Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alain Soral adresse un message de soutien à Pedro Varela

Persécuté depuis 1996 par la justice espagnole pour avoir « propagé des idées génocidaires et révisionnistes » [1], l’écrivain, éditeur et libraire Pedro Varela purge, depuis le 3 avril 2018, une nouvelle peine de prison de trois mois (alors qu’une peine de moins de deux ans, avec une procédure en cours, n’entraîne pas de réclusion effective selon la loi espagnole). Dans les faits, ce catholique catalan est poursuivi pour la publication de Mein Kampf au prétexte d’un problème de droits d’auteur...

 

Considéré par le philosophe Fernando Savater comme le seul prisonnier politique espagnol, Pedro Varela subit depuis plus de vingt ans une campagne de censure et de harcèlement : librairie fermée, confiscation de livre, étranglement financier, interdiction d’exercer, retrait de passeport, assignation à résidence, condamnations à la prison ferme.

Présent à Barcelone lors de son incarcération, le porte-parole d’Égalité & Réconciliation Marco a remis à Pedro Varela un message de soutien de la part d’Alain Soral.

 

 

La section perpignanaise d’E&R a pu s’entretenir avec Pedro Varela avant son incarcération. Voici un extrait portant sur l’indépendance de la Catalogne :

 

Retrouvez l’intégralité de l’entretien prochainement sur E&R

 


 

Appel à soutien

 

Je vous écris dans l’espoir d’avoir de nouveau votre soutien en faveur de la cause de la librería Europa et de Pedro Varela.

 

 

La « justice » cherche à faire taire Pedro Varela en le privant de sa liberté, tout en le diminuant économiquement.

À ce jour, Pedro Varela est cité dans deux procès.

Le premier pour la publication du livre Mein Kampf écrit par Adolf Hitler. La première édition a été publiée le 18 juillet 1925. Selon le procureur, les droits d’auteurs appartiennent à l’État de Bavière, en Allemagne, cependant ces droits ont été donnés à l’État de Bavière car les Américains ont arraché les droits à son véritable propriétaire : la sœur de Hitler : Paula Hitler.

Il est important de souligner que l’État de Bavière n’a jamais publié une seule édition de ce livre, de plus l’État de Bavière a décidé d’abandonner les poursuites contre Pedro Varela il y a des années même si tout a été fait pour l’empêcher. Comme vous le savez sûrement, les droit d’auteur expirent après les soixante-dix ans de la mort d’un auteur, c’est-à-dire, dans le cas présent, en 2015. Mein Kampf a été l’un des livres les plus vendus au monde. Sur Amazon, il a été dans les meilleures ventes pendant des années, vous pouvez le trouver très facilement en vente libre sur Internet dans beaucoup de langues différentes.

Le véritable problème est l’idéologie de Pedro Varela, qui en plus d’être catholique, végétarien et alpiniste, est national-socialiste. Ce qui d’après la loi ne devrait pas être un problème car comme nous le rappellent les moyens de communication du Système, on ne poursuit pas les gens pour leur idéologie, en plus d’ajouter (avec cynisme ou non, à vous d’en juger) que « tout le monde a droit à la liberté d’expression ». Mais comme nous le savons déjà, ceci est une magnifique illusion qui ne profite qu’à une minorité.

Le deuxième procès concerne le « délit de haine ». Le Bureau du procureur de la haine, en Catalogne, est dirigé par Miguel Angel Aguilar, un homme connu pour sa lutte obsessionnelle contre « ce qui n’est pas politiquement correct ».

Le juge Santiago Vidal fut le premier à accuser Pedro Varela d’apologie de l’Holocauste. Ensuite le responsable du Ministère public Miguel Angel Aguilar se joignit au juge pour pourchasser Pedro Varela. Ce qui fut fort heureusement rejeté par le tribunal de Strasbourg.

Pour vous donner une idée de ceux qui nous « pourchassent » : le juge Santiago Vidal a été nommé sénateur durant la législation actuelle et fut le premier juge suspendu pour « sentence contraire à la loi ». Il fut obligé de démissionner de son poste de sénateur par son propre parti (ERC) après avoir accusé publiquement le gouvernement de la Catalogne de détournements de données.

Comme ils n’avaient pas réussi à emprisonner Pedro Varela avec l’aide de Strasbourg, l’administration a finalement décidé de modifier le Code pénal en ce qui concerne le « délit de haine » qui est désormais défini comme « relativisation » de l’Holocauste.

Autre conséquence de la persécution contre Pedro Varela : les différentes attaques de 2015 à l’encontre de Pedro Varela, de ses camarades et de la librería Europa par ses opposants politiques concernant ses biens et propriétés n’ont pas non plus été sanctionnées.

Quel type de système est celui qui a besoin d’établir les faits historiques à coups de décrets ou de lois ?

L’idée de ce communiqué est de vous demander aide et collaboration.

Pedro Varela est un exemple d’abnégation, de sacrifice pour ses idéaux (autant pour ceux qui partagent sa mission que pour ceux qui ne la partagent pas) et c’est pour cela qu’on s’attaque à nouveau à lui.

Fernando Savater, qui est un philosophe reconnu pour avoir des idées bien différentes de celles de Pedro Varela, le définit comme : « le cas le plus semblable à un prisonnier politique » en Espagne, en ajoutant : « vendre des livres n’est pas une activité illégale ».

N’importe quel appui économique (même si ce n’est pas grand-chose), aidera à améliorer sa situation. Cela lui permettrait d’avoir un problème en moins à gérer depuis la prison : celui de ne pas perdre la librería Europa, librairie mythique de Barcelone.

Vous êtes libres de donner la somme que vous souhaitez, même si ce n’est qu’un petit don mensuel. Tout apport économique est bienvenu.

Vous devez envoyer le don au compte bancaire de CAIXABANK :

ES64 2100 0856 9801 0175 4099

Indiquez simplement LIBRERÍA EUROPA.

Merci de votre soutien. On reste debout !

Notes

[1] N’y a t-il pas là une contradiction ?

Pendant ce temps, en France :

À ne pas manquer chez Kontre Kulture :

 






Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1959922
    Le 7 mai à 07:48 par Julie Pantok
    Alain Soral adresse un message de soutien à Pedro Varela

    voir en détail la transcription française de l’entretien d’ER avec Pedro Varela ici :
    Entre La Plume et l’Enclume - Pedro Varela, libraire sans peur et sans reproche

    plumenclume.org/.../337-la-persecution-exemplaire-de-pedro-varela-libraire-sans-peu...

     

    Répondre à ce message

  • #1959995

    Seconde vidéo très instructive.

     

    Répondre à ce message

  • #1960129
    Le 7 mai à 13:51 par Castellano
    Alain Soral adresse un message de soutien à Pedro Varela

    Pour quand une conférence SORAL- VARELA ????

    Quel plaisire de voir Pedro Varela a ER, Pedro est un vrai dissident comme Soral, c’est un homme d’honneur rien à voir avec tous ces petits dissident 2.0.

    Franchement merci à ER pour relayer Pedro Varela. En Espagne il y a d’autres dissident proche de Pedro comme Manuel Canduela président de " Democracia Nacional" et ami de JM Le Pen. S’il vous plaît ER relayer aussi Manuel Canduela

    Pour ceux d’entres vous qui peuvent parler l’espagnol, je vous conseille vivement d’écouter le programme radio sur le canal " IVOOX" sur internet avec Manuel Canduela et Miguel Blasco tous les mardis intitulé " Aqui la voz de Europa" c’est du Soral version Espagnol

    MERCI à ALAIN SORAL pour votre lettre de soutien á Pedro Varela, J’ai toujours su que vous étiez un vrai dissident et homme d’honneur.

     

    Répondre à ce message

    • #1960373

      Merci pour votre ideé, mais là il viens d’être encarcelé, donc difficile de faire une conférence dans la prison. Quand il sorte, même si selon la loi il n’existent pas des frontières dans l’espace de la UE, il n’a pas le droit de sortir de l’Espagne.

       
    • #1960734
      Le 8 mai à 06:43 par Castellano
      Alain Soral adresse un message de soutien à Pedro Varela

      Uriah,
      Biensur quand il sortira de prison, Alain Soral et l’equipe de E&R pourrais tres bien se deplacer en Espagne pour faire une petite conference, l’Espagne c’est juste la porte a coté. Ou alors invité a Manuel Canduela en France.

       
    • #1960955

      Bonjour Castellano,

      Oui vous avez raison, à la sortie, pourquoi pas près de Perpignan.

      Je me renseigne à propos de Mr. Manuel Canduela.

      Merci.

       
  • #1960239

    Concernant la Catalogne, le point de vue de ce monsieur est intéressant et confirme ce que j’ai lu ailleurs. Je plains sincèrement les Espagnols, qui n’ont pas besoin de ca en ce moment.

     

    Répondre à ce message

  • #1961111

    Avec un ami nous avons pris la décision de faire un don, nous allons réunir ensemble lui et moi une petite somme pour faire un virement.

    J’ai été une seule fois dans la librairie Europa, à Barcelone. C’était en janvier 2012. C’est que j’avais depuis longtemps un compte à régler avec cette librairie : cet article d’E & R commence par "Persécuté depuis 1996". Eh bien, à l’époque, j’habitais pas loin de Barcelone. Dès la rentrée 1995 (j’avais 20 ans) j’entrais pour la première fois dans les bancs de l’université : je m’étais inscrit à la "Facultad de Filosofía de la Universidad de Barcelona". Un jour, avec mes collègues de la fac de philo, je pénétrais dans la cafétéria de la fac et je voyais des draps blancs découpés et aménagés en une grande banderole accrochée sous les très hauts plafonds des couloirs. Écrit dessus : "No a la librería Europa, No al neonazi Pedro Varela". Surpris et interpellé par ces messages j’avais demandé à mes collègues de fac ce que tout cela voulait dire : "comment ça ? tu ne connais pas le néonazi Pedro Varela ? il a une librairie et il vend des livres de propagande nazie". Sur le coup je n’ai pas particulièrement réagi à cette réponse mais des années plus tard mes expériences personnelles allaient me faire comprendre que ce monsieur et moi sommes en réalité dans le même camp.

    Lorsqu’en 2012 je me suis rendu dans la librairie pour aller voir Pedro Varela en personne, il y avait une vendeuse sur place mais pas Varela lui-même car il était absent, en vacances de Noël. Mais au moins je suis allé dans sa librairie avant la fermeture de 2016, ce qui me permet de partager mon expérience. Et qu’est-ce que cette librairie, au juste ? et bien c’est une librairie, tout simplement. On peut y acheter aussi bien "Les aventures de Tom Sayer" que "Le Journal d’Anne Frank", ou les écrits de Léon Degrelle, Primo Levi, David Duke, Claude Lanzmann ou Robert Faurisson. Bref, un espace de liberté où tous les discours (contradictoires soient-ils entre eux) sont parfaitement présents pour pouvoir offrir au lecteur une vision la plus objective possible du monde dans lequel nous vivons. Bien sûr, la Seconde Guerre mondiale et la Chouiah sont le sujet de spécialisation de la maison, comme cela est bien connu, mais ailleurs, dans les autres librairies d’Espagne et d’Europe, les ouvrages à disposition sont forcément retenus ou écartés dans le but de produire un discours biaisé qui court-circuite le débat sur la légitimité de la communauté de lumière...

     

    Répondre à ce message

    • #1964841

      Bon témoignage, súper pour le soutien.

      J’y ajoute : en 1992 il a été arrêté en Espagne pour avoir affirmer que le roi était un franc-maçon et en Autriche, accusé de propager le national-socialisme. Heureusement, dans le dernier cas, seulement 3 mois, parce que le jugement populaire l’a estimé innocent.

       
  • #1961129

    Cher Président,

    Merci beaucoup pour votre soutien à Mr. Pedro Varela.

    Comme vous, c’est un Homme, que malgré avoir un grand talent et intelligence, a renoncé aux biens matériels et d’autres joies de la vie terrestre, pour défendre le bien et la vérité. Comme aujourd’hui ce courage et virilité sont bien rares, et parce que vous nous expliquez l’Histoire correcte, vous y entrerez.

    Bien à vous,

     

    Répondre à ce message

  • #1961240

    Un petit espagnol basique, en bonne mine et qui a l’air super gentil. Me fait penser à Reynouard, un autre brave petit homme. Ils ont pas la gueule du camp d’en face comme les Klarsfeld, les Albright et compagnie.

     

    Répondre à ce message

    • #1961474

      Il n’est ni petit, ni basique, sinon GRAND.

       
    • #1964849

      À part de libraire et éditeur, il est aussi conférencier et écrivain. Possède deux degrés supérieurs universitaires : un en Histoire et l’autre de Philologie Allemande. Polyglotte : allemand, anglais, italien, danois, français, catalan et espagnol. Ceci n’est pas basique. C’est mieux de se renseigner avant d’écrire des qualitatifs. Merci.

      Doit mesurer vers 1,83.

       
  • #1961251

    Tant que vous êtes dans la péninsule ibérique, quid du Portugal ?

     

    Répondre à ce message

  • #1964618

    Note from 2018-05-13 12:16:52.595

    Une librairie qui ressemble à une autre librairie, a dit un commentateur.

    Ce qui me vient à l’esprit, c’est le travail énorme d’hystérisation nécessaire pour "faire événement" à partir de rien : un petit commerçant qui essaie de vendre des livres que les gens sont libres de ne pas acheter, comme partout.
    S’il y a un scandale, il est uniquement là.

    Combien de Varela en ce moment victimes de poursuites, voyant leurs vies bouleversées par les vindictes médiatique et populaire ?

    Pour comprendre les moyens et l’intelligence par lesquels ce genre d’aberrations est devenu possible, je ne peux que vous renvoyer au livre de Lucien Cerise, Neuropirates. Après l’avoir lu on comprend mieux le véritable ennemi et ses méthodes d’infiltration des consciences.

     

    Répondre à ce message

  • #1969178
    Le 19 mai à 22:05 par Tenez bon !
    Alain Soral adresse un message de soutien à Pedro Varela

    Virement effectué !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents