Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Castaner justifie les LBD : "Des armes de défense face à des gens qui veulent les tuer !"

13 mars 2019, Christophe Castaner est l’invité de Ruth Elkrief. Le ministre de l’Intérieur peut feindre l’indifférence face à la souffrance des Gilets jaunes ou face aux questions de l’opposition sur la tournure ultraviolente de la répression, son seul argument, quand Mélenchon souligne que sa méthode « c’est pas la France », c’est de répondre « c’est pas le Venezuela ». Une pique en rapport au soutien du leader de La France insoumise au successeur d’Hugo Chavez.

 

Justifier ainsi, par une concurrence inepte des souffrances, l’incroyable répression qui s’abat depuis quatre mois maintenant sur les Français qui manifestent en jaune, c’est justifier un jour, allons-y gaiement, des tirs à balles réelles de la police. Pourquoi pas ? Il suffira de dire qu’il y a moins de morts chez nous qu’au Venezuela.

 

Castaner au rapport chez Elkrief

 

 

Répondre à côté des questions, mentir effrontément, ignorer les questions légitimes, fait partie de l’arsenal de tout homme politique sous la Ve, à plus forte raison s’il est ministre de la police, en charge du maintien de l’ordre. Mais quel ordre ? Ordre social avant tout, ordre bourgeois pour être plus précis, c’est-à-dire maintien de la hiérarchie entre riches et pauvres, entre dominants et dominés. Là encore, pourquoi pas, nous ne sommes pas de doux rêveurs... Mais le problème, c’est ce qu’Alain de Benoist appelle la théorie du « sablier » dans notre structure sociale.

Voici ce qu’il répond à Alain Minc au cours d’un long entretien paru dans Le Figaro du 28 février 2019 :

« Je trouve frappant que vous expliquiez la crise actuelle par le déclin du système éducatif – qui décline, tout le monde en est d’accord ! –, alors que la crise de la représentation se retrouve dans tous les pays occidentaux, quel que soit leur système éducatif…
La cause fondamentale est ailleurs. Si l’ascenseur social ne fonctionne plus, c’est que nous sommes sortis de l’époque des Trente Glorieuses où la société était représentée classiquement sous la forme d’une pyramide. Cela allait de pair avec la thèse du ruissellement, théorisée par Alfred Sauvy et dont Macron, avec sa métaphore sur les “premiers de cordée”, est apparemment l’un des derniers dévots.

Dans ce schéma, les profits qui s’accumulaient en haut de la pyramide finissaient par redescendre plus ou moins vers la base, ce qui provoquait une constante expansion de la classe moyenne, dont on ne sortait plus après y avoir accédé. D’où le projet politique giscardien d’un grand “bloc central”, repris par Emmanuel Macron sous une autre forme, alors que les circonstances ont totalement changé. Il y a cinquante ans, les deux tiers des Français étaient plus ou moins satisfaits de leur sort, aujourd’hui on compte plutôt deux tiers de mécontents.

De nos jours, en effet, la société n’est plus en forme de pyramide mais en forme de sablier : en haut, les profits continuent à s’accumuler mais ils ne redescendent plus : la pauvreté s’étend (un Français sur deux n’arrive plus à boucler ses fins de mois), le pouvoir d’achat baisse et la précarité devient la règle générale. Au milieu, à la partie la plus resserrée du sablier, les classes moyennes, touchées de plein fouet, sont en voie de déclassement, sinon de disparition, comme l’a bien montré Christophe Guilluy.

On est là devant quelque chose de bien plus sérieux et plus profond qu’une simple “crise du système éducatif”. Cela renvoie à l’évolution générale du système capitaliste. Le vieux capitalisme, industriel ou marchand, qui avait encore un certain enracinement national, a de plus en plus cédé la place à un capitalisme du troisième type, essentiellement spéculatif et financier, qui est totalement déterritorialisé. Le système du capital s’est engagé dans cette voie pour conjurer le spectre d’une dévalorisation générale de la valeur. On en est ainsi arrivé à cette mondialisation, que vous aviez décrite, Alain Minc, comme “heureuse”, mais qui ne l’a guère été que pour les membres de la caste que nous évoquions… »

Naturellement, le ministre de l’Intérieur ne va pas aussi loin dans l’analyse, pourtant efficace et pleine de bon sens de l’intellectuel de droite. Son boulot, à Castaner, c’est l’ordre et l’ordre à tout prix, même à celui d’un matraquage systématique des manifestants. La répression n’a pas de fin : bientôt, avec la loi anti-casseurs, plus personne ou presque ne pourra exprimer sa colère, ou son mécontentement. C’est une loi anti-colère qu’on nous inflige là.

 

 

Rantanplan à la niche !

Le plus malhonnête dans l’argumentaire de Rantanplan, le toutou de Macron, c’est la justification de la violente répression par la violence des... black blocs, alors que ces casseurs professionnels travaillent objectivement pour la police, du moins pour l’ordre bourgeois, tout le monde sait ça.
Les black blocs cassent, les Gilets jaunes morflent. Le ministre a ensuite beau jeu d’expliquer que la violence policière est simplement proportionnelle à la violence des... casseurs. Et tant pis si des Gilets jaunes se trouvent dans le champ de tir !

« Alors effectivement, ils utilisent des armes de défense qui vont des lacrymogènes que l’on connaît jusqu’aux LBD qui font débat, mais aujourd’hui ce sont des armes de défense face à des gens qui veulent les tuer ! »

On n’a jamais vu de black bloc à la main ou à l’œil arraché. En revanche, 2 000 Gilets jaunes ont été blessés sérieusement. Ces blessures physiques font écho aux blessures sociales occasionnées par la mondialisation, phénomène économique généralisé qui s’accompagne d’une idéologie, le mondialisme. Et le rôle du mondialisme c’est quoi ? De justifier les dégâts de la mondialisation, de les rendre inéluctables et acceptables par les peuples qui en sont victimes.

Voici la réponse de Minc à Benoist :

Le Figaro : « Justement, Alain Minc, croyez-vous toujours à votre concept de mondialisation heureuse ? »
Alain Minc : « Elle a été très heureuse pour la population des pays sous-développés ! Pour un Chinois la mondialisation est heureuse ! »
Alain de Benoist  : « Tant mieux pour les Chinois. Mais si la contrepartie à l’enrichissement (relatif) des pays sous-développés est l’importation du sous-développement en Europe, il ne faut pas s’étonner si les classes populaires ne s’y retrouvent pas ! Pour elles, la mondialisation renvoie avant tout aux délocalisations, à la désindustrialisation et aux plans de licenciement qui vont avec, à la mise en concurrence dans des conditions de dumping avec des travailleurs de l’autre bout du monde, à l’immigration qui augmente de façon incontrôlable, au déclassement social, au chômage de masse, et j’en passe. »

Et à la révolte, serait-on tenté d’ajouter.

Pour finir, trois extraits avec des citations historiques du ministre, du genre « il était essentiel que l’on puisse montrer que les garanties constitutionnelles étaient garanties pour tous », à propos de la loi anti-casseurs :

Castaner, le chien de son maître, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Non, il a voulu dire : "des armes qui tuent face à des gens sans défense". Faut remettre les mots à leur place !

     

  • Quoi attendre de plus d’une ancienne petite frappe lié au milieux marseillais dans sa jeunesse ?
    Avec Griveaux qui appointait à 20 000/mensuel chez UNIBAIL RODIMCO pour soustraire la multinationale à l’impôt sur les plues-value foncières à court terme, ou encore Ferrand au perchoir, ce dernier n’ayant eu son salut avec l’affaire des Mutuelles de Bretagne qu’au bénéfice de la prescription fiscale, notre Président "start up" est bien entouré. Et les Français semblent aimer cela, à voir sa cote de popularité !

     

    • #2160263

      Que Dieu nous vienne en aide pour nous débarrasser de cet être maléfique et nauséabond.
      Ordonner la journée de mattraquer, éborgner, mutiler des Françaises et des Français qui manifestent simplement pour leur pouvoir d’achat et le soir même aller faire la fête en boîte à s’envoyer des canons de vodka dans la gueule et danser des slows...
      Que Dieu nous vienne en aide pour débarrasser la France de cette pourriture. Que Dieu nous vienne en aide pour nous débarrasser de toutes les pourritures et de tous les collabos qui détruisent notre Nation.
      Vive le RIC, vive les Gilets Jaunes et vive la France !


  • Castaner est l’un des fils hideux du scrutin majoritaire à deux tours : si les Français étaient représentés (proportionnelle) à l’Assemblée Nationale, ils n’auraient pas besoin de descendre dans la rue pour rappeler qu’ils existent . Le maquereau provençal est chargé de leur interdire le dernier endroit où légalement ils peuvent s’exprimer : la rue . Joli métier . Comme si le seul endroit où ils seraient autorisés à manifester serait désormais… les égouts . Puisse-t-il croiser la route d’une Charlotte Corday - et puis ça me rendrait féministe.


  • Alors nous sommes en guerre civile ?


  • Mais quel clodo. Payez lui un rasoir !

     

    • Faudrait demander l’avis à Gérard Fauré, mais j’ai l’impression qu’il bute sur certains mots, comme Meyer Habib, et sa manière de parler en cascade avec des phrases sans virgules comme si il récitait sa leçon... soit il est absent, soit il s’en fout, c’est sûr, c’est pas lui qui est sur le terrain !


  • Fiorina et Rodrigues voulaient tuer des policiers ?
    Mensonges et diffamation de castaner si un individu essaie de tuer un policier,celui ci ne se gêne pas pour sortir son arme de service et tirer en général.

    La police de Castaner protégée par la "justice" n’est jamais inquiétée quand elle frappe au sol des manifestants,quand elle mutile gratuitement un citoyen.Puisqu’ils sont armés d’armes de guerre type LBD ou GLI-F4 et qu’ils ont la bénédiction de castaner et macron pour les utiliser sur les manifestants désarmés.

    Les "policiers" très laches qui ont creuvé les yeux de Fiorina,Rodrigues et d’autres,doivent se dénoncer afin qu’ils soient radiés de la police,qu’ils aillent en prison et qu’ils indemnisent leurs victimes.Mais planqués derrière leurs uniformes ils ont mutilé des citoyens désarmés et non violents,donc ces laches ne se dénonceront pas.Et il ne faut pas compter sur castaner pour demander à ce qu’on les retrouve.

    Si un autre parti prenait le pouvoir entre autre choses il devrait rendre
    Justice pour Fiorina et les autres mutilés des manifestations gilets jaunes puisque la "justice" ne fait pas son travail quand des policiers couverts par le pouvoir sont en cause.


  • Au moins il y du mieux , c’ est les black-blocks, dixit rantamplan, qui veulent tuer du flic , ouf , c’ est pas l’ ultra-mega-extreme-droite et les nazis , ils n’étaient pas là, il parait qu’ ils faisaient un pèlerinage a Auschwitz .
    N’ empêche que le risque d’ une véritable insurrection est devant , elle risque même d’ être armée et ultra violente . D’ après une enquête , ce sont les gens du sud-ouest qui sont surreprésentés parmi les GJ , de tout age et ils sont rugueux les bougres, la castagne c’ est dans les gènes dans le coin .


  • Mélenchon a raison : ce n’est pas la France... Mais sa république qui tire dans le tas comme a son habitude.


  • Si j’avais , ne serais que par inconscience , voté pour Macron je ne pourrais plus me regarder dans le miroir sans ressentir un fort et durable sentiment de culpabilité.. pour ceux qui assument pleinement, ils ont mon total dégout.

     

    • Ils assument car beaucoup hélas n’ont aucunes consciences de ce qui se passe réellement. Ils sont comme un petit poisson dans un petit bocal, ils se content de tourner en rond sans se poser les bonnes questions qui pourraient les faire sortir de ce bocal.
      Je connais une personne fonctionnaire territorial qui n’a aucune conscience de sa contradiction viscérale.
      Un petit fonctionnaire dans le bâtiment qui me dit "ces gilets jaune c’est n’importe quoi, ce sont des fainéants, regarde moi, je vis très bien car je me casse le cul à bosser dur".
      Là ça n’était trop et je lui ai mis la vérité en pleine gueule même si je me doute qu’il ne réfléchira pas pour autant.

      Cette personne là se met en arrêt maladie constamment pour faire du travail au black, donc pas étonnant qu’il vive bien, car cela fait des années qu’il fait ça et qui plus est s’approvisionne de par la commune et non pas sur son argent "propre".
      Du coup il reçoit les avantages et son salaire de fonctionnaire + tout l’argent au black qu’il récolte.
      Il n’a strictement rien compris en réalité car qui plus est, il se plain en plus des chômeurs. Lui qui ne cotise en rien. Enfin c’est un incontestable mensonge qu’il porte, mais le pire, c’est qu’il n’en n’a même pas conscience.
      Et c’est plus ça qui me fait peur quand je vois le nombre d’année où il n’a jamais réfléchis à ça.


    • @quidam : moi de même. Pourtant je ne peux pas m’empêcher de penser qu’un paquet sont encore prêts à revoter LREM... pour faire barrage au fascisme ! A un moment donné, malheureusement, je crois qu’il y en a pour lesquels on ne peut plus rien...


  • C’est sûr qu’après avoir écouté la conférence très instructive comme me l’aura jamais racontée la désÉducation antiNationale des événements terribles rapportés par Marion Sigaut à propos des Massacres de Lyon durant la période franc-maçonnique dite révolutionnaire, on s’aperçoit que la république utlise les mêmes sbires à gueule de proxo et de racaille pour tenir en laisse le peuple par la terreur, comme ce fut le cas lors du soulèvement de Lyon contre la Convention nationale de juin à décembre 1793.

    Le peuple français en Gilets jaunes ou non est parfaitement légitime en nombre pour virer cette racaille hyéneuse vautrée dans la corruption, le parasitisme et l’argent facile. Et dire que la flicaille n’a pas encore compris ??? je me demande ce qu’ils attendent ? Ils se retrouveront à Pôle Emploi eux aussi lorsque la racaille d’en-haut aura mis fin à la Fonction Publique toute entière et utiliseront des privés.

    Là, ils regretteront amèrement de n’avoir pas soutenu nos Gilets Jaunes car il va bien leurs falloir continuer à rembourser leur crédit immobilier ! :)


  • Caërastaner se sent investi d’une mission que le malin lui a confié. La petite frappe se prend pour un caïd de téci, sorti de son quartier ptit bourgeois, il veut montrer qu’il peut mener le clan. Le pouvoir ça grise, et la crise d’orgueil se fait vite sentir.
    Joe Dalton évincé et forcé à l’exil en Espagne, c’est Avrel qui prend les commandes. Nous vivons une époque formidable.

     

    • parcours d’un arriviste arrivé
      de la dream team à ce que l’on sait, à ce que l’on voit et à ce que l’on entend

      a manosque, petite ville de province havre de paix, oasis des fichés au GB, il était le cricri de son cricri , christian oraison, celui qui s’est fait buté un soir d aout 2008

      je ne sais pas si castaner a beaucoup pleuré ce soir là ? c’était cricri quand même, merde !
      Oraison, c’était mon grand frère, mon protecteur. Il m’appelait l’étudiant , confirme l’intéressé
      http://www.contre-info.com
      mais si je me fie a ses déclarations suite aux mutilations subies par des Gj lors des récents évènement, permettez moi d’en douter

      article intéressant juste pour les photos qui valent le détours , y a pas a dire, côtoyer les loges vous apprend "a bien vous saper" pour le reste je ne sais pas

      https://www.liberation.fr/checknews...


  • Très franchement je commence à avoir peur, non pas de Castaner mais du système qu’il défend becs et ongles, et pourquoi ? tout simplement parce que nous sommes désarmés et que nous sommes impuissants face à une police suréquipée.Les jours et les semaines qui viennent décideront de l’avenir de la France.
    Il faut prier et garder la Foi, que Dieu nous garde.


  • " Je suis l’éborgneur en chef de la bande d’ "escrocs du scrutin majoritaire" au pouvoir - et j’en suis fier ! Hélas on ne me livrera jamais des bourriches d’yeux de Gilets jaunes, comme on livrait à Ante Pavelic, le chef des Oustachis, des paniers d’yeux de Serbes " .


  • Il faut bien saisir que ce gouvernement, opposition comprise, n’est pas sensé être raisonnable : il veut juste passer en force, peu importe nos demandes ou nos morts.

    Quand les policiers auront compris çà, qu’ils servent un pouvoir devenu fou, ils arrêteront de servir, condition indispensable comme dit Soral pour un renversement de la situation - qui ne pourra pas être pire que la précédente. Donc messieurs, vous ne risquez rien.

    Que pensent les CRS du fait que les BAC sont payés 4000 par mois pour leur nouvelle mission de "maintien de l’ordre" ?
    - https://vimeo.com/323655891


  • Dans "Kaputt" Curzio Malaparte raconte le dîner que le dirigeant croate Ante Pavelic (1941-1945) lui offrit : " Ante Pavelic souleva le couvercle du panier, et me montrant ces fruits de mer, cette masse d’huîtres gluantes et gélatineuses, il me dit avec un sourire, son sourire las : c’est un cadeau de mes fidèles Oustachis, ce sont vingt kilos d’yeux humains " . Le petit éborgneur Castaner ne peut rivaliser avec le grand éborgneur Pavelic . A fasciste, fasciste et demi - à Castaner, Pavelic et demi .


  • Castaner : " la crise de la REPRESENTATION se trouve dans tous les pays occidentaux" : ce que cet enfumeur-baratineur se garde bien de dire c’est que la France est le seul pays de l’UE a avoir supprimé la proportionnelle (en 1958 !), or il n’y a pas de démocratie véritablement représentative sans proportionnelle . S’il y avait la proportionnelle les Gilets Jaunes ne seraient pas dans la rue, ils seraient représentés à l’Assemblée Nationale . Castaner n’est qu’un gros Macro-n doucereux aussi menteur et culotté que son petit maître .



  • « Justifier ainsi, par une concurrence inepte des souffrances, l’incroyable répression qui s’abat depuis quatre mois maintenant sur les Français qui manifestent en jaune, c’est justifier un jour, allons-y gaiement, des tirs à balles réelles de la police. Pourquoi pas ? »




    Comme l’on vous sait alertes sur les deux sujets (concurrence inepte des souffrances et tirs à balles réelles légalisés) dont il est question ici, rappelons que le JOUR, dont il est question ici, est déjà advenu, c’était un vendredi, le jour du poisson, alors que celui décrit ci-dessus semble s’inscrire dans un éventuel futur :



    Décret no 2011-795 du 30 juin 2011 relatif aux armes à feu
    susceptibles d’être utilisées pour le maintien de l’ordre public, paru au J.O. du 1 juillet 2011
    Art. 3. − En application du V de l’article R. 431-3 du code pénal, outre les armes à feu prévues à l’article
    précédent, est susceptible d’être utilisée pour le maintien de l’ordre public, à titre de riposte en cas d’ouverture
    du feu sur les représentants de la force publique, celle mentionnée ci-après :
    Fusil à répétition de précision de calibre 7,62 × 51 mm et ses munitions
    Signé par l’amateur de beaux costumes balancé lors de la dernière présidentielle et ses ministres de l’intérieur et de la défense du moment.



    Pour les béotiens en armement et en balistique, cela signifie que, l’odre étant donné dans l’oreillette, depuis la lunette de tir derrière mon FRF1, voire mon FRF2, à 800m vous êtes chocolat. Considérant la vitesse initiale à la sortie du canon, de 780m/s pour le premier et de 820m/s pour le second, vous n’entendez même pas le coup de feu que vous êtes déjà tombés, la vitesse du son étant de 340m/s.

    Par ailleurs, le président, son premier ministre et sa garde des sceaux, ont inséré une part de ce ver dans la pomme qui fait office de constitution en date du 23 décembre 2015.



    « D’autre part, l’article 36 de la Constitution régit l’état de siège. Celui-ci est décrété en cas de péril imminent, résultant d’une guerre étrangère ou d’une insurrection à main armée*. Dans ce cas, diverses compétences sont transférées de l’autorité civile à l’autorité militaire. »



    * Armée de quoi ?

    Le dernier appel d’offre de la D.G.A. datant de l’année passée et faisant état de 2 600 armes (FRF2) à remplacer, vous avez une vision de l’armurie. Quant à la munition, elle est OTAN : c’est à dire qu’elle est disponible AUTANT qu’on le veut.

     

    • De ce que l’on peut en conclure c’est qu’il n’y aura pour ainsi dire jamais de basculement ou de "ralliement" des forces de police, de maintien de l’ordre dans l’autre camp, car en ce cas, cela voudrait signifier que tout homme procédant à cette bascule serait donc un insurrectionnel et déclencherait de fait, ces éléments.

      In fine tapez un peu plus on vous couvre et votre marmitte le soir est garantie, si vous lâchez on est couvert et vous êtes mort.


    • @ peg,

      Sans vouloir vous inciter, car les camps sont de tous temps à géométries comme d’idéologies variables, mais pour entrevoir, d’un point de vue culturel, ce qu’il en est d’une entité oppressive et des différentes bascules connues grâce au temps de l’Histoire, lequel nous offrent plusieurs exemples, proches :
      - Celui de tous les territoires du monde, même ceux insulaires ayant retrouvé leur indépendance,
      - Cuba,
      - La Révolution des Oeillets (Portugal)
      - La chute du Mur de Berlin et l’effondrmeent de l’U.R.S.S.

      Tout ceci signifiant qu’il est des forces persévérantes, à l’oeuvre (que l’on soit en accord ou non).
      Passées, présentes et futures. Hasta Siempre !
      Trois opus pour parfaire l’infusion de manière crescendo, en addition de ceux que vous pouvez trouver par ici :
      - « Le Contr’un - Discours de la servitude volontaire » - Étienne de La Boétie - 1576, qui explique pourquoi l’être humain à cette fâcheuse tendance à se laisser opprimer. Ce qui permet de saisir comment s’en émanciper.
      - « Technique du coup d’État » - Curzio Malaparte - 1931, qui explique le modus operandi de l’intitulé. Da difende a so libertà...
      - « L’art de la guerre » - Sun Tzu - VIe siècle av. J.-C. qui détaille et précise l’intitulé. Alea Jacta Est.

      Tous gratos, en fouinant.


  • SI ON raisonne selon Castanner, on comprend que l’état et les policier ou gendarme sont là face au peuple manifestant seulement, comme il peut expliquer ce nombre élevé de victimes innocents ?! pourquoi nous n’avons pas les mêmes chiffres et victimes dans les quartiers ou parmi les bandits ? est-ce qu’il y a un pacte secret entre le ministère de l’intérieur et les jeunes des banlieues ? les policiers des commissariats n’osent pas s’affronter aux jeunes des quartier, la preuve pas de LBD dans les quartiers et contre les trafiqueurs...

     

    • "la preuve pas de LBD dans les quartiers et contre les trafiqueurs..." les trafiqueurs travaillent pour les hommes politiques, ce ne sont pas des zones de non-droits mais des zones de droits de commerce clandestin ; lire le dernier livre de Fauré où il raconte qu’il transportait le hasch marocain pour le compte de Pasqua à raison d’une tonne par livraison et c’était au début des années 80 , aujourd’hui Marie le patron de l’OCRTIS et son indic se font chôper avec 16 tonnes !!!!et des magistrats trafiquent leurs procès verbaux !!! Une honte ! Tout ça c’est des milliards en liquide et éxonérés de taxes c’est pour ça que les pourritiques ne veulent pas légaliser et que les flics font la chasse aux indépendants.


  • Si Castaner avais si peur d’être tuer par les Gilets Jaunes, il ne sortirais pas ce saouler la gueule en boite de nuit sans sécurité, pour "en plus" tromper sa femme avec une jeune petite demoiselle https://www.youtube.com/watch?v=rsB...

     

  • Si les gilets jaunes avaient voulu tuer des flics, comme cet infâme personnage le prétend, il y a longtemps que ça aurait eu lieu. Flashball ou pas. Le pire, c’est qu’il y a encore beaucoup de crétins prêts à croire ces mensonges honteux.

     

  • Pour ces gens, ça ne durera pas. Dans un futur assez proche, je les plains....sans les plaindre !!! Quand mème.


  • Les GJ ont une force s’ils reprennent le pouvoir : les populations des pays européens les soutiennent sans trop pouvoir le dire (médias omniprésents).
    Une autre force : Poutine ne les attaquera pas en cas de problème grave.
    Une troisième force : ils peuvent essayer de négocier avec Trump pour qu’il empêche nos ennemis communs de faire leurs crimes impunis en Europe en toute tranquillité.
    Une quatrième force : la détermination d’une partie des GJ et la conscience généralisée de l’injustice du sort fait aux Français.
    Au temps de la Serbie, celle-ci n’avait que sa propre détermination et conscience, un certain soutien international. C’est trop peu. Elle ne pouvait s’appuyer ni sur un soutien de Yeltsine ni sur une neutralité d’un président US, au contraire, ni sur les autres pays européens, alors inconscients et encore consommateurs.
    Aujourd’hui tout le monde souffre et nous sommes tous Fiorina, notre petite fleur blessée, même le peuple américain.


  • Mr Castaner ne vit que par l’arrogance de son poste de ministre de l’Intérieur, ce qui lui donne cet instinct de supériorité malsaine .Avoir du pouvoir sur une population qu’il peut martyriser à son grès même si il faut enfreindre les règles, même s’il faut mentir impunément. Pour lui cette situation devient presque un jeu de défiance .Il ne fait pas tirer à bal réel, parce qu’il sait qu’il ira un peu trop loin, mais il en est capable et je dirais même que ça le chatouille un peu .Il suffirait que son maitre lui dise va y pour qu’il s’exécute .Ce type est d’une lâcheté qu’il en transpire par sa façon de s’exprimer .D’ailleurs ne dit-on pas que les yeux sont le reflet de l’âme . Il suffit aussi de voir la façon de se comporter le jour ou MLP l’avait alpagué à l’Assemblée nationale, le 5 juin 2018, de la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire Benalla pour son absence dans l’hémicycle .Cette façon de se dérober, le cynisme intégral du menteur prit dans la nasse, mais qui nie malgré tout les faits . Il n’est pas ministre, il est en mission, et dangereux .Ce n’est pas la place d’un élu du peuple (pour peu qu’il soit élu), mais d’un tortionnaire vaniteux qui dépasse sa fonction.
    J’espère que tout ceci ne peut en rester là .On est responsable ou on ne l’est pas .


  • J’ai honte de voir ce type Ministre de l’Intérieur !


  • un gars de la mafia sans scrupules, sans valeurs,
    aucune confiance à avoir
    aucun ordre ou conseil à recevoir de la part de ce Casa-taser
    qui s’amuse en boite avec des putes en abandonnant sa femme et ses gosses
    mutile et tue des gens dans la rue sans aucun respect du Droit !
    AUCUN SCRUPULE :
    Basta !


  • Comme l’a justement dit Sébastien Roché chez Taddeï, il est notable et remarquable, considérant le nombre d’armes à feu en France, qu’absolument aucune tentative d’homicide n’a été commise sur des forces de l’ordre, lesquelles sont loin de pouvoir en dire autant à l’encontre des centaines de manifestants pacifistes incontestablement violentés, mutilés et décédés.


  • Une ruée dans un déni de réalité d’ordre pathologique. On est clairement aux prises avec des psychopathes désemparés, passés en mode de survie par tous les moyens. On pense de plus en plus à la Roumanie et à la manière dont les choses se sont terminées. Ils restent entre eux et se lancent des mots qui rassurent, selon le canevas de toujours, qui dit le refus d’assumer ; avec ses hochets, ses gimmicks, ses incantations, ses mantras. Le populaire appelle cela se monter le bourrichon. On imagine que dans son bunker, adolf et ses petits copains devaient se jouer le même genre de cinéma. Ceux d’ici-maintenant sont, pour certains, déjà dans les costumes trois pièces du genre dans lesquels on se balançait aux gibets, il n’y a pas si longtemps, ou aux poteaux comme les laval et consorts. Les saloperies ont une longue queue.


  • C’est sûr que si on remplace les LBD par des plumeaux, ça fera moins mal ! Quelle connerie ! Bien sûr qu’il en faut des armes si en face ils en ont, et qu’on ne se plaigne pas, dans certains pays, ils tirent à balles réelles, voire avec des chars. Le seul problème est qu’il faut stopper les mauvais, pas les pacifistes. Il est juste là le souci. En face, surtout les casseurs qui n’ont rien à voir avec les GJ viennent pour casser aussi du flic, voire tuer, il ne faut pas se voiler la face. Tout le monde s’acharne sur les LBD alors qu’il faut s’acharner sur qui donne les ordres de ne pas bouger face aux délinquants en tous genres, et de massacrer des citoyens tout à fait pacifistes. A quel moment, les vrais policiers vont se rebeller contre ça ? Ca évitera aussi que certains policiers se suicident car ils n’ont trouvé que ça comme triste échappatoire.


Commentaires suivants