Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Procès du 14 mars 2018 : 1 an et 6 mois d’emprisonnement requis contre Alain Soral

Pour deux dessins diffusés sur le site E&R

Le 14 mars 2018 se déroulait devant la XVIIème chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance de Paris le procès d’Alain Soral à cause de deux dessins publiés sur le site d’Égalité & Réconciliation. « Le jeu d’échec » et « Les cancrelats » étaient poursuivis par la LICRA, l’UEJF, J’acccuse, le MRAP et SOS Racisme.

 

Alain Soral avait cité quatre témoins : Jacob Cohen, Pierre Hillard, Hervé Ryssen et Youssef Hindi sont intervenus pour éclairer le tribunal sur la vérité des faits. Les éditions Kontre Kulture préparent la sortie d’un prochain volume des grands procès d’E&R : Le jeu d’échec et les cancrelats.

La mobilisation était exceptionnelle, de nombreux militants ayant fait le déplacement. Par la voix d’Aglaë Fradois le Parquet a requis 1 an et 6 mois d’emprisonnement, dont 1 an ferme, et 5 000 euros d’amende. La décision est attendue le 1er juin 2018. Nous sommes confiants.

Pour les trois dossiers, celui de non-mise à disposition du nom du directeur de la publication du site d’E&R, le dessin des Cancrelats et celui de l’Échiquier, en cumulant les demandes du Parquet (amende), les dommages-intérêts et les frais d’avocats des parties civiles (LICRA, MRAP, SOS Racisme, UEJF, J’accuse et BNVCA), le montant des sommes demandées s’élève à 89 004,00 euros.

 


 

Les dessins incriminés

 


 

Qui provoque à la haine ?

 

Le tribunal a accepté la diffusion de cette vidéo avant le passage des témoins :

 


 

L’intervention de Hervé Ryssen

 

Voici une dizaine de références sur les vingt-six qui ont été versées au dossier concernant la volonté de domination du monde par des intellectuels juifs. Cet aspect du judaïsme n’est qu’une partie d’un ensemble très homogène.

Rahm Emmanuel, maire de Chicago, le 12 février 2018 sur le site internet Times of Israël « affirme que la communauté juive d’aujourd’hui est puissante et influente d’une manière sans précédent dans l’histoire et qu’elle doit utiliser cette force au nom des immigrants ». Il y a bien un lobby juif aux États-Unis « puissant et influent », comme le disait Jean-Frédéric Poisson avant les primaires de la droite pour les dernières élections présidentielles.

Ce qui vient corroborer ce que dit Jean Daniel, l’ancien directeur du Nouvel Observateur en 1989. Jean Daniel s’adresse à Élie Wiesel : « J’ai été attristé que dans votre émission avec Anne Sinclair vous soyez si peu conscient du contexte français. Cher Élie Wiesel, vous vivez trop aux États-Unis. Vous oubliez que les Juifs en France sont plus rayonnants, plus prospères, plus puissants que dans la Vienne du début du siècle ou que dans l’Allemagne de Weimar. » (Élie Wiesel, Mémoires 2, Éditions du Seuil, 1996, p. 193. Cité dans Psychanalyse du judaïsme).

Déjà en 1969, dans son livre Un Peuple particulier, Barnet Litvinoff (1969, Stock, 1970, pp. 39 et 58) écrivait : « New York est la matrice intellectuelle de l’Amérique et, à New York, c’est le Juif qui prédomine. » Et il ajoutait : « LE Juif américain qui contribua si largement à amener la suprématie démocrate dans le gouvernement de la nation, à partir de 1932… »

C’est ce qui fait mieux comprendre que certains juifs puissent considérer les goys comme inférieurs. Chez les juifs Loubavitch, par exemple, on considère que si « Dieu a créé l’univers selon la division des quatre règnes : minéral, végétal, animal et humain… il est écrit qu’il existe en réalité un cinquième genre : Am Israël, le peuple juif dont l’écart qui le sépare du quatrième genre – l’ensemble de l’espèce "parlante" humaine – n’est pas moindre que l’écart entre l’humain et l’animal. » (cité dans Gilles Kepel, La Revanche de Dieu, Seuil, 1991, p. 251).

Un écrivain comme ce Laurent Sagalovitsch écrit pareillement qu’il aime se « moquer de [ses] petits camarades qui ne seraient pas nés d’essence supérieure, c’est-à-dire juive. » (janvier 2017 sur le site Slate).

Des intellectuels comme Louis Ginzberg, l’historien Heinrich Graetz, Manès Sperber, le romancier Isaac Bashevis Singer ont explicitement parlé de « la domination d’Israël » qui « durera pour toujours », la « domination d’Israël sur tous les autres peuples », le « triomphe ultérieur qui sera définitif. », leur « règne sur tout l’univers », et forcément, de la « paix », une « paix éternelle où toutes les créatures seront réconciliées. » (Cf. Le Fanatisme juif et notre Histoire de l’antisémitisme). «  La plus petite et la plus faible des nations , appelée à régner sur les peuples de la terre » et « tout homme croyant aurait alors dix mille esclaves païens pour lui laver les pieds ». Le romancier « anglais » Israël Zangwill a exprimé ces folles espérances messianiques avec les mêmes mots. De même que le « Français » Albert Caraco. « Nous serons vos maîtres, vos maîtres après Dieu, vos maîtres devant Dieu » (Cf. Psychanalyse du judaïsme).

La pensée de Bernard-Henry Lévy se place dans ces mêmes perspectives messianiques : « Je crois à l’émiettement du monde. Et à une pulvérisation des États. Et à une dissolution des vieilles et pacifiques nations. » Et il nous faisait part de son opinion : « Est-ce que ce n’est pas mieux ? » (La Pureté dangereuse)

Camille Marbo, en 1936, faisait dire à des personnages de son roman Flammes juives, « Ce n’est pas encore notre génération qui peut conquérir la chrétienté... mais Israël mènera le monde ainsi qu’il le doit. » (Les Éditions des Belles Lettres, 1999, cité dans Psychanalyse du judaïsme).

On peut encore cité Shmuel Trigano, Maïmonide, Primo Levi et évidemment Jacques Attali, qui a parlé à cinq reprises, à la télévision et dans ses livres, de son désir de voir s’instaurer un gouvernement mondial, si possible situé à Jérusalem, qui se sera doté d’une banque mondiale et d’une monnaie mondiale (Cf. Les Espérances planétariennes et Les Milliards d’Israël).

Et l’on ne parle pas ici de tous ces juifs qui se sont extraits de la secte, se sont sincèrement convertis, et qui ont dénoncé la folie de leurs anciens congénères.

Voilà pourquoi l’antisémitisme est aussi vieux que le judaïsme. Élie Wiesel a bien raison de le souligner : « L’histoire juive décrit un conflit permanent entre nous et les autres. Depuis Abraham, nous sommes d’un côté et le monde entier de l’autre. » (cité dans Psychanalyse du judaïsme). D’autres moins célèbres, l’ont aussi reconnu très explicitement : « La paix universelle régnera sur le village global post-moderne où vit l’ensemble de l’humanité… Même si notre raison nous crie de toutes ses forces l’absurdité de ce face à face entre un tout petit peuple aussi insignifiant que le peuple d’Israël et le reste de l’humanité… nous sommes bien engagés dans un combat intime entre Israël et les Nations qui ne peut être que génocidaire et total, parce qu’il en va de nos identités respectives. »

Vous avez bien lu : entre le peuple juif et le reste de l’humanité, le combat ne peut être que « génocidaire et total ». Le judaïsme, on le voit, est une machine de guerre contre le reste de l’humanité.

 


 

L’intervention de Youssef Hindi

 

Pour illustrer mon propos je partirai de trois des individus représentés dans les caricatures – Alain Finkielkraut, Bernard-Henri Lévy et Jacques Attali – pour démontrer que ceux-ci ont bien un lien avec le judaïsme et Israël. Et je vais en outre mettre en évidence que leurs pensées, leurs écrits et leur action sur la durée sont au seul service d’Israël et du projet biblique.

Je commencerais par Jacques Attali, lequel est le conseiller des présidents successifs de la République, depuis le début des années 1980 ; et qui se targue d’avoir mis en selle plusieurs personnalités politiques, comme Ségolène Royal ou Laurent Fabius. Jacques Attali s’est aussi vanté d’avoir mis en selle l’actuel président de la République, Emmanuel Macron. À la journaliste Anne Fulda (dans son livre Emmanuel Macron, un jeune homme si parfait ), J. Attali dit :

Emmanuel Macron ? C’est moi qui l’ai repéré. C’est même moi qui l’ai inventé. Totalement. À partir du moment où je l’ai mis rapporteur, où il y avait Tout-Paris et le monde entier et où je ne l’ai pas éteint, il s’est fait connaître. C’est la réalité objective.

Dès 2014 sur BFMTV, il a annoncé : «  Emmanuel Macron a le talent pour être un présidentiable un jour  » En 2015 dans le journal L’Express : «  Ma vraie prévision est que le prochain président sera un inconnu.  »

Le même Jacques Attali qui considère que la diaspora juive est la condition de la survie d’Israël (dans Tribune juive, le 8 novembre 1994) et que Jérusalem a pour vocation à devenir la « capitale de la planète qui sera un jour unifiée autour d’un gouvernement mondial » (Public Sénat, 14 septembre 2010). Jacques Attali a une vision biblique de l’histoire de l’Humanité, et plus particulièrement de l’histoire juive. Selon lui, l’histoire se divise en cinq périodes, chaque période correspondant à un livre du Pentateuque, la Torah. Dans l’introduction de son livre Les Juifs, le monde et l’argent, il affirme que nous vivons, depuis 1945, dans l’ère du Deutéronome. Et comment se termine le Deutéronome ? Je vais vous citer les versets 12 et 13 du chapitre 28 :

« Si tu obéis aux lois de Yahvé, ton Dieu, il t’élèvera et ne t’abaissera pas, tu seras à la tête et pas à la queue, tu pourras prêter à de nombreuses nations, mais tu n’emprunteras point. »

Maintenant je vais passer à Bernard-Henri Lévy, et vous comprendrez pourquoi j’ai cité Jacques Attali disant que « la diaspora juive est la condition de la survie d’Israël ».

Bernard-Henri Lévy, à la Convention nationale du CRIF en novembre 2011, a déclaré à propos de la guerre en Libye :

« C’est en tant que juif que j’ai participé à cette aventure politique… Je ne l’aurais pas fait si je n’avais pas été juif… J’ai porté mon étendard ma fidélité à mon nom (la tribu de Lévy), ma volonté d’illustrer ce nom et ma fidélité au sionisme et à Israël… On avait affaire à l’un des pires ennemis d’Israël… »

BHL est passé au-dessus du ministre des Affaires étrangères de l’époque – Alain Juppé, qui était au départ opposé à l’intervention en Libye – et a convaincu Nicolas Sarkozy, alors président de la République, d’envoyer la nation française dans une guerre contre la Libye, au seul profit d’Israël. Une guerre qui a coûté plus de 300 millions d’euros au contribuable français et coûté la vie à 100 000 Libyens, au bas mot. BHL a joué le même rôle en France que Bernard Lewis aux États-Unis. Bernard Lewis est un influent géopolitologue, de confession juive et détenteur des nationalités britannique, américaine et israélienne. Il a joué un rôle important dans le déclenchement de la guerre d’Irak de 2003 en persuadant l’ancien vice-président américain Dick Cheney de se prononcer en faveur de cette guerre. Guerre déclenchée sous l’influence du lobby pro-israélien aux États-Unis (comme l’ont démontré les deux universitaires américains, Stephen Walt et John Mearsheimer dans leur livre Le lobby pro-israélien et la politique étrangère américaine), au seul profit d’Israël, faisant accomplir à l’armée américaine le projet de morcellement des voisins de l’État hébreu, tel qu’il est décrit dans le plan Oded Yinon, datant de 1982, rédigé par un haut fonctionnaire du ministère des Affaires étrangères israélien.

Maintenant je vais aborder le cas d’Alain Finkielkraut, qui expliquait en juin 2007, sur RCJ (Radio de la communauté juive), à propos des enfants gazaouis :

« La proportion des enfants à Gaza est totalement délirante ! Donc on met au monde continûment des enfants qui n’ont AUCUNE PLACE dans le monde ! Production effrénée d’hommes excédentaires, d’hommes surnuméraires. »

Ces propos correspondent au projet biblique d’épuration ethnique de la population vivant en Palestine. Je cite le Deutéronome, chapitre 31, verset 3-4 :

« Yahvé, ton Dieu, marche devant toi ; c’est lui qui anéantira ces peuples devant toi pour que tu les dépossèdes… Il mettra ces peuples à votre merci… »

D’ailleurs, Moïse Maïmonide, qui est une des plus importantes autorités religieuses de l’histoire juive, qui a vécu au 12e siècle et qui est mort au début du 13e, écrivait que, le jour venu, il faudrait «  exterminer tous les habitants de la Terre promise  » ; le commandement : «  Ne laisser survivre aucun Cananéen  », dit-il, est «  valable en tout temps  ». Ces propos d’Alain Finkielkraut ne sont pas pure théorie… Ils correspondent à la politique d’épuration ethnique de l’État d’Israël. En effet, en juillet 2014, durant l’assaut mené par Israël sur Gaza – tuant plus d’un millier de personnes de façon indiscriminée, hommes, femmes, enfants –, Moshe Feiglin, vice-président du Parlement israélien (la Knesset), a proposé un plan pour Gaza. Dans ce plan, le chef parlementaire préconisait d’expulser toute la population de Gaza vers l’Égypte, dans le Sinaï. Feiglin expliquait aussi qu’il fallait «  détruire toutes les infrastructures de Gaza avec une puissance de feu maximale, sans considération pour les boucliers humains  » ; c’est-à-dire sans considération pour les vies humaines. Il écrivit dans son plan que «  Gaza est un fragment de notre Terre et nous y resterons jusqu’à la fin des temps... elle deviendra partie intégrante de l’État d’Israël et sera peuplée par les Juifs  » Feiglin appelle les gazaouis (sans exception d’âge ou de sexe), «  la population ennemie  », conformément au Livre de Josué :

« Et l’on appliqua l’anathème (extermination de masse et immolation collective) à tout ce qui était dans la ville ; hommes et femmes, enfants et vieillards » (Josué, 6 :21)

En 1976, fut rédigé, par un important membre du ministère de l’Intérieur israélien, le Koening Memorandum. Ce rapport visait à régler le « problème arabe » de Galilée en réduisant leur nombre par divers moyens. Le but final était l’évincement total des Arabes israéliens, notamment par l’expropriation et l’intensification de la colonisation juive.

J’aimerais maintenant vous parler de l’origine de cette haine envers les non-juifs qu’exprime la religion juive. Le Traité talmudique babylonien 89a abordant la signification du nom « Sinaï », explique que c’est la montagne depuis laquelle la haine (sin’ah) s’est déversée sur les peuples du monde. Le Talmud interprète donc la Loi révélée par Dieu à Moïse comme étant en substance et en essence de la haine déversée sur le reste de l’Humanité.

La religion juive n’est en réalité jamais sortie du monde païen antique. C’est ce que j’appelle le paradoxe théologique du judaïsme. Je m’explique. Dans le monde antique, les peuples et les tribus avaient des dieux tutélaires qu’ils se choisissaient dans un panthéon. Lors des conflits entre peuples ou tribus, l’on assistait parallèlement à une guerre virtuelle entre leurs dieux tutélaires respectifs. À l’issue du combat il y avait un dieu vainqueur et un dieu vaincu. Dans le cas du judaïsme, Yahvé, dieu tutélaire des Hébreux, est devenu le dieu universel, mais garde un lien privilégié avec son peuple placé au-dessus du reste de l’humanité. Dans ce schéma, le judaïsme considère que le peuple juif est en guerre perpétuelle contre les non-juifs. Contrairement au christianisme et à l’islam, lesquels prônent un monothéisme véritable et conséquent : une révélation divine universelle, adressée à tous les peuples, qui sont considérés comme égaux.

Mais ce racisme biblique a été laïcisé au cours du 19e siècle ; c’est ce qui explique le discours proprement raciste et génocidaire d’Alain Finkielkraut, qui est un juif athée…

Cette laïcisation du racisme juif fut théorisée par le grand historien juif allemand Heinrich Graetz. Dans les années 1850, il fait paraître un ouvrage sur l’histoire des juifs, L’Histoire des juifs depuis les temps anciens jusqu’à nos jours. C’est Graetz qui vulgarisa et diffusa, après l’avoir laïcisé, le concept d’origine biblique de peuple-race juif en tant que nation. Il postule dans son ouvrage une continuité historique du peuple juif, afin de recréer un lien – quelque peu rompu par l’émancipation – entre toutes les communautés juives. Il défendit l’idée que les juifs constituent un seul et même peuple, une seule et même race avec une seule et même origine. Graetz se fit le promoteur de l’idée proprement biblique que le peuple juif est supérieur aux peuples au milieu desquels il vit, et qu’il ne devait en aucun cas s’assimiler à eux, sous peine d’en être souillé. Ce qui provoqua l’ire de l’historien allemand Heinrich von Treitschke qui, agacé par le racisme et le séparatisme de Graetz, lui suggéra de créer un État juif hors du territoire germanique. Toutefois, Graetz n’a jamais émis l’idée de la création d’un État hébreu. Mais son ouvrage fut utilisé par les premiers colons sionistes, et encore aujourd’hui il demeure une référence majeure dans les livres portant sur l’histoire du peuple juif, et est enseigné en Israël.

Concernant le projet de domination mondial du judaïsme, il est effectivement présent dans la Bible hébraïque, mais pas dans n’importe quelle source ; dans la source deutéronomiste, rédigée tardivement, après le retour d’exil à Babylone. Elle traduit la volonté d’établir un empire universel des juifs sur le reste de l’Humanité. Vous en avez un exemple dans les passages du Deutéronome que je vous ai cités, mais aussi dans le livre d’Esaïe, aux chapitres 60 et 61, où il est promis aux juifs, je cite :

« Tu suceras le lait des peuples… Des gens du dehors seront là pour paître vos troupeaux ; des fils d’étrangers seront vos laboureurs et vos vignerons… Vous jouirez de la richesse des nations et vous tirerez gloire de leur splendeur. »

Il y a donc un double projet impérial : un projet impérial nationaliste, le Grand Israël ethniquement pur, parallèle du projet de domination universel par l’argent.

J’en ai terminé.

 


 

À Monsieur le Président,
Madame et Monsieur les juges
Du Tribunal de grande instance de Paris
XVIIème chambre correctionnelle

Audience du 14 mars 2018 à 13h30

 

CONCLUSIONS

 

POUR Alain Soral PRÉVENU
Ayant pour avocat Maître Damien Viguier, avocat aux barreaux de l’Ain et de Genève, demeurant Immeuble Jean-Baptiste Say – 13 B chemin du Levant, 01210 Ferney-Voltaire - Fax : +33 (0)4 26 30 34 29, dlviguier@gmail.com – Palais Bourg-en-Bresse case 84.

CONTRE Le ministère public

PARTIES CIVILES : MRAP etc.

PLAISE AU TRIBUNAL

Sur le fond et sur l’irrecevabilité des parties civiles

 

A) Caractéristiques fondamentales de la publication incriminée

La publication incriminée présente toute une série de caractéristiques dont il y a lieu de tenir compte à deux points de vue : tant pour son interprétation et pour juger si elle peut répondre à la définition d’une infraction, que, si tel était le cas, pour considérer qu’elle serait néanmoins justifiée. Autrement dit, ces caractéristiques suffisent pour fonder la relaxe d’Alain Soral.

 

a) Souveraineté de l’artiste

La publication incriminée est un dessin. Elle relève donc du registre de l’expression artistique.

L’artiste jouit dans nos sociétés de la liberté la plus large. Cela se justifie par le fait qu’un artiste ressent de manière très sensible des réalités dont le commun aurait tendance à refouler la vision. En exprimant publiquement une vision claire et compréhensible par tous de réalités complexes, l’artiste aide ses contemporains à comprendre leur époque.

Aussi est-il vital pour une société d’encourager, de favoriser et de laisser la marge de manœuvre la plus large à l’expression artistique.

Il est une autre raison pour que l’expression artistique échappe à toute répression. L’artiste crée ab nihilo une fiction. C’est d’ailleurs précisément par le biais de la fiction que le public peut appréhender des vérités dont la vision directe lui serait insupportable ou inaccessibles. Ce faisant l’artiste crée une représentation qui ne saurait être réprimée comme une chose advenue en réalité et en vérité.

 

b) Droit à l’humour

Le dessin incriminé appartient au registre du dessin humoristique, caricatural et satirique.

Ce registre d’expression bénéficie à raison de la liberté la plus large. Autrement dit, le droit de rire et de faire rire ne saurait être empêché. Le contraire serait le propre de la tyrannie et présenterai le danger de priver le public d’un moyen cathartique sans comparaison. Les tensions générées par l’oppression n’en trouveraient plus d’échappatoire.

Le Tribunal de céans a été souvent amené à dire que le rôle de l’humoriste est d’aller à contre-courant des opinions communément admises (Christophe BIGOT, Pratique du droit de la presse, 2e édition, Legipresse, 2017, pp. 192-193 et 213 ss.). Et la Cour européenne des droits de l’homme a consacré l’idée que la caricature était par définition provocatrice.

Par ailleurs la satire consiste à déformer et exagérer la réalité, afin d’en montrer certains traits, dans le but de provoquer et d’agiter. Rappelons au Tribunal que le 14 mars 2013 la France a été condamnée par la CEDH aux motifs que « sanctionner pénalement (certains comportements) est susceptible d’avoir un effet dissuasif sur les interventions satiriques concernant des sujets de société qui peuvent elles aussi jouer un rôle très important dans le libre débat des questions d’intérêt général sans lequel il n’est pas de société démocratique » (Eon/France, req. 26118/10, § 61).

 

c) Question d’intérêt général

Dans une société saine c’est de manière libre qu’il doit être possible de nourrir débats de sociétés et débats d’idées, et de traiter de questions d’intérêt général.

En l’occurrence la publication incriminée pose au moins trois questions.

La première question porte sur l’influence indue qu’exercent certains individus sur l’opinion publique, que ce soit pour convaincre ou pour sermonner, par le biais d’un accès aux médias (télévision, y compris publique, radios, presse écrite). Ces individus ne peuvent invoquer aucune légitimité scientifique, artistique ou littéraire. Leur omniprésence est disproportionnée au regard de celle de leurs adversaires ou des personnalités qu’ils décident de combattre.

La deuxième question porte sur l’allégeance de ces mêmes individus envers des puissances étrangères, nommément l’entité sioniste, autrement appelée « État hébreu » ou « État d’Israël ». La nationalité israélienne, ne serait-ce que potentielle, pose en effet la grave question de la double allégeance. Quelle serait leur choix dans l’hypothèse d’une conflit politique entre la France et l’entité sus-évoquée ? Par ailleurs, et plus actuellement, ne peut-on au moins soupçonner que leur influence sociale et politique obéit d’abord aux intérêts d’une puissance étrangère ?

La troisième question est une déclinaison de la précédente, elle porte sur l’appartenance, réelle ou supposée, mais revendiquée par certains individus, au judaïsme. Croyance par définition infondée en raison, le judaïsme présente pour les individus qui y adhérent des dangers de radicalisation, d’extrémisme, de fanatisme et d’obscurantisme. De trop nombreux attentats sont là pour illustrer ce danger.

Ces trois questions revêtent un intérêt général indéniable pour la nation française. Il est légitime pour les membres d’une nation d’aborder sous la forme d’un libre débat démocratique la question de la survie du corps social dont ils sont membres.

Même l’expression d’opinions racistes ou antisémites est tolérable (Crim. 7 juin 2011, pourvoi 10-85179).

 

d) Polémique politique.

La publication incriminée s’inscrit dans le registre de la polémique politique, et même de la polémique politicienne.

Aucune restriction ne saurait être tolérée dans ce domaine sans mettre en danger le contrat social.

L’exigence de liberté, et par conséquence la tolérance de l’expression la plus libre sont d’autant plus renforcées dans le contexte électoral (v. BIGOT, pages 186 et s.).

 

B) Éléments constitutifs spéciaux de l’infraction

 

a) Les personnes et non le groupe

La publication incriminée ne vise rien d’autre que des personnes clairement identifiables, nettement individualisées, et non un groupe de personnes.

Il est invraisemblable que de critiquer des personnes comme Bernard Henri-Levy ou Jacques Attali soit considéré comme de l’antisémitisme et une atteinte à tous les juifs, partout toujours et en tous temps, dans le passé, le présent et l’avenir.

Il n’y a guère que la LICRA, bien connue pour son soutien historique à la criminalité la plus violente, qui puisse soutenir sans rire que « il ne fait aucun doute que cette publication vise l’ensemble des juifs sans exception, à travers toute l’étendue de leur histoire ».

Ce trait suffit à frapper d’irrecevabilité l’action civile introduite par les associations qui ne justifient pas d’une autorisation expresse des personnes identifiées sur la publication.

 

b) Mobile discriminatoire

Les personnes visées, ou même, si l’on y tient, le groupe visé, ne le sont pas à raison de leur origine, de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, mais exclusivement à cause de leurs idées et de leurs engagements publics et politiques.

Les propos incriminés fustigent des personnalités, ou même (à suivre les parties civiles) « le Juif », non à raison de leur origine religieuse ou ethnique, mais à raison de leur choix politique.

 

c) Provocation, injure ou diffamation

La génération d’un sentiment négatif, que ce soit à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personne, à raison ou non de leur appartenance à une religion, ne suffit pas à constituer l’infraction de provocation. En matière de provocation, il faut une exhortation à commettre des actes (crim. 29 janvier 2008, B. Crim. n°25 et Crim. 8 nov. 2011, pourvoi n°09-88007).

L’injure ou la diffamation ne seraient pas mieux constituées.

 

PAR CES MOTIFS

 

Relaxer Alain Soral.

 

À Ferney-Voltaire Le 13 Mars 2018

 

Damien Viguier

 


 

Déclaration d’Alain Soral en fin de séance

 

La vidéo que vous allez (avez) visionner(ée) compile les déclarations publiques des diverses personnes incriminées et démontre qu’elles n’ont été ni injuriées ni diffamées et que pour notre part, il n’a pas été provoqué à la haine.

D’ailleurs aucune des personnes incriminées n’a porté plainte.

Comme cette vidéo vient de le démontrer, le pouvoir juif est un constat, une réalité revendiquée par les juifs eux-mêmes. Comme l’obscénité du dîner du CRIF le démontre un peu plus chaque année…

À la simple vision de cette vidéo, il est facile de conclure que nous sommes face à une inversion accusatoire.

D’ailleurs pourquoi énoncer ce pouvoir juif serait une provocation à la haine ? Parce que les juifs ici présents pensent que leur pouvoir est haïssable ? Il est en effet illégitime et néfaste (fait de parasitisme, de diviser pour régner…). Quant à la haine, elle est une spécificité juive, le cœur même de cette religion.

Alors que faisons nous ici ? Notre présence ici provient uniquement de l’acharnement de monsieur Lilti ! Lilti, monomaniaque hystérique, prétend représenter la communauté juive.

Un. Il n’y a pas de communauté juive, c’est contraire à la Constitution (la République ne conçoit aucune corps intermédiaire entre le citoyen et la nation). Deux. Il ne représente que lui-même, au mieux le communautarisme victimaire et dominateur juif, et les intérêts d’Israël... Monsieur Cohen ici présent, comme des centaines de milliers d’autres juifs (cinq juifs sur six ne sont pas affiliés au CRIF) ne se sent pas représenté par monsieur Lilti.

Pour démontrer cette intolérable inversion accusatoire, j’ai fait citer quatre témoins. Quatre judéologues – il y a bien des islamologues – issus de la diversité française : un juif, un musulman, un catholique, un nationaliste… Je suis moi-même de culture marxiste et bon connaisseur du sujet ! Nous aurions pu en citer des milliers d’autres...

Le judaïsme contemporain, judaïsme talmudo-sioniste, est bien une religion de haine, belliqueuse et raciste. L’État d’Israël en est la démonstration, la réalisation pratique. Il est aussi facile de démontrer, avec un peu de raison et de courage, que le judaïsme – religion raciale et politique – contrevient à tous les principes de la République.

Le judaïsme est contraire au principe de liberté (par le tribalisme qui interdit tout libre-arbitre).

Le judaïsme est contraire au principe d’égalité (par le peuple élu, prétention raciale inégalitaire).

Le judaïsme est contraire au principe de fraternité (la terre promise n’étant jamais qu’une entreprise de domination, de violence et de spoliation, comme l’État d’Israël le démontre encore).

Et ceux, ici présents, qui s’en réclament, sont donc bien des faussaires en république et des fauteurs de haine !

C’est donc bien à ces juifs communautaires, manipulateurs, dominateurs et haineux, de se conformer aux principes de la république laïque et égalitaire. Pas l’inverse ! Malgré la propagande, les mensonges, les menaces, tout le monde le comprend, et de plus en plus...

Alors que la République française, par l’égalité citoyenne, leur a tout donné, ces nouveaux marranes – ces marranes laïques – bafouent et pervertissent l’égalité républicaine, pour nous imposer leur domination religieuse et raciale. Comme leurs ancêtres refusèrent ou trahirent l’amour du Christ, ils refusent et trahissent l’assimilation à la nation française pour soumettre la nation française à Israël.

Donc oui, luttons et soyons tous unis contre la haine ! Dénonçons ces fanatiques racistes et dominateurs.

Assez de la tyrannie de la minorité ! De cette minorité qui, pour continuer à régner, pousse à la haine toutes les minorités derrière elle : féministes, jeunes, gays, immigrés… conduisant ce pays au chaos !

Conformément au principe même de la démocratie, il est grand temps que le pouvoir revienne à la majorité, aux 99 % de goïms, de gentils, méprisés et manipulés qui constituent ce pays.

Ici ni peuple élu ni terre promise. Égalité et réconciliation !

Alain Soral

 

Nota bene : À propos de la procureur, je n’ai jamais entendu autant de mensonges et de malhonnêteté sortir de la bouche d’une femme, et pourtant des salopes j’en ai connues ! En 1994, j’en avais déjà baisées plus de 700...

 


 

L’audience vue par les parties adverses

 

- Conspiracy Watch : « Soral poursuivi pour antisémitisme : "Une audience d’une violence inouïe" »

- LICRA : « Soral, un antisémite à la barre »

- La Règle du jeu : « Procès d’Alain Soral : hier j’ai vu le visage de la haine »

- The Times of Israël : « Soral veut prouver à la Cour que les Juifs dominent le monde »

 


 

Alain Soral en première ligne pour défendre l’insoumission française,
rendez-vous sur sa page de financement participatif pour le soutenir :

(cliquer sur l’image)

 

Soutenez l’association E&R !

 

Pour mesurer l’ampleur de l’acharnement contre Alain Soral :

Collector ! À se procurer chez Kontre Kulture !

Sur la soumission au pouvoir sioniste,
chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

92 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Vous avez raison d’être confiant, le peuple commence à ouvrir les yeux de plus en plus, si ce jugement etait confirmé je crains que cela se passe tres tres mal pour la justice...

     

    • Ah bon ! vous avez vu ça à la dernière présidentielle ? Non je ne pense pas... et ce n’est pas en l’espace de dix mois que les moutons ( ou vache à lait, chacun choisira son animal ) de français on ouvert quoi que ce soit mise à part peut être leur porte-feuille. J’aime mon pays et je voudrais bien être aussi optimiste que vous mais ce peuple me déprime et malheureusement comme le disait un mec pas trop connu qui se nomme Céline " les cons sont la majorité ! " .


  • Courage Alain on est avec vous contre les forces du mal. Le peuple du diable comme dirait Reynouard.


  • Intéressante technique d’attaquer uniquement des dessins. Ça permet d’éviter d’argumenter et d’analyser des faits. Un dessin représente le summum de la subjectivité, aussi bien pour son auteur que pour le contemplateur, avec autant d’interprétations qu’il y a de visionnages.
    La démonstration ci-dessus est exemplaire, mais madame Fradois, major de promotion, doit tout à ce pouvoir profond et à la haute administration "française" dont les préoccupations n’ont jamais été du même côté que la population. Cette justice ne peut intrinsèquement pas se revendiquer d’être indépendante.


  • Je n’ai pas de TV : ceux qui la regardent encore sauraient-il me dire si la blonde qui interroge la Bechamel à 2’00 (et que je trouve relativement séduisante au demeurant, même si de cela tout le monde s’en fout !) est encore journaliste ?

     

  • Ce procès, c’est l’apocalyspe (révélation). Je suis en admiration devant le courage exemplaire de Ryssen, Cohen et Hindi, et bien sûr d’Alain Soral, qui osent affronter frontalement et à mains nues la Bête immonde - la vraie - dont le ventre est encore fécond.


  • quel scandale, qui ose requerir de la prison pour des dessins, qui ose vouloir condamner l’envers des pseudos rebelles de charlie hebdo, qui ose assassiner les mort pour la liberté de toute l’histoire de france ?

    quand on voit cela, on se dit qu’il viendra bientot le temps ou procureurs juges et autres puissants pendront au bout d’une corde

    traitres a nation, n’entendez vous pas soufflez le vent de revolution


  • Oh putain ! Il déchire le patron !
    Gloire aux véridiques et aux courageux !


  • Pour la prochaine conférence, je conseille une sécurité maximale...


  • Bonjour,

    Je note qu’à l’avant dernier paragraphe du texte d’Hervé Ryssen, on peut lire :



    D’autres moins célèbres, l’ont aussi reconnu très explicitement : « La paix universelle régnera [...]



    Ici, le nom de l’auteur cité n’est pas indiqué, contrairement à toutes les autres citations présentées. Si Monsieur Ryssen peut combler ce manque, merci à lui.


  • C’est quoi ce pays de débiles qui met en prison pour des mots et libère pour des maux ? Ce pays devient fou

     

  • Que le peuple qui se considère comme étant français le comprenne bien, tant qu’il n’y aura que quelques personnes à se dresser contre ce pouvoir, rien ne changera et tout suivra son terrible chemin, c’est à dire la fin de la France souveraine.
    Donc laisser Alain Soral les affronter quasiment seul fait de ce peuple français un peuple de traîtres.
    Il faut ALLER au tribunal AVEC lui.


  • Le noeud gordien du problème demeure toujours 33-45.......


  • Avec ou sans prison, l’histoire de tous les français se finira mal, ça a été dit déjà, car il est trop tard.


  • C’est entre les loges et le crif que le destin de Monsieur Soral sera décidé.
    Un an ferme et plus de 90.000€ de frais divers pour 2dessins, 4 ans pour avoir tuer une femme à coups de poings pour le tabasseur de noir désir.
    l’institution judiciaire ou " justice à nous" de Nazziza vient encore de nous désigner qui sont les véritables maîtres de la Fronce.
    Je progresse en russe.


  • Il serait bien pour les Français que Poutine comprenne que la France devrait être libérée une seconde fois. Gilles Deleuze prédisait que nous regretterions les anciennes dictatures. Nous y sommes déjà.


  • Nous sommes en dictature, point barre !


  • Le courage dont vous faites preuve est admirable !! En lisant le compte rendu du discours de M Soral, j’arrive presque a le voir aussi nettement que si la scène avait été filmée.

    Quelle source d’inspiration pour tous ceux qui ont bien compris tout ce qui est dénoncé dans ce procé.

    Soutient total aux intervenants et surtout, mes respects et chapeau bas M Soral !


  • EH BE ! Heureusement que nous ne sommes pas en Russie ! Mais dans une démocratie où la liberté d’expression est totale....Ouf sinon...


  • Ce procès, plus que tous ceux qui l’ont précédé, marque l’entrée solennelle d’un homme, Alain Soral, dans la grance histoire de France.

    À travers lui, le pouvoir politique français teste la capacité de résistance, la cohérence idéologique, l’esprit critique de la France : Alain Soral offre aux institutions un baromètre à l’aune duquel elles peuvent mesurer ce qui reste de la France, de son orgueil patriotique, de sa grandeur.

    Il s’agit, à travers le laboratoire judiciaire ainsi instrumentalisé à des fins d’inventaire stratégique des forces en puissance, de mesurer le degré de soumission ou de rébellion de la conscience populaire à l’instauration de la Loi Martiale Mondiale.

    Il est loisible de postuler que le pouvoir judiciaire, simple échelon d’exécution du Pouvoir Profond (au même titre que les médias institutionnels), a non pas pour mission de réprimer l’incitation à la haine (puisqu’aucun crime ni délit n’a jamais été commis au nom d’Alain Soral ni en vertu de son judéocriticisme), mais de réprimer l’incitation à la réflexion, à l’esprit critique et à l’éveil des consciences. Le système judiciaire français ne reproche pas à Alain Soral de mentir mais d’exposer des vérités ; il ne lui reproche pas de troubler l’ordre public mais de déranger les réprésentations convenues ; il ne lui reproche pas d’inciter à la haine mais de prôner une réconciliation nationale susceptible de renverser les hiérarchies établies. En somme, la magistrature française, en poursuivant Soral pour deux dessins que tout le monde a déjà oublié, s’attaque non pas au mal mais aux vérités qui font mal.

    La Loi Martiale Mondiale à laquelle est censé mener ce procès est celle qui encadre la liberté de conscience et d’expression, ni plus ni moins. Les infatigables tentatives de l’institution judiciaire et des groupes de pression judéophiles pour réduire Alain Soral au statut de dangereux agitateur public ne font paradoxalement qu’ériger cet homme en bouc émissaire inoffensif d’un totalitarisme de la pensée au service d’intérêts particuliers.

    Par conséquent, quand Alain Soral gagne un procès, il est le défenseur de nos libertés fondamendales et quand Alain Soral perd un procès, il est le martyr de nos libertés inaliénables : quel que soit le cas de figure, Soral a gagné. Ne ne le savent-ils pas ?

     

  • Vous auriez pu ajouter ça à votre vidéo : le rabbin Haïm Dynovisz nous explique que les non-juifs ne sont pas de vrais être humains mais des shedim, c’est-à-dire des démons ou des mauvais esprits.
    https://vk.com/video-158827780_456239027


  • Soral c’est notre Vercingétorix, puisse-t-il ne pas finir comme lui et trouver, comme Hermann l’a fait des Romains en Germanie, le moyen d’anéantir nos ennemis .


  • Peut-être que cette proposition est irrecevable car elle rentrerait dans un débat théologique, mais il me paraît salutaire de compléter l’argumentation avec les pères de l’église ou des prêtres " non una cum " bien vivants et bien formés sur la question pour expliquer qu’il existe une tout autre interprétation de l’Ancien Testament, bien plus claire et bien plus lisible à mon sens.

    • 4 Pères pour l’Église grecque : saints Athanase, Basile, Grégoire de Naziance, Jean Chrysostome tous au IV siècle

    • 4 Pères pour l’Église latine : saints Ambroise, Jérôme, Augustin du IV° siècle, et Grégoire le Grand au VI° siècle

    • 21 Docteurs (auxquels se rajoutent les 8 Pères de l’ Église, soit un total de 29 Docteurs) : saints Hilaire, Éphrem, Cyrille de Jérusalem IV°, Cyrille d’Alexandrie, Léon le Grand, Pierre Chrysologue V°, Isidore VI°, Jean Damascène, Bède le Vénérable VIII°, Anselme, Pierre Damien XI°, Bernard XII°, Albert le Grand, Thomas d’Aquin (le Docteur des Docteurs), Bonaventure, Antoine de Padoue XIII°, François de Sales XVII°, Robert Bellarmin, Pierre Canisius, Jean de la Croix XVI°, Alphonse de Liguori XVIII°.

    Se priver de tout cela est un manque gigantesque pour la compréhension du monde face aux attaques que le peuple français ainsi que votre association subissent.
    D’autant qu’il magnifie et confirme d’autre part, que le peuple juif est bien le peuple élu mais avec une finalité et un rôle totalement différent. En cela nous les respectons et prions pour leur conversion tous les jours. Comme celles des frères et abbés Lehmann et Ratisbonne notamment. Celle d’Alphonse Ratisbonne étant de loin la plus belle et la plus miraculeuse. Pour le Salut et pour une véritable charité fraternelle ce serait vraiment magnifique et bienfaiteur !


  • Mon soutien est présent et sera là.

    Ne rien lâcher. Une minorité ne peut effectivement rien contre la majorité. Mettre le pied dans la porte, que vous voulez qu’ils vous fassent ? Laissez tous les délinquants en liberté et emprisonnez tous les malpensants ? Impossible. C’est la tête des français qui est leur prison.

     

    • Que voulez-vous qu’ils fassent ? Mépriser, ignorer, calomnier, menacer et surtout continuer leur travail de sape avec des moyens 1000 ou 100 000 fois plus important que ceux de la Résistance.
      C’est un combat perdu, mais qu’il faut mener au nom de ce qu’il y a de plus grand, de plus beau : l’amour de la Vérité.
      Bon courage à tous !!


    • @LDG

      Le vainqueur est celui qui reste debout à la fin. Eux rampent ou sont à quatre-patte depuis le début.
      99% des témoins sont des humains.

      Tout pouvoir engendre un contre-pouvoir. Le prochain retour à l’équilibre sera global, peut-être sous la forme d’une shoah mondialisée. Ce n’est que question de temps que de la mise en lumière du complot non caché (les faits) la vérité ne puisse disparaître en déni.


  • Tant et aussi longtemps que la France n’aura pas réglé la culpabilité de la deuxième guerre...


  • 1 an et demi, mais c’est une vraie bande de malades !!

     

    • Ouais mais il manque les insultes, les coups de fouet, les crachats, les coups,… la croix et les clous !
      Bah alors les esquimaux organisés ? Pas bricoleurs...


    • Les Romains ont été remplacés par l’institution judiciaire fronçaise.
      Ponce Pilate, c’est la découverte fort intéressante dans le contexte d’occupation de la Judee et la perte par les hautes instances juives du droit de mort par lapidation, d’utiliser un tiers pour faire le sale boulot.
      Ponce Pilate a fait donner plus de 100 coups de flagellum ( fouet terminé par des petites haltères de plomb) à Jésus de Nazareth en espérant que ce supplice extraordinaire ( 30 coups étant la norme car potentiellement déjà mortels) satisferait à la vengeance du Sanhédrin...
      Ni pardon, ni oubli...


  • Hervé Ryssen, Pierre Hillard, Youssef Hindi, Jacob Cohen avec Alain Soral..... face a autant d’intelligence, de sérieux et de pertinence, tout ce qui reste à cette Tchéka qui ne dit pas son nom est la répression.


  • D’ailleurs le témoignage de Soral est une quenelle de 10 000, je n’imagine même pas la rage noir que certains doivent avoir après avoir lus ou entendus cela !


  • Je ne sais pas si Monsieur Soral nous lira mais entre ces deux « extrêmes » que sont le paragraphe inouï sur les marranes laïques et le Nota Bene hilarant de punkerie, je suis passé d’une émotion à une autre, les deux ayant en commun de m’avoir mis les larmes aux yeux. J’ai déjà envoyé à plusieurs personnes le lien vers cet article. Je fais ce que je peux à mon niveau. Merci à tous les soutiens d’Alain Soral qui en font bien plus que moi.


  • À défaut de n’avoir jamais pu mettre la main au collet du Führer et de l’avoir jugé devant un public mondial, on se rabat sur Soral et la XVIIe comme prix de consolation. Les associations juives, qui ne représentent qu’elles même, jouent et rejouent un procès totalement fantasmé du Mal avec une régularité sidérante. À ce point-là, c’est de la pornographie.

    Ceci dit, la défense est bétonnée pour quiconque est doué d’un esprit rationnel et objectif. Mais voilà. Quand on se rend sur les sites adverses à l’aide des liens suggérés et qu’on prend connaissance de leurs comptes rendus, on détecte immédiatement une mauvaise foi à couper au couteau quand ce n’est pas de l’hystérie pure. On insulte sans jamais contrer les arguments de fond. On tente de ridiculiser le gênant Jacob Cohen en le faisant passer pour un "complotiste" sans jamais faire de mise en contexte. On sort le sabir habituel de la souffrance éternelle ou le Protocole des Sages Machins qui, n’a pourtant jamais été cité ou étudié sur E&R depuis sa fondation.

    C’est le festival du point Godwin. Il ne manque que l’écume aux lèvres, la camisole de force et l’injection d’halopéridol cachère ma chère !

    Devant pareille distorsion de la réalité, il est clair que le concept même d’une paix en Palestine apparait comme une fraude pour gagner du temps puisque c’est gens là sont conditionnés depuis leur enfance à mépriser les goys comme là démontré Yoav Shamir dans Deffamation.

    Du point de vue de la défense, il est difficile de faire plus solide ou plus précis. Solide à un point tel qu’au moment du jugement, on saura une fois pour toutes s’il existe une justice digne de ce nom en France, la défense s’étant largement déchargée de son fardeau de preuve à savoir que les activistes talmudo-sionistes caricaturés sont des êtres hargneux portant un projet tout aussi haineux. Projet que ne partage pas nécessairement le cordonnier juif du coin, comme le démontre Jacob Cohen par sa simple présence.

    S’il fallait que Soral soit condamné suite à une si brillante défense, ce serait la preuve que le système dans son ensemble est irrécupérable et doit être reconstruit. L’idée même que des parties civiles puisse se substituer aux réels plaignants est saugrenu et cette particularité toute française ne sert que les fomenteurs de discorde et non la Justice.

     

  • Merci pour le compte rendu ! Indispensable document qui permet de comprendre, là où les médias classiques et dominants continuent leur travail de journalistes non chômeurs.
    La qualité des interventions est simplement remarquable, le cadre juridique ayant poussé les témoins à une concision fort appréciable.
    Merci encore pour le travail Alain et vos témoins et avocats. Bravo pour le calme.
    Vous montrez ici à quel point le soutien que nous vous apportons nous anonymes est justifié.


  • Une "justice" où tout est écrit à l’avance. Les interventions, brillantes, n’ont pas suffit à inverser un verdict déjà décidé, probablement en "haut lieu". Bon courage à Alain et à tous ses soutiens

     

    • C’est aussi mon avis (les juges n’écoutent tout simplement pas les arguments de la défense, voir le déroulement du ou des derniers procès intentés à Robert Faurisson), une relaxe serait une grande première dans un pareil contexte.
      Je croise les doigts pour Alain Soral à qui j’en serre cinq avec autant de chaleur que possible.


  • J’ose ésperer que maitre Viguier ou Soral a demandé , après la diffusion de la vidéo , un temps de réflexion , pour que le procureur puisse s’exprimer sur la vidéo, car c’est le noeud du problème .
    - Option 1 : Le procureur est surpris et on peut lire sur son visage qu’il est perplèxe sans trop le montrer, et qu’il a l’intention dès son retour à la maison , de creuser le problème.
    - Option 2 :Le nez plongé dans des textes de lois non contextualisés ,il se contente de lire des textes ,que des associations communautaires lui auront mis sous le nez .Le genre de procureur qui vit dans un tunnel dont les extrémitées ,sont le palais et son domicile ,et qui ne sait pas se qui se passe dehors.

    PS : Petite précision : On expulse des himams , à juste titre , pour des propos que l’on retrouve dans la vidéo sus-citée ,à une différence près , dans un cas il y a une communauté (je parle des " élites") qui a les moyens de mettre en oeuvre leur projet .


  • Des déclarations inimaginables, inadmissibles au regard de ce que les citoyens sont en Droit d’attendre, normalement, en Démocraties sous l’égide des Droits Humains et en régimes dits républicains, progressistes et laïques. Pour simples exemples :

    ● " Gazer les Blancs, cette sous-race. " Hafsa, dirigeante de l’UNEF-Lille

    https://www.egaliteetreconciliation...

    ● " Nous sommes bien engagés dans un combat intime entre Israël et les Nations, qui ne peut-être que génocidaire et total. " Itsaac Athia, directeur des séminaires francophones à l’Institut Yad Vashem « Le mur des Justes » ; Jérusalem, Israëm Magazine, avril 2003

    Si les peuples ne veulent pas disparaître, eugénisés de toutes les façons post-modernes imaginables, il faut maintenant un sursaut de toute urgence…

    D’où la raison d’être de patriotes attachés à cette structure qu’est Egalité
    et Réconciliation, menée avec force et courage par Alain Soral, laquelle est bien plus qu’un média de vraies nouvelles, parce que sa portée politique devrait être plus largement partagée, voire reconnue comme étant d’Utilité Publique, compte tenu de l’actualité plus que périlleuse auxquels les peuples assistent que bien trop impuissamment, du fait de leur destin confisqué par quelques-uns...

    Espérons que la Justice prenne à son niveau la pleine mesure de l’Enjeu.

    Quoiqu’il en soit : tout mon soutien et respect à AS et affidés.

    Vive la France et ses authentiques patriotes !


  • Bonsoir, le nota bene à la fin est tout simplement énorme.
    Cordialement


  • Distribution de quenelles... prenez-en, mangez-en.
    Toutes les interventions de la défense sont magistrales.


  • C’est du grand cinéma, rien n’est condamnable ici, Soral est à 200% non condamnable sauf dans d’anciens régimes staliniens qui n’existent plus, ca ne tiens pas la route !
    Donc soit il est simple de définir une magistrature corrompue, soit il y a réellement une invasion extra-française voir extra-terrestre qui demande à l’armée de s’y mêler bien qu’elle soit infiltrée comme toutes nos institutions régaliennes ! Dans ce cas mobilisation générale de la résistance nationale !


  • Pourquoi nier une évidence caricaturée par un dessin humoristique ?Ce qui ennuie cette communauté c’est qu’E&R appuie là où ça fait mal .Et ça il ne le supporte pas, se faire moucher par des goys, c’est au-dessus de leur force ,et c’est aussitôt au pied, pas bougé .Et après ils diront que c’est pas une communauté dominatrice ,et haineuse ,cette blague . Jusqu’à emprisonner un homme pour un dessin dont il n’est même pas l’auteur ,c’est le comble de la haine .On sait tout de suite à qui on a à faire .


  • Ok ces gens jouent avec le fric des français rien qu’avec le fric, ils rackettent Dieudo et Soral pour délis de vérités de la réalité, et sont plein aux as, alors regardons de plus prêt leur mouvements financiers a ces gens et s’ils y a des mouvements louchent mettons les devant la justice, car tout n’est que pognon et pantalons à une jambe, car pour le reste le cirque de l’auto-antisémitisme et pleurniches mémorielles c’est du pipi de chat pour dévier et occuper les goyim naïfs et pauvres d’esprit, à autre chose que de percevoir ce qui se trame derrière nos institutions régaliennes infiltrées.

     

  • Ne pas oublier le casher, nourriture devenu assimilable (entendre « pure ») que lors aucun goy ne participe à sa production.
    Dans le cas contraire, si un goy participe à la production de la nourriture, celle-ci est considérée comme « impure ».

    racisme au delà de tous les racismes !

     

    • Oui, c’est d’autant plus ridicule que pourqu’un vin soit déclaré kosher par le guignol de service, il suffit que le rabbin s’assoit à côté du chauffeur du camion qui ramène les raisins au pressoir et lui mette la main sur l’épaule pendant le trajet ! Ce n’est pas une blague, vous pouvez vérifier facilement en interrogeant un viticulteur. La facture qui suit, pour justifier la mention sur l’étiquette, n’est pas non plus une blague ...


    • A l’attention d’Ismaël et de Syzygy

      A voir ou à revoir l’incroyable documentaire de la série des "Strip-Tease".

      "Les vignes du Seigneur".

      L’illustration parfaite de vos propos, en plus approfondie et teintée d’humour sémite.


  • Si ces associations avaient raison, ce serait très facile facile pour elles de mettre Alain Soral au pied du mur (des lamentations). Qu’elles nous citent tous les messages d’amour, de paix, de tolérance et de métissage qui leur sont si chers dans leur écrits théologiques et leurs analyses talmudiques.
    Qu’est-ce qu’elles attendent ?


  • on ne peut que soutenir Soral qui met le doigt uniquement sur les réalités . bien sur , on va choisir les juges qui sont issus des memes sectes que celles qu’il denonce , mais les ficelles deviennent tres grosses pour ceux qui s’informent un peu , le soutenir et le remercier de nous ouvrir un peu les yeux


  • MERCI pour cette démonstration décrivant l’origine de chaque détails des illustrations...Imparable en théorie sauf qu’on a introduit depuis la loi Fabius-Gayssot,en droit français,des conceptions qui ignorent la logique...une justice à part qui se contente des apparences et ne se réfère qu’à l’entre deux guerres juste pour masquer la soumission des juges aux desiderata d’une poignée de nantis entourant le pouvoir en place...Celui là même qui fait les magistrats !!!

    On commence par un dessin puis ce sera tout et n’importe quoi qui sera soumis aux (livre des) juges....La virilité commande de ne pas se taire...Un point d’honneur qui ne transige pas malgré son coût exorbitant....Chapeau !

     

    • Si on remonte la filière on y trouve... la Reine d’Angleterre. Une famille qui pue depuis le trafic d’opium. Tout vient de là. Le MI-6 est le maître d’oeuvre d’une politique qui a pour objectif de faire de la perfide Albion le Centre du Monde en utilisant les Américains et les Sionistes de l’entité frauduleuse créé par ces mêmes Rosbifs. Le Brexit avait pour but d’échapper à l’Apocalypse mais il a eu un léger contretemps : la supériorité totale des armes russes qui met fin au chantage ! Le Nouvel Ordre Mondial c’est fini. Bientôt on entendra ce que fait la famille royale dans les tenues sataniques ! Un assassinat d’un agent double dont le corps est invisible relève de l’humour anglais
      le plus total !


  • Impressionnant la défense de Soral, et les plaidoyers de Maître Viguier, Youssef Hindi et Hervé Ryssen. Le temps des "On s’excuse de vous demander pardon" est définitivement révolu !
    Remarquable !


  • La vidéo de l’article représente ce qu’il y a de pire. Ce que les rabbins disent est absolument inadmissible, comment peut-on tolérer de tels propos qui devraient tomber sous le coup de la loi !

     

  • La prochaine fois qu’un juge vous demandera pourquoi et en quoi vous seriez innocent (et donc le Ministère public un sadique acharné payé pour le rester) ,

    Regardez le bien droit dans les yeux et dites lui :

    "Si un jury populaire avait pu délibérer hors votre présence sur ma culpabilité, il m’aurait déclaré innocent".

    Le juge va immédiatement comprendre ce qu’il doit comprendre :

    - Soit la loi est injuste et il applique une loi injuste en violation de son serment
    - Soit la loi est juste mais il l’applique injustement en violation de son serment.

    je dis cela parce qu’un jour il faudra qu’on en vienne aux poursuites disciplinaires contre les magistrats, parce que trop c’est trop, et que la Justice mérite mieux que Mickey parade déguisé en tartuffe.


  • Après avoir démontré la vérité à plusieurs reprises il ne sert plus à rien de continuer , maintenant il faut passer à l’étape supérieure , désobéir en nombre ouvertement , envoyer tous leurs dictats d’escrocs aux chiottes , Bravo à vous tous les gars , vous méritez d’être soutenus jusqu’au bout !


  • Ce que subit Soral est purement du racket, organisé par des lobbies politiques et communautaires dont leur but est de s’enrichir en instrumentalisant nos lois et notre justice, par l’abus d’influence communautaire extra-française, d’abus de jurisprudence afin d’esquiver la loi, d’abus de faiblesse face à l’influence des médias dominants de connivence sinon impliqués avec ces lobbys, d’abus de chantage à l’antisémitisme pré-organisé.

    Art. 312-1 du Code Pénal :

    L’extorsion est punie de sept ans d’emprisonnement et de 100 000 euros d’amende.
    Voici ce que Maître Viguier serait en droit de demander à la justice pour défendre son client harcelé et extorqué pour des idées.

     

  • Accrochez votre ceinture et ...

    Lisez ce livre et vérifier les sources. Si cela s’avère vrai tout concorderait avec les réseaux pédocriminels que nous connaissons en France.

    https://www.persee.fr/doc/bmsap_030...


  • Vous devriez boycotter la Bible !

    "Tu tètes le lait de nations [...] oui, moi Adonaï, ton sauveur : .." (Isaïe 60:16).

    C’est la parole de Dieu, et toute la Bible aussi, et le prophète Isaïe ne prophétise pas Yeshoua Ha Mashiah ? (Jésus le Messie).

    C’est Dieu qui nous jugera, pas le peuple juif !

     

    • « Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. »
      (Mt 28, 19)


  • Un ami à qui je parlais d’un certain Alain Soral me disait :

    - "Tu sais qu’il à été condamné par la justice Française ?"

    Comme si cela était une institution inviolable et immuable ... Ces artistes (Il est artiste) ne sont plu ce qu’ils étaient...

    Je lui ai dis :
    "Tu crois vraiment que la justice ne peut pas être corrompu ?"

    En gros il m’ a dit sur un ton très grave ... "La justice c’est la justice ..." ou un truc comme cela...

    Il faut Savoir que bien de ces gens pensent comme cela ! Si Alain Soral fait de la prison , ce sera gravé dans la tête de bien des ... cons... Pardon, je l’ aime bien mais là c’était vraiment très con et je sais que beaucoup de Français pensent comme lui.
    Cela me désole au plus HAUT niveau...

    Bonne journée.


  • Le jugement à intervenir est nul.

    L 411-10 (pour les association délatrices et leurs juges complices) :
    Le fait de fournir, en vue de servir les intérêts d’une puissance étrangère, d’une organisation étrangère ou sous contrôle étranger, aux autorités civiles ou militaires de la France des informations fausses de nature à les induire en erreur et à porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation est puni de sept ans d’emprisonnement et de 100 000 euros d’amende

    On va nous rétorquer : il n’appartient aux particuliers de déposer plainte pour haute trahison car le préjudice en résultant n’est pas directement subi par le plaignant.

    C’est vrai MAIS

    le jugement pollué de haute trahison ou même juste malgré des faits de haute trahison en amont ou concomitants à sa procédure, n’ayant pu être rendu qu’a partir de faits susceptibles d’être qualifiés de haute trahison est NUL EN DROIT, comme portant atteinte aux intérêts fondamentaux de la défense.

    Or c’est le cas : sous couvert de prévention pénale, Soral est poursuivi pour avoir dénoncé et démontré la double allégeance au profit d’israêl, ( pour le coup constitutif du crime de haute trahison) et toute condamnation à son encontre devient ipso facto un acte de complicité "par couverture" de l’acte de haute trahison dénoncé.
    Ce que Soso appelle "l’inversion accusatoire"

    Soso a raison !

    Eh oui, ça leur fait mal au cul mais c’est comme ça...

    Après on va vous dire "l’atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation" est un élément constitutif du délit.

    Répondez : de nature à porter atteinte, de nature....Je n’ai donc pas à prouver le préjudice de la France. Pourtant, ma présence devant vous, le démontre.

    Absolument :

    Faire comparaitre devant les juridictions pénales à fin de condamnation quelqu’un qui dénonce des faits de nature à porter atteinte aux intérêts de la nation (la double allégeance) est en soi un acte de complicité de haute trahison rendant nul le jugement.

    Et là qui sait qui va voir quoi ?

    C’est Soral qui va constater que sa procu préférée est passée par toutes les couleurs de l’arc en ciel pour terminer au vert ...profond.


  • Les éventuels condamnés à des peines de moins de 2 ans ne les font pas de toutes façons.

     

  • Jésus était le Soral de l’époque !


  • Tout le charabia de cette communauté partira tout comme la Franc maçonnerie dans la grande lessive qui s’annonce et qui n’est pas du tout celle dont ils parlent. Toutes les religions ne servent qu’a assoir le pouvoir en contrôlant les âmes et celui ci va disparaitre avec leurs cohortes d’oiseaux de malheurs pour un nouveau cycle basée sur le libre arbitre.


  • on aura beau dire ou faire quoi que ce soit, ce sera comme ça, car c’est exactement comme ça que c’est organisé depuis des siècles. A moins d’être aveugle, tous les évènements qui se sont passés ou qui se passeront en Europe et en France en particulier, aboutiront au projet.


  • A.S doit faire attention, sa célébrité le protège et tant mieux, , et de l’isoler en prison est une tactique bien connue avec son cortège de " suicide ", "il n’a pas supporté, etc....."... " Ils " en ont eu pour moins que ça. Espérons que ce verdict ne passera pas, car maintenant il y a Internet et l’information qui ne vient pas des "puissants" mais des peuples, et ça peut changer la donne. Courage, persévérance, idéal pour sauver la France, ...." ils " n’aiment pas ça. A.S a fait un Travail énorme d’éveil des consciences sur la réalité de ce qui se trame depuis des siècles, espérons que ça serve.Certains ont ouvert les yeux grâce à A.S. Courage et Merci


  • On peut aussi démontrer que l islam est incompatible avec la république, que chez les catholiques il y a les infidèles, chez les musulmans les mécréants, et dans le judaïsme le goy, pourquoi faire une fixette uniquement sur le judaïsme ?

     

  • Mon papa, il est policier !


  • La France est un état de droit comme le dit Alain Soral, on peut être sur que le jugement du tribunal sera juste et impartial.


  • Vous êtes un génie Monsieur Soral. Votre travail est admiré même outre-atlantique.


  • Toutes les attaques judiciaires contre Alain Soral n’ont pour effet que d’affuter ses mots, préciser sa pensée et la rendre évidente aux yeux de tous !


  • S’il y a un article sérieux sur "la théorie du complot" du site E&R à traduire dans toutes les langues du monde, c’est bien celui-ci !


  • C’est simple : que ces usurpateurs prouvent au monde entier que ces dessins ne reflètent pas la réalité !!!! Que ce qui est dit en article ici n’est pas la réalité ; qu’ils le prouvent !!! Car aucun des personnages des dessins ne s’est plaint, ce ne sont que des associations idéologiques et communautaires qui ne représentent que elles-mêmes qui abusent de procès permanent pour s’enrichir sur la pensée autre que la leur, en instrumentalisant notre magistrature.


  • EXCELLENT TRAVAIL
    Rapide et clair
    J’aurais bien lu l’intervention de Pierre Hillard aussi
    On croise les doigts pour la suite
    Force et respect à votre action déterminée

     

  • La logique voudrait que l’on élève une statue et qu’on récompense ces actus de bravour d’une médaille pour tenter de sauver la nation face à ces traîtres souvent soumis à un état colonisateur. Mais non, c’est tout le contraire. Cela démontre que le complot existe bel et bien.


  • Alain Soral est touché en tant que chrétien par la réalité quotidienne en France comme au Moyen-Orient. Il tente de démontrer qu’il ne s’agit nullement de paranoïa mais bien d’une inquiétude fondée.

    Il y va gentiment avec des dessins.

    Cependant, j’ai peur pour lui qu’il existe également un lobby judiciaire.

    J’en sais quelque chose, je sais que la justice d’aujourd’hui :
    - ne se demande plus si tu fais du mal aux autres ou non (ce qui est pourtant le fondement de la justice)
    - ne se soucie pas de connaître la vérité.

    Les tribunaux veulent des quotas de condamnation et condamnent par opportunité.

    Si une opportunité se présentent à eux, ils la saisissent.

    Les intérêts du peuple, ils s’en fichent. Ce qui importe c’est d’avoir un maximum d’impact sur ta psychologie. Si tu leur donnes l’occasion de te connaître, tu es "fichu" (façon de parler, on peut se relever assez souvent).
    Reste à comprendre l’ultime secret, que tellement peu de français connaissent : la justice est une organisation criminelle.


  • Les deux videos sont d’une grande force. Mr Attali semble actionner des manettes pour diriger jusqu’au palais de justice ! Mais la vidéo n°2 montre parfaitement que depuis De Gaulle, on sait d’où sorte un certain nombre de ses malfaisants (Raymond Barre, maire de Lyon à eu la dignité de les désigner clairement) si l’on était en 2018, Raymond Barre serait traduit en Justice pour crime contre Israel ! En attendant les mains pleine de sang , les sionistes tuent des enfants en Palestine (je pourrais citer les rapports des Nations Unis) ! Le Génocide contre le peuple Palestiniens est organisés depuis des studios du type de celui de Filkenkrault qui sous entend qu’il faudrait lancer une chasse aux enfants en Palestine ! Visant bien sûr les petits Palestiniens innocents ! Qui de Filkenkrault ou de Soral faut il avoir peur ? Soral n’a pas de sang sur les mains mr Filkenkrault. Et vous ?
    J’ai honte pour les Juges de cette pseudo Justice asservi à une bande de liquidateurs eux mêmes lié à la secte du souper ! Je remercie Mr Cohen venue témoigner son soutien à E&R , un grand Juif !
    BHL et Attali sont déjà largement à terre ! Soral sans haine , les aura fait tombé de leur place de marionnettistes et Macron et sa bande devront manger beaucoup de soupe cachés derrière triple rangée de crs (compagnie roulant pour la secte) . Mais on sait maintenant que les humoristes et scientifiques de E&R sont plus Juste que beaucoup des imbéciles des médias (dont beaucoup sont les relais du même club).
    Je me sens plus proche ce soir des amis Musulmans , Chrétiens dont je suis. Israel est en train de détruire les Juifs en les rendant pire que certains personnages du 3eme reich. Merci à E&R pour la vidéo n°2 et bravo d’avoir pu la projeté en salle d’audience !
    Merci Mr Cohen .


Commentaires suivants