Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alstom : Dupont-Aignan accuse Macron "de haute trahison industrielle"

Invité de l’émission L’Épreuve de vérité sur Public Sénat jeudi 28 septembre 2017, Nicolas Dupont-Aignan a envoyé un missile sur la tête du président Macron. Il l’accuse en l’occurrence de trahison nationale dans la gestion du dossier Alstom, ce fleuron de l’industrie française passé en douce sous la coupe allemande. De plus, le président de Debout la France pointe le lien entre l’ancien employeur d’Emmanuel Macron, la banque d’affaires Rothschild, et « le démantèlement de notre industrie ». Le député de l’Essonne en appelle à une commission d’enquête parlementaire. On va voir si la France est une démocratie...

 

 

 

Sur son blog, Nicolas Dupont-Aignan a écrit le texte qui suit, intitulé « Les incroyables révélations sur le véritable prix de la vente d’Alstom à Siemens ! ».

- La rédaction d’E&R -

 


 

La publication de l’accord entre Alstom et Siemens révèle de nouveaux éléments particulièrement inquiétants sur lesquels le Président Macron et le gouvernement s’étaient bien gardés de communiquer. En réalité, on découvre qu’Alstom achève de se vendre à General Electric pour s’offrir à Siemens !

 

1) La vente intégrale des coentreprises créées avec GE au moment de la vente des activités énergies d’Alstom.

Quand il avait validé par décret la vente des activités « Énergie » d’Alstom à General Electric, Emmanuel Macron avait parlé d’une alliance garantie par l’existence de coentreprises possédées à 50% moins une voix à Alstom dans des secteurs stratégiques : l’énergie hydro-électrique, les énergies renouvelables et les réseaux. Il existait également un autre co-entreprise dans le nucléaire dans laquelle la France gardait une « golden share » lui permettant de garder en théorie sa souveraineté technologique.

L’accord avec Siemens indique la vente totale de ces quatre co-entreprises à General Electric au premier semestre 2018 pour 2,5 milliards d’euros.

La France ne disposera plus d’aucun contrôle sur l’ensemble des technologies qui assurent la production et l’alimentation électrique en France !

 

2) Le versement de nouveaux dividendes exceptionnels de 2,5 milliards d’euros

Le produit de la vente des co-entreprises sera entièrement reversé en dividendes exceptionnels aux actionnaires.
Déjà en 2016, un dividende exceptionnel de 3 milliards d’euros avait été versé aux actionnaires suite au pillage d’Alstom Énergie par GE.

Ainsi en trois ans, ce sont près de 6 milliards d’euros de dividendes versés, soit près de 20 fois le bénéfice annuel.

On comprend mieux l’empressement des actionnaires à voter le sabordage de leur propre entreprise.

Ainsi, Bouygues touchera 500 millions d’euros en 2018 après avoir touché 1 milliard d’euros en 2016. Rappelons que Bouygues n’avait investi que 2 milliards d’euros en 2002 dans Alstom et que la valorisation de ses actifs chez Alstom est estimée à 3 milliards d’euros.

 

3) Le vrai siège ne serait-il pas maintenu en Allemagne ?

On apprend enfin dans l’accord que le siège des activités « Signalisation » de Siemens restera en Allemagne. Or de l’aveu même de Siemens, c’est la signalisation qui sera le point fort du nouveau groupe et son axe de développement privilégié.

Ainsi on peut se demander si le maintien du siège en France ne révèle pas que de l’habillage alors que le cœur stratégique de l’entreprise sera en fait en Allemagne.

 

4) Risque de sanctions européennes sur le droit concurrentiel et démantèlement à venir d’Alstom ?

Les positions d’Alstom et de Siemens sur le marché du rail en Europe sont extrêmement fortes, notamment si on l’élargit aux coopérations entre Alstom et le canadien Bombardier sur la construction des trains régionaux en France par exemple.

Généralement, en cas de fusion, les autorités de Bruxelles demandent au nouveau groupe de sacrifier des métiers pour préserver le sacro-saint droit de la concurrence pure et parfaite.

Face à une telle demande, quelle sera la décision de Siemens ? Visiblement, il s’agirait de sacrifier le matériel roulant, c’est à dire les actifs d’Alstom pour sauver les intérêts de Siemens dans la signalisation.

Et si finalement, l’absorption d’Alstom au nom d’un faux « Airbus du rail » aboutissait à vendre les actifs d’Alstom en pièces détachées à ses concurrents canadiens (Bombardier) et chinois (CCRC) ?

 

L’émission entière L’Épreuve de vérité diffusée jeudi 28 septembre 2017 est ici :

Sur le démantèlement européiste de la France et de la Grèce,
chez Kontre Kulture :

>

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1810361

    Mais ce n’est rien cette histoire de désindustrialisation et de la vente des bijoux de famille.
    Le plus important ce sont les pains au chocolat de Copé, le kebab du coin, la boucherie halal du bout de la rue, les babouches, le couscous, le voile, le burkini,...
    Tous ces ingrédients qu’on mélange et qu’on sert au gogo moyen à travers les médias.
    Les conversanos, zemmour, collard, ménard,...veillent à votre place. Dormez tranquille brave gens.

     

    Répondre à ce message

    • #1810647

      Honnêtement, à la télé ils parlent plus de consommation, de bouffe et de de tourisme que de l’Islam bien que j’ai parfaitement conscience du côté équivoque du "padamalgam", des manipulations, des non-dits et du deux poids/deux mesures...autant le discours de Conversano est intenable et insupportable, autant Zemmour est inaudible sur la question de l’Islamn mais autant la névrose paranoïaque et narcissique de certains musulmans est absolument contre-productive...et très clairement gonflante, à la longue.
      J’habite à Limoges et on peut dire que si les musulmans arborant des signes bien visibles de leur croyance (contre laquelle je n’ai rien) sont quand même relativement nombreux je n’ai jamais réellement vu de gens leur sauter à la figure et les agresser...j’ai pas vraiment vu le contraire non plus, d’ailleurs mais faudrait peut-être arrêter la pleurniche victimaire, ça commence à être insupportablement casse couille et pleurnicher c’est pas une qualité.

       
    • #1810709
      Le 30 septembre à 16:04 par kim jong un
      Alstom : Dupont-Aignan accuse Macron "de haute trahison industrielle"

      Excellent commentaire. Toujours le sociétale pour cacher le sociale. Les conversanos et autres riposte laique n’ont absolument aucune connaissance en économie. Ils adoptent des catégories purement essentialistes tel de vulgaires antifas.

      Les "sites" de cette dite extrème droite n’est qu’une suite de faits divers faisant appel à la partie émotionnelle du cerveau et détruisant toute pensée rationnelle. On peut se demander si ils sont réellement patriotes avec la fascinations qu’ils nourrissent envers un certain état étranger ( qui lui, sait traiter "le problème musulman").

      Aucun d’entre eux n’a aucune idée du nombre de musulmans massacrés par l’état islamique en Irak, syrie. En bon apotre du conflit des civilisations, ils ne cessent de réduire les islams à l’islam , faisant de ce dernier, et d’une manière souvent caricaturale le grand méchand loup qui attaque unitatéralement l’occident et son mode de vie.

      Pendant ce temps la, désindustrialisez la france, vendez la aux allemands ou aux américains, eux détournerons toujours le regard pour mieux scruter la mecque.

       
  • #1810362

    Tout ça, on le savait bien avant les érections pestilentielles, non ?

    Pourquoi ne sortir ces arguments que maintenant ?

    Moi, pas comprendre encore !

     

    Répondre à ce message

  • #1810371

    Quand on met en parallèle le prix d’achat de whatsapp, par Facebook, pou 19 milliards de dollars.... On se pose des questions

     

    Répondre à ce message

  • #1810396

    La démocratie c’est quand l’opposition prend le pouvoir par les urnes.

    DLF et tout les autres partis anti-Système n’ont aucune chance de prendre le pouvoir tant qu’ils restent divisés. En toute logique si ces gens souhaitaient vraiment exercer des responsabilités pour appliquer une toute autre politique, ils devraient donc chercher à se regrouper autour d’un programme commun en faisant fi des ambitions personnelles et des lubies idéologiques.

    Or nous constatons strictement le contraire, il y a profusion notamment à droite de micro-partis souverainistes (le dernier en date étant celui de Philippot).

     

    Répondre à ce message

  • #1810409

    Les républicains ont retirer la peine de mort pour haute trahison. Ils ont retirer toutes les peines en fait. Ce n’est pas un hasard.

     

    Répondre à ce message

  • #1810512

    Dupont Aignan...

    Manifestement ,Philippot n’est plus le partenaire,
    Que pense Philippot de l’analyse de Dupont Aignan
    sur le dossier Alsthom et du rôle de la banque Rothschild ?
    Manifestement Dupont Aignan se diabolise !

     

    Répondre à ce message

  • #1810543

    Il n’ est relaté que pour ses coups d’éclat...s’il y a du fond dans ses prises de position et ses convictions, c’est pas cela qui est mis en avant par les médias. Sans surprise puisqu’il a migré de la droite couchée vers la France debout.

     

    Répondre à ce message

  • #1810622

    Il fait penser à Mélenchon, il fait fonctionner son organe buccale, fait bouger ses lèvres, exprime des sons sur différents ton...mais la caravane passe...il est payé pour cela par l’état, c’est un député (+de 5 000,00€ net/mois+enveloppe de 9 800,00€/mois pour embaucher un pote comme assistant+voyage tgv gratuit en 1ère+80 vols gratos+...) faut bien justifier un peu son salaire...

    Comme si Macron allait "payer" un jour...comme si ces gens là payaient les pots cassés de ce qu’ils font(Chirac et Sarkozy ont vachement "payé")...un moment, la naïveté, faut arrêter !

     

    Répondre à ce message

  • #1810623

    young leader deux semaines, ça compte pas ;)

    Il est crédible et c’est l’un des rares pour ne pas dire le seul.

     

    Répondre à ce message

  • #1810650

    Les sans-dent, les illettrés, les "riens", ces gens nous méprisent totalement. Macron c’est le pompon, il s’en tape de la France, il appliquera ce pour quoi il est là, et à la lettre.
    La mise en coupe millimétrée de notre industrie, de nos acquis sociaux, magouilles à tous les étages, pas une semaine sans une mauvaise nouvelle pour les citoyens qui subissent tout ça depuis trop longtemps.
    Mais j’ai envie de dire que de toute façon c’est trop tard, tout est noyauté de partout.

    Macron c’est l’anti-France incarnée, préalable nécessaire à la destruction de notre pays, de le diluer dans cette bouillie libérale mondialiste infâme.
    C’est pourquoi je persiste à dire que les élections ont été bidonnées entièrement pour nous imposer ce traître intégral qui nous crache à la gueule.
    Comme dirait Dieudo, on vit dans un monde d’enculerie généralisée.
    Notre pays est menacé comme jamais mais vu par un mondialiste et europhile acharné, c’est normal, c’est le projet ...
    Pour eux c’est normal, tout va bien. C’est gens sont ignobles.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents