Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Anis Amri filmé la nuit après l’attentat devant une salle de prière

Qui se situe juste en face de l’unité 33 de lutte contre la criminalité de Berlin

C’est un document précieux. Anis Amri a bien été filmé par des caméras de surveillance de la police devant une salle de prière de la rue Perleberger dans le quartier Moabit au cours de la nuit qui a suivi l’attaque sur le marché de Noël, lundi 19 décembre. Et pour cause, ce lieu se situe pile en face de l’unité 33 de lutte contre la criminalité de la police berlinoise.

 

Les images, révélées par la télévision RBB, montrent le tueur au camion entre 3h25 et 3h35, bonnet enfoncé sur les yeux, en train de consulter un téléphone devant le local d’une association islamiste.

« Tout le monde le savait ici que c’était un groupe salafiste. Ça se murmurait tout bas, mais personne n’osait le dire. On voyait arriver des hommes jeunes, la trentaine maximum, tous barbus, qui allaient et venaient. Ils ne se mélangeaient jamais aux autres résidents de l’immeuble. Ils passaient la nuit sur place et repartaient. Lui, je ne m’en souviens pas », témoigne Efe Baraykli, 42 ans, le patron d’une petite société de taxis qui habite juste au-dessus de la salle de prière dont la porte a été fracassée par la police lors d’une perquisition jeudi.

Lire la suite de l’article sur leparisien.fr

 


 

Pour bien comprendre le personnage et le contexte, nous avons réalisé une chronologie des faits et déplacements d’Anis Amri, à partir des informations factuelles de la presse mainstream allemande régionale et nationale, ainsi que de la presse africaine.

 

- 2011 départ de Tunis pour l’Italie
- Il tente sans succès de partir pour la Turquie afin de rejoindre le Moyen-Orient et de participer au Djihad en Syrie ou en Irak
- Il est mis en prison en Italie de 2011 à 2015 pour incitation à la haine raciale en appelant à une « révolte contre les infidèles »
- Arrivée en Allemagne (à Fribourg) en 2015
- Il donne de fausses informations sur sa personne qui sont découvertes par l’administration allemande
- Il utilise six identités différentes :
Ahmed Zagloul, égyptien, geboren am 22.12.1995
Anis Amir, tunisien, né le 23.12.1993 à Tataouine
Ahmad Zarzour, libanais, né le 22.10.1995 à Ghaza
Ahmed Almasri, égyptien, né le 01.01.1995 à Iskandariah
Ahmed Almasri, égyptien, né le 01.01.1995 à Alexandrie
Mohamed Hassa, égyptien, né le 22.10.1992 à Cafrichik

- Il fait des aller-retours entre Berlin et la région de Rhénanie-du-Nord-Westphalie
- Il lie des contacts avec la scène islamiste, il est vu à Hildesheim avec un islamiste connu des services, Ahmad Abdelazziz
- Les spécialistes de l’antiterrorisme expliquent rétrospectivement que « déjà au printemps, il était clair qu’il cherchait un complice pour effectuer un attentat »
- Une enquête est lancée contre lui le 14 mars 2016, on le soupçonne alors de préparer un cambriolage pour récolter de l’argent afin d’acheter des armes et probablement d’effectuer un attentat, on le juge proche de l’EI
- Selon le New York Times, il est alors déjà connu par les services américains et figure sur la liste des personnes interdites d’entrée sur le territoire, les Américains disent qu’il se serait informé sur la construction de bombes sur Internet
- À partir de mars 2016, il est observé physiquement et mis sur écoute
- Il est alors considéré comme une personne « particulièrement à risque »
- La police découvre qu’il est dealer dans un parc

- En juin 2016, une enquête est lancée contre lui suite à une bagarre au couteau, il s’agirait d’une dispute à propos de la drogue, l’enquête est classée sans suite
- Au milieu de l’année, il téléphone à deux membres tunisiens de l’EI, on pense qu’il cherche à recruter des membres pour l’EI en Tunisie
- Les services tunisiens préviennent alors les services allemands, ils leur expliquent qu’il se serait proposé pour effectuer un attentat-suicide sur des « chats » islamiques
- En juin, il est arrêté par la police lors d’un contrôle puis relâché le jour suivant pour « enquête en cours »
- En septembre 2016, l’observation est suspendue
- Le 19 septembre et le 11 octobre, les services marocains préviennent les services allemands de son inclination islamiste et de la probable préparation d’un attentat, ils avaient « la conviction qu’il allait passer à l’acte »
- On perd sa trace en octobre 2016.

- La rédaction d’E&R -

Terrorisme d’État et manipulations, à lire sur Kontre Kulture :

La saga « Anis Amri », sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Toujours le même profil.

    C’est assez incroyable comment un clandestin takfiriste pro-daech ayant plusieurs fois fait des faux papiers peut dealer et se promener tranquillement, tout cela au vu et au su des services de sécurité.

    Je comprends même pas pourquoi les services marocains et tunisiens se prennent encore la tête d’envoyer des infos.

     

  • Le gars n’aime pas les infidèles mais il se rend dans leurs pays, cherchez l’erreur.


  • #1630331

    « Anis Amri filmé la nuit après l’attentat devant une salle de prière
    Qui se situe juste en face de l’unité 33 de lutte contre la criminalité de Berlin
     »
    Il n’était pas entrain de faire un selfie avec Christian Estrosi par hasard ?

     

  • On perd sa trace et lui perd ses papiers ...

     

  • C’es "terroristes", bizarrement, ils se font systématiquement descendre, avant de savoir ce qui leur arrive,c’est le même processus dans tous les "attentats" téléguidés, les "auteurs" ou suspects sont descendus sans sommation pour ne pas remonter aux commanditaires qui sont les seuls à qui profitent ces crimes sordides dénoncés par tous les musulmans. Alors suivez mon regard !


  • pourquoi le citoyen normale utilise un passeport et une carte d’identité à l’aéroport ? alors que les immigrés daesh isis etc.. ! ils traversent les pays tranquillement par millions

     

    • exactement.

      NOUS, il nous manque UN papier pour l’administration et on nous envoie chier...

      EUX, ils peuvent donner des coups de couteaux, voler et se balader sans papiers d’identité, ça passe...

      qu’est-ce que les gens sensés attendent pour voter FN (seule alternative crédible) ?

      Geoffrey, communiste


    • Hé ho « « communiste », c’est qui Eux ?
      si tu vises les immigrés, ben non c’est pas vrai, les renouvellement des cartes de séjour c’est aussi le parcours du combattant. Mais si tu parles de ces trublions, ben oui là bizarrement c’est l’Europe sans frontière.
      Alors arrête ton discours victimaire et tes généralisations abusives stp. Merci


    • Mais "par nous et eux" , mois j’ais compris le EUX de "Geof " comme eux les immigrés daesh , isis ou une merdasse de se style en réponse sur le commentaire de base , et pas des immigrés lambda qui n’ont rien a se reprocher , alors c’est peut être toi qui te sent visé a tort et qui te victimise.
      (ps je ne suis pas communiste)


  • « Anis Amri à Chambéry… le même jour que François Hollande »
    http://www.ledauphine.com/france-mo...
    Ne rigolez pas, SAIP version 2 corrigée n’a pas marché sur le téléphone de Flamby.



  • - Il utilise six identités différentes :
    Ahmed Zagloul, égyptien, geboren am 22.12.1995
    Anis Amir, tunisien, né le 23.12.1993 à Tataouine
    Ahmad Zarzour, libanais, né le 22.10.1995 à Ghaza
    Ahmed Almasri, égyptien, né le 01.01.1995 à Iskandariah
    Ahmed Almasri, égyptien, né le 01.01.1995 à Alexandrie
    Mohamed Hassa, égyptien, né le 22.10.1992 à Cafrichik




    donc pas de problèmes question faux papiers

    Ceci pour dézinguer l’affirmation selon laquelle les terroristes gardent leurs papiers sur eux pour pouvoir les présenter lors d’un contrôle imprévu juste avant l’attentat.
    Tout aussi foireux l’argument selon lequel ils laisseraient leurs vrais papiers par provocation. puisque c’est justement grâce à ces papiers que l’on peut démasquer les réseaux (or si le martyr est allègrement sacrifié, les réseaux eux ont une valeur stratégique que Daesh n’a aucun intérêt à sacrifier.)


  • On voit bien qu’il y a une partie des services de sécurité qui veulent stopper ces petits soldats mais que les ordres d’au dessus...


  • Faudrait pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages QUAND MEME ! Son djihad s’est étanché avec seulement 12 morts ? Et on pose devant une mosquée turque (certainement chiite !) alors qu’on se réclame du plus pur du sunnisme ...Allons, allons !!!!


  • Ahmed Almasri, égyptien, né le 01.01.1995 à Iskandariah
    Ahmed Almasri, égyptien, né le 01.01.1995 à Alexandrie
    "Iskandaria" est simplement le nom arabe d’"Alexandrie" ... Et comment expliquer qu’un Palestinien de Ghazza devienne Libanais et demande l’asile en Allemagne ? Trop, c’est trop ; arrêtez de nous prendre pour des cons !


  • Unité 33 tout est dit.

     

    • #1631781

      C’est un complot tu as raison....l’unité 33 d’ou 33 Export est une marque de bière ! (la bière désignant aussi un cercueil.. et 33 Export est du groupe Heineken avec son étoile rouge qui rappelle celles du Kremlin et du KGB...ainsi que comme P.Hillard dénonce le magnat de la bière Freddy Heineken .1923-2002-)
      Je plaisante camarade !
      Il nous reste au moins l’humour !!
      Au moins.......


Commentaires suivants