Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Black MeToo, blacksploitation et blackarthysme : l’inquisition antiraciste aux USA

 

Chaque jour apporte son lot de victoires de l’antiracisme aux États-Unis. Mais ces victoires de l’antiracisme ne sont pas forcément des victoires pour les Noirs qui se sentent, à tort ou à raison, discriminés. Elles tombent objectivement dans l’escarcelle des démocrates, ces fameux « libéraux » que Malcolm X désignait au début des années 60 comme l’ennemi absolu de la communauté noire. Et même si 11 % des congressmen sont noirs (ce qui correspond aux 13 % de Noirs dans la population, soit une ethnicisation du vote), ce sont les démocrates blancs qui tiennent la baraque, soutenus par la presse blanche sioniste et le big business blanc sioniste. L’antiracisme aux USA n’est qu’une parure hypocrite libérale, un kenté pour les pauvres Noirs et les crétins gauchistes blancs.

 

JPEG - 72.7 ko
Un petit pas pour les Noirs, un grand pas pour les puissances libérales

 

En pointe dans la démagogie autoflagellatrice pour les nuls, la présidente du groupe démocrate (majoritaire) à la Chambre des représentants, la harpie Nancy Pelosi, celle qui s’est agenouillée – un an après (2019) la commémoration des 400 ans de l’esclavage – avec le pagne kenté, cette parure ghanéenne traditionnelle. Pelosi a lancé la chasse aux sorcières (blanches), maintenant c’est open bar pour le délire antidiscriminatoire. La dingo vient justement de retirer quatre portraits de confédérés du Congrès.

« Il n’y a pas de place dans les vénérables couloirs du Congrès ou tout autre endroit honorifique pour conserver la mémoire d’hommes qui incarnent l’intolérance violente et le racisme grotesque de la Confédération »

Ou comment couper l’herbe sous les pieds du pédophile Biden, le candidat suicidaire des démocrates, dans les États du Sud pour l’élection du 3 novembre 2020 ! Car il y a encore beaucoup d’Américains qui sont liés à la culture du Sud profond agricole, et qui arborent toujours le portrait du général Lee. L’autre raison invoquée par Pelosi est ce « moment de douleur nationale extraordinaire, pendant que nous sommes en deuil pour les centaines de Noirs américains tués par les injustices raciales et les brutalités policières » (Le Monde).

 

Après l’inquisition contre les Rouges en 1953, l’inquisition contre les Blancs en 2020

L’ordre vient d’en haut, du système libéral politico-médiatique, alors le monde culturel suit le mouvement. Hollywood, après la censure du chef d’œuvre aux 10 Oscars Autant en emporte le vent (Gone with the wind, sorti en 1939 aux États-Unis et en 1950 en France) dans le catalogue HBO, la chasse aux sorcières racistes d’Hollywood commence. Et Hollywood, c’est le cœur du réacteur nucléaire culturel du pays. Rappelons ici que le roman de Margaret Mitchel, Autant en emporte le vent (sorti en 1936), a été écrit pour faire contrepoids à La Case de l’oncle Tom (1852), le best-seller absolu du XIXe siècle aux USA.

Maintenant ce sont 10 films qui sont dans le viseur de la furia antiraciste. Et là on ne parle pas du très ancien Naissance d’une nation avec ses images de charge du KKK mais bien de films d’aujourd’hui, ou récents (source Variety) :

- Dirty Harry (1971) qui fait la part belle à la vengeance personnelle sur la loi, une sorte d’autorisation de la violence policière
- Forrest Gump (1994) où le héros, un simplet, se moque des minorités protestataires
- Indiana Jones et le Temple maudit (1984) dans lequel le Dr Jones (équipé d’un fouet) fait face à des Indigènes primitifs et sanglants
- La Prisonnière du désert (The Searchers, 1956), le chef d’œuvre de John Ford (nous reparlerons de ce réalisateur jugé à tort comme raciste dans un papier à part), dans lequel Ethan (John Wayne) laisse libre cours à son racisme anti-indien.

 

La scène d’attaque des cruels Comanches :

 

La scène culte de la rivière (avec le Noir idiot) :

 

Les people blancs dits de gauche suivent, et applaudissent chaque initiative noire. La dernière appartient à Lonnie Davis qui publie une tribune (à 12 ans, mazette) pour dire son expérience du racisme (source 20 Minutes) :

« L’acteur a notamment détaillé comment il a été accusé de vouloir voler les pourboires d’une serveuse. “J’ai été victime de profilage racial dans un restaurant de San Diego alors que je rendais visite à l’une de mes jeunes collègues noire. (…) (La serveuse) était sur le point d’appeler la police alors que nous étions avec nos parents – jusqu’à ce qu’un fan merveilleux et blanc leur dise que j’étais un acteur professionnel dans deux séries télévisées et que je n’avais certainement pas besoin de voler quelques dollars. (…) Pouvez-vous imaginer être pris pour un voleur à cause de votre couleur de peau ? Moi oui”, a-t-il révélé.

Lonnie Chavis n’oubliera non plus jamais son 10e anniversaire, alors qu’il revenait de sa fête “tard le soir” en famille.

“Un policier de Long Beach a fait une clé de bras à mon père et l’a sorti alors qu’il se tenait sur le pas de la porte, affirmant qu’il était arrêté pour infraction à la circulation. Ma mère (…) m’a dit avec la peur dans le regard d’aller dans la chambre de mon petit frère et de rester loin des fenêtres. Elle a mis mon frère, qui était bébé, dans mes bras et m’a dit que, quoi que j’entende, je ne devais pas sortir. J’ai porté mon frère et j’ai pleuré parce que j’entendais ma mère crier dehors. J’ai cru que mes parents allaient mourir face à la police”, s’est-il souvenu. »

La conclusion de Lonnie est sans appel :

« Si vous ne comprenez pas ce qu’il se passe dans le monde, comprenez ceci : c’est à ça que le monde ressemble pour moi, un garçon noir de 12 ans. C’est mon Amérique et il faut que ça change. »

Pour contrer cette offensive politico-médiatico-culturelle, le premier visé, le Président en personne, lance sa contre-offensive. Il a choisi, nous dit Le Figaro, la ville de Tulsa, où a eu lieu un massacre racial (ou interracial) en 1921. Mais ça n’a pas suffi au révérend Mareo Johnson, le leader du mouvement Black Lives Matter de la ville, qui a déclaré :

« Une grande majorité des gens, sinon tous, ont ressenti la venue de M. Trump comme une gifle en pleine figure et un manque de respect »

Donc il n’est pas possible pour Trump de s’opposer au racisme. Pendant ce temps, la Californie déboulonne les statues de Christophe Colomb parce que le navigateur « n’est pas en adéquation avec les valeurs » de la ville. On peut apercevoir sur l’une des photos le visage de Columbus maculé de sang.

 

 

Avec toute cette pression, Donald Trump n’est pas loin de la nazification absolue après la dernière censure de Facebook qui a vu dans une pub de campagne antigauchiste du Président un symbole nazi, un triangle rouge inversé, symbole des prisonniers politiques dans les camps nazis. Le représentant du réseau social socialo-sioniste pro-démocrate infesté par le renseignement nous explique :

« Nous n’autorisons pas les symboles qui représentent des organisations haineuses ou des idéologies haineuses [1] »

 

Le petit triangle rouge que Mélenchon arbore fièrement dans ses meetings, et qui fait reconsidérer ses attaques verbales contre le CRIF...

 

 

Notes

[1] Il parle du nazisme, pas du sionisme.

Comme Blaxploitation, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2486870

    maintenant dans le domaine de l’informatique il y a des propositions de remplacer les termes Master, Slave, Blacklist et Whitelist avec une autre terminologie qui n’aurait pas de connotation raciste

     

  • #2486871
    le 19/06/2020 par Prosper Youplaboum
    Épidémie d’inquisition antiraciste aux États-Unis

    En tant que savant fou et mégalomane tenant une organisation secrète, je me sens offensé par les James Bond : j’exige leur retrait de la vie culturelle pour que mon confort mental soit à son paroxysme et que je me sente dilaté par cette extase d’avoir eu du pouvoir sur mon environnement.


  • #2487005

    Quand Indiana Jones casse la gueule à des nazis ça gène moins de monde. Il reste que le meilleur des 3 épisodes (je parle pas de cette croûte qu est le 4) reste le 2, celui où il n y a pas de nazis... Mais bon dans celui là, Indy met aussi une branlée à des voleurs d enfants. Ça dérange les pedos democrates..


  • #2487021

    La vie n’est facile pour personne, faut arrêter la victimisation.
    On peut toujours trouver des raisons à l’injustice,des explications, mais ça ne grandit pas les gens que de se ranger sous quelques explication essentialistes.
    Faut faire avec.

    C’est ainsi.
    Quand bien même on trouverait le coupable et toutes les explication à notre malheur : est-ce que cela suffirait à se débarrasser du malheur ?!


  • Je suis d’accord pour supprimer ces triangles rouges sur toute la planète. En signe de protestation, je ne m’arrête plus au stop. Quant au triangle jaune des travaux, je pense que c’est un signe antimite inversé.


  • Arrêtons d’utiliser le mot "antiracisme" qui est faux et ne sert qu’à empêcher toute critique et parlons de suprémacisme noir.

    On le peut d’autant plus que je ne crois pas que les pseudo suprémacistes blancs dont on nous parle tant et qui sont censurés partout aient jamais poussé des noirs à leur laver les pieds à genoux.


  • Ces gens ont honte de ce qu’ils sont, et de leur couleur. Je ne vois que ça

     

  • Ils vont rendre le pays aux amérindiens et tous rentrer chez eux ?

     

  • Pourquoi dans les films d’Hitchcock tous les méchants sont blancs ?
    Je veux désormais un Psycho noir, un assassin du Crime était presque parfait noir, un terroriste de Sabotage noir, un violeur maniaque noir dans Frenzy etc etc.

     

    • Pourquoi dans les films d’Hitchcock tous les méchants sont blancs ?

      Parce qu’il n’y avait pas ou peu d’acteurs noirs en dehors de Sydney Poitier à l’époque.

      N’oubliez pas non plus que les rôles d’asiatiques dans le cinéma américain des années 60-70 sont tenus par les mêmes deux ou trois acteurs dont Pat Morita qui s’est tapé tous les films et téléfilms de Magnum à Karaté Kid en passant par Happy Days et la Croisière s’amuse...


    • À l’époque du Far West, les noirs représentent 25% des cow-boys alors qu’ils sont totalement absent des films d’Hollywood. Je dis ça surtout pour l’immense majorité des gens qui ne comprennent rien à l’histoire des usa.

      D’ailleurs il existait quelques productions de films indépendants ou tous les acteurs étaient noirs et ces films étaient distribués dans des cinémas qui accueillaient uniquement une audience noire. Plusieurs siècles de ségrégation raciale qui se sont terminés tout compte fait il n’y a pas bien longtemps.

      Dans L’étranger de Camus l’arabe n’a pas de prénom. Albert Camus était un homme bon mais les personnages arabes dans ses romans sont insignifiants en quantité et qualité. En général, leur présence est anecdotique, ils font juste partis du décor.


    • @Peter

      Il doit sûrement y avoir des tas de héros Algériens de souche dans l’immense production littéraire pre-coloniale de ce grand pays que les méchants Français ont spolié de toutes ses richesses.

      Y compris les richesses culturelles.


    • @Aino Corona,
      vous ne croyez pas si bien dire...
      Je vous vois pleurnicher... et comme d’habitude vous ne comprenez pas grand chose aux conversations.

      Si le factuel vous dérange, pourquoi pas, cependant il serais bien de nous expliquer pourquoi ?

      Il est très facile de trouver des écrits de l’Émir Abdelkader par exemple ; mais à croire que pour certains il aurait fallut attendre les lumières des bougies de la ripoublik pour apprendre à écrire ?
      Ibn khaldoun, ça vous dit peut être quelque chose ?

      L’Église en terre de France s’occupait très bien de ses ouailles en ce qui concerne l’instruction... bien moins bien fera la ripoublik. La conquête de l’Algérie c’est 100 ans après le massacre des vendéens. C’est pour cela que la plupart des paysans français arrachés à leur terre pour la conquête de l’Algérie étaient majoritairement des analphabètes. Contrairement aux indigenes mahométans instruits à la lettre du Qur’an dans toutes les madrasa des mosquées ; l’Imam étant l’instructeur. Cela fut le cas durant toute la presence française, mais privé de leur ressources et soumis à la colonisation l’instruction était plus difficile. Il avait une littérature très importante et une production théâtrale immense lors de la présence française. Les artistes et intellectuels étaient les savants religieux d’ailleurs. C’est bien connus que le theatre comme la littérature echappait à la censure du pouvoir coloniale et ils furent formateur du sentiment patriotique.

      Comme je l’ai dit Albert Camus était un homme bon mais ses écrits reflètent une ségregation, un séparatisme tout autant symbolique que materiel. Albert Camus connaissait les auteurs Algériens, ils s’appréciaient mutuellement mais la separation en deux sociétés distinctes était un état de fait.

      Les afro américains aux usa possédaient une production cinématographique indépendante distribuées dans leur propre cinemas ; il y avait par exemple des films de westerns ou l’immense majorité des acteurs étaient noirs américains. Ce patrimoine n’existe plus, les supports photographiques et cinématographiques en nitrate de cellulose libèrent des gaz azotés qui, en milieu humide, produisent de l’acide nitrique, particulièrement puissant et corrosif avec également des risques d’auto-inflammation.

      C’estune chance que l’on ai un tel patrimoine grace aux efforts d’individus ou organisations pour créer des archives ; il n(y a qu’une infime portion des oeuvres largement diffusées qui furent sauvegardés.


    • @Peter

      Ce qui me dérange c’est le chauvinisme Algérien ( ou Africain en général) couplé au relativisme culturel auxquels certains se prêtent DANS MON PAYS.

      Ils font ce qu’ils veulent chez eux, et je m’en fous. D’ailleurs certains d’ailleurs continuent de prendre Cheick Ante Diop au pied de la lettre.
      Et pourquoi pas. Tous les peuples ont droit à un roman national.

      Mais qu’on arrête en France de m’expliquer que tout se vaut.

      Les Algériens ont pas Balzac, ils ont pas Céline, ils ont pas Cézanne, ils ont pas le cinéma Français d’avant-guerre, ils ont pas Versailles, ni les châteaux de la Loire... Je continue ?

      C’est tout ce qui m’agace ici, j’en ai marre de voir certains ramener leur fraise pour me parler de la grandeur d’une civilisation qui est pas la nôtre, en ayant l’arrogance de penser qu’ils avaient tout inventé avant nous alors que c’est faux.

      Camus est un auteur Français, je comprends pas le reproche que tu lui fais.

      Que les Arabes fassent des livres sur ce qu’ils veulent, je me fous de savoir quel portrait ils brossent des Français. Mais ils ont pas de littérature c’est pas ma faute.

      Ça me rappelle Thuram qui venait se plaindre de pas pouvoir s’identifier à Tintin... Qu’ils fassent leur Aboubakar Reporter ou leur Malek et Boubakeur.

      Quant à ta pseudo leçon de Cinéma, j’ai pas attendu que t’arrives pour savoir ce qu’était la Blaxploitation.


    • Inénarrable Péter...

      E&R a posté un article sur le décolonialisme aujourd’hui.

      À l’intérieur de cet article, un lien vers une publication datant de 2018, sur ’’ Blanchard, Bouteldja et le décolonialisme ’’.

      Et là qui vois-je dans les commentaires ?
      Ce bon Peter ( évidemment, ça parle de racisme et d’immigration, y’a que ça qui t’intéresse on te voit jamais sur les autres sujets).

      Et le plus drôle c’est que déjà tu venais nous gonfler avec Camus et son héros Arabe...

      https://www.egaliteetreconciliation...

      C’est pas possible de traîner une rengaine pareille depuis deux ans... Dont tout le monde se fout en vérité.

      En tout cas je te remercie ça m’a fait beaucoup rire.


    • Il y en a plus que jamais : les films de zombies dans la lignée de "The Night of the Living Dead" qui portent sur le vaudou haïtien, religion qui serait être censée être le culte démoniaque par excellence, tout comme les Italiens sont censés être le peuple de la mafia par excellence avec les Sopranos. En réalité, même en Italie du Sud, le gros des mafias sont juives et le furent toujours depuis les temps romains, et en Haïti la magie noire est maçonnique et kabbalistique : des Noirs qui se prennent pour de vrais juifs.


  • En fait les noirs se sentent discriminer partout dans le monde, de la même façon que les blancs, les jaunes et les rouges par des banquiers esclavagistes.


  • Mais c’est pas un triangle rouge, il s’agit de la Tri Force inversée voyons.


  • génial ,les USA sont en voie d’effondrement ,le monde va pouvoir enfin respirer….

     

    • Oui et non, car si les USA s’effondre c’est la superpuissance chinoise qui va automatiquement la remplacer (ce que contre Trump se bat), car la nature a horreur du vide, et la je peux vous assurer que vous allez déchanter.


    • @Rex

      La Chine n’a pas envie ni les moyens de conquérir le monde.


    • @paul82, Et qu’est-ce que t’en sais si la chine en a les moyens et l’envie ou non ? T’es dans l’état major des armées chinois ?

      Faudrait arrêter de leur prêter des vertus qu’ils n’ont pas, tiens demande aux tibétains et aux ouighours se qu’ils en pensent du pacifisme a la chinoise.

      Comme tous les néo-mao du forum tu parles sans savoir. Moi au moins j’ai passé 18 ans en chine et je les connais suffisamment bien pour savoir ce qu’ils sont capables de faire.


    • Désolé, Paul82, mais Rex a raison !
      Les Chinois n’ont pas oublié comment les puissances occidentales (plus le Japon) se sont essuyé les pieds sur leur pays au 19e et 20e siècle, jusqu’en 1949...
      Aujourd’hui, la Chine a mis le petit braquet et le grand plateau, et elle appuie à fond sur les pédales ! Ils vont nous bectarès tut cru, les vilains ! (hommage à Michel Audiard...)
      Mais comme tous les empires, le chinois aura son heure de gloire, puis disparaîtra, comme les autres avant lui... c’est écrit.
      A ce moment là, nos os auront blanchi depuis longtemps !


  • Eclatement du pays qui casse les couilles au monde entier depuis 100 ans ? Une lueur d’espoir.
    si vraiment on s’attaque aux esclavagistes, les arabes et africains vont payer cher !

     

  • "Bagne Toubab doyna diamou yalla" : "Haïr le Blanc suffit comme dévotion".
    Aḥmad ibn Muḥammad ibn Ḥabīb Allāh,
    dit Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké,
    dit Khadimou al-Rassoul ( serviteur du prophète ),
    alias Serigne ( Monseigneur en wolof ) Touba,
    fondateur du Mouridisme ( la deuxième plus grande confrérie musulmane du Sénégal ).

    Véronique Ahyi- Hoesle est née en France d’un père togolais et d’une mère française.
    Selon elle, "le racisme est pire au Sénégal qu’en France".

    "Des musulmans Peuls sont racistes même avec nous les Africains qui ne sommes pas Peuls. Certains d’entre eux détestent tellement l’altérité qu’ils épousent une de leurs cousines."
    Astou, musulmane sérère sénégalaise.

    "Gniak"
    Terme wolof ( dialecte principal du Sénégal ) raciste servant à désigner les Africains d’Afrique Centrale.

    Depuis 1970, le nombre de touristes qui visitent le Sénégal est passé de 9 millions à 450 000.

     

  • Éternels sujets de vos dilemmes moraux !


  • Agenouillés et masqués, donc doublement soumis. Très belle image qui en dit plus qu’un long discours.


  • La vérité, c’est que ces gens constituent les troupes en déroute d’une guerre raciale qu’ils ont perdue. Les blancs ont gagné la guerre par l’immigration massive et calculée de blancs européens aux EU au cours des 19ème et 20ème siècles. Les noirs auraient dû être majoritaires car leur natalité était plus dynamique que celle des blancs mais ils se sont fait avoir par ... l’immigration.

    Ce sont des blancs descendus du bateau il y a cinquante ans en tous les cas bien après les noirs, qui règnent actuellement (Trump). Et cela continue. Cela s’appelle "l’immigration choisie". Ils sont forts les yankees.

    .


  • Forrest Gump, eh ben.... On s’ennuie aux EU apparemment. Quand Mathieu Bock-coté a bien décrit la folie du multiculturalisme, on se dit "ouais quand même ca n’ira pas jusque là" si si ca va aller loin.


  • #2487971

    il est super cool, Naissance d’une nation
    c’est un document historique inestimable

    et la charge finale du KKK demeure un monument cinématographique énorme
    aujourd’hui, à notre époque d’effets spéciaux où on essaye de t’en mettre plein la gueule, ça impacte toujours grave de ouf
    c’est cru, implacable, ça envoie

    ’faut arrêter de chouiner
    les gamineries, marre


  • #2487973

    "le pagne kenté, cette parure ghanéenne traditionnelle"

    hors contexte, ça ne signifie plus rien

    pourquoi pas une choucroute au Maroc ?
    c’est n’importe quoi

     

  • C’est faux. Autant en emporte le vent n’est pas censuré, il est disponible sur sa plate forme de streaming comme avant. Seulement des vidéos explicatives du contexte on été ajoutés.


Commentaires suivants