Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alain Escada : "Nous ne sommes pas de ces catholiques Bisounours"

Alain Escada, armé de sa liberté de ton et de son esprit sans concession, définit son mouvement lors d’une conférence à Marseille. Il part, comme Jésus avec ses filets, à la pêche aux « engagés » dans un monde où les distractions sont faites pour écarter les hommes du droit chemin en brouillant leur entendement. Une parole de clarté dans la confusion – organisée – ambiante.

« Je vais vous convaincre de la nécessité de vous engager au sein de Civitas »

 

Le christianisme ressuscité
sur Kontre Kulture

 

Escada ou l’esprit offensif des Évangiles, sur E&R :

 






Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2091003

    Cet homme convaincrait un cul de jatte de courir le marathon ! Merci M. Escada de partager cette Foi si vivante et si intransigeante.

    Quant à l’abbé Xavier Beauvais que j’ai eu la chance de cotoyer personnellement c’est un combattant humble et sincère apprécié de tous. Merci Mgr Lefebvre d’avoir permis de former des prêtres pareils, et ils sont nombreux à la Fraternité Saint Pie X.
    Deo Gratias

     

    Répondre à ce message

  • #2091018

    Si la merde contemporaine est née de cette vieille rente foncière catholique pourtant si bonne, c’est que quelque chose tiquait...
    Lisez Marx et vous comprendrez...

     

    Répondre à ce message

    • #2091050
      Le 30 novembre à 14:52 par Alain SORAL
      Alain Escada : "Nous ne sommes pas de ces catholiques Bisounours"

      La rente, petite madame, est d’essence judéo-protestante.
      Fais le travail jusqu’au bout... ou tais-toi !
      AS.

       
    • #2091204

      Concernant les religions, Marx ne me semble pas le meilleur exemple...
      Sur La Question Juive, Marx ne fait que ressortir les critiques largement formulées par la grande majorité des gens à l’époque (peuples et élites intellectuelles confondues). Donc, rien de nouveau sous le soleil.
      La seule religion sévèrement attaquée est la religion chrétienne (ni le judaïsme, ni l’islam ne sont remise en cause).
      Ne pas oublier qu’il était issu d’une famille de rabbins...

       
  • #2091102
    Le 30 novembre à 16:16 par Francois Desvignes
    Alain Escada : "Nous ne sommes pas de ces catholiques Bisounours"

    La différence entre un catholique militant (vrai) et un catholique social (faux) :

    - Quand il n’est pas Français,

    c’est que le catholique vrai aime Dieu plus que lui-même et le catholique faux s’aime d’abord et Dieu seulement après et seulement si ça ne lui fait pas de l’ombre.

    - Quand il est Français,

    c’est pareil qu’au dessus mais avec cette distinction en plus : le catholique vrai veut que le Décalogue soit au dessus de la Déclaration des droits de l’Homme alors que le catholique faux veut que la Déclaration des droits de l’Homme remplace le Décalogue.

    C’est pour cela que la catholique faux peut se marier avec la République et sa fille le mondialisme (le ralliement)

    Tandis que le catholique vrai ne peut que la combattre autant que la république le combat c’est-à- dire jusqu’à la mort (FSSPX)

     

    Répondre à ce message

  • #2091120
    Le 30 novembre à 16:39 par Crux Fidelis
    Alain Escada : "Nous ne sommes pas de ces catholiques Bisounours"

    A mon sens, le tout premier combat à mener est d’abord spirituel car il est surnaturel. Tant que le problème una cum ne sera pas réglé, il sera difficile d’enseigner, de former et d’appréhender les gens sur l’essentiel tout en restant cohérent. C’est un travail de fond auquel il faut s’imposer comme l’exigence que chaque soldat soit en état de grâce.
    Le père Joseph qui leur est affilié n’en parle jamais ! Difficile ensuite de s’apparenter à Ste Jeanne D’Arc qui l’exigeait de tous ses soldats !
    Si François était le pape :
    - La seule Messe traditionnelle à laquelle on pourrait licitement assister serait une Messe autorisée par lui, à savoir une Messe célébrée avec l’Indult, par exemple une Messe de la fraternité saint Pierre.
    - Ce serait un péché grave que d’assister à une Messe non autorisée par lui, par exemple la Messe d’un prêtre de la fraternité saint Pie X, ou celle d’un prêtre non una cum, puisque ce seraient des Messes schismatiques. Leurs confessions et mariages seraient invalides.

    Si François n’est pas le pape :
    - Il serait objectivement gravement illicite d’assister à une Messe qui est una cum famulo tuo Papa nostro Francisco, parce que :
    - ce serait une déclaration explicite d’union avec une fausse hiérarchie et une fausse religion (Ubi Petrus, ibi Ecclesia) ; et, ce serait une participation active à une Messe qui n’est pas offerte in persona Ecclesiæ, à une Messe objectivement schismatique.

    Vu le chaos qui règne, il serait plus logique de commencer par là ! Charité bien ordonnée commence par soi-même. C’est à Civitas et à d’autres de le faire, vu que la FSSPX ne le fera jamais. Trop corrompue par l’argent en ayant reçu trop de dons notamment.

     

    Répondre à ce message

  • #2091192

    Je suis croyant, je crois au Dieu de la Bible mais ne fais partie d’aucune religion.
    Peut-être que le catholicisme suscitera chez moi un peu d’intérêt lorsque j’entendrais de sa part la condamnation de Moïses pour ses oeuvres sanglantes ainsi que celle des sacrifices d’Abraham (enfant et mouton) au lieu de faire des pirouettes pour justifier l’injustifiable.
    Sans cette condamnation, il est clair que nous n’avons pas le même Dieu...

     

    Répondre à ce message

  • #2091195
    Le 30 novembre à 19:02 par Silence Radio
    Alain Escada : "Nous ne sommes pas de ces catholiques Bisounours"

    Très bon, l’heure passe vite en l’écoutant. Au fil du temps, je me suis pris à penser à mon baptême... Et puis vers la fin, où monsieur Escada est toujours aussi agréable à écouter, j’ai fini par me rendre compte que, si j’étais sans doute un disciple de Jesus, j’étais tout autant un gaulois païen.
    Difficile avec l’éveil des consciences d’accepter de se soumettre (à nouveau) à une église, quelle qu’elle soit, même si celle d’Alain Escada est propre et accueillante. Mieux vaut développer sa foi en tout qu’en une structure.

     

    Répondre à ce message

    • #2091255

      Silence radio, votre commentaire me plaît énormément. Je suis catholique parce que mes parents l’étaient. Mais je préfère me dire chrétienne : les dogmes auxquels ils nous faudrait nous soumettre me dérangent. Concernant les autres religion, je pense que ce serait tout pareil pour moi.
      L’Eglise est en chacun de nous et cela ne devrait pas nous diviser. Elle est au-delà des offices ou des attitudes vestimentaires. Elle se niche au fond de notre coeur, et les paroles de Jésus, ainsi que son attitude, nous aident à trouver ce chemin parfois difficile à suivre.
      Il était à la fois celui qui tendait l’autre joue, et celui qui se mettait en colère contre les marchands du temple. C’est cet exemple que je veux suivre.

       
    • #2091396

      SIlence Radio,
      l’indépendance n’est pas chrétienne. Tout le combat de la philosophie moderne (à partir de Descartes) est de promouvoir celle-ci, en commençant par l’émancipation de la raison humaine. Or l’Homme est dépendant par nature. Dès qu’il vient au monde, si l’on ne s’occupe pas de lui, il meurt très vite. L’enfant Jésus est resté soumis à Saint Joseph et à la Sainte Vierge, et ce pendant toute sa vie cachée. Le bon Dieu a voulu cette dépendance de sa créature pour son créateur. Au niveau naturel, l’homme vit nécessairement en société (boulanger, cordonnier, maçon...) pour se perfectionner. Au niveau surnaturel, cette dépendance est d’autant plus cruciale. Prôner l’indépendance, c’est favoriser la déchéance de l’homme. "Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire" Jean 15:5
      Soyez disciple de Jésus Christ jusqu’au bout, de la dépendance naît l’humilité qui seul plaît à Dieu.
      Que la Vierge Marie vous conduise vers la seule véritable Eglise de son fils, l’Eglise catholique vivant actuellement sa passion. Pour comprendre tout cela, voici quelques auteurs à lire absolument : Mgr Delassus (La Conjuration Antichrétienne), Mgr de Segur (La révolution), Mgr Gaume (La révolution, recherches historiques).
      Sur la crise que traverse l’Eglise : Mgr Lefebvre (Ils l’ont découronné), Jacques Ploncard d’Assac (l’Eglise occupée)...
      Sur la philosophie et l’historique du combat réalisme/subjectivisme : Jacques Maritain (Les Trois Réformateurs : à savoir Luther, Descartes et Rousseau), Marcel de Corte (L’Homme contre lui même)...
      Ces lectures vous éclaireront.
      Hugo.

       
      • #2091679
        Le 1er décembre à 20:36 par Silence Radio
        Alain Escada : "Nous ne sommes pas de ces catholiques Bisounours"

        La dépendance de l’enfant va un temps et bien qu’elle soit cruciale, ne sert qu’à guider l’individu vers l’indépendance. Individu qui par sa force vitale couplée de l’expérience transmise par ses aînés, fatalement dépassés, sera en mesure de mieux vivre (dans tous les sens possible du terme) sur Terre.
        Une fois passé l’âge des bisounours, l’humilité naît ensuite de la maîtrise de son ego, qui se révèle le plus cruellement lorsque justement, vous êtes seul face à l’adversité de ce que vous ne comprenez pas.
        Merci pour les recommandations de bouquins, moi je vous suggère d’aller marcher dans la forêt la plus proche de chez vous.

        Elba au dessus de vous dans son commentaire a mieux saisi le sens de païen que vous. Ce n’était pas une attaque.

         
  • #2091221

    C’est une chose de le dire et une autre de dégager les marchands du temple à grand coup de pompe dans le cul, malheureusement..

     

    Répondre à ce message

  • #2091225

    La France est plus très chrétienne que très catholique nos anciens disaient "il n’y a de DIEU que DIEU" et non marie mère de DIEU.
    Pour que l’église soit de retour il faudrait réformé la chrétienté catholique quel soit cohérente avec les 10 commandements avec avoir un pape digne de se nom.

     

    Répondre à ce message

    • #2091643

      L’Église catholique n’a pas besoin d’être réformé. C’est depuis qu’il ont essayé de le faire (Vatican II) que le catholicisme s’est pris les pieds dans le tapis.
      Toute tentative de réforme est une attaque contre l’Église et le Christ. Que cela viennent des ecclésiastiques, ou des chrétiens eux-mêmes. Il n’y a pas, et il n’y aura jamais 35 000 églises...
      Au contraire, l’Église doit revenir à ses principes d’avant le Concile, même si le monde va se fâcher contre Elle. Qu’importe.
      Les réformes aboutissent aux révolutions, pour finir par la domination de l’esprit antichrist. Car la boite de pandore est ouverte, cela ira jusqu’à la recherche de la liberté sans Dieu, une fausse liberté qui se concentre sur le matérialisme, l’égoïsme, la quête de posséder toujours plus d’argent. C’est une entorse à la Vérité qui aboutit à la dictature du relativisme est donc du mensonge. Ce sont les fruits de toutes réformes, celles du passé, jusqu’à Vatican II.

      Quand à la France, elle est bien "chrétienne catholique" avant tout, depuis le baptême de Clovis en l’an 496. La réforme est arrivé 1000 ans plus tard...

      Sur Marie ;

      Luc 1, 43 ;

      "Et d’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne à moi ?"

      De plus, Le titre de Marie "mère de Dieu" existait bien avant la conversion de Clovis...

      lisez-ceci ; https://philosophieduchristianisme....

      Si l’Église doit revenir aux 10 commandements, c’est parce que ses disciples ont péchés, pas à cause de son dogme.

       
  • #2091416

    Le titre de cet article indique parfaitement de quoi il retourne …..
    Il est tout à fait clair qu’Alain Escada et tous les membres de son équipe, que j’ai vus intervenir depuis quelques années et bien sur aussi leur programme, ne sont absolument pas "bisounours", mais des militants courageux de très grande valeur à tous points de vues …..
    Bon vent et longue vie à ce mouvement et à tous ses militants, qui ont déjà conquis en peu de temps une bonne place parmi les sphères patriotiques françaises et européennes en amenant beaucoup grâce à leurs idées et leur engagement !!!

     

    Répondre à ce message

  • #2091469

    Une bonne téte ,bien faite et bien pleine . Une pensée claire et convaincante Un phrasé élégant ,une diction parfaite ,et tout ça dit sans notes,ni prompteur ,sans gesticulation à la Finkel ,mais énoncé tout en finesse avec un petit sourire espiègle .En voilà un chouette bonhomme ,un vrai ,pas une caricature .
    Le courage c’est d’étre soi et Franc dans l’adversité ,d’annoncer la couleur et
    de se respecter d’abord . Je respecte les gens qui parlent vrai avec sincérité .
    Voilà un vrai patriote , la parole est une arme très puissante qui peut rallier les peuples ,ça c’est déjà vu !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents