Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Ces 13 bulletins de paie de cheminots qui ne vous feront pas rêver

En pleine polémique sur la réforme de la SNCF, alors que BFMTV a publié une grille de salaires des cheminots affichant un salaire minimum de 2103€ brut, soit 1619€ net pour les agents de la catégorie la plus basse, les bulletins de paie des « privilégiés » du rail révèlent que la réalité est tout autre. Nous en publions ici une sélection, ainsi que quelques indications utiles pour comprendre ces fameux bulletins aux primes mythiques.

 

1) Opérateur de maintenance : 1037,69€ net

 

2) Agent logistique, 1 an d’ancienneté : 1159,12€ net

Le montant du loyer est ajouté au montant net à payer. Le montant brut est en dessous du SMIC de 2003, qui était alors de 1430,22€ brut, contre 1050,02€ brut sur cette fiche de paie.

 

3) Aiguilleur, 2 ans d’ancienneté : 1289,66€ net

 

4) Opérateur de maintenance, 8 ans d’ancienneté : 1297,97€ net

La grille de BFMTV prévoit pour un technicien de rang B une rémunération de 2036€ brut soit 1776€ net.

Lire l’article entier sur revolutionpermanente.fr

SNCF under attack, sur E&R :

 

Changer de modèle économique avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

51 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Chiffres à relativiser. Il y a beaucoup de mecs à 3000€ en province qui se touchent la nouille sur leur secteur. De plus c’est un peu comme dans les travaux public, pour changer un petit garde corps les mecs déboulent à 6 dans 3 véhicules, pour au final 1 mec qui travaille et 5 qui regardent... Et je ne vous parle pas des trains qui sont vides la plupart du temps...

     

    • Et votre commentaire est également vide. J’ai une anecdote du tonnerre à vous faire partager. Un retraité de la SNCF que je connais répondait à un usager. "Quand je suis dans le train, je vois souvent lors de mon passage à côté de la voie des ouvriers qui nous regardent passer bêtement en étant appuyés sur le manche de leur pelle". Et le retraité de répondre : "Toi, j’espère que tu ne bosses pas dans une boite de sécurité. Tu as déjà essayé de bosser sur le ballast pendant le passage d’un train ?".
      Alors Stavroguine, heureux ?


    • Fiche 1 = 2012 + 1er salaire de débutant.
      Fiche 2 = 2003 + débutant.
      Fiche 3 = "contractuel" rien à voir avec un cheminot.
      D’autres fiches sont avec des arrêts maladies...
      Cet article est une manipulation, on a été chercher des fiches parfois vieilles de 15 ans en se cachant bien de montrer, comme vous le dites, les cas à 3.000-4.000 € à rien foutre de la journée avec les repas & hotels offerts.
      J’ai bossé dans la fonction publique, agent administratif, je me suis tiré pour l’artisanat d’art parce que je me faisais chier au boulot avec l’impression maladive d’inutilité. Je touchais 1.500 € + tickets repas pour 100 € à bosser 2-3h par jour max, le reste du temps on avait rien à faire.
      On était 4 à se partager le boulot que ferait une seule personne dans le privé...


    • Cela me fait sourire quand je vois comment les Français aiment cracher à la gueule de ce qui a fait entre autre la grandeur de la France moderne ; son service public, ses petits et hauts fonctionnaires, qui étaient il y a encore peu d’une excellence inégalée ! Il faut avoir vécu à l’étranger pour comprendre et apprécier l’excellence de notre service public qui a été délibérément saboté dans ce grand plan de destruction de la France.
      Ce masochisme français, ce mépris des Français pour eux mêmes dépasse l’entendement et explique notre mort ! Les Français constamment à s’auto-flageller et à désigner à la vindicte populaire des boucs émissaires tout en ignorant les vrais responsables de nos maux ! Combien de temps cet aveuglement et ce masochisme va-t-il encore durer ?


    • @VIVACHAVEZ
      Ah d’accord...et quand ils restent comme cela entre deux trains...c’est qu’ils attendent le suivant...
      ( ça c’était la chute de la blague de votre retraité)


    • @ polux
      je rejoins « goy pride » pour tenter de faire comprendre à tous ceux qui crachent sur le service public qu’ils sont les « idiots utiles » des pouvoirs en place.
      J’ai travaillé 25 ans dans le privé, dans de nombreuses entreprises, à différents niveaux de responsabilités ; puis 15 ans, secrétaire administratif, dans la fonction publique d’Etat.
      Une des grosses différences entre le privé et le public, c’est que dans le public, les glandeurs ne se font pas virer, ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de boulot.
      Ça veut dire, que le boulot que tu fais, est à la hauteur de tes compétences et de ton engagement personnel.
      J’ai souvent fait bien plus que les 35 heures/semaine pour lesquelles j’étais payé (sans supplément de salaire), parce que je me sentais concerné par le service public dont je portais une part de responsabilité.
      Responsable syndical, représentant du personnel, de nombreuses fois.
      Partout, les problèmes que l’on peut rencontrer sont, avant tout, des problèmes de relations humaines.
      Le bouc émissaire est toujours une victime. Le bouc émissaire est le symbole de notre incompétence à savoir bien vivre ensemble. A nous de trouver les règles pour réussir à bien vivre ensemble. Ce sera notre meilleure arme face aux pouvoirs en place.
      Quand on a conscience par exemple qu’un Macron, n’est que la marionnette, des pouvoirs en place, pouvoirs qui ont programmé depuis au moins plusieurs décennies la destruction de tous les services publics, notamment en nous montant les uns contre les autres, le bon sens, voudrait qu’on agisse de façon plus solidaire pour défendre les services publics.


    • Les articles de ce genre sont à prendre avec des pincettes, le commentaire de @polux est pertinent.

      Mon but n’est pas de stigmatiser les fonctionnaires, mais il faut bien que ces mecs comprennent qu’ils ont une situation de privilégié avec de beaux contrats pour beaucoup et pas trop la pression. J’engage les mecs à aller faire un tour dans le privé voir comment ça se passe, hein.

      Les temps sont durs pour la plupart des français, alors quand je vois des mecs en pantoufle qui se plaignent, j’ai les poils qui se hérissent assez vite. Et les mecs à la retraite qui parlent des conditions de travail d’hier comme celles d’aujourd’hui ça me fait bien marrer...


  • Ce qui fait qu’au bout des comptes personne ne s’y retrouve ; ni les employés, ni les clients, ni les contribuables. Une belle réussite à la française avec le ’’globalement foireux’’ qui sert de signature aux médiocres entre les griffes desquels est ce pays de plus en plus désagéable. Ceci dit, pour que cela perdure systématiquement, il faut bien, que certains trouvent le moyen de se goinfrer dessus...quand même...Cela reste diffus (mais de moins en moins) mais on sent bien ques des salauds manipulent/stipendient des imbéciles.


  • Monter les prolos les uns contre les autres c’est vieux comme le monde, car ca marche ! Et c’est tout benef pour les élites.


  • Edifiant ! L’enfumage des merdias fonctionne à plein, solidarité totale avec les cheminots dans cette nouvelle bataille du rail..


  • Quand la caste privilégiée veut supprimer les infimes "privilèges" des sans-dents....

     

  • Pas loin de 60℅ de charges patronales+salariales...
    C’est qui qui se gave ?


  • Cela ne veut rien dire de montrer de tels bulletins de salaire : en effet c’est comme dans la fonction publique territoriale (FPT), il y a plein de gens qui peuvent fournir de tels bulletins, les catégories C, mais il y a pléthore de catégories A surpayées qui font faire le boulot par les catégories B et C. D’autre part il n’est pas montré ici les primes assez importantes et les primes de fin d’années. De plus l’emploi est garanti jusqu’à la retraite qui survient bien plus tôt que dans le privé. Il y a quand même un déficit de 50 milliards d’euros dans cette entreprise, du en patrie à une mauvaise gestion, la masse salariale y est aussi pour beaucoup.
    C’est comme pour EDF, le contribuable ne peut pas toujours payer les déficits des uns et des autres. Nous voulons bien d’un service public et nous sommes prêts à le défendre mais qu’il soit mieux géré et que les surpayés soient moins payés, y compris "l’élite" de la direction...
    Les syndicats sont toujours "en train" de pleurer mais ce sont eux qui plombent le bon fonctionnement de la SNCF enchaînant les grèves qui prennent les usagers en otage. Avec toujours la même antienne :"Si on fait cela c’est pour maintenir la qualité du service public." Les grèves devraient être interdites dans ce genre de service public. Les syndicats ont beaucoup de pouvoir et sont assez riches. Je me suis laissé dire et j’ai vérifié que certains grands syndicats avaient des châteaux de ci de là. Alors, stop la pleurniche !
    Je ne suis pas pour autant pour la privatisation complète mais le régime des retraites devrait être identique pour tout le monde et on devrait tenir compte de la pénibilité du travail pour l’âge du départ. Que font les syndicats : ils manifestent, ils gueulent, ils font la grève mais c’est tout. Ils sont là aussi pour que les ouvriers aient l’impression d’être défendus. Mais non ! 8% de syndiqués en France, ça veut tout dire. Je les ai vus les syndicats, moi dans la FPT : de vrais collabos, des idiots utiles.
    Qu’on ne vienne pas non plus me hurler dessus en disant que je suis un sale réac : dans mon parcours professionnel j’ai été amené à défendre le code du travail et il en est où le code à ce jour ?
    Pour finir, ne pas oublier que ceux qui pleurnichent aujourd’hui ont été les mêmes qui au moment du second tour des présidentielles 2017 ont appelé à faire barrage à "l’extrême droite". Faut assumer les gars car ce n’est pas fini. Votre Microléon n’a pas fini de vous ( de nous) appliquer les directives des GOPE. Eh ! oui...

     

    • Je suis cheminot et je vais tenter de vous répondre. Non on ne part pas plus tôt que le privé à la retraite à taux plein. Mais en en effet tu peux partir 5 ans plus tôt si tu veux avec une décote de 50% donc tu renonces à la moitié de ta retraite. Faut il harmoniser le système de retraite ? Pourquoi pas mais du coup faut tout harmoniser.
      Au niveau des qualif c’est interdit de bosser 2 qualif en dessous comme deux qualif au dessus. Personnellement je n’ai jamais travailler sur ma qualification, toujours sur celle supérieure. Les châteaux de la cgt c’est un autre débat, rien à voir avec les cheminots, les grèves de "complaisance" existent, faut pas se cacher, mais faut aussi se demander pourquoi. C’est trop simpliste de dire que les vilains syndicats sabotent tout.
      Je n’ai jamais reçu de consigne de vote de qui que ce soit, je n’ai pas voté macron et personne n’est venu m’influencer. Les syndicalistes ne dirigent pas la Sncf, ils ont un certain poids, on peut discuter de leur action et de leur légitimité mais arrêtons les fantasmes


    • @anonyme, il ne faut pas confondre déficit et dette. Les 50 milliards dont vous faites état, c’est de la dette, en grande partie due aux investissements dans les futures lignes tgv.
      Le résultat net récurrent (hors diffèrement de certains impôts), a triplé en 2017, à 679 millions d’euros...


    • Tout à fait d’accord sur toute la ligne.
      Les syndicats de la FPH idem des collabos du patronat j’en ai fait l’amère expérience même si je n’ai pas été surprise.


    • 1 - En effet, il faut tout prendre en compte dans la rémunération : 13e mois (voir 14, 15e...), intéressement, primes diverses, avantages en nature, placement financiers avantageux, ...
      Et il faudrait même faire la moyenne mensuelle nette d’impôts pour être plus précis...
      Après, on est pas forcément un privilégié avec un salaire de base avoisinant le SMIC...

      2 - C’est vrai que les entreprises historiquement publiques attirent, peut-être plus qu’ailleurs, les gratteurs, les fainéants et les incompétents.
      Et dans ces grosses boîtes, si l’on ne veut pas plomber les équipes opérationnelles, on les fait monter, on les envoie dans un placard doré (comme ceux qui dérangent...) ou parfois même ils deviennent délégués syndicaux...

      3 - A EDF, les frais de fonctionnement des CCAS représentent 75% du budget du CE, CCAS historiquement et principalement gérées par la CGT...
      Voir les condamnations en rapport au financement du Parti Communiste, de la "Fête de l’Humanité", des emplois fictifs, de l’implication de membres du gouvernement, etc...
      Ce qui n’empêche pas les syndicats (CFDT, CFE, FO, etc) de protéger les travailleurs (syndiqués et non-syndiqués...) dans beaucoup de circonstances.

      4 - En ce qui concerne la pénibilité, Macron y a fait du dégât...
      Et sur beaucoup d’autres réformes, les syndicats attendent de voir à quelle sauce les travailleurs seront mangés...

      5 - Pour conclure, on va pénaliser presque tout le monde (sauf les vrais privilégiés qui se goinfrent et qui dictent et appliquent les lois), en particulier ceux qui en bavent et sans qui les trains ne rouleraient pas (et plus généralement les travailleurs réellement productifs) à cause d’un système gangrené et mal géré...
      A croire que ces situations ont été préméditées...


  • Le gouvernement , le Medef et les médias ont toujours utilisés la technique de monter le monde ouvrier l’un contre l’autre . Je me rappelle en 1995 Juppé voulant mettre un terme aux régimes spéciaux dans la fonction publique utilisait la méthode des uns contre les autres , cela marché parfaitement car le prolo préfère regarder son voisin aussi pauvre que lui que les milliardaires qui s’enrichissent sur son dos car eux sont puissants et de la il accepte la soumission. C’est plus facile de taper sur son voisin que de s’en prendre au système c’est vieux comme le monde.


  • Ces fiches de paie sont à relativiser. A la Sncf on est pas tous payé de la même manière. L’ancienneté joue évidemment mais aussi le niveau de qualification.
    La plupart des fiches de paie ici sont issues de gens à faible qualification.
    L’aiguilleur n’est pas au statut mais contractuel, pour résumé la différence bahhhh en fait il touche plus mensuellement qu’un aiguilleur au Statut mais il n’a pas de 13eme mois.
    Les salaires de base sont faibles à la Sncf, y en a même en dessous du smic mais tout cheminot vous dira que ce sont les primes qui font le salaire.
    Par contre des mecs qui touchent 3.000 euro par mois c’est soit un conducteur avec pas mal d’ancienneté et pas mal de km journalier avec des de couches ou alors un cadre supp avec pas mal d’ancienneté. A titre d’exemple mon chef est cadre au forfait jour 10 ans d’ancienneté bac +3 il gagne 1800 net par mois hors prime d’astreinte. Un mec en collège execution ou maîtrise en travaillant en 3x8 avec quelques fériés dans le mois quelques week end et pas mal de nuit sur le mois peut gagner plus que les 1800 de son chef.

     

    • #1912367

      Bonjour UnCheminot
      Je serais ravi si vous répondiez à ma question.
      Pourquoi au lieu de bloquer tout un pays et de se mettre la France à dos, les cheminots ne se contenteraient-ils pas de dire aux gens de prendre le train sans payer, tout en bloquant l’accès aux trains aux contrôlerurs ???
      Cela permettrait de se faire apprécier du peuple tout en giflant le gouvernement.


    • Parce que c’est illégal, c’est un motif de licenciement.
      Et que demain si ça se faisait vous seriez déçu : les contrôleurs et "équipes" de contrôle sont de moins en moins au statut et en CDI.
      Si ça devait se faire ce genre de démarche, la Sncf engageait des intérimaires. Donc la viabilité de l’action j’y crois pas.
      Je ne dis pas que la solution c’est la grève généralisée attention, je me rend bien compte que ça fait chier tout le monde alors que mon but quand je vais bosser c’est de prester pour la collectivité. Je travaille dans un service publique et je ne prend pas cet engagement à la légère. Moi je serais plus partisan d’une grève sur les Tgv vu que ça rapporte le plus et pour le reste une grève du zèle : c’est à dire une une stricte application des règlements de sécurité, ça perturberait le trafic mais juste avec la volonté de montrer qu’on se bat pas que pour notre gueule. Peut être que les gens verraient qu’on est pas tous des fainéants qui s’en foutent des français et des engagements qu’on fait en travaillant dans un service publique. Faudrait un jour que des gens puissent voir l’envers du décor et passer une petite semaine avec moi, peut être que vous par exemple verriez ce que c’est de se sentir cheminot et que mon salaire je ne le vole pas vu la formation que j’ai, l’expertise de mon domaine de travail qui en découle et l’investissement personnel que je mets chaque jour. Je suis fier de la qualité de mon travail et de ce que j’apporte chaque jour à des gens qui me crachent à la gueule. Je suis fier d’être cheminot et comme on dit dans mon service "on est pas ici pour la gloire ou pour le salaire".


  • C’est de l’enfumage !
    On prend l’exemple de contractuels et de cheminots
    Même si les salaires qui nous sont présentés sont faibles,
    ce sont des salariés qui ont entre 0 à 2 ans d’ancienneté,
    donc pas ou peu de prime d’ancienneté.
    Chose que dans le privé nous n’avons pas même avec 20 ans d’ancienneté.

    D’autre part, la plupart d’entre eux sont logés très royalement avec des loyers extrêmement réduits (mieux que les logements sociaux pour encore moins cher), le train gratuit toute l’année et même pour les vacances.
    Ils ont des centres de vacances payés avec nos impôts en France et à l’étranger dans des endroits paradisiaques.
    A 45 ans à la retraite pour les roulants, et 55 ans pour les cheminots qui sont entrés avant l’âge de 26 ans soit 30 ans de service, et leur retraite calculée sur les 6 derniers mois d’activité, quand dans le privé c’est 40 ans et le calcul sur les 25 meilleures années. Ca fait bien baisser la moyenne

    Il faut surtout réduire le salaires des cadres et des gens qui ont beaucoup d’ancienneté et augmenter leur productivité et vendre leur centre de vances car se sont des fainéants et des alcooliques.

     

    • Enfin bon, les cheminots ont une responsabilité énorme : il transporte des personnes au cas où ça vous aurait échappé ; il est donc normal par exemple qu’ils aient une retraite anticipée, perte d’attention due à l’âge oblige...


    • @velo
      Argument stupide !
      Les chauffeurs de bus, les ambulanciers et autres qui transportent aussi des "personnes" ne partent pas pour autant en retraite anticipée...

      Caltech


    • #1912615

      @anonyme

      Et un chauffeur de bus est mieux payé qu’un chauffeur de car. La seule logique de tout ça c’est que là où les salariés se sont mobilisés et battus ils ont obtenu des acquis.
      Vouloir réduire tout ça à néant pour réaliser une grande égalité par le bas... vous êtes mûr pour rentrer au MEDEF.

      Courage camarades cheminots !


  • En activité l’agent touche les différentes primes dont la prime de vacances en Juin et vers le 15 Déc on nomme cela la PFA prime fin d’année
    Le plus dur en retraite il n’y a plus ces primes et l’agent est pris en charge à 75% dont il lui faut prendre une mutuelle pour les remboursements


  • Pourquoi ne pas nous montrer la fiche de paie d’un conducteur de TGV ? Y a t’il toujours encore la Prime de Charbon ou d’escarbille ?

     

  • Après le statut des cheminots, l’intéressant serait de savoir la suite.

     

  • #1912082

    Requiem pour un con
    C’est bon les mecs, continuez d’attaquer les cheminots et les fonctionnaires. Ce genre d’abruti croit qu’une fois virés ou à leur niveau de "loser intégral", l’Etat va leur reverser le "bénéfice" récupéré d’une manière ou d’une autre. Voilà le fantasme ultime de cette catégorie de Français.
    Cher con, chère conne, tu seras bientôt ravi par l’égalitarisme dans lequel tu seras obligé de nager dans la même merde que ton cheminot préféré, et en plus à ses côtés. Tu vas pouvoir jouir de la situation autant qu’ "ils" l’auront souhaité. Enfin, tu auras ton "paradis" sur Terre.


  • #1912156

    Concrètement on a quoi ?
    Des cheminots qui font grève pour protéger leur statut mais qui prennent en otage le peuple travailleur qui malgré tout devrait être solidaire.
    Ne pourrait-on pas trouver une solution qui fasse plaisir ET au cheminots ET au peuple. Il me semble que j’en ai une : les cheminots ne font pas grève MAIS ils arrêtent tout contrôle de billet. En faisant ça ils attaquent le gouvernement là ou il cherche à grapiller de l’argent et le peuple voyage gratos. Elle est mas belle la vie ? Voilà plusieurs années que je poste ce commentaire, un peu partout et il est TOUJOURS censuré. S’il vous plaît ! Merci

     

    • Sauf que ce ne sont pas des cheminots qui contrôlent les tickets


    • #1912306

      Donc les cheminots peuvent bloquer un pays mais ne peuvent pas neutraliser quelques contrôleurs ?
      Allons allons, soyons sérieux.


    • Vous ne pouvez pas arrêter avec ce genre de sortie débiles à base de « prise d’otages » ? Pauvre chou ! On croirait entendre ce pauvre vieux François de Closets, qui n’est pas le dernier des fonctionnaires dans son genre celui-là, et certainement pas le moins bien lotis d’entre eux au vu du travail produit. Tout est bien résumé dans ce que dit @The Mediavengers plus haut, et que votre pauvre commentaire illustre bien malgré lui. Je ne me faderai pas le fil intégral des commentaires car j’imagine qu’il y en a d’autres du même tonneau. Et ça se veut critique intelligent. On est bien avec des lumières pareilles.


  • #1912168

    Monter les prolos contre les prolos c’est vieux comme le monde. J’aimerais donc qu’un cheminot ici présent réponde à ma question. Pourquoi, au lieu de faire grève et se mettre à dos une bonne partie de la population, vous n’arrêtez tout simplement pas de contrôler les usagers ? Les gens continueraient à vivre et vous foutriez le gouvernement bien dans la merde. Voilà plusieurs années que j’attend une réponse pour cette question.

     

    • C’est un début de bonne idée, mais ça ne mettrait en cause que les contrôleurs.


    • #1912307

      Les contrôleurs peuvent être neutralisés par les cheminots facilement. Des blocages à l’entrée des trains tout simplement. Je commence à croire Jovanovic en fait. Si ce qu’il dit est vrai, alors oui il faut que la sncf disparaisse.


    • Parce que c’est un motif de licenciement.


    • #1912432

      Et ils vont licencier tout le monde bien sur ! Ce qu’il ne faut pas entendre. De plus qu’une simple annonce collective sans empêcher les controleurs de monter dans le train serait déjà suffisante pour que les gens ne payent pas massivement.
      Votre réponse me confirme donc que l’issue est fatale : vous pourrez faire grève le temps que vous voudrez, vous n’obtiendrez rien si ce n’est la haine du peuple. Moi même qui utilise le train tout les jours, je vais m’acheter un deux roue et vous regarder crever en silence.
      Le courage c’est finalement ce qu’il aura manqué aux cheminots, et sans courage on disparaît.


  • Les fiches de paie trop vieilles décrédibilisent l’article. C’est dommage parce que les petites qualifs n’ont vraiment pas de gros salaires. (perso , Qualif E en 3*8 : ça va, je ne me plains pas) Ce sont les cadres Supp - beaucoup trop nombreux - qui font monter la moyenne.
    A propos de la retraite, quand on parle des 52.5 ans, c’est l’ouverture des droits uniquement pour les mécano ; je dirais à la louche environ 15% de l’effectif. Pour les autres, la grande majorité, c’est 5 ans de plus...mais plus personne ne part à 57 ans à cause de la décot ; C’est bien souvent 59, 60, 61 ou + (j’ai un collègue qui va partir ce mois ci, il a 63 ans). En parallèle combien voit-on de personnes du privé pointer au chômage qq années avant la retraite ? Vaut-il mieux payer des retraités de 58 ans ou des chômeurs de 25 ans ?


  • Ouah les pauvres... on se fout de la gueule de qui la ? On veut émouvoir qui ?
    un mécanicien auto par exemple, gagne 1250 net au bout de 20 ans de carriere, et le métier est complexe, et bien souvent les gars sont qualifiés et formés.


  • Et aucun avantage, pas meme de tickets restaurants, une mutuelle à chier, et comme dans le dernier centre auto ou j etais’ les mécanos doivent payer leur propre main d oeuvre qud ils reparent leur propres véhicules’ meme si il viennent le faire durant un jours de Repos.
    merci profil plus


  • Il ne me semble pas très sain de sous-payer les gens en compensant par ailleurs par des avantages pris en partie, sur le dos de la collectivité.
    Donc, faisons cesser les avantages injustifiés, mais cela devra s’accompagner d’une négociation salariale.
    A noter que le statut a un effet très pervers : comme il faut bien procurer de l’avancement aux salariés au bout d’un certain nombre d’années, il s’ensuit un trop geand nombre de cadres qui plombent les comptes de l’entreprise, sans compter que beaucoup on le titre et le salaire, mais pas les responsabilités.
    Au total, ce n’est pas avec des salariés démotivés que l’on peut rendre une entreprise performante.


  • Le fait que le secteur privé ne suivent plus le secteur public, cela vient du fait que pendant ces 30, voir 40 dernières années, la fonction publique n’a revendiquée, n’a bataillée uniquement pour sa gueule...(D’ailleurs cela est a se demander si cela ne faisait pas parti du deal a savoir ; vous nous laisser massacrer le secteur privé, et vous on vous embête uniquement pour la forme...)Et maintenant que votre tour est venu, vous poussez des cris de vierge effarouchée, en fantasmant sur une quelconque rivalité entre secteur privé et publique...Rivalité qui j’en suis sur vous a profité...jusqu’à présent...


  • #1912498

    Cela fait 8 ans que je parcours ce site et il y a, me semble-t-il, un message crucial qui transpire en filigrane dans la philosophie d’Alain SORAL c’est d’éviter, autant que faire se peu d’hurler, avec les loups. Malheureusement, il suffit que les médias mainstream désignent les coupables du moment et, dans un réflexe pavlovien, une partie de la population se lève comme un seul homme pour dégueuler sa haine, son mépris ou plus simplement sa jalousie qui du cheminot, qui du fonctionnaire quand ce n’est pas du petit agriculteur ou de l’artisan du coin. Faire encore et toujours ce constat en 2018, c’est navrant et c’en est même désespérant. Il y a 40 ans j’ai bossé aux chemins de fer. Au bout de 3 ans, je me suis sauvé à cause des conditions de travail et des salaires de misère. 40 ans plus tard je constate que rien n’a changé pour le cheminot de base et tout le monde lui jette la pierre parce Son Altesse MACRON a décidé de le désigner en pâture. Or, beaucoup d’entre vous ne pipent mot sur le salaire annuel de 450 000 EUR du PDG de la SNCF réputé, de surcroît, pour son incompétence. Certains sont choqués qu’un conducteur de TGV touche 3000 EUR mais ne trouve rien à redire des salaires mensuels de certains footballeurs (plusieurs centaines de milliers d’euros) même quand ceux-ci restent sur le banc de touche car pas suffisamment bons. Au lendemain de la 2ème guerre il y avait plus de 500 000 cheminots. Aujourd’hui il en reste le 1/3, voire le quart, le trafic a, quant à lui exploser et malgré cela les déficits restent abyssaux. Alors, à ceux qui veulent baver sur le cheminot de base et le rendre responsable de la situation, ce sera sans moi. Je ne trouve aucune gloriole à s’attaquer aux petits.


  • Les chiffres de la SNCF et sa gestion désastreuse ne font pas rêver non plus :
    http://www.contribuables.org/2018/0...


Commentaires suivants