regrette rien . Ils ont tous eu le bac avec mention et suivent des projets ou travaillent à l’étranger pour certains d’entre eux et ma reconnaissance ainsi que mon amour pour mon épouse est plus qu’une romance encore aujourdhui après 40 ans.Ces choix ont fortifié notre couple et nos enfants sont très proches de nous ;Je souhaite du courage et de la volonté à tous les parents qui sont affolés par ces enseignements pervers d’aujourdhui et je leur dis :faites des choix maintenant ,renoncez aux chemins confortables mais tordus que ce Système vous fait miroiter .


    • "Dans ce livre, scènes de tortures sexuelles sur professeur par des élèves en rébellion, dignes de Salo ou les 120 jours de Sodome, meurtre final maquillé, dans une baignoire... Mon fils avait seulement 13 ans."

      On rappellera au passage que les enseignants, s’ils ne sont pas libres de discuter des objectifs pédagogiques qui sont fixés par le ministère (vaste blague... On en débattra une autre fois), sont par contre totalement libres de choisir le matériel pédagogique qui leur parait le mieux adapté à la poursuite de ces objectifs...

      Il y a donc un truc qui n’est pas très clair chez l’enseignante de ton gamin (euphémisme...).

      J’ai en effet un peu de mal à saisir quelle est la mise en réseau qu’elle essaie de construire avec une telle "œuvre"...

      Personnellement je préfère les faire bosser en utilisant l’histoire du Gruffalo, ou encore les contes des frères Grimms et de Perrault, mais j’imagine que c’est juste une question de goûts personnels... ^^


  • Dans le programme de Marine Lepen que j’ai lu attentivement il n’ y a rien en matière de lutte pour la protection des enfants et adolescents contre les pédocriminels .Rien contre la culture pornographique dans le système scolaire etc etc .....Alors question simple pourquoi ?

     

    • Et dans le programme d’Asselineau, il y a quoi ?
      Vous vous attendez à un catalogue de 1000 pages avec 10 000 mesures, lois, l’heure, la date et le lieu ? Commençons par remettre le pays à l’endroit et bien des dérives s’éteindront d’elles-même.
      Il est étonnant de lire autant de commentaires qui attendent absolument tout d’une seule personne, tout de l’Etat, comment ils doivent, penser, manger, et vivre.


    • Pour tranquille mimile

      MLP a fait- des forums sur l’éducation National, il y a belle lurette ,seulement non relayé comme toujours .Je pense que si une école s’amuse à ce genre d’éducation MLP va leur donner un petit coup de main ,à mon sens . Il n’y a qu’un gouvernement de dégénéré pou accepter cela .C’est même pas la peine de se poser la question pour les idées du FN. C’est une mère de famille ,et c’est pas le style à accepter ce genre de dérive. A moins qu’elle est planquée son scooter et son casque ?


    • En effet Mimile, aucun autre candidat n’en parle d’ailleurs. Si j’étais dirigeant FN et que je gagne l’élection, je me rapprocherais même d’un Anti-FN comme Karl Zéro, en lui donnant du pouvoir et en lui disant de fermer sa gueule sur la politique. Bref. Autrement, pour vous dire mon sentiment sur le niveau de cette mascarade présidentielle quant à ce sujet, tapez LaSalle cochonne dans la recherche, vous serez édifié. Le bon sens du terroir au service de la connerie la plus crasse, pour faire peuple ou beauf...
      Votre commentaire m’a plu. Bien à vous.


    • Marine s’attaque aux causes pas aux conséquences, elle n’est pas dans la politique politicienne.
      En supprimant déjà les assos gauchistes influentes comme le LGBT, et remettant des cours d’histoire de France, çà supprimera de fait le temps passé à "étudier" la sexologie.


    • Lis son livre À contre-flots, disponible sur le net.
      De par son expérience dure et traumatisante de sa scolarité, c´est un euphémisme, tu comprendras ce qu´elle pense de l´Éducation gauchiste Nationale ; la seule bonne hein, si on est de gauche, c´est que c´est bien.
      Elle ne parle pas d´éducation sexuelle, mais c´est un tout.


  • Est-ce vraiment le sexe le problème ? Je ne crois pas. C’est plutôt que le seul aspect qu’ils présentent, et l’aspect violence et décadence. Pourquoi ne pas montrer plutôt de véritables scènes d’ AMOUR pour changer ? Que les jeunes voient ce que c’est, qu’il n’y a pas à en avoir honte, et que en soi, c’est sain.
    Quand à cette fille de 13 ans, franchement si nos ayeux paysans avaient été si pouinets, on serait beaucoup moins de français qu’aujourd’hui... N’importe quoi.

     

  • 200 ans de valeurs de la république élaborées dans des loges pratiquant l’initiation interne hermétique et qui prescrivent depuis la révolution que le ministre de l’enseignement de tout gouvernement doit être franc-maçon ne peuvent produire que ce qu’elles sont : un pouvoir aussi obscur qu’occulte , avançant sous le masque du progrès, de l’égalité et de fraternité. Résultat : la réduction de l’homme à ses instincts les plus bas.
    Le système laïco maçonnique engendrant des monstres de plus en plus nombreux, ils se retrouvent dans des noyaux durs et prosélytes dans l’espace privilégié de la perversion de l’enfance : l’éducation nationale ( et non plus l’instruction nationale)

     

  • Lire la Conjuration Antichrétienne de Monseigneur Henri Delassus qui dénonce ces procédés, cette ingénierie sociale.
    Ça pue le franc-mac au sommet ! Il y a du business.


  • Saint-Vincent-Providence ? J’ai fait mon lycée dans cette boîte...


  • Voilà toute la dictature de la bien-pensance à laquelle on est soumis dans la ville de Rennes. Toute cette bien-pensance reprise par les partis dits "de gauche" aujourd’hui et qui ont pignon sur rue et sont dominants , voir même oppressifs dans un grand centre urbain comme celui de Rennes. Comment peut-on avoir envie de donner du crédit à ces politiques, ces trotskistes, du pc jusqu’au PS en passant par mélenchon et le NPA avec leurs antifas. Une gangrène tous ces gens là. Et il y a plutôt intérêts de se taire sinon on se fait massacrer au moins socialement, au plus socialement et physiquement. Ce monde et cette france sous le joug de ce progressisme malsain est à gerber !!! Moi je suis un homme de gauche et je vous le dit cette gauche sociétale n’a pas lieu d’être, c’est une horreur !!


  • D’une pornographie l’autre.

    Comprenne qui pourra.


  • Le salut sur ce triste sujet viendra de la Jeunesse elle-même. De nombreux medias tapent sur le 18-25, mais il suffirait que ces jeunes s’y mettent avec de surcroît une levée de bouclier sur les réseaux. Bref, les jeunes interrogés dans cette émission sont "plus sains" que la crotale belmachin et consorts comme peillon (un nom en On). Ma fille de 14 ans est en collège privé (Alsace), elle "me parle" et je fais attention. Pour ma part, si un prof tente de la pervertir via le programme officiel, alors je réglerai le problème moi-même. Aucun parent n’a pris un gourdin pour aller demander ce qui se passe ? Ce pays, ce qu’il en reste, est désormais étonnant, inquiétant. Espérons que dans un proche avenir, dans ce cas, "L’exemple ne vienne plus d’en haut" . Place aux Jeunes !

     

  • C’est pire dans le privé que dans le public car, dans le public, un prof peut dire m.... et certains le font.


  • Amis de E&R
    Il faudrait enquêter sur les auteurs de ces livres. Qui sont ils, d’ou viennent-ils ? Qui commande à qui ?
    Ne varietur
    Lavrov.


  • si il n’y a pas d’immunités ouvrières il y a une immunité du corps enseignants sur ce sujet car si un artisan tripotait son apprenti(e) ce serait direct la case 1 enquête des gendarmes + arrestation immédiate ,2 tribunal 3 prison .mais pour un Prof c’est ,1 affaire traitée sans bruit par la hiérarchie , 2mutation 3 étouffement de l’affaire dans la plupart des cas


  • En dehors du cadre des cours sur l’appareil reproductif, la notion d’éducation sexuelle est aberrante. La relation sexuelle est une expérience de découverte propre à chacun. S’immiscer dans l’intimité entre deux êtres est injustifiable. L’idée de donner des cours de plaisir ou de présenter de façon exhaustive les pratiques sexuelles les plus exotiques est simplement malsaine.


  • Tout cela est signé : la franc maçonnerie. Il s’agit encore et toujours de détruire le catholicisme et de pervertir les enfants croyants. Vous voyez cela dans le 93. Je pense que les grands frères iraient vite faire comprendre au prof où est le droit chemin.

     

  • Enfance en péril.
    Patrie en danger.
    Témoignages courageux pour un reportage de qualité.


  • C’est seulement maintenant qu’"on" se plaint ? C’est dire la dégradation de notre pays en l’espace de quelques décennies :/

    De plus, je note qu’on parle ici d’écoles dites catholiques.... catholiques de quoi au juste ? S’il s’agissait encore de l’école publique (donc totalement dépendante du ministère).... Mais là on parle d’établissement semi-indépendant (je fais court), et personne ne s’offusque ?.....

    Enfin le plus grave dans tout ca, la réaction ou plutot l’absence totale de réaction de la part des parents..... Perso je n’ai pas d’enfants, mais le premier qui propose CA à mes enfants....


  • Pour confirmer les propos de E&R et de Marion Sigaut voici une video qui traite au début d’une simple affaire et qui se retrouve avec des affaires de criminelles dont la pédophilie , il est vraiment question de complot a grande echelle ( qui peut être comparer a un immense navire d’abattage industriel de troupeau ).
    https://youtu.be/KyHIZ5-40fQ


  • Félicitations pour l’affiche en tout cas, les corps des enfants remplacés par les colonnes de stats des """experts""" de kinsey...donnent bien le ton. Pas évident sur un sujet pareil de viser juste, il y a vraiment du talent chez ER.


  • Il y a un livre qui a traumatisé des jeunes filles dans les années 60-70-80, c’est "les Jeunes Filles" de Montherlant, qu’elles lisaient librement et à cause du titre (la jeune fille est très centrée sur elle-même) sans savoir que l’écrivain était homosexuel et n’aimait pas les femmes.
    La vision qu’il a des jeunes femmes dans ce roman épistolaire (bien écrit) est méprisante ou condescendante, et même vaguement dégoûtée.
    C’était rabaissant pour certaines filles que ce livre a marquées. Et il n’y avait aucune scène de sexe.
    Alors on imagine la détresse d’une adolescente d’aujourd’hui.


  • Dans certains pays Arabes gouvernés par les frères musulmans, ils importent des livres wahabites qui interdisent tout et qui font l’apologie de la mort et de la destruction. En occident c’est l’inverse ; des livres qui autorisent tout et font l’apologie du sexe et de la perversion...deux faces d’une même merde, les ultras des deux bords se rejoignent.

     

  • Merci de relayer. Je suis père délève et au collège Notre Dame des Oiseaux à Verneuil sur seine un professeur de SVTde 4e explique aux élèves ce qu’est une éjaculation nocturne et relève qu’il est normal pour les garçons de se masturber le soir... INADMISSIBLE

     

  • Evidemment que cette libéralisation des mœurs, cet étalage écœurant de chairs jouisseuses est pénible, regrettable et préjudiciable. Mais il ne faudrait pas non plus tomber dans des excès de pudibonderie. Doit-on arrêter d’enseigner Les Liaisons Dangereuses parce que Cécile se fait violer par Valmont ? Doit-on arrêter de faire lire L’Âne d’or parce qu’Apulée y relate une scène zoophile ? Nos classiques, tant français qu’antiques, sont traversés d’allusions sexuelles, certes souvent moins brutales et plus fines que ce qu’il nous est donné de voir étalé aujourd’hui sur tous les supports possibles, mais pas nécessairement moins marquantes.
    Bien sûr qu’il faut protéger les enfants, ainsi que les adolescents qui sont en construction. Mais on ne peut les maintenir toute la vie dans une bulle. Et on ne doit pas se censurer en s’interdisant de leur faire découvrir notre patrimoine littéraire au prétexte que certaines scènes contreviennent à notre morale puritaine héritée du XIXème siècle. Au passage, le Moyen âge, qui n’avait de moyen que le nom, était bien plus sain dans ses rapports avec la chair...


  • La sexualité relève de la sphère privée, comme la spiritualité. Les deux font partie de la nature humaine, alors il n’y a pas de raison de les traiter différemment. A quand une laïcité pour les questions de sexualité ? Jamais. C’est leur arme pour formater les esprits et nous maintenir dans la servitude volontaire, de nous soumettre aux pulsions animales et d’écarter toute espèce de transcendance. Car transcender, c’est s’élever au-dessus de sa condition. Inacceptable !


  • Des textes écrits par des pédophiles pour des pédophiles, et une classe politique qui veut faire de la pornographie et de la pédophilie des "actes" normalisés ; voilà ce qui nous est montré ici et qui est en train de pourrir la psychologie de nos enfants et notre société dans son ensemble. Nous avons le devoir de lutter contre ces horreurs imposées dans l’éducation nationale en priorité et les ordures qui les cautionnent, et vite.


  • Mais c’est de l’art ! Vous ne comprenez pas ou quoi ! C’est de l’art, capote bite chatte chien animaux.... De l’art ! ! Quand aux "professeurs", que de la merde et rien d’autre ! ! Bientôt la fin de tout cela et pour ceux qui veulent se masturber devt des chats ou entre eux, ce sera HORS DE FRANCE ! ! Monde de merde !


Commentaires suivants