Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Alexis Cossette – L’assassinat de Soleimani : une opération diplomatique de Trump ?

L’assassinat de Soleimani est un acte de guerre. Or, Donald Trump n’aurait jamais pris le risque de déclencher la Troisième Guerre mondiale en ordonnant l’assassinat du général iranien. Le président américain n’aurait jamais ouvert une boîte de Pandore sans savoir comment l’Iran allait réagir, qui plus est en pleine période électorale.

 

 

À propos de JFK,
ne manquez pas le documentaire
Israël et le double assassinat des frères Kennedy :

 

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

117 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’étais déjà plus ou mois parvenu à la mème conclusion.
    Cette exécution à la propriété de rassembler les chiites et les sunnites contre l’Amérique alors que justement l’occupation de l’Irak repose en grande parties sur leurs divisions. Cette opération qui aura foutu les jetons au monde entier et rendra l’occupation de l’Irak intenable va mener au désengagement américain en Irak et tout le monde soupirera d’aise. Si je ne me goure pas c’est du très très grand Trump

     

  • Impossible de lire la vidéo à cause d une panne youtube.....


  • L’Iran est inexistant sur le plan militaire : C’est un pays de second ordre que les Ricains pourraient balayer en 15 jours. C’est là une opération hollywoodienne pour faire exister les Iraniens , au delà de leurs propres limites...

     

  • Le pouvoir est bicéphale en Iran. Les Clinton soutiennent un camp et le général assassiné était le bras armé des mondialistes du NOM. C’est pourquoi il a provoqué cette attaque de l’ambassade sur ordre de l’État profond. En le supprimant Trump évite une déflagration car si l’ambassade tombait la guerre deviendrait inévitable

     


    • Les Clinton soutiennent un camp et le général assassiné était le bras armé des mondialistes du NOM.




      C’est exactement l’inverse. Le martyr Qassem Soleimani dirigeait la Force Qods du Corps des Gardiens de la Révolution, principal rival du camp libéral iranien. C’est ce camp libéral, incarné par l’administration Rohani, qui promeut la "normalisation" de l’Iran au sens intégration au NOM et abandon de la résistance contre l’atlanto-sionisme.



      C’est pourquoi il a provoqué cette attaque de l’ambassade sur ordre de l’État profond.




      Qassem Soleimani recevait ses ordres directement du Guide Suprême Ali Khamenei (h), c’est à dire du premier rempart à la capitulation de l’Iran aux injonctions mondialistes (FATF, convention 2030 de l’UNESCO, désarmement, arrêt fu soutien au Hezbollah et au Hamas, soumission à l’hégémonie sioniste en Asie de l’Ouest etc).

      La raison pour laquelle les Irakiens manifestèrent devant le nid d’espions étasunien (soi disat "ambassade") à Baghdad, réside dans le bombardement par l’aviation étasunienne de positions du groupe résistant irakien Kataib Hezbollah quelques jours auparavant.

      Tenter de présenter ce héros de la résistance anti-sioniste comme un traitre, tout cela pour sauver l’honneur de Trump, est plus que tiré par les cheveux, c’est purement délirant.



      En le supprimant Trump évite une déflagration car si l’ambassade tombait la guerre deviendrait inévitable




      En l’assassinant lâchement, Trump vient d’ouvrir une boîte de Pandore qui au contraire va augmenter les risques de guerre de manière exponentielle. Vous comprendrez lorsque la réplique iranienne viendra écraser les intérêts étasuniens. D’ores et déjà, les commandants de Sepah (Pasdarans) ont enjoint les Etasuniens d’accélerer la production de cerceuils pour les G.I.s.


    • En venir à cracher sur un patriote qui a servi militairement son pays pendant des années (d’où sa grande popularité auprès de tous), en l’accusant de servir un pseudo ordre, juste pour excuser un assassinat un peu lâche d’un président américain, il fallait oser...


    • #2356458

      @RK

      "Tenter de présenter ce héros de la résistance anti-sioniste comme un traitre, tout cela pour sauver l’honneur de Trump, est plus que tiré par les cheveux, c’est purement délirant."

      Les gogos adeptes de Q-Anon ont tellement les fils qui se touchent (et pour cause les agissements de Trump ne correspondent en rien avec l’image du soi-disant nationaliste isolationiste que leur ont vendu les mass-medias) qu’ils en sont à inventer tout un tas d’histoires complotistes abracadabrantesques qui n’ont strictement aucune prise avec la réalité du terrain, mais qu’importe du moment que Trump le Golem d’Israël soit innocenté à leurs yeux. C’est juste hallucinant.

      "En l’assassinant lâchement, Trump vient d’ouvrir une boîte de Pandore qui au contraire va augmenter les risques de guerre de manière exponentielle. Vous comprendrez lorsque la réplique iranienne viendra écraser les intérêts étasuniens. D’ores et déjà, les commandants de Sepah (Pasdarans) ont enjoint les Etasuniens d’accélerer la production de cerceuils pour les G.I.s."

      Commentaire de bons sens, en assassinant le général Soleymani et en endossant la responsabilité, Trump fait d’une pierre 2 coups :
      Primo : il fait un pas évident vers une conflagration généralisé au Moyen-Orient car tout le monde musulman chiite(environ 180 millions de personnes) réclame désormais vengeance
      Secundo : en endossant nommément la responsabilité de cet assassinat, Trump dédouane Israël et permet aux sionistes de rester dans l’ombre. Hors nous savons pertinemment que Soleimani était la bête noire d’Israël et que les services de renseignement de l’état hébreux projetait de l’assassiner.


    • #2356533

      "Tenter de présenter ce héros de la résistance anti-sioniste comme un traitre, tout cela pour sauver l’honneur de Trump, est plus que tiré par les cheveux, c’est purement délirant."

      Les gogos adeptes de Q-Anon ont tellement les fils qui se touchent (et pour cause les agissements de Trump ne correspondent en rien avec l’image du soi-disant nationaliste isolationiste que leur ont vendu les mass-medias) qu’ils en sont à inventer tout un tas d’histoires abracadabrantesques qui n’ont strictement aucune prise avec la réalité du terrain, mais qu’importe du moment que Trump le Golem d’Israël soit innocenté à leurs yeux. C’est juste hallucinant.

      "En l’assassinant lâchement, Trump vient d’ouvrir une boîte de Pandore qui au contraire va augmenter les risques de guerre de manière exponentielle. Vous comprendrez lorsque la réplique iranienne viendra écraser les intérêts étasuniens. D’ores et déjà, les commandants de Sepah (Pasdarans) ont enjoint les Etasuniens d’accélerer la production de cerceuils pour les G.I.s."

      Commentaire de bons sens, en assassinant le général Soleymani et en endossant la responsabilité, Trump fait d’une pierre 2 coups :
      Primo : il fait un pas évident vers une conflagration généralisé au Moyen-Orient car tout le monde musulman chiite(environ 180 millions de personnes) réclame désormais vengeance
      Secundo : en endossant nommément la responsabilité de cet assassinat, Trump dédouane Israël et permet aux sionistes de rester dans l’ombre. Hors nous savons pertinemment que Soleimani était la bête noire d’Israël et que les services de renseignement de l’état hébreux projetait de l’assassiner.


    • Il est rafraichissant de lire de critiques de mon commentaire qui ne se basent sur aucune connaissance historique ni géopolitique, mais acerbes tout de même.
      Je prends le temps de vous répondre, j’espère ne pas le perdre aussi.
      Pour votre information, le Guide Suprême Ali Khamenei est un homme de Bush sr. En effet, il était l’homme de paille de Bush pour initier, financer, développer et armer l’Iran pendant la guerre Iran Irak. Afin de détruire les deux pays en une fois en les affaiblissant a mort dans un premier temps afin de pouvoir les envahir plus facilement. Saddam avait été recruté par la CIA et c’est Bush qui lui a ordonné d’attaquer l’Iran puis ensuite le Koweït. Bush a utilisé son homme de paille Adnan kashoggi pour financer Saddam Hussein pendant qu’il organisait le trafic d’armes avec l’Iran victime d’un embargo, avec son autre homme de paille Ali Khamenei. L’Iran ne pouvait pas acheter des armes mais Bush les livrait à Ali Khamenei qui le revendait aux gardiens de la révolution. C’est ainsi qu’Ali Khamenei est devenu milliardaire, aussi riche dit on que kashoggi a l’époque. Votre soi-disant gentil général assassiné par le vilain Trump était en fait l’homme de main d’Ali Khamenei comme le colonel Oliver North était celui de Bush en Irak pour le passage des armes. Tous ces hommes sont des vassaux du NOM que vous le vouliez ou non. Donc s’il y des tensions aujourd’hui avec l’Iran ce n’est pas la faute à Trump qui fait tout pour calmer le jeu, mais aux Bush, Cheney, Rumsfeld et Clinton qui poussent a la guerre avec l’Iran pour détruire l’Iran et Israël. Ces hommes-là se moquent bien d Israël et ne sont pas sionistes, ils sont anti nations et travaillent à la destruction de toutes les nations y compris Israël pour mettre en place leur gouvernance mondiale. C’est aussi la raison pour laquelle Trump soutien Israël, car malgré tous ses vices, Nethanyaou est un nationaliste et donc un allié de Trump dans la région. Une partie du pouvoir en Iran sert le NOM contre les interets de son peuple, comme aux USA, comme en Israel et comme en France.


    • @Culturovore
      Attention mon ami, vous allez en faire saigner du nez plus d’un !
      Vous vous avez tout compris !
      D’ailleurs rappel ou indice pour certains !
      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Alb...
      Voir la lettre du super franc-maçon Albert Pike, sataniste/luciférien auto-proclamé, à Mazzini !
      Pour ceux qui me prendrait pour un taré voir Pizza Gate, l’affaire Epstein, les travelos et transgenres déguisés en démons exposés à des gosses, la sexualisation des gamins, banalisation de la pédophilie, la porno à outrance partout et tout le temps, la GPA/PMA, l’asile psychiatrique LGBTQXYZ etc... !


    • @culturovore

      Tout un chacun peut aligner des affirmations et raisonnements tordus dans l’espoir de rendre crédible une conclusion prédéterminée, mais là vous dépassez tout simplemennt les bornes pour sombrer dans le délire fantasmagorique le plus abouti, tant vos affirmations reposent sur du néant matériel. Invoquer ensuite les "connaissances historiques et géopolitiques", faut le faire.

      Je vous signale d’emblée que vous êtes adressé non seulement à un citoyen iranien, mais de surcroît à quelqu’un qui a consacré la majorité de son temps, sur plusieurs décennies, à l’étude approfondie de la vie politique dans son pays. Donc les balivernes improvisées, ça peut marcher avec le lecteur moyen qui n’a jamais ouvert le moindre livre au sujet de l’Iran, pas avec moi.

      On peut même déceler des contresens sur le plan logique dans votre commentaire. Vous mentionnez d’abord un fait historique avéré, à savoir l’agression de l’Iran par Saddam, avec le feu vert des Etats-Unis, doublé de l’embargo sur les armes contre Téhéran. Avant de suggérer, fallacieusement, que le fait pour l’Iran d’avoir tenté de contourner cet embargo par tous les moyens concevables, serait un indice de la complicité des responsables iraniens avec la CIA. En d’autres termes, selon vous, un patriote iranien au pouvoir se serait abstenu d’en faire autant et aurait ainsi contribué à infléchir le rapport de force encore plus en faveur de Saddam. Absurde.

      Biensûr, vous omettez le point qui invalide vos théories sur l’Iran-Contra, à savoir que les livraisons d’armes à l’Iran n’auraient jamais eu lieu si des sympathisants de la Révolution islamique au Liban n’avaient tenu en otage un nombre conséquent de ressortissants étasuniens et européens, obligeant ainsi Reagan - et non Bush senior, à prendre la décision de négocier leur libération contre ces mêmes livraisons d’armes.

      Quantité somme toute insignifiante d’armes qui non seulement n’eut que peu d’impact sur l’évolution du conflit, mais qui du reste, n’était point fournie à Sepah (Gardiens de la Révolution), mais à l’armée régulière, puisqu’il s’agissait de 5000 missiles TOW anti-chars et de 16 missiles anti-aériens Hawk.

      Ensuite, partagez donc vos sources sur l’implication supposée d’Ali Khamenei (h) dans cette affaire, qu’on rigole. Du marchand d’armes Ghorbanifar aux politiques Rafsandjani et Rohani (rivaux notoires de seyyed Khamenei (h)), les noms évoqués dans les documents disponibles sont tout autres.

      (à suivre)


    • (suite)

      Autre contresens : la guerre Iran-Irak aurait été conçue dans le but de préparer le terrain à l’invasion des deux Etats en les affaiblissant. La réalité historique contredit pleinement cette affirmation. Car tout connaisseur du dossier sait pertinemment que l’Irak de Saddam, surarmé par les deux blocs occidental et soviétique, acheva la guerre avec un arsenal militaire autrement plus important qu’il ne la débuta (environ 800 chasseurs ou avions militaires, des milliers de chars, des centaines de missiles balistiques, une industrie d’armement embryonnaire, un stock important d’armes chimiques). L’affaiblissement réel de l’Irak ne survint qu’après la guerre de 1990-1991 consécutive à l’invasion du Koweït, et du régime de sanctions qui s’ensuivit et qui dura jusqu’en 2003. Quant à l’Iran, non moins de 32 ans (presque) se sont écoulés depuis la fin de la guerre imposée Iran-Irak, années durant lesquelles l’Iran a su bâtir une industrie de la défense très étendue et se développer considérablement à tous les niveaux. Si les Etats-Unis entendaient envahir l’Iran à son point le plus faible, ils l’auraient donc fait soit directement en 1979-1980, tirant profit du chaos post-révolutionnaire et de l’effondrement de l’armée héritée du temps du chah, totalement dépendante des approvisionnements extérieurs, soit dans les quelques années qui suivirent la fin de la guerre Iran-Irak, mais n’auraient certainement pas attendu le jour présent, où l’Iran est au sommet de sa puissance sur une période historique de plus de 300 ans (à l’exception, certes, du bref règne de Nader Chah Afchar).

      Quant à la prétendue "fortune" du Guide Suprême, ne me faites pas rire. En général, les Kashoggi et consorts ne planquent pas leurs avoirs quelque part pour mener une vie quasiment ascétique dans une résidence des plus simples située en plein quartier populaire, car tel est le mode de vie de seyyed Khamenei (h) comme chacun d’un tant soit peu honnête en Iran le sait. Inutile de s’enquérir d’éventuelles sources premières étayant votre affirmation : il s’agira soit des fables inventées de toutes pièces par le réalisateur libéral et mondialiste Mohsen Makhmalbaf, en exil depuis l’échec de la révolution colorée sorosienne et anti-khaméneiste de 2009, soit du très mondialiste Reuters, qui confond - à dessein, biensûr - désignation des responsables des diverses fondations pieuses et propriété privée (comme si les avoirs de la BdF appartenaient au Président de la République).

      (à suivre)


    • (suite et fin)

      Revenons sur le Guide Suprême : outre l’accusation burlesque selon laquelle seyyed Khamenei (h) aurait personnellement "revendu des armes" à Sepah, accusation dénuée de toute trace d’indice empirique, il s’avère que ce dernier, depuis sa nomination comme Guide, n’a cesse de contrecarrer et d’opposer son véto à toute tentative de "normalisation" mondialiste de son pays (souhaitée, a contrario, par ses rivaux au sein des courants libéral et modéré de l’échiquier politique iranien) : opposition à l’adoption du programme 2030 de l’Unesco et aux autres sources de dégénescence sociétale, opposition à l’adhésion aux règles du FATF, refus des emprunts à la Banque mondiale et au FMI, refus du financement de l’économie par la dette, refus de la privatisation de la Banque centrale, insistance constante sur l’auto-suffisance industrielle et agricole (que seyyed Khamenei (h) résume sous le concept d’économie de résistance), insistance sur la nécessité de réduire toujours plus la dépendance aux exports de brut, et j’en passe... Bref, le programme patriotique, traditionnaliste et anti-mondialiste dans toute sa splendeur.

      Ensuite, comme explicité ailleurs, la "négociation" que Trump et son ministre des affaires étrangères - au passage ex-patron de la CIA, proposent à l’Iran, n’est autre chose qu’un diktat de capitulation, un désarmement en bonne et due forme : pas de missiles, plus d’alliés militaires dans la région, plus d’enrichissement d’uranium. Soit pour le coup, une réelle préparation du terrain pour l’invasion ou la "syrianisation" de l’Iran.

      Quant au sionisme, il n’aurait rien à voir avec mondialisme, et les sionistes (tant qu’ils sont de droite radicale) n’appellent de leurs voeux autre chose que la paix dans le monde, l’intégrité des nations et le salut des peuples ? Je ne pense pas être tenu d’expliquer à quiconque ici en quoi le sionisme de manière générale se situe au coeur du projet mondialiste.

      Rappelons simplement que Nétanyahou en personne poussait Bush jr. à envahir l’Irak tout comme il pousse depuis des années au conflit contre l’Iran :
      https://www.francetvinfo.fr/replay-...

      Ces discours, sans doute, se sont déroulés dans un univers parallèle interdit d’accès à tous ceux dotés de connaisssances !

      PS : Votre point de départ ne tient pas plus, car l’ambassade US a été évacuée par les manifestants avant que Trump ne fasse assassiner Soleimani.


    • Culturovore à tout compris ! L’état profond us veut détruire Israël ! Celle-là c’est la meilleure de l’année, mais je sais pas ce que tu as consommé au réveillon...


    • @ RK

      Vos divagations savantes n’engagent que vous.
      Vous prétendez avoir étudié la géopolitique irakienne mais ne sortez pas de Wikipédia.
      Moi je vais vous faire sortir une dernière fois de la route en espérant que vous voyez la lumière.
      Vous confondez Reagan et la prise d’otage de l’ambassade en Iran avec la guerre Iran Irak.
      Sachez que les deux évènements ne sont pas lies. Cette guerre a été créée de toute pièce pour le NOM, pour les pétroliers, pour le complexe militaro industriel avec la complicité d’une partie du pouvoir iranien qui s’est enrichi sur le dos des morts, dont Ali Khamenei.
      D’abord Reagan n’était qu’un pantin et je vois que je vous l’apprends. Tout le monde sait que Bush alors directeur de la CIA était aux commandes.
      Ensuite vous oubliez « October Surprise », manigance montée de toute pièce en vue des élections par Reagan et Bush, avec l’Iran contra, qui impliquait North et Ali Khamenei.
      Que vous défendiez votre gourou Ali Khamenei c’est votre droit, mais le faire passer pour un pauvre alors que même Forbes a estime sa fortune a possiblement 95 milliards de dollars, vous frisez le ridicule. Cette fortune amassée lors de la guerre Iran Irak avec le trafic d’armes, renseignez-vous avant d’informer comme BFM TV.
      Si Bush a donné ordre à Saddam d’attaquer le Koweït apprenez que c’est pour justifier la destruction de l’Irak par une guerre internationale. Ils ont fait le même coup avec le 11 septembre, coalition mondiale pour financer leur guerre, celle des pétroliers au frais des contribuables européens. Même le général Wesley Clark, pourtant mondialiste convaincu la reconnu, destruction programmée du MO et du PO depuis les années 80.


    • (SUITE)

      Arrêtez de faire le savant en faisant des copies colles de jolis mots et informez-vous et analysez.
      Enfin beaucoup de gens confondent encore, comme vous, sionisme et NOM. Les deux s’abreuvent au même pot mais cachent des réalités différentes. Le deep state se fou bien des intérêts du peuple israélien, ce qui l’intéresse c’est la gouvernance mondiale et la nation israélienne devra disparaitre comme les autres. C’est pourquoi, et je vous l’apprends, Soros est autant ennemi de Netanyahou que de Trump. Vous confondez sionisme, qui est fondamentalement le retour des tribus en Palestine et élites juives mondialisées financières lucifériennes qui depuis bien longtemps n’ont de juifs que leurs noms. Lisez donc Wikileaks au lieu de Wikipédia, ils en parlent. Les mails de l’Agence Strafor qui est l’Agence d’information pour la CIA et la NSA l’expliquent clairement, ces gens-là ne sont ni sionistes, ni plus juifs. Ce sont des mondialistes dévoués a Baphomet. Vous avez encore beaucoup a apprendre avant de donner des leçons.


    • @ Pierre Loup

      Mon cher, nous sommes totalement en phase. Je vous invite aussi a lire wikileaks tout s’y trouve, dans les mails de Clinton, Podesta, de l’Agence Stratfor…


    • @culturovore,

      A partir du moment où vous ne parvenez pas à lire correctement ce qu’on vous soumet, il n’est pas étonnant que vous preniez une réponse pleinement valable pour du "Wikipédia" (des affabulations, comme les votres, peuvent d’ailleurs ne pas correspondre à ce qui écrit sur Wikipédia, elles n’en demeurent pas moins des affabulations) : je n’ai jamais revendiqué d’expertise en géopolitique irakienne, mais bien sur les questions relatives à l’Iran, sur lesquelles, en tant qu’Iranien et spécialiste formé du sujet, mes connaissances dépassent les votres.

      Rien dans ma réponse ne suggère une quelconque confusion entre les affaires de l’ambassade et de l’Iran-Contra. Mais vous tombez, à nouveau, très vite dans le contresens logique : ainsi Reagan aurait bel et bien été aux commandes en 1979-1980, pour cesser de l’être au milieu des années 1980...

      Puis vient l’inévitable erreur factuelle grossière, qui traduit votre manque de connaissances historiques élémentaires :



      Tout le monde sait que Bush alors directeur de la CIA était aux commandes.



      Tout le monde - sauf vous, sait que George Bush n’était pas directeur de la CIA à cette époque ! Cela faisait même huit ans qu’il n’occupait plus le poste, puisqu’il a exercé ce mandat de 1976 à 1977. La décision d’échanger les otages étasuniens et européens détenus au Liban, contre un marché mineur de vente d’armes a été le fait de Reagan, point barre.

      Secundo, personne ne peut s’enrichir autant avec les commissions sur la vente de 5000 missiles TOW et de 16 missiles Hawk, qui ne représentent pas grand chose en terme de valeur. Alors vos élucubrations sur les élites iraniennes qui se seraient terriblement enrichies sur le dos de nos martyrs, prières de les remballer.

      Je vous ai demandé vos sources pour l’accusation contre seyyed Khamenei (h) à propos de supposées "fournitures d’armes massives à Sepah" qu’il aurait entreprises à titre personnel, et je constate, comme on devait s’y attendre, votre incapacité absolue à en fournir.

      En lieu et place d’une réponse, vous vous contentez de répéter la même chose sans preuve, puis d’y ajouter l’affaire des otages, que vous m’accusiez, quelques lignes auparavant, de confondre avec Iran-Contra. Bonjour la cohérence ! Quant à cette affaire du "October Surprise", il ne s’agissait nullement pour l’Iran de favoriser Reagan à l’élection, mais de punir le président en fonctions, Jimmy Carter, pour son refus d’extrader le chah !

      (à suivre)


    • (suite)

      D’ailleurs, vous parlez comme si Carter, lui, n’était pas lié ou dépendant tout autant que Reagan à l’Etat profond US. Par conséquent, que l’Iran ait choisi de détenir les espions arrêtés à l’ancienne ambassade aussi longtemps que nécessaire pour s’assurer que Carter perdrait l’élection, n’est pas en soi une raison permettant d’affirmer qu’il y aurait une connivence entre les dirigeants iraniens et l’Etat profond US ! Comme dit, il s’agissait d’infliger une gifle à Carter pour son refus obstiné d’extrader le chah vers l’Iran, raison première pour laquelle les espions ne furent pas relâchés rapidement dès le départ. Vous faites du faux syllogisme, typique des discours qui, par le biais de construits rhétoriques, s’efforcent de discréditer l’Iran islamique et son parcours résistant sans faille.



      mais le faire passer pour un pauvre alors que même Forbes a estime sa fortune a possiblement 95 milliards de
      dollars, vous frisez le ridicule. Cette fortune amassée lors de la guerre Iran Irak avec le trafic d’armes, renseignez-vous avant d’informer comme BFM TV.




      Ce qui frise le ridicule, c’est le contresens colossal dans votre affirmation, qui commence par présenter Forbes, organe de presse de l’oligarchie mondialiste par excellence, comme une référence apparemment au-dessus de tout soupçon, et dans le même souffle, raille contre BFM TV.

      Ensuite, on se demande si c’est moi ou plutôt vous qui informez comme BFM TV : pour la troisième fois, quid de vos sources, de vos preuves à propos de l’implication supposée de seyyed Khamenei (h) dans l’Iran-Contra, sans même parler de l’accusation risible qu’il aurait touché des milliards de commissions ou qu’il aurait "revendu des armes" à Sepah ? Je sais, les "preuves" n’existent que dans votre esprit décidément égaré sur ces questions.

      Quant à Forbes, voici le fameux classement de Forbes, où diable y voyez vous notre Guide Ali Khamenei (h) ? :

      https://www.forbes.com/billionaires... ;

      Pour ceux qui ont le courage de dérouler la liste entière des 2057 milliardaires du monde selon Forbes, seyyed Khamenei (h) n’y figure même pas, tout court !

      Et ’culturovore’ de balancer des chiffres absurdissimes et coplètement imaginaires comme "95 milliards de dollars" (c’est à dire l’équivalent de la deuxième fortune mondiale, celle de Bill Gates)... Triste.

      Merci de cesser de désinformer de façon aussi ostensible, les lecteurs d’E&R méritent bien mieux que ça.

      (à suivre)


    • (suite)



      Si Bush a donné ordre à Saddam d’attaquer le Koweït apprenez que c’est pour justifier la destruction de l’Irak par une guerre internationale. Ils ont fait le même coup avec le 11 septembre, coalition mondiale pour financer leur guerre, celle des pétroliers au frais des contribuables européens. Même le général Wesley Clark, pourtant mondialiste convaincu la reconnu, destruction programmée du MO et du PO depuis les années 80.




      Oui, en effet, mais je ne vois pas ce que tout ceci vient faire dans cette discussion, ni le rapport avec ma réponse précédente.

      Me voilà donc obligé de répéter :

      - Evidemment que la guerre Iran-Irak, imposée à l’Iran par l’invasion de Saddam en septembre 1980, était destinée à causer des dommages aux deux pays en même temps, et aussi et surtout, à endiguer la Révolution islamique triomphante partie d’Iran. Mais, ce fait ne prouve nullement que les dirigeants iraniens feraient partie du complot mondialiste ou seraient des "hommes de pailles" de l’oligarchie mondialoiste étasunienne. Même l’affaire Iran-Contra n’est pas de nature à prouver cela. L’Iran avait été agressé et placé sous embargo pour ne pas pouvoir s’approvisionner en armes ; il fallait donc, à un moment, tenter de contourner cet embargo, ce qui fut réalisé en forçant les Etats-Unis, par la détention de ressortissants étasuniens et européens au Liban, à autoriser la vente clandestine d’au moins une petite quantité d’armes légères. En quoi est-ce que cela "démontrerait" une prétendue "soumission" des responsables iraniens impliqués (dont seyyed Khamenei (h) ne fait même pas partie, pour commencer) à l’oligarchie mondialiste ? C’est tout le contraire, agir ainsi reflète une posture patriotique.

      - Votre postulat selon lequel la guerre Iran-Irak aurait été l’événement qui plus tard aura permis l’invasion de ces deux pays en les affaiblissant est chronologiquement erroné. Pour ce qui est de l’Irak, c’est la guerre de 1991 et les sanctions consécutives qui ont joué ce rôle de préparation du terrain pour l’invasion, et pour l’Iran, ce sont les sanctions actuelles, les tentatives de déstabilisations et les "pressions maximales" de Trump qui sont chargées d’affaiblir le pays à tel point que l’invasion devienne possible. Dans les deux cas, ce n’est donc pas, contrairement à votre affirmation, la guerre Iran-Irak qui remplit cette fonction là.

      Ce n’est pourtant pas si compliqué à voir ni à comprendre.

      (à suivre)


    • (suite et fin)



      faire le savant en faisant des copies colles de jolis mots et informez-vous




      Zéro "copié collé" dans mes écrits. Mais merci du compliment, je ne croyais pas mes aptitudes littéraires françaises aussi ravissantes que cela.



      sionisme et NOM




      Je ne confonds rien du tout. Je constate simplement votre tentative non seulement de dédouaner le sionisme, mais même de nier le rôle de Nétanyahou dans l’incitation des US aux diverses guerres illégales menées ou déclenchées depuis le 11 septembre, que ce soit contre l’Irak ou aujourd’hui contre l’Iran. Cela devrait suffire à ouvrir les yeux aux lecteurs d’E&R sur vos accusations contre le leadership iranien, maintenant que l’Iran est menacé, c’est tout ce que j’affirme.



      deep state se fou bien des intérêts du peuple israélien, ce qui l’intéresse c’est la gouvernance mondiale et la nation israélienne devra disparaitre ( ... ) je vous l’apprends, Soros est autant ennemi




      Désolé de vous décevoir, mais vous ne m’apprenez rien, je crois même savoir que Soros est interdit de séjour en "Israël", si je ne m’abuse.

      Mais cela ne change rien aux faits que :

      - Soros est surtout ennemi de Khamenei (h), qu’il a tenté de renverser par une révolution colorée en 2009.

      - Le mondialisme de Soros, de son propre aveu, puise dans une lecture laïcisée et dévoyée du messianisme juif, ce même messianisme qu’on trouve, dans une version différente, dans les matrices idéologiques du sionisme et du régime "israélien". Pour Soros, il est impensable que d’autres acteurs que des élites juives libérales jouent un rôle d’avant-garde dans la marche vers l’uniformisation planétaire, pour les dirigeants d’"Israël", il est impensable que cet Etat illégitime ne soit expansionniste et n’occupe le sommet de la pyramide dans la hiérarchie mondiale des nations.

      - Nétanyahou, que vous avez présenté comme un simple patriote opposé à la guerre de conquête, qui ne s’occuperait que de ses affaires et n’aurait joué aucun rôle dans la destruction des Etats-nations du Proche Orient, est au contraire un réel fauteur de conflits, qui occupe une place prépondérante dans l’entreprise du lobbying belliciste visant à pousser le régime US aux politiques belliqueuses qu’on connaît, que ce soit en 2003 contre l’Irak, et en aujourd’hui contre l’Iran. Mais ça, les lecteurs d’E&R sont censés le savoir.

      "Israël" pousse Trump à détruire la nation iranienne conformément au projet mondialiste, et Trump oblige.


    • @ RK

      Quand je vous lis, je n’apprends rien de plus que la bouillie servie par les médias depuis 40 ans. Vous passez d’un poncif a l’autre et comme vous n’analysez pas et êtes mal informe vous êtes certain de votre bon droit. Cela frise la naïveté.
      Quand on ne sait pas ce que cache le NOM et qui se trouve derrière on perd son temps et on le fait aussi perdre aux autres.
      Bush après Ford et Carter mène la danse et Reagan bien que dans son camp ne prenait aucune décision sans le consulter, de mem que Rumsfeld ou Cheney, Clinton ou Obama qui font tous partie de la même bande mafieuse. Je vous ai expliqué qu’Octobre Surprise était une manœuvre politique. Les hommes d’influence n’ont pas besoin d’être au pouvoir pour diriger. Forbes c’est plus qu’un magazine. Je ne vous ai pas dit que Khamenei était dans leur magazine, mais que son directeur lors dune interview disait qu’il y a des noms qui devraient y figurer et pronostiquait que Khamenei pouvait presque être l’homme le plus riche du monde. Certes Forbes est un organisme mondialiste, mais tout le monde sait que Khamenei est la personne la plus riche en Iran.
      Je vous ai explique que la guerre Iran Irak était planifiée et organisée par le deep state. Pour que charybde et Sylla se détruisent ils ont été financés par le deep state au travers d’hommes de paille. Vous êtes assez naïf pour croire que c’est une poignée d’otages qui vont peser sur le choix de livrer des armes a l’Iran, pour une guerre qui a été planifiée une décennie plus tôt. Je vous laisse a vos illusions. Vous confondez politique, propagande et motivations inavouées. Vous croyez ce que vous disent les médias, laissons cela comme ça. Vous confondez sionisme et NOM et nationalisme.
      Nétanyahou est un sioniste nationaliste.
      Soros un mondialiste qui se fou bien du sionisme et qui combat le nationalisme
      Vous ne comprenez rien et confondez tout. Évidemment que Nétanyahou pousse a la guerre avec les ennemis d’Israël, puisque je vous explique que sionisme et mondialisme mangent au même pot !


    • (SUITE)

      Mais Nétanyahou s’oppose au NOM comme Trump.
      Trump ne veut pas la guerre avec l’Iran, Nétanyahou la voudrait mais me laura pas car Poutine rejoint Trump
      Enfin le sionisme n’est pas au cœur du mondialisme, c’est son compagnon de route par nécessité. Maintenant il faut comprendre que parmi les mondialistes du Nom il y a autant de néo conservateurs juifs que de chrétiens. Mais leur finalité n’est pas Israël, l’avez-vous compris maintenant ? Au lieu de vous pencher sur vos ouvrages de géopolitiques ecrits par des propagandistes vous feriez mieux de lire Wikileaks.


  • J’écoute Alexis depuis longtemps, ses analyses sont pointues, ce type est extra et son accent succulent.
    Il fait partie des nombreuses perles qui émergent sur internet.
    Le peuple est bourré de talents.
    Cette vraie élite dont le monde a tant besoin.

     

    • Très juste. Dire que les médias sont devenus tellement insipides et menteurs et que pour s’informer on doive se débrouiller, quelle époque !


    • Moi aussi je l’écoute et trouve plaisant de suivre son univers alternatif où Trump est le sauveur du monde, néanmoins je me pose la question, est-ce que cette méthode de "réinformation" où tout ce qui se passe est réinterprété vis-à-vis de ce postulat pourrait fonctionner avec par exemple Macron ou n’importe qui d’autre... C’est vrai qu’on reste bloqué sur l’élection inattendue du candidat détesté des médias et de l’élimination de la chouchou (chose impensable en France, merci les bonnes retraites qui font que nos anciens vont assez bien et embrassent la pensée dominante...), mais de là à se montrer sceptique sur chaque annonce de mort ou de décision qui écorne l’idéal qu’on se fait... Bon, je ne sais pas, il faudra le recul historique, c’est pas fini.

      Une chose est sûre, pour une fois c’était une frappe "chirurgicale", sans gros massacre de civils à la clé avec intention terrorisante.


    • Le même univers alternatif que Poutine ?
      _ :-)


  • Trump , l’intelligence militaire américaine et Q anon sont à un niveau de stratégie si haut que l’état profond US ( conservateur à la double nationalité usa/israélienne ,média,CIA ) n’arrive pas à déjouer les coups d’avance que Trump a pour le moment . c’est d’une subtilité incroyable à suivre . Merci Radio QUEBEC et E&R pour le relais .


  • C’est normal si on ne retrouve qu’une seule vidéo de Julian Assange dénonçant les complots américain contre la Syrie ?


  • Voilà une analyse de l’événement qui semble très juste.
    Tout se tient, je ne vois pas de faille au raisonnement. Et vous ?
    [ à part de ça, il se passe aussi un événement "diplomatique" en Libye ! ]

     

    • Prêter à Trump la posture selon laquelle il "...n’aurait jamais ouvert une boîte de Pandore sans savoir comment l’Iran allait réagir, qui plus est en pleine période électorale." relève de la conjecture, ou du préssupposé, plutôt que de l’argument.

      Cette conjecture appelle également à analyser l’opinion publique américaine différement, selon le titualire de la présidence, puisqu’on l’entend de la part de commentateurs qui prédisaient une escalade militaire mondiale si H. Clinton avait gagné les présidentielles (contre l’Iran en particulier), alors qu’elle aussi aurait cherché à se faire réélire quelques années plus tard. Pour ces commentateurs, l’argument de "l’escalade militaire comme ingrédient de défaite électorale" collerait au cul de Trump, mais n’aurait pas collé à celui de Clinton.

      Trump agit souvent en "joueur de poker", comme le font souvent les négociateurs (et les hommes d’affaires), et il n’est pas à exclure qu’il ait tous simplement considéré que sa réélection valait bien, pour les américains, le risque d’une guerre éventuelle contre l’Iran. Un dicton souvent cité veut qu’en politique américaine "Tout soit affaire domestique", ce qui signifie que des décisions de politique extérieure aux conséquences planétaires pourrait être décidées à l’aune du court-termisme, et faire l’objet de monnaie d’échanges dans des enjeux électoraux intérieurs les plus futiles. La politique aux USA, c’est ça !

      Les férus d’histoire observerons que la dynamique à l’oeuvre actuellement aux USA ressemble
      à celle qui sévissait lors de la guerre du Vietnam, lorsque Lyndon Johnson se faisait balloter par ses généraux et les politiciens pro-guerre, qui cherchaient à obtenir ce qu’ils voulaient en menaçant de le faire passer pour un faible auprès de l’opinion publique américaine.


  • Cossette suppose que les US et les actions des États seraient toujours « rationnels »... comme si Stalingrad avait été un chef-d’oeuvre de rationnalité... il suppose aussi que leurs actes devraient avoir de la « proportion »... et de la « mesure »... comme à Hirshima, Nagasaki ou Dresde...

    « Les États » et Trump seraient rationnels par définition mais « l’État » sous Kennedy et « l’État profond » ne le seraient pas ?

    Il n’y a pas plus simple que d’envoyer des terroristes assassiner un ambassadeur ? Genre le rappeler et le nommer ailleurs après une promotion ? Cossette est délirant...

    Trump a plus sérieux que son égo à satisfaire... suivez mon regard... (le lobby guadeloupéen).

    J’ai l’impression que Cossette décrit plus ses aspirations que la réalité.

     

  • Merci E&R de faire le lien avec A.Cossette.
    Ses analyses sont souvent très pertinentes, souvent validées par les faits, même s’il avoue pouvoir se tromper.
    De l’info qui te rend plus intelligent.
    On est en famille.


  • Je crois qu’il se mélange les pinceaux . Le général assassiné en Syrie c’était Hossein Hamedani et c’était en 2015.
    Bon ils se ressemblent un peu les deux généraux Iraniens mais dans le doute ,il vaut mieux toujours attendre que la poussiere retombe.

     

  • Désolé cher ami, mais nous ne saurions souscrire à l’analyse proposée.

    La question n’est pas de savoir si Trump est rationnel ou non, mais de savoir s’il a fait le bon calcul en supposant que l’Iran se laissera intimider jusqu’à la capitulation, d’abord par des sanctions qui, de l’aveu de son ministre des affaires étrangères, sont bel et bien conçues pour affamer les Iraniens pour qu’ils se soulèvent contre la République islamique, et maintenant, par des agressions militaires directes contre ses dirigeants et ses alliés en Irak.

    Ensuite, l’intervenant évoque la volonté de Trump de négocier, mais dans quel but, exactement ? Trump désignait l’accord sur le nucléaire conclu sous Obama comme "très mauvais" du point de vue étasunien, c’est donc qu’il entend parvenir à un nouvel accord encore plus désavantageux pour l’Iran (déjà que les patriotes iraniens rejetaient le précédent). Et ce non seulement sur le plan nucléaire (interdiction de toute activité d’enrichissement d’uranium, même pacifique, sur le sol iranien, etc - éléments évoqués par Trump lui-même), mais aussi à d’autres niveaux, dans le cadre d’un élargissement de l’accord à la politique régionale (obligation faite à l’Iran de cesser tout soutien, en particulier militaire, à ses alliés libanais, irakiens, syrien et yéménites), et au domaine de la défence (volonté de limiter l’arsenal balistique iranien, pierre angulaire des capacités d’auto-défense iraniennes en cas de guerre), ces dernières demandes ayant été clairement énumérées par Mike Pompeo.

    Donc, il n’y a pas photo, ce que Trump recherche dans toute "négociation", c’est un accord qui signifierait en pratique la capitulation pure et simple de l’Iran, et surtout, la suppression de ses deux principaux atouts défensifs : les missiles et les groupes armés alliés dans la région. En d’autres termes, on demande à l’Iran ce qu’on demandait jadis à Khadafi et qu’on imposait à Saddam.

    Tous les lecteurs de ce site conviendraient certainement pour reconnaître que cela serait suivi, au bout de quelques années, d’une "syrianisation" ou d’une "libyanisation" d’un Iran alors complètement désarmé et à la merci de l’axe atlanto-sioniste, fut-ce sous la présidence de celui qui va inévitablement succéder à Trump. Et les Iraniens ont appris, non seulement à travers les précédents libyen et irakien, mais aussi grâce à Trump et sa sortie de l’accord sur le nucléaire, que les accords conclus avec les Etats-Unis ne survivent jamais les présidences à venir.


  • Les iraniens devraient menacer... Israël de représailles !
    Parce qu’Israël est derrière toutes les pressions pour une guerre contre l’Iran.
    Parce que les Etats-Unis sont hors de portée et qu’Israël est tout près...
    Il faut avoir les menaces à la hauteur de ses possibilités ou bien cela devient un aveu de faiblesse.


  • Mouais,mouais,mouais...
    Résumons :
    - "on l’a tué pour éviter la 3ème guerre mondiale.." bien,bien,bien,(sous-entendu l’Iran allait la déclencher)
    — c’était un agent du NOM:super !
    - "il n’y avait pas de raison valable pour le tuer",sauf peut-être s’il avait été le principal opposant à Daesch sur le terrain...
    - Trump envoie 3000 soldats..on verra bien ;
    - "l’Iran sous sanction depuis des lustres,prêt à entamer des pourparlers avec Israël"..qui veut le détruire depuis belle lurette...
    - "la pire affaire en année électorale.."pas sûr justement ;
    - bref un complot dans le complot:c’est une histoire qui plaît aux complotistes !
    - comme toujours,il y a tant d’interprétations possibles dans ces cas là ;
    - on aurait voulu forcer la main à Trump..qui ne peut plus faire autrement que d’en endosser la responsabilité ;
    - il aurait pu avoir voulu se venger du ou des drones abattus,de l’ambassade attaquée ou tout simplement vouloir mettre le holà et rappeler que l’Amérique est encore là et bien forte quand elle le veut.. ;
    - bref la vérité existe quelque part,des services de plusieurs pays doivent avoir leurs petites idées..
    - perso,au vu des discours de Soleimani,j’ai eu l’intuition qu’il allait se faire descendre il y a plusieurs semaines déjà..alors à qui profite le crime...

     

  • Sur ce coup là je suis pas trop d’accord avec Radio Quebec, déjà je ne vois pas avec qui dans le pouvoir iranien Trump aurait pu monter un truc pareil ! Khamenei ? Qui le haït ! Rohani, le vendu aux démocrates ? Les gardiens de la révolution contre l’un de leurs meilleurs éléments ? Ça tiens pas la route !
    Je crois vraiment que Trump à simplement rétablit le rapport de force avec l’Iran et au final à non seulement refroidit/calmer ceux qui continuaient les opérations anti-américaine au moyen-orient(Afghanistan, Iraq etc..) mais en plus va finalement forcer les autres à enfin négocier, ce qu’il souhaite depuis le début de son investiture lorsqu’il à déchiré l’accord d’Obama et tendu la main aux iraniens, une main que les iraniens ont toujours rejetés !
    À un moment donné il faut se mettre à la place de Trump et son administration, vous offrez de négocier, les iraniens refusent + ils continuent leurs actions/opérations nuisibles pour vous dans la région, vous leur re-proposés à plusieurs reprises de négocier, ils continuent de refuser, au final cette situation s’éternise(pendant 2-3 ans), désolée mais on appel cela du foutage de gueule et la Trump vient de mettre un terme à ce foutage de gueule !
    Moi je suis persuadé à 100% qu’il n’y aura pas de guerre, Trump n’en veut pas, Poutine non plus d’ailleurs, et son coup était parfaitement calculé c’est évident !

     

    • @pierre loup
      Je partage en partie vos conclusions mais votre raisonnement sur la logique de "demande de négotiation" de Trump ne tient pas debout ! Apparemment vous ne connaissez rien sur les valeurs du peuple perse, ils ne peuvent pas négocier sous un embargo total ... Les Usrahell sont les ennemis de l’Iran depuis bien longtemps ... les sionistes ont tout fait pour faire emprise sur Trump et ont finalement réussi à le mettre en confrontation directe avec l’Iran.
      Rappelons ce qu’a fait ce Trump :
      - il a validé Jérusalem comme capitale de l’état sioniste sous demande de Sheldon adelson
      - il a invalidé les accords du nucléaire avec l’Iran sous demande de netanyahu
      - il a reconnu le Golan occupé comme propriété d’Israël
      - il a appliqué les plus dures sanctions de l’histoire contre l’Iran
      - il a assassiné deux grands chefs de la résistance iranienne et irakienne sous demande des faucons sionistes et de netanyahu. Les iraniens ne sont pas dupes et donc ne peuvent pas faire confiance à aucun accord hypothétique avec les américains ...

      l’Iran n’a pas encore dit son dernier mot mais ce qui est sûr, c’est que les américains vont surement le payer très cher et sur tous les continents , l’histoire est là pour nous le rappeler ...


    • En quoi ça ne tiens pas debout ? Moi je ne vous ait pas parlé du point de vue iranien, mais de celui de Trump et son administration ! Que les iraniens est une tradition X de négocier machin, en face ils en n’ont rien à foutre, c’est eux qui ont le gros bout du bâton !
      C’est comme lorsque la Chine va négocier des ententes d’investissements et commerciales avec un pays africain, c’est la Chine qui à le gros bout du bâton, voir la totalité du bâton donc c’est elle qui impose ces conditions et en face ils ont pas grand chose à dire mit à part accepter ou refuser !


    • Pierre loup , tu te plantes, on négocie en fonction des capacités de l’adversaire. il est stupide de penser que les iraniens refusent de négocier, ils le font mais refusent juste de se faire baiser.
      Ils avaient accepté un accord plutôt bancal pour eux mais Trump l’a fait sauter. De quel camp vient le refus de tenir ses engagements après une négociation fort longue ?
      Personnellement j’attends l’analyse de Meyssan, entre autres avant de m’avancer. en tous les cas, il ne faut pas exclure non plus que le pentagone ait pu agir de son propre chef mettant le président devant le fait accompli ; on sait bien que les tweets de Trump ont des degrés de compréhension toujours ardus


  • Il s’avère que si les Iraniens ripostent, c’est tout le stock de la maison Pampers qui va etre réquisitionné par qui vous savez. C’est pas l’intérêt du petit coq de jouer au dindon de la farce, vu qu’il est au centre du poulailler et qu’il pourrait rôtir.
    Ceci dit je suis Alexis Cossette depuis des mois et pour l’instant il a tout bon. Continue mon garçon.


  • certains disent que le general etant tres popualire aurait voulu se presenter aux elections presidentielles de 2021 et que ca arrangerait rohani qu’il disparaisse. Difficile a dire. Faut voir comment les choses vont evoluer.

    la chose importante pour moi reste la guerre contre l’iran ou non. C’est ma ligne rouge sur laquelle je juge trump et la puissance d’israel. Des interventions ciblees des coups de pute a gauche a droite,normal,c’est le grand jeu,le jeu des trones,l’echelle toussa, mais une guerre type irak sur un faux pretexte,je condamnerai trump la dessus et ca confirmerai pour moi l’hypothese d’un "soft power israelien" qui aurait "le bras long".


  • Je ne sais pas si Qassem Soleimani a été tué ou non dans cette attaque.

    Il y a quelques points que je souhaite soulever :
    1 - Comment le drone savait dans quelle voiture du convoi (au moins 10 ou 15 voitures et 1 seule frappe) se trouvait le Général ? A moins de le repérer à la sortie de l’aéroport, à une grande distance donc, je ne vois pas...
    2 - L’identification du Général a pu être faite grâce à la bague rouge qu’il porte constamment à sa main. Quel intérêt de chercher à l’identifier puisque tous les membres du convoi savaient qu’il était présent et dans quel véhicule ?
    3 - L’aéroport de Bagdad est, je suppose, truffé de caméras. Pourquoi aucunes images du Général dans l’aéroport ou à sa sortie n’ont filtrées ? Quel intérêt à ne pas les montrer alors que l’explosion de la voiture a été transmise aux médias ainsi que le bras du Général.
    4 - Cette décision de frapper le N°2 du régime de la part de Trump semble abérrante. D’autant plus que quelques heures plus tard, il déclare qu’il a un grand respect pour le peuple iranien, qu’il ne veut pas de changement de régime et qu’il est prêt à lever TOUTES les sanctions ? Ca ne tient pas debout...

    Deux informations néanmoins viennent nuancer l’hypothèse que le Général n’a pas été tué :
    1 - Les milices pro-iraniennes, notamment Hachd Al Chaabi, sont prêtes à se venger de la mort des deux leaders iranien et irakien. Comment les empêcher de passer à l’acte et de faire monter de deux ou trois crans la tension si tout ceci n’est que mise en scène ?
    2 - Enfin, information à confirmer : les USA auraient demandés aux iraniens, via l’intermédiaire qu’est l’ambassade de Suisse, d’apporter une riposte "proportionnée"...

    C’est quoi ce cirque ???

     

    • Trump, connu comme instinctif et impulsif, a été manipulé par ses plus proches conseillers sionistes. De plus, obnubilé par faire mieux que Obama ( cf attaque du consulat de Benghazi , execution du consul et plusieurs américains) , il craqué emotionellement devant les images de l’attaque de l’ambassade US de Baghdad et autorisé l’execution de souleimani. Il ignorait la popularité de ce dernier et doit surement regreter amerement sa terrible decision.
      ps : seulement deux voitures dans le convoi , toutes les deux detruites .. Souleiman a malheureusement bien été tué.( voir photo de son corps reconnaissable partielement dechiqueté sur "Hal turner radio show" excellent site pro trump américain. Cosette est completement à coté de la plaque sur ce coup la.


    • @Lone Wolf
      Rarement lu un commentaire aussi débile.. non mais sans déconner j’hallucine !
      Les services de renseignements américains(que Trump contrôle désormais) savent tout de À à Z sur toutes les situations intérieures de tout les pays du monde ! Vous parler comme si Trump, un homme d’affaire redoutable + à la tête de nombreux enfants et petits enfants, une famille gigantesque, était un crétin/imbécile à bas Q.I comme les auditeurs d’Hanouna par exemple.....
      J’en reviens pas de lire un truc aussi attardé !
      L’abrutissement est vraiment catastrophique et ça résume parfaitement l’arnaque de la ”démocratie”, donner le droit de vote et d’opinion à tout le monde aussi abrutit ou débiles soient-ils !


    • @ Pierre loup , Lisez le dernier livre de bob Woodward "fear" sur trump, vous comprendrez peut être mon analyse.


    • @ Lone Wolf

      Woodward ?! Bordel, vous faites exprès ?


    • @Lone Wolf : Trump a "craqué émotionellement devant les images de l’attaque de l’ambassade US de Baghdad" : quinte de rire ventral incontrôlable. Moi qui pensais que vous parliez de Judith Godemiche à la Nuit des César. Et non. Vous parlez bien de Donald Trump et de son petit cœur d’artichaut tout en sucre qui a fondu devant cette atrocité. Une nature si délicate.


  • UN petit problème comme ça ...

    Si M.Cossette a raison, comment les Dirigeants Iraniens qui seraient "EUX" dans le secret de ce coup tordu diplomatique VONT s’y prendre pour ne pas perdre la face par rapport aux attentes légitimes de leur peuple qui Lui, "ATTENDS" avec impatience et non sans raison une réplique au moins proportionnelle de la part du régime qui soit disant passant joue sa crédibilité sur ce coup ?

     

    • Excellente question !
      En fait il est bien évident que les dirigeants iraniens n’ont pas comploté pour demandé à Trump d’éliminer ce général, mais cela ne veut pas dire pour autant que ce dernier n’était pas une épine dans le pied pour le pouvoir iranien. Il y a effectivement des tensions au sein de l’appareil politique iranien, notamment entre la faction des religieux et celle des laïques. Rappelez vous qu’il y a 1 ou 2 ans Ahmadinejad avait eu quelques ennuis avec la justice iranienne ! C’était au moment même où des rumeurs circulaient sur un éventuel retour sur la scène politique d’Ahmadinejad ! Il y a en Iran clairement un antagonisme entre le pouvoir religieux qui ne transige pas sur les principes et le pouvoir séculier plus pragmatique et axé sur les intérêts matériels de la nation. Donc Trump en faisant assassiner Soleimani qui était un électron libre emmerdant a rendu un service à double tranchant au pouvoir séculier iranien ! Car si il a été débarrassé d’un emmerdeur il se retrouve maintenant avec le problème de comment répondre à cet acte inouï ! La faction de Soleimani voudra bien entendu frapper fort...mais le pouvoir séculier pragmatique ne voudra pas entraîner le pays dans un conflit dévastateur ! Mais s’il ne fait rien il passera aux yeux de la population pour des mollassons ! Ceci explique l’étrange message récemment envoyé depuis Washington aux iraniens : "Si vous voulez vous venger faîtes le mais de manière proportionnée." Le sens de ce message c’est que Trump acceptera un acte de représailles "proportionné" qui permettra de sortir de l’embarras le pouvoir séculier...


  • Bon reportage M. Cassette, mais s’il vous plaît, de grâce, cessez de répéter 3,4,5 fois les mêmes phrases, ça allonge inutilement votre vidéo. Une fois que c’est dit, on a compris !
    Merci.


  • Selon lui, Trump joue au billard à 8000 bandes, seul lui est doté de libre arbitre et personne d’autre ne compte face à tant de brillance resplendissante... Et pendant ce temps, on compte le succès de la diplomatie du gars en Iran sur les doigts d’un manchot :
    - Le retrait de l’accord était bénéfique pour l’Iran, car Rohani est un pion de l’état profond et a compté sur une présidence Clinton, donc une continuité du pouvoir profond, pour faire son travail destructeur. Le but de Trump était de saper le travail du pouvoir profond, pas d’aider l’Iran, mais n’en a pas compris la réelle portée salvatrice pour les iraniens, puisque ceux-ci sont maintenant sa principale épine dans le pied.
    - Le conflit Trump vs état profond, que je ne nie absolument pas, est bénéfique pour l’Iran, qui profite d’un conflit du commandement sur le terrain pour organiser les chiites de la région en groupes mercenaires opérationnels.
    - La guerre en Syrie est une victoire pour l’Iran et un échec pour les US pour des raisons évidentes et découlent de mon point précédent.
    - La guerre de la coalition arabe contre le Yémen est un échec total.
    - La politique de pression maximale sur l’Iran est un échec pour les US, qui escomptaient que ceux-ci accourent pour négocier à tout prix. Ce qui ne s’est pas passé dans les temps impartis : les milices houthis ont fait du dégât, les milices irakiennes se sont organisées, la logistique de l’arc chiite se mettait en place, etc... Depuis, il n’y a d’ailleurs toujours pas de diplomatie directe, cachée ou quoi que ce soit entre les deux pays.

    Son analyse repose sur : "Trump est trop intelligent pour avoir fait quelque chose d’irrationnel, DONC l’explication est qu’il a absolument tout sous contrôle et l’état profond ne fait que subir de A à Z" et tisse ses absurdités autour de cette conclusion fausse.

    Donc je vais faire mieux, je vais proposer une explication alternative cohérente, pour montrer à quel point c’est facile d’analyser le cul au chaud :

    Trump a été mis devant un fait établi par le pouvoir profond, qui lui a tendu ce piège en outrepassant le commandement officiel. Qassem Soleimani évoluant sur le terrain, il a fini par être détecté d’une manière ou d’une autre et l’état profond a ordonné son assassinat, a fait porter le chapeau par Trump pour saper l’entièreté de ses efforts diplomatiques et a saisi l’opportunité pour faire ce que Clinton voulait faire lors de son mandat : mener un conflit ouvert entre l’OTAN et l’Iran par la tignasse.

     


    • Donc je vais faire mieux, je vais proposer une explication alternative cohérente, pour montrer à quel point c’est facile d’analyser le cul au chaud :

      Trump a été mis devant un fait établi par le pouvoir profond, qui lui a tendu ce piège en outrepassant le commandement officiel. Qassem Soleimani évoluant sur le terrain, il a fini par être détecté d’une manière ou d’une autre et l’état profond a ordonné son assassinat, a fait porter le chapeau par Trump pour saper l’entièreté de ses efforts diplomatiques et a saisi l’opportunité pour faire ce que Clinton voulait faire lors de son mandat : mener un conflit ouvert entre l’OTAN et l’Iran par la tignasse.



      L’hypothèse est plausible. Si M. Cossette est capable de comprendre la si grande stratégie de Trump, le pouvoir profond aussi... si bien que cette stratégie n’est pas aussi subtilement fine qu’elle est censée être.

      Donc conscients du petit jeu de Trump, le Pentagone a fait appuyer sur la gâchette pour accélérer les choses. Questions cependant dans cette hypothèse :

      - Pourquoi l’Iran n’a pas riposté tout de suite ou déclaré la guerre ? ce qui a été déclaré c’est seulement qu’il allait se venger. C’est "petits bras".

      - Même mis au pied du mur, pourquoi Trump ne dénonce pas le Pentagone ? pourquoi embrayer sur un renforcement de troupes ?


    • @Igor Meiev

      Deux questions différentes, une seule réponse : il y a un camp qui n’est pas lié par l’émotion impulsive, et qui peut donc se permettre d’avoir une profondeur et une diversité stratégiques, et l’autre qui l’est.

      L’iran, comme tous ceux qui sont activement dans la Résistance au Moyen-Orient, ne sont pas dirigés par une hiérarchie d’êtres émotionnels et impulsifs. Ils le disent régulièrement dans leurs discours : ils se réservent l’opportunité de frapper au moment et à l’endroit le plus sensible. Un commandement impulsif est extrêmement prévisible, à la merci des émotions du moment, et donc manipulable à souhait : c’est bien d’ailleurs la majeure différence entre les divers nationalismes arabes sunnites qui se sont tour à tour effondrés contre Israël en leur temps et la résistance chiite qui, à ce jour, comporte l’ultime épine dans le pied dudit pays ainsi que de ses alliés environnants.

      La mort du feu général Qassem Soleimani aura pour effet de consolider toutes les milices chiites qu’il a réussi à organiser et former, les rendre d’autant plus légitimes et les rendre d’autant plus actives, et ce par ce nouveau souffle de revanchisme insufflé à l’entièreté de la région. Le peuple iranien est plus uni que jamais, tous les lambdas auparavant passifs aspirent désormais à activement lutter pour venger le sang du général mort en martyr, que ce soit en ralliant les milices ou en les assistant en tant que civils, et il ne faudra certainement pas s’étonner de constater que sa mort, que Dieu le préserve, ne sera qu’une extension de la lutte menée de son vivant. C’est exactement ça, un martyr.

      Trump en revanche, et ce surtout en période pré-électorale, a le choix de rejeter l’acte en désignant l’état profond, ce qui fait de lui un président faible n’ayant pas les épaules pour contrôler la totalité de ce qui se passe à l’intérieur de sa hiérarchie et le soumet à une destitution imminente signifiant la fin de sa vie à très court terme, ou bien doit assumer l’escalade et justement jouer les "gros bras" en sauvant les apparences. Ce parce qu’il est soumis à l’émotion américaine pour diriger le pays, d’où sa stratégie de déclarations incohérentes et/ou impulsives qui lui laissait un champ libre en brouillant les pistes pour le peuple américain.

      Il a tout simplement été mis en situation d’échec et mat à son propre jeu par le pouvoir profond, qui a finalement compris la faille de sa stratégie de gouvernance.

      Du coup, perso, je préfère être "petits bras".


  • Soleimani a été assassiné par Trump car il a réussi 3 gros exploits :

    1- il a réussi à convaincre Poutine dès le début (il l’a vu en personne à Moscou) de s’impliquer en Syrie et l’associer avec l’Iran pour enter en Syrie
    2- il a été l’architecte et le grand artisan de la défaite de daech en Syrie et en Irak
    3-il a réussi à encercler Israël avec des armées très entraînées et bien armées

    Apparemment il avait aussi de grands projets pour expulser les USA de l’Irak et mettre en tenaille le petit coq ...

    Finalement le petit coq a tout fait pour faire assassiner Soleimeni par les US et a bien réussi... Trump est tout simplement la marionnette de service ..


  • Cossette a raison. Trump fait une quenelle avec le bras du général aux piètres analystes qui n’ont rien compris au film et qui pérorent sans fin.


  • Trump a ordonné cet assassinat,il l’a avoué et s’en est vanté.Il faut l’admettre,Trump est au service des sionistes les plus durs,ses actes en sont un témoignage édifiant.
    Mais vraiment,cet assassinat est vraiment abject dans sa mise en place,en traître,en hypocrite.
    S’il veut forcer la main de l’Iran pour qu’il capitule,je crois au contraire que cet assassinat sera un acte fondateur pour l’Iran,celle d’une résistance plus farouche encore.
    Si l’Iran négocie avec l’administration Trump,il est mort et je pense que les iraniens le savent.Les Etats-unis pensent que les iraniens ne répondront pas à cet acte de guerre,si l’Iran répond très sèchement,les Etats-unis seront obligés d’enclencher la machine ou se terrer comme des rats.
    Lorsque la Russie a récupéré la Crimée,les Etats-unis ont fait dans leur froc car ils n’auraient jamais à l’époque(2014) que les russes reprendraient la Crimée.
    L’Iran peut s’inspirer des russes car de toutes façons,ils seront toujours une cible et la guerre va finir par arriver,c’est une certitude.
    Seulement,Trump veut faire plier l’Iran sans combattre,il emploie toutes les techniques les plus déloyales,les plus sales mais après tout me direz-vous :
    Tout les coups sont permis.
    J’espère juste que les iraniens ne renonceront pas à lutter et que les musulmans vont les soutenir en masse partout dans le monde.
    Iraniens,ne lâchez pas !!!

     

    • "sioniste"
      Pouvez vous préciser ce terme sulfureux ?


    • "Sioniste" serait un terme "sulfureux" ?
      Il suffit donc que le gouvernement décide et fasse voter une loi inique (à la faveur d’un fait divers opportun) pour qu’un mot devienne inemployable ? Non, ça serait trop facile !
      Ne jouez donc pas ce petit jeu (et ne devenez donc pas pour l’occasion un "chien de Pavlov" qu’un signal verbal fait aboyer)


    • pour @jay, c’est quoi le problème avec l’utilisation du mot sioniste ? Sur certains sujets, je n’ai aucun problème avec Trump. Mais là, ou peut supputer dans tous les sens, Trump travaille volontairement (ou involontairement, mais je n’y crois plus) pour israel. La situation peut rapidement partir en vrille (et avec un false flag qui viendrait de l’entité sioniste par exemple), et c’est un Iran qui sera dévasté, pourquoi pas atomiquement (et je connais un petit coq fétiche qui sera heureux). Et il y en aura toujours pour dire après cela que Trump voulait la paix et se retirer de la région ...


  • """Pour Thierry Coville, chercheur à l’IRIS sur l’Iran, il ne faut pas non plus exclure de cette frappe la stratégie électoraliste de Donald Trump. Pour Thierry Coville, Donald Trump "ne supportait pas d’avoir l’air faible en n’ayant pas répondu aux dernières attaques iraniennes", il évoque une décision influencée par les "faucons du gouvernement" qui "ont estimé qu’ils avaient l’occasion de liquider Qassem Soleimani". """

     


    • Donald Trump "ne supportait pas d’avoir l’air faible en n’ayant pas répondu aux dernières attaques iraniennes"



      En effet, d’ailleurs le drone qui à abattu le général Soleimani était une version d’attaque du Reaper MQ 9. Le même modèle que celui qui été détruit par l’Iran quelque mois plus tôt...



    • Donald Trump "ne supportait pas d’avoir l’air faible en n’ayant pas répondu aux dernières attaques iraniennes"




      Quelles attaques ? Il y a des preuves ? Non. Mais les amerloques ont complètement ravagé l’Irak et la Syrie, leurs troupes d’occupation nagent au milieu d’un océan de terroristes qu’elles alimentent, malaxent et façonnent à volonté...


  • Trump est un gars extrêmement malin, c’est impossible qu’il ait fait un truc pareil sans avoir un but précis en tête. A mon avis il attends maintenant le gros attentat avec plein de morts américains pour justifier le retrait du moyen orient, comme ça avait été fait au Liban.

     

  • C’est entendu, cette affaire est pour le moins bizarre, mais bon pas la peine de radoter pendant 36 mn, on pourrait dire la même chose en 10 mn .


  • Merci. Bonne analyse.


  • Ces explications prétendument logiques me laissent assez dubitatif.

    La comparaison de Souleimani avec Ben Laden ou Abou Bakr al-Baghdadi et la possibilité qu’il ait pu être tué il y a deux ans laissent songeur. Le n°1 des forces militaires iraniennes a fait des apparitions publiques officielles depuis. Aucune comparaison avec un Ben Laden ou un al-Baghdadi qui se terraient...

    Par ailleurs, il n’est pas mort tout seul : Mouhandis (qui avait la double nationalité irakienne et iranienne), véritable n°1 des milices chiites Hachd al-Chaabi qui comptent de l’ordre de 100 000 hommes, est mort avec lui. Ce n’est donc pas seulement le n°1 des forces armées iraniennes qui a été assassiné, mais c’est aussi le n°1 du principal soutien (para)militaire à l’Iran en Irak. Mouhandis était fidèle à l’Iran au point d’avoir commandé les brigades Badr qui ont combattu l’Irak au côté de l’Iran il y a une trentaine d’années.

    Cela fait un peu beaucoup... pour croire à la version présentée par notre "cousin" d’outre-atlantique

     

  • Avec cet assassinat les USA, le président Trump en tête, ont perpétré un acte terroriste et l’ont revendiqué comme l’aurait fait n’importe quelle autre organisation terroriste. Il faut se mettre à l’évidence, désormais, les américains ont décidé qu’ils se trouvent au-dessus de toutes les lois internationales. Se sentant impunis, ils commencent à assassiner tous ceux qui se mettent à travers leurs intérêts sans aucun égard de leurs statuts au sein des états indépendants. Et ils vont continuer dans cette voie tant que les pays du monde entier ne leur barrent pas la route.
    Le président Trump prétend qu’il a donné personnellement l’ordre de cet assassinat "non pas pour déclencher une guerre, mais pour l’éviter".
    C’était probablement l’idée aussi de Gavrilo Princip, un nationaliste serbe de Bosnie quand le 28 juin 1914 il a commis à Sarajevo l’attentat contre l’archiduc François Ferdinand et son épouse Sophie Chotek. Cet acte ignoble qui ressemble à s’y méprendre avec l’assassinat de Soleimani, a servi à l’époque de prétexte de ce qui deviendra la Première Guerre mondiale.

     

    • @ Est-Ouest



      Il faut se mettre à l’évidence, désormais, les américains ont décidé qu’ils se trouvent au-dessus de toutes les lois internationales.



      Ils le sont depuis la signature par Obama le 31 décembre 2011 du National Defense Authorization Act (NDAA) de 2012 permettant l’assassinat de citoyens américains et bien avant depuis Guantanamo et à partir de 2001, l’enlèvement et l’emprisonnement sans procès de citoyens de tous pays.

      Trump marche dans les empreintes de Rumsfeld, Perle, Wolfowitz et toute la clique sioniste, « la fine équipe du 11 septembre » dirait notre ami chocolat.


  • Dommage qu’ il répète tout 10 fois, la vidéo devrait durer 5 min au plus.

     

  • Ah okey okey ! C’était pour nous faire peur :-) Oh la la, j’ai encore cru que les américains allaient accidentellement faire une guerre qu’ils ne veulent pas faire...


  • Trump menace (en direct) de frapper les Iraniens.
    Tout va bien on est dans le n’importe quoi.

    Aussitôt frappé, au revoir le détroit d’Ormuz pour commencer.
    Qui n’y pense pas ?
    On perçoit déjà maintenant la lueur des 100 $ les159 litres de pétrole. N’allons pas plus loin…

    Puis les Iraniens ont de quoi riposter pour un moment. Des centaines de milliers de Missiles. On les arrête comment ?

    On est dans l’absurde de la triste réalité Messieurs…

    Déjà du temps de Saddam Hussein (Marionnette USA) leur a infligé 8 ans de guerre.
    Puis en 1988 le coup de l’avion civil Air Bus A-300 vol commercial Iran Air descendu par les américains.
    En passant quelques ingénieurs physiciens éliminés, ils faillaient les arrêter de faire une Bombe Atomique !!!!

    Bien renseignés les américains.

    Et le dernier renseignement en date, fallait éliminer le général iranien Soleimani pour « arrêter une guerre » ou on commencer encore une ???

    Mais avec les Iraniens et ce qu’ils ont subi gratuitement depuis le destitution de Mossadegh, depuis 1952 en plaçant la Marionnette de Pahlavi, ect...

    Je crains que cela ne se passera pas forcement comme dit Trump.


  • Je suis les vidéos d’ Alexis depuis longtemps et j’ai toujours apprécié sa vision des choses, mais là je crois qu’il se trompe complètement.
    Les derniers développements ne sont pas en faveur de sa thèse.

    La Corée, ça allait. Trump a pu y aller et tout s’est arrangé car Kim Jong tient son peuple avec une poigne de fer.

    Mais ici nous avons affaire à une population bien différente.

    Croire qu’une réponse proportionnelle à la mort de ce général va calmer les esprits et que Trump va aller en Iran serrer la main des dirigeants et que tous les chiites vont l’applaudir, non !

    Car là ce n’est pas un pays auquel il a affaire mais une population chiite répartie sur plusieurs pays.
    Trump serait un spécialiste du jeu à 36 bandes. Bof.
    Je suis curieux de voir ce qu’Alexis va nous dire de tout ça ce soir, sachant que la situation évolue très vite.


  • La réalité montre que sa these est fausse depuis le début (Trump un resistant au sionisme) alors il proclame que la réalité n’ existe pas, que Soleimani n’ est pas mort. Les manifestations en son honneur n’ existent pas, les menaces de represailles n’ existent pas, les tirs de roquettes n’ existent pas... C’ est franchement triste.


  • En liquidant le Général iranien, ce faux ahuri de Donald Trump fait d’une pierre trois coups :
    1- Il reçoit les youyous des Saoudiens
    2- Il reçoit les chalalas des Israéliens
    3- Stratégie de diversion de la cible à destituer.

    Avis aux sangloteuses effarées par la 3ème guerre mondiale :
    1- La 3ème guerre mondiale a suivi sans transition la seconde. Voilà pourquoi nous ne nous sommes pas aperÇus que nous y étions depuis 1947, lorsque l’entité sioniste a colonisé la Palestine, entrainant le monde dans une prise de position pour ou contre.
    2- Le meurtre crapuleux de Soleimani devient le catalyseur des angoisses de ceux qui ne comprennent pas que cette mort est, en fait, un accélérateur de l’histoire : l’Irak est actuellement une colonie américaine, et l’Iran ne voulant pas de cette menace à sa porte, envisage également l’Irak comme une extension naturelle du domaine persan. Le rapport de force sera donc explosif mais localisé dans la région, jusqu’à ce que l’un des deux empires ne cède. Prédiction : l’Iran ne cèdera jamais et l’Irak deviendra un protectorat iranien, à la faveur d’une mascarade de troc que les Américains organiseront pour ne pas perdre la face.
    3- Le Général Soleimani est un martyr qui vient de gagner sa place auprès des bienheureux, alors pleurons plutot les vivants et la chienlit qui nous attend. Sa mort est plus précieuse que sa vie, car elle permettra à l’Iran de cultiver le culte sacrificiel du martyr de la nation. Pour un Soleimani de tué, il poussera dès demain dix-huit candidats au martyr.

    L’horizon eschatologique de l’humanité est prédéfini de telle sorte que meme les décisions de chiottes d’un Trump ou le vice pathologique d’un Netanyahou sont, à leur corps défendant, les accélérateurs douloureux, mais ultimement positifs de la fin de l’histoire, qui verra le Bien l’emporter.

    Cet analyste québéquois valide mon intuition première et du coup, mon commentaire ci-dessus, qui n’était pas passer, semble un peu moins extravagant. Qui sait...

     

  • Abu Mahdi Al-Muhandis était le commandant opérationnel des PMU, les unités de mobilisation populaire qui ont sauvé Baghad de Daesh et reconquis le pays. C’est un héros de l’Irak, il été l’équivalent de Charles Martel à Poitiers, de Joffre sur la Marne ou de Philippe Auguste à Bouvines, il a bloqué l’invasion terroriste, c’est le vainqueur de Daesh, un pur héros...

    Trump voulait restaurer la grandeur de l’Amérique, il vient d’ajouter une merde supplémentaire aux milliers de tonnes de merde que l’Amérique déverse en permanence sur le monde... L’Amérique enlaidit le monde, voilà, Trump reprend la boutique infernale, c’est un assassin lui aussi, un complice de Daesh.

     

    • Qassem Soleimani, Abu Al-Muhandis, Alexandre Zakhartchenko, Mikhaïl Tolstykh (Givi), Arsen Pavlov (Motorola)... tous assassinés, lâchement, par les services americano-sionistes... C’est déprimant ! Et toujours des figures magnifiques, d’hommes généreux, mus par l’amour de leur pays et de la liberté, qui redonnent confiance dans l’existence... Les antithèses de Macron, de Glucksman, de Valls, de Montchalin, du personnel politicien de LREM qui, eux, dégoulinent de laideur... Ce sont ces belles figures qui meurent et les autres parasites qui prospèrent... À pleurer...


  • Analyse intéressante d’Idriss J. Aberkane sur sa chaîne.


  • C’est simple, si notre ami canadien à tord,
    nous allons avoir une vague d’attaques des intérêts américains
    partout ou c’est possible...
    .
    Il y a aussi une variante.
    Imaginons que dans la négociation qui se passe bon train
    les USA demande l’abandon du soutient iranien
    aux différentes milices dans la région pro-iraniennes.
    Imaginons aussi que des leaders iraniens en luttent pour le pouvoir
    (le pouvoir est fort en Iran mais pas monolithique comme en Corée du nord)
    acceptent le deal et en profite pour éliminer le principal défenseur de ses milices.
    ...
    Et bien des iraniens donne la position du général en Irak...
    Des drones US efface le général...
    On s’agite beaucoup des deux cotés...
    et quelques semaines plus tard,
    après intervention des bonnes volontés de part et d’autres.
    Iran et USA trouvent un accord pour ne plus être ennemis
    .
    J’aimerai que ce soit cette dernière hypothèse
    ou celle d’Alexis qui soit la bonne.,
    parceque dans le cas inverse,
    on se prépare un conflit qui fera passer ceux d’Irak ou de Syrie
    pour des bastons de fins de baloche.


  • Tiens, moi aussi je vais faire une vidéo pour démontrer que Macron est génial et qu’il lutte contre le mondialisme et la finance de manière très fine et au second degré. Tiens, par exemple les LBD dans la gueule, c’est pour renforcer les gilets jaunes en fait ! Que sa politique antisociale de façade c’est pour renforcer le populisme et faire gagner Marine, mais faut bien qu’il donne des gages aux européistes n’est-ce pas ? Faites lui confiance, il est intelligent et il oeuvre secrètement pour rétablir la souveraineté de la France ! Moi j’y crois !


  • Cossette commet aussi une grosse erreur méthodologique. Il suppose que Trump aurait un comportement constant et qu’il ne pourrait pas en changer. Cela peut donner des résultats jusqu’au jour où Trump change de comportement, et là c’est le gros plantage.

    Par exemple, entre 1981 et 1983 Mitterrand a suivi un politique, puis en a changé à partir de mars 1983... on ne peut plus analyser son attitude après 1983 comme si elle était dans la continuité de 1981.

    Autre exemple, il y a partir de 1756 un renversement d’alliance, la France se rapprochant de l’Autriche-Hongrie. On ne va pas prétendre qu’après 1756, la France et l’Autriche ont continué de s’opposer... elles se sont vraiment alliées, après deux siècles de conflits.

    Cossette n’a aucune source directe, il lit les journaux et internet... bien sûr, ce qu’il fait est très supérieur à tout ce qu’on voit ailleurs, mais ça reste fragile. C’est à chaque fois un pari qu’il prend, un spectacle assez divertissant...


  • Salut et bonne année.

    Je n’ai pas encore pris le temps d’examiner la piste décrite ds vidéo ni même de la voir en entier.

    Néanmoins il est vrai que si Trump avait excècuté Soleimani de cette façon, cela tendrait á prouver qu’il devient dangereux et/ou est contrôlé par les sionnards qui auraient enfin réussi á mettre la main sur certains "dossiers".

    Maintenant il est vrai qu’une des premières choses que j’ai entendu lors de cette opėration c’était que le corps du général était carbonisé mais que grâce á sa bague il fut identifié.

    J’AI donc cherché de trouver une image de cette bague.
    Or ce qui est étrange c’est qu’il est flagrant que la bague trouvé sur le prétendu corps carbonisé ne correspond pas á la bague que portait Soleimani.(il y a des broches)
    De plus la main du défunt semble plus épaisse et trapu que celle du Général.

    Maintenant il faut vérifier que c’est bien la photo officielle de la main du dèfunt ou une erreur ....

    https://www.google.com/search?q=sol...

    A suivre


  • Trump... Qu’est-ce qui lui a pris ? On ne sait plus trop quoi penser... Attaque (préventive) sous quel drapeau ?

     

Commentaires suivants