Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Chez SFR, les vendeurs ont interdiction d’aider les clients à résilier

La méthode Drahi

Pour les vendeurs des boutiques SFR, aider un client qui souhaite résilier son abonnement peut coûter cher. Même lorsque cette aide se limite à renvoyer le mécontent vers le service client, une mention légale pourtant inscrite sur les factures.

 

Des employés du groupe de téléphonie en ont fait l’expérience. Selon des informations des Jours, plusieurs vendeurs ont reçu des lettres d’entretien préalable à un licenciement, des sanctions ou des avertissements. « Tous ont été “pris” en flagrant délit d’aider des “clients” à résilier leur abonnement », explique le site d’information.

Les « clients » ? Des employés de SFR envoyés pour contrôler leurs collègues... Un audit interne, hors de tout contrôle, problématique pour le CHSCT et les syndicats du groupe.

Les faux clients étaient envoyés pour contrôler l’application en boutiques d’une directive interne communiquée aux vendeurs en septembre 2017.

Celle-ci leur interdit de communiquer aux clients les coordonnées du service de résiliation ou de leur donner le code RIO, qui permet de changer d’opérateur sans changer de numéro. Face à un client mécontent, le vendeur doit se contenter de noter dans le logiciel interne sa volonté de désabonnement, et lui assurer qu’il sera recontacté. Le groupe, qui a perdu plus de 2.5 millions d’abonnées fixes et mobiles ces dernières années, espère ainsi lutter contre les désabonnements.

Pour les employés visés par les procédures disciplinaires pour n’avoir pas respecté à la lettre la directive, le coup est dur à encaisser. Contactée par les Jours, Maéva, qui a reçu une convocation à un entretien préalable à un licenciement, explique ainsi s’être sentie poussée à « piéger le client » et « à lui cacher des choses ».

Lire l’article entier sur nouvelobs.com

 

En mai 2018, le magazine Challenges écrivait :

« Altice a engrangé les premiers résultats de sa tentative de reconquête des abonnés, affichant jeudi au premier trimestre sa meilleure performance commerciale en France depuis le rachat de SFR après une série de contre-performances qui ont inquiété les investisseurs et fait chuter son titre en Bourse. L’opérateur, propriété du milliardaire Patrick Drahi, a renoué en début d’année avec les gains d’abonnés dans le fixe, avec 71.000 clients supplémentaires, pour la première fois depuis sa prise de contrôle, grâce à une nette inflexion du taux de désabonnement de ses clients. »

Grâce à une nette inflexion du taux de désabonnement de ses clients... Pour gagner, c’est simple, il suffit de ne pas perdre !

L’élite est-elle amorale ?
Des réponses chez Kontre Kulture :

 

Les méthodes israéliennes du groupe Drahi, sur E&R :

 






Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Ces escrocs de vendeurs n’avaient qu’a faire un métier honnête pour commencer. On ne va quand même pas plaindre ceux qui n’avaient pas compris qu’empêcher un client de résilier par tout les moyens est une base de la profession.

     

    Répondre à ce message

  • Ex-client RedBox, je confirme que SFR sont des voleurs et des menteurs ! Je ne vous fais pas le détail de mon aventure, vous en trouverez plein sur le net...

     

    Répondre à ce message

  • #2076038
    Le 5 novembre à 19:07 par Est-ce FR cette boîte ?
    Chez SFR, les vendeurs ont interdiction d’aider les clients à résilier

    SFR m’a relancé à une époque me faisant miroiter un « gain » par rapport à mon contrat Orange. On s’occupe de tout et tout le tralala. Je me suis retrouvé à payer Orange + SFR, j’ai donc bloqué le prélèvement SFR immédiatement. Pendant 1 an 1/2 ils m’ont relancé pour un « impayé » de 2 ou 300 €.
    Lettres de pseudo-huissiers, appels téléphoniques harceleurs... Leurs courriers (sous-traités) montre une Marianne, mais elle est juste une image, pas de filigrane réglementaire (de l’escroquerie donc). Au téléphone, j’ai toujours proposé que le Tribunal régle le litige (ne tenant pas compte des menaces). Au bout de ce temps ils ont abandonné. Des méthodes de voyous, le téléphone/média géré comme un pantalon à une jambe au sentier. Alors je dis, que l’arnaque m’amène à conseiller le « BDS local » pour cette boite de •••

     

    Répondre à ce message

  • #2076065

    J’ai connu il y a 10 ans la dégueulasserie de France Télécom époque Jean-Marie Meyssier, mégalomane naufrageur : ils ne m’ont jamais revu et ne me reverront jamais.

    Cette année, j’expérimente le retrait d’Altice en résiliant, au nom de mon père décédé, dans les formes, Numéricable (contrat par ailleurs mensonger et spoliateur pendant des années) : je sais qu’ici, ce n’est pas 60 Millions de consommateurs, mais ils recourent à un sous-traitant particulièrement abject (euroacting), dont on devine le deal : "aidez-moi à renflouer ma dette abyssale en tondant les moutons jusqu’au bulbe".
    Leurs correspondants beubeu, prêts à toutes les tromperies, ne savent pourtant même pas ce que "contentieux" signifie, et font semblant de ne pas savoir lire un contrat (ou du moins, c’est l’armée des bac -2, les pauvres payés pour faire la guerre aux pauvres).

    Je ne dis pas que l’herbe est plus verte chez les autres opérateurs, mais faites juste une recherche SFR+euroacting (variez avec "Numéricable").
    Méthodes terroristes basées sur l’intimidation, que j’imagine ravageuses sur les classes les moins au fait de leurs droits.
    Si j’avais du temps et de l’argent, ça finirait en justice.

    Le recours à ce prestataire rajoute aux raisons pour lesquelles il ne faut pour l’instant jamais avoir affaire avec une filiale d’Altice.

     

    Répondre à ce message

    • #2076183

      Si E&R n’est pas 60 Millions de consommateurs, le que vous le souleviez paraît pour le coup une piste à creuser... vu l’expérience - des tribunaux - acquise en la matière.
      Damien VIGUIER se trouve déjà en piste avec ses vidéos et autres parutions sur KK...

      France Télécom, Numéricable, SFR...
      Quand ce n’est pas celui-là, c’en est un autre (et cela vaut pour tout ces voyous aux méthodes de racketteurs).
      Si vous (chacun ici) pensez être dans votre bon droit avec des éléments/documents à la clef, comme vous n’aurez plus de contact avec SFR ou qui que ce soit, si ce n’est l’organisme de contentieux avec son préposé à la torture morale et psychique pour vous faire baliser et céder, reprennez-vous et faites-lui valoir LE DROIT.

      S’adressant au préposé du contentieux : faites valoir vos arguments au regard des éléments et concluez de la sorte :
      En tout état de cause et puisque c’est la mission qui vous a été confiée par « SFR, Machin, Pierpoljack... », si vous pouviez avoir l’amabilité de faire remonter (derechef) ces requêtes auprès de leur service compétent, je vous en serais gré.
      Par ailleurs et n’ayant désormais que vous comme interlocuteur pour un règlement amiable, si, depuis le point de vue de « SFR, Machin, Pierpoljack... », aucune entente sur les éléments de calcul pour clore ce dossier rapidement ne peut être trouvée, comme je n’ai pas plus que cette société le temps de tergiverser, il lui conviendra d’ester en justice auprès du tribunal de commerce jusqu’à l’injonction de payer, s’il en est, et pour laquelle j’userais de mon droit de recours afin de la contester. Ce qui reviendrait à reproduire les mêmes éléments dont je vous fais part.
      Vous souhaitant bonne réception des présentes, je vous prie d’agréer, Monsieur, mes respectueuses salutations.

      M. Zen QUENELLE

       
  • J’imagine que c’est un peu comme si on aidait un gamin à sortir d’un champ de mines. Ce n’est pas très commercial.

     

    Répondre à ce message

  • SFR c est une catastrophe. Les commerciaux sont des marchands de tapis qui ne connaissent pas leur produit. Dans la branche pro tous les mecs se barrent chez Orange ou Bouygues. Les lignes pro et la couverture 4g est la pire des 4 fournisseurs en France. Dans un monde normal SFR aurait dû coulé depuis des annees...

     

    Répondre à ce message

  • #2076181

    Ils devraient reprendre l’ancien adage publicitaire de manière détournée : « Le malheur, c’est simple comme un coup d’enfile ».
    Je ne plains aucun de ces gonzes-là : comme de par le monde il y en a toujours un plus crevard que l’autre pour prendre la place d’untel au mépris du client et qui jouent la partition des spéculateurs. L’on sait ce que c’est que de faire appel au « service clients » de ces entités. Qu’elles crèvent toutes : cela ralentira le « fil du temps » qui mène au néant à la vitesse de la fibre.

     

    Répondre à ce message

  • #2076197

    La question de fond est comment et pourquoi ce type a pu emprunter tous ces milliards ?.

     

    Répondre à ce message

  • #2076207

    A faire savoir partout pour encourager l’inscription de nouveaux clients ! Quelle stratégie débile, c’est du même accabit que le reste M. Drahi vend à Christian des pantalons à une jambe et les concurrents ne vont pas se gêner pour le faire savoir !

    A moins que la vision ne soit à très court terme dans l’optique d’une revente prochaine. Les gens sont tellement cons, ils se jettent sur la moindre promo "1 mois gratuit", "9.99 pendant 3 mois, puis 49.99 pour toute ta vie"

     

    Répondre à ce message

  • Une grande raison de plus dans ces cas là que je ne passe "JAMAIS" chez SFR et je vais faire passer le mot

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents