Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Bilal Hassani a défendu Dieudonné et accusé Israël de "crime contre l’humanité"

Tout juste nommé pour aller représenter la France lors du Concours Eurovision 2019 en mai prochain, Bilal Hassani suscite déjà la polémique. En cause, selon la chaîne de télévision i24news, certains tweets publiés sur le réseau social en 2014, alors qu’il était âgé de 14 ans, à l’encontre d’Israël et des critiques de l’humoriste Dieudonné, condamné à de multiples reprises pour antisémitisme.

 

« Apprenez la vérité »

Les propos qui lui sont reprochés avaient été tenus sur Twitter pendant l’été 2014, période de tensions entre les autorités israéliennes et celles de la bande de Gaza. Bilal Hassani avait alors déclaré que l’État hébreu s’était rendu coupable, selon lui, de « crimes contre l’humanité ».

Quelques mois plus tôt, en janvier 2014, il avait fustigé la manière dont les journalistes de l’émission Le Grand Journal, diffusée sur Canal+, avaient décrit l’humoriste Dieudonné.

« Parlez pas comme ça de Dieudonné alors que vous allez chercher vos infos dans les poubelles, apprenez la vérité », avait-il lâché.

Des tweets tendancieux depuis supprimés par le jeune artiste, qui a eu vent de leur apparition dans les médias, sans donner davantage d’explications.

 

 

Cette polémique tombe mal pour le jeune chanteur, qui avait confié avoir été inspiré par la drag queen autrichienne Conchita Wurst, lauréate de l’édition 2014 du concours. Pour cause, c’est en Israël, pays vainqueur de l’Eurovision 2018, qui accueillera l’événement cette année. Bilal Hassani avait d’ailleurs confié jeudi avoir hâte de « visiter Tel-Aviv », ville où se déroulera la compétition.

En début de semaine, des militants LGBT, vent debout contre les « multiples attaques homophobes, transphobes et racistes » dont Bilal Hassani est victime depuis plusieurs jours, avaient appelé leur idole à boycotter le concours en raison de la localisation.

« Continue de chanter librement, mais en respectant la dignité et la liberté du peuple palestinien ! Bilal Hassani, ne chante pas pour l’apartheid israélien ! », avaient exhorté les militants dans un courrier.

[...]

Bilal Hassani a fini par sortir de son silence en début de soirée.

 

 

[...]

« Même si c’était quelque chose qui était vraiment arrivé, ce que je dirais c’est que j’avais 14 ans et qu’on peut tous faire de grosses, grosses bêtises », fait-il valoir, évoquant des propos pas en accord avec ses « valeurs ».

Lire l’article entier sur valeursactuelles.com

Pour accompagner Bilal en terre étrangère,
ces petites chansons populaires sur Kontre Kulture

 

Bilal envoyé en première ligne, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

75 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants