Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Canada : un juge demande la reconnaissance des familles "à trois parents"

Pour être honnêtes, on a lu cet article, et on n’a rien pigé à l’imbroglio de cette famille triolique aux mœurs complexes : il y a un couple de lesbiennes, un mec qui donne son sperme pour faire un enfant, une nana qui devient un mec ou un mec une nana, des sexes changent de parents, des parents changent de sexe, et on se retrouve avec un bordel juridique qui se termine en transphobie.

La transphobie n’est pas une région des Carpathes à côté de la Transnitrie mais le fait de ne pas aimer ou de discriminer les personnes transsexuelles, qu’elles aient ou pas changé de sexe. Bien sûr, on pourrait tout balayer d’un revers de bras et dire qu’ils aillent se faire voir, mais la justice démocratique montre ses limites face à un tel cas. Une parentèle chelou veut un enfant dans des conditions pas très naturelles.

Heureusement, le million de migrants que la Trudeau veut injecter dans le fion de son Canada chéri va permettre à un tas de couples homos de s’acheter un môme, oui comme chez nous grâce au couple désormais séparé – par la vie – Taubira-Bergé, le merveilleux couple dit « du changement civilisationnel ». Du coup la justice pourra arrêter de s’arracher les cheveux. Du moins ceux qui lui restent.

- La Rédaction d’E&R -

 


 

Un père, une mère... et un père. Le gouvernement devrait permettre à un enfant d’avoir trois parents, demande un juge de Joliette qui devait trancher le sort d’un enfant mis au monde « coopérativement » par un couple de lesbiennes et un homme trouvé sur l’Internet.

 

Le couple a éclaté, mais les trois individus continuent à prendre soin de la fillette, maintenant âgée de 3 ans. La loi devrait reconnaître cette situation, selon le magistrat, parce que l’impossibilité actuelle « pose problème eu égard à la réalité sociale de 2018 ».

À défaut, le juge a dû à contrecœur expulser la mère non biologique du certificat de naissance afin de faire de la place pour le père biologique de l’enfant, qui souhaitait y apparaître.

« Au lieu d’être en mesure de formaliser la situation par une filiation à trois parents pour le bien de l’enfant, ils se retrouvent dans un combat juridique, tentant d’en éliminer un parmi eux, a regretté le juge Gary Morrison. De quelle façon peut-on conclure que cette situation est dans le meilleur intérêt de l’enfant ? »

Le parent dont le nom a été supprimé du certificat de naissance qualifie la décision d’« immorale ». « Moi, ma fille m’appelle papa, elle me saute dans les bras et elle s’en fout, elle », a-t-il dit. Christian [prénom changé, NDLR] s’appelait Christiane au moment de la naissance de la fillette et était marié à Johanne, mais est depuis en transition pour devenir un homme.

 

« Entente pour mettre un enfant au monde »

C’est sur l’Internet que Christiane et Johanne, un couple lesbien de longue date installé dans les Laurentides, ont trouvé Jonathan dans le but d’avoir un enfant. Ils signent devant un notaire un document qu’ils intitulent « Entente pour mettre un enfant au monde ».

Le texte indique bien que le bébé est un projet des trois individus qui désirent « individuellement et coopérativement mettre au monde et aimer un enfant, dans un contexte d’amour et de diversité ».

C’est Johanne qui est désignée pour porter l’enfant, alors que Jonathan fournira son sperme. Ils tentent d’abord des « méthodes artisanales », puis disent avoir eu des relations sexuelles à l’insu de Christiane. Ils ne savent pas laquelle de ces techniques a fonctionné.

Fin 2013, Johanne est enceinte. Elle donnera naissance à Charlotte en 2014. Le couple de lesbiennes, Johanne et Christiane, signe l’acte de naissance. Aux yeux de la loi, ce sont elles, les deux mères, mais l’enfant est gardé à tour de rôle par le couple et par Jonathan.

Mais lorsque le couple éclate, la petite Charlotte se retrouve prise dans une bataille rangée. Jonathan se présente devant la justice pour que son nom soit inscrit sur le certificat de naissance et demande que celui de Christiane (devenu Christian) soit supprimé.

 

« Je perds tous mes droits »

C’est le juge Gary Morrison lui-même qui a soulevé la question de la triparentalité.

« Le meilleur intérêt de l’enfant mineure [Charlotte] requerrait que la loi permette la reconnaissance de sa réalité, soit que sur les plans émotionnel et socioéconomique, elle a effectivement toujours eu trois parents. »

À défaut – et après avoir vérifié que les règles encadrant la procréation assistée ne s’appliquaient pas –, le magistrat a tranché avec les règles classiques de filiation par le sang : Johanne et Jonathan sont les parents biologiques, ce sont eux qui figureront au certificat de naissance. Tant pis pour Christian.

Celui-ci se dit victime d’une décision « transphobe ». Il continue à avoir la fillette une fin de semaine sur deux, alors que Jonathan et Johanne se l’échangent chaque semaine. Ceux-ci n’ont pas voulu commenter la situation.

Lire l’article entier sur lapresse.ca

Trudeau ou la fin du Canada, voir sur E&R :

 

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Voila où est ce qu’on en arrive. Ça me rappelle l’histoire d’un couple de lesbiennes habitant à Montréal. Pour avoir un enfant, l’une d’elle a fourni l’ovule, ensuite elles ont eu recours à une banque de sperme pour la fécondation et pour finir la deuxième a porté l’enfant.

     

    • Trudeau va passer habiller en sage-femme pour célébrer ce grand n’importe quoi, je crois qu’il va encore danser en chantant tout va très bien madame la marquise. Pauvres canadiens encore plus zombifiés que nous le sommes, j’ai l’impression.


  • Pour l’instant tout va (à peu près) bien pour ces tarés. Patience ! Quand ces enfants auront 15 ans et plus et qu’ils rejèteront ces tordus, alors on verra.


  • Plus on est de fous, plus on rit ... !
    Bientôt il vont faire rentrer les phoques et les caribous come membres à part entière de la famille.
    Vive le Québec libre !


  • Y en a-t-il qui croyaient que ça allait s’arrêter au mariage homosexuel ? J’avais prédit que la pédophilie serait légalisée d’ici 5 ans. Je pense que je me suis trompé. Ça va se faire beaucoup plus vite que ça. Une demande expresse a été faite pour qu’on retire la pédophilie de la liste des maladies mentales. Certains veulent qu’elle soit considérée comme une préférence sexuelle. Ils leur ont même trouvé un nouveau terme pour les désigner. ILs les appellent les MAP (Minor Attracted People).

    Le pervers qui touchera à ma petite fille est un homme mort. Quand je le lâcherai, même sa mère ne le reconnaitra pas. Vous ferez bien ce que vous voulez mais pour moi c’est la limite à ne pas franchir. Y a-t-il encore en Occident des mâles ou ont-ils tous été émasculés ?

     

    • Un pédophile, comme un homosexuelle ou un fétichiste des pieds est un individus aliéné, déplacé de sont logiciel humain naturel, qui sert à perpétuer l’espèce.
      Je te trouve gentil, si un pédophile touche à ma fille il sera trainé dans un processus de justice interne et certainement coulé dans du béton.


  • Pauvre gosse.

     

    • Quoi ? C’est quelqu’un qui sera très ouvert... Qui fera des expériences... Plein !
      Et alors ? Tant qu’on gagne, on rejoue. Nous, les LGBTQ ( Y ? Z ? ), on est formidables. On est l’avant-garde d’une nouvelle humanité. Prosternez-vous ou, mieux, rejoignez-nous dans le meilleur des mondes !


  • "Le couple a éclaté, mais les trois individus continuent à prendre soin de la fillette"
    C’est du journalisme de très haut niveau. Un bel exemple de synthèse.
    Dans le style j’avais aussi lu l’expression "le cercle monoparental" écrite par un pro-PMA sur le site des états généraux de la bio"éthique". J’ai essayé de lui expliquer qu’entre 2 points on relie un trait...


  • Que va devenir la petite Charlotte... Elle risque d’être vraiment très, très perturbée...


  • Devant l’Eternel et devant tout le monde, les parents sont Johanne et Jonathan. Les paperasses on s’en fout. Ovule et spermatozoïde sont les deux mamelles de la Filiation.
    La taubirelle (pardon : christiane !) n’a rien à faire dans ce tableau filial. Elle peut continuer de s’occuper de la gamine comme une tatie, si ça lui chante. Pourquoi se faire appeler "papa" ? Voleuse de fonction, cambrioleuse d’Acte de Naissance !
    Entendu pour tatie-gâteau, sans droit ni titre, cri-cri. Si elle tente de s’occuper de la gamine comme un tonton, par contre, stop ! Danger portentiel de confusion mentale pour la gamine. On est ce qu’on est (naît), oui ou non ?
    Sans compter qu’il y a des tontons, depuis la Mitte, dont on se méfierait presque. Qui aurait confié sa gamine à Tonton ?


  • Sinon, en Afrique, certains hommes ont plus de 60 femmes à la fois et il n’y a pas de problème de Droit parental concernant les gosses.

    D’ailleurs, ceux-ci sont bien élevés, ils grandissent dans la nature, au soleil, ils mangent bio, ils ont un travail et ont l’esprit de famille.
    Là bas, ce n’est pas "tous pour un, un pour tous", mais "tous cousin, un père pour tous"...

    Alors finalement, ces problèmes occidentaux, où l’on peut avoir plusieurs pères ou plusieurs mères, sont peut-être réellement le fruit d’une certaine Sagesse ancestrale qui nous échappent...

    Ayez l’esprit ouvert, soyez progressiste et optimiste c’est aussi ça l’Humanisme.

     

    • la polygamie reste dans un rapport homme-femme naturel ! Donc ton argumentation n’a aucun sens ... L’ouverture d’esprit ne rime pas toujours avec le bon sens.


    • #1964065

      On ne peu comparer ce cas avec la polygamie. Là où il y a une mère pour chaque enfant et un père pour tous les enfant on se retrouve à deux mère dont une rapportée qui se dispute l’enfant légitime du couple (de copulare).
      La polygamie a ses règles ancestrales qui ne peuvent être singer par des individus aux mœurs disons modernes.


    • Aux combos "Awrassi - Pierre-Albert Espénel" qui ne fait qu’un :
      Continue de jouer sur les "maux" : tu trouves cela naturel d’avoir 60 femmes et 300 enfants pour un père ? C’est ton choix.
      Pour ma part, je trouve cela autant malsain que l’exemple ci-dessus. Chacun s’éloignant terriblement du modèle Chrétien.
      Après, libre à vous de jouer sur le côté naturel, pour ma part, je résonne autrement.
      Contre-exemple de votre raisonnement "prêché" uniquement sur le côté naturel : un enfant qui a perdu ses parents, à sa naissance, dans un accident de bagnole, se fait adopter par un père et une mère, et fini par les considérer comme ses propres parents. Est-ce naturel ? Non. Est-ce choquant ? Non. Tous le monde à compris que ça reste une situation saine, dans un contexte précis...


  • Je connais deux lesbiennes militantes qui se sont fait faire des réplicants en Belgique. Les gosses étaient déjà biens déséquilibrés quand l’une des mères s’est barrée avec son Kiné. Celle qui avait porté les mutants. Résultat : tout le monde barjotte dans cette famille recomposée.
    Mais tous ces délires seront imposés. Le quidam moyen est trop soumis.



  • C’est le juge Gary Morrison lui-même qui a soulevé la question de la triparentalité



    Gary Morrison ? si on contracte, ça fait "Garrison".
    oui c’est effectivement une affaire sur-mesure pour maître Garrison...

    Est-ce qu’on est encore dans la vraie vie ?



  • le bébé est un projet des trois individus qui désirent « individuellement et coopérativement mettre au monde et aimer un enfant, dans un contexte d’amour et de diversité »



    Que c’est beau, mais que c’est beau !!


  • La Sainte Trinité ... à une vache près !


  • Il n’exista qu’une seule possibilité pour sortir de l’impasse : Jonhatan doit à son tour changer de sexe et ensuite avoir un enfant avec Christian(e)...


  • #1963999

    En dépit de la conspiration ourdie à trois, il a suffi de l’homme et de la femme pour concevoir cet enfant : ce bricolage idéologique permissif n’empêchera pas la loi naturelle de triompher du caprice culturel... satanique par essence.


  • Il y a encore quelques années, ces personnes auraient été envoyées en prison ou à l’asile.


  • " C’est Johanne qui est désignée pour porter l’enfant, alors que Jonathan fournira son sperme"

    Et Christiane (devenu Christian après), elle faisait quoi, elle tenait la chandelle ?
    Elle encourageait Jonathan ( vas-y, plus fort, plus profond, vas-y, vas-y....)

    Mais qu’est-ce que c’est que ce monde de dingues ?

    Et quand ça va arriver chez nous, il faudra en plus que la collectivité paie pour la lubie de la "greffe du coup de poluet", por l’aide juridictionnelle de la Christian(e) locale qui hurlera à la transphobie, relayée par tous les non-chomeurs de la presse mainstream LGBTiste....

    Franchement, quand on lit ce papier, on a l’impression que c’est le scénario d’un mauvais film français au festival de Cannes, encensé par les même non-chomeurs des mainstream, mais qu’en fin de compte, personne en va voir, à part quelques bobos smartphonisés et "welcome refugees" de la capitale française de la connerie de l’ultra tolérance et du politiquement correct !

    Je crois que le jour où cette mascarade, cette ode à l’instabilité à la tare érigée en modèle va s’arrêter, il ya pas mal de Christian/Christiane/Jonathan/ Johanne, qui vont devoir apprendre à se cacher et courir vite, et honnêtement, ça ne sera pas plus mal !

    Adishatz

    H/

     

    • Petite anecdote authentique :

      Je ne m’intéresse plus au cinoche depuis très longtemps. Mais parfois, dans google news ou 20minutes, nous tombent sous les yeux des titres de nouveautés dans ce domaine.

      Pour les 2 derniers titres ( "120 secondes", je crois, et un autre où il y a "courir" ) que je vois, je me dis machinalement "tiens, encore un film de p..., à coup sûr". Je vais voir la description, pour m’amuser et vérifier si j’ai bon... Et les 2 fois, ça n’a pas manqué : c’était bien des films de p...

      La question est : existe-t-il aujourd’hui autre chose que des films de propagande LGBTQ ( H ? P ? ) ?

      J’écoutais récemment une rencontre à laquelle participait Jordan Peterson. Il disait, entre autres choses, que la communauté homosexuelle représentait 1% de la population et les trans, je crois, 0,1%.

      C’est bizarre, cette hyper-représentation de certaines minorités dans certains domaines.


    • @ H.M.

      Ce n’est malheureusement pas si étonnant que cela, la carte d’identité (revendication) de ces minorités, c’est leur cul. S’ils ne l’exposent pas, ils tombent dans l’anonymat. Les gens "normaux" (sains de corps et d’esprit) sont bien plus que de "simples" hétérosexuels car ils peuvent fonder un foyer, une famille, eux (les LGBT) s’étant coupé de cette finalité, sont en quête de reconnaissance quitte à passer un pacte avec le Diable (PMA, GPA ...). Et dans cette affaire, on voit la contre partie du pacte, déchirement de tous et de tout.


  • Il ne faudrait pas non plus oublier le chien.


  • Je ne connais pas la religion de naissance de ce juge, mais c’est un franc-maçon (minimum 3e degré), comme l’atteste sa présidence du conseil d’administration de l’hôpital Shriners pour enfants du Canada (Ancient Arabic Order of the Nobles of the Mystic Shrine). Toujours les mêmes !


  • Non, mais il ne faut pas rentrer dans ce jeu, car le plus grave c’est que la justice y est rentrée .Imaginons la même chose dans un hôpital psychiatrique , on s’en sortirait plus , et c’est exactement ce qui se passe en ce moment .Comment réagir chez les fous ? on est en train de juger des cas pathologiques, des gens qui sont complètement à l’ouest entrainant une fillette de 3 ans dans leur folie .Si ceci ne cesse pas, on va se retrouver dans des cas inextricables avec des enfants abandonnés , désaxés, n’ayant aucun repère puisque élevé par des marginaux vivant dans leur fantasme .Des fous en liberté.Et la suite ,ce sera quoi ? Quand leur jobardise aura vécue ,il en restera quoi ?


  • Le juge en question demande ni plus ni moins l’application de la loi du talmud aux non juifs . Petit rappel historique le canada et le Québec sont des pays catholiques .
    dossier monsieur K :
    https://youtu.be/eq14JZ9VNZY


  • Comme diraient les djeunes : LOL !


  • #1964061

    L’affaire semble claire à fortiori. Christian(ne) a été cocu(e) et son ex a redécouvert les joies d’une vraie dispute parentale après avoir goutté aux vrais rapports sexuel précédent une vraie grossesse.
    Ce qui semble problématique c’est l’adaptation ubuesque à des rapports humains marginaux devenus plus ou moin codifié par la Loi. Visiblement, ça a ses limites.
    Chasser le naturel....


  • au secours, non ,je n’ai rien avoir avec cette époque ramené moi dans le passé


  • #1964077

    Très triste pour les enfants occidentaux qui, malgré toutes les prouesses technologiques et confort auquel ils ont droit, restent dangereusement exposés à une élite dirigeante totalement tarée et perverse qui menace complètement leur équilibre et leur nature réelle comme la nature l a decidé. Un père, une mère, un enfant. Pas un “couple” de “trois” parents dont deux du même sexe. Quel malheur.

    Dans les pays tiers-mondiste, où je vis, malgré toutes les incohérences et difficultés auxquels nous avons droit (pauvreté, chômage, dirigeants traîtres et corrompus), mais jamais l’idée de proposer ce genre de loi n’effleurerai l’esprit d’un juge, ou d’un Homme. La famille c’est du sacré. Point final.

    Dans une société saine, ce juge se retrouverai déjà au chômage. Autrement, c’est que cette société est perdue.


  • On est tellement en pleins délires , pourquoi pas une famille de 5 parents...et après de 10 etc...la folie (ou la connerie) n’a pas de limite.


  • Première étape, suppression de père et mère pour devenir parent 1 et parent 2.
    Deuxième étape, parent 3......
    Première étape, sexualisation des enfants en bas âge.
    Deuxième étape, légitimation de la pédophilie expliquant qu’un enfant sexualisé peu consentir a des relations sexuels avec un adulte...
    Pour ceux qui n’ont pas encore compris où va mener a terme tout ce délire LGBTiste, enfants trans, gay pride etc...
    Il va y avoir un gros P à la fin.

     

  • Le mariage pour tous était sensé voir la population française envahi de couples de pédés, lesbiennes, et dans quelques années de girafes mariées à des chaises. Résultat : encore un combat de la dissidence contre des moulins, puisque ce mariage pour tous, tout le monde s’en fout. On est encore dans le même cas ici : si vous voulez rire des moeurs de cette famille, libre à vous. J’en connais des pires personnellement, pourtant les parents sont bien deux, un papa et une maman. Bref. Si on pouvait par contre éviter de faire tout un fromage grotesque sur l’avenir de l’humanité, et rester sérieux, ça serait bien pour vos lecteurs !


  • C’est qui le troisième, c’est leur chien ?


  • Quand les équipes de hockey demanderont à vouloir se marier tous ensemble.
    Ça va chier !


  • Mais que font les assistantes sociales ?
    Ah oui, elles emmerdent les parents, en couple ou séparés, qui continuent à élever traditionnellement et avec cohérence leurs enfants en dépit des difficultés et de l’adversité, elles flippent devant les racailles aux casiers judiciaires débordants, et bénissent la Marche des marchandeurs-consommateurs adoptatifs


  • Je comprends que Christian(e) ai maintenant les boules.
    Mais il y a tellement plus simple comme solution :
    Johanne se laisse aussi pousser la bite et comme ça, en étant désormais 3 pelos (ou 1 pelo et 2 pelottes), ils peuvent faire ce que leur propose le directeur de la publication de Dieudo.
    Merci qui ?


  • Tout enfant naît d’un père et d’une mère. Il n’existe ni ne peut exister aucune exception à cette loi naturelle. Le reste est de l’idéologie.


Commentaires suivants