Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Allemagne, novembre 1918 : la révolte des marins de Kiel

Dans cette ébauche de révolution socialiste d’une Allemagne sortie exsangue de la Première Guerre mondiale, il y a tout : la misère du peuple (la grande famine oubliée de 1916-1917), la prise de conscience de l’exploitation, la férocité du corps des officiers, le malaise des soldats, la pénétration des idées rouges, et la trahison de la social-démocratie, qui le paiera cher, très cher, 15 ans plus tard. Que ceux qui ont des oreilles entendent...

 

Cliquez ici pour voir le documentaire

1917, sur E&R :

 






Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2335091
    Le 3 décembre à 20:45 par késako
    Allemagne, novembre 1918 : la révolte des marins de Kiel

    Georges Castellan - La Révolution allemande de novembre 1918

     

    Répondre à ce message

  • #2335168
    Le 3 décembre à 22:24 par fajs
    Allemagne, novembre 1918 : la révolte des marins de Kiel

    Le replay de Arte ne fonctionne pas !

     

    Répondre à ce message

  • #2335184
    Le 3 décembre à 22:45 par Gerard
    Allemagne, novembre 1918 : la révolte des marins de Kiel

    les réprouvés
    d’Ernst von Salomon

     

    Répondre à ce message

  • #2335317
    Le 4 décembre à 07:24 par ohaitieaqui
    Allemagne, novembre 1918 : la révolte des marins de Kiel

    Les révoltes, révolutions rouges ou brunes ont toujours mis au pouvoir des tyrans pire que le précédent régime et liquidé environ 10% de la population, Mao, Staline, Pol pot, Robespierre, la liste est tellement longue...tous les esprits indépendants liquidés, comme pendant la guerre civile espagnole, les cocos ont liquidé les anarchistes ( lire le très bon bouquin/ reportage " hommage à la Catalogne",D’Orwell) .
    Ce petit documentaire est bourré de propagande féministe, puisque les hommes étaient à la boucherie, elles pouvaient tout faire...jusqu’à se reproduire ? Il montre assez bien la trahison des sociaux- démocrates pas très différente de 1981 en France ou après avoir nationalisé pour tenir une promesse on a tout liquidé dans les années suivantes aux mondialistes ..j’étais jeune et à l’étranger et je me souviens avoir pensé ce pays est foutu, quelques années plus tard l’idéologie antiraciste , mondialiste était la dernière bouée du PS pour conserver le pouvoir on voit ou cela nous a menés. Plus d’industrie et services délocalisés et immigration de remplacement.

     

    Répondre à ce message

    • #2335532
      Le 4 décembre à 14:10 par Anthony
      Allemagne, novembre 1918 : la révolte des marins de Kiel

      Petite erreur, ce sont les anarchistes qui ont éliminés les coco du Poum ;)

       
    • #2335922

      "Les révoltes, révolutions rouges ou brunes ont toujours mis au pouvoir des tyrans pire que le précédent régime"
      Donc il vaut mieux garder Macron que de risquer un changement de régime, selon vous ?

      Quant à l’argument des 10% de population liquidés, il faudrait quand même avoir l’honnêteté de préciser dans chaque cas : quel 10% a été liquidé ? (Rappelons que le pouvoir de Macron repose sur une base sociologique équivalente grosso modo à 10% de la population française, on dit ça, on dit rien...)

       
  • #2335424
    Le 4 décembre à 11:29 par Bayinnaung
    Allemagne, novembre 1918 : la révolte des marins de Kiel

    Jean Jaurès, que tout le monde loue aujourd’hui pour son pacifisme, disait que les prolétaires allemands ne tireraient jamais sur les prolétaires français et qu’ils préfèreraient se révolter contre le Kheiser si celui-ci déclenchait la guerre.

    Cela prouve bien que les socialistes de l’époque étaient déjà des lumières.

    Car en effet, ils se sont bel et bien révoltés ... mais 4 ans après la déclaration de la guerre, seulement. Et non pas parce que leur empereur faisait tuer ses jeunes soldats vainement ou mutiler et massacrer des millions de français, qui défendaient leur sol (je dis ça à l’adresse de tous les roitelets de la germanolâtrie qui me liraient), mais uniquement parce que le blocus anglais finissait par les toucher à l’estomac.
    Ils se sont révoltés et ont réussit à faire tomber l’empereur (donc, ils auraient pu le faire dès le début) uniquement quand ils ont été touchés, eux ...
    Autrement, que leur armée tue des Français, des Russes, des Roumains, des Serbes ou des Italiens qui se battent pour défendre leurs foyers ... ils n’en avaient rien à battre.

    Cet égoïsme et surtout cette imprévoyance (comme si l’éventualité d’un blocus britannique qui aurait affamé tout le monde en Allemagne serait une surprise en cas de conflit) est une habitude chez ce peuple. Défauts qui se sont répétés dramatiquement par la suite : comment peut-on ne pas être fichu de deviner à l’avance que déclarer la guerre à tout le monde, puis affamer et opprimer les peuples occupés...ça allait se terminer par une Allemagne envahie de toutes parts et ruinée ?

    Quand la France de Napoléon a été dans la même situation, elle n’a pas envoyé des gamins de 8 ans se battre dans les ruines de Paris et se faire tuer comme des lemmings, elle a reconnu sa défaite et a capitulé non sans avoir remporté quelques ultimes victoires ou mener quelques ultimes batailles à l’extérieur pour rappeler que, même vaincue, elle restait une grande puissance militaire (contrairement à ce que l’on pense, la défaite de Waterloo a été un succès géopolitique pour la France sur le long-terme). Résultat, la défaite de Napoléon n’a pas empêché la France de continuer à exister après lui, y compris d’un point de vue militaire en plus de ne pas avoir été coupée en deux. Pour l’Allemagne post-1945, en revanche...

    Cela montre bien pourquoi l’UE ne pouvait que péricliter en étant dirigée par les élites d’un pays où seul le court-termisme et l’égoïsme tiennent lieu de pensée politique.

     

    Répondre à ce message

    • #2335542
      Le 4 décembre à 14:26 par Auron Septante
      Allemagne, novembre 1918 : la révolte des marins de Kiel

      La France de Napoléon n’a pas envoyé des gamins au combat ... vous semblez oublié les Marie-Louise qui n’étaient que des gamins envoyés à la boucherie en 1815 !
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Marie...)

      Bien à vous

       
    • #2335606
      Le 4 décembre à 17:18 par Le Malicieux
      Allemagne, novembre 1918 : la révolte des marins de Kiel

      .... sauf que l’Allemagne n’a pas " déclarer la guerre à tout le monde".

       
    • #2335662
      Le 4 décembre à 18:47 par Bayinnaung
      Allemagne, novembre 1918 : la révolte des marins de Kiel

      @ germanolâtre et historien 2.0

      1) Je te prierai gentiment et poliment de relire mon texte et de me dire quel âge exactement avaient les Marie-Louise (je n’étais pas au courant qu’ils avaient 8 ans, ni que l’on incorporait des petites filles parmi eux) et quel âge avaient les plus jeunes défenseurs du Reich qui se sont fait tuer bêtement dans un combat déjà perdu d’avance dans les ruines de Berlin. Bien à toi et merci d’être un peu plus rigoureux la prochaine fois.

      2) L’Allemagne a déclaré la guerre (ou s’est mise dans une position qui a fait qu’elle ne pouvait être qu’en guerre au final) à la Russie, à l’empire Britannique, à l’empire Français, aux U.S.A. (indirectement à la Chine) ... ce n’est pas tout le monde en effet : juste 90% de la planète. Ce serait bien d’être un peu plus mature et de savoir lire ce qui est écrit sans attendre que l’on mâche les mot. Merci d’avance.

      On est sur E&R ici : un peu plus de sérieux la prochaine fois serait un gage de qualité.

       
    • #2335691
      Le 4 décembre à 19:45 par Stormocle
      Allemagne, novembre 1918 : la révolte des marins de Kiel

      Il s agit de l affrontement entre le capitalisme thalasocratique Anglo Saxon et ses valets(la France entre autres depuis 1815)et le capitalisme continental représente par l Allemagne et ses allies. Le premier à contraint le second aux deux guerres mondiales pour le détruire et le vassaliser. Nous en subissons aujourd hui les conséquences. En dépit des apparences, le principal adversaire economique du capitalisme US reste toujours l Europe. Faute de lui faire la guerre directement,il tire les ficelles de toute une série de manipulations et de chaos : terrorisme, immigration massive, Europe maastrichienne usine à gaz et boulet pour les nations européennes, interdiction d un rapprochement avec la Russie etc etc. La crise de surproduction approche, le capitalisme va tenter le tout pour le tout pour recréer de la croissance, y compris le pire. Mais il est en bout de course alléluia.

       
    • #2335891
      Le 5 décembre à 00:58 par Mon Cult aussi !
      Allemagne, novembre 1918 : la révolte des marins de Kiel

      Bayinnaung ? De quelle origine es-tu ? Ton pseudo n’est pas un "nom" très Européen (mais alors du tout)...

      J’essaye réellement de comprendre se qui te pousse a haïr nos voisins avec un tel acharnement...

      Pourquoi cette obsession ? Est-ce la mémoire d’un “grand père résistant”, comme Dumas ? Ou peut-être “un grand-père politicien”, comme Tristan ?

      Racontes-nous tes peines... Il faut partager pour oublier...Tu le sais, n’est-ce pas "Camarade" ?

      (et Dieu sait aussi, qu’une cagnotte en Euro-Français pourrait “s’organiser” pour amoindrir ta souffrance ?)

      Cordialement,
      Ton Teutonophile chéri ;-)

       
    • #2335895
      Le 5 décembre à 01:32 par Mon Cult aussi !
      Allemagne, novembre 1918 : la révolte des marins de Kiel

      (...erreur de grandeur, son père “résistant”, pas son grand-père...)

       
    • #2335905
      Le 5 décembre à 02:40 par Un Blanc Sec
      Allemagne, novembre 1918 : la révolte des marins de Kiel

      le principal adversaire economique du capitalisme US reste toujours l Europe



      Tout ceci n’est qu’analyse de surface... C’est le vocabulaire et la soupe officiel de tout les débats sociaux-économiques d’après guerre... Ces mêmes théories enseignées dans les Grandes Ecoles de formatage d’Élites de seconde zone.

      Les Etats-Unis d’Amérique ne sont qu’une façade, plus précisément, le bras armée de la finance apatride, dont les véritables intérêts ne se situent ni en Amérique (du Nord), ni en Europe...

      Pour ceux qui veulent encore nous faire avaler la pilule des Gentils Américains (le Bien) contre les Méchants Nazis (le Mal) :

      - les grands chefs d’entreprise américains de l’époque (du moins, ceux d’origines européennes Goy) ceux-la n’étaient pas opposés à l’Allemagne d’Hitler, ni à ses principes financiers, qui, appliqués aux Etats-Unis, auraient "soulagés" plus d’un entrepreneur et ses employés goy (entreprises goys, il faut toujours le préciser, lorsque nous mentionnant une population à l’échelle nationale ...)

      Qui a lancé la guerre commerciale contre l’Allemagne ? Les Trumps de l’Époque ?
      Bien sur que non...

      "Judea Declares War on Germany" on March 24, 1933.

      _ Quelques bons conseils de lecture pour le “roitelets asiatique” tant obsédé par le terrible peuple Allemand...

       
    • #2337168

      Les Marie-Louise (en honneur à l’impératrice Marie-Louise d’Autriche) avant entre 16 et 18 ans et ont été engagé dans la campagne de France (1814)... Et à l’époque, on était presque un homme à cet âge !
      Je suis en train de relire le "Bonaparte" et "Napoléon" d’André Castellot (2 volumes) et je vous le conseille...