Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Chroniques de la paix universelle #13 – Les dessous de l’assassinat du général Soleimani

Note de la rédaction

Une émission diffusée en exclusivité sur ERFM le 5 février 2019.

Chroniques de la paix universelle est une émission d’ERFM animée par Youssef Hindi et Gearóid Ó Colmáin.

 

Dans la première partie de cette treizième émission, Gearoid O’Colmain et Youssef Hindi analysent les dessous de l’assassinat du général Soleimani. La seconde partie est consacrée à la Bolivie et à la stratégie de domination politique de l’Amérique du Sud par les États-Unis et ses réseaux.

 

Écouter l’émission :

 

Pour écouter et télécharger l’émission en podcast,
rendez-vous sur le site d’ERFM !

 

 






Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2382818

    En quoi le fait que Morales soit indigène est un problème ou en fait un agent mondialiste ? 55% de la population est amérindienne. Logique que le président reflète cette majorité non ? (et non une minorité cher Gearóid)

     

    Répondre à ce message

    • c´est du droitardisme. Le reflexe de prendre les indiens pour des minorités agissantes, meme là ou ils sont majoritaires...

       
    • #2382995

      Je n’ai pas l’impression que Gearóid O Colmain ait voulu dire ça. Il a expliqué que des ONG internationales souvent financées par Soros font la promotion de l’indigénisme, qui est en fait un moyen de diviser la population dans les pays d’Amérique latine et surtout un retour à des croyances païennes dans un pays majoritairement catholique. Et qui veut détruire le catholicisme au final ? Une communauté qu’on ne peut pas nommer et qui se sert certainement d’idiots utiles, ici des indigènes de Bolivie, ailleurs des gauchistes par exemple....

       
    • Tu n’as pas compris l’éternelle dialectique des élus, contrôler les deux pôles en faisant croire qu’ils sont opposés.
      C’est un peu subtil, et beaucoup tordu, et ça marche.
      Comment détruire 3 siècles de relative réussite espagnol. Mettre un gouvernement révolutionnaire, détruire les structures catholiques existantes, et revenir à du catholique evangeliste, protestant, pognon compatible. Les opposants sont systématiquement éliminés.
      Version française ça donne gauche Mitterrand, puis droite Sarkozy. Puis Marion comme humiliation définitive.

       
  • a propos de morales il serait bon de surveiller aussi podemos en Espagne arrive au gouvernement avec les socialistes le parti a des liens tres fort avec la Bolivie et surtout son ex president Evo Morales ca sent le financement avec l’argent du trafic de drogue

     

    Répondre à ce message

  • Je me demande en quoi le fait que Suleimani ait été éffectivement assassiné en Janvier 2020 contredirait la thèse de la collusion de Rohani et Zarif avec les États-Unis et Israel pour l’éliminer en tant que dur et donc considéré comme un obstacle pour une paix irano-israélienne à venir ? En s’attaquant au premier élément, M. Hindi prétend donner l’impression de réfuter le second, ce qui n’est évidemment pas le cas. Suleimani connaissait très bien les six années passés en Ecosse par Rohani -en y réalisant sa Thèse de Doctorat en “Sharia Law” tout en traînant avec Jack Straw, càd avec Lord Levy et donc avec Lord Jacob Rotschild lui-même- tout comme il connaissait le fait de l’éducation Nord-américaine de l’ami de Davos Zarif, pays où celui-ci habitât pendant plus de 20 ans en copain-copain avec John Kerry, ainsi qu’avec l’Australienne Mme. Bishop, intime amie elle-même avec Bibi et tout le “beau” monde de la doite Israëlienne. Et le fait que 38 soldats américains ait été tués lors de la "contre-attaque" Iranienne reste à prouver, que je sache. Souleimani l’a eu dans le fion et ce par les libéraux Iraniens soucieux de protéger son niveau de vie et ses comptes en Suisse.

     

    Répondre à ce message

    • Hahaha, mon pauvre @loki... Votre « analyse » ne prend pas en compte le fait que les « modérés » dont vous parlez connaissaient le général Soleimani sur le bout des doigts. Et pour cause, vu sa longévité au sein d’al-Qods. Et ne peuvent pas préjuger de ce qu’il se passera au sein des Pasdarans à l’avenir. Des fois que des plus « extrémistes » (comme vous le sous-entendez...) prendraient sa place ! La stratégie du divide and conquer a un peu de plomb (durci) dans l’aile ces derniers temps. Un peu de sérieux au sein de la Hasbara svp xD

       
  • @ Youssef Hindi

    Partie 1

    Permettez-moi de faire l’avocat du diable pour poser une autre interprétation.
    Postulat : il existe au sein de l’appareil d’état iranien des agents de l’état profond américain, état profond globaliste j’entends.
    Hillary Clinton faisait de fréquents voyages en Iran et rencontrait de hauts dignitaires iraniens. Pas uniquement pour préparer l’accord sur le nucléaire, annulé par Trump.
    Rafsandjani n’est pas devenu milliardaire par hasard. Il a été choisi par Bush senior pour, du temps de Reagan (que l’état profond appelait « le chef » alors que le véritable pouvoir était entre les mains de Bush), devenir le marchand d’armes pour les pasdarans puisque du fait de la prise des otages (de la CIA) au sein de l’ambassade américaine a Téhéran il y avait un embargo déclaré sur la vente d’armes aux iraniens alors que la guerre faisait rage avec l’Irak. Je vous rappelle September Surprise,une idée de Bush pour mettre Reagan au pouvoir.
    Je ne vous apprendrai pas que la guerre Iran Irak fut initiée par Bush qui donna ordre a son agent Saddam d’attaquer l’Iran pour affaiblir les deux pays afin de mieux les conquérir par la suite.
    Rafsandjani travaillait donc étroitement avec l’état profond globaliste et a fait sa fortune avec.
    Oliver North Colonel de larmée américaine était un agent de l’état profond globaliste. Il est au cœur de l’Iran contra.
    Donc, dire que parce que Soleimani était un chef militaire et non un terroriste ne veut pas dire qu’il n’était pas comme Oliver North un agent de l’état profond globaliste iranien, d’autant qu’ il avait prêté allégeance a Rafsandjani, le contact de Bush.
    En éliminant Soleimani, des lors comment peut-on affirmer que l’on n’a pas éliminé un agent de déstabilisation du MO qui en définitive provoquerait le chaos pour le compte de l’état profond globaliste ? les agents doubles existent et il peut très bien détruire Daesh pour le bien de son pays tout en accomplissant une autre besogne.
    Trump la donc liquider pour ouvrir ses accords de paix avec l’Iran tout en faisant un cadeau aux israéliens et en éliminant un agent de l’état profond qu’il combat tout autant.
    Cette hypothèse semble tout à fait envisageable n’est-ce pas ?! Et Trump donne ainsi des gages a l’état israélien, son allié dans la région contre l’état profond. Il ne vous a pas échappé que l’état profond globaliste ne veut pas de l’ultra nationalisme israélien.

     

    Répondre à ce message

    • Ben oui, et les iraniens laissent Rafsandjani tranquillement jouir de ses milliards, qu’il a gagnés comme profiteur de guerre pendant que des millions d’iraniens ordinaires allaient à la boucherie. Autrement dit 80 millions d’iraniens n’ont rien compris au film, mais vous, si.
      Alors, de deux choses l’une :
      - soit, en comparaison de la totalité des iraniens, votre clairvoyance, que dis-je, votre puissance intellectuelle confine au génie
      - soit Rafsandjani s’est acheté une immunité en corrompant la totalité du pouvoir iranien, y compris ses rivaux. Ca fait beaucoup de billets à distribuer, et même que du coup la pauvreté l’a obligé à retourner habiter chez sa maman, Ca doit être pour ça que personne n’a jamais trouvé ses milliards. Bon sang ! Mais c’est bien sûr ! Voila l’explication ! Quelle sorte d’intérêt pourriez-vous encore trouver à l’autre hypothèse ?

       
    • @ JP

      Pas la peine de monter sur ses grands chevaux, j’écris Rasfandjani car c’est le nom qui m’est venu a l’esprit en écrivant un commentaire en deux minutes sans le relire, mais c’est bien entendu d Ali Khamenei dont je parlais. Ali Khamenei était l homme de Bush.

       
    • @culturovore
      Peu importe si vous vouliez parler en réalité de Khamenei au lieu de Rafsandjani, cela ne change rien au fait que votre théorie est complètement invraisemblable.
      Ce n’est pas en tentant de faire diversion sur un détail que vous préserverez votre dignité, mais en montrant que vous n’avez pas peur d’admettre votre erreur.

       
    • Il n’y a que vous pour ne pas savoir que Khamenei via Bush collabora avec l’état profond, et rien ne prouve que ce n’était pas aussi le cas de Soleimani comme ce fut le cas d’Oliver North.

      Mon hypothèse très plausible qui se base sur l’histoire et les faits tient davantage la route que vos allégations de donneur de leçon qui ne connait rien à l’affaire. Quant à ma dignité, comme vous estimez être à la hauteur de l’évaluer, elle se place bien au-delà de vos considérations creuses pleines de votre ignorante fatuité, vos échasses ne sont pas assez hautes. Merci de garder vos immatures attaques ad personam pour vos relations.

       
  • @ Youssef Hindi

    Partie 2

    ...Ce qui explique que Israël rejette tout autant Soros par exemple, que Trump et Poutine le font…
    Pour ma part, le réel objectif de Trump est de dénucléariser l’Iran. Car certains disent que l’Iran possède déjà la technologie de la bombe. L’État profond globaliste peut très bien lui avoir donné, avec l’aide et l’accord de l’État profond globaliste américain et canadien par exemple, puisqu’ encore 4 ingénieurs nucléaires canado iraniens viennent d’être tués dans l’avion abattu par 2 missiles tires par l’Iran et probablement pas par hasard mais peut être en vue des accords de paix et de dénucléarisation. Un gage, Soleimani conte un autre, les ingénieurs ?...

     

    Répondre à ce message

  • De toutes façons le parallèle fait par causette entre soleimani et al bagdadi décrédibilise totalement la suite de son raisonnement, comme sérieux, merci à hindi et colmain de mettre à jour ce point important

     

    Répondre à ce message

    • C’est un point de détail et tu t’accroches après pour rien. N’oublions pas que Trump a dit que Soleimani avait tué des millions de gens (blague que les compétents de partout comprendrons), de la même manière que lorsqu’il parlait à Kim de la Corée il a lancé un "je prendrait bien une bière avec lui devant un BBQ" pour après monter dans les enchères en insultes de toutes sortes...
      Pourquoi le qualificatif de "responsable de la mort de millions de gens" ne te choque pas plus que "terroriste", alors que c’est bien plus grave la première accusation ?
      Parce-que c’est ridicule, voila. Ca sent macabrement le théatre.

       
  • Merci à Youssef Hindi d’apporter de la raison et du bon sens au débat sur Trump. Ça change des délires et de la mauvaise foi des Trumpiens fanatiques. Certes, Trump vaut mieux que ces prédécesseurs car il n’est pas russophobe (on peut dire qu’il a travaillé en bonne intelligence avec Poutine sur la Syrie, et c’est tant mieux), mais faire de lui un anti sioniste doté d’ une stratégie de génie qui consiste à tout céder à Israël dans le but, en fait, de nuire à ses intérêts, c’est du grand n’importe quoi ! Les tenants de cette théorie n’ont aucune preuve, et donc ils en en sont en effet réduits à déclarer qu’ils savent ce qu’il y a dans la tête de Trump- ils lisent ses pensées ! Les faits contredisent leur vue, mais ils deviennent des “preuves” qu’ils ont raison parce qu’ils “savent” les pensées profondes de Trump et ainsi réinventent la réalité. Je n’ai rien contre le solipsisme, mais là on est face à du solipsisme bien mal compris. En fait, cela s’appelle tout simplement de la mauvaise foi, et c’est l’attitude de ceux qui se fantasment géopolitologues.

    .

     

    Répondre à ce message

  • Lorsque O’colman parle, c’est pas très claire et c’est d’autant plus dommage que son analyse a l’air intéressante

     

    Répondre à ce message

  • Le site dont parle Youssef Hindi : https://strategika.fr

     

    Répondre à ce message

  • Ahhhh enfin une analyse différente d’Alexis Cossette-Trudel....lequel est aveuglé par son trumpisme....

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents