Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Attentats de Paris : du loup solitaire à la pieuvre djihadiste

La pieuvre, un concept multifactoriel et réseautaire

 

 

 

 

 

 

Les attentats simultanés du 13 novembre avec ses près de 500 victimes, tuées ou blessées, resteront dans l’histoire comme l’attaque terroriste la plus meurtrière jamais connue en France. Mais pour les spécialistes de la lutte antiterroristes, cet effroyable massacre inaugure également une évolution inquiétante, et peut-être durable, de la réalité terroriste actuelle en Europe, et ce pour quatre raisons.

 

La mort du concept de loup solitaire

Le 13 novembre aura scellé la mort de la théorie des loups solitaires, forgée par les autorités après les attentats de Mohamed Merah, il y a plus de trois ans.

Pour justifier son incapacité à détecter le profil du terroriste toulousain et à prévenir son passage à l’acte, les forces antiterroristes et le pouvoir sarkozyste de l’époque avaient alors soutenu que Merah, dans la mesure où il agissait seul, s’était rendu totalement indécelable par l’appareil antiterroriste français. Effectivement, les investigations poussées menées pendant plus d’un an dans la région toulousaine n’avaient jamais permis de d’identifier la moindre cellule terroriste de soutien. Seul le frère aîné de Merah, présent lors du vol du scooter qui servira pendant ses massacres, avait été incriminé. Et le passage, avéré, de Merah dans les zones tribales afghanes, tout comme ses liens avec un lieutenant de Ben Laden sur place, avaient été assez largement minorées par les autorités.

En mai 2014, la même théorie du loup solitaire avait été resservie par le gouvernement Valls cette fois, après la tuerie du musée juif de Bruxelles par Mehdi Nemmouche. Malgré son passage en Syrie dans les rangs de Daesh, un engagement attesté par les otages français que le terroriste avait gardés un temps, le djihadiste de la banlieue lilloise était réputé avoir agi seul pour la seule raison qu’aucune cellule logistique n’avait pu être identifiée. Nouvel figure politiquement bien pratique, le loup solitaire servait donc depuis plus de trois ans de cache-sexe à l’impuissance policière.

Elle a encore été resservie lors des tueries de Charlie Hebdo et de l’Hyper-Casher en janvier dernier, même si des échanges de courrier électronique entre au moins le terroriste Amédy Coulibaly et un commanditaire en Syrie ont été détectés depuis. Las ! La théorie du loup solitaire tenait toujours. Elle a même été officiellement consacrée dans la loi, avec l’inscription dans le code pénal d’une nouvelle incrimination conçue pour lui, celle « d’entreprise terroriste individuelle ». Sur cette base a ainsi été présentée comme un grand succès des forces de l’ordre l’arrestation préventive d’un islamiste toulonnais présenté comme sur le point de commettre un attentat contre la base navale de la ville. En réalité, il s’agissait plus sûrement d’une agression au poignard contre un marin en permission que de faire sauter le porte-avion Charles-de-Gaulle. Cet indéniable succès de la DGSI ne scellait pas la victoire de la France contre le terrorisme, comme certains Place Beauvau ont voulu le faire croire.

Les attentats du 13 novembre font voler en éclat cette fiction qui voulait que le principal danger dans le pays soit ces terroristes radicalisés seuls en visionnant des vidéos de propagandes djihadistes sur Internet. A Paris, ce sont en effet trois équipes de djihadistes parfaitement entraînés et coordonnés qui sont passés à l’action pour mener un assaut terriblement meurtrier. « Après avoir beaucoup entendu parler de loups solitaires, on va maintenant entendre parler des meutes de loups  », ironisait samedi sur Twitter, l’universitaire spécialiste de la lutte antiterroriste Marc Hecker, de l’IFRI. Tous les experts s’accordent pour reconnaître qu’une telle campagne d’attentats ne pouvait qu’être préparée de longue date. La revendication par l’organisation « État Islamique » est d’ailleurs suffisamment précise pour laisser penser qu’il s’agissait d’une mission imaginée depuis la Syrie par les chefs terroristes locaux.

 

La nouvelle donne des kamikazes

Jamais la France n’avait connu d’attaque-suicide. Jusqu’ici en Europe, seule la Grande-Bretagne en avait été victime. Le 7 juillet 2005, quatre terroristes de nationalité britannique, affiliés à Al-Qaïda, s’étaient fait sauter dans les transports publics lors d’une attaque coordonnée ayant fait 56 morts et 700 blessés. Le 13 novembre, sept kamikazes, « un groupe ayant divorcé de la vie d’ici-bas  », précise le communiqué de renvendication, sont entrés en action à Saint-Denis et Paris. Un fanatisme terroriste poussé à l’extrême. Car si les assaillants du Bataclan se sont fait exploser seulement à la fin de leur massacre, pendant l’assaut de la police, alors qu’ils n’avaient plus aucune chance, les trois kamikazes du Stade de France se sont fait sauter pratiquement seuls, faisant une seule autre victime. Le déroulement des faits n’est pas encore clair. Certaines informations font état d’une tentative d’entrer dans le stade. Un scénario se dessine : Un terroriste aurait prévu de se faire exploser dans le stade, pendant que deux autres auraient actionné leurs engins au milieu de la foule paniquée qui aurait reflué en masse vers la sortie. Ce n’est pas ce qui s’est passé. Et face à l’impossibilité de pénétrer dans les travées du stade, les terroristes n’ont pas hésité à se faire sauter seuls. Une action qui peut sembler, de prime abord, ratée. Elle est pourtant suffisante pour déclencher, partout dans le pays, « la psychose du voisin », cette méfiance de l’autre, de celui qui marche à côté de nous et qui pourrait être porteur d’un gilet d’explosif. Ravageur en termes de vivre-ensemble.

Lire la suite de l’article sur mondafrique.com.

Premiers reculs sur les événements, et leurs conséquences, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Méconnaissance de la nature même du loup, cette expression venaient d’ignares et aurait du être renvoyé au néant depuis belle lurette, un loup vit dans une meute.

     

    • Raté : les loups solitaires cela existe dans la nature, quand un loup se fait bannir de sa meute. (par contre deux loups solitaires peuvent par la suite reformer une meute)


    • c est justement ce qui s appelle un oxymore. On peut dire des verités plus radicales en accolant 2 choses opposees. je trouve justement cette expression tres poignante. d autant plus que si on l applique par exemple a lee harvey oswald, on voit bien qu elle designe un phenomene tres realiste...la meute est cachée...


  • au lieu de nous amuser avec tel ou tel decerebré , les services feraient bien mieux de pister les millions de dollars, et les carguaisons d’armes !!

    au risque de tomber sur le grand manitou , qui nous affirmait , il n’y a pas si longtemps que ces mêmes decerebrés " faisait du bon boulot "


  • Aujourd’hui ils reprennent la même rhétorique de déresponsabilisation en parlant d’une meute solitaire de loups issus d’une même fratrie qu’on ne peut donc infiltrer, entendu sur Radio Courtoisie.


  • #1322449

    ATTENTATS SOUS FAUX DRAPEAU SELON WIKISTRIKE QUI RELEVE DES INCOHERENCES GROSSIERES :
    1/ Brahim Abdeslam, 31 ans, commando kamikaze impliqué dans les attentats du vendredi 13 novembre 2015, était propriétaire du café Les Béguines situé dans une petite rue tranquille du quartier de Karreveld, à Molenbeek en Belgique. Ce bar faisait également office de coffee shop. Les autorités communales ont ordonné le 2 novembre la « fermeture au public de l’établissement », pour une « durée de 5 mois prenant cours le 5 novembre 2015 pour se terminer le 4 avril 2016 ».

    Brahim Abdeslam s’est fait exploser, seul, à 21h41 à la terrasse du bistrot Comptoir Voltaire, au 253 boulevard Voltaire, à deux pas de la place de la Nation, vendredi soir, blessant grièvement une quinzaine de personnes. Selon le récit du responsable du café à L’Express, le terroriste s’est installé tranquillement dans le café. C’est lorsqu’il a passé la commande qu’il s’est fait sauter. La serveuse, Catherine, a été blessée à l’abdomen et au thorax. Hospitalisée, ses jours ne seraient plus en danger, selon ses collègues, sous le choc.

    Il avait loué une voiture Seat noire, immatriculée en Belgique, et retrouvée à Montreuil, près de Paris, au lendemain des attaques. A son bord, trois fusils d’assaut kalachnikov, onze chargeurs vides et cinq pleins…

    Comme par hasard, les autorités ordonnent la fermeture de son bar quelques jours avant les attentats de Paris, que lui a-t-on promis en échange ? De l’argent probablement, ce n’était donc pas son but de se faire exploser…

    De plus, Brahim Abdeslam buvait de l’alcool et fumait du cannabis à outrance, c’était un délinquant de droit commun, il n’avait pas le profil d’un fanatique religieux prêt à mourir en martyr. Continuons, il s’installe tranquillement à la terrasse d’un café et se fait sauter, sans crier« Allah akbar », isolé des autres personnes sauf de la serveuse… Et ne tuant personne… Même pas la serveuse qui est à moins d’un mètre de lui ! Incroyable cette ceinture d’explosifs !... Ce n’est pas très logique, un vrai kamikaze ne s’assoit pas à la terrasse d’un café pour passer une commande, secondement, il revendique son acte, troisièmement, il ne laisse pas une voiture rempli d’affaires personnelles, d’armes et de munitions prêtes à servir.

     

    • Vous me semblez bien au courant de ce qui se passe dans la tête de ce type.
      C’est bien de remarquer les choses bizarres, je ne vous fais pas ce reproche (parce qu’il y en a, effectivement) mais je ne vois pas, dans ce vous dîtes, ce qui prouve qu’il n’avait pas l’intention de se faire sauter. Pourquoi lui aurait-on "promis de l’argent" à la fermeture de son bar ? C’est quoi la logique, là ? (et puis même, de l’argent ça peut servir à d’autres personnes après sa mort).
      Et s’il pensait mourir il devait justement s’en foutre un peu de laisser certains indices derrière lui comme une voiture et des armes.


    • Salut Millesabords
      merci d’exposer des infos pertinentes et leur degré de crédibilité clairement : cela prend du temps.
      Si tes infos sont confirmées, ces incohérences nécessiteront des explications. De toute manière, l’incohérence majeure est celui d’un kamikaze terroriste qui ne fait aucun mort : remords de dernière minute ?...peut-être mais les organisateurs d’attentats anticipent cette réaction bien normale avec la solution d’éliminer les survivants gênants. Pour les kamikazes : il y avait différentes équipes et on peut supposer qu’elles étaient chapeautées par un coordinateur. Que celui-ci puisse déclencher la ceinture à distance, en cas de mutinerie, serait alors une précaution ordinaire. Peut-être des témoignages confirment que chacun des kamikazes a actionné (ou fait un geste comme si) sa ceinture mais je ne les ai pas encore vus : à suivre.


    • #1324314

      Et s’il pensait mourir il devait justement s’en foutre un peu de laisser certains indices derrière lui comme une voiture et des armes.



      Ah ? un mec qui veut se suicider, tellement riche en armes qu’il laisse une kalash dans la voiture avec munitions ? C’ets vrai qu’il y en a plein les caves des AK47 maintenant...

      Et pour le café, il a pensé laisser un pourboire a la serveuse au moins ?

      Bon il faut dire que wikistrike n’est pas tres credible...et pas trop sourcé.
      pourtant c’est une machine de guerre, selon un site catholique :
      http://lepeupledelapaix.forumactif....

      Alors ce serait un faux dissident complotiste pour egarer les âmes ?


  • "La mort du Loup" (Alphonse de Lamartine) :

    Le Loup vient et s’assied, les deux jambes dressées
    Par leurs ongles crochus dans le sable enfoncées.
    Il s’est jugé perdu, puisqu’il était surpris,
    Sa retraite coupée et tous ses chemins pris ;
    Alors il a saisi, dans sa gueule brûlante,
    Du chien le plus hardi la gorge pantelante
    Et n’a pas desserré ses mâchoires de fer,
    Malgré nos coups de feu qui traversaient sa chair
    Et nos couteaux aigus qui, comme des tenailles,
    Se croisaient en plongeant dans ses larges entrailles,
    Jusqu’au dernier moment où le chien étranglé,
    Mort longtemps avant lui, sous ses pieds a roulé.

    Le Loup le quitte alors et puis il nous regarde.
    Les couteaux lui restaient au flanc jusqu’à la garde,
    Le clouaient au gazon tout baigné dans son sang ;
    Nos fusils l’entouraient en sinistre croissant.
    Il nous regarde encore, ensuite il se recouche,
    Tout en léchant le sang répandu sur sa bouche,
    Et, sans daigner savoir comment il a péri,
    Refermant ses grands yeux, meurt sans jeter un cri.

    J’ai reposé mon front sur mon fusil sans poudre,
    Me prenant à penser ...

    "Penser : ! " Nous en sommes bien incapables aujourd’hui.

    ,


  • "... face à l’impossibilité de pénétrer dans les travées du stade, les terroristes n’ont pas hésité à se faire sauter seuls. Une action qui peut sembler, de prime abord, ratée. Elle est pourtant suffisante pour déclencher, partout dans le pays, « la psychose du voisin », cette méfiance de l’autre, de celui qui marche à côté de nous et qui pourrait être porteur d’un gilet d’explosif. Ravageur en termes de vivre-ensemble."

    Le vivre-ensemble prônés par nos illuminés libéraux libertaires, multiculturalistes et autres âmes angéliques, en prend un gros coup.

     

    • Les terroristes du XIX ème et XXème siècles , lorsqu’ils passaient à l’action , s’en prenaient aux grands de ce monde : présidents de la république, tetes couronnées, banquiers, industriels, généraux ....et leurs actions sont restées dans les esprits et ont eu des conséquences immédiates .Ceux d’aujourd’hui, chose curieuse , ménagent les vrais responsables et coupables : élus, hommes politiques, banquiers et grands patrons , et ne s’en prennent qu’au vulgus pecus , dont les victimes sont vite oubliées et ne comptent que par leur nombre .
      Je ne peux m’empècher de m’interroger sur cette préservation des élites, et leur faible exposition aux risques qu’ils ont causés. De là à penser qu’ils sont partie prenante dans l’élaboration des attentats, il n’y a qu’un pas .
      Alors , j’espère que les évènements viendront un jour contre dire cette facheuse impression , et que nos zélites finiront , par morfler à leur tour ! et ne se contenteront pas de subir l’assaut d’un sac de farine .


  • "C’en serait terminé de l’idéal européen et de la liberté de circulation.

    C’est évidemment l’objectif des terroristes. Celui qu’il faut combattre, donc."

    L’auteur de cet article veut donc maintenir la liberté de circulation.


  • #1322481

    On veut savoir d’où vient l’oseille des armes, on s’en tape de qui est le cerveau, d’où vient le cash


  • Paradoxe des paradoxes, c’est depuis que l’Etat s’est doté de la plus intrusive loi de contrôle de notre vie privée, que la plus importante organisation terroriste a pu se rassembler, mettre au point, et exécuter l’attentat le plus vaste contre les Francais.


  • Bernard Squarcini (ancien patron de la DGSI) révèle que les services secrets syriens sont venus lui proposer de lui donner la liste de TOUS les djihadistes français opérant en Syrie. Il l’a proposé au nouveau patron de la DGSE qui était intéressé mais lui a dit qu’il devait en référer à Valls, son supérieur, et ce dernier a refusé en disant qu’il ne voulait pas d’échanges avec le régime d’Assad.
    Lien vidéo :
    http://dai.ly/x3ecx2g

     

  • Il n’y a pas que des loups "solitaires" : "« La Syrie avait la liste des djihadistes de France et l’a proposé aux Français. Mais Valls a refusé ». Enormissime ....
    Source Valeur Actuelle de demain Interview de Squarcini

     

    • Le gouvernement sera-t-il seulement interpellé à l’Assemblée Nationale ? Rien n’est moins sûr, la connivence sioniste LRPS est totale .


    • #1327238

      La question c’est en échange de quoi ils proposaient de nous donner la liste ? En échange d’un changement de la politique de l’état Français voila tout. Le prix a été jugé beaucoup trop important pour nos dirigeants pour juste avoir une liste dont ils connaissent déjà la plupart des noms. Si ça se trouve, la liste des services Français est même plus complète que celle des services Syriens : ceux qui partent faire le djihad en Syrie ne se présentent gentiment devant les douaniers et les flics Syriens, ils entrent clandestinement sur le territoire et la meilleure chance que les Syriens ont de les identifier c’est de les arrêter ou de le tuer pour lire leurs papiers, par contre ils passent pratiquement forcément à la douane de l’allié Turc et par les camps d’entrainement que l’OTAN a ouvert en Turquie.
      Squarcini sait très bien tout ça, mais je suppose qu’il veut mettre un peu la pression sur le gouvernement pour l’encourager à modifier sa politique étrangère, après tout c’est un chiraquien et la politique des deux derniers quinquennats ne doit pas lui plaire énormément, d’ailleurs il a été remercié par Sarko qui est connu pour placardiser tout ceux qui lui faisait des réflexions désobligeantes.


  • Je trouve très étonnant que TF1 ait présenté dimanche un reportage "inside" aux côtés des pompiers pendant les attentats...Une méthode souvent utilisée par sarko pendant des descentes de police chez des dealers au début des années 2000.


Commentaires suivants