Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Léon Degrelle : autoportrait d’un fasciste

Ce portrait du fasciste belge Léon Degrelle réalisé il y a 40 ans frappe par son acuité et sa modernité politiques. Un exemple parmi beaucoup d’autres : c’est lui qui va lancer l’expression de banksters qu’il va coller – non sans raisons – à ses ennemis politiques. Un homme d’exception dans la fureur du XXe siècle.

« Ce qui me révoltait c’était l’injustice sociale. Si je n’avais pas eu cette chape de christianisme qui nous écartait, j’aurais été bien plus volontiers socialiste... Pour moi la politique ça consiste à rendre les gens heureux, ça consiste pas à édifier des constructions savantes. Et il est évident que les gens étaient malheureux et que le socialisme était nécessaire : il fallait faire sauter cette baraque empoisonnée du grand capitalisme ! Eh bien dès cette époque-là il y a eu deux choses qui dès le collège m’ont passionné : c’est la grande construction ordonnée de l’État. Les principes d’autorité, de responsabilité, de durée, qui sont la base du rexisme. Et la passion sociale. »

Comprendre les deux guerres en profondeur
avec Kontre Kulture

 

La Belgique et l’Europe dans les années 30 et 40, sur E&R :

 






Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2091146
    Le 30 novembre à 17:33 par delphin
    Léon Degrelle : autoportrait d’un fasciste

    Propos d’une étonnante actualité, il est vrai

     

    Répondre à ce message

  • #2091186
    Le 30 novembre à 18:41 par Mayol de Lupé
    Léon Degrelle : autoportrait d’un fasciste

    Parmi les grands hommes du XXéme siècles
    Il nous reste des héros pour prendre exemple
    Force & Honneur

     

    Répondre à ce message

  • #2091198
    Le 30 novembre à 19:05 par Leonce
    Léon Degrelle : autoportrait d’un fasciste

    Un grand Homme, parti de lui même sur le front de l’Est, alors qu’il aurait pu rester "planqué" avec les huiles molles de l’époque.
    Un grand Homme, à la fois poète et guerrier, dur et altruiste, fidèle à son idéal.
    Dommage qu’il se soit fait avoir par le nazisme, création des banksters de wallstreet...

     

    Répondre à ce message

    • #2091288
      Le 30 novembre à 22:57 par L’infante d’Espagne
      Léon Degrelle : autoportrait d’un fasciste

      @Leonce
      Je ne crois pas une seule seconde que Hitler et le mouvement nazi aient été d’une quelconque manière les créatures de Wall Street.

      Certes, je peux me tromper, voire lourdement me tromper, m’illusionner complètement...
      Mais je suis tout ouï pour être remis dans le droit chemin de ce qui appartient pour certains à l’ordre de l’évidence...

       
    • #2091326
      Le 1er décembre à 01:49 par Maximiliano
      Léon Degrelle : autoportrait d’un fasciste

      Mais je suis tout ouï pour être remis dans le droit chemin de ce qui appartient pour certains à l’ordre de l’évidence...



      C’est beau ca !

       
    • #2091340
      Le 1er décembre à 05:37 par beebop
      Léon Degrelle : autoportrait d’un fasciste

      Peut-être ne le savez-vous pas , mais vous pouvez parfaire votre Kulture chez KK , nul doute qu’après avoir fait le bon choix , vous n’écrirez plus >>"""nazisme, création des banksters de wallstreet..."".... Je pensais que ceux qui venaient discuter ici avaient réussi à se débarrasser de ce genre d’oripeaux , mais il est vrai que chaque semaine, au moins 2 à 3 chaînes rabâchent, diffusent leur propagande .. Je dirais même que depuis quelques mois, il l’accentuent, voyant les nationalismes monter .. Ah,j’oubliais , inscrivez vous sur VK, et là vous aurez accès à des tas de vidéos ( on disait films ) de cette époque, c’est ... stupéfiant !

       
    • #2091708
      Le 1er décembre à 21:32 par Eric
      Léon Degrelle : autoportrait d’un fasciste

      Quand on croit, c’est que l’on ne sait pas @L’infante d’Espagne. Il faut donc lire sur ce sujet l’ouvrage d’Antony C. Sutton, « Wall Street et l’ascension d’Hitler » aux très bonnes éditions « Le Retour aux Sources ». Bonne lecture.

       
  • #2091201
    Le 30 novembre à 19:09 par frondeur
    Léon Degrelle : autoportrait d’un fasciste

    Le personnage fut " droit dans ses bottes " jusqu’au bout .( après on ne peut pas être d’accord avec son engagement ) par contre , sa déclaration finale est à méditer ! ...

     

    Répondre à ce message

  • #2091275
    Le 30 novembre à 22:19 par Faisant
    Léon Degrelle : autoportrait d’un fasciste

    Un témoignage d’une grande sincérité au service de dévouement, d’abnégation. A ces titres, un seul mot : respect.

     

    Répondre à ce message

  • #2091336
    Le 1er décembre à 05:02 par Saladin
    Léon Degrelle : autoportrait d’un fasciste

    Ça nous change des conneries qui passent chez nous à la télé avec les voix off de Kassovitz, que je ne regarde jamais, celui-ci je l’ai regardé d’une traite, c’est un vrai personnage ce type, et je vie en Belgique depuis toujours. (Ici il est tabou).

     

    Répondre à ce message

  • #2091339
    Le 1er décembre à 05:35 par prout
    Léon Degrelle : autoportrait d’un fasciste

    Remarquez qu’il y a deux personnes interviewées en parallèle pour lui apporter la contradiction, pour remettre en cause ses propos.
    L’extrait choisi en introduction pour illustrer sa foi, c’est : "Je n’ai jamais joué au football sans demander au bon Dieu : faites que je marque !"
    ...
    Sans prendre parti, je n’ai pas l’impression que le documentaire soit entièrement à son honneur.

     

    Répondre à ce message

  • #2091671
    Le 1er décembre à 20:14 par Legrand
    Léon Degrelle : autoportrait d’un fasciste

    Son éloquence, son engagement, trouble et émeut. On en a les larmes aux yeux.

     

    Répondre à ce message

  • #2091707
    Le 1er décembre à 21:27 par Lion
    Léon Degrelle : autoportrait d’un fasciste

    Quelle intensité dans des propos, mec parle avec ses tripes !!

     

    Répondre à ce message

  • #2092331
    Le 2 décembre à 18:35 par ikaresol
    Léon Degrelle : autoportrait d’un fasciste

    Il faudrait un orateur de cette carrure dans le mouvement. C’est magnifique de l’écouter. Soral est remarquable, mais il faut avouer que Degrelle, c’est le sommet.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents