Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alexis Corbière lutte contre le libéralisme avec des larmes

Ouin-Ouin saura-t-il émouvoir le grand Kapital ?

Le porte-parole (ou perroquet) de Jean-Luc Mélénchon Alexis Corbière était l’Invité des Terriens du dimanche sur C8 ce 11 février 2018. Est-ce l’influence de Thierry-la-pleurniche ou la honte de devoir faire le tapin pour le pouvoir profond, toujours est-il que le député de la France insoumise a éclaté en sanglots après la diffusion d’un reportage sur la lutte des salariés de Carrefour.

 

 

Alexis était pourtant bien entouré : sa femme Raquel Garrido, qui a arrêté la politique (en apparence) était à ses côtés pour le soutenir dans cette épreuve. Elle lui prendra la main pour le réconforter ; Ardisson, le riche animateur-producteur qui se la pète social, était de tout cœur avec Alex dans sa lutte à distance et le cul au chaud contre la souffrance des salariés de l’enseigne Carrefour de la ville de Montreuil (93, siège de la CGT). Nul doute qu’avec ces guerriers du Bien, l’oligarchie n’a qu’à bien se tenir !

Dans le reportage qui a tiré les larmes du député, on voit ce dernier manifester avec les salariés en colère contre le plan de restructuration du nouveau PDG, Alexandre Bompard, ex-patron d’Europe 1 puis de la FNAC, deux entreprises qu’il a laissées exsangues. Un tueur de coûts et d’emplois qui a prévu d’en supprimer 2 400 sur les 10 500 que compte le siège (étalé sur 12 sites) en France.

 

« Je suis très ému par ce reportage... Ce n’est pas les caissières qui doivent faire les frais de ça. Ce n’est pas possible… Ce n’est pas tolérable ! »

Évidemment, la séquence bouleversante a tourné partout, des journaux les plus sérieux aux plus people. C’est l’avantage de l’émotion : ça touche. Il faut juste ne pas renouveler le truc trop souvent.

 

 

Le même Corbière qui montre un cœur de pigeon pour les petits salariés en détresse – et possiblement électeurs de Mélenchon – avait récemment déversé sa hargne et sa grogne sur les vilains dissidents en luttant de toutes ses forces contre « l’antisémitisme » :

 

 

Méchant avec les méchants, gentil avec les gentils, ça c’est d’la vraie gauche. En revanche, Alexis a moins chialé sur les victimes lointaines des djihadistes français, pour lesquels il prône le rapatriement en France. Voilà qui va faire plaisir aux Français pauvres et moins pauvres qui vont se les cogner !

 

 

Ne focalisons pas sur le cas Corbière car tous les députés de La France insoumise sont mobilisés actuellement pour faire feu de tout bois contre le libéralisme de Macron, en prenant fait et cause pour ses victimes, les perdants de la croissance molle (1,9% pour 2017).

 

 

Tout ça pour dire que la France insoumise a repris le bâton du Parti communiste en ce qui concerne la défense des petits, des oubliés et des opprimés en France. Un bâton que le FN de Marine Le Pen et ses lieutenants identitaires ont lâché récemment pour se consacrer au Grand Remplacement cher à Ivan Rioufol, l’homme qui a sauvé la vie des candidats de The Voice sur TF1 en les avertissant de la menace Mennel, la très jolie franco-syrienne qui portait probablement une bombe atomique iranienne sous son turban.

Choix respectable de LFi mais là où le PCF jusqu’aux années 80 faisait dans l’anticapitalisme virulent (sauf pour Doumeng le milliardaire rouge), LFi a tout de même appelé à voter pour Macron au second tour de l’élection présidentielle le 7 mai 2017. Alors, LFI, grande gueule et petit courage ?

 

Bornstein n’a pas l’air de craindre tellement le révolutionnaire Quatennens

 

C’est la tache de naissance des mélenchonistes, le truc qui va leur coller à la peau jusqu’à la fin des temps. Le stigmate ineffaçable de la social-traîtrise ! Ils ont beau ne pas croire en Dieu, on tient là un joli cas de péché originel qui surdétermine la communication de ce « nouveau » mouvement politique. À cheval entre le communisme et le macronisme, y a d’la marge pour ceux qui veulent ratisser large !

La politique sociale qui ne piège pas le peuple
ne peut être que nationale,
lire sur Kontre Kulture

 

Garrido-Corbière ou la gauche de théâtre, sur E&R :

 






Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1899595
    Le 12 février à 22:30 par Ifuckcharlie
    Alexis Corbière lutte contre le libéralisme avec des larmes

    Pour pleurer il emploie un truc d’acteur , se souvenir d’une vraie souffrance , mais pour lui c’est facile, il se rappelle qu’il va se retrouver avec Garrido dans son plumard . J’en ai moi même la larme a l’oeil , la nature est trop cruelle .

     

    Répondre à ce message

  • #1899606
    Le 12 février à 22:48 par Jacques
    Alexis Corbière lutte contre le libéralisme avec des larmes

    En voyant ces "opposants" de pacotille qui sont contre le président mais tout contre, il y a de quoi pleurer, c’est vrai !

     

    Répondre à ce message

  • #1899691
    Le 13 février à 02:25 par Peuchèèèère
    Alexis Corbière lutte contre le libéralisme avec des larmes

    A part chialer, et appeler à faire voter Macron,

    ils sont "insoumis" à quoi lui, et sa femme qui bosse chez bolloré ?

     

    Répondre à ce message

  • #1899699
    Le 13 février à 02:50 par James Fortitude
    Alexis Corbière lutte contre le libéralisme avec des larmes

    Bah si Ardisson, on a besoin d’en parler, l’international l’idiot utile au mondialisme capitaliste !

     

    Répondre à ce message

  • #1899736

    Des ministres qui se mettent à chialer comme des madeleines à la télé .Magnifique ! Et dire que ça veut gouverner un pays, c’est dire le niveau . Ça c’est un battant .Je le vois avec une armure à la place de Jeanne d’Arc, on aurait bonne mine .

     

    Répondre à ce message

  • #1899745

    Concernant Carrefour, cette entreprise paie son incapacité à s’adapter. Le plan de restructuration récent c’est le coup de volant pour éviter le mur, la réalité c’est que les grandes surfaces flippent de l’arrivée d’Amazon dans le secteur alimentaire. Qui a encore envie de perdre son temps à la caisse d’un hypermarché quand tu peux tout acheter en deux clics ? Ils sont obsolètes. Il est illusoire de croire que les emplois en grande surface vont se maintenir, Carrefour et les autres grands de l’alimentation ont intéret à se transformer vite sinon les licenciements massifs vont se multiplier et ça suffira pas de pleurer à cause du grand Capital...

     

    Répondre à ce message

  • #1899763
    Le 13 février à 10:02 par Français Catholique
    Alexis Corbière lutte contre le libéralisme avec des larmes

    Par contre pas une larme ou de la compassion pour les Fils de la Terre de France qui laboure nos terres depuis toujours et qui pour un tiers d’entre eux ne vivent même pas avec un RSA !!!
    Cela ne m’étonne guère de la part d’un révolutionnaire , ils ont toujours détesté les paysans car Catholique et Réactionnaire !

     

    Répondre à ce message

  • #1899862
    Le 13 février à 13:24 par Marmiedoise
    Alexis Corbière lutte contre le libéralisme avec des larmes

    Ridicule mais ça n étonnera personne ici !
    Quand on se veut dans la lutte sociale badigeonnée d idéologie quasi révolutionnaire et qu on en vient à la pleurniche... A part donner le change aux nigauds ça démontre juste qu on a pas grand chose à proposer ou à faire !
    Bref la mystification du FDG dans toute sa splendeur !

     

    Répondre à ce message

  • #1900072
    Le 13 février à 19:03 par loubiat
    Alexis Corbière lutte contre le libéralisme avec des larmes

    Faut pas pleurer comme ça , mon gros père ! Respecte toi un peu !

     

    Répondre à ce message

  • #1903423

    Les larmes expriment la joie, la tristesse, la tristesse, la souffrance, la peine, le désespoir, l’impuissance, la tromperie, la jouissance, les mensonges, des émotions, etc... Mais face à la réalité des ouvriers à carrefour ou ailleurs dans les grandes entreprises, est-ce les larmes qui sauveront ces ouvriers ? Si on sait que l’Etat autorise aux grands patrons de faire ce qu’ils veulent au sein de leurs entreprises afin de monter les chiffres d’affaires, alors on vient pas pleurer sur un plateau de télé, on essaie de se manifester au sein du parlement... délocalisation, automatisation, machinisation, réductions, suppression, cddisation (contrat en CDD), smic, répression, oppression, ... tout dans cette société est contre les ouvriers et les petits ménages...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents