Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Macron veut sanctionner les pays de l’UE qui refusent les migrants

Salvini : "Rejoindre l’Italie, ils peuvent oublier"

 

 

Alors qu’a lieu ce dimanche [24 juin 2018] un mini-sommet européen sur la question des migrants, le président Emmanuel Macron a rencontré samedi le premier ministre espagnol Pedro Sanchez à Paris. L’Espagne a annoncé avoir secouru 569 migrants en mer ce même jour. Le Figaro fait le point.

 

France et Espagne proposent des « centres fermés sur le sol européen » pour les migrants

La France et l’Espagne proposent la mise en place de « centres fermés sur le sol européen dès le débarquement » des migrants, a déclaré samedi le président Emmanuel Macron, prônant une « solution différente et complémentaire » à une crise qui divise l’Europe.

« Une fois débarqués sur le sol européen, nous sommes favorables à mettre en place des centres fermés conformément au HCR, avec des moyens européens qui permettent (...) une solidarité financière immédiate, une instruction rapide des dossiers, une solidarité européenne pour que chaque pays prenne de manière organisée les personnes qui ont droit à l’asile », a souligné le chef de l’État lors d’une conférence de presse conjointe avec le nouveau Premier ministre espagnol Pedro Sanchez.

[...]

Jusqu’ici, les migrants qui arrivent en Europe ne doivent pas obligatoirement passer par des centres, ouvert ou fermés.

[...]

Emmanuel Macron favorable à des sanctions financières

En présence de Pedro Sanchez, le président Macron s’est prononcé en faveur de sanctions financières envers les pays de l’Union européenne qui refuseraient d’accueillir des migrants.

« On ne peut avoir des pays qui bénéficient massivement de la solidarité de l’UE et qui revendiquent massivement leur égoïsme national quand il s’agit de sujets migratoires ».

[...]

Le Lifeline, nouvel « Aquarius » ?

De son côté, le Lifeline attendait samedi dans les eaux internationales une solution diplomatique et un approvisionnement pour les 230 migrants à bord. Après l’odyssée de l’Aquarius, le Lifeline est en passe de devenir un nouveau symbole du bras de fer entre pays européens sur la prise en charge des migrants secourus en Méditerranée. Trois semaines après l’entrée en fonction d’un gouvernement populiste qui a promis de mettre fin à l’afflux de migrants, l’Italie a exclu de laisser le navire entrer dans un port italien et a dit vouloir vérifier la correspondance entre le pavillon néerlandais du bateau et sa nationalité.

« Le Lifeline, un navire illégal avec 239 immigrants à bord, est dans les eaux maltaises », a écrit sur Facebook le ministre de l’Intérieur italien et chef de file de la Ligue (extrême droite), Matteo Salvini. « Rejoindre l’Italie, ils peuvent oublier. Je veux en finir avec le business du trafic et la mafia ».

Rome accuse l’ONG d’avoir agi en contravention du droit international en prenant à son bord les migrants alors que les garde-côte libyens étaient en train d’intervenir. Elle a menacé de mettre sous séquestre le navire ainsi qu’un autre bateau, le Seefuchs, affrété par l’ONG allemande Sea-Eye.

 

SOS Méditerranée exhorte l’UE « à garantir des ports de débarquement sûrs »

« L’Union européenne devra placer l’impératif de préservation et de protection de la vie des personnes en détresse avant toute autre considération politique », prévient samedi l’ONG européenne dans un communiqué. « SOS Méditerranée accueillerait favorablement tout plan qui prévoirait à l’échelle européenne la mobilisation de toutes les ressources disponibles pour assurer le débarquement sûr et rapide des personnes secourues en Méditerranée centrale », écrit l’ONG dont le bateau est reparti dans les eaux internationales au large de la Libye.

Lire l’article entier sur lefigaro.fr

Triangulation d’Emmanuel Macron,
à lire sur Kontre Kulture

 

Macron & les migrants, sur E&R :

 






Alerter

63 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Macron ne va pas trahir un de ses généreux donateurs qui s’appelle Soros.

     

    Répondre à ce message

  • #1991924

    Si on veut sauver ce qui reste de cette malheureuse Europe, et de ce débris de pays qu’on appelait "la France", il faut se retirer de toutes ces instances pseudo- judiciaires et moralisatrices internationales et interlopes, présidées par des gangster américanolâtres levantins, filandreux et corrompus.

    Ces instances fédérastiques à l’américaine qui cumulent tous les pouvoirs constituent la plus effrayante tyrannie que le continent européen a jamais connu. Sous prétexte de protéger "l’Homme", elle lui octroie arbitrairement selon son humeur tel ou tel "droits" et les retire en fait par le même coup au "Citoyen" qui n’a par exemple plus le droit de défendre les frontières de son pays.

    Pour un ennemi de la France, entrer sur le territoire est devenu un "Droit de l’Homme". "No passaran ?" Et les "Droits de l’Homme", coco ?

    L’Allemagne n’aurait plus besoin d’envoyer les chars de Guderian en 1940 dans les Ardennes. Elle n’a qu’à envoyer un bataillon d’avocats des "Droits de l’Homme" et la "Jurisprudence de la CEDH" entre les dents pour passer sans un coup de feu.

    Et "bouter les anglais hors de France" ! L’horreur en matière de Droits de l’Homme ! Affreux.

     

    Répondre à ce message

  • #1991977

    L’idée de "centres fermés" est une foutaise destinée à calmer l’électorat de droite sérieusement paniqué. Evidemment, en l’état du "droit" (pourri) qui s’applique en Europe depuis les centres financiers américains, toute tentative de "concentrer" des gens dans des "camps" est évidemment illusoire.

    Comment enfermer des gens sans jugement ? Comme ils sont innocents depuis que les autorités françaises estiment que l’entrée sans visa sur le territoire n’est pas délictueux ? Et comment renvoyer des gens "chez eux" une fois que le statut de réfugiés leur aura été refusé, puisqu’on annonce à l’avance qu’on ne peut pas ?

    Mais Macron réfléchit-il avant de parler ou bien se fout-il du monde ?

    Tant qu’on aura pas complètement changé le droit des étrangers, il n’y a rien à faire.

     

    Répondre à ce message

  • après la supposée suppression de la taxe d’habitation, peut-être l’exonération de la taxe foncière pour ceux qui ouvriront leur logement aux clandos ( délit, infraction à la législation sur les étrangers ; crime, trafic d’êtres humains) ? Et si tu donnes le cul de ta femme et de tes enfants, ils te laisseront peut-être une petite retraite ?...... Ne soyez pas choqués, çà s’appelle une injonction paradoxale mondialiste humaniste, et c’est ce qui arrive !

     

    Répondre à ce message

  • J’aimerais bien comprendre ce qu’est un migrant pour Macron.
    Exemple Mamoudou. Soit disant un migrant (forcément persécuté dans son pays).
    Vu ses compétences il est reçu à l’Elysée et reçoit illico presto la nationalité française. Il retourne au Mali et est acclamé comme un héros. J’imagine que si on l’avait renvoyé au Mali direct les médias auraient crié au scandale : heures sombres, racisme, etc...
    C’est de plus en plus clair. On se fout de nous.

     

    Répondre à ce message

    • #1992386

      Ce qu’est un migrant pour Macron ? : le Messie. On arrête pas le Messie au frontières ni sa petite troupe de disciples qui ne sont pas douze, mais 12 millions et qui vont nous évangéliser nous les barbares régressifs et répulsifs qu’on le veuille ou non..

      En plus, ils font pression à la baisse pour les salaires. Le rêve !

       
  • Il faut le virer au plus vite ce dégénéré de macron. Aller ainsi contre son propre peuple est digne de haute trahison !!!! Qu’attendent tous les pseudo juristes pour faire leur boulot ?

     

    Répondre à ce message

  • Pourquoi on les envoie pas dans le pays le plus moral du monde à savoir Israël ???
    Nan sérieux c’était pas plus loin d’aller en Israël qu’en Espagne, et ça redorerait le blason de l’état sioniste. Allez Netanyahou fait pas ton avar, ouvre grand tes bras à ces pauvres africains désemparés, sans le sou et prêts à enrichir la diversité ethnique de ton pays...

     

    Répondre à ce message

  • #1992262

    On blablate. Cela ne sert à rien.
    Il faut lui défoncer la gueule à cet immigrationniste.
    Une seule personne décide pour plusieurs millions de personnes. Une personne irresponsable.

     

    Répondre à ce message

  • L’Europe Centrale (Vysehrad) n’en veut pas ! Ni aujourd’hui, ni demain, ni jamais. Qu’on se le dise. Macron a beau beugler, c’est NIET !

     

    Répondre à ce message

  • #1992625

    on prête de l’intelligence à Macron !!! pourtant j’ai la sensation qu’il a .... un train de retard sur ce qui se passe en Europe !!! va finir par se faire éjecter par ceux qui l’ont amené au pouvoir ! Même les USA ( une partie ) n’en sont plus à défendre ces thèses !! avec quel pouvoir l’UE va-t-elle obliger les pays à payer ??? Merkel a déjà un max de problèmes pour rester en place ! me semble qu’on assiste à une descente ’’aux enfers ’’ de L’UE actuelle !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents