Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Afrique : malgré ses propos injurieux, Trump invité au sommet d’Addis Abeba

Précision : « shithole » veut dire trou perdu, plutôt que pays de merde. C’est l’expression consacrée pour évoquer les petits bleds, les trous paumés, comme on qualifie en langage populaire les communes déconnectées des grandes conurbations.

Addis Abeba, où va avoir lieu le prochain sommet de l’Union africaine, n’est pas un trou perdu. La preuve en images avec la capitale éthiopienne vue de drone (2017) :

 

 

- La Rédaction d’E&R -

 


 

Une semaine après les propos injurieux de Donald Trump à l’égard des pays africains, les diplomates du continent sont partagés entre demande d’explications et apaisement. D’anciens ambassadeurs lui ont écrit pour dire leur indignation et l’appeler à réévaluer sa vision et les représentants du continent à l’ONU l’ont invité au sommet de l’Union Africaine d’Addis-Abeba des 28 et 29 janvier 2018.

 

Depuis la révélation par le Washington Post, le 12 janvier 2018, des propos du président américain traitant les pays africains, Haïti et le Salvador de « pays de merde », il ne se passe pas un jour sans que des réactions d’indignation se fassent entendre.

 

D’anciens diplomates demandent à Trump de réviser sa vision de l’Afrique

Parmi les plus notoires, la lettre qui lui a été adressée par 78 anciens représentants de 48 pays d’Afrique aux États-Unis, malgré ses démentis et son affirmation « je ne suis pas raciste » à quelques journalistes en Floride.

« Cher M.Le président, nous vous écrivons pour dire notre profonde inquiétude au sujet de vos récentes remarques sur les pays africains », écrivent-ils. « L’Afrique est un continent de grands talents humains, d’une beauté extraordinaire et de ressources naturelles sans pareilles, poursuit la lettre. C’est aussi un continent avec des liens historiques profonds avec les États-Unis. »

Le texte rappelle les liens économiques entre Afrique et États-Unis mais aussi militaires et en termes de renseignement. Cet engagement mutuel est « vital pour nos intérêts nationaux », expliquent les ex-ambassadeurs, « mais nous savons aussi que le monde est plus riche grâce à la contribution des Africains et notamment des Américains descendants d’Africains ».

Et les anciens diplomates de conclure :

« Nous espérons que vous allez réviser votre vision de l’Afrique et de ses citoyens et que vous reconnaîtrez la contribution importante que les Africains et les Afro-Américains ont apporté et continuent d’apporter à votre pays et à son histoire. »

Une occasion pour Trump de s’adresser directement aux dirigeants africains

Si tel était le cas, une occasion en or lui est fournie par les ambassadeurs des pays africains à l’ONU, en exercice ceux-là. En dépit des « remarques scandaleuses, racistes et xénophones » dénoncées par des élites africaines, ils ont adressé à Donald Trump une invitation à se rendre au prochain sommet de l’Union Africaine (UA) qui doit se tenir les 28 et 29 janvier 2018 à Addis Abeba.

Lire l’article entier sur geopolis.francetvinfo.fr

 

Un résumé en images du dernier sommet de l’Union africaine de 2017 :

Pour mieux connaître l’Afrique,
lire sur Kontre Kulture

 

L’affaire des « shitholes », sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.