Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Albert Séverin Roche, autre héros oublié de la Grande Guerre

Le "premier soldat de France" selon le maréchal Foch

Le 27 novembre 1918, le maréchal Foch présentait au pays son libérateur, le premier soldat de France, Albert Séverin Roche. 97 ans plus tard, qui connaît son histoire ou tout simplement son nom ?

À Paris, il y a des places Dalida et Claude-François, un jardin Mandela… Nos élites aiment bien honorer les artistes, les grands noms étrangers, mais rarement nos héros sans grade.

Albert est de ceux-là. Petit et chétif, il fut considéré comme inapte au combat lors de la grande mobilisation, mais malgré cela, il s’engagea volontairement en 1914, l’année de ses 19 ans.

D’incroyables histoires de bravoure jalonneront ses quatre années de front, pendant lesquelles il capturera 1.180 soldats allemands, sera blessé à 9 reprises et apprendra l’anglais, l’allemand et l’arabe auprès de ses compagnons de tranchée. Eh oui, il fut un temps, pas si lointain, où Français de souche et musulmans se battaient côte à côte pour la sauvegarde de la France éternelle.

Un de ses plus improbables faits d’armes fut lors d’une mission de reconnaissance, où il sera capturé avec son lieutenant qui venait de prendre une balle. Pendant son interrogatoire, il réussira à tuer ses geôliers, à prendre leurs armes, à capturer 40 Allemands et, au passage, à récupérer son lieutenant pour rentrer avec lui sur le dos. [...]

Les médias utilisent fréquemment le mot « courage » pour qualifier nos politiciens. « Christiane Taubira : forte et courageuse », titrait Marie-Claire. Je les emmerde ! Le courage, le vrai, a un nom.

Lire l’intégralité de l’article sur bvoltaire.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je suis vraiment impressionné : 1180 prisonniers à lui seul ! Même s’il a tué d’autres soldats au cours de la guerre, le fait qu’il les ait capturés et non tués montre aussi une certaine grandeur d’âme !
    Un vrai soldat, patriote, défenseur de son pays, voilà pourquoi j’ai toujours respecté l’armée ! Et ce qui me réjouit davantage, c’est que ses hauts-faits sont au-delà de la fiction hollywoodienne : ils ont leurs Rambo, G.I Joe (ou Jane), et autres "héros" improbables, nous, nous avons eu Albert Séverin Roche ! Et il leur met à tous allègrement la misère !
    Respect et reconnaissance éternelle, Monsieur Roche !

     

  • Il parlait l’arabe, il préférait capturé les allemands plutôt que les abattre, il avait une vie simple, il aimait la France. Bref un sympathisant de ER avant l’heure...


  • Moi qui suis très intéressé par tout ce qui touche à la première guerre mondiale, j’ignorais complètement l’histoire de cet homme exceptionnel. Merci à E&R de nous la faire partager


  • Magnifique... Merci E&R de relayer le vécut de ce Grand Soldat. J’en ai vraiment marre de voir l’histoire de mon pays effacée de la mémoire collective par ces franc mac de m****
    La semaine dernière je me suis pris la tête avec l’institutrice de ma fille qui, sans compter sa médiocrité à enseigner les fondamentaux, s’étonnait que je m’offusque de l’absence d’histoire de France au CE1. Et je n’ai que 30 ans !


  • Si seulement cet article pouvait faire des émules parmi la gente masculine française qui pourrait ainsi se targuer de sa virilité si souvent clamée, mais si souvent absente.
    Bon c’est pas gagné, on en est loin.


  • je suis Albert Severin Roche .....

    et pas charly

     

    • Vous n’êtes pas le seul. Charlie c’est de la poudre aux yeux, Albert c’est du concret. A son uniforme, on voit qu’il servait dans les chasseurs, troupe d’élite de l’époque, sans bien entendu que les autres corps déméritent loin s’en faut.

      Hélas, de tout temps, le système ne reconnait ses héros du bout des lèvres que tant qu’il en ait besoin. Une fois terminé le sale travail, on retrouve son entre soit, et l’on distribue des légion d’honneur, à des joueurs de guitare, ou autre fantaisiste, rémunérés en sous mains par le même système, pour entretenir l’hypnose collective.
      Salut à ce grand soldat et à ce grand français et merde aux mondialistes.


  • #1332513
    le 27/11/2015 par Aiguiseur de guillotines
    Albert Séverin Roche, autre héros oublié de la Grande Guerre

    C’est clair que lui rendre hommage fairait "tache" dans notre société d’homosexuels chetifs et bobos ... ^^


  • Le personnage soulève quand même quelques questions
    Pourquoi il n’est pas au Panthéon, ou a minima pourquoi il n’a pas de rue a son nom en France ?
    Il mort écrasé par la voiture d’un ancien président emile loubet en 39 et sa famille raconte qu’il avait été contacté pour une mission secrète.

    http://www.ledauphine.com/france-mo...


  • Et dire qu’Albert Séverin Roche était jalousé par ses chefs...l’on reconnait typiquement la médiocrité humaine à ne pas reconnaitre le talent, l’héroïsme, le courage et la paire de c.
    Sinon je conseille de jeter un coup d’oeil à d’autres illustres inconnus mais vrais héros que sont
    Robert de Neuchèze ou bien René Duchez. Et Gloire à Albert Roche !


  • Un héros !

    Merci E&R pour avoir levé le rideau sur cet homme d`une bravoure exceptionnelle , inconnu du grand public , même français . Et un grand bravo à ses descendants , car ils sont des héros eux-aussi pour avoir travaillé à ce qu`on n`oublie pas la bravoure de leur ancêtre .
    Mais beaucoup d`autres inconnus ont fait preuve d`héroïsme durant la grande guerre , lisez "la prise du forte de Vaux" par exemple , vous allez comprendre ...

    Mon grand-père maternelle avait fait cette guerre (85ème RI) , son premier contact avec le front fut à Douaumont au lendemain du 21 février 1916 , c`est à dire la bataille de Verdun , puis ce fut les "Eparges", cette montagne de boue . Il en fut revenu vivant de cette boucherie .
    Comme accroché à cette identité , depuis mon plus jeune âge je suis passionné , fasciné par la grande guerre , surtout par le courage et le sens de l`honneur , que l`on retrouve peu aujourd`hui , de ces français d`hier et dont on devrait prendre de la graine !

    En la mémoire de la jeunesse française disparue durant cette guerre et compte tenu du centenaire de la guerre 14/18 , je remercie E&R pour diffuser des documents y touchant de près ou de loin .


  • Quand on pense à ce qu’ont vécu nos ancêtres, 4 ans ’hors du réel’, à se battre et à se geler dans la boue, les gaz, et voir les copains qui tombent...il fallait quand même que les gars soient vraiment sains et solides mentalement pour ne pas sortir fou d’un truc pareil. Au-delà du courage sans faille de cet homme et de ses faits d’armes hors normes, je me demande comment nous, les générations modernes issues d’environnements et de familles plus ou moins dysfonctionnelles, nous comporterions dans pareilles situations. Ça serait probablement plus proche de la folie d’Apocalypse Now que de la solide simplicité des soldats de 14...
    En tout cas, merci pour la découverte de Monsieur Roche.


Commentaires suivants