Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Afrique du sud : la guerre des gangs dans les townships du Cap

Sexy Boys, les Dixie Boys, les Clever Kids… Ces dénominations ont beau être sexy, ce sont pourtant des bandes de gangsters qui s’entretuent quotidiennement dans les townships de la ville du Cap. Principal en jeu : le contrôle de ces banlieues qui constituent le principal marché de la drogue. Les victimes tombent au fil des secondes. Et la police sud-africaine semble dépassée. Immersion au cœur de l’infernale guerre des gangs.

 

Le corps gît au milieu d’une route, inanimé. Arrivés en urgence, les policiers sud-africains ont pris position autour de lui, leurs fusils braqués vers la foule qui se presse dans les rues alentour. À Manenberg, la guerre des gangs vient de faire une nouvelle victime.

Dans cette banlieue pauvre du Cap, à quelques kilomètres à peine du centre touristique de la deuxième ville d’Afrique du Sud, le crime règne en maître absolu. Au point que les autorités locales réclament l’intervention de l’armée pour ramener l’ordre.

« On ne peut rien faire, si ce n’est éviter de sortir », constate, amer, Keenan Willemse, 71 ans, sur le pas de sa maison de tôles et ciment. « Lorsque les fusillades éclatent, on se cache chez nous (…). On est prisonniers dans nos propres maisons. Ce qu’il se passe dans nos rues est vraiment terrible ».

Selon la presse locale, au moins 50 personnes ont été tuées en quatre mois dans les rues des tristement célèbres Cape Flats, un entrelacs de townships à l’est de l’agglomération du Cap peuplés de métis. La plupart sont des victimes collatérales de règlements de comptes entre bandes criminelles rivales.

[...]

 

« De plus en plus jeunes »

Selon les dernières statistiques annuelles, près de 20% des meurtres recensés dans la province du Cap sont directement liés à l’activité des gangs qui se disputent le territoire des Cape Flats, notamment pour y contrôler le marché de la drogue.

[...]

Les criminels « sont bien plus malins que la police, bien mieux organisés », remarque Faldiela de Vries, cofondatrice d’une association de quartier à Manenberg. « Mais le plus effrayant, c’est que les membres de ces gangs sont de plus en plus jeunes. Dans les années 1980, ils étaient plus mûrs, ils avaient dans les 30 ou 40 ans. Maintenant, ils recrutent des enfants ».

Les effectifs de ces bandes sont évalués à plus de 100.000 dans la province du Cap-Occidental.

[...]

Le président Jacob Zuma a promis une réponse à sa requête. L’armée était intervenue dans les Cape Flats il y a deux ans et demi, dans la foulée, déjà, d’une autre vague de crimes.

[...]

Pour le criminologue Don Pinnock, le mal trouve sa racine dans les inégalités économiques et sociales héritées du régime d’apartheid qui a pris fin en 1994.

Lire l’article entier sur fr.africanews.com

 

 

Reportage sur une prison du Cap avec le fameux gang des Numbers :

Contre la violence raciale ou sociale, une seule solution, la culture,
lire sur Kontre Kulture

 

Une violence endémique, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

61 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Pour le criminologue Don Pinnock, le mal trouve sa racine dans les inégalités économiques et sociales héritées du régime d’apartheid qui a pris fin en 1994". En clair, c’est la faute des Blancs. Encore et toujours...eh, les gars, remerciez le Blanco d’exister, qui donc blâmeriez-vous à part vous-mêmes, sans ça ?...cette mentalité de victime perpétuelle est d’une immaturité, d’un irresponsabilité crasse...au fond, ça démontre l’incapacité à exister par soi-même.

     

    • « eh, les gars, remerciez le Blanco d’exister, qui donc blâmeriez-vous »
      Exact, c’est comme avec les nazis, s’ils n’avaient pas été là, personne n’auraient eu de scénarii pour vivre à leurs crochets.. merci les nazis


    • #1859978

      Vous êtes un peu injuste, les "Americains" ont tous dits les noirs (en premier) et les blanc en sous nombre.

      Ceci dit ce pays est un cauchemar, le reportage ne parle pas des fermiers blancs et noirs qui se font massacrer par des bandes de sauterelles sanguinaires.


  • Une situation qui ressemble beaucoup à celle dépeinte dans “The Wire”, série américaine magnifique sur les cités (et pas seulement) de Baltimore


  • #1859546

    Comme d’hab, il n’y a qu’en souillant les peuples indigènes par la drogue et l’alcool qu’ils finissent pas devenir délinquants, ce qui a été fait aux indiens d’Amérique !

     

    • La drogue et l’alcool ont bon dos. Si tout les drogués et alcoolos se comportaient ainsi ça se saurait. Les peuples indigènes n’ont pas attendus les méchants colons pour se foutre sur la gueule entre tribus.


    • #1859985

      Il n’y avait aucune population indigène quand les Boers ont fondé l"Afrique du Sud. Les Noirs sont arrivés après l’installation des Blancs.


    • @ Philippot, vite !



      Il n’y avait aucune population indigène quand les Boers ont fondé l"Afrique du Sud. Les Noirs sont arrivés après l’installation des Blancs.




      Exact.
      Il est connu que de tout temps les hommes ont fui les côtes pour vivre à l’intérieur des terres,ce qui explique également la création toute récente des ports et autre activités de pêche à travers le monde...


    • Ça me fait penser au film de Scorsese Gangs of New-York.. D’un côté les immigrants irlandais et de l’autre les natifs de la ville..

      Il n’y a pas de secret dans des moments d’instabilité historique, il y a toujours une lutte des pouvoirs d’en-bas pour s’approprier de l’influence ou les autorités font défaut. Les drogues et l’alcool (tout comme le « tytitainment » d’ailleurs) sont des outils d’ingénierie sociale. L’utilisation est fréquente que ce soit les leaders de gangs pour contrôler leur soldats, ou un état profond pour les contre-carrer ou les instrumentaliser.

      Par exemple, c’est la CIA qui a inondé les quartiers noirs aux USA de cracks pour anéantir les communautés noires qui cherchaient soit à s’émanciper soit à devenir un danger politique à travers les discours des blacks Panthers, Malcolm x, les droits civiques, etc.

      Je suis également surpris que des personnes aient autant de mal à croire qu’une transition remontant à 94 ne puisse expliquer la situation actuelle..

      Je ne connais pas l’histoire du pays.. mais ça me paraît hallucinant qu’ils ne comprennent pas l’explication structurelle ? Ça n’a rien avoir avec le fait que l’apartheid au pouvoir était le parti des blancs.. ça aurait été des chinois imposant une division raciale et réglant les querelles de voisinages potentiel par une partition totale (rien que ça par exemple) ai une conséquence dans le temps.. Ça paraît du bon sens qu’au lendemain d’un effondrement les groupes concernés éprouvent le plus grand mal à retrouver leurs marques et faire l’apprentissage des choses les plus basiques..

      Il y a une tentative totalement stupide d’exonérer les conséquences de l’héritage historique des Afrikaners parce qu’ils seraient blancs.. C’est particulier, car ceux avançant cet argument prétendent s’offusquer d’un schéma de pensée habituel qui serait lier à la race..


    • #1860124

      @ samsara
      le commentaire de @ Philippot vite est exact, les zoulous ne peuplaient pas une bonne partie de l’Afrique du sud car ils ne dépassaient pas la zone de malaria.
      Certaines frontières n’etaient pas physiques mais ils existaient des régions de fièvres et maladies tropicales qui constituaient des limites franchies tardivement grave au progrès médical.


    • @Tous

      Je tiens à préciser que mon propos était généraliste et ne concerne absolument pas l’Afrique du Sud, ni l’Afrique en général, mais toutes formes de fonctionnement tribaliste quelque soit l’espace et le temps. Avec ou sans alcool.


    • Je ne comprends pas pourquoi mon commentaire sur l’idée que des terres vacantes en Afrique méritaient finalement d’être colonisée ne puisse être adressé intelligemment..

      Après tout, tout peut se défendre.. mais lorsqu’un migrant Africain arrive à croire qu’une femme Occidentale a besoin d’être « labouré » parce que les occidentaux ne sont plus virils ou qu’ils sont trop souvent homos.. ça paraît utiliser les mêmes ressorts de l’utilité immédiate d’un bon comportement..

      En plus c’est spontané.. Robinson Crusoe.. terre inhospitalière à défricher.. pas habité, mise à part les îles voisines par des canibales (le comble du bordel social).. Si vous n’appréciez pas les conversations stimulantes ou va t on ? Franchement j’attends vraiment les réactions car il y a vraiment beaucoup de choses pertinentes.. Robinson Crusoe est-ce crypto maçonique.. La colonisation c’est un truc de socialo-sionistes faut le savoir.. Ça me trou la tête qu’on puisse être souverainiste et sans aucune duplicité croire en la colonisation.. Et la duplicité ça se voit toujours..


    • C’est un peu l’histoire de Robinson Crusoe.. Un blanc débarque sur une île inhabitée puis appel ça chez soi.. À peine installé, débarque des envahisseurs à l’organisation chaotique : ils n’arrêtes pas de se bouffer entre-eux.. littéralement, c’est des cannibales..

      Parabellum, Robin-son (fils de voleur) Crusõàsé, doit porter sa croix mais il a l’inginérie technique pour matter la révolte. Coup de chance, il arrive à sauver une victime des cannibales.. les dieux sont avec lui.. C’est décidé il l’appellera, Friday (vendredi, bien que ça vient de Vénus en latin) en honneur de Frigg l’enfant de la déesse de la terre.. C’est un signe, la terre qu’il a sauvée est littéralement bénite pour lui..

      Bon, il s’avère que Friday est lui aussi amateur de chaire humaine.. c’est sa nature contrariée par la nature.. il faudra que son maître, Robinson lui montre la voie.. ça sera sa mission civilisatrice.. Oui, j’ai oublié de vous dire, Friday reconnaissant est devenu le servant du maître.
      Mais qu est-ce que Robinson est venu faire dans cette galère ? À l’origine, son embarcation (la galère) se dirigeait vers l’Afrique pour capturer des esclaves pour en faire commerce..

      La terre découverte est bénite mais l’eau qui l’a amené jusqu’ici est aussi bénite, tous les chemins mènent à Rome.. partout où tu voudra aller tu ira.. La Ville aux Sept Collines, Ville Éternelle, Caput mundi (la capitale du monde*), partout tu sera chez toi...

      Voila ce que m’inspire l’idée que les Afrikaners auraient envahis une « ile » inhabitée.. C’est ma propre interprétation de Robinson Crusoe.. et de Friday son fidèle esclave.

      La même portée histoirique que je donnerais aux Films de westerns/pionniers, Films d’aventures.. d’exploration de contrée inconnues.. de recherche de l’amélioration d’un bien être matériel et de délaissement de la terre de ses ancêtres.. Il faut être conscient que dans le village globale qui est le notre, Hollywood à nourrir tous les esprits.. nos récits occidentaux ont nourris l’imaginaire.. Tous les indigènes de la terre s’imaginent (on se demande bien pourquoi) que débarquer chez les blancs, c’est dans l’ordre des choses.. On se demande bien pourquoi majoritairement les blancs voient plutôt d’un bon œil, ceux qui cherchent l’amélioration de leur bonheur matériel..

      Le revers de la médaille d’une perception colonialiste de l’Afrique, c’est les migrants en Europe.. c’est l’idée d’être chez les autres comme chez soi.. Bernard Lugan ?..

      *next, Jérusalem..


    • @MaxC, oui toutes les institutions ont leur mise-en-scène.. il s’agit d’explorer toutes les zones douloureuses.. La télé ne joue pas son rôle par exemple.. elle explore certaines choses et en délaisse d’autre. Et souvent elle n’explique pas ce qu’elle explore.. Je suis d’accord avec vous, il faut dénoncer la culture de l’excuse, mais ne pas tomber dans une simplification inverse.. J’ai bien compris que vous ne simplifié pas mais adressiez ce qui vous paraissait de plus grande importance.. Alors pas de toute, les peuples doivent prendre leur responsabilité et oublier un passé qu’ils ne changeront pas et se questionner sur ce present qu’ils délaissent. Apportons leur un soutient face aux néo-colonialisme et l’esprit neo-colonialiste. Un souverainisme accessible à tous.


  • #1859555

    C’est pas Kaaris, Jo l’Daltonien et Mc Jean Gab’1 qui aiment tant les gangs , faut les y envoyer , ils y seront heureux
    Qu’on exécute tous ces criminels pour le bien commun , et si il y a une erreur Dieu reconnaîtra les siens !
    Pourquoi laisser ces assassins en vie ?
    Qu’attend-on nous de cette vermine ?

     

    • Réfléchis juste 2 petites minutes, si tu tues ces gens, il y aura aussi une bande d’orphelins qui continueront de vivre dans la merde ou ils sont nés et qui auront de bonnes raisons de faire comme le modèle d’un système qui n’a aucune autre solution que la mort pour assurer la sécurité d’individus bien pensant désirant la vengeance... Tu es capable de prendre du recul ? ou ta colère t’empêche d’élever ton regard un peu plus haut que : "tu me tues, jte tue..."
      Le mal ne se résous pas de lui même en faisant disparaitre ses symptômes, il faut le traiter à la racine. Mets toi bien ça dans la tête, un mec comme toi en prison avec ta vision de trouillard, tu penses que eux ils ont peur de la mort autant que toi ? Tu ferais pas long feu face à ces gens qui n’ont plus rien à perdre et méfies toi la justice est un peu bancale ces derniers temps.
      Tu ne comprends rien de la situation, ils sont juste vilains pour toi et la seule solution c’est de les supprimer comme des tâches avec un produit magique. Tu penses peut être que c’est innovant comme solution ? Que ça n’a jamais été essayé ?


    • #1859868

      @Antipocrite
      Je vais rester polis avec toi , qui parle de moi sans me connaitre
      En prison j’y ai fait un passage, et j’ai commencé à lire et à m’instruire justement par ce passage entre les murs
      Donc ta logorrhée victimaire et ton jugement à l’emporte pièce, me fait doucement sourire, j’ai passé une grande partie de ma jeunesse à me battre, comme ces cons (anciens supporter de foot)
      Voilà l’ami , quant à la justice lis
      Petite somme politique - Saint Thomas d’Aquin ou Carl Schmitt
      Et après on en reparle , quant au courage , quelle légitimité as-tu ?
      Quand on parle de quelque chose , faut connaitre, sinon , on passe pour un con
      Et oui , je pense ce que je dis , mais je sais qui je suis , d’ou je viens et ou j’en suis
      Bien à toi anti-mes-nouilles


    • La rengaine du costaud qui a pas peur et qui connait la vie dure ça sert à rien... Cette vermine c’est le résultat de pays qui en sont pas. Juste des ghettos laissés pour compte où c’est toujours la violence qui prime sur tout le reste. Y a bien des solutions à ces problèmes mais tout le monde s’en fout. En attendant si la solution facile c’est d’y descendre récurrer à coup d’opération militaire... Y a peut-être un moment où ça devient nécessaire, et encore... En tout cas y a surement pas de quoi en être fier.


    • Non on te connait pas. Tout le monde peut se faire passer pour n’importe qui sur le net, t’as jamais remarqué ? Tu t’es peut être fais chopé pour vol de sac à main. Qui sais ?

      C’est mieux d’avoir des arguments que de nous faire un exposé de ta vie. Suffit pas d’affirmer être cultivé pour avoir raison...
      Je suppose qu’avec ta grande gueule, tu tenais le même discours dans la cour de prison à tes camarades ou tu faisais profil bas ? En fait, jte vois mal la ramener pour dire comme ici même : "Qu’attend-on nous de cette vermine ?"
      Sois honnête un peu derrière ton clavier, t’avais déjà bien compris ma question avant de diverger. Les livres c’est pas fait pour se cacher derrière.


    • #1861931

      Bande de clown , on fait une crise, une colère ,on trépigne des pieds , allé on se mouche et au lit


    • Il la ramène encore le conversanien ? T’as raison, va te coucher.


    • #1862954

      Cou-couche mon petit il ne sert à rien de montrer ses dents de laid
      Mouhaha


    • #1862964

      En colère coquine


  • ca et la bande de gazaa c’est notre avenir a tous : concentre dans des banlieues-ghettos ou le pouvoir peut couper l’eau et l’electricite qaund il veut,passant des checkpoints pour en sortir le temps d’aller travailler dans des endroits ou le capital machine est protege,rentrant le soir dans des rues ou les proletaires courbent le dos encore de peur d’etre victime du lumpenproletariat apres avoir ete vitime du grand patronat pendant la journee.


  • Pas normaux, ces gens. A fuir.

    Pour le criminologue Don Pinnock, le mal trouve sa racine dans les inégalités économiques et sociales héritées du régime d’apartheid qui a pris fin en 1994.

    Hein ? On n’a pas le sens de la logique ici : Un truc qui a pris fin en 1994 et qui existe toujours en 2017.

     

    • Comme les trucs qui ont pris fin en 45...


    • C’est clair que les gens avec des pulsions de mort il vaut mieux les fuir.

      "Héritées" tu sais ce que ça veut dire ? Je te le dis au cas ou : Que c’est un phénomène transmis à une autre génération (avec d’autres moeurs et d’autres valeurs). Les inégalités ne sont plus entre noir et blancs, maintenant cette inégalité indispensable aux riches (pour être riche) est reportée sur les métisses.

      Le régime d’apartheid a bien pris fin mais des inégalités sociales existent toujours. Tu comprends comme ça ? Hein ?


    • Courage d’ici 1000 ans ça devrait s’arranger si tout va bien.


    • @ antipocrite, les inégalités sociales les plus flagrantes ne sont pas obligatoirement source de délinquance. exemple lumineux l’Inde, un des pays encore les plus sûrs du monde avec les inégalités les plus énormes. la délinquance est liée à la destruction des valeurs sociales d’une société d’une culture, non à ses inégalités. d’ailleurs l’Inde aussi commence à en ressentir les effets pervers.


    • @paramesh
      Qui dit que les inégalités sont obligatoirement sources de délinquance ? Toi pas moi.
      En Inde ça sera d’autres symptômes plus visibles que de la délinquance comme une pauvreté extrême. En Europe c’est des maux divers et variés (esclavage moderne, désordre sociaux, maladies dégénératives, désordres mentaux, dépressions...) Tout ce qui est possible et malheureux en fait puisque par définition une inégalité signifie qu’il manque quelque chose à une des 2 parties pour que le tout soit équilibré.

      Les communautarismes divers qui veulent absolument se distinguer du reste de l’humanité font bien leur boulot en cachant la véritable bataille des inégalités autrement appelé lutte des classes chez Marx.
      Les valeurs sociales qui sont détruite en Inde (et pas que labas) sont celles de partages entre les individus. Sans inégalité, il n’y aurait plus d’esclave pour servir les plus riches...


    • @paramesh,
      Bien évidemment on ne peux pas comparer le continuum historique millénaire d’une société comme l’Inde avec une société en rupture civilisationel. Dans une société déstructurée, ce qui créer la principale délinquance, c’est bien les inégalités sociales. Même en Occident la délinquance d’écoule largement d’inégalités.. C’est les gens eux même qui reproduisent ces inégalités ou les institutions.


    • @Antipocrite

      Vous m’avez bien fait rire. L’héritage comme « phénomène », comme « phénomène transmis » !?? Il faudra un jour vous envoyer avec un seau chez un professeur de physique et lui demander de le remplir avec 10 ampères...

      En morale, l’héritage est un processus infraconscient d’acquisition des évaluations d’un type donné. Officiellement, un type donné, un modèle agréé et aimé,... En observant la vie, on peut déjà se montrer prudent face à une telle présentation où tout se présente comme fixe et immuable : tout est en devenir ! Les mots restent mais la sensibilité qui les accompagne, change. Jusqu’à devenir - car nous ne croyons pas au progrès - un problème conscient pour les esprits éclairés. Nietzsche n’a pas écrit la Généalogie de la morale pour passer le temps et s’amuser avec les mots...

      L’Afrique du Sud - officiellement, le régime d’apartheid càd toute la Cultur imposée par une élite blanche de goûts judéo-protestants, a été détruite ! - Pourquoi ? Car monsieur et madame n’avaient pas les mêmes droits qu’un Blanc ! En fait, comme avec la racaille qui se trouve des « noblesses musulmanes » qu’elle met en avant pour s’indigner des « comportements ignobles de ces égarés occidentaux », ça veut aussi entrer dans le Studio 54 de ces derniers !
      Le régime est toujours là, voilà le constat, mais vous pouvez enfin aller dans les chiottes du Blanc et voter pour un Noir de même typologie que le Blanc blâmé... C’est ça la réforme ! Dire que l’ancien temple a été détruit pour un nouveau, c’est nous faire croire qu’un Législateur est passé par là ! Qu’on me donne son numéro de téléphone alors.

      - « Pour le criminologue Don Pinnock, le mal trouve sa racine dans les inégalités économiques et sociales héritées du régime d’apartheid qui a pris fin en 1994. »

      Grammaire du ressentiment qui trouve ici un avocat qui en fait un peu trop et toujours avec ce racisme inaperçu : je suis bon d’essence mais c’est à cause de l’autre, le Blanc, que je suis mauvais ! - ce qu’on hérite avec succès montre que la chose vit de nouveau, vit encore, s’impose de nouveau en nous et à nous... Aucune logique dans cette phrase.


    • C’est quoi le but de ton message ? Embrouiller avec des termes scientifiques bien pompeux ?
      L’héritage est un phénomène ou un processus, mea culpa j’ai peut être pas bien choisi ce terme, mais y a vraiment besoin de parler de processus "infra conscient » pour comprendre ce que je dis ? Ca fait bien rire aussi ça.

      "Officiellement, un type donné, un modèle agréé et aimé,… »
      C’est peut être aussi le seul choix qui s’est présenté à eux, tu crois pas ? Conscient ou pas.

      Tu joues les scientifiques normalisateurs, mais tu n’as pas d’argument. Tu ne sais pas débattre, c’est à peine si tu as conscience que c’est ton point de vue. Tu penses qu’il faut qu’ils lisent Nietzche en Afrique du Sud pour comprendre leurs problèmes ? A partir de la il faut savoir argumenter. On est pas à science et vie ici, arrête de faire le mec intelligent.

      Je suis pas sur qu’il y’a beaucoup de gens qui comprend ce que tu baragouine. C’est peut être le but non ? Je t’ai peut être blessé dans ton orgueil en remarquant que tu ne comprends pas une phrase simple. Parce que si t’en es encore à chercher la petite bête dans une phrase pour laquelle il n’y a pas grand chose à comprendre c’est que tu dois vraiment avoir les boules.

      "Grammaire du ressentiment qui trouve ici un avocat qui en fait un peu trop et toujours avec ce racisme inaperçu : je suis bon d’essence mais c’est à cause de l’autre, le Blanc, que je suis mauvais ! »

      Ca c’est ton interprétation par exemple, maintenant il faut la justifier un minimum tu crois pas ? T’as pas l’impression d’inventer un discours que tu es le seul à voir ? Les mots utilisés sont pourtant clairs… Bref amuses toi bien à rattraper tes conneries, un jour peut être tu essayera de voir la réalité sans théorie fumeuse.


    • pour te répondre, je ne citerai que le système des triades en Chine, ces sociétés secrètes (pavillons jaunes, boxers et autre lotus d’or)présentes en Chine depuis les origines et fondées sur les principe du tao et une solidarité totale . sociétés secrètes dont la création est justement une réponse à des inégalités et des injustices flagrantes. une société saine ne répond pas aux inégalités par la délinquence. le poisson ne pourrit que par la tête. la corruption vient toujours des élites


    • @Paramesh,
      je ne pourrais pas te répondre, il semblerait qu’il y a le modérateur connard qui est de service.. il me sucre tout mes posts. Sont QI d’huître est tellement faible qu’il croit avoir une influence autre qu’un pet dans son bain.. L’odeur nauséabonde invariablement ça le stimule.. normal c’est une mule...


  • C’est ce qui fait le charme des sociétés multiraciales...

     

    • Oui tu as raison, faut que les blancs remigrent en Europe.
      C’était ça ta reflexion ?


    • #1860539

      @ben, C’est au Cap donc ce sont les Noirs qui doivent remigrer vers le Sneeuberg et non les Afrikaners qui furent les premiers habitants de la région.


    • @Borussia1871,

      l’Afrique se regarde comme un seul bloc où les blancs n’ont rien à y foutre.

      Parce qu’en commençant à chercher « qui était en premier dans tel coin », on s’en sort plus.

      L’ensemble du continent africain est à laisser aux seuls Africains séculaires, point barre.



    • L’ensemble du continent africain est à laisser aux seuls Africains séculaires, point barre.




      Pas forcément vrai.. Le bassin méditerranéen et l’Algerie est un bon exemple..

      Longtemps il y a eu des communautés se côtoyants ne serais-ce que les juifs. L’Algérie a forcément une identité latine.. l’arrivée massive d’européens avec la conquête et colonisation n’était pas forcément le problème.. c’est leur incapacité à concilier la présence historique d’autres populations et un partage légitime des droits et devoirs.. La conquête fut particulièrement brutale..

      Si l’égalité avec l’indigène avait été une réalité.. pas sure qu’on serait parti.. L’intransigeance, voilà le problème..

      Lorsqu’on nous dit que les Afrikaners s’installèrent sur des terres inhabitées sa justifie effectivement leur présence en un sens... toutefois cela ne les exonérent pas de trouver un terrain d’entente avec ceux qui les entourent.. Il en est de même avec Israel.. pas inutile d’avoir un bon savoir vivre pour bien s’entendre avec ses voisins.. IsraHell c’est tout ce qu’il ne fallait pas faire justement..

      Vraiment, partout l’homme est bon et conciliant.. mais faut pas abuser.. Israel aurait pu devenir une sorte de Liban avec les européens ashkénazes un peu plus influents que les autre à la rigueur.. Il faut bien le comprendre c’est une entreprise d’hégémonie raciale..


  • Sexy boys, Dixie boys, Clever kids...
    On sent l’influence des Afrikaners.

     

    • #1859693
      le 12/12/2017 par Fifty 5 € rappeur épicier à Barbès - Rochechouart
      Afrique du sud : la guerre des gangs dans les townships du Cap

      @laurent71
      Ouai les Afrikaners comme Ice T citron ou Ice Cube au carré ou peut-être Snoopy Dog le Tekel
      Qu’on est con nous les blancs , le gang il y a que ça de vrai ?
      La famille et la ferme c’est dépassé


    • C’était justement une allusion que l’influence était américaine.. celle des ghettos noirs à travers la machine culturelle capitaliste... C’est plutôt marrant quant un réactif réagi même quand personne appuis sur les boutons.. Il faudrait réfléchir aux schémas de pensée qu’on moque chez les gauchistes.. car les droaâards sont pas mieux lotis.. Tous â la rue...


    • #1860126

      Les afrikaners sont d’origine Néerlandaise.


    • #1860161

      @ Chevalier Lefebvriste (puisqu’il s’agit de vous)

      Vous ne voulez pas vous en tenir à un seul pseudonyme, une fois pour toutes ?
      Cette manière d’en changer chaque semaine, et d’en choisir qui se veulent drôles mais ne le sont jamais, est assez énervante, si je puis me permettre.
      De plus, vous avez bien un nom et un prénom, n’est-ce pas ?


    • luigi gambino.. ses anciens ex-potes du quartier l’apellaient El-Bambino... parce que partout il passait ça faisait.. bim, bam, boum, bamb..


    • #1860347
      le 13/12/2017 par Cindy Sander’s le Papillon de Lumière
      Afrique du sud : la guerre des gangs dans les townships du Cap

      Je ne vois rien dans la charte E&R qui interdit d’avoir plusieurs pseudo , ni de dire la verité juste de commenter , Lucien Cerise dit justement de lancer des débats et de regarder les réactions
      - charte E&R



      - Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
      - Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d’insultes
      - Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d’orthographe




      Tant qu’il n’y a pas de propos néfastes à la Suavelos
      Mais peut-être je me trompe ???
      J’ai moi-même plusieurs pseudos, sur plusieurs sites (E&R organise, il me semble des ateliers de telles pratiques (L.Cerise)
      Salutation


    • #1862637
      le 16/12/2017 par Fifty 5 € rappeur épicier à Barbès - Rochechouart
      Afrique du sud : la guerre des gangs dans les townships du Cap

      @Yannick Aebischer



      Un chevalier, qui surgit hors de la nuit
      Court vers l’aventure au galop
      Son nom, il le signe à la pointe de l’épée
      D’un F qui veut dire Facho
      Facho, Facho
      Renard rusé qui fait sa loi
      Facho, Facho
      Vainqueur, tu l’es à chaque fois
      fouic, fouic, fouic
      Facho ! Facho ! Facho ...




      Mon pauvre ami tu dois t’ennuyer dans la vie c’était une plaisanterie


  • #1859645

    face à ce type de phénomène, il n’ y a, hélas, qu’une seule solution pour protéger la société...


  • le futur de la france

     

  • #1859697
    le 12/12/2017 par Cindy Sander’s le Papillon de Lumière
    Afrique du sud : la guerre des gangs dans les townships du Cap

    Excusez moi je n’ai pas eu le courage de regarder les vidéos, mais sur la photo ,le gars il apprend à compter, c’est ça ?
    A son age c’est triste de ne pas savoir compter , faudrait leur envoyer Vincent Peillon, Najat Blaireau-Bekassine ou Luc Chatel vu leur niveau et le notre !!!!!!
    Je fais parfois involontairement de l’humour goy ,mille excuses

     

  • « Pour le criminologue Don Pinnock, le mal trouve sa racine dans les inégalités économiques et sociales héritées du régime d’apartheid qui a pris fin en 1994. »
    Mais bien sûr. Facile, ça permet de ne pas se poser de questions sur la gestion calamiteuse de l’ANC en Afrique du Sud ni sur l’immigration de masse des Noirs vers le Cap et ses bidonvilles (l’ANC l’encourage pour déloger la Democratic Alliance) alors que ces Noirs ne pouvaient y venir sous l’apartheid (pour conserver la répartition blanc/métis afrikaansophones dans le Cap occidental).
    _


  • Voilà donc ce que c’est l’Afrique du Sud "décolonisée et indépendante" d’aujourd’hui, sans oublier les tueries organisées contre les blancs, spécialement les fermiers ! Je crois que pour certaines personne il n y a plus rien à faire, il faut nettoyer tout cela vite et bien car sinon, la situation empirera encore avec le temps qui passe et peu importe ce que vous ferez ou leur donnerez pour qu’ils s’en sortent, rien ne changera !

     

    • Alors tout s’expliquerait par la race selon vous ? C’est un peu ce que vivent justement ces fermiers isolés, victimes de revanchards ou d’opportunistes prédateurs sûrement motivés par la différence raciale..




      peu importe, ce que vous leur donnerez pour qu’ils s’en sortent, rien ne changera !




      Oui, surtout pas leur donner les richesses de leur pays.. c’est comme donner de la confiture aux cochons.. Faudrait sûrement revenir aux inégalités de l’Apartheid et les vaches seraient bien gardés ?

      Ps : mine de rien, je me moque.. En réalité, la chose la plus naturelle du monde est juste que la loi s’applique.. que la justice soit efficace.. C’est pas le moment de refoutre de l’organisation raciale dans tout ça..


  • Banlieue 13. Film visionnaire.

     

    • Peut-être ?
      Chose amusante.. le présentateur du documentaire a joué toute sa vie dans “East-enders” un soap-opéra, feuillton télévisé en Grande Bretagne du genre « Plus belle la vie ».. de loin le programme récurent, récure toilettes, le plus populaire.

      À l’écran propriétaire de bar, pendant des décennies, lui et son frère étaient un petit peu les « lords » du quartier, traînant dans les histoires les plus sordides.. Était-ce pour raviver l’esprit, un hommage-potage aux dorénavant lointains soupe au lait frères Krays ? Les gens dormaient trop sur leur deux oreilles à Londres depuis ?..

      Il faut s’imaginer, le truc bien lourd diffusé tous les soirs au dîné juste avant le déversement des infos-actualité... vous imaginez bien, incidemment, que la dream-team des scénaristes a fait le tour de la question (pirouettes avant et arrière) une centaine de fois au moins (par an) : drogues, prostitution, racket, assasinats, kidnappings, vandalisme, adultère, traite des blanches, racisme, homophobie/homophilie, j’en passe et des meilleurs..

      Ce mec a re-présenté les classes laborieuses (working class) du East-end de Londres comme un ramassis de vauriens par pur divertissement... Le concept de l’émission ici (reportage réalité-documentaire) : c’est le gros-dur allant dans les endroits les plus chauds de la planète.. Comme quoi de l’œuf et de la poule... de la fiction plus vraie que la réalité... de la fiction dépassant la réalité.. pour mieux la précèder... Tout un récit..


  • Ya qu a ,faut qu on comme d habitude, présomptueux et autre moi je qui on la solution (finale) , exterminer les gens mais non les lieux qui ne sont que le résultat le plus poussés de l idéologie liberale capitaliste de la libre entreprise de la loi du plus fort avec elimination de la concurrence avec aucune règle sauf du fait ce que tu veut pour y arriver . Éliminer d abord vos racailles d elites occidentales exemples mais avec lles paillettes et le mensonges mais qui sont des criminels sans aucune mesure comparable a nos raclures des fonds de tiroirs , mais c est bien connu ont ne tape que sur plus faible que soit dans ce système satanique , la preuve des presidents et dirigeants a la jack lang etc montre votre adhésion a la fin en voulant eradiquer les petits au lieux des responsables biens d ici ideologiquements parlant.

    Poutine donne une leçon de diplomatie à un journaliste américain"Nous n’avons pas besoin que les États-Unis se mêlent constamment de nos affaires"


  • #1861751

    Cela fait 24 ans que les noirs ont les clés du pouvoir, ils peuvent désormais diriger le pays comme ils veulent. Cet échec est leur échec, pas celui des blancs.
    La violence est d’abord un manque d’éducation, de valeurs, de respect d’autrui, et on le voit chez nous où les pauvres ne sont pas forcément violents et décadents, mais où les racailles sans éducation, sans limite, sans respect, sévissent dans des zones délaissées par les autochtones et par les acteurs de la société du fait de la violence qui y règne. Les parents et l’éducation nationale sont les premiers responsables...ensuite on peut légitimement dénoncer les faiblesses de l’Etat à réprimer et à canaliser cette violence.

     

    • Sans valider une culture de l’excuse.. n’est-ce pas l’équivalent du préjudice causé à une femme ayant subit un viol et enfanter un batard (du présent) a qui on reprocheraient sa mauvaise insertion dans les réalités de sa vie ? On lui dirais, ton enfant a bien grandis comment se fait-il que tu ne t’es pas stabilisée ? N’est-ce pas s’exonérer d’une (soit disant) (encombrante) culpabilité passée ?

      Pourquoi même l’idée d’endosser la responsabilité en tant que blancs ? Si le chinois avaient commis des injustices me sentirais je concerné ? La transition semble difficile et a raison.. Ça ne veut pas forcément dire que les dirigeants corrompus n’en portent pas la responsabilité.. mais il faut être tolérant et admettre que la reconstruction même au niveau du peuple peut avoir ses difficultés. Déresponsabiliser les uns, déresponsabiliser les autres à quoi ça sert ?.. Les gens comprennent la voracité et l’incompétence des élites et les difficultés de tourner la page surtout quand ça permet d’entrer dans un déni de l’immensité de la tache..


Commentaires suivants