Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Carlos, un combattant contre l’Empire

Un anti-impérialiste dont l’image a été constamment salie par les médias

Cette année, les éditions Kontre Kulture ont publié le livre Carlos, un combattant contre l’Empire.

 

Préfacé de manière élégante par Dieudonné, cet ouvrage se décline en deux parties. La première moitié est un recueil de textes de soutien à Carlos qui émanent de personnalités, aussi diverses que des écrivains, des hommes de loi ou des militants anti-impérialistes et pro-palestiniens. Ces textes brillent tous par leur éloquence. Maître Damien Viguier, qui défend notamment Alain Soral, rappelle avec justesse que le droit et la justice n’ont rien à voir dans cette affaire. Effectivement, le kidnapping de Carlos au Soudan, sous la supervision du ministre de l’Intérieur de l’époque Charles Pasqua, avait peu de choses en commun avec la légalité.

La deuxième partie est l’occasion pour Carlos de s’exprimer directement à un public plus large. Il raconte notamment des épisodes de son enfance et sa rencontre avec l’écrivain Jean-Paul Sartre. Il adresse également des lettres à Nelson Mandela et à Hugo Chávez. Carlos évoque aussi ses conditions actuelles de détention à la prison de Poissy. Deux chapitres sont particulièrement palpitants pour ceux qui s’intéressent à l’histoire contemporaine, ceux où Carlos donne son propre récit de deux opérations armées qui ont eu un retentissement majeur au niveau international dans les années 70.

Il a, en effet, directement participé à la prise d’otages du siège de l’OPEP à Vienne en 1975. Cette opération, dans laquelle Kadhafi était également impliqué, visait principalement l’Arabie saoudite qui avait contribué à faire chuter les prix du pétrole et amoindri l’utilisation de cette matière première comme arme face aux pays qui apportaient un soutien actif à Israël. Quelques mois avant la prise d’otage des dirigeants de l’OPEP, le roi d’Arabie saoudite, Fayçal ben Abdelaziz Al Saoud, connu pour son soutien aux nationalistes palestiniens, était assassiné par son neveu Fayçal ben Moussaid. Cet assassinat a mis un coup d’arrêt à un possible rapprochement entre l’Arabie Saoudite et la cause palestinienne. La politique adoptée par le royaume wahhabite dans les années suivantes confirmeront cette tendance à s’aligner avec les intérêts américano-sionistes.

La deuxième opération spectaculaire est celle de la prise d’otage d’un avion d’Air France en provenance de Tel Aviv qui a duré de fin juin à début juillet 1976. Les preneurs d’otages avaient pris le contrôle de l’avion et s’étaient dirigés vers Entebbe en Ouganda. Le commando du FPLP, composé de Palestiniens mais aussi de deux Allemands, avait gardé les passagers israéliens en vue de les échanger contre des prisonniers pro-palestiniens détenus en Israël et dans le monde. Israël avait fait semblant de négocier avec les preneurs d’otages puis avait envoyé un commando qui était parvenu à ramener la plupart des otages sains et saufs en Israël. La version israélienne avait présenté cette opération comme une grande victoire et n’avait admis la perte qu’un seul de ses militaires, le chef du commando Yonatan Netanyahou, qui n’était autre que le frère de l’actuel Premier ministre. Cette version est contredite par Carlos et par d’autres qui évoquent le chiffre de 49 soldats israéliens tués pendant l’opération. Les médias français et occidentaux reprendront allègrement la version officielle israélienne sans trop se poser de questions :

 

 

Cet ouvrage a le mérite de rétablir une certaine vérité à propos du champion de l’anti-impérialisme dont l’image a été constamment salie par les médias institutionnels et par les politiciens au service du système. Il permet à Carlos d’adresser son message au delà des murs de la prison à un public qui est loin d’être satisfait avec la version officielle. Celle-ci, en réalité, ne fait que servir les intérêts des adversaires d’Ilich Ramírez Sánchez. C’est également l’occasion pour le public qui ne connaitrait pas encore l’histoire de ce combattant révolutionnaire de le découvrir. Il constatera qu’il est l’antithèse parfaite d’un certain philosophe qui arbore des chemises blanches et qui ne mérite même pas que son nom soit cité ici.

Alimuddin Usmani

 

La présentation de l’ouvrage par Alain Soral :

 

La bande-annonce de la sortie du livre :

 

Se procurer l’ouvrage chez Kontre Kulture :

Lire également :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1865253
    le 20/12/2017 par Misterwhite
    Carlos, un combattant contre l’Empire

    On doit soutenir des meurtriers et des terroristes gauchistes au dernier degré maintenant ? l’ennemi de mon ennemi n’est pas automatiquement mon ami... chercher du soutien je comprend bien mais en corée du nord ou chez carlos j’ai du mal...

     

    • #1865288
      le 20/12/2017 par culturovore
      Carlos, un combattant contre l’Empire

      Tout à fait d’accord, il n’en reste pas moins un criminel qui a posé des bombes et tué. On peut se battre contre l’impérialisme par la non violence, comme le fit Gandhi. C’est ainsi qu’il défit le plus grands des empires.


    • #1865290
      le 20/12/2017 par Archibald
      Carlos, un combattant contre l’Empire

      qu’on le veuille ou non
      il a tué , deux inspecteurs français
      et donc fait bien veuves et orphelins
      paix à leurs mémoires

      la fin ne justifie pas les moyens


    • #1865301
      le 20/12/2017 par bastien
      Carlos, un combattant contre l’Empire

      Mon oncle, que je n’ai pas connu, s’est fait fusillé par les allemands, il était aussi considéré comme un terroriste, faisait parti de la résistance.


    • #1865303
      le 20/12/2017 par Petrorian
      Carlos, un combattant contre l’Empire

      Bon commentaire. A croire que maintenant, quiconque critique Israël devient un révolutionnaire qui mérite le respect peu importe ce qu’il ait pu faire d’autre.


    • #1865384

      Carlos, est un grand révolutionnaire. Pour ceux qui pensent que rétablir la vérité, le bon droit, se fera seulement en babillant, se trompent. Il faut des hommes pour joindre l’acte à la parole.
      Depuis des millénaires, pour ne pas dire depuis toujours (cf. Caïn qui tua son frère Abel par jalousie, envie) l’injustice frappe. Pour la combattre, il faut des cerveaux (les concepts, idées, etc) et des bras. Et, malheureusement, il y a toujours des victimes innocentes. Des martyres.
      Carlos, que je ne connais qu’à travers les différents docus ou livres lus, a certainement commis des erreurs, mais il a toujours été fidèle aux doctrines qu’il avait librement choisies.
      A.S le dit bien au début de la vidéo : "Carlos terroriste ou résistant selon ou on se place".
      Cordialement


    • #1865438
      le 21/12/2017 par Mandrin
      Carlos, un combattant contre l’Empire

      Que ce soit un héros de la résistance anti sioniste d’accord, mais qu’il ai tué des Français pas d’accord .


  • #1865466
    le 21/12/2017 par Lolateur
    Carlos, un combattant contre l’Empire

    A partir du moment où l’on a du sang d’innocents sur les mains, on n’est plus respectable... sinon pourquoi pointerions nous du doigt les « vaillants » soldats de tsahal qui tuent des femmes et des enfants ?


  • #1865492

    Au moins ils avaient des couilles à l’époque pas comme maintenant ou on ce cache derrière nos écrans


  • #1865531

    Terroriste pour les uns et résistant pour les autres. Mais la vie nous apprend que toutes les explications, toutes les évaluations ne se valent pas. Ce livre aidera à trancher. - Abdelkrim avait été qualifié en 1925 de « terroriste » par Paris et le monde arabo-musulman... Au fond, rien n’a changé.

     

    • #1866821
      le 23/12/2017 par Misterwhite
      Carlos, un combattant contre l’Empire

      donc mohamed merah est un résistant contre le vilain colon raciste français tant qu’on y est. c’est un foutu terroriste, POINT. les soi disants "résistants" sont au final souvent bien plus dégueulasses que les régimes qu’ils dénoncent, entre israel, la corée du nord et l’arabie saoudite tu préfèrerais vivre ou ? l’anti-sionisme il a bon dos, il y’a des limites a ce qu’on peut accepter en son nom. on ne va pas devenir staliniens ou islamistes par antisionisme non plus hein...


  • #1865570
    le 21/12/2017 par Le Cynique
    Carlos, un combattant contre l’Empire

    Un idéaliste comme notre époque ne produit plus...

     

    • #1865774
      le 21/12/2017 par bebert
      Carlos, un combattant contre l’Empire

      je ne crois rien ,ce sont des bobards
      à voir son allure , cigare , verre de..
      il a toujours simplement choisi un camp par rapport à un autre
      parce que le camp occidental ,,puni rarement
      de mort ou torture
      il peut couler des jours tranquille
      en de foutant pas mal des dits faiblesse
      démocratie occidental .
      l’autre camp opposé lui aurait coupé les c..
      sans jugement
      viva la muerte mais pas con


    • #1866259
      le 22/12/2017 par franvky
      Carlos, un combattant contre l’Empire

      c’est un aventurier ,qui voulait montrer
      que les latinos n’étaient pas des fiotes
      fils de bourgois qui voulait en découdre
      en sèment la mort dans les pays occidentaux
      parmi ces millions de latinos ,citez moi un génie
      ils savent que répéter révolution révolution
      il était soutenu par la plus grande dictature
      que le monde ai connu qui était l’Union soviétique et Irak Libye Algérie ect quels
      cliques Guevara castro
      quel cinéma
      je suis content de vivre en France


    • #1866532
      le 22/12/2017 par pitchou
      Carlos, un combattant contre l’Empire

      @ranvky
      Heureux pour vous que cette France vous convienne.


  • #1867373

    Salam, Salut, Shalom,
    J’ écris de très loin pour la première fois et peut être la dernière fois sur égalité et réconciliation que je suis régulierement et félicite Alain Soral pour sa résistance à l’ égard de l’empire sioniste qui a changé totalement l’ image de la France devenue terne et fanée, et admire son courage face aux inombrables persécutions qu’ il subit ainsi que Dieudonné , les deux seules personnes qui à mon avis essaient d’ extirper la France des griffes et de l’ emprise néfastes des sionistes qui forment 99%de la classe politique française et qui l’ont jeté dans les bras de l’ entité usurpatrice lui faisant subir les milles et un outrages au nom de la France et des français pour la plupart innonçant de ces crimes !
    Je ne me fais aucune illusions au sujet de la France et pense que le travail d’ Alain Soral est extrêment louable, mais les carottes sont cuites, la machine à élections est entre leurs mains et jamais ils ne la lacheront sous aucun prétexte.
    Continuant ainsi à faire subir leurs injustices aux français, aux africains, moyen orientaux et ceux qu’ ils ont sous leur emprise ad vitam æternam à moins d’ une seconde révolution après celle de 1789 qui conduirait à des centaines de milliers de morts afin de se débarraser de ce régime inique, mais les français en sont incapables, ou l’ attente d’un secours divin, on peut toujours rêver.
    Cependant ce qui m’ a poussé à écrire c’ est l’ ignorance de certains commentaires au sujet de Carlos qui pour moi est un grand révolutionnaire. Son principal but était de libérer la Palestine sujette à une immense injustice. Comment peut on accepter dans son esprit que des gens puissent venir d’ un peu partout dans le monde après la seconde guerre mondiale sur une terre déja habitée détruire des centaines de villages millénaires, et massacrer des civils et spolier toute une region sous le couvert que c’ est écrit dans la bible : cette terre appatient aux juifs !
    Une autre chose qui m’ a pousé à écrire :"Carlos terroriste ou résistant selon ou on se place". Formule brève et véridique mais entre iniquité et justice mon choix est fait car cette dernière finit toujours par tromphée.
    david ben gourion, yitzhak rabin, ariel sharon... ont tous été des terroristes et de racistes extrêmes à l’ égard de la population arabe musulmane et chretienne si on se place sous le regard de la justice, mais des grands résistants aux yeux de la population juive.
    Si on se place toujours sous le regard de la justice Jean Moulin...