Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Bordeaux : une librairie annule puis rétablit une séance de dédicaces avec BHL

Nous avons décidé de publier cet article du CRIF dans son intégralité, tant il respire l’inversion accusatoire : si on le suit, c’est BHL qui incarne la liberté d’expression en France. On se pince en pensant à tous ceux qui sont pourchassés aujourd’hui, sur l’Internet, dans les tribunaux, et dans la rue, pour avoir pensé différemment de BHL.

 

Dans une France normale, BHL aurait le droit de s’exprimer, mais les non-BHL aussi. Au lieu de ça, BHL est partout, à la télé, dans la presse, dans les ministères, et les non-BHL n’ont même pas le droit d’ouvrir le bec. Cela s’appelle de la censure, de la dictature, un point c’est tout. Il y a encore des Français qui croient que BHL et sa communauté sont persécutés ?

La chaîne mondialiste YouTube joue avec l’interrupteur de la liberté d’expression pour bien faire comprendre que E&R et TV Libertés, par exemple, ne peuvent s’exprimer que par la grâce du Prince. Le Prince de ce monde, évidemment. On coupe la lumière, on la rallume pour les centaines de milliers de Français attachés à une information propre, durable, respectueuse de l’intelligence.

L’autre « information », sale, dégradable et insultante pour l’intelligence, ne vit que grâce à la censure qu’elle impose à sa concurrente. Ce n’est qu’une question de moyens, qu’une question de temps...

- La Rédaction d’E&R -

 


 

Mercredi 13 juin, la célèbre librairie bordelaise Mollat faisait savoir qu’elle annulait la rencontre prévue avec Bernard-Henri Lévy. Quelques heures plus tard, retournement de situation : Mollat fait marche arrière. La rencontre avec BHL aura bien lieu. Le Crif se réjouit que la rencontre soit maintenue et que la liberté d’expression sorte vainqueur de ce triste épisode.

 

Publié le 14 juin dans La Règle du Jeu

Mercredi 13 juin, en fin d’après midi, le secrétariat de Bernard-Henri Lévy reçoit un appel de la librairie Mollat, à Bordeaux, l’informant que la séance de dédicaces de son dernier livre, L’Empire et les Cinq Rois (Grasset), prévue pour le lendemain, 18h, dans les murs de la librairie est annulée.

Motif ? Des menaces arrivées à la librairie. Et, prétend le libraire, la Préfecture aurait interdit la séance de dédicace.

Bernard-Henri Lévy écrit alors à Denis Mollat, propriétaire de la librairie. Il s’étonne, dans sa lettre, de le voir céder ainsi à la menace et au chantage. Il dit son grand regret de voir ainsi annulé un « rendez-vous » dont il se « faisait une joie ». Dans la foulée de sa lettre, il le joint par téléphone et lui demande de revenir sur sa décision. Denis Mollat s’entête, s’abritant derrière une prétendue interdiction préfectorale.

Contactée, la Préfecture tombe des nues. Le Cabinet de Gérard Collomb confirme être prêt à faire en sorte que soient prises les mesures permettant à la manifestation de se tenir dans des conditions de sécurité convenables. [...]

Triste jour pour la liberté d’expression.
Triste épisode dans la vie de ce qui fut l’une des plus belles librairies françaises.

 

Publié quelques heures plus tard dans La Règle du Jeu

Coup de téléphone à l’instant de Denis Mollat à Bernard-Henri Lévy. Le message est : après réflexion, et après s’être assuré, auprès des autorités policières locales et nationales, que les mesures seraient prises pour que l’événement se déroule bien, il rétablit la séance de dédicace prévue aujourd’hui à 18h.

C’est une bonne nouvelle pour la liberté d’expression dans ce pays. C’est une bonne nouvelle pour la Librairie française qui voyait un de ses fleurons se coucher devant une poignée de nervis à la solde d’Erdogan. Et c’est une victoire pour tous ceux qui, à Bordeaux et hors de Bordeaux, dans la presse et dans les réseaux sociaux, s’étaient indignés de cette reculade sans précédent et honteuse. Merci à eux. Merci aux équipes de la Librairie Mollat. Comme vient de l’écrire Bernard-Henri Lévy dans un tweet : finalement, « l’honneur est sauf ».

Le lobby sioniste en France,
à lire sur Kontre Kulture :

 

Les officines à l’œuvre, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants