Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alain Soral – Ne plus se laisser asservir par les mots

Second extrait gratuit de Soral a (presque toujours) raison – Épisode 8

Le huitième épisode de Soral a (presque toujours) raison est toujours disponible !

 

En exclusivité, un second extrait gratuit de Soral a (presque toujours) raison – Épisode 8 :

 

Comment visionner l’émission ?

 

Pour visionner cet épisode de Soral a (presque toujours) raison et soutenir l’association d’insoumission française E&R, deux possibilités s’offrent à vous :

 

Rendez-vous sur la page de paiement direct (à partir de 3 €) !
(cliquez sur l’image)

Après votre achat, cliquez sur « Mon compte » en haut à droite du site Kontre Kulture puis sélectionnez l’onglet « Mes VOD ».

Ou

Procurez-vous L’Almanach pour Tous – Volume 5 chez Kontre Kulture :

Pour tout achat de L’Almanach pour Tous – Volume 5, le huitième épisode de Soral a (presque toujours) raison vous est automatiquement offert !

 


 

Contournez la persécution avec le virement permanent

 

Dans un précédent article, nous présentions la solution pratique prioritaire pour la survie de l’association : le virement permanent.

 

Il s’agit d’un virement mensuel, automatique et récurrent de votre banque à la nouvelle banque d’Égalité & Réconciliation.

Nous en profitons pour remercier tous les sympathisants qui l’ont déjà mis en place puisqu’il s’agit d’une aide nécessaire suite au blocage de notre compte PayPal l’été dernier.

Les assauts répétés de la « Justice » sous influence communautaire nous le rappellent en permanence : le combat continue !

Pour aider E&R à diffuser largement les idées d’Alain Soral, dans un contexte se durcissant de jour en jour, le virement permanent prend tout son sens et devient indispensable.

Il est possible que l’espace client de votre banque sur Internet vous permette de le réaliser.

Dans ce cas, nos coordonnées bancaires sont les suivantes :


- Nom de la banque : BNP PARIBAS
- Nom du titulaire : Égalité et Réconciliation
- IBAN : FR76 3000 4000 4900 0101 2564 471
- BIC (SWIFT) : BNPAFRPPXXX

Dans le cas contraire vous pouvez de toute façon le mettre en place en transmettant par courrier (ou en guichet) à votre banque le formulaire suivant :

 

Contreparties

Il est possible de répartir dès à présent le montant mensuel de votre virement permanent sur :

 

  • Les financements participatifs E&R

Pour obtenir un accès exclusif à divers contenus préparés par Alain Soral et son équipe : photos et vidéos inédites, accès en avant-première aux entretiens mensuels, contenus bonus, voire plus encore...

Une mine de contenus éditoriaux de premier choix : articles non parus sur le site E&R, extraits ERFM inédits, abonnement à La Fachosphère s’amuse (le journal anti-Charlie)... Liste non exhaustive !

 

  • Et/ou l’adhésion annuelle à l’association

Qui vous donne :

- la possibilité d’entrer en contact avec votre section régionale pour être tenu au courant de ses diverses activités (et y participer si vous le souhaitez) ;

- un accès à l’espace adhérent en ligne, au forum de discussions et au réseau d’entraide Solid’E&R ;

- le confort de la ré-adhésion annuelle automatique (plus aucune démarche à effectuer).

 

Pour orienter votre virement permanent vers une ou plusieurs de ces contreparties, ou pour toutes informations complémentaires, écrivez dès à présent à contact@e-r.fr.

Merci à tous de votre soutien. Votre réactivité fait notre force pour poursuivre le combat.

Vive E&R, et vive la France !

Participez au combat, soutenez E&R :

Soral a (presque toujours) raison !

 

Rendez-vous sur kontrekulture.com
pour découvrir l’intégralité de l’œuvre d’Alain Soral
 






Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2144492

    Très intéressante cette différenciation des classes moyennes !
    Classe moyenne laborieuse et classe moyenne de réseau.

     

    Répondre à ce message

  • #2144499
    Le 14 février à 17:20 par H. K. Daghlian
    Alain Soral – Ne plus se laisser asservir par les mots

    Je ne m’en lasse pas de cette chanson !

    J’imagine toutes les pleurnicheuses hurler d’hystérie en face d’un cortège de gilets jaunes la fredonnant en chœur.

     

    Répondre à ce message

  • #2144644
    Le 14 février à 21:46 par Michou
    Alain Soral – Ne plus se laisser asservir par les mots

    La réconciliation avec les salariés de la classe moyenne, dont je fais partie, ce n’est pas au programme apparemment.
    Pourtant je suis plutôt bien intégré dans mon groupe local de gilets jaunes.

     

    Répondre à ce message

    • #2144661
      Le 14 février à 22:21 par Titus
      Alain Soral – Ne plus se laisser asservir par les mots

      @Michou

      Pour accéder à la pensée sérieuse, il faut apprendre à se distancier et à objectiver son regard, i.e. regarder autre chose que son nombril, sortir du « moi, je... ».

       
    • #2144695
      Le 14 février à 23:59 par Eric
      Alain Soral – Ne plus se laisser asservir par les mots

      Comment est-il possible de ne rien comprendre à ce point quand ça ne dure que deux minutes trente et que c’est particulièrement clair ?!
      P.S : je ne connaissais pas la citation de Staline sur le mot chien qui ne mord pas. C’est excellent et très à-propos.

       
    • #2144754
      Le 15 février à 02:54 par Michelly58
      Alain Soral – Ne plus se laisser asservir par les mots

      Si vous n’en faite pas partie vous n’avez rien à vous reprocher.

       
    • #2144925
      Le 15 février à 09:39 par Cathy
      Alain Soral – Ne plus se laisser asservir par les mots

      A Eric

      Oui en effet c’est très clair. Pour Soral, un salarié est soit un prolo, soit un kapo. Étant salariée je ne me reconnais ni dans l’un ni dans l’autre. Et ma remarque va bien au-delà de ma petite personne, je pense que beaucoup se reconnaîtrons dans ce que je dis.

      Division binaire du salariat très simpliste qui me surprend de la part de Soral.
      Cela dit je ne m’en offusque pas plus que ça et cela n’enlève rien au respect que j’ai pour lui.

       
    • #2145172
      Le 15 février à 18:37 par NiPuteNiSalariéRetraité
      Alain Soral – Ne plus se laisser asservir par les mots

      Cathy,
      Soral aborde ça sur un plan « concept » (enfin selon moi et mon faible intellectuel). Soral a sûrement des salariés qu’il aime, une equipe...

       
    • #2145332
      Le 16 février à 01:15 par Eric
      Alain Soral – Ne plus se laisser asservir par les mots

      Bis repetita @Cathy.

       
    • #2145333
      Le 16 février à 01:20 par Ignatus
      Alain Soral – Ne plus se laisser asservir par les mots

      Soral ne fait pas ici la critique du statut de salarié, mais des "couches moyennes salariées", c’est à dire des nouveaux métiers du tertiaires (en gros apparus dans les années 80), comme "Chef de projet", "DRH", "Assistant de communication digitale". Ces salariés là profitent globalement mais petitement de la mondialisation, car métiers "mobiles", asexués, improductifs, récompensant l’intrigue et la soumission plutôt que les compétences réelles. Il n’est pas question ici d’une comptable salariée chez Auchan par exemple.
      Si vous aviez regardé l’épisode intégral, vous sauriez que AS ajoute une distinction entre travailleur et exploiteur. Un salarié peut être soit travailleur (agent de triage chez Amazon) soit exploiteur (petit chef qui gueule sur ceux qui trient, sans rien porter lui même). Si ce détail vous a échappé, alors revoyez la vidéo.
      Cela dit, Soral critique le salariat et la psychologie qu’il induit dans d’autres vidéos. Ce n’est pas aussi manichéen que vous semblez le penser, c’est juste qu’il appelle un chat un chat. A savoir qu’il préfère un petit patron car c’est une sorte d’aventurier ayant soif d’exploration et de liberté, alors qu’un salarié est d’avantage tenté de développer une mentalité d’assisté.

       
  • #2144659
    Le 14 février à 22:19 par Sedetiam
    Alain Soral – Ne plus se laisser asservir par les mots

    Anti-systémique !
    Anti-sémantique !

    Oui ? Ça fera 12 000 (signé, la 17ème)

     

    Répondre à ce message

  • #2144706
    Le 15 février à 00:35 par Padrepio
    Alain Soral – Ne plus se laisser asservir par les mots

    La meilleure vidéo depuis longtemps.
    Merci, cette mise au point était nécessaire.
    Y’en a marre de l’antisémitisme, du fascisme. On peut s’amuser sur les mots, quand ça va bien, mais là, non.
    Maintenant, si on vient à me traiter de fasciste, ou d’antisémite, je me marre. Les diables ont horreur de l’humour et de la dérision bien comprise. Ne nous laissons plus faire, mais en souplesse. Soyons forts, nous sommes forts... Souez beaux, vous êtes beaux... L’induction
    Dites à un enfant qu´il est beau, il sera beau.

    Dites à un peuple qu’il est bon, il le sera.

    L’induction.

    Soyez bons, soyez souples, soyez heureux.

     

    Répondre à ce message

  • #2144709

    Peut-être faudrait-il multiplier, multiplier et multiplier les sens du terme antisémite pour qu’à la fin il ne veuille plus rien dire.
    Pour faire une analogie ; Peut-être que Dieu est mort, le jour, où tout un chacun a recouvert ce mot de ce qu’il entendait et voulait.

     

    Répondre à ce message

  • #2144756
    Le 15 février à 02:56 par Michelly58
    Alain Soral – Ne plus se laisser asservir par les mots

    Il est temps de sortir de se terrorisme intellectuel et commencer à nommer l’ennemi par son nom.

     

    Répondre à ce message

  • #2144894
    Le 15 février à 08:05 par Cathy
    Alain Soral – Ne plus se laisser asservir par les mots

    J’ai un infini respect pour Alain Soral que je suis depuis 15 ans.

    Mais je trouve dommage qu’il ne soit pas plus nuancé dans sa description des classes sociales.

    J’ai l’impression qu’il occulte tout un pan de la société dont je fais partie : classe moyenne salariée du privée et du tertiaire, ni kapo, ni petit chef, qui subit aussi les effets néfastes de la mondialisation et de la captation de l’argent vers les hautes sphères : sous-traitance des projets par des pays asiatiques, augmentation des salaires quasi inexistante, perte du pouvoir d’achat, métier perdant de son intérêt et de sa valeur par son découpage en morceau, son industrialisation (travail à la chaîne)...

    Je suis informaticienne, 51 ans, gagnant 2000 euro net par mois sur 13 mois.

    Comme beaucoup de gens je pense, je ne me sens ni kapo, ni prolo.

    Un peu de nuance sur la description de la classe moyenne salariée serait la bienvenue. A moins que Soral classe les gens comme moi dans le petit salariat, le prolétariat ?

     

    Répondre à ce message

    • #2145041
      Le 15 février à 13:58 par paramesh
      Alain Soral – Ne plus se laisser asservir par les mots

      salariée, 2000 euros nets ? mais ma chérie, t’es une prolo du tertiaire, tout simplement, t’as juste de quoi survivre décemment en faisant bien attention, comme un OS3 de chez renault ou Simca dans les années soixante.(et encore, lui à cinquante ans il avait acheté son petit pavillon de banlieue ou son appart et bobonne était encore femme au foyer car un salaire suffisait pour faire vivre une famille).
      tu es loin de faire partie des classes moyennes. les classes moyennes inférieures tu les trouveras à 5000 euros/mois et là quand t’es salarié, il faut commencer à montrer patte blanche car il y a de la concurrence.

       
    • #2145047
      Le 15 février à 14:17 par Patrice
      Alain Soral – Ne plus se laisser asservir par les mots

      Entièrement d’accord avec vous.
      J’ai 43 ans et je suis salarié dans un BE en sous-traitance dans l’automobile, je n’ai qu’un BTS et je peux vous dire que le travail d’un technicien n’est plus du tout le même qu’il y a 20 ans. Avant dans un BE il y avait 80% de techniciens et 20% d’ingénieurs, aujourd’hui c’est l’inverse. Tout le boulot des techniciens est parti en Turquie ou en Roumanie. Je ne compte plus le nombre de mes collègues qui sont partis former les Roumains ou les Turcs qui allaient leur prendre leur boulot,
      Quand on parle de délocalisation on imagine que ça ne touche que la production mais c’est faux. Toute l’ingénierie est touchée quel que soit le domaine.
      Je gagne 2700 net par mois, je ne suis donc pas un prolo, mais je ne me sens pas vraiment collabo non plus et je peux vous dire que je me la prends de plein fouet aussi la mondialisation.

       
    • #2145084
      Le 15 février à 15:12 par Cathy
      Alain Soral – Ne plus se laisser asservir par les mots

      Merci Paramesh pour cette mise au point.
      Moi qui croyais bêtement qu’un salarié de la classe moyenne était un salarié dont le salaire tournait autour du salaire moyen c’est à dire 2250 euros net.
      Étant un peu en dessous du salaire moyen, je me croyais dans la classe moyenne inférieure.
      On en apprend tous les jours ...

      Non sérieusement ! Classe moyenne inférieure à 5000 euros net ! N’importe quoi !

       
    • #2145357
      Le 16 février à 04:32 par Yann59
      Alain Soral – Ne plus se laisser asservir par les mots

      Avec 2000 euros net on vit bien. La plupart des gilets jaunes n a pas 2000 euros brut....et a 2700 euros net comme salarié vous faites partie de la classe bien au chaud qui a sa baraque et ses 2 bagnoles qu’ on ne verra pas soutenir des gilets sur un rond point. En faite un gj il gagne a tout casser 1500 euros net dans le meilleur des cas. Beaucoup de français vivent avec 1500 euros brut en ville et la on commence à vraiment compter les centimes. A 5000 euros on sort de la classe moyenne et pour moi on entre chez les riches qui voyagent a chaque vacance. Le marqueur c est les voyages à l étranger et le ski. Pour moi ça montre clairement le niveau. Un GJ ne va pas au ski

       
    • #2145374
      Le 16 février à 07:43 par paramesh
      Alain Soral – Ne plus se laisser asservir par les mots

      cathy, 2000 euros c’est un salaire de prolo, peu importe le boulot que tu fasses, cela te semble beaucoup parce que le SMIC est plus bas (mais si peu). Le fait que tu paies des impôts ne fais pas de toi quelqu’un des classes moyennes, les pauvres paient à partir du SMIC, pas grand chose mais ils paient ; Par contre à partir de 5000 euros, là tu commences à raquer sérieusement et tu n’as plus aucune aide, , là tu deviens la vache à lait.
      Le salaire moyen d’un cadre moyen en poste (salaire fixe + part variable) s’établit à 56 000 euros annuels brut, selon l’étude de l’Apec (association pour l’emploi des cadres).

      1996 niveau de vie moyen 19600 Euros/an 2015 23000 Euros /an, tu vois l’augmentation en 20 ans ? ridicule,
      le salaire moyen n’est pas un seuil d’entrée dans la classe moyenne, en tous les cas plus maintenant car trop de gens vivent en dessous du seuil de pauvreté, trop de gens sont déclassés.

       
    • #2146748
      Le 18 février à 12:24 par Constata-sion
      Alain Soral – Ne plus se laisser asservir par les mots

      Entièrement d’accord avec paramesh, Cathy ne fait pas partie de la classe moyenne. Pour faire court, la classe moyenne c’est dorénavant les cadres sup du privé. Glissement et paupérisation...

       
  • #2145054
    Le 15 février à 14:22 par momo
    Alain Soral – Ne plus se laisser asservir par les mots

    Pour illustrer les propos d’Alain Soral, Ivan Roufiol, journaliste haut gradé au Le Figaro, applique à la lettre la recommandation soralienne : Ne plus jamais se laisser asservir par les mots.

    ce jour sur CNEWS, au sujet des GJ, Ivan Roufiol, prend à partie Pascal Praud :
    Petit florilège :

    - « Non il n’y a pas de lèpre qui monte » [GJ seraient antisémites racistes LGBTQ+++phobe, sexiste, etc]

    - « NON je ne le vois pas » [en parlant des actes antisémites supposées des GJ]

    - « Non je ne le vois pas,.. NON je ne le vois, ...non je ne vois pas un mouvement fasciste, ....en revanche je commence à voir des fascistes qui voient des fascistes partout »

    - « Ça fait 40 ans que vous avez des Juppé qui ne veulent pas entendre ce que les gens disent dans la rue »

    - « Ce ne sont pas des radicaux (sic) [en parlant des GJ], c’est Vous qui vous radicalisez » [en pointant Pascal Praud]

    - « Non y’a pas de Mais Mais, cessez de traiter les gens qui ne vous ressemblent pas de fascistes »

    Je trouve que Roufiol a admirablement bien respecter la consigne soralienne. Enfin j’allais dire qu’il a décidé ajd de prendre un RTT, de vider son sac.

    Mais de là à ce que Roufiol propose une itw à AS dans Le Figaro , là je sais pas, je doute qu’il aille jusque là, journalope c’est un statut à vie normalement....

    le lien : A partir de 15:00

    https://www.cnews.fr/emission/2019-...

     

    Répondre à ce message

  • #2147660
    Le 19 février à 15:01 par La Vérité est rien d’autre
    Alain Soral – Ne plus se laisser asservir par les mots

    La manipulation par les mots a assez duré !

    Bravo Mr Soral !!!

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents