Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

1957 – Vivre dans le 13e arrondissement de Paris

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2325881

    Il y a moins de 60 ans de cela la France était peuplée uniquement de Français et éventuellement de quelques autres européens.
    Et on nous parle sans arrêt aujourd’hui’ de ceux qui sont venu du Maghreb pour "reconstruire la France " après la guerre , mais 20 ans après la guerre !
    Quelle escroquerie.

     

    • #2325933

      Qui plus est, il n’est pas bien compliqué de le constater : l’immigration maghrébine (dont je suis issu, et que je ne renie pas, bien au contraire, pour répondre à des remarques et insultes que j’ai déjà reçu ici) a commencé à se massifier dans les années 70, c’est-à-dire, à la fin des 30 glorieuses. Donc les routes, autoroutes, chemins de fer, réseaux électriques, téléphoniques, télévisuels, centrales nucléaires, et j’en passe, étaient déjà en place. Elle était plus discrète durant les 30 glorieuses, donc elle n’a fait qu’y participer, et encore, à sa maigre mesure.


    • #2325935

      il y a 70ans le maghreb etait aussi peuplé de Français, fallait pas colonisé le maghreb, depuis les Français sont partis en emportant avec eux quelques richesses et quelques maghrebins....et depuis ca ne s arrete pas car main d oeuvre pas cher


    • #2326534

      @Anis

      ’’ Fallait pas coloniser le Maghreb ’’

      Ton commentaire suintes l’arrogance et le mépris. Comme si les Français avaient récoltés ce qu’ils avaient semé.

      Vous jubilez en narguant le Français moyen, alors que ceux qui vous ont colonisé sont les mêmes que ceux qui vous ont fait venir ensuite.

      Les couillons dans ton genre restent les idiots utiles du mondialisme, ça fait 150 ans que vous êtes dominés.

      La France est en déliquescence, mais on peut se targuer d’avoir un pays et une histoire que vous n’aurez jamais.

      Maintenant remballe ton arrogance, et continue à faire ce qu’on attend de toi.

      Branche Skyrock, rends toi chez Footlocker et crie ta haine de la France avec une paire de baskets aux pieds.


    • #2327073

      @Cléon
      Les maghrébins sont devenus un problème, ça n’a pas toujours été le cas, eh oui. D’ailleurs je voudrais bien savoir qui de ces maghrébins crachent sur la France ? J’entends et je lis beaucoup cette expression, je ne la rencontre jamais, ne me parle pas des rappeurs et autres dézingués du cerveau, je parle des gens ordinaires car tu les mets dans le même sac. Assez de bla bla, les maghrébins resteront encore longtemps en France, Zemour ou pas Zemour, RN ou n’importe qui d’autres. Un jour on leurs reconnaitra leur francité naturellement, ce n’est pas que des racailles, loin de là.


    • À cette date, il y avait déjà des maghrébins à Paris. La mosquée de Paris était construite depuis bien longtemps. Les manoeuvre et les cafetiers kabyles envoyaient déjà leurs salaires au pays. Bien avant la volonté d’immigrer en masse, cette immigration était celle de français en France.


  • #2325902
    le 20/11/2019 par patate chaude
    1957 – Vivre dans le 13e arrondissement de Paris

    France à l’équilibre fragile, pas assez vigilante, croyant que le pire était derrière... Avant le grande relâchement des moeurs dans la consommation des années 60 !

    On peut remarquer que les Français de cette époque avaient, à travers leur mode vestimentaire, un respect de l’autre et une estime d’eux-mêmes, on pouvait ne pas être futé mais au moins bien présenter.

    Alors qu’aujourd’hui pour être in, il est plutôt recommandé d’être bien con et d’être fringué en conséquence, à la "comme je veux".

     

    • #2325931

      Concernant les modes vestimentaires, j’ai remarqué que jusque vers le milieu des sixties, tout le monde s’habillait pareillement. On peut le voir par exemplea u début du 20e avec les chapeaux de femmes et leurs jupes longues, puis les années 20 avec la taille basse et les jupes raccourcies, 1re fois dans l’histoire, à noter, puis les années 30,40, 50 et enfin les 60 avec la mode qui se raccourcit au niveau des jupes. Et là arrivent les hippies, insuivables pour les mamies notamment, qui s’étaient déjà vues affublées des 1re jupes courtes. La suite on la connaît, du grand n’importe quoi pour toutes !


    • #2325988
      le 20/11/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
      1957 – Vivre dans le 13e arrondissement de Paris

      "On peut remarquer que les Français de cette époque avaient, à travers leur mode vestimentaire, un respect de l’autre et une estime d’eux-mêmes, on pouvait ne pas être futé mais au moins bien présenter.

      c’est valable pour tout le monde :
      j’ai vu des photos de jeunes Noirs aux États-Unis,
      des pauvres, dans le Sud
      éh bien, petite coupe de cheveux propre, petite chemisette repassée,
      rentrée dans le pantalon porté à la taille, et ainsi de suite

      aujourd’hui, en comparaison, c’est n’importe quoi, c’est du relâchement
      ou alors, c’est l’excès inverse


  • #2325921

    Très futuriste !


  • #2325932

    Environ 100000 étrangers début du 19è siècle avec une France (qui méritait à cette époque un F majuscule) de 30 millions d’habitants , 380000 sous Napoléon iii. Aujourd’hui il n’y a qu’à prendre l’annuaire qui ne dit que la moitié de la vérité. Les noms d’origine ibérique Martinez,Gonzalez, Rodriguez,Garcia etc...ou italiens comme Estrosi ont largement dépassés les patronymes français des Dupont ou Durant, sans compter les autres évidemment.Immigrés n’ayant jamais servi de chair à canon, la conscription n’étant obligatoire que pour les français.

     

  • #2325934

    Je vais peu sur Paris (j’habite assez loin, et j’éprouve une viscérale aversion pour cette ville), mais j’étais récemment dans le 13ème arrondissement, que l’on dit très peuplé d’asiatiques. Et j’ai été bousculé dans mes certitudes : jusqu’à présent, je croyais les asiatiques ocres de peau et aux yeux bridés. Ils sont en fait noirs de peau, et ont les yeux presque révulsés.


  • #2325937

    Bien sûr un autre 13eme que l actuel..C’était mieux ,c’était pire ? Difficile d’émettre un avis...

     

    • #2326463

      Va habiter dans le 13e aujourd’hui, près des boulevard extérieur et tu verras... et ce n’est pas que le 13e, remonte vers le 12e aussi ou en direction du 14e.
      Bref, quelques faits du quotidien, pour être plus précis
      - La poste, porte d’Italie : 30 personnes dans l’agence, 3-4 blancs... aucune idée de combien sont français en revanche, vu que ce marqueur n’est plus le bon, paraît il.
      - Le métro, porte de Choisy : dans la rame, les blancs sont minoritaires
      - Le boucher de quartier, porte de Choisy : il n’y en a plus. Ou alors, si, une boucherie chinoise. Et c pas exactement la même ambiance...
      - La CAF rue Nationale : fermée une semaine sur deux pour le traitement des dossiers, c’est dire... L’autre semaine, il faut venir à l’ouverture... C’est une pub de Benetton, en infiniment plus pauvre et surtout plus triste. Ceci posé, je ne me plains pas.
      Comparé à la ZEP, zone d’éducation prioritaire du XVIIIe, les écoles maternelles du XIIIe restent mixtes. Alors qu’à la ZEP du XVIIIe, il n’y a quasi plus un seul enfant blanc, dixit une ex qui exerce là bas.
      Est ce normal ?
      Je ne le crois pas. D’ailleurs, c’est simple, quand j’invite des amis, à m’attendre à la brasserie du quartier, si je pose la question, on me fait observer qu’il n’y a plus tellement de français. Je rectifie, et précise : tu n’en sais rien. Il n’y a quasi plus de blanc, mais probablement que la plupart on leur papiers. Voilà, c devenu ça, le Paris populaire en 2019.
      Alors, est ce que c’est un progrès ? Je te réponds clairement NON.
      Pour moi, c’est devenu la France Blade runner (voir le film). Le tissu culturel et social français est partis en lambeaux. C’est une sorte de lepre néo libérale...Et désolé si l’image est trop violente pour toi, mais c la réalité. C’est devenu n’importe quoi, ce prétendu accueil de l’étranger.
      Depuis que j’ai pris conscience de ce phénomène, et de la dégradation de la qualité de vie et de rapports humains qui l’accompagne, je jonchie les politiques qui nous gouvernent ; tous sans exception. Le pire, si tu en parles, c’est qu’en plus on veut te culpabiliser. Tous ces cons, faut les contraindre à habiter dans les quartiers populaires et les mettre sur des emplois de prolo.
      Voilà c dit.


    • #2326524

      Personnellement j’ai rencontré un Camerounais qui a rejoint la France il y a quelques années et qui a choisi de s’installer dans une petite ville.
      Quand je lui ai demandé ’’ Pourquoi ’’ il m’a répondu qu’il y avait trop d’immigrés en région Parisienne.


  • #2325942

    - Courée

    La courée est le nom que l’on donne, dans le Nord de la France, à l’urbanisation en cœur d’îlot dans les quartiers industriels, comportant généralement une ou deux rangées de petites maisons basses dans une ruelle privée à laquelle on accède par un passage étroit. Beaucoup de courées sont très étroites donc assez sombres.

    - Sans doute la voix off est celle de Michel Bouquet


  • #2325955

    Ha non, les bouffons...Ils n’ont pas de bagouses, ni de survet ni de casquette à l’envers...Yo...Yo...Nique les Froncé...


  • #2325995
    le 20/11/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
    1957 – Vivre dans le 13e arrondissement de Paris

    Dernier Domicile connu est un film franco-italien réalisé par José Giovanni, sorti en 1970.

    pas mal de scènes dans le 13 ème, et ses nouveaux immeubles,
    offrant un contraste avec les autres quartiers, "d’époque"


  • #2325999

    Ce qui me frappe toujours c’est la maturité de jeunes (physique aussi ) de l’époque. Le jeune de 19 ans il passerait facilement pour 29 ans aujourd’hui. Chemise et cravate pour tout le monde, pas de vêtement djeuns.

     

    • #2326673

      Aujourd’hui ils "nous" habillent en déchirés et moulants, et plus c’est crade et plus c’est à la mode.


    • #2327146

      eh oui apparemment les vêtements moulants amerloques et noir des pieds à la tête Zemmour appelle ça "la civilisation française" !
      et considère que des robes et des boubous de couleur "c’est pas français"
      ben moi je préfère l’inverse, et je le trouve plus "français".
      de plus que la révolte, et la volonté de n’en faire qu’à sa tête en dépit des diiktats des maîtres à penser, moi justement je trouve que ça fait partie de la "civilisation française" ça !


  • #2326010

    Bonjour, merci à ER d’avoir posté ce documentaire Archive du 13 ème arrondissement de Paris où je suis née en 1978. Le mal logement perdurait encore à cette période et je vivais avec ma Famille ( 4 personnes) dans un ancien immeuble ouvrier, dans un petite pièce de 14 m², au 3eme étage, sans ascenseur, ni Douche/Toilettes, quartier Maison-Blanche. Les parties communes des bâtiments A, B, C étaient très bien entretenue par la concierge. Tout le monde se respectait. J’enviais beaucoup certains de mes petits camarades qui avaient la chance d’avoir leur propre chambre bien décorée avec plein de jouets ;). Mais j’acceptais mes modestes conditions d’existence sans me plaindre ;) En revanche,Trouver un autre logement à la location, plus grand et plus décent fut le parcours du combattant pour ma mère, plus de 15 ans pour obtenir un Logement, finalement en Seine Saint Denis sud à 22 km de Paris… Même si ma situation aujourd’hui est confortable ayant quitté Paris depuis maintenant 10 ans, pour vivre à Marseille en appartement spacieux, je constate avec effroi que la situation du mal logement dans les grandes villes notamment Paris, Lyon, ou Marseille est abominable (vieux lotissements datant de 1880 vétustes et/ou mal entretenus, Façades, parties communes pourries, fils électriques pendants de partout…) et tout cela proposé à des prix spéculatifs… D’ailleurs le funeste épisode des effondrements des immeubles de la Rue d’Aubagne à Marseille ne fait que se poursuivre… Ce qui fait plaisir à voir dans ce documentaire c’est l’attitude respectueuse et humble de tous ces résidents aux tenues propres et soignées malgré leur "précarité".


  • #2326057

    Merci à E&R, pour nous dénicher toutes ces images d’archives INA, tellement intéressantes pour tous et tellement émouvantes, personnellement, j’en redemande !


  • #2326434
    le 20/11/2019 par Pierre-Albert Espénel
    1957 – Vivre dans le 13e arrondissement de Paris

    Ce nouveau-né aurait pu être moi. Mème année, mème taudis, mème ville sauf que c’était le XXème. Je suis arrivé tout au long de ma vie à conserver des bribes de souvenirs de mes 2 ans.


  • #2326691
    le 21/11/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
    1957 – Vivre dans le 13e arrondissement de Paris

    et ensuite, tous ces petits gamins,

    ils seront envoyés à la guerre
    verser leur tripes, pour le pognon


  • C’est toujours émouvant ces anciens reportages, témoins d’une France réelle et fraternelle malgré la pauvreté, et ce qui va avec.... !


  • #2327364
    le 22/11/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
    1957 – Vivre dans le 13e arrondissement de Paris

    Ah, purée !
    comment ça ferait du bien, de retourner dans ces quartiers,
    à cette époque, avec ces gens,

    ah, tout ce qu’on a perdu...


  • #2327749

    L’envoûtante voix de Michel Bouquet...


Commentaires suivants