Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Bataclan : la déclaration incroyable du général Bruno Le Ray

Tout en conduisant ma voiture ce matin, j’écoutais le zonzon de France Bleue se déroulant sans grand intérêt, quand tout à coup, je fus alerté par le sujet traité. La tragédie du Bataclan avec un dépôt de plainte contre X par une trentaine de victimes ou familles de victimes. Motif de la plainte « Non-assistance à personne en péril » afin qu’une enquête soit menée sur l’absence d’intervention des militaires le soir du 13 novembre 2015.

 

Jusque-là, pas d’interrogations. Puis vint l’interview du Gouverneur Militaire de Paris, (GMP), le Général Bruno le Ray. Glaçante sa déclaration. Impossible de la trouver sur le net ce jour (comme par hasard…) mais en substance, il a déclaré ce qui suit :

« … Un militaire n’a pas pour vocation d’intervenir dans une zone qui n’est pas en guerre… Il est impensable de mettre des soldats en danger dans l’espoir hypothétique de sauver d’autres personnes… C’est à la BAC et à la Gendarmerie d’intervenir… »

Choquant et répugnant. Et je pèse mes mots.

Pas en guerre ? Il faudrait savoir. Manuel Valls et François Hollande n’arrêtaient pas d’asséner aux Français que nous l’étions, et de l’autre notre bon GMP qui déclare le contraire.

Dans un rapport de la commission d’enquête parlementaire sur les attentats du 13 novembre, un officier de la BAC du Val-de-Marne racontait notamment avoir demandé l’autorisation de les faire intervenir afin « d’atteindre le terroriste embusqué derrière l’issue de secours ». « Devant la commission, il a expliqué avoir reçu pour réponse de la Préfecture de police de Paris : “Négatif, vous n’engagez pas les militaires, on n’est pas en zone de guerre”. L’un des militaires lui aurait également indiqué qu’il ne pourrait engager le feu, faute d’avoir reçu un ordre en ce sens, décrit le rapport. »

Plus loin :

« On leur a interdit une intervention physique, c’est-à-dire de rentrer (dans le Bataclan), mais aussi le prêt de matériel médical de premiers secours à des policiers »… « On n’aurait peut-être pas empêché la mort de 90 personnes, mais au moins évité des hémorragies qui ont donné la mort. »

[...]

Georges Fenech, ancien juge d’instruction, aurait certainement pu pousser plus loin l’investigation. Curieusement, rien de concret n’est sorti de cette commission d’enquête. Tout semble verrouillé.

Mais revenons à notre bienveillant Général. Il déclarait dans une interview dans Le Figaro du 10 avril 2017 : (l’analyse de ses réponses est en italique).

Question : comment le dispositif « Sentinelle » s’est-il adapté à la menace terroriste depuis 2015 ? – « Sentinelle » n’a plus rien à voir avec ce qu’il était il y a deux ans. Initialement, le dispositif avait une forte dimension symbolique. Nous avons rapidement considéré que nous n’étions pas à la hauteur de la menace. Nous devions cesser d’être statiques, d’être des pots de fleurs dans le paysage. – Crépusculaire. D’un côté, les militaires ne doivent pas intervenir et de l’autre, ils ne doivent pas jouer les potiches. La valse hésitation dans toute sa splendeur !

L’esbroufe continue plus loin. Impayable ce Général Gouverneur.

[...]

Un militaire à quand même pour vocation précise de défendre les civils en cas de conflit. Si c’est pour avoir des militaires dans les rues sans qu’ils puissent intervenir, ça ne sert qu’à dépenser l’argent des contribuables. Pour les impressionner ?

[...]

Le GMP semble plutôt concentré sur les feux d’artifice de notre fête nationale et sur les parades.

 

JPEG - 17.3 ko
Le général Le Ray au défilé du 14 juillet 2017

Lire l’article entier sur lesmoutonsenrages.fr

L’incroyable information, à lire ou relire sur E&R :

L’horreur et les zones d’ombre du Bataclan, sur E&R :

 

Pourquoi l’oligarchie a-t-elle intérêt à l’insécurité et au terrorisme ?
Lire sur Kontre Kulture

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

81 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1983694

    On les met pourtant comme des soldats de plombs devant les portes des maisons des Messieurs et Mesdames des milieux privilégiés et autorisés et les écoles juives comme qui dirait Colluche !
    S’il veut des photos, je lui en enverrais autant qu’il veut !

    Sur le reste, c.a.d, la plainte et faute d’informations fiables, aucun commentaire !!!!

     

    • Le souci principal des militaires de Sentinelle était de savoir dans quelle synagogue l’ex madame V. allait faire ses dévotions ( elle en changeait), et de ne pas louper le métro pour etre en place avant son arrivée ....Si elle arrivait et que la garde n’était pas là , c’était le compte rendu immédiat au GMP , et remontée de cales à la clef . Il faut noter que nombre de militaires français sont de confession musulmane , et que la communauté élue leur jetait souvent des regards peu amènes...en prime ! Dans la troupe, l’opération "SENTINELLE " est nommée " rabbi sitting".


  • Chez Bourdin Danièle Obono ne trouve rien à redire à ce que Médine se produise au Bataclan .


  • #1983734

    si le citoyen lambda sans, casier bien sur, avait le droit de s’armer comme aux usa ,ce ne serait pas un problème ! mais vu la législation en vigueur dans notre beau pays,il s’agit de déclarations vraiment ignobles quel pauvre type carriériste

     

    • Si tout le monde avait été armé au Bataclan, ça aurait été la fusillade dans le noir comme dans un saloon, il y aurait eu 10 fois plus de morts et de blessés..

      Et puis si les terroristes avaient pensé que le public serait armé, il aurait jeté des grenades défensives.


  • Il y a de bons commentaires sur leur site suite à l’article, notamment celui (sourcé) sur le GIGN.
    Quand on se rappelle le mic-mac de l’appartenance de l’établissement, même si on n’est pas complotiste, même si on est con...


  • #1983742

    Les mecs font un concours entre eux pour savoir jusqu’où ils peuvent aller dans l’ignominie ?


  • #1983751

    Les déclarations de ce militaire sont hallucinantes...et choquantes... Rien n’est clair dans l’attaque du Bataclan... Je continue de penser que les attentats commis au cours du quinquennat sanglant de François Hollande sont des actes de terrorisme d’état, il a été élu par défaut à la place de Strauss-Khan et son air débonnaire ne pouvait masquer son incompétence à gouverner... Il fallait le virer de la scène politique, d’où tous ces événements tragiques. Les marionnettistes mondialistes sont très puissants et ne font pas de sentiment à l’égard des Peuples. À quand le soulèvement populaire avant qu’ils nous anéantissent complètement ?...

     

    • #1983810

      Je partage votre impatience à ce que enfin le peuple s’érige contre ceux qui nous gouvernent et qui nous tuent sans que nous puissions rien faire hormis subir et regarder parce que nous avons fait le choix de la peur et de la lâcheté collectives autant que je souscris à vos interrogations précédentes.

      Ils sont grands parce que nous sommes des carpettes à genoux et qu’ils ont la certitude de l’exactitude de la loi des 80/20.


    • Je vous rejoins pour l’impatience, mais je ne crains que le désespoir ait commencé à la remplacer...


  • #1983754

    Je fais un copier/coller du commentaire que j’ai laissé aujourd’hui sur LME (dans infos, liens, news du 11/05).
    En complément de l’article des ME d’hier sur le Bataclan.
    Plusieurs remarques.

    ► Le général de division Bruno LE RAY (actuel gouverneur militaire de Paris) a été nommé à ce poste 3 mois et demi seulement avant le massacre du Bataclan.
    Idem pour Michel CADOT, nommé préfet de police de Paris (celui qui a donné les ordres de ne pas intervenir).
    https://www.gouvernement.fr/conseil...
    Étrange, non ?

    ► Dans le rapport d’enquête parlementaire, les pages 51 à 61 décrivent minute par minute le déroulé de l’attaque.
    http://www.assemblee-nationale.fr/1...

    ► Audition, à huis clos, du général Bruno Le Ray et du colonel Marc Boileau, chef de cabinet
    http://www.assemblee-nationale.fr/1...
    Où l’on retrouve les propos du général Le Ray dont parlait Claude Janvier, hier, dans son article.

    ► Sans oublier de mentionner l’extraordinaire travail d’investigation d’Hicham Hamza du site Panamza (http://www.panamza.com/?s=bataclan) à ce sujet.

    La tragédie du Bataclan n’a pas fini de faire parler d’elle …

     

    • Merci beaucoup pour tous ces liens, Mo’ Truckin’.


    • #1983816


      Général Bruno Le Ray.
      Des réflexions sont en cours, mais je pense que le policier et le militaire de base ne sont pas préparés à faire face à de telles situations : cela relève de compétences et d’une formation bien particulières. Le policier de la BAC qui est entré dans le Bataclan s’est placé peut-être au-delà de ce qu’il était raisonnablement censé faire, et mes soldats ne sont pas formés pour aller déloger des terroristes retranchés dans une salle de spectacle.
      Au Bataclan, les militaires n’ont pas vu entrer les terroristes, et ne savaient donc pas ce qui se passait à l’intérieur. À l’inverse, ils connaissent très bien les synagogues qu’ils ont pour mission de surveiller – il leur arrive même de se reposer à l’intérieur – ainsi que les personnes censées s’y trouver, qu’ils voient entrer et sortir. J’imagine donc qu’en pareil cas, ils interviendraient systématiquement s’ils se trouvaient en situation de le faire.



      http://www.assemblee-nationale.fr/1...


    • Vous m’avez devancé sur la plupart des points que vous abordez.

      A noter que l’audition complète de ce "Général", dont sont extraits ces fameux propos, se trouve à partir de la page 402 du rapport parlementaire (jusqu’à la page 416).
      Et je vous conseille de la lire intégralement.... c’est sidérant.

      Surtout le passage qui suit où de suite ça s’inquiète pour les synagogues, le "Général" rassure aussitôt sous prétexte que là à priori les militaires interviendraient à coup sûr.
      Ce à quoi "Mme Dumas" rassure encore plus, que ça reste peu probable car les synagogues sont particulièrement .... allez on a compris "mieux" quoi .... contrôlées.
      Mazeltov !!!!

      Ceci dit je m’étonne quand même de cette polémique, seulement maintenant ?, voir même de ce buzz médiatique sur le dépôt de plainte, vu que tout ça est donc écrit noir sur blanc dans ce rapport parlementaire accessible à tous depuis sa parution.... en Juillet 2016 (2ans quand même !!).
      Encore une polémique qui n’aboutira à rien, ni jugement ni sanction, pas même une démission, à se demander si c’est pas juste fait pour énerver tout le monde, et ce périodiquement.
      On parie combien que d’ici quelques jours on entendra plus parler de rien, jusqu’à une prochaine polémique sur le Bataclan dans quelques mois ?

      Il servirait pas surtout à ça ce truc "les moutons enragés" ?
      Déjà rien que le nom ... bref
      Avec ce gus qui "s’enrage" sur quelque chose de pourtant connu et accessible publiquement depuis 2 ans.
      Et à se demander si il fait pas exprès de confondre ce "Général" et Me Sannier un avocat des plaignants qui rapporte ces propos sur France Bleu le 8 Juin dernier donc 2018.
      => https://www.francebleu.fr/infos/fai...
      Et il y a donc bien un replay en plus de la page internet.

      Je le sens gros comme une maison, cette polémique c’est juste pour exciter tout le monde, et comme par hasard pile en même temps que celle sur le concert de Médine au Bataclan.
      Y a de ces coïncidences hein.... bref.

      Sinon à l’ouverture du rapport complet, je vous conseille de faire un petit "Ctrl+F" avec comme mot clé le pays le plus moral du monde.
      C’est marrant de le voir cité autant de fois comme référence à prendre... enfin j’me comprends.


  • t’es franc-maçon mon Général ?

     

  • #1983760

    Cet éminent général, au moins du point de vue de la chaîne hiérarchique, ferait sans doute bien de relire l’article L1111-1 du Code de la Défense ratifiée par la loi n° 2005‑1550 du 12 décembre 2005, article copié-collé de l’article 1 de l’ordonnance 59-147 du 7 janvier 1959 portant organisation générale de la Défense. Article qui dit en substance : "La défense a pour objet d’assurer en tout temps, en toutes circonstances et contre toutes les formes d’agression, la sécurité et l’intégrité du territoire, ainsi que la vie de la population. Elle pourvoit de même au respect des alliances, traités et accords internationaux."
    Comme quoi, les formations prétendûment de "haut niveau" dispensées au l’Ecole de Guerre semblent faire l’impasse sur des connaissances de base qu’on pourrait pourtant considérer comme capitales !
    Voilà, cela me semble clair ! Après le soldat, s’il reçoit des ordres, il les exécutera !
    Ce n’est pas le tout de "crapahuter" sur les moquettes épaisses des ministères et autres états-majors en espérant un parcours d’autant plus brillant qu’on présentera une souplesse d’échine de bon aloi, à un moment, comme dirait l’autre, il faut assumer les responsabilités du vrai commandement ... quand çà commence à être moins confortable que dans les pince-fesses parisiens !

     

    • Si vous relisez l’ordonnance de 59 , vous constaterez que les règles d’engagement des militaires en temps de paix , sur le territoire national y sont clairement définies et l’autorité militaire agit sous les ordres du pouvoir civil .En Algérie, les compagnies en opérations étaient accompagnées d’un OPJ de la gendarmerie.


    • @VORONINE
      "agit sous la responsabilité du pouvoir civil"
      Et c’était qui le pouvoir civil a ce moment là ?


    • #1983888

      Cher Voronine, point n’est besoin de relire l’ordonnance de 1959 ... puisqu’elle est abrogée et remplacée par le code de la Défense cité plus haut.
      La référence à la dite ordonnance ne visait qu’à rappeler que, sur le fond, l’objet de la Défense n’a pas changé depuis !
      S’agissant de la forme, bien sûr que l’autorité militaire agit sous les ordres du pouvoir civil (et heureusement !)... qui s’appuie d’ailleurs sur moults officiers généraux, conseillers militaires de ceci ou chef d’EMP de cela. La question centrale est donc : que font-ils ? Puisque, visiblement, les profanes en la matière que sont nos brillants décideurs politiques n’y pigent que pouic !
      (A titre d’exemple et dans un autre domaine, personne, parmi ces brillants conseillers, n’a-t-il été capable d’expliquer au chef de l’Etat qu’utiliser un jet d’eau, vêtu d’un short et d’un tee shirt, pour décontaminer des personnes prétendûment atteintes par des neurotoxiques, devrait inciter ce dernier à la plus grande prudence quant à la réalité de la dite attaque ? Chapitre 1 - Page 1 - Paragraphe 1 du premier cours de formation concernant la formation à la protection NRBC)
      Quant aux missions et au parallèle avec les évènements d’Algérie, comparaison n’est pas raison ... et les menaces ont, me semble-t-il, quelque peu évolué depuis ! En tout état de cause, que les politiques définissent des missions adaptées à la nouvelle situation, que les ordres soient donnés en conséquence et, comme je le soulignais, le soldat exécutera comme il l’a toujours fait en visant l’un des objets central de la Défense : la protection de la vie de la population ! Enfin, il ne me semble pas que les militaires de SENTINELLE ayant fait usage de leur arme au Louvre et à Marseille aient eu besoin d’un quelconque OPJ de gendarmerie pour mener à bien leur mission. Il me semble même qu’une partie de ces derniers étaient d’ailleurs des réservistes opérationnels. Comme quoi, l’argument fumeux de la formation "ils ne sont pas formés pour çà" ne tient pas non plus : un soldat entraîné qui reçoit des ordres est un soldat efficace. Le tout, c’est d’avoir des chefs (civils et/ou militaires) qui ont le courage de donner des ordres ... et de les assumer.
      Eh oui, les temps changent ... par rapport aux Aurès !


  • Je me pose une question : comment des vrais militaires peuvent-ils recevoir ces propos ?

     

    • Déjà est-ce qu’il en reste encore ?
      Si oui combien exactement ?

      ...parce qu’arriver à ce niveau d’effondrement sans qu’il se soit rien passé de sérieux au niveau des corps constitués, et en particulier l’armée question "coup de gueule"... c’est juste inquiétant, au mieux.

      PS : j’ai dis "sérieux" ... me sortez pas Piquemal ou équivalent , pitié.... rien que d’y repenser j’ai mal à la France.


    • #1983830

      Général Bruno Le Ray. Aucune demande d’entrer dans le Bataclan ne m’a été adressée, et je n’ai donné aucune autorisation en ce sens. Je ne connais pas les circonstances exactes de l’intervention du policier de la BAC et, si j’admire son courage, je vous répète qu’il était exclu que je fasse intervenir mes soldats sans savoir ce qui se passait à l’intérieur du bâtiment.

      M. le président Georges Fenech. Il y avait des morts sur le trottoir !

      Général Bruno Le Ray. Comme il y en a sur tous les théâtres d’opérations. Il est impensable de mettre des soldats en danger dans l’espoir hypothétique de sauver d’autres personnes. L’intervention en zone d’exclusion est un sujet très délicat. Pour moi, la première question à se poser consiste à savoir si l’on est en mesure d’assurer la protection des personnels allant au contact. Si les soldats que j’envoie dans le bâtiment se font eux-mêmes tuer, parce qu’ils ne sont pas en capacité de répondre aux tirs dont ils sont la cible, nous n’aurons guère progressé dans la résolution de la situation.

      M. le président Georges Fenech. N’est-ce pas la vocation des soldats que de protéger les populations civiles ?

      Général Bruno Le Ray. Si, bien sûr, et c’est ce qu’ils font. En revanche, ils n’ont pas vocation à se jeter dans la gueule du loup s’ils ne sont pas assurés de disposer de chances raisonnables d’accomplir leur mission.
      M. le président Georges Fenech. Ce qui est sûr, c’est qu’ils ont refusé de donner leurs armes !

      M. le rapporteur. Plus exactement, quand la BAC leur a demandé s’ils accepteraient de prêter leurs armes à la police dans l’éventualité d’une nouvelle intervention, ils ont répondu que non.

      Général Bruno Le Ray. Cela n’a rien d’étonnant : les militaires ne confient jamais leurs armes à quelqu’un d’autre.



    • Je connais des capitaines d’infanterie qui n’ont pas compris pourquoi l’unité sur le secteur n’est pas intervenue , ou pour le moins n’a pas demandé l les ordres pour le faire. Maintenant, il faut bien comprendre que tous les militaires ne sont pas interchangeables et que l’habit ne fait pas le moine . Des fantassins d’une unité aguerrie et bien soudée , qui ont participé ensemble à 6 ou 8 OPEX , avec AFGHA...RCA...TCHAD...MALI...LIBAN... auraient pu intervenir , mais si on a sur place des aviateurs, des transmetteurs ou des équipages de char formés pour le tir sous tourelle , le doute s’impose .Quant aux propos du général , c’est comme pour certain président de la république, un général" ne devrait pas dire ça"...meme si c’est la vérité .


    • @Marc Merisse

      En lisant entre les lignes dans les réponses du général, on peux comprendre que les soldats n’avaient pas munitions, non ?


  • #1983780

    L’armée française est elle encore au niveau pour commencer sur son territoire avant ? De prétendre corriger les autres ailleurs un peu comme l’armée américaine peut être avec ? Ces modernismes successifs en incluant des nouvelles forces féminines et peut être aussi celles portées par les nouvelles orientations sexuelles défendues aussi par les présidences. De ces deux pays.
    L’avenir nous le dira.


  • Si j’ai bien compris la logique du discours généralissime, le public aurait dû arriver armé : chacun avec son arme se défendre.

    J’en conclue donc que dans un État d’urgence, on ne doit pas s’attendre à être protégé, ni être mise en zone de sécurité en cas d’échauffourée : démerde-toi !

    On comprends mieux dès lors l’augmentation des fréquentations des stands de tirs, arts martiaux et vente d’armes comme pour inciter la population à compter de moins en moins sur les forces de l’ordre en ce qui concerne sa sécurité mais à bien obtempérer quand il s’agit d’un contrôle ou de payer ses amendes ...

    La dictature s’insinue par des détails quotidiens ....

    Évidemment, tous ces gens-là sont bien protégés et de surcroît ont eux-même suivi une préparation militaire de défense poussée pour parvenir à ce grade.

    L’attaque du Bataclan est un sacrifice rituel grandeur nature dans un lieu public avec les effets MK-Ultra de programmation et d’ingénierie sociale à l’échelle des masses.

    Fini les châteaux isolés et les résidences secondaires huppées ! Changement d’échelle ?

     

    • suite de mon commentaire :

      C’est une opération SILENCE ON TUE !

      Il s’agit d’un énième rituel satanique sous couvert d’attentat ! Opération indispensable pour des raisons de mise en garde de la population : si vous bougez, voyez ce qui va vous arriver. Nous sommes prêts à cette éventualité et ce sera le carnage. La preuve : vous l’avez Le Bataclan lieu mythique des hot soirées parisiennes et de concerts. Bataclan, synonyme = bazar, foutoir, bordel !

      Quelque que soit le niveau d’intervention des protagonistes dont le public (1500 entrées) - hélas, pour lui - tueurs - militaires aux alentours, musiciens Eagles Death of Metal - personnel de service de l’établissement et quartier - il y a comme un rendez-vous à une date précise nous n’étions pas loin d’Halloween d’importation anglo-saxonne, fêtée les 31 octobre.

      Il y a donc comme une malédiction, une main invisible qui semble diriger tout ça avec le sentiment diffus d’impuissance comme si chacun & tous étaient sous influence .... y compris la population. On s’y attendrait presque car l’inconscient collectif transgresse le réel y compris sur Stade de France ....

      Tragique car l’Église n’est plus protectrice des âmes : elle a renoncé : elle-même devenue antiChristique pour plaire au monde .... d’où démon car dans l’inversion, même les vocables s’y prêtent !

      Le pouvoir occulte a besoin d’un exutoire pour signifier son emprise sur le monde et les âmes qu’ils dirigent du Haut de la Pyramide, boule de Christ-Al Nostra, pourquoi pas ? Inversion, toujours !

      Qui doit être sacrifié le peuple ou l’élite occulte ? Sacrifié c’est faire oeuvre SACRÉE par le HAUT et non oeuvre impie par le Bas !

      Ils ne s’en cachent même plus. Nul besoin car les peuples sont divertis, aveugles tel le musicien Nick dans Eyes Wide Shut : il assiste au rituel yeux bandés. Il incarne le peuple quelle que soit la mission confiée ; il trime !

      Tels ces militaires : «  L’opération Sentinelle est une opération de l’armée française déployée au lendemain des attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015, pour faire face à la menace terroriste et protéger les « points » sensibles du territoire. Elle est renforcée lors des attaques du 13 novembre 2015 en Île-de-France. » signé wiki :)

      Le Bataclan n’était plus donc un point sensible mais un endroit réservé, d’exception où justement il devait se passer un attentat quoi qu’il advienne !

      L’Histoire se fabrique ?


  • Sur qu’avec des militaires comme çà on peut toujours repasser pour un coup d’Etat. Va falloir faire ça à l’ancienne.


  • Général potiche forcément lui-même aux ordres ; de qui ?


  • Les bidasses français sont formés pour deux choses capitales (a) casser du negre en Afrique (b) sécuriser les syna-gogues ! Sortie de là il faut des ordres et des formations spéciales pour défendre des civils mitraillé par des terroristes (qui travaillent pour qui d’ailleurs ? ) dormez tranquille braves citoyens le système veille sur votre insécurité !


  • #1983814

    On désespéraient de nos larves de politiciens et gardions espoir en l’Armée pour sauver la France !
    en l’écoutant, je crois qu’ils ne nous reste qu’à prendre la nationalité israélienne pour se sentir en sécurité !

     

    • La dernière fois que les militaires ont voulu changer le cours de l’histoire et faire respecter les promesses du gouvernement ...Ce fut le putsh d’Alger....Le français n’ont pas suivi , ils étaient morts de trouille de voir les paras sauter sur Paris, et les chars débouler sur les Champs ...Les meilleures unités ont été dissoutes, les meilleurs éléments emprisonnés , certains fusillés , voir éxécutés , Avant de recommencer, on réfléchira ...


    • #1983984

      Si la loi du plus fort a pour vocation de régner, alors l’oligarchie d’aujourd’hui, à l’image de celle d’hier, est parfaitement en position de présenter sa créance aux dominés que nous sommes. Le raisonnement que tu tiens en faveur du maintien coûte que coûte de la colonisation française d’Algérie qui s’appuyait sur la puissance militaire de l’état français est strictement la parallèle de celle de l’impérialisme atlanto-sioniste et de toutes les oligarchies dominantes d’hier et d’aujourd’hui, hic et nunc.

      La virilité n’est pas consubstantielle au règne de la jungle où prime la loi du plus fort, de même que la loi du plus fort ne subsume pas la virilité qui s’en détache par la spiritualité, par la civilité, par le droit positif et aussi par bien d’autres choses.

      Si je devais vous rejoindre sur ce terrain, je ne vaudrais alors pas mieux que ceux qui nous la mettent bien en profondeur et qui nous méprisent du haut de leur supériorité.

      Autant saluer le spectacle de la force brute et de suivre le chemin tête basse de ceux qui nous commandent et qui nous imposent leur volonté.


  • Soit ce "général" est un âne bâté, (l’animal étant parfaitement respectable), soit il a reçu des instructions strictes pour "noyer le poisson". Mais en aucun cas il est crédible en tenant de tel propos !

     

    • Il a tout à fait raison, jamais des soldats ne devraient faire des patrouilles en temps de paix, ça fait de nous un pays occupé.

      Une armée est faite pour combattre un pays ennemi et ses soldats, pas pour faire la police dans une salle de concert.

      Les soldats ne sont pas formés ni entraînés pour faire ça, ni commandé, ils n’ont pas non plus les renseignements.

      C’est un travail de gendarme : au lieu de mobiliser 3 000 soldats qui nous mettent dans une situation de pays occupé, il aurait dû recruter 3 000 gendarmes.


  • #1983864

    C’ est exactement la méthode qui avait été employée lors du massacre de Bentalha en Algérie où avait été utilisée une belle invention de guerre psychologique mise au point par Garde et Trinquier (deux rampouilles des psy-ops) durant la bataille d’ Alger pour anéantir moralement les populations....Pendant que le massacre se produit, l’ armée, à proximité, reste visible mais n’ intervient pas.

     

    • @tabouret1789
      Ça, c’est "inratable", la comparaison saute aux yeux, alors que les deux évènements n’ont rien de comparable ni sur le plan des objectifs ni au niveau des situations. Les massacres de Bentalha (Algérie) avaient comme objectif de faire intervenir l’ONU, en d’autres termes, faire intervenir les puissances occidentales qui avaient à l’époque les mains libres du fait que la Russie elle-même leur était inféodée.

      Au niveau des situations, l’armée algérienne s’était faite piéger par des fausses alertes en perdant beaucoup de soldats souvent de simples conscrits ou appelés. La sécurité et la défense des citoyens étaient en mains de la gendarmerie, de la police et des patriotes armées. L’armée les secondait quand c’est nécessaire. Le gros de son travail était la chasse des groupes terroristes disséminer dans les maquis.

      Votre comparaison est malhonnête et tendancieuse. Si la France ou ses dirigeants particulièrement civils avaient l’intention de défendre leurs citoyens contre le terrorisme, ils auraient déployé des forces spéciales au lieu de déployer de simples militaires . D’ailleurs tous ce débat est de la mascarade. Parce que jamais l’essentiel n’avait été abordé et ce n’est pas moi qui vais l’aborder.


  • Les amis, les parents, et tous les proches qui ont perdu des êtres chers au Bataclan doivent être révulsés d’entendre de tels propos .Il y avait donc personne pour les sauver,la messe était dite .

     

  • #1983884
    le 11/06/2018 par envolée_des_incultes
    Bataclan : la déclaration incroyable du général Bruno Le Ray

    Voila encore de quoi légitimer une transcription du second amendement U.S. dans le droit français.

    On est toujours mieux servi par soi-même, y compris en matière de sécurité et de défense.


  • #1983929

    2 affirmations qui trahissent le gouvernement :

    1) Comment LE RAY peut dire que la situation ne pouvait pas être gérée par les militaires, alors qu’on ne savait pas ce qu’il se passait à l’intérieur ?

    2) Comment FENECH peut dire qu’on n’a pas su gérer la situation parce que Paris n’était pas préparé à une telle violence - alors que par contre on était parfaitement préparé pour un éventuel après attentat (je fais allusion à l’exercice du SAMU et pompiers qui eu lieu le matin même, ce vendredi 13, dirigé par PELLOUX) ?

    On nous prend pour des cons ? (question facultative)


  • Tout le monde n’a pas la défense qu’il mérite, c’est pourquoi un certain pantin du système a comme garde du corps un ami du logeur de daesch ou comme maîtres les financiers et les soigneurs de ce même daesch !


  • #1983942

    La seule chose qui pourrait changer la situation serait un coup d’état militaire.
    Mais quand on voit la réalité de l’armée, c’est simplement pas près d’arriver...

    C’est pour ça que je ne me fais aucune illusion sur le court et moyen terme.

    Quant aux élections... un seul mot s’impose : " lol " ...


  • Dans ces conditions qu’est-ce qu’ils foutent en arme dans les rues .. ?

     

  • Ca c’est un general ? Il a passé sa vie dans un bureau !

     

  • #1983999

    Des citoyens français, attaqués sur le sol français par un commando !
    Si ce n’est pas la geurre, qu’on m’explique ce que c’est la guerre !

     

    • En effet, la déclaration du Général ne tient pas. Il est évident qu’il est aux ordres du pouvoir sioniste qui sévit en France qui applique la recette de la stratégie de la tension pour faire passer des Lois liberticides.

      D’ailleurs, les kabbalistes ne se cachent pas, ils ont signé leur forfait par une mise en scène macabre et en signant avec un oeil d’Horus sanglant.

      Si les adversaires sont en bande organisée armés de fusils d’assaut, c’est une situation de guerre. On voit mal les policiers avec leur Pistolet Automatique faire face à cette menace disproportionnée.
      D’autre part, à quoi servent alors les militaires qui patrouillent ?

      L’inquiétant Procureur à Paris Molins (nommé par l’infâme agent de la CIA Sarkozy) classera probablement la plainte sans suite (selon la règle de l’opportunité des poursuites) afin de rendre le processus long, compliqué et cher à dessein. Les juristes comprendront.


  • Je pense qu’un aussi grave problème d’intervention des militaires contre le terrorisme,ne peut être analysé,pertinemment,que si on procède à une analyse globale. Cet angle d’attaque,très ouvert,ne permet pas à un haut gradé militaire de l’adopter dans un débat public. Les stratèges de La Défense Nationale,de par la nature de leur mission,réalisent des études très vastes,dans plusieurs domaines et direction qui sont en rapport avec la défense des intérêts supérieurs de la nation. En matière du terrorisme,ces responsables sont interpellés par les causes directes et indirectes de cette menace. D’ailleurs,de très larges franges des peuples du monde-y compris le peuple français-savent que le terrorisme est alimenté par le conflit israélo-palestinien,pour s’exacerber avec la guerre de Bush-Blair qui a causé la destruction de l’Irak.
    La destruction de la Libye et de la Syrie ont ajouté au chaos qui sévit au Moyen Orient.
    Même avec ce secret de polichinelles,les militaires sont constamment soumis à une totale discrétion.
    Pour rappel,le président Chirac,avec de Villepin,ont pris une position inébranlable contre cette guerre. Ces deux responsables ont mis en garde contre les graves conséquences qui vont naître de cette grave aventure militaire.
    Notons,aussi,que Brzezinski, qui ne passe pas pour un grand pacifiste, dans son livre"Le vrais choix",écrit au lendemain du 11 septembre, a écrit
    ceci : "Toutes les entreprises terroristes,ou à peu près,ont leur origine dans un conflit politique. Cela vaut pour les palestiniens en Cisjordanie et à Gaza."
    Au vu de ce qui précède,tout haut responsable militaire-et même civil-est soumis,pour des considérations de politique intérieure en France,à un implacable devoir de réserve.
    Les hauts responsables militaires n’ont qu’un seul canal pour
    communiquer leurs plans au centre de validation : les rapports confidentiels,et encore,certains aspects
    "trop sensibles"font l’objet seulement de communications verbales...
    Finalement,ce qui arrive comme informations,jusqu’à nous humbles citoyens, c’est bien juste ce que les réseaux de "filtres"veulent bien nous autoriser à connaître,après une savante distillation...

     

    • @Chatov vous avez écrit pour ne rien dire au final. Il ne faut pas accorder une confiance inébranlable à l’institution gouvernementale sur la discrétion professionnelle. Et bien souvent ils ne sont pas aussi pro qu’on voudrait nous le faire croire (dont hélas je m’en suis rendu compte avec les années).
      Quoi qu’il en soit peut importe "le devoir de discrétion", je vous rappelle que les militaires signe un pacte étant le "devoir de protéger les civils".
      Là ça n’a pas été le cas et déjà à ce moment on été en plan vigipirate, ce qui a été répondu signifie bien dans ces cas là que le plan vigipirate et peut importe le nom qu’on lui donne, n’était que de la poudre aux yeux hormis créer des dépenses du contribuable.
      Cela en dit long une fois de plus sur les "compétences" dans le domaine des généraux du publique.


  • Quoiqu’ils essaient d’inventer comme prétexte pour justifier l’ordre délirant consistant à refuser absolument aucun secours pour aider les victimes, pas même prêter du matériel médical (!) ils s’enfoncent toujours plus ! Et l’attitude incroyable de ce ’général" en dit long sur l’absence totale de compassion et sentiment humain à l’égard des victimes et de leurs proches, ce qui démontre une personnalité psychopathique et est presque un aveu de culpabilité. De toute évidence cet ordre fut donné afin que les équipes des services puissent d’une part finir le boulot (la tuerie et les mutilations), et d’autre part s’assurer que tous les agents aient évacué les lieux avant l’intervention des forces de police.


  • #1984053

    La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793 énonce en son article 35 : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».

    Là, cela va même au delà de l’art. 35, non ?

    Et la désobéissance civile aux ordres criminels, et ce, en toute bonne conscience individuelle d’humain normal face à la tuerie de son semblable, quelle que soit son orientation religieuse civilisationnelle et anti-satanique, c’est donc un mythe ou pour les chiens ?

    ou l’homme vertical n’existe plus ?

    Quelle que soit ce que l’on est, si on est armé et qu’on ne défend pas le faible en train de se faire assassiner, on est bien au delà du simple manque de courage...

    La question est donc : et nous même, en pareille circonstance, comment aurions-nos (ré)agit ?

    Moralement ou pas ?

    En toute honnêteté, je pense, me connaissant suffisamment maintenant quand même !, que j’aurais tenté d’intervenir, et je suis persuadé que dans le peuple de "sans-dents", il y aurait eu beaucoup de gens pour en faire de même...

    Oui, il y a un problème chez l’"homme" militaire actuel : lire, entre autres, le livre de PP D’Assac...


  • #1984085
    le 12/06/2018 par PER CAPITA .................
    Bataclan : la déclaration incroyable du général Bruno Le Ray

    A lire le flot de propos invraisemblables de ce militaire, on finit par se poser la question suivante :
    "Mais qui sont les instigateurs d’un tel carnage ?.. sont-ce vraiment ceux que l’on croit ?.. " Nous cacherait-on quelque chose ?.. à moins que nous ne soyons que de piètres complotistes ?..
    De tels propos en tous cas obligent à se poser des questions, à moins d’être un apédeute de dernière couvée !..


  • il n’y a rien à attendre de l’Armée. Les officiers supérieurs sont du Système, appartiennent aux mêmes loges, Et puis il suffit de voir ce qui s’est passé& l’Eté dernier à l’Elysé pour mesurer l’importance de sa place dans les priorités du Gouvernement. Ils se sont aplatis instatément. Leur priorité ? Plan de carrière personnelle. Désespérant ! Ce c’est pas la peine de nous faire de s reportages sur l’entraînement des forces spéciales avec des exercices précis de guerre urbaine...tout ça du pipeau !

     

  • Il y a un principe très simple, hors de toute argutie : l’assistance à personne en danger, lorsqu’on est témoin direct.
    La non-assistance à personne en danger est punie par le code pénal, lequel retient la responsabilité individuelle et l’humanité du contrevenant, militaire ou pas (il n’est pas une mitraillette sur pattes, mais un être conscient).
    Les "ordres" n’ont alors aucune raison d’être, surtout en temps de "paix", puisque l’urgence commande.
    Si on attend les ordres de quelqu’un qui, par essence, n’est pas témoin direct, la personne en danger meurt ou reste infirme. Le témoin robot (qui atttend des ordres) est alors condamné par la justice, car il pouvait aider à sauver la personne en danger.
    Le témoin d’un meurtre en temps de "paix" n’est pas tenu d’attendre des ordres, militaire ou pas.
    En revanche, lorsque la personne en danger s’est mise en danger sciemment, en exerçant une sorte de chantage ou par maladie mentale, nul n’est tenu de lui porter assistance. Par exemple : un homme qui escalade un immeuble sans raison, des passeurs et leur clientèle qui embarquent sur un sale rafiot, un gars qui ne sait pas nager et se lance dans le canal pour la frime...
    On peut aussi remettre en question la notion de "paix" civile quand des gens avec des kalach massacrent des spectateurs sans défense.
    Alors, de fait, le pays est en guerre, au moins provisoirement.


  • Par contre envoyer l’armée attaquer et dévaster un pays sans déclaration de guerre ne les dérangent pas...


  • Ne pas perdre de vue que tous ces militaires haut gradés ont reçu une initiation franc-maçonne !

    « Parmi les archétypes les plus importants caractérisant la psyché humaine celui de la mort est un des plus significatifs car il est au cœur du processus de la conscience humaine. »

    « La peur de la mort est aussi forte que la libido, l’instinct de vie. Elle est à l’origine de l’éveil à la spiritualité. Elle est la source de toutes les religions. La mort est à la fois un mystère et un secret inviolable. Le secret de la tombe est le même que celui du berceau. »

    « Mais le mot arcane aussi, signifie secret, mystère et le mot Tarot signifie la voie ROYALE. Le Tarot est une quête qui par le passage de différentes étapes conduit à la richesse profonde de l’esprit et de l’âme. Les arcanes des différentes versions du Tarot sont un outil intéressant pour dévoiler ce qui est au-delà des archétypes et des symboles.Arcane de la transformation " obligatoire "... Quelque chose est obsolète qu’il va falloir changer, une période se termine, un nouveau cycle commence.  »

    « Cela demande d’aller voir dans l’obscur de la chair et de l’inconscient... La mort est l’Arcane XIII de toutes les peurs ! Peur de perdre l’être aimé, peur de se perdre dans l’Amour charnel. Peur de se perdre en soi. C’est l’Arcane du deuil à faire, mourir aux habitudes, prendre le risque d’aller oser voir ce qui se cache derrière la souffrance. »

    « L’Œuvre au noir ou phase du Corbeau est la phase de la putréfaction de la materia prima, à savoir la pensée, la conscience individuelle, mais aussi celle de l’univers entier la materia prima est à la fois l’origine et le fruit de l’Œuvre. Le noir symbolise la préparation de la materia prima. Elle prépare à la mort symbolique dans l’épreuve de la Terre. Calciner la matière première pour atteindre la putréfaction et se débarrasser de ses impuretés. Sens probable de ce passage de Zarathoustra : « Il faut que tu veuilles te brûler dans ta propre flamme : comment voudrais-tu te renouveler sans t’être d’abord réduit en cendres ! »

    Dans les profondeurs de l’inconscient collectif rejaillissant sur l’individuel/personnel, l’ensemble de l’Humanité, au travers de ces événements est amené à dépasser des plans consciences en elle jusqu’alors voilés pour vivre autant de petits apocalypses personnels et sociaux. L’ego subit l’épreuve de sa Mort.

    D’où (r)Éveillez-vous aussi en ces plans de conscience afin d’atténuer la souffrance, perdre son Temps

     

  • ’’Nous avons rapidement considéré que nous n’étions pas à la hauteur de la menace’’...

    Sans blaque !? Cette armée perd, en tant que telle, toutes les guerres depuis 1812. Sauf à sévir sur des populations désarmées et complètement désorganisées ou des civils inoffensifs.

    ’’ Il est impensable de mettre des soldats en danger dans l’espoir hypothétique de sauver d’autres personnes… ’’

    Personnes à qui il est interdit de détenir de quoi défendre leurs existences ou d’espérer l’être par une force armée qui ne doit pas être hypothétiquement mise en danger (dans ces conditions qu’est-ce qu’une guerre ?

    BAC, gendarmerie, police viennent compter les victimes, l’armée n’intervient pas. Conclusion : ne plus sortir de chez soi, vider les lieux publics ou n’y séjourner que le temps strictement nécessaire. Qui est assez inconscients pour ne pas le comprendre mourra à coup sûr en cas d’attaque.

     

  • « … Un militaire n’a pas pour vocation d’intervenir dans une zone qui n’est pas en guerre… Il est impensable de mettre des soldats en danger dans l’espoir hypothétique de sauver d’autres personnes… C’est à la BAC et à la Gendarmerie d’intervenir… »

    Ce général politiquement correct (à ce niveau de commandement ils ont tous une étiquette politique) n’a certainement jamais entendu parler des "opérations de maintien de l’ordre" dans un certain département français entre 1954 et 1962......par ailleurs, je lui rappelerai que les gendarmes (y compris le GIGN) sont des militaires.....jusqu’à preuve du contraire.

     

    • « Ce général politiquement correct (à ce niveau de commandement ils ont tous une étiquette politique) »

      j’ajoute politique & franc-maçonne

      Le secret de l’intervention de ce Général commence là où le peuple, la population ne peut pas encore comprendre, ni ne veut comprendre, puisqu’il est utilisé comme matière première pour son élévation vers le bas, vers les racines de l’ÊTRE des profondeurs ! eh oui ... d’où inversion à tous les étages ....et mises en scènes dont le retour vers un état de barbarie, de chaos car « personne n’entrera dans le Nouvel Ordre Mondial à moins qu’il ou elle ne fasse le serment de vénérer Satan. Personne ne fera parti du Nouvel Age sans recevoir une initiation Luciférienne ».
      (David Spangler, directeur de l’Initiative Planétaire, un projet des Nations Unies).

      Les attentats et toute la politique de destruction tous azimut au bulldozer servent à ça :nous faire régresser afin de d’aller chercher dans nos profondeurs les réponses spirituelles lesquelles devraient aboutir à nous transformer intérieurement. Du MALheur transformé en un nouveau BIEN, nouveaux champs de conscience pour percevoir d’autres réalités donc manière de penser. Chez E&R, comme d’autres, nous voyons contraints d’entrer dans la fournaise et trouver des alternatives nouvelles à expérimenter. Ces dernières serviront d’humus pour le monde à venir, car il est toujours en de-venir.

      C’est certain, il y a aura un moment où le cordon ombilical devrait être coupé, schizé tel le noeud gordien. Jésus nous l’aura fait remarquer.

      « Si le Peuple avait la moindre idée de ce que nous avons fait, il nous traînerait dans la rue et nous lyncherait. » George H.W. Bush, 41e Président des Etats-Unis d’Amérique

      « En politique, rien n’arrive par accident. Si quelque chose se produit, vous pouvez parier que cela a été planifié de cette façon. »
      Franklin Delano Roosevelt (1882-1945), 32e président américain

      Poursuite du Grand Oeuvre alchimique ....dont la révolution dite française est une étape vers le NWO

      Si ces événements doivent servir, c’est au moins à ça ! Sortir de temps en temps de la réflexion philosophico-politique, commentaires sur le médiatique, le/les pouvoir(s), les enjeux stratégiques, le décodage, etc ...

      Les clefs d’appréhension pour chacun sont dans une métaphysique de l’ÊTRE, en laquelle le Politique est inclus.


  • Si les militaires ne peuvent même pas désobéir dans un cas pareil, comment certains peuvent-ils encore croire à la possibilité d’une révolution épaulée par l’armée ?
    Il n’y a aucune issue.


  • Un vrai général de 1915 ou de 1940...
    Sachant qu’il y en a des douzaines comme lui, et qu’au dessus du grade de colonel ils sont tous du même moule, la seule solution serait l’intervention d’officiers subalternes courageux... qui seront ensuite lourdement condamnés en cours martiale par des juges militaires aux ordres de sinistres guignols dans le genre de ce type.


  • « On leur a interdit une intervention physique, c’est-à-dire de rentrer (dans le Bataclan), mais aussi le prêt de matériel médical de premiers secours à des policiers »… « On n’aurait peut-être pas empêché la mort de 90 personnes, mais au moins évité des hémorragies qui ont donné la mort. »

    Passons sur ce qu’il semble à première vue sur un formalisme débile ( y a pas autorisation) à la limite du sophisme (pas en zone de guerre, sérieusement ?). Mais ne pas prêter le matos médical de premiers secours, ca c’est dégueulasse !


  • Et le général Bol, vous n’avez pas le sentiment qu’il gagnerait à s’exprimer ?


  • Si l’on écoute attentivement ce haut guignol l’on comprend que l’armee ne bougera pas tant que... les chars russes ne tireront pas sur les champs Élysée ou que l’aviation syrienne n’attaquera pas le dépôt de Gennevilliers... autant dire qu’elle ne bougera JAMAIS et laissera les terroristes faire le travail convenu. Cette trompette engalonnée nous explique bien que tant que la france n’est pas un champs de bataille officiel, la glorieuse armée française (qui n’a plus jamais compté la moindre victoire sans aide extérieure depuis le début du 20eme
    siecle) restera l’arme au pied. Du coup, question : à part balancer des missiles foireux à 2,6 millions d’euro sur Assad ou pourchasser des pickup Toyota au Mali, elle sert à quoi, cette armée d’opérette ?!?

     

  • Massu avait eu une bonne formule en racontant sa rencontre avec De Gaulle à Baden, dans les circonstances suivantes :

    De Gaulle était venu le trouver en hélicoptère et en liquéfaction à Baden Baden. Il était perdu quoiqu’en disent maintenant les post-gaullards. Massu décrit la manière virile dont il avait regonflé la baudruche à coups de pompes dans le cul. . "Vous allez pas vous faire virer par une bande de petits couillons d’étudiant ! Vous ! L’homme du 18 juin ! De la Résistance ! Un peu de tenue. Vous allez retourner à Paris et plus vite que ça". Il l’avait proprement engueulé. Mais il fallait oser ! Et De Gaulle est reparti à Colombey puis a Paris d’où il a repris par un seul discours la situation en main pour un moment..

    Et Massu avait ensuite ajouté ce commentaire : " mais que serait il arrivé si, au lieu de moi, il était tombé sur un "général lambda" qui lui aurait dit "Oh ! mon général ! Comment allez-vous ? Bien mon général. Vous voulez vous reposer, vous installer ? Voilà une chambre. Faites donc ! Et votre dame. etc.. ???

    Un "général lambda" est celui qui raisonne comme cela et qui finit par dire "Un militaire n’a pas pour vocation d’intervenir dans une zone qui n’est pas en guerre… Il est impensable de mettre des soldats en danger dans l’espoir hypothétique de sauver d’autres personnes… C’est à la BAC et à la Gendarmerie d’intervenir… »

    Si le général Le Ray s’était trouvé à Baden Baden à la place de Massu .. Il est vrai que ce dernier a aussi eu un rôle insurrectionnel au moment de la crise du 13 mai (1958).

    Mais il y a aussi des avocats lambda, des médecins lambda... Dieu nous garde dans les temps difficiles, d’avoir à faire à eux.


  • #1984728

    Ignoble ! Quel mépris !


  • Autant vous dire que ce Général de pacotille n’a rien a voir avec les soldats qui composent notre Armée. Il n’y a qu’à voir sa carrière de suce baloche pour se rendre compte que ce n’est qu’un bureaucrate, typiquement un chef qui représente ce que l’armée a de plus moche, à des années lumières de la plupart des hommes de la troupe.


  • Ben oui il a raison. Ce qui est vraiment choquant c’est que l’armée d’ores et déjà utilisée de façon massive dans des zones qui ne sont pas en guerre et c’est peut-être ça qu’il veut montrer du doigt...


  • Cela rappelle la phrase d’un militaire belge qui écrivait au roi pour obtenir une baronnie : "j’avais entamé une belle carrière militaire... malheureusement interrompue par la guerre"..


  • OPEX mais pas OPIN, Vas comprendre ...


  • Soit, mais pourquoi demande-t-on aux militaires de faire le pied de grue devant les synagogues s’ils ne peuvent pas intervenir en cas d’attaque ? Pardon de poser la question, hein ?!!


  • #1985315

    Vous n’avez pas l’impression qu’on nous joue une pièce de théâtre ???


  • À Ouvéa en nouvelle Calédonie ils sont bien intervenu sur le sol francais ... Mais bon entre les deux tout de la présidentielle de 88 ça compte pas ...


Commentaires suivants