Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Bernard Lugan à propos de l’esclavage : halte à la repentance !

Dans son intervention lors du colloque de l’Iliade (Institut pour la Longue Mémoire Européenne), le 7 avril 2018, Bernard Lugan réfute l’affirmation selon laquelle l’Europe aurait fondé sa richesse sur la traite esclavagiste.

 

L’histoire africaine revue et corrigée,
lire sur Kontre Kulture

 

Les analyses de Bernard Lugan, sur E&R :

 






Alerter

61 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1954382

    Non à la repentance, mais Oui à l’Ėgalité et la réconciliation, tous en reconnaissant que seul DIEU est et sera JUGE des responsabilités de chacun....Amin

     

    Répondre à ce message

    • Dieu n’est pas une abstraction qui attend la fin des temps pour agir.
      Dieu s’exprime à travers le monde physique par l’intermédiaire des choses et des hommes, c’est à nous qui voyons le mal de le dénoncer et de le combattre.

       
  • #1954393

    "sa richesse sur la traite esclavagiste"

    Mon Lugan, il y a plusieurs sortes d’esclavagisme qui ne correspond pas nécessairement à l’image populaire que l’on en fait. On peut subordonner, vassaliser les dirigeants d’ un pays qui n’ont pas les moyens adéquats de se défendre à ses propres intérêts et lorsque ceux-ci font preuve de velléité d’indépendance, les envoyer à la cour de la Haye ou tout simplement les faire fusiller. Ce sont les européens qui ont abolis l’esclavage sous sa forme que l’on connait cela n’empêche pas qu’elle ait continué à prospérer sous d’autres formes de manière tout aussi dévastatrices. D’ailleurs sans cette main d’oeuvre bon marché, la révolution industrielle n’aurait jamais connu cette progression exponentielle. Faut-il vraiment évoquer la condition des irlandais sur les champs de canne à sucre dans les caraïbes ? De la misère de la classe ouvrière en Angleterre si bien décris par Charles Dickens ? De la condition de quasi serf des fermiers en Russie ? L’esclavage a tjs existé monsieur Lugan. Vous vous moquez des gens ! En Afrique, certaines compagnies sont au-dessus de la politique en vigueur du pays ; toutes les grosses compagnies y sont présentes et elles font exactement ce qu’elles ont fait depuis là nuit des temps : maintenir les gens en état d’esclavage afin de pouvoir bénéficier un maximum des richesses du pays !

     

    Répondre à ce message

    • #1954908

      L’esclavage a tjs existé monsieur Lugan.




      Il dit exactement cela, à plusieurs endroits.

      C’est vous qui vous moquez des gens avec ce paragraphe dégueulasse rendant tout juste compte d’une mauvaise compréhension.

      Est-ce que vous vous seriez permis d’intervenir aussi ineptement, si vous aviez été dans sa salle de cours ?

       
    • #1954985

      @Silence Radio

      "réfute l’affirmation selon laquelle l’Europe aurait fondé sa richesse sur la traite esclavagiste."

      Je crois que vous avez un problème de lecture ce qui est d’autant plus navrant que vous ne maîtrisez sans doute qu’une langue. Au-delà du compte rendu que je fis de l’esclavage, le fait de chercher à réfuter que l’Europe n’aurait pas bénéficié d’une certaine mesure de l’esclavage est complètement idiot. Le compte de rendu que je fis de l’esclavage est dans le but de ne blâmer personne : toutes les races, cultures ont trempé là-dedans. La forme d’esclavage qu’est pratiqué de nos jours par le biais d’entreprises occidentales présentes dans toute l’Afrique noire représente une manne sans fond pour les pays dont elles dépendent. Ne pas savoir cela avec toutes les infos à notre disposition (je pense aux livres de François Péan, les doc sur la France-Afrique, l’exploitation d’ enfants sur les champs de cacao etc etc) est d’une tristesse sans nom.

       
    • #1957501

      @majesté : il faut distinguer l’Europe catholique d’avant 1789 et l’Europe post-catholique (laïcardisée et pilotée par des pays protestants ou talmudisés). N’oubliez pas que c’est les européens chrétiens qui ont interdit la pratique de l’esclavage (en Europe par les Papes et Rois catholiques ; en Orient, par l’Empire Byzantin).

      Dois-je aussi rappeler qu’en Orient et en Afrique les commerçants musulmans participèrent allègrement au commerce triangulaire de l’esclavage ? Saint Vincent de Paul fut d’ailleurs razzié par les Maures en Mediterranée et esclave durant 3 ans ...

      Marion Sigaut nous a rappelé qu’au 16è siècle, dans le Nouveau Monde, ce sont encore les Jésuites (catholiques) qui ont rappelé aux Consquistadores que les Indiens étaient des enfants de Dieu (et traités comme tels).

      Les exemples que vous dénoncez à juste titre, sont les méfaits de dirigeants athées, protestants, talmudistes. Comme vous le rappelez, les européens furent les 1ères victimes des zélites non-catholiques (n’oublions pas les enfants français du 18è siècle exploités dès 4-5 ans dans les mines).

      Nous devons tous réapprendre notre histoire (largement falsifiée par nos zélites). Ecoutons, lisons les historiennes Marion Sigaut, Claire Colombi !

       
  • L’esclavage et colonialisme n’ont rien rapporté aux pays qui les ont pratiqué pendant des siècles.
    Demain ont dira que la vente d’armes et la France Afrique n’ont rien rapporté non plus.
    D’une façon générale les pratiques commerciales non rentables durent des siècles c’est logique

     

    Répondre à ce message

    • #1954489

      Déjà esclavage et colonialisme c’est pas tout à fait la même chose.
      Mais en effet il y a des intérêts à vendre des armes. La grande découverte.
      Il y a aussi un prestige à avoir un empire.Meme si cela coûte très cher à entretenir.

      La chose essentielle est de ne pas accepter de tomber dans la répentance. Vu que tout le monde joue au même jeu il n’y a pas de raison d’isoler la france pour une chose naturelle dont elle devrait être fière selon toutes les normes traditionnelles de la virilité.

      Mais il est clair qu’il y a aussi un intérêt aux pleurnicheurs de continuer la pleurniche. Sinon ils ne le feraient pas eux non plus.c’est apparemment très agréable de se positionner en victime d’un crime que l’on a pas vécu soi même face à des bourreaux qui ne l’ont pas commis.

       
    • #1955306

      Mais en effet il y a des intérêts à vendre des armes. La grande découverte.




      Presque tous les patrons de presse et dirigeants des médias sont également des marchands de canons... Marre des commentaires interlopes : un journaliste qui travaille est une journalope ?

      Jésus a chassé les marchands du temple mais la plupart des post-chrétiens ne voudraient pas les chasser de la télévision (et du politique) ? C’est quoi ces fadaises ?

      Je crois effectivement que le peuple dans sa grande majorité est contre l’industrie de l’armement... Et effectivement la violence engendre la violence. C’est toujours les fils du peuple qui paient de leur sang les guerres. Les conseillers ne sont pas les débiteurs... Ça n’est pas du bisounourisme, c’est une stratégie globale dont le bon sens comme d’habitude échappe à certains.

      Dans un monde ou la conquête des espaces n’a plus de sens et l’avenir appartient toujours à la conquête des esprits, j’ai pas l’impression que certains réalisent à quel point le vainqueur doit être du côté des justes. Dans un monde ou le savoir est largement répandu, on est vite pris pour ce qu’on est... Pour eux (les « visionnaires » auto-proclamés aux nombreux angles morts) le monde se divise en deux : les pleurnichards et les pleurnicheuses... Ça n’est pas du cynisme, c’est de la bêtise....

      Ps : si la réconciliation de l’Homme avec l’Homme ne les intéressent pas qu’ils suivent les autres moutons « radicalisés » (petits greffons testiculaires sionistes) allant chercher des sollicitudes auprès des marchands du temple ?

       
  • #1954503

    Le président Macron est-il un genre d’esclave ?
    C’est une question que je me suis posée.

     

    Répondre à ce message

  • #1954571

    Assez d’accord avec Lugan... Les colonies étaient avant tout des sortes de comptoirs ouverts sur des espaces plus importants pour faire du commerce... en bref des nouveaux marchés principalement.
    Donc, ok, non à la repentance ! Mais doit on pour autant cautionner les actions de notre monde occidental basé sur l’avoir, l’échange et le commerce ? Et sa volonté d’imposer son modèle civilisationnel au monde entier ? C’est vrai c’est si merveilleux le fric, les sioux doivent nous remercier de leur avoir apporté cette sage connaissance !

     

    Répondre à ce message

  • #1954601

    Avec l’abolition de l’esclavage en Afrique, un autre esclavage a commencé, c’est celui du peuple de France ! La loi Le Chapelier a envoyé les Français dans les mines et les usines !

    1791 Loi Le Chapelier
    1794 Abolition de l’esclavage

     

    Répondre à ce message

  • #1954628

    Et dire qu’à côté de cette Afrique pathétique, l’ex-Indochine "Perle de l’Orient" ne demande rigoureusement RIEN et sait parfaitement se faire oublier...

     

    Répondre à ce message

  • #1954890

    Vous oubliez de preciser que les premieres victimes des esclavagistes arabes sont les berbères. Aksel (Koceila) fut lui même réduit en esclavage.

     

    Répondre à ce message

  • #1955239

    Lugan ignore que Marx a justifié la colonisation la qualifiant de progrès pour les colonisés et les colonisateurs en dépit des souffrances engendrées. Lénine idem cf "L impérialisme stade suprême du capitalisme" dans le passage où il cite Schultz Gavernitz sur la contrainte nécessaire à la mise en oeuvre de la force de travail condition de la libération ultérieure des dominés. Ce qu a bien compris Keith Richburg afro américain qui a écrit en substance :" je remercie les esclavagistes pour avoir déporté mes parents et Dieu de les avoir fait arriver vivants" Déclaration faite après un voyage de 3 ans en Afrique .... "Out of America" en Anglais . Lugan ne dit pas que l immigration est organisée par des politiciens sans foi ni loi au profit du medef grand consommateur de travailleurs immigrés et pour diviser les peuples afin de conserver le pouvoir. LUgan en dépit de ses intéressants travaux d africaniste reste prisonnier d une ideologie anti marxiste et anti communiste irrationnelle qui le place dans le camp impérialiste de l oligarchie.

     

    Répondre à ce message

    • #1955508

      Pour Bernard Lugan « il y a un ordre naturel africain » caractérisé par « la domination de certains et par la soumission des autres ». Pourtant il n’évoque jamais le fait que les président noirs africains sont presque tous des franc-maçons initiés dans des loges occidentales. Il n’est jamais question de France Afrique à fric par exemple ? Pourquoi ses analyses ne bénéficieraient pas d’une perspective géopolitique plus élargie ?

      Bernard Lugan est un racialiste qui doit expliquer tous les conflits interafricains actuels par le déterminisme de la race... Il ne choisirait selon ses détracteurs que les sources favorables à sa conception des choses.

      Je ne désapprouve pas une approche originale des choses... tant que son travail est mis en concurrence avec la communauté des africanistes qui ne partagent pas ses opinions.

      Pour un militant de l’Action Française qui est devenu par la suite Africaniste des questions demeurent : pourquoi ne jamais évoquer l’influence des réseaux franc-maçons sur le continent noir, ni les agents d’influence EXTÉRIEUR tel qu’Israël par exemple ? Ou même les chinois non-occidentaux ?

      Selon ses propres dires : il est expert pour l’ONU, consultant pour les plus grandes sociétés opérant en Afrique (!) et conférencier pour le CFR (Council of foreign relation de l’empire américain). Pour qui travail Bernard Lugan ? Tout le monde admettra qu’une réponse simple ne peut être acceptée... Alors si certains pensent qu’il travail avant tout pour les Africains eux-mêmes ça n’est pas sans servir les intérêts d’un néo-colonialisme d’entreprises occidentales ou de nations occidentales ?

      Peut-être que lui-même accepterais ce genre de critique ? Il pense peut-être que la colonisation de l’Afrique est et sera toujours un bien pour l’humanité et l’Africain lui-même ? Chacun ses opinions après tout... mais on y gagne toujours à mieux se comprendre...

       
  • #1955876

    Des analyses sur l’esclavage des blancs de l’occident par les blancs banquiers ?comprendre le sujet, c’est comprendre la dinamique des pouvoirs et la diversion du discours de Lugan

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents