Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

« Maurice Barrès était le pire antisémite qui existait en France »

Abdel Raouf Dafri est un bon scénariste. Il travaille pour le cinéma français (Un Prophète), et américain (mais ça n’a visiblement rien donné). Et aussi pour la télé. Il est notamment à l’origine de la saison 2 de la série Braquo, diffusée sur Canal+ et copiée sur The Shield. Il est décoré en 2012 par le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand pour son oeuvre, d’après nos informations.
La violence, l’immigration, l’argent, la truande, le crime, la posture, sont ses thèmes favoris. On pourrait penser qu’il est un peu mal-pensant, mais pas du tout.

 

A travers ses scénarios, il redonne fierté au Maghrébin, certes, mais ça s’arrête là. Pour le reste, c’est américanisation à outrance. Et ce n’est pas parce qu’il a énervé Finkielkraut un soir chez Taddeï qu’on doit le trouver intellectuellement brillant. Au contraire : Dafri est tout sauf un penseur, et encore moins un penseur subversif. Il écrit des histoires avec de la discrimination positive (les femmes flics sont viriles, les Arabes niquent les Corses en taule), c’est tout. D’ailleurs, quand on l’écoute, chez Mouloud, sur Clique TV, on a un peu honte pour lui. C’est pas avec ces idées bateau qu’il va aller très loin, dans la pensée, et dans le scénario. Si Un Prophète était un bon film de science fiction, en tant que polar il ne tenait pas debout à cause de ses multiples invraisemblances. Caricature des Corses, des Arabes, frime voyou, on est juste content pour Tahar Rahim – probablement une incarnation d’Abdel –. analphabète (dans le film) mais super malin qui s’en sort.

 

 

Autrement, il faut sacrément y croire pour croire à ce film. Dans le genre, J’irai au paradis car l’enfer est ici, de Xavier Durringer, montre la vie violente et désespérée des voyous. No happy end, second principe de la thermodynamique appliqué à la petite voyoucratie : un magma de saloperies ne peut que mal finir, si l’on zappe la fin cucul la praline. Mais Dafri est un bon scénariste, c’est écrit dans la presse mainstream. Ce qui veut dire une chose : le niveau de nos scénaristes est dramatiquement bas. Quand c’est pas des bourgeois malades de culpabilité (toute la clique psychologiste oisive issue des beau quartiers et de la FEMIS), des branleuses de fantasmes d’impuissants (toutes ces œuvrettes intellotes à la frontière du X), des filsde sans talent (ils pullulent chez Canal), ou des pistonnés du lobby (on préfère éviter les listes, vous n’avez qu’à éplucher la liste des 800), c’est des « mecs venus d’en bas » qui ont souvent la culture d’un Booba. Booba consacré Victor Hugo du rap par le magazine GQ. Ils hésitent pas, eux. D’ailleurs faudrait penser à l’envoyer en exil, l’intellectuel en Hummer. Résultat des courses : un cinéma français pompeux ou pompeur. Avec notre riche Histoire, notre incroyable Culture et nos talents réalisateurs, les pépites sont anormalement rares.

 

 

Chez Mouloud, Abdel fait montre d’une grande compétence dans le simplisme politique. On n’est pas là pour vous dicter quoi penser, mais on est tombés de notre chaise. Merde, c’est ça notre scénariste numéro un ? En plus, on dirait que le Dafri, à travers les questions anodines sur le racisme – le dada de Mouloud, chacun ses TOC – fait bien attention à ne pas braquer le milieu du cinéma : il défonce Finky mais dénonce les antisémites ! Est-ce pour se faire pardonner sa finkielkrautophobie, ou est-ce un réflexe de défense antisioniste naturel ?
On pencherait pour la solution un, vu la teneur en sionisme du cinéma français. Abdel serait alors un malin, qui sait qu’il peut faire chier Finky, qui perd vite une roue quand on lui tient tête, mais ne dérape pas en tant que « bon Arabe » du scénar français. Un Arabe voyou, mais heureusement cool, qui va pas te sauter à la gorge sur un plateau parce que t’as changé une phrase du scénario, ça plaît ce genre de clichés dans le milieu du ciné, dont le niveau culturel est extrêmement limité.

La grande famille du cinéma lit pourtant, chaque jour, mais pas des livres : des scénarios. Mal écrits, mal inspirés, par des quart de plumes motivées par la gloire plus que par le travail, la vraisemblance, la qualité. Français, si vous saviez... le nombre de scénarios envoyés par des tocards soumis ou avides aux acteurs et aux réalisateurs sur le thème de la shoah... On est loin des constructions minutieuses des réals américains, qui conjuguent de plus en plus connaissance journalistique du réel (The Wire) et goût de la fiction. Cette dernière en ressort renforcée. Chez nous, filtre politique de la Grande Famille du cinéma oblige, on injecte du faux réel dans des longs métrages forcément mal écrits, mal pensés, ou pensés pour complaire à la Grande Famille. Avant, dans les années 70, le mot d’ordre de la gauche culturelle était « ne pas désespérer Billancourt ». Aujourd’hui, c’est devenu « ne pas désespérer Tel-Aviv ».

 

 

Et le succès d’audience de Braquo indique une seule chose : le public français apprécie la fiction nationale, faute de mieux. La concurrence de la télé publique est dans un tel état… C’est donc pas demain que le secteur de la production de fictions va rétablir sa balance commerciale, qui est totalement déficitaire. Si certaines séries tricolores ou européennes (les Allemands financent) commencent à s’exporter, c’est parce qu’elles adoptent les formats américains. Or, dans les années 1960, la télé française proposait des formats culturels de qualité, dépassés en 2015, peut-être, mais exportables. On a perdu notre raison d’être, on a pris du retard, et on le paye cher.
Souveraineté culturelle nationale, où es-tu ?
Abdel, t’es français ou américain ?
Oublie Le Pen et la guerre d’Algérie, et essaye de comprendre qui est le véritable ennemi. Mais tu le sais déjà, petit malin. Alors renonce à l’argent et à toutes ses pompes, et viens te battre avec les vrais résistants.

 

La Grande Famille du cinéma, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

79 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1298835
    le 22/10/2015 par Ymastachi
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    Concernant le commentaire qui dit que Booba>Victor Hugo, je pense que c’est un troll (sachant le forum d’où il vient xD) mais bon c’est drôle à lire quant on le sait.

     

    • #1298863
      le 22/10/2015 par Protag
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      Il n’y a pas de doute, c’est bien un troll.
      Ca manque de crédibilité, mais ca fait rire


    • #1298952
      le 22/10/2015 par Levkos
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      Je viens ici pour confirmer qu’il s’agit d’un message ironique.
      Le forum en question a été à une certaine époque une jolie synthèse de créativité d’une partie de la jeunesse française. Malheureusement, celui-ci a perdu la quasi totalité de son âme depuis 3-4 ans même si on peut y trouver encore quelquefois un soupçon d’humour assez fin.


    • #1298996
      le 22/10/2015 par Babyboule
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      En effet, cher Ami, du pur 18-25, hyper troll, souvent hyper drôle (je suppose que comme moi vous avez reconnu les smileys)... Ne pas en tenir compte si ce n’est, au summum de l’humour (noir) et de la liberté d’expression, en considérant qu’on est au moins au 3ème degré. Il convient pour une meilleure analyse de se reporter au "scandale" dont ce site de jeunes gens moqueurs et infatigables dans la dérision a fait l’objet dans un autre article ER.
      Merci d’avoir apporté cette précision.


    • #1299461
      le 23/10/2015 par caverne de platon
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      Oui c’est hilarante, et au fond, il y a des propos du genre qui existent... c’est ça qui est drôle, c’est a peine exagéré , voir pas du tout

      (BHL philosophe... Ahahah)


  • #1298868
    le 22/10/2015 par Alcide
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    Une "chance pour la France" ? Plutôt pour Israël .


  • #1298895
    le 22/10/2015 par machin
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    Un arabe qui dit "Nous les français", on dirait les juifs qui disent "nous les français".

     

    • #1299010

      Commentaire d’une rare bêtise, sauf à argumenter pour nous éclairer sur le génie caché d’une telle sortie.


    • #1299197

      @Eric
      L’argumentaire c’est l’Abdel qui le fait tout seul dans sa vidéo, Il faut l’écouter avant de faire un commentaire sur un commentaire de la vidéo.


    • #1299252

      Désolé " Paul" mais ce que vous dites n’a aucun sens. On peut tout à fait faire un commentaire sur un post indépendamment de ce à quoi il se réfère. Et l’interprétation est encore une autre affaire. Monsieur Dafri dit assez de bêtises dans cette entrevue pour ne pas aller en plus en rajouter en en inventant là où il n’y en a pas. Et j’en suis désolé mais le post auquel je " répondais " est intrinsèquement pas malin, pour rester poli.


    • #1299868
      le 23/10/2015 par beclame
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      À machin : Un Arabe peut etre, de nationalité Française, Anglaise ou Soudanaise. Le nom Arabe désigne un peuple (d’arabie) et Dafri n’est pas arabe, mais Français d’origine Algérienne. Sans aller trop dans l’histoire et son explication Amicalement.


  • #1298907
    le 22/10/2015 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    Quelqu’un qui aurait un minimum d’ambition dans le cinoche, avec les moyens technologiques actuels abordables, Internet, etc... ne penserait même pas au circuit "traditionnel", non ?

    Pour mettre en forme du talent, y’a pas nécessairement besoin d’argent : avoir des idées de plans, pour construire des scènes, savoir écrire des dialogues...
    Et ce sont d’ailleurs des contraintes qui ont souvent permis de sortir positivement des sentiers battus, parce que du coup, il faut trouver des solutions.

    L’assassin habite au 21, d’Henri-Georges Clouzot, il y a une liberté de ton, un humour impensable dans le politiquement correct actuel.
    Le film date de 1942... le premier meurtre, on dirait du giallo, soit un genre italien des 70’s !


  • #1298911
    le 22/10/2015 par tonio ferdine
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    Je pense pas que ce Abdel soit un mauvais type au fond dont j’ai vu diverses interviews : c’est un juste un gars qui n’a pas une bonne "grille de lecture" donc qui n’a pas les "bonnes clefs" pour comprendre se qui se passe, de plus, et cela se vois, il a une "amertume" contre la france ( c’est un algérien qui, comme beaucoup d’autres confond le peuple de France d’hier et d’aujourd’hui avec ces élites de l’époque , peuple dont, qui plus ai, qu’il mêle a un conflit qui ne les concernais pas !) et c’est pareil que finkelcrotte avec les rebeus : ça bloque son "intelligence" et son "regard objectif sur les gens sans faire d’amalgames". malgré tout, ces références sont JEan Gabin et Delon qu’il cite a maintes reprises dans ces interviews (comme ici) : donc, un cas pas désespéré du tout donc big up a lui : quand même !

     

  • #1298913
    le 22/10/2015 par Simone Choule
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    Je ne pouvais me retenir de vous livrer un Synopsis (résumé de scénario) que j’ai pu lire à d’un scénario à produire vu à la Quinzaine des Réalisateurs 2015, ce qui illustre parfaitement la baisse de niveau catastrophique du cinéma français :

    "Pierre et Manon sont pauvres. Ils font des documentaires avec rien et ils vivent en faisant des petits boulots. Pierre rencontre une jeune stagiaire, Elisabeth, et elle devient sa maîtresse. Mais Pierre ne veut pas quitter Manon pour Elisabeth, il veut garder les deux. Un jour Elisabeth, la jeune maîtresse de Pierre, découvre que Manon, la femme de Pierre, a un amant. Et elle le dit à Pierre… Pierre se retourne vers Manon parce que c’est elle qu’il aimait. Et comme il se sent trahi, il implore Manon et délaisse Elisabeth. Manon, elle, rompt tout de suite avec son amant. On peut supposer que c’est parce qu’elle aime Pierre."

     

    • #1298937
      le 22/10/2015 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      Allez, je rabiboche tout le monde, Pierre, Manon, Elisabeth, et on commence The Human Centipede 4 !


  • #1298923

    Bof ! Ce gars n’est qu’une grande gueule. D’une agressivité excessive. Son fond : la rancoeur algérienne.

    Ce qu’il a de positif en lui c’est son combat sincère contre le pouvoir. Son coté anarchiste.

    Sa naïveté reste sympathique. Elle peut être comblée par une dose raisonnable d’ER.

     

    • #1298963
      le 22/10/2015 par Candide
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      Pur procès d’intention. Sinon, à part des jugements gratuits, tu as des arguments solides à opposer du haut de tes certitudes ?
      La prétendue rancœur algérienne, comme tu l’appelles maladroitement, te passe le bonjour par le billet de son directeur de publication.


    • #1299000

      En lieu et place du procès d’intention, cher et bien nommé candide, il n’y a peut-être finalement que votre surdité, puisqu’en effet Monsieur Dafri ressasse cela à plusieurs reprises dans son entrevue et qu’il dit même qu’il envisage un projet de long métrage sur le thème de la guerre d’Algérie, parlant même de Platoon à titre de comparaison anticipée :-). Il est toujours temps de parler de chef-d’oeuvre.


    • #1299092

      Je pense qu il a une bonne lecture du PS et de sa trahison , de même qu’il a une bonne lecture de Finky et de sa méthodologie . C’est un autodidacte, de parents illettrés, qui ne demande qu à apprendre et pour cela, il mérite notre respect.

      Il faut arretez de prendre tous les magrébins de haut et lui donner sa chance même s’il n a pas le niveau d’excellence que vous souhaitez.


    • #1299109

      Candide, ta façon de me rentrer dedans ne fait que confirmer ce que je dis.

      J’ajoute que je ne porte pas de jugement. La question algérienne m’est tout à fait étrangère (je m’en fous, en fait). Je ne fais que constater que beaucoup d’algériens (pas tous heureusement !) ont cette rancoeur vis-à-vis de la France en eux.


    • #1299266

      Mais vous vous méprenez truc, soumettre quelqu’un à la critique, qui peut d’ailleurs tout aussi bien être positive que négative, n’est pas mépriser ni prendre de haut, et peut-être même l’inverse à savoir considérer en égal. Perso pour moi c’est un français. Après, libre à lui de se ramener à sa condition d’immigré ou de fils d’immigrés ou encore d’être intéressé par le passé colonialiste de tel ou tel, mais après il est parfaitement normal et légitime que tout un chacun, lui comme les autres, porte un jugement.


    • #1299325
      le 23/10/2015 par caverne de platon
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      Il ne faut pas mélanger société et art. L’artiste est celui qui observe la société C’est un choix. Il vit en écart pour mieux prendre du recul. Transcrit et décrit. Il n’ a pas de discours idéologique normalement car il observe les idéologies... Si non c’est un Faux. Un Fake comme on dit aujourd’hui...ou alors par pur honnêteté, et non par "Rancœur"... Encore moins avec une Violence patente... De tout temps l’Artiste fut un passeur d’idées. Et non un Créateur... A la base l’art était fait pour instruire les illettrés, pas pour les abêtir... (Et aussi pour créer du beau... De l’esthétique...). De plus l’art et la religion au sens sagesse et honnêteté ont toujours été mêlé. Un artiste "intolérant" qui manque d’ouverture, scie son œuvre et l’ampute. C’est un Demi Artiste... Et non "La star des scénaristes..."

      Car le propre de l’art c’est l’idéal, c’est aussi la transcendance... Or on a voulu faire passer ses idéaux dans la société entière ce qui est absurde... Car c’est de l’ordre du rêve. De l’irréaliste mais qui nous renvoie à nous même... Donc ça ne peut aboutir sur une morale et des décrets. Si l’artiste est honnête. Tout artiste digne de ce nom est un sage. (Grand artiste...) Or pour juger si un Homme est "bon" déjà voir si il est a sa place... Je ne crois pas qu’il le soit, enfin... Il l’est , dans cette société. Qui va a l’encontre du bon sens.

      Il est facile d’avoir bon dans un sens et bon dans l’autre... Même si les deux se contredisent. C’est ce qu’il fait. Et ça passe... Même ici, chez certains... je le comprend, mais il me semble qu’il faut exercer un peu plus sa critique...

      Cordialement.


  • #1298924
    le 22/10/2015 par delphin
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    Un article que j’attendais depuis longtemps ;
    ..jean-paul Sartre buvait des bocks avec les allemands pendant la guerre, L. Strauss a bien spécifié que chaque culture devait garder ses spécificités pour perdurer et la vision de Barrès sur le judaisme est beaucoup plus complexe ; faut revoir ta copie !... en gros, tout le monde est con, sauf lui.
    Cet imbécile prétentieux de Dafri est aux scénaristes ce que Boutih est à la politique. Tout le monde a vu que le mauvais film "un prophète" était totalement pas crédible : il brosse dans le sens du poil sa communauté victimisée, par-delà ses incohérences, et monsieur se veut le "scorsese beur" ! (qui lui, n’idéalise pas sa communauté et se pose en vrai moraliste : je n’ai pas envie personnellement de ressembler aux personnages des "affranchis") ;
    Etant jeune, je n’approuve le changement de population de mon pays, venant de la gauche : suis-je à classer dans les racistes, Raouf ? le grand remplacement est une possibilité mathématique, ne lui en déplaise... Sa vision des migrants et son Godwinisme patenté terminent de l’achever. (beau pompage du montage d’ER, au passage....)
    Son film sur la guerre d’Algérie ne manquera pas de raviver les plaies....un vrai beauf.

     

    • #1298978
      le 22/10/2015 par Jojo l’Affreux
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      Moi je lui accorde de ne pas être un bourgeois, ça se voit tout de suite ! Malheureusement pour lui ou pour nous les bourgeois Algériens étant absolument charmants tandis que la c’est une synthèse de tout ce qui participe à rendre les Algériens insupportables aux yeux des Français : tiers-mondiste, sans gêne, hargneux, insultant, communautaire, victimaire, vindicatif et stigmatique... et j’en oublie surement. Mais seulement à l’encontre du Français souche forcément raciste génétiquement alors ça va, ses potes de SOS lui en tiendront pas rigueur surtout si il marque beaucoup de point godwin pendant ses diarrhées verbales.
      A mon avis son logiciel mental est beaucoup trop bien programmé pour qu’on puisse le changer.

      Bon il faut quand même lui reconnaitre d’avoir réussi un bon coup en faisant péter une durite à Finky. :)


  • #1298939

    Le peuple Ivoirien n’écoute plus les promesses mensongères des politiciens puissants :

    http://www.agoravox.fr/actualites/i...


  • #1298941
    le 22/10/2015 par Alban78430
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    J’ose espérer que les arabes ne vont pas se retrouver dans cette caricature de vulgarité et de suffisance. Cet excitė et son manichéisme de cour de récréation génèrerait du racisme anti-arabe aussi sûrement que les crapuleries de BHL créent de l’antisémitisme.


  • #1298943
    le 22/10/2015 par Caribou
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    Abdel Raouf Dafri a dans sa façon de parler et dans sa gestuel, pour ceux qui le connaissent un peu, un petit quelque chose d’Audiard.
    Certaines de ses positions sont discutables, mais le type a le mérite d’argumenter, s’appuyant sur des écrits, mais je vois déjà la déferlante de commentaires de gens outrés parce que la statut du commandeur JMLP a été égratignée, j’espère juste que ces réactions seront argumentées et ne se focaliseront pas simplement sur la personnalité du mec qui ne laisse pas indifférent, Finkelcrott en ayant fait la démonstration.

     

    • #1299087

      Sur le terrain de l’argumentation, il me semble que celle-ci est plus que faible pour ne pas dire inexistante ou ridicule, et ce à de nombreuses reprises au cours de cette interview. Sans même parler des points Godwin enfilés comme autant de perles. M’est avis qu’avec ce genre de grille de lecture il ne devrait pas avoir trop de difficultés à trouve des financements.


    • #1299316

      Mouais, pas trop anar de droite l’ Abdel ! Sa gestuelle hystérique et son discours culpabilisant me font plutôt penser au président des Indigènes de la République. C’ est sans doute pour ça qu’ on lui file un peu de boulot...


    • #1301630
      le 25/10/2015 par Moi, Peter Sellers
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      Il reçoit des financements justement parce qu’il s’attache à décrire ce qu’il voit avec originalité mais sans aucun commentaire politique.. Quand beaucoup de ses confrères produisent des choses bien aseptisés.. C’est bien ce qu’on peux lui reprocher : exploiter les choses les plus moches sans tenter d’expliquer de quoi il en resort..
      Paradoxalement c’est aussi pour ça que sa patte plait aux mecs.. qui en ont franchement marre des films de meufs à la psychologie à deux balles
      ...
      Le film qu’il promet sur la guerre d’Algerie risque d’être perturbant tellement cette guerre à très peu été montrée (traité) au cinéma.. « Django » de Tarantino et « Twelve years a slave » de Steeve MacQueen ont aussi adressé un sujet délicat en parlant de l’esclavage.. enfin surtout en le montrant de façon très graphique... Ces deux films (sûrement des commandes ?)..ont du être catastrophique pour la société américaine basé sur une très forte segmentation raciale de la société..
      Dieudo voulait un film sur la traite négrière.. Oú commence la repentance ? Doit on cultiver plutôt l’oubli ?


  • #1298949

    Je profite de cette vidéo pour dire à ce monsieur que ses propos sont choquants tout comme d’ailleurs sont parfois choquants certains propos de monsieur Soral. En revanche, il y a une différence très nette entre les deux personnages. L’un utilise ses connaissances pour faire du show business tandis que l’autre utilise ses connaissances pour aider à une réconciliation dans un cadre national, D’autre part, en tant que français (peu importe mon origine), je ne me sens absolument pas responsable et encore moins coupable des agissements de l’élite française lors de la colonisation ou de la deuxième guerre mondiale. Ce monsieur, par ailleurs certainement très intéressant pour faire du business cinématographique, représente malheureusement un genre de personnage arrogant qui crache dans la soupe. Ils sont nombreux comme lui à avoir bien compris d’où souffle le vent et à vouloir culpabiliser le "beauf" français.

     

  • #1298954

    Bonjour à toutes et à tous,

    Je trouve l’interview très intéressante et pertinente bien que l’on puisse ne pas être d’accord avec certains de ses propos. J’ai déjà eu une discussion avec lui car nous étions en désaccord total sur un sujet, Abdel Raouf Dafri a pris le temps d’échanger avec moi, un jeune homme lambda avec qui il aurait pu ne pas donner de son temps, le débat fut très cordial malgré le fait que nous nous soyons séparés sans tomber d’accord.


  • #1298979
    le 22/10/2015 par Klervoillant
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    Si ce mec est admis dans le circuit du cinoche cashèrisé ; c’est qu’il y a une bonne raison !!

     

  • #1298981
    le 22/10/2015 par "Chevalier Lefebvriste"...
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    Vive M.Barres, C.Maurras, M.Pujo, J.Bainville, L.Daudet, Pétain ,E.Drumont, H.Coston, R.Brasillach, etc...
    Vive la France, vive les pamphlétaires, vive les résistants à ce système, les insoumis ,les révoltés...
    Les Abdel Raouf Dafri, les Mouloud, V.Despentes , les Booba , les Jean-François Richet, les Tahar Rahim, les Niels Arestrup, les Jacques Audiard, les Reda Kateb, les Joey Star, les R.Duris, M.Kassovitz, C.Klapisch, V.Elbaz, Paul B. Preciado, etc, etc...
    Sont des vendus, des traitres à la Nation, des prostitués , des soumis, des dhymmis, des m....es !
    Ils sont dans le logiciel porno, rap, violence, drogue,racaille, argent facile,viol, homosexualité, banlieue, sexe, déviance, gangs, etc...
    Ils copient le modèle américain, Quentin Tarantino, NWA (pour Niggaz Wit Attitudes = avec des attitudes de négros...tout est dit rien que dans cet acronyme) Ice T, Law and Order : Criminal Intent, Boyz N the Hood, etc...
    Il n’y a rien de nouveau chez Abdel Raouf Dafri il copie et il copie mal !
    Beaucoup de violence gratuite, de racisme, de dialogue pauvre, de wesh wesh, des gros flingues et de l’immoralité, une absence de codes, de valeurs,de principes, aucun honneur pour du fric et des putes (pardon pour la vulgarité mais il n’y a pas d’autre terme), des grosses voitures , etc...
    Plus ça brille, plus c’est vulgaire, tape à l’œil , plus ça leur plait...
    Comme les chaines de Mister T !
    Un cerveau atrophié, des gros muscle, un Hummer, des liasses de $ et un QI de poule (et n’oublions pas les biatch en string & les flingues )
    La dérive de petits frustrés qui revent d’une vie qu’ils n’ont que fantasmé...
    Dans leur salle de bain, comme dans la haine (V.Cassel)...
    Rien de plus une culture Kourtrajmé, 14 millions de cris, du Jamel Comedy Club de dealers et de banlieusards subventionnés, l’exception culturelle cinématopornographique, à trois francs six sous...
    De l’américain mal copié, par des faux français collabeurs...
    Du bling bling sarkoziste ,de la révolte besancenote, de la subversion mélenchoniste & de l’art Lisa Azueliste...
    Une insoumission, une révolte trop facile et inféodé au pouvoir, à l’oligarchie !
    De la crotte, que l’on nous expose comme un tableau de maitre, comme dirait A.Soral...
    Malheureusement même emballé dans du papier cadeaux, avec un petit mot gentil, la merde reste de la merde !
    Y compris sur grand écran, en haute définition et son surround...


  • #1299030

    En terme de culture, y a tellement de gens plus intéressants, qu’il faut s’égarer ou être payé pour s’intéresser à lui...


  • #1299090
    le 22/10/2015 par Sourirekabyle
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    Je ne sais pas écrire avec une épingle, je vénère les oies pour leurs plumes. Pour écrire le grand style, il faut un cerveau d’ aigle et une plume d’oie ; Victor Hugo. Zbooba ? Sheytan du système et traître d’Ali...tout est dit... pseudo caillera du 92(chic) ...Tapin du rap merde et idole de la génération lapins crétins. Pauvre France...Je suis triste de voir ce à quoi vous osez comparer le Génie d’Hugo.....relisez....le cauchemar de Dante, le parti du crime, les châtiments, l’expiation, Les orientales, la légende des siècles......et vous comprendrez !


  • #1299115
    le 22/10/2015 par Gerard John Schaefer
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    "KillerJoe" de Friedkin.
    Purée, le pilon de poulet frit.


  • #1299141
    le 22/10/2015 par tout va mal
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    J’ai ressenti tant de haine dans ses propos...
    Terrifiant

     

    • #1299395

      Si vous ajoutez votre éxagération et votre total manque de mesure aux siens, on ne va pas s’en sortir :-)


    • #1299771
      le 23/10/2015 par delphin
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      eric ; pourtant, à moi aussi, il me fait peur....et je ne pense pas être l’emphase !


    • #1299841

      Deux solutions s’offrent à vous, diamétralement opposées : le retour à un peu de raison (ce qui exclut le seul ressenti en lieu et place d’un raisonnement adulte, et donc la haine, la terreur, la peur et autres excès irrationnels) ... ou les jupes de votre mère ! :-)


    • #1300214
      le 24/10/2015 par Tout va mal
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      Permettez moi de trouver son discours particulièrement clivant, sa lecture de l’histoire à sens unique, comme très souvent.


    • #1300380

      Mais vous avez tous les droits et nul besoin de ma permission, encore heureux ! D’autant plus que je suis d’accord avec vous sur le fait que son discours est naîf et clivant, adjectif autrement plus approprié que de parler de ressenti, de haine ou de je ne sais quoi de ce genre. Voilà qui est mieux :-)


  • #1299200
    le 23/10/2015 par Diogene64
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    Analyse hétéroclite et à charge. Dafri exprime des des vérités, à savoir que les scénaristes français sont nuls. Mais ceci ne donne pas le droit à l’auteur de suggérer qu’au royaume des aveugles le borgne est roi. Car cela devient de la malhonnêteté intellectuelle et borderline néocolonialiste.


  • #1299227
    le 23/10/2015 par mimosa
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    "Un prophete" est un super film.Je m’en fout que cela ne soit pas tres realiste.Contrairement a ce qui est dit dans l’article le heros ne s’en sort pas,c’est meme la morale du film.Dans la derniere sequence au moment ou il est libéré,il est suivi par les 4X4 de sa bande,sa nouvelle prison.Quant a Booba = Hugo personne n’a jamais dit cela,j’espere que c’est pour rire que l’auteur a prit comme illustration de ses dires les propos de 3615 diablo ,qui lui est un sacré farceur......


  • #1299289

    Un joli produit du système : une synthèse !
    Démagogie, agressivité et manipulation.
    Nous montrera-t-il aussi les horreurs commises par le fln ?


  • #1299294
    le 23/10/2015 par caverne de platon
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    On est Totalement en accord.

    La chute des "scénarios" Français est vertigineuse. Plu un seul Film Français n’ est "écrit". Il n’ y a que du "Parlé quotidien" et encore vulgaire...
    Pire que la moyenne même ce qui est un comble lorsque le cinéma est aussi un moyen d’exalter la vie, et non de montrer le sordide ou simplement le médiocre...

    Je ne comprend pas même comment ils arrivent à écrire leurs "Dialogues..." lorsqu’on écrit , on s’applique ! Le rendu final est de la littérature ? Non ? Là les films semblent avoir été improvisés de a à z et ce depuis longtemps... Les exceptions à cette règle ne font que la mettre en perspective...

    Totalement d’accord sur le CALQUAGE sur le cinoche Amerloque qui est cela dit, dans l’action et la mystification des scènes et histoires rocambolesques à un niveau d’exception. Simplement parce que chez eux c’est un peu une religion, le cinéma et la mystification. A la base ce n’est pas mal dans l’art... Chez nous c’est de la culture... Il faut S’assumer comme on est, c’est aussi dans les complexes psychologiques et esthétiques (Il me semble) que les Français excellent en principe...Alors pourquoi faire des films d’action des plus irréalistes et Pas du tout crédibles en France ! Culturellement. On accroche pas ! Les Américains ont une culture de Héro Mythologique (Très bien !) mais pas nous. Nous c’est l’esprit chevaleresque et la poésie, l’esthétique et le "bon gout"... Mais bon... Pas les "bons sentiments", ni les "bien pensants" en principe... Car on ne prend plu la peine de "Réfléchir", "Ecrire",Le savoir de nos ancien (Dans le cinéma : Carné, Tati, Rohmer, Roger Vadim, Audiard père etc...). On a les meilleurs actrices Dramatiques... Or on fait jouer ses rôles mal écrits et "Pseudo Dramatiques" à des connes ou des "stars du X...", Femmes au mœurs (Et idées) légères... L’opposé des grandes actrices... (La vie d’adèle...). On est loin de "Et dieu créa la femme" de Roger Vadim... Avec Bardot...

    1- Les talents ne sont plu là ?Ah bon ?Alors l’ Homme a régressé ? Et on veut persister dans ce "progrès"
    2-C’est pas rentable ? Oui oui... Qui dit cela ? Lorsqu’on exporte dans le monde entier... Maintenant c’est rentable ?

    On recherche la désespérance il sembl, Alors que le propre de la qualité est justement de porter vers le Haut ! Seulement en faisant cela, certains se voient désignés par la critique de l’œuvre qu’ ils ne laissent pas passer, pourtant l’artiste de qualité fait honnêtement un constat esthétique et beau...


  • #1299300
    le 23/10/2015 par Thibault
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    Suffit de voir la saison 1 de braquo pur bébé d’Olivier Marchal et la saison 2 de Dafri : cest le jour et la nuit ! Le même Dafri qui a scenarisé Mesrine , résultat ça donne un film plat, des dialogues sortis de la bouche d’un môme de 6 ans des personnages creux sans charisme .Ce Dafri tout ce qu’il touche ça devient une catastrophe ! Mais bon il est arabe et ça plait aux politiques .

     

    • #1299779
      le 23/10/2015 par Un passant
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      Exact ! La saison 1 est une grande réussite. Les saisons 2 et 3 sont nulles à chier. C’est le prêchi precha de I AM avec des clichés scénaristiques américains. Un exemple : le mercenaire noir participe au massacre purement gratuit de familles au début de la 2ème saison, bah c’est pardonné par Anglade à la fin parce que la pauvre garçon doit conduire une juste vengeance contre l’état-major. Ridicule, moche, puéril.


  • #1299309
    le 23/10/2015 par caverne de platon
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    J’ entendais sur France culture hier un écris"vain" dire que c’était "l’oeuvre" qui faisait l’artiste et non l’inverse... (Pour faire le malin surement... Il n’ y a plu que ça sur France culture...) Il a dit bien des bêtises aussi et est désigné pour le Prix Médicis apparemment... (Il ne le savait même pas... Le comble du snobisme... Mais bon.)

    Qu’il était possédé par son oeuvre... Qu’elle grandissait comme un enfant etc... Que son oeuvre était totalement indépendant de lui... Or si il y a un peu de cela, c’est l’artiste qui est transcendé par son oeuvre et inversement, mais c’est l’artiste qui donne la direction non ?... Un autre auteur a trouvé cela totalement folklorique et je le comprend. L’oeuvre c’est d’abord l’artiste. C’est comme cela qu’elle touche le spectateur aussi. Par le filtre sensible de l’artiste...Car il entre en contacte ou non avec la "vision de l’artiste"(le spectateur ...) Comme si un "chef d’oeuvre" était lié au hasard complet... (Dans un monde rêvé oui...) Il a aussi ajouté que l’artiste n’existait pas. A force de tout nier, oui, un mécano peut postuler au prix Goncour ou a Canne. Sans talent "artistique"... Ni sensibilité esthétique... C’est ce que l’on voit dans le cinéma...

    Comme si l’artiste n’ avait plu besoin de "penser" et peaufiner les détails de son œuvre... Avec humilité... Les artistes mégalo ne sont pas des artistes. il faut bien le comprendre !

    Les plus "grands" son d’une humilité sincère... je site Brassens dans l’interview radio avec Brel et Ferré sur France inter "On est des connards plus ou moins..." Ecoutez là. Voir ce qu’est la "pensée" d’un "Vrais" poète... Et pour faire de la création, je le comprend car personne que l’autre ne peut juger de la qualité d’une oeuvre... Si l’autre n’est pas aliéné "Idéologiquement" ce qui est de moins en moins le cas... Surtout dans la culture... dite de Gauche... Parce que on a décrété que le bien, le bon et le juste était à gauche par un effet absurde qui veut que tout ce qui est "Tolérent, sincère, beau, honête et généreux... Intelligent !!!! Homosexuel, et j’ en passe..." est à gauche... Pourqoi ce non sens ? Sachant que les idées de Droite et de gauche sont 50/50 dans le pays... A peu près... Ceux qui pensent cela exclue dors et déjà 50% de la population... Ca fait un sacré clivage, une sacré intolérance non ?? Et c’est eux ! qui disent que les autres le sont... Quelle Ironie n’est ce pas ?

     

    • #1299338
      le 23/10/2015 par caverne de platon
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      Même Serge Gainsbourg se sentait obligé de dire qu’il pratiquait un "Art Mineur" comme cité sur ER... Mais je suis désolé. Gainsbourg était aussi un grand artiste... Or son esprit provocateur ajoutait "Même si certaines de mes chansons ont atteint Rimbaud..."... Il est en marge... Bref... On pourrait en parler longtemps. Ou en faire un article aussi. Je connais bien son oeuvre. Complète.

      A ce sujet Tout est nuancé chez l’artiste... il a écrit une chanson sur Israël... Bon il était Juif ok.. Mais il n’ a jamais été Sioniste ! (écoutez Rock erund the buker"... Essayez chez ER de rééditer cet album.. On le dira NAZI... Mais là c’était Gainsbourg alors...) Donc sa chanson sur Israël (je connais tout Gainsbourg mais ne connaissais pas celle ci...) d’1 est très bonne en tant que mélodie... Ce qui ne surprend pas quand aux qualités de mélomane de Serge, bien que (Bien pensante et communautariste...) Mais quand on l’ interroge, il nuance subtilement en disant que c’est une chanson sur David et Goliath...
      Aussi. La nuance... C’est ce qui disparait de l’ art et la culture, comprenant la pensée etc...
      Bref le génie Français serait interdit de nos jours... Pardon ! Le génie Français EST interdit par des gens aussi comme celui qui est le sujet de cet article... Très bien senti...


    • #1299381
      le 23/10/2015 par caverne de platon
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      Lorsqu’on lui demande si il est prêt a se battre pour Israel, il dit "Non je n’ ai pas dis ça... J’ ai dis que j’ étais prêt a mourrir... Pour Israel..." Comprenne qui pourra.

      Je trouve ça magnifique. On devrait penser comme ça en FRANCE


    • #1299401
      le 23/10/2015 par caverne de platon
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      L’album de Serge Gainsbourg qui serait violemment attaqué aujourd’hui par la lycra et le monde entier ...(Les Charlie Hebdo maniques... Phychomaniaques ou les moutons... Qui laissent mains blanches au pouvoir au moins...) est Rock Around the Bunker... Avec des chansons comme Nazi Rock... SS in Uruguay... etc.
      Ecoutez le , non pour applaudir si cela ne vous plait pas (C’est pas mon préféré.), mais pour voir si on a vécu "le progrès" depuis 30 ans... (Je prêche des convaincu mais il est bon je prendre pleinement conscience de Drame actuel, en ayant un maximum d’arguments... Face à la dé-raison... Il n’ y a que la raison... Et le Bon sens...)


    • #1299425
      le 23/10/2015 par caverne de platon
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      On devrait penser cela POUR LA FRANCE... ( Suite au commentaire a propos de la Citation de Serge Gainsbourg et sa chanson la le sable et le soldat)

      Rappel : Serge Gainsbourg était Français, l’ âme de son pays était celle de la France et il l’assumait pleinement, ses raisonnements sur Israël était entièrement propre à lui sur ses origines religieuses épisodiquement... mais en aucun cas présent dans son œuvre (A part sur cette chanson) ... Bien moins que Bardot, Powells, Prévert, Boris Vian et bien d’autres...Qu’il cite ou prend en modèle... Il a d’ailleurs chanté la Marseillaise ? Une chanson de lui reprend le Je vous salut Marie... Ses gens rebelles sont tous des Français Chrétiens... Bassens à chanté le je vous salut Marie... Ainsi que bien d’autres que l’on dit Athée... Alors qu’ils sont simplement critiques sur l’interprétation que l’on nous fait... Dans l’idée... Sans que ce soit central dans leur œuvres...


    • #1299436
      le 23/10/2015 par caverne de platon
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      ... Il aurait dù penser ça pour la France aussi. Mais les choses n’ étaient pas aussi graves qu’aujourd’hui... Lui certainement mois conscient que d’autres artistes aussi.


    • #1301876
      le 26/10/2015 par Matthieu
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      Dans quel(s) domaine(s) artistique(s) exercez-vous, Caverne de Platon ? Où puis-je admirer vos œuvres ? Merci d’avance.


    • #1303170
      le 27/10/2015 par caverne de platon
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      Il y a mon site sur ma présentation ER ...

      Dessins photos peinture musique montages et dessins animés. Pas de textes car je fais trop de Fautes Mais j’ écris des poèmes en prose et vers, et j’ écris un livre social autobio Romancé... Je suis graphiste.

      Cordialement


    • #1303631
      le 28/10/2015 par Matthieu
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      @caverne de platon :

      Merci pour votre réponse !


  • #1299310
    le 23/10/2015 par GaneshJJB
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    Quel dommage ce vieux logiciel qu’il continue de faire tourner. Raciste, Adolphe, raciste, FN ... Il n’y a rien de constructif, rien pour le rapprochement. Ce discours tend à pousser les français de souche vers la théorie du choc des civilisations. Pourtant au premier abord il me semblait intéressant. Je peux comprendre son inquiétude sur le FN par rapport à un discours anti musulman. Mais là quand même ! La seule ligne est la réconciliation autours des valeurs de la France. Va falloir être plus patriote M Raouf, les français lobotomisés par les médias glissent vers la théorie de l’ennemi intérieur : (


  • #1299330
    le 23/10/2015 par boubou
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    Ce mec dit des vérités sauf qu’il évite de parler du lobby sioniste en France qui tient tous et dont il est incontournable pour travailler dans le cinéma sans y faire la courbette. Dieudonné sait ce qui en est à ce sujet ;


  • #1299340
    le 23/10/2015 par norbertmoutier
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    Pierre Bourdieu un grand penseur... le reste est logique.

     

    • #1300485
      le 24/10/2015 par bourdieusien
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      Bourdieu un penseur ???? Selon qui ?? C’est limite insultant ...

      Kant, Nietzche, Sartre sont des penseurs, des intellectuels ... c’est à dire des branleurs qui ne servent à rien...

      Mais Bourdieu n’est qu’un simple chercheur en science sociale ... tout comme Mendeleiev etait un chercheur en Chimie.


  • #1299407
    le 23/10/2015 par Simone Choule
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    Ce Monsieur me désole, il a fait sa réussite en France, il est reconnu comme scénariste de films qui vont jusqu’à être Césarisés (Un Prophète) ou de grosses machines pas trop mal foutues (Mesrine) mais son attitude respire si peu la sérénité, avec toujours une "chasse au raciste" prête à dégainer, jamais un sourire ni de la courtoisie, de la joie de vivre à transmettre (moi c’est ce que j’aime quand je vois un Dujardin ou un Belmondo), une lecture biaisée de l’Histoire et des colons et bien sur dans un logiciel "Anti-France" très jacobin (la vraie haine en France ce sont eux).
    Je pense que les "anti-racistes" du système sont les plus racistes du pays (car excluent brutalement ceux qu’ils supposent être leurs ennemis à qui ils prêtent des intentions d’extermination dans leur paranoïa) et leur coté "anti" est une marque d’intolérance totalitaire (le fameux "pas de liberté pour les ennemis de la liberté" de St Just auquel ce monsieur, si bien intégré dans ce pays en a malheureusement attrapé les tares plutôt que les qualités).


  • #1299582

    Le type fait de l’antiracisme son fer de lance et balance à la fin de l’interview "il ne faut surtout pas oublier qu’elle est la fille de son père" ... il y aurait donc une histoire de gène là-dedans ? Explique nous Abdel !

     

  • #1299599
    le 23/10/2015 par internaute77
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    Non Abdel Raouf, "Naadine" ne veut pas dire enculer en arabe. ça veut dire "Maudite soit la religion de"


  • #1299719
    le 23/10/2015 par Jonathan
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    "La violence, l’immigration, l’argent, la truande, le crime, la posture, sont ses thèmes favoris." Est-ce quelqu’un peu me dire ce que signifie "LA POSTURE" ?
    S’il y a un concept derrière ce mot qui est toujours employé dans la notion de position, j’aimerais bien le connaître....


  • #1300091
    le 24/10/2015 par Smarties
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    "A travers ses scénarios, il redonne fierté au Maghrébin, certes, mais ça s’arrête là."

    Et en quoi cela devrait-il nous concerner ?

     

    • #1300860
      le 24/10/2015 par petula
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      En quoi il redonne fierté au maghrebin ? Dans le Prophète, film désolant de noirceur, son héros arabe etait une petite frappe sans foi ni loi.


  • #1300264

    On peut dire beaucoup de choses sur l’Amérique, mais la créativité qui vient de ce pays est incroyable : regarder la série "the wire" mentionnée dans l’article est un meilleur moyen de comprendre comment fonctionne la société occidentale que n’importe quel "reportage" journalistique.
    Malheureusement, en france tout est asceptisé et bien-pensant comme le montre cet article


  • #1300346

    Le scénariste de Mesrine, faut m expliquer ou est l’inspiration quand on reprend une biographie ! Lol

     

    • #1301321
      le 25/10/2015 par Gerard John Schaefer
      Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

      La biographie, c’est le matériau de base.

      Le scénario, c’est l’écriture pour le film, pour le support Cinéma.
      Avec une même biographie, tu fais autant de films différents que tu en tires de scénars...
      Idem à partir d’une nouvelle, d’un roman, etc...
      Essaye, tu vas comprendre.

      Par ailleurs, le même scénario, confié à différents réalisateurs, ce sont autant de films différents, là aussi.


  • #1300438
    le 24/10/2015 par beber51
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    Les corses ne tiennent plus, ni la rue, ni la taule, c’est une réalité, un bon polar et non de la science fiction, ne vous en déplaise... pour le reste la politique ce n’est pas son truc, je le préfére en scénariste


  • #1300858
    le 24/10/2015 par petula
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    Ce type n’a aucune culture. Bati tout en frime.


  • #1300931
    le 25/10/2015 par Tigre mauve point com
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    Un moule unique pour ce profil ultra répandu. Des fougueux, impétueux, convaincus que leur galère vaut toute la culture du monde.
    Entre la posture et l’orgueil, une aptitude à convaincre sortie du bide.
    Comme souvent les hommes blessés...pas toujours mais souvent.


  • #1303600
    le 28/10/2015 par Godwin
    Abdel Raouf Dafri se trompe d’ennemi

    « viens te battre avec les vrais résistants »
    Mais son combat n’est pas la France, il n’en a clairement rien à faire, bien au contraire même.


Afficher les commentaires suivants