Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Chris Rock – Le niveau de confort des femmes

Note de la rédaction

Une traduction ERTV.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2296979
    le 13/10/2019 par culturovore
    Chris Rock – Le niveau de confort des femmes

    Excellent ! Et si juste ! L’argent ne fait pas l’amour mais y contribue fortement !

    Ceci dit il existe (minoritairement) de très jolies femmes qui ne comptent pas, travaillent et ne demandent rien d’autre que de l’attention. Mais pour ce qui est de la caste des très belles femmes, j’ai constaté qu’elles ne s’arrêtaient jamais aux sentiments et à l’attention. La compétition est dure et elle finissent toujours par s’offrir à l’homme qui a le plus de pouvoir et donc de moyens et qui est sensé leur apporté le plus de confort matériel et de sécurité. Cela me rappelle cette histoire vraie de 2 femmes presque trentenaires, une jolie et une très belle qui se parlaient devant moi et c’est la jolie qui parle : " le premier jour ou je suis allée là je me suis faite drager par un très beau mec, vraiement beau, adorable, gentil, craquant. On a passé une heure à parler très agréable. Il m’a demandé si on pouvait se revoir et échanger nos coordonnées et j’ai dit oui. Puis on a encore parlé et à la fin je lui ai demandé ce qu’il faisait dans la vie. Tu sais ce qu’il m’a répondu ?!... La très belle : Non ?... Qu’il est FAC-T-EUUUUR !!!! La très belle : Noooooon !!! Et les 2 femmes se sont esclaffées de rire à en pleurer. La jolie : quel dommage ! Inutile de te dire qu’il rappel encore..."

     

    • #2297009
      le 13/10/2019 par c’est le facteur
      Chris Rock – Le niveau de confort des femmes

      L’hilarité des deux belles provient sans doute du fait que la profession de facteur mène aux logis et à l’intimité de femmes en déshabillé qui ouvrent la porte. Du moins c’est la réputation du facteur : un petit siffleur de verres et de femmes du matin.
      Du moins je l’espère.
      Il existe des jeunes femmes désintéressées du big money. Elles ont besoin de sécurité certes, c’est biologique, mais pas nécessairement de plus. La caricature de la femme trayeuse d’hommes que nous présente Chris avec récurrence est issue de sa propre expérience. Un peu de notoriété attire les pompeuses. Les femmes de couleur sont aussi (souvent) plus matérialistes, de peur de tomber ou retomber dans une pauvreté qu’elles connaissent ; et sans illusions vis à vis de leurs bonshommes coureurs de jupons, et qui les laissent volontiers choir, avec ou sans allocs, avec bébé sur les bras.
      Le problème, effectivement, est que les jeunes femmes des villes et cités d’Europe se tiers-mondisent ;


    • #2297029

      Moi aussi, j’ai déjà entendu plusieurs discussions de jeunes filles (étudiantes) qui ne se gênent pas pour calomnier leur propre petit copain entre copines. Et sur des critères vraiment dégueulasses, "il est trop fragile, l’autre-là que j’ai rencontré en boîte est plus cool", etc. C’est sûr que ça ne donne pas envie de se mettre en couple avec n’importe qui.

      Et pour ce que dit l’humoriste, il a raison, c’est vraiment un problème ces femmes qui quittent un homme simplement parce qu’il a perdu son travail. (l’inverse aussi le serait évidemment, mais bon j’en ai pour ainsi dire jamais entendu parler)


    • #2297030
      le 13/10/2019 par Q Ulturophile
      Chris Rock – Le niveau de confort des femmes

      La jolie... La très belle... Mais le pire c’est le thon qui se la pète et qui a des exigences.


    • #2297031

      toutes ces nanas venales vont avoir des problemes avec la gpa. Fini le mariage avec un inge ou un medecin.Elles resteront maitresses toute leurs vie. Car les hommes pourront s’acheter un enfant avec un nana qui a un bon qi et une bonne situation a 40 ans et garder les comediennes pour le fun.


    • #2297055
      le 13/10/2019 par culturovore
      Chris Rock – Le niveau de confort des femmes

      @ c’est le facteur

      La petite phrase "...quel dommage ! Inutile de te dire qu’il rappelle encore..." ne vous aura pas échappé. Je ne pense pas qu’elle ne lui ait jamais donné l’espoir de lui apporter le moindre courrier pour réaliser la moindre fantaisie. Pour une belle femme un homme qui se satisfait d’un emploi modeste, d’une position humble, même si bien plus utile qu’un politicien, un juge ou un journaliste de nos jours, reste synonyme de manque d’ambition, d’absence de pouvoir, de moyens et donc de virilité.


    • #2297175

      Je suppose qu’en plus, elles se prétendent de gauche.


    • #2297229

      Les femmes veulent surtout la sécurité et un bon nid pour y élever leur progéniture. C’est souvent plus l’instinct de protection de l’enfant que l’argent qui les motivent.
      Quant aux facteurs, (et factrices) ils ont de moins en moins le temps de s’arrêter pour discuter (et encore moins pour boire un coup comme il y a 30/40 ans) , chronométrés qu’ils sont à la seconde près pour achever leur tournée.


    • #2297420

      Il faudra demander à l’autre facteur gauchiste à moumoute, combien il en a serré.


  • #2297058

    L’accouplement est un poison distillé par le capital. Par son contrôle, la société lui appartient complètement. Car les femmes sont majoritairement plus fragiles, plus limitées et donc plus influençables. Des proies faciles pour le monde de la marchandise.
    Dans certaines sociétés dites primitives et l’exemple amérindien vient immédiatement à l’esprit car bien étudié au sud du continent, la communauté est libre sexuellement.
    Ce qui change à peu près tout.

     

    • #2297076
      le 13/10/2019 par VaeVictis80
      Chris Rock – Le niveau de confort des femmes

      Les Amérindiens ont quasiment disparu, n’ont rien bâti, et ne laisseront rien derrière eux. Nous sommes toujours là, et si nous sommes en train de disparaître, c’est bien par la destruction de notre modèle familial, et la dépravation de des mœurs.


    • #2297217
      le 13/10/2019 par Matthieu01
      Chris Rock – Le niveau de confort des femmes

      En fait chez les Amérindiens il y avait (au moins) deux archétypes d’organisations :

      - les tribus très encadrées où la fesse ne se prenait pas à la légère, ces tribus étaient assez belliqueuses avec des traditions guerrières fortes (certains Sioux et Cheyennes de mémoire)
      - les tribus pacifiques et plus libres sur le plan des mœurs

      Je vous laisse deviner qui se faisait bolosser par qui et qui défendit sa terre avec le plus d’ardeur face aux colons européens. La bonoboïsation de nos sociétés actuelles est aussi une façon d’affaiblir l’esprit combatif. Il y a beaucoup de leçons à tirer du triste sort des Amérindiens.

       

      • #2297399

        Assez d’accord avec cette analyse.
        Moi-même étant célibataire (parce que n’intéressant pas les femmes) et donc n’ayant pas d’enfants et plus trop d’espoir d’en avoir, je dois avouer que des fois j’en ai presque rien à foutre de me battre contre l’oligarchie mondialiste. Je n’en suis pas du tout fier, c’est juste un constat. Si j’avais eu une famille à défendre, j’aurai sûrement été le premier à manifester sur les ronds-points, défoncer la porte de l’Elysée ou me battre aux côté de Dettinger/Bayard sur son pont de Garigliano.
        Les poilus de 14 le disaient, d’ailleurs, quand on leur demandait pourquoi ils ont accepté l’enfer des tranchées pendant 4 ans : "ben parce que devant nous il y avait les boches et derrière nous il y avait nos familles".
        Mais quand t’as rien à défendre ni transmettre, tu ne peux t’empêcher d’adopter l’état d’esprit "après moi, le déluge" qui mène à la passivité, même si tu sais au fond de toi que c’est pas très glorieux et qu’il faut quand même malgré tout être à l’affut de la moindre occasion d’accomplir un petit acte de résistance (pour l’honneur, par vengeance, pour les faire chier).
        Tout ça pour dire qu’il y a bel et bien un lien entre la destruction de la famille traditionnelle et le manque de combativité de la population.


    • #2297435
      le 14/10/2019 par NeoMariéTardif
      Chris Rock – Le niveau de confort des femmes

      @ted
      Il n’est jamais trop tard mon Ted !...
      Marche avec confiance et conviction en ce dessein et tu trouveras ta moitié !


  • #2297109
    le 13/10/2019 par dollycomeback
    Chris Rock – Le niveau de confort des femmes

    "les hommes ne peuvent pas revenir en arrière sur leurs pratiques sexuelles".

    Il doit être concerné vu qu’il est dans le carnet d’epstein.

     

    • #2297168

      Trump aussi est dans le carnet d’Epstein, ainsi que d’autres qui ne l’ont rencontré qu’une seule fois. Ça s’appelle faire du réseau mondain.
      Et donc ? C’est quoi la conclusion ?


  • #2297122

    Excellent ! Merci pour la traduction.
    Ca fait du bien... hier j’ai vu le spectacle de Blanche Gardin, il fallait que je me lave les oreilles de toute la merde que j’ai entendue.

     

    • #2297179

      Quoique, c’est méchant et gratuit ce que je dis parce qu’il y a des passages bien marrants aussi dans son spectacle.


    • #2297187

      Ah c’est si nul que ça ? Elle m’avait fait bonne impression, sachant d’où elle vient. Evidemment ce n’est absolument pas drôle mais elle essaye au moins, pas facile vu son handicap.


    • #2297244
      le 13/10/2019 par D Progestérone
      Chris Rock – Le niveau de confort des femmes

      Blanche Gardin est au spectacle subversif ce que la soupape est à la cocotte minute. Essentielle, mais très fragile. Au final, de la vapeur, tant que ça siffle... La Bajon idem... Dieudonné doit le penser.


  • #2297299
    le 13/10/2019 par anti-féministe
    Chris Rock – Le niveau de confort des femmes

    Rien n’est plus vrai que ce que dit Chris Rock,bien sûr il force le trait mais à peine.
    Les femmes adorent l’argent,le paraître,les parures et le confort.
    Pour conquérir une femme,un homme devra avoir de l’argent et payer toutes sortes de choses avant que cette femme ne s’offre à lui.
    Les choses ont considérablement évoluer avec les femmes,ce sous l’effet dévastateur des féministes.Les femmes veulent être libre sexuellement mais en même temps ne pas assumer ou se défaussent lorsqu’elles tombent enceinte.
    Elles veulent l’égalité homme/femme mais l’homme doit tout payer,cherchez l’erreur.
    Elles veulent travailler mais exigent dans le même temps de pouvoir disposer d’ aménagements du temps de travail pour leurs enfants.
    Mêmes les vieilles se prennent pour des bimbos aujourd’hui,à 60 ans à se prendre pour une gamine de 20 ans,établissant des relations copines/copines avec leurs filles au lieu d’être une mère.
    Elles sont absolument convaincu d’être intouchable et pensent pouvoir disposer des hommes comme bon leur semble,du moins dans le monde "occidental" et particulièrement en France.
    C’est une des raisons pour laquelle l’Europe se dépeuple et a besoin d’immigration pour se repeupler.
    La femme sera le fossoyeur de l’Europe.

     

    • #2297796

      D’où tirez-vous ces généralités anti-féministe ?
      Dans mon entourage il n’y a pas de tels cas. Mais après tout peut-être n’avez vous que ce que vous méritez ?


  • #2297344

    Comme me disait un pote il y a des années, le chômage c’est pas sexy...
    C’est pour ça que selon moi tout est économique. Il est plus facile d’être amoureux, tolérant, emparhique les poches pleines. C’est pour ça que j’apprécie l’analyse politique de AS. Être une femme, un immigré ou un homosexuel n’est pas une categorie sociale. Ne l’oublions pas. Tout est économique.


  • #2297430

    J’ai un peu fait des recherches sur les peuples poly et andro-games ,et cela ne fait pas de ’civilisations’ à proprement parler.
    C’est fragile vis à vis des courbes de Gauss civilisationnelles (moyenne mondiale:155 ans en moyenne seulement)
    je n’ai rien contre,ça va avec 2 à 3 heures d’activités pour subvenir aux besoins de sa famille,mais il faut que ce soit tout les pays/éthnies du monde qui s’y mettent.
    c’est comme pour les armes,tout est basé sur l’équité dans l’échange,(non taxé,fiduciaire,Proudhon/national socialiste)..par conséquent beaucoup de productions adapté à la demande des habitants.
    l’accès au cul est une conséquence direct de nos manières d’échanger les ressources vitales...le niveau de quiétude horizontale est LE sujet en ces temps d’apocalypse/révélation

     

    • #2297484

      La polygamie ça n’existe quand dans les sociétés très inégalitaires, car il faut avoir beaucoup de ressources pour posséder plusieurs femmes (et même une seule d’ailleurs... ). C’est une conséquence de l’exploitation de l’homme par l’homme. En effet si le travail et les richesses étaient équitablement partagés, ce problème n’existerait plus.
      C’est A. Soral qui a bien développé cette idée dans Vers la féminisation ?


  • #2297680

    à VaeVictis80 : les Amérindiens ont bâti pour certains (Aztèques, Incas) et ce fut détruit par les ibères (Aztèques, Incas) : an Amsud et centrale, il y en a encore beaucoup (Mexique, Pérou). Ils ont disparu à cause de la loi du plus fort (et des maladies) chère au capital qui a détruit aussi la famille que vous regrettez. En attaquant ses maillons les plus faibles, femmes et enfants, donc par le QI.


  • #2297868

    la femme de nos jours est corrompue, je dis ça pour les 99%, preuve que je suis optimiste, hée les femmes reveillez vous, vous allez nous pondre que des minables, et des prostituées, si vous meme vous n’étes pas bien éduquées, accépter des cadeaux de n’importe qui, et qu’on vous paye quelque chose, c’est bizzare ce comportement, preuve que vous n’avez pas de retenue ni de valeur, ni de personalité, je pourrais comprendre ce comportement de quelq’un dans le besoin, mais pas la vraie femme, qui ne se vend ni s’achètte d’ailleurs, (drole d’époque)


  • #2298916

    Le temps qui passe se charge de leur faire passer leur arrogance, mais alors, elles ne sont plus consommables.