Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
            Contact | Forum | Boutique | Atelier
A A A
imprimer

Syrie - Désinformation massive

Par Pierre Piccinin

Au terme d’un nouveau séjour d’observation en Syrie, force est d’admettre que, plus que jamais depuis le début des événements, la réalité du terrain diffère du tableau catastrophiste qu’en proposent les médias en Europe et aux États-Unis.

Très éloignée de la vision simpliste d’une insurrection populaire contre une dictature, la conjoncture syrienne se décline effectivement de manière plus complexe et l’opposition au président Al-Assad, bien loin de constituer un bloc solidaire, se révèle fragmentée et très locale.

À l’intérieur du pays et dans les grandes villes, le calme règne, et l’armée régulière est fidèle au gouvernement, soutenu, fût-ce par défaut face à l’islamisme radical, par une majorité de la population, à commencer par les communautés alaouite et chrétiennes, mais aussi par la classe moyenne sunnite, favorable aux réformes économiques entreprises depuis 2000.

Seules les villes de Hama et de Homs connaissent des troubles significatifs, et des agglomérations de moindre importance, le long des frontières turque et libanaise, à travers lesquelles s’infiltrent des combattants, armés et soutenus par l’étranger.

À Homs, pendant deux jours, j’ai observé l’opposition, qui contrôle deux quartiers ; dont celui d’al-Bayadah, où j’ai rencontré Fadwa Suleiman, porte-parole des insurgés.

Les rebelles de Homs –il s’agit bien d’une rébellion armée- ne constituent pas la principale préoccupation du gouvernement, qui parviendrait à ramener l’ordre en quelques heures de combats, s’il ne craignait la réaction de l’opinion internationale et de donner du grain à moudre au couple franco-qatari, désireux, pour des raisons encore obscures, de promouvoir une intervention armée similaire à celle qui s’est achevée par la mort de plusieurs dizaines de milliers de civils en Libye.

La situation est plus simple à Hama. J’ai là aussi été introduit au sein de l’organisation de l’opposition. Pas plus qu’en juillet, je n’y ai vu de manifestant armé. Policiers et militaires occupent les principaux boulevards et places.

Les manifestants sont donc contraints de se réunir par groupes de quelques centaines seulement, dans les ruelles latérales. Leurs seules armes sont des pierres, qu’ils lancent sur les forces gouvernementales, lesquelles répliquent par des gaz lacrymogènes et des tirs de plombs de chasse, rarement par des tirs de balles. Hama n’est donc pas le théâtre de violents affrontements, mais s’y déroule quotidiennement une poignante intifada.

Les réels défis pour le régime sont, d’une part, les groupes de combattants salafistes, qui se déplacent et commettent çà et là des atrocités (enlèvements, mutilations, exécutions sommaires) contre des soldats et des policiers, mais aussi contre des civils qui refusent de les appuyer, et, d’autre part, l’Armée syrienne libre (ASL), composée de déserteurs et d’éléments étrangers, qatari et libyens notamment, entraînés par des éléments de l’armée française dans les camps de « réfugiés » au Liban et en Turquie.

L’ASL attaque les agglomérations proches des zones frontalières, principalement Zabadani, au nord-ouest de Damas, à la frontière du Liban, Talkalakh et Qousseir, dans la province de Homs, et Idlib, à proximité de la frontière turque.

Les factions libanaises hariristes qui la soutiennent au Liban prennent ainsi le risque de provoquer l’extension du conflit au territoire libanais. Le Hezbollah, allié de Damas, pourrait en effet soulager considérablement le gouvernement syrien en attaquant les bases arrière de l’ASL.

Une des questions qui s’imposent est donc celle de la désinformation. Comment expliquer une telle différence entre la réalité du terrain et les propos tenus dans nos journaux et sur nos petits écrans, qui donnent de la Syrie l’image d’un pays à feu et à sang, où la répression aurait fait plus de six mille morts (un nombre de plus en plus souvent avancé sans emploi du mode conditionnel) ?

Pour l’essentiel, une réponse : l’OSDH ; l’Observatoire syrien des Droits de l’Homme (ou, plus exactement, « les » OSDH), la source quasiment unique des médias occidentaux, presque systématiquement mentionnée dans tous les articles de journaux et reportages télévisés.

En Juillet 2011 déjà, j’avais été frappé par la distorsion qui existait entre le terrain et « l’information », et ce plus encore à l’occasion d’une expérience très précise, à Hama. Le vendredi 15 juillet, j’y avais assisté à une manifestation qui avait rassemblé entre 3.000 et 10.000 personnes.

Le soir même, l’AFP, suivie des bulletins de France 24, d’Euronews et du journal Le Monde, avait annoncé 500.000 manifestants et la fin prochaine du régime ! Il convenait de s’interroger sur l’origine de « l’information » : l’OSHD… La ville de Hama, qui plus est, ne compte pas même 400.000 habitants, ce qu’aucune rédaction n’a vérifié. L’étiquette « droit-de-l’hommienne » de cette organisation semble ainsi avoir inspiré une totale confiance.

Pourtant, à plusieurs reprises, les dépêches de l’OSDH se sont révélées contenir des « fakes ».

Autre cas très concret : le 20 novembre, toute la presse a annoncé une attaque de roquettes contre le siège du parti Baath à Damas. Un de mes contacts à Damas m’a informé de ce que le bâtiment était intact.

Deux coups de fil ont été suffisants pour vérifier l’information et publier une photographie du siège du Baath, avec, en avant-plan, la une d’un grand quotidien du lendemain de la prétendue attaque.

Autre exemple vécu : le 27 décembre, j’étais à Damas lorsque l’on a annoncé une fusillade à l’université. Je me suis immédiatement rendu sur place, puis à l’hôpital où les blessés étaient transportés.

J’ai interrogé des étudiants, ainsi que la mère et la tante d’un des blessés : un opposant au gouvernement, un étudiant, était entré dans une salle d’examen et avait tiré, en choisissant ses cibles, toutes membres d’organisations étudiantes pro-Assad.

Dans l’heure, l’OSDH a affirmé que plusieurs tireurs pro-régime avaient ouvert le feu, tuant et blessant des étudiants qui manifestaient contre le gouvernement… Une « information » immédiatement reprise par l’ensemble des sites de presse occidentaux.

Il convenait dès lors de mener une enquête de fond, dans le but d’identifier avec précision l’OSDH, organisation basée à Londres qui, selon plusieurs sources interrogées en Syrie en juillet déjà, dans les milieux de l’opposition, comprendrait notoirement des membres des Frères musulmans.

Il n’a pas été bien difficile de rencontrer les membres de cette organisation, à l’origine de laquelle on trouve un certain Rami Abdel Rahmane, syrien émigré à Londres, propriétaire d’un commerce de prêt-à-porter.

Depuis le début de la crise syrienne, cet opposant au régime baathiste a créé un site sous le label rassurant d’observatoire des droits de l’homme, adressant aux agences de presse des dépêches dénonçant les exactions du gouvernement syrien et des bulletins nécrologiques chiffrés, informé quotidiennement, selon lui, par un réseaux de plusieurs centaines d’observateurs présents en Syrie.

Rami Abdel Rahmane n’est pas son véritable nom. Il s’agit en réalité d’Oussama Ali Suleiman. Son pseudonyme fut aussi utilisé par les personnes qui ont rejoint son organisation par la suite.

En août 2011, toutefois, des dissensions sont apparues au sein de l’OSDH : plusieurs de ses membres ont découvert et reproché à Oussama Ali Suleiman les relations étroites qu’il entretenait avec Rifaat al-Assad, l’oncle de Bashar al-Assad, banni de Syrie par son frère Hafez.

Oussama Ali Suleiman fut alors accusé d’avoir utilisé l’OSDH au profit de Rifaat al-Assad, qui a constitué à Paris un groupe d’opposition appelant au départ de son neveu et se propose de reprendre la présidence.

Menacé d’exclusion, Oussama Ali Suleiman a réagi en modifiant tous les mots de passe du site web de l’OSDH et, depuis son appartement de Coventry, continue depuis lors d’alimenter « www.syriahr.COM », un site uniquement en arabe.

Il s’est toutefois adjoint une certaine Hivin Kako, qui fait de temps à autre office de porte-parole anglophone de l’OSDH. Selon cette dernière, Oussama Ali Suleiman n’a aucun rapport avec Rifaat al-Assad et la scission de l’équipe de l’OSDH a eu lieu après que celui-ci a découvert que les autres membres de l’équipe « travaillaient pour le gouvernement syrien et avaient infiltré l’OSDH »…

Les membres exclus, au nombre de neuf, tous syriens habitant Londres et issus de la classe moyenne, ont quant à eux décidé de fonder un second OSDH, affirmant disposer eux aussi d’un réseau d’observateurs en Syrie, et de le doter d’un nouveau site, en arabe et en anglais, dont l’adresse diffère peu de l’original : « www.syriahr.ORG ».

Les représentants du « nouvel » OSDH que j’ai rencontrés m’ont garanti de leur complète indépendance de tout groupe politique et se sont présentés comme de simples militants des droits de l’homme.

Toutefois, dans un premier temps, le secrétariat de l’OSDH m’a conseillé de prendre contact avec Wael Aleji, identifié comme membre de la Commission générale de la Révolution syrienne... Peut-on en conclure que l’organisation n’est peut-être pas si « indépendante » que l’affirment ses membres ?

J’ai finalement soumis aux deux organisations les cas de « fakes » que j’avais démontés. Moussab Azzawi, l’un des représentants du « nouvel » OSDH, a affirmé que cette désinformation était le seul fait d’Oussama Ali Suleiman. Quant à Oussama Ali Suleiman, il a immédiatement mis un terme à notre échange…

Les événements de Syrie constituent un cas d’école extrême de désinformation médiatique, peut-être plus encore que la guerre du Golfe de 1991, voire même que la guerre de Yougoslavie, dans les années 1990’, ou celle d’Irak de 2003, ou que l’intervention atlantique en Libye en 2011.

C’est que, en matière de manipulation de l’opinion publique (qui a si bon caractère) les bonnes vieilles recettes resservent toujours.

 



Article ancien.
Les commentaires sont maintenant désactivés



15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #109554
    le 28/02/2012 par abeilles
    Syrie - Désinformation massive

    Bien sur que les Syriens défendent Bashar ,ils ne sont pas des abrutis ,comme nous eux voient ce que sont devenus les Pauvres Irakiens ,qui ont tout perdu ,vivent aujourd’hui sous des tentes entre leur Pays et la Syrie où la Jordanie ,que les jeunes se prostituent pour survivre ,même très jeunes ,que leurs voisins Emirs viennent se satisfaire ,la Mort de l’Irak ,Libye ,ne sont pas idiots ,voient les Tunisiens ,Egyptiens leur liberté s’évanouir ,
    dommage que Marine n’a pas dit ( Bashar est le problème des Syriens ,il est peut-être moins Dictateur ,que celui qui a armé installé des Rebelles ,des Insurgés ,pour massacrer le peuple Souverain ,et veut recommencer son oeuvre ,puisqu’il n’y a plus de Droit International ,O N U ont été bafoué ,liquidé en 2003 )elle s’était plus avancé pour la Libye ,je regrette que aucun ose dire cela ,il faut ménager les sionistes

     

    • #110229
      le 29/02/2012 par franck
      Syrie - Désinformation massive

      Faisant parti du comité de soutien à MLP je peux te garantir que Marine est sur la même longueur que toi concernant la Syrie mais elle ne peut rien dire tant qu elle n est pas certaine d avoir les 500 signatures. Ensuite tu verras le changement de ton... C est d ailleur pour cela que l’UMPS fait tout pour l empecher d’avoir ces signatures.... Apres des revelations vont avoir lieu et comme le disait ce matin sur Sud Radio, JMLP les boosters sont pret d’etre allumés pour desintegrer l’UMPS on attend que le signal et le siganl c’est les 500 "parainages".... D’ailleur regarde la derniere video d’Alain SORRAL (Fev 2012)il reparle de Marine... Je penses que lui aussi à tout compris... Bonne journnée à tous.


    • #110609
      le 01/03/2012 par Protis
      Syrie - Désinformation massive

      @frank ; salut je suis de ton avis à 200% pour le moment elle s’auto-censure mais aprés elle va se lacher notament consernant les 19 militaires Français qui ont été fait prisonniers par l’armée Syrienne au mois de février , ça va faire mal , les fournisseurs de tubes vaseline hallal vont faire fortune à l’Elysée grace à marine Le Pen .


  • #109785
    le 28/02/2012 par Zopo
    Syrie - Désinformation massive

    Salut à tous , la journaliste bléssée à Homs c’est un false-flag j’en suis maintenant perssuadé !!! je m’explique : 18 militaires Français ont été fait prisionniers par l’armée Syrienne en violation totale du droit international , ils vont désormé pouvoir être présenté par Sarkozy et Juppé comme des militaires Français chargés d’aller exfiltrer de Homs la journaliste bléssée !!! préparez vous à la supercherie je sent que c’est ce qu’on va nous ballancer dans pas longtemps sur BFM-TV !!!


  • #110017
    le 29/02/2012 par valdo
    Syrie - Désinformation massive

    salut,
    je trouve cet article très pertinent, et impressionnant aussi ; ce n’est pas une fiction : aujourd’hui, le mensonge de masse, organisé, systématique est LA réalité des médias-poids lourds...
    que s’est-il passé ? comment en est-on arrivé là ? et surtout que faire ? (cfr Lénine !!)
    je pense que l’occident européen libre n’a pas le muscle pour relever le défi : l’amérique latine me paraît plus dure/pure !


  • #110310
    le 29/02/2012 par Batouri
    Syrie - Désinformation massive

    Quand ce ne sont pas des collabos comme cette merde sioniste, c’est l’AFP et certaines ONG, toutes occidentales et financées par les criminels qui traustent les moyens des Etats comme la France, les Etats-unis, l’Angleterre et l’Israêl ; et l’instrumentalisation des organisation comme l’ONU, Union africaine, CEDEAO, FMI, BM, UE, OMC qui s’y collent. Exemple ? Toute la propagande organisée depuis 2000 jusqu’au coup d’état de l’impérialisme occidental contre le président démocratique élu de Côte d’Ivoire laurent Gbagbo le 11 avril 2011.

    La raison de ce coup d’état ? Laurent Gbagbo était et il l’est toujours, porteur d’une conviction politique très dangereuse : les hommes doivent être eux-mêmes, auteurs et maîtres de leur propre vie. Les richesses d’un pays doivent bénéficier aux populations servir à sortir toutes les populations de la pauvreté et du dénuement. Et je vous assure que cette idée est très dangeureuse. Pouvez-vous donner le point commun entre S Alliendé, Lumumba, Sankara, Zeraya, Chavez, Castro, Ahmadinejad, Gbagbo, Morales, Correa, Mugabe, Guevara, Chisano ? C’est idée saugrenue que les pauvres doivent être défendus. Alors qu’il faut les tuer, voilà que ces illuminés pensent qu’ils auraient des droits et qu’il faut défendre ces droits là et les mettre en pratique. Cela s’appelle de l’insubordination et nous ne pouvons admettre que des chiens viennent nous empêcher de continuer à nous enrichir par la provocation de la mort des milliers verminent qui ne comprennent pas que leur seul et unique fonction est de mourir à la tâche pour notre gloire et enrichissemnt.

     

    • #110378
      le 29/02/2012 par Iris
      Syrie - Désinformation massive

      La destitution du Président Gbago, et les massacres qui s’en sont suivis sont une tragédie, a l’échelle de ce qui s’est passe en Libye. Mais peu de gens y ont porté attention, parce que la Cote d’Ivoire est lointaine, noyée au milieu de la Francafrique, sans alliés pour la défendre.

      Sarkozy est un criminel de guerre, et l’ONU une bande de supplétifs minables et corrompus. Mais l’Union Africaine, et surtout son secrétaire Jean Ping, on été extrêmement courageux, et méritent le respect : ils n’ont jamais cédé devant les USA. D’ailleurs, cela me donne beaucoup d’espoir pour l’avenir : l’Empire putride peut être défait.
      Bien cordialement.


    • #110477
      le 01/03/2012 par Batouri
      Syrie - Désinformation massive

      @ Iris ;

      À propos de Jean Ping, président par intérim de la Commission se l’Union Africaine, il faut se méfier.
      Qui est Jean Ping que je connais parce que j’ai été le répétiteur d’un des fils quand il était ministre des affaires étrangères de feu l’agent de la DGSE Omar Bongo qui, avant de mourir, s’est souvenu que le nom de son père était Ondimba. Je ne vais pas vous donner ici les raisons de cette forfaiture du nabot de Léwaï (ancien nom Bongoville, village des Bongo).

      Jean Ping fut le mari de Pascaline Bongo avec qui il a des enfants, fille de son père et soeur de la raclure Alain ONDJONGOU dit Ali BOngo Ondiba, ci-devant sous-préfet du département français d’Afrique centrale Gabon.

      Ce collabo de Ping, qui a soutenu l’agression-occupation franco-zunio-onusienne de la Côte d’Ivoire et de la Libye a été récompensé par les Africains dignes qui ne l’ont pas réélu alors qu’au 4è tour, il était l’unique candidat en lice : seul candidat à une élection et il n’est pas réélu, il faut le faire.

      La non réélection de Ping est un signal fort que les Africains dignes ont décidé de mener la lutte pour la libération de l’Afrique.

      Le collabo Ping n’a pas été réélu.


    • #110598
      le 01/03/2012 par Iris
      Syrie - Désinformation massive

      @Batouri ;

      Je vous remercie pour toutes ces informations, et votre très intéressant point de vue.
      Je suis originaire du Maghreb, à la fois Arabe et Africaine, et ai tendance à comparer par conséquent les positions de la Ligue Arabe à celles de l’Union Africaine.

      La Ligue Arabe n’est plus qu’un gang de minables hyènes servant Israël, alors que l’Union Africaine, malgré la trahison originelle des trois pays Africains ayant voté pour la résolution 1973, a eu une position absolument irréprochable vis-à-vis de la Libye, tout au long du conflit.

      Jean Ping a probablement paye pour cela, et a perdu son poste. Les décisions prises au sein de l’UA après la disparition de Mr Kadhafi sont inspirées par la peur et la soumission ; son élimination représente une grande perte pour l’Afrique, pour laquelle il avait une authentique vision politique et économique. Bien cordialement.


  • #110369
    le 29/02/2012 par Iris
    Syrie - Désinformation massive

    Vous avez raison de penser que la mise en scène autour des journalistes blessés cachait quelque chose.

    L’information suivante a été postée par un site syrien, et reprise par un site algérien : le prétendu "journaliste" britannique Paul Conroy etait en fait, très probablement un militaire, membre des services spéciaux. Le voici, photographié enlaçant son bon copain, le terroriste Libyen A. Belhadj, membre notoire d’Al Qaida.

    http://www.algeria-isp.com/actualit....


  • #110379
    le 29/02/2012 par chibani84
    Syrie - Désinformation massive

    Homs a été repris et l’armée syrienne procède au nettoyage en règle du sol au plafond. Les dernières poches qui demeurent dans le pays vont pouvoir être traitées. L’effet de surprise passé, la Syrie, son Président et ses forces sociales et politiques ont pris comme il le fallait la bonne mesure de la situation. Ce qu’aura compris probablement trop tard Kadafi et les libyens. A présent, une nouvelle phase est en cours, celle de la pacification totale du territoire syrien et de ses frontières. Le Qatar l’a profond. Même l’Arabie Saoudite ne le suit plus c’est dire. La fameuse opposition syrienne a explosé en vol, tandis que les salafistes et les fondamentalistes libyens vont goûter du fer et du feu. On va les connaitre moins bouffons, moins arrogants. L’Empire ne s’en remettra pas. La Syrie va progressivement passer d’une phase défensive à une phase offensive qui dans un moyen terme va se jouer au Liban. Avant que quelques missiles Sejil prêtés par les iraniens s’abattent préventivement sur Qatar City histoire de voir la gueule de l’émir. Une réponse comme une autre à l’aide apportée aux salafistes... Un autre axe à surveiller l’Azerbaïdjan. Encore un qui n’a rien compris à la leçon donnée à la Géorgie. Leurs liens avec les sionistes sont à surveiller...

     

    • #110390
      le 29/02/2012 par Fiorenzo
      Syrie - Désinformation massive

      Puisses-tu avoir raison, Franck, cela signerait une si belle victoire de la Morale et de la Vérité, et une si belle défaite de la Pourriture Apatride....


  • #110425
    le 29/02/2012 par Nasire
    Syrie - Désinformation massive

    Piccinin semble être un bel ignorant de la Syrie mais a tout de même de nombreuses certitudes...

     

  • #110627
    le 01/03/2012 par simplesanstete
    Syrie - Désinformation massive

    Que Faire ? Aimer c’est comprendre et propager . /