Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le gouvernement italien veut offrir un terrain agricole aux familles qui font un troisième enfant

Le gouvernement populiste italien veut encourager la natalité en offrant un terrain agricole aux parents qui auront un troisième enfant dans les prochaines années, ont rapporté mercredi les médias italiens.

La mesure, élaborée par la Ligue (extrême droite) et insérée dans le projet de budget 2019, prévoit d’offrir une concession pour 20 ans sur un terrain agricole public aux familles qui s’élargiront entre 2019 et 2021.

« On dit que les Italiens font peu d’enfant et qu’il faut renverser la tendance », a expliqué à la presse le ministre de l’Agriculture Gian Marco Centinaio, issu de la Ligue. « Le ministère veut contribuer, en favorisant les zones rurales, où les gens ont encore des enfants ».

Le taux de natalité en Italie est le plus bas d’Europe et la Ligue en a fait un cheval de bataille, promettant de relancer l’économie pour rendre aux Italiens l’envie de faire des enfants.

Lire l’article entier sur lematin.ch

L’Italie à la pointe du changement, sur E&R :

 

Sur le réveil des nations, lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Y aura pas un gauchiste pour trouver cela bien. Donner un terrain aux pauvres ? Salauds de facistes !

     

    • Peut-être un zadiste ?!...


    • Un terrain cultivable de quelle superficie ? Sachant qu’en France une exploitation moyenne est de 80 HA, le terrain donné à une famille italienne doit être d’au moins 10 hectares non constructibles (=40 000 euros) sinon c’est un pourboire .


    • @bouseux

      C’est vrai.

      mais d’un autre côté, il n’a pas prétendu ramener tous les pères de famille à la campagne.

      Simplement leur filer un terrain, aujourd’hui agricole, peut-être demain pour construire, où, en attendant, ils pourront cultiver trois framboisiers et quelques patates pour la purée de bébé.

      Je trouve ça bien, comme cadeau de naissance.

      Maintenant, c’est sûr, même sur un hectare, ça fera pas de notre père de famille un cultivateur professionnel.

      Mais c’est bien : on aurait bien voulu que nos gouvernants nous disent aussi qu’ils nous considéraient comme les SEULS fils de France plutôt que comme leurs SEULS contribuables taillables et corvéables à merci.

      Un jour, ceux-là, fodra les pendre.

      D’ailleurs, c’était le message en filigrane de la mesure de Salvini à notre endroit : "vous devriez renverser les criminels qui vous gouvernent"


  • Excellent.

    1 gosse = 1 hectare.

    J’ai plus simple, moins cher :

    Imposer aux patriciens de l’avortement la gratuité des soins : la non facturation.
    La perception du moindre honoraire, même indirect, entrainerait la radiation immédiate et définitive de l’Ordre.

    Vous allez voir renaître partout "la clause de conscience".

    Pas de beurre = pas de radis gyneco.
    Rouge à l’exterieur, blanc à l’intérieur et toujours près du beurre.

    On aura 200 000 naissances de plus par an.
    Sans drépanocytose.

    Y a mieux, beaucoup plus rentable :

    Taxer la pillule et les préservatifs au centuple de l’essence et de l’alcool.
    Une malheureuse pillule ou une capote du samedi soir au prix de la cartouche de clopes déjà fumée.

    100 000 naissances de plus assurées.

    Ça va être merveilleux :

    - tous les hétéros vont être parents.
    - tous les homos vont se décimer par le sida.

    Dans le show biz on va recruter : des places vont se libérer.

    S’il n’y a pas de problème technique à la reprise de la natalité.
    C’est qu’il y a une cause politique (préméditée) à la dénatalité.

    Signé Lapalisse ou Lapalice, Maréchal (hetero) de son état.

     

  • Les gosses, il faut encore les élever. Une bonne idée serait de renforcer la culture italienne, si besoin est, et donc la structure familiale. Si rien ne change et que faire des enfants demeure un sacerdoce en Italie, les couples feront toujours moins d’enfants...


  • L’UE va le lui interdire . " Pas de discrimination négative svp ! "


  • Quelle est belle l’Italie ! Surtout celle de mussolini ! et pour rester dans la même logique des choses, les mafias Italienne importent des migrants que nous Français allons devoir trainer, personne n’en parle ? ! tout ce qui entre et sort d’Italie est contrôlé par la mafia ! ! Cette Mafia a aussi su polluer ses terres, déchets en tout genre, donc effectivement ceux qui ont le droit de terre offerte surtout à Naples seront gâtés ! Sinon, l’idée est bonne en soi, mais ce qu’il y a de dérangeant c’est d’apprécier ces pays d’europe qui nous bai.ent "nous les Français", littéralement...


  • Bien pour l’Italie.
    Mais attention, si on fait ca en France, ce sont les (im)migrants qui auront le plus de terrains...
    Dailleurs c’est déjà fait : ce sont eux qui ramassent l’essentiel des aides.

    Alors que faire ?
    Donner à l’Eglise le pouvoir d’aider les pauvres ? comme sous l’Ancien Régime...
    Ah, cette République a décidément été faite par et pour les Bourgeois...

     

  • Cette riche idée pourrait être financée par les 20 milliards payés par l’Italie à l’union européenne. En tant que contributeur, Salvini est en position de force, même Mosco l’a reconnu.


  • La tradition historique est une "seconde nature" chez un peuple : la République Romaine et l’Empire aliénait déjà de temps en temps des parcelles de "l’ager publicus" (notion que l’on faisait remonter à Romulus) aux vétérans ou aux nécessiteux . Puissent Salviani et ses amis ne pas finir comme les Gracques que les sénateurs firent massacrer pour les empêcher de mener à bien leur réforme agraire qui redistribuait les terres de l’ager publicus .


  • C’est dans la pure tradition fasciste, et je félicite le grand Salvini de s’inspirer du Ventennio. Une autre mesure adoptée par le Duce, à remettre en place rapidement pour le bien commun et aider les familles : l’impôt sur le célibat, dont la recette alimente une caisse de type allocations familiales.

     

    • Ne craignez-vous pas que des couples se forment juste pour ne pas payer cet impôt ?
      Ça paraît évident.
      Cette mesure est inapplicable et n’aurait aucun sens !

      Le problème est culturel et profond : il faut arrêter d’encourager les communautarismes et surtout sortir d’un système qui prône l’individualisme, l’égoïsme et le narcissisme.

      Amicalement.


  • D’une part, ça n’attirera pas les migrants, qui préfèrent le "prestige" de l’urbanisme (paysan ? Trop dégradant. C’est tellement mieux d’être livreur ou cuisinier au black). Et d’autre part, et c’est mon petit plaisir : ça va rendre fous de rage les excités gauchistes qui vont chopper un strabisme tant ils vont manquer d’arguments.


  • Sur le papier, ca a l’air bien. D’autant plus qu’un bail de 20 ans, si on a la main verte, c’est tout bénef !


  • Quand le taux de natalité remontera en Italie, en France, ce sera silence radio aux infos + double dose de propagande pro métissage et immigration...bon il y aura toujours un expert en "Mon Q sur la Commode" pour nous sortir une interprétation foireuse des chiffres sinon ou nous expliquer les différences de culture etc,...


  • Si quelqu’un pouvait proposer au gouvernement italien de rapatrier tous les italiens et leur descendants qui emmerdent les Amerindiens, cela permettrait de faire d’une pierre deux coups :
    1) rendre l’Amérique Latine aux Amérindiens.
    2) augmenter la population italienne avec des italiens.

     

    • Quels Amérindiens ? Le territoire actuellement argentin n’était peuplé que de rares tribus, qui n’ont jamais voulu se métisser, ou bien peu. Elles ont disparu.
      Trop tard !
      Il faudrait vider quasiment toute l’Argentine, par ailleurs peuplée d’autres Européens et de Proche-Orientaux (ces derniers tenant les commandes, apparemment).
      A moins de donner l’Argentine aux Péruviens des montagnes, d’origine presque purement indienne, peu nombreux également, et qui se feraient entuber aussi sec par des gens versés dans la finance.
      Ce qu’il faut éviter, c’est que l’Europe devienne le Brésil.
      Le projet pro-nataliste italien, couplé avec le rapatriement des migrants d’urgence, est une bonne solution.
      Nous Européens étouffons sous la pression migratoire.
      A mort. Au point de ne même pas vouloir d’enfants. Pourraient-ils seulement respirer ?


  • Politique sensée, qui envoie un signal fort.

    Tres bon, ca augure bien, la politique nataliste etant un des pilliers d’une nation saine.


  • Une politique nataliste, en Europe, en 2018 ! C’est presque trop beau pour être vrai ! Est-ce que tout espoir ne serait pas perdu ?


  • Excellente idée, cela permettra de dégorger les villes et de repeupler les campagnes.


Commentaires suivants