Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Cinéma : l’offensive médiatique du Mossad pour blanchir son image sanglante

Sans même avoir mis une alerte Google sur le mot Mossad, on a remarqué un travail d’image certain depuis un an au profit de l’officine sioniste. Le service de renseignement extérieur israélien aurait-il besoin de lisser son image ? Il est vrai que l’affaire Epstein, entre autres, n’améliore pas les choses : le pédocriminel juif international est suspecté d’être un membre du Mossad, et un gros. Est-ce pour cela que des œuvres de fiction vantant les exploits du service de renseignement se multiplient actuellement ?

 

Le 16 juillet, Le Figaro Madame sort un article sur Diane Kruger qui joue un agent du Mossad dans The Operative. Diane est blonde, jolie, intelligente, on pourrait presque confondre son image avec celle du service israélien, qui a une image beaucoup moins positive. Surtout depuis son opération foireuse à l’hôtel de Dubaï, où un chef militaire du Hamas a été assassiné, mais tous les agents israéliens, plus ou moins déguisés, ont été filmés.

 

 

Le Mossad s’est fait une spécialité du meurtre politique, comme le souligne Le Figaro :

« Le Mossad n’a, bien sûr, ni revendiqué ni démenti cette action. Tout comme personne n’avait non plus revendiqué l’assassinat du général syrien Mohammed Suleiman. Ce proche collaborateur de Bachar el-Assad avait été tué en août dernier de plusieurs balles dans sa villa de Rimal al-Zahabiyeh, une luxueuse station balnéaire située au nord de Tartous. Cet alaouite, membre de la même minorité religieuse que la famille Assad, avait été chargé de plusieurs dossiers sensibles, dont celui des programmes secrets de recherche en armement du régime syrien. Il aurait aussi été le responsable de l’approvisionnement en armes du Hezbollah libanais. Pas plus que n’avait été revendiqué l’assassinat d’Imad Moughniyeh, chef de la branche armée du même Hezbollah et maître de l’attentat à la voiture piégée et de la prise d’otages, tué dans la mystérieuse explosion d’un véhicule au centre de Damas en février 2008. Ni celui de deux membres du Hamas, morts dans l’explosion d’une voiture piégée devant le bureau du représentant de l’organisation Oussama Hamdane le 27 décembre 2009 dans la banlieue sud de Beyrouth. Ni celle de l’expert nucléaire iranien Massoud Ali Mohammed, tué dans l’explosion d’une moto à Téhéran le mois dernier. »

Or éliminer ses adversaires politiques, taxés le plus souvent de responsables militaires alors qu’il s’agit de résistants politiques à l’ordre sioniste, ne résout pas les problèmes politiques, qui sont toujours là, et de plus en plus là. D’anciens agents du Shin Bet (la branche militaire extérieure du renseignement israélien) l’avaient compris : on ne peut gagner un combat politique en éliminant ses adversaires politiques. Que ceux qui ont des oreilles entendent, notamment en France...

Retour à The Operative :

« L’action du film se déroule dans les années 2000, au moment où le monde craint que l’Iran ne se dote de l’arme nucléaire. Agent du Mossad infiltrée dans le pays, Rachel (Diane Kruger) disparaît sans laisser de traces. Thomas (Martin Freeman), son référent de mission, part à sa recherche pour la remettre sous le contrôle de l’organisation... ou l’éliminer. »

 

Il y a un an, à l’été 2018, sortait L’Ange du Mossad sur Netflix. L’histoire de la manipulation du gendre de Nasser, Ashraf Marwan, devenu un proche de Sadate, qui refilera les plans de l’attaque égyptienne de 1973 aux Israéliens.

 

 

On le voit, le Mossad devient un thème à la mode, décliné dans des films mettant en valeur des agents décidés, intelligents, efficaces, qui exercent bien sûr une certaine pression psychologique sur leurs victimes, agents doubles ou traîtres, mais la sécurité d’Israël prime tout.

Il y a 25 ans sortait Les Patriotes, le modèle du genre, qui inspirera tous les autres films sur le Mossad.

 

 

Et il y a 15 ans sortait Munich, le grand film de Spielberg sur les opérations d’élimination des membres du groupe palestinien Septembre noir, responsable de la tuerie de Munich aux JO de 1972. C’est Golda Meir en personne, le Premier ministre de l’époque, qui donnera l’ordre de tuer au nom de l’État. Mais la vengeance juive trouvera devant elle des obstacles inattendus...

 

 

Aujourd’hui, curieusement, les films sur le Mossad sont moins critiques, plus élogieux, d’un éloge quand même pas primaire, disons secondaire. On comprend à travers ces œuvres de fiction (des commandes ?) que la désinformation, le mensonge, la dissimulation et le meurtre sont la seule arme des pauvres Israéliens qui vivent dans un monde de haine, ça se résume à peu près à ça. La Shoah donnant tous les droits d’un point de vue moral, bien entendu. On la convoque de temps en temps quand on n’a plus d’arguments.

Cette hagiographie admise et relayée complaisamment par nos médias donne toutefois lieu à quelques aberrations, comme les premières saisons de la série de Canal+ Le Bureau des légendes, où le Mossad n’apparaît tout simplement pas et quand il apparaît, c’est sous une forme très peu critique, pour ne pas dire dithyrambique.

On n’a pas oublié la scène grotesque avec l’agent double incarné par Léa Drucker (fille de Jean, ex-patron de M6, et nièce de Michel, « patron » de France 2) qui explique son américanophilie par le 11 Septembre...

 

JPEG - 42.2 ko
Effondrée, l’agent double (CIA-DGSE) Lea Drucker explique que c’est le 11 Septembre qui l’a décidée à travailler pour les malheureux Américains

 

Le Monde diplomatique d’août 2017 a souligné aussi cette incongruité :

« Mais il est tout de même un service qui est ménagé. Absent de l’intrigue durant les deux premières saisons, le Mossad occupe une place de choix dans la troisième. En 1994, Les Patriotes, troisième film d’Éric Rochant, relatait l’itinéraire d’un jeune Français recruté par les services secrets israéliens. Vingt-trois ans plus tard, le réalisateur continue de présenter ces derniers sous un jour très favorable. Chaque fois qu’ils évoquent le Mossad, les agents du Bureau des légendes se montrent laudateurs ou admiratifs, et leur propos positif tend à conforter l’idée que ce service est la référence absolue. »

JPEG - 41 ko
Oh la grosse subvention du CNC pour la série !

 

Eh oui, même dans la fiction on a du mal à critiquer l’entité israélienne. Le Mossad, à travers ces films et séries produits ou réalisés par des israélophiles, essaye de lisser son image manipulatrice et sanglante, tiens, comme un certain dieu qui ne pardonne jamais. Le Mossad serait-il la transcription humaine et politique de ce dieu meurtrier ?

Secret, sanglant, vengeur, menteur, injuste, raciste, faisant régner le mensonge et la terreur, le Mossad ressemble étrangement à Yahvé qui ferait de la politique...

 

Bonus : le polar pro-israélien qui va sûrement finir en série télé

C’est Le Point, l’hebdo du milliardaire François Pinault, qui nous a fait un grand exercice de mossadophilie le 11 juillet 2019 en titrant « Polar – “Unité 8200”, ou les joies du Mossad ».

« Un brillant premier roman signé par un ex-officier des services secrets israéliens reconverti au journalisme, en France, où il office en qualité de correspondant local pour le journal Haaretz, troisième quotidien national basé à Jérusalem. On pense à la tension de la série 24 heures, au décorticage géopolitique du Bureau des légendes, mais ce sont les producteurs de Hatufim, la série qui a inspiré Homeland, qui ont été les premiers à se jeter sur les droits d’adaptation. On a hâte  ! »

On sait depuis longtemps que des agents du renseignement ont infiltré toute la presse mainstream mais là, coup dur pour Haaretz et la France, que Le Point ne souligne pas, curieusement. Surtout quand on sait qu’un agent ne prend jamais véritablement sa retraite...

Le polar, littéralement découpé en scènes, aspire à devenir un film ou une série :

« Un page-turner en 28 heures chrono découpé en chapitres de 3 pages maximum, qui pulvérise les codes du polar plan-plan à l’unité de lieu, puisqu’ici l’intrigue éclate aux quatre coins du monde. Une marmite cosmopolite dans laquelle grenouillent les agents du Mossad – et donc de l’Unité “huit deux cents” comme disent ceux qui savent, des mafieux chinois, des espions russes et l’inverse, plus un poulet bien de chez nous, Léger, flic terriblement bien campé, usé et râleur. »

Conclusion : on n’a pas fini de bouffer du Mossad. Mais attention, le bon Mossad, pas le mauvais.

Le Mossad en France (700 agents), sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il y a quelques années, une centaines de dignitaires iraniens ont été assassinés en quelques minutes dans la gallerie qui mène à la Kaaba à la Mecque. Qui assure la sécurité du site pour le compte des Saouds ? Le Mossad...

    Qui assure la sécurité du site de la Tour Eiffel à Paris ?...

     

    • S’il ne leurs reste que de jeunes putes et que de vieux pédés pour cacher leurs crimes alors les français doivent maintenir la pression sur ces terroristes qui ont fait main basse sur la France !
      Les dirigeants allemands des années 40 n’étaient que des bisounours comparés aux " démocrates " qui mènent le monde à l’abîme !


  • Le crime favori du Mossad n’est pas l’assassinat politique mais le chantage sexuel. Tout particulierement avec les enfants.
    Des qu’un homme politique de premier rang apparait on lui refile une maitresse/amoureuse/puis meme femme. Comme le fils de Biden ou d’autres politiques recents en France.
    Quand le favori est dechu, souvent la femme disparait, Comme a Barcelone.
    Mais le plus vicieux c’est avec des enfants. Le type est en vacances, il se laisse aller, parfois sous influence chimique et puis c’est sur film : il est coince a vie.Alors sa carriere explose vers le haut avec le soutien de la presse sous controle. Je ne citerai pas de nom, mais nous en connaissons un paquet.


  • Papacito est un agent du Maux-sad, il tue l’intellect, la pensé, l’analyse serieuse, anéanti le cerveau
    Papacito arme de destruction massive après la télé, le porno et l’éducation nationale


  • "Le Mossad s’est fait une spécialité du meurtre politique" . Eh Oh, faudrait pas être naïf non plus, et tout leur mettre sur le dos : Les services secrets de TOUS les pays du monde font pareil.

     

    • Le Mossad s’en vante... la vantardise est leur talon d’Achille, c’est là qu’il faut taper.
      Et c’est valable pour tout ce qui sort de ce cloaque (les sauts de joie et danses à l’effondrement des tours ne sont qu’un petit exemple)


    • Gloria Lasso : vous plaisantez ? Parce que vous croyez qu’ils ont été les seuls à faire la fête pour les tours ?


    • @Doom,

      Oui, ils ont été les seuls... Les soit disant palestiniens (une mama et des enfants) étaient à une célébration lors d’un mariage présenté comme un fake niouze dans les médias sioniste...

      Ensuite... si j’ose dire... rien de surprenant que dans le tier monde et surtout la rue arabe un enthousiasme ai pu être manifesté lors d’une attaque aussi symbolique de l’empire américain... Le but d’ailleurs était sûrement de voir des foules en liesse se réjouir du malheur de l’Amérique.. CE QUI N’ARRIVERA PAS... Surrment car ils eurent de l’empathie envers des gens victime comme eux de terrorisme... Je me souvient des attentants quasi journaliers en Irak où les bombes déchiquetaient des milliers de personnes... comme si là-bas les bombes n’avaient pas la décence de limiter les dégâts à juste quelques individus..

      Pour finir... les israéliens qui sautèrent de joie avant l’impact des avions dans les tours jumelles n’etaient pas des civils exprimant une bêtise primaire... mais des agents du Mossad (authentifiés).. Il y a comme un angle mort dans votre analyse... Ou alors vous « incarné » la mort de l’intelligence qu’on constate bien trop souvent sur les réseaux d’associaux....




      Le 11 septembre 2001, les Israéliens ont également bénéficié d’une étrange désinformation, opérée notamment par l’agence britanno-canadienne Reuters et dévoilée, une semaine plus tard, par la première chaîne allemande. Dans l’après-midi et la soirée, de nombreux médias, à travers le monde, ont diffusé des images saisissantes, présentées comme celles de « Palestiniens se réjouissant » des attentats.
      https://www.alterinfo.net/Netanyaho...




      http://www.nouvelobs.com/en-direct/...




      Un mensonge répété dix fois reste un mensonge, répété dix mille fois il devient une vérité (Goebbels)
      Le village global... et les idiots (utiles) du village global ?...

      ps : je vous ai déjà fournis les preuves qu’il s’agissait là d’une fake news mais @ Dominus vous continuez de raconter vos bobards...


    • @domus

      C’est une blague ? Vous avez des sources ? Qui d’autre a fait la fête ce jour là ? J’attends votre réponse.


    • Le Mossad c’est surtout fait une spécialité de déclencher des guerres et des massacres de masse... !


    • Vous voulez savoir : donc, une anecdote : j’étais à pôle emploi, en 2002 et j’entends des jeunes qui s’adressent à d’autres jeunes : " vous venez à la fête ce soir " - " quelle fête ? " bah on est le 11 sept aujourd’hui ! Vous vous doutez que ça n’était pas des suédois. Et il suffit de voir les vidéos qui ont circulé et les pages FB à l’époque. Arrêtez d’être naïfs, vous savez bien que cet évènement est toujours un acte magnifique pour eux.


    • @domus Tu t’es grillé tout seul là, FB n’existait pas à l’époque. Donc la question c’est pourquoi tu mens et quel intérêt de mentir à ce point. Serait-ce pour rassurer et protéger la fausse réalité que tu t’es bâti autour de ton égo ? "MOI, MOI le grand domus me faire avoir par une propagande ? Comment ne l’ai-je pas vu venir, moi le grand domus. Y avoir cru pendant toutes ces années, alors que c’était tout bidon, c’est impensable. Donc non je ne prendrai pas ça en considération." Oui bah oui mon grand domus, c’est ça que d’être un homme, savoir mettre son égo de côté et faire face à la réalité. C’est quand même fou ce que les gens sont capables de faire juste pour protéger leur petit égo. On s’est tous fait berner par la propagande tu sais, admettre que tu t’y as cru et que tu t’es fait berner aussi ne fait pas de toi un abruti bien au contraire.


    • Twfk Non je ne mens pas, ça n’est pas mon éducation et j’ai passé l’âge, je n’ai pas pour habitude d’inventer des histoires pour coller à mon ressenti, tout ce que je dis ici et ailleurs, est la stricte vérité. Point barre. Donc que ça vous plaise ou non , je l’ai entendu et on était assez choqués car ils parlaient très fort pour provoquer les gens sur place. . Je parle des vidéos de l’époque et de fb depuis, et je me suis fait la même réflexion que vous quand j’ai envoyé le message, mais je me suis dit que les gens feront le distingo entre les vidéos de l’époque, et les fb après pour relayer leur joie, qui continue depuis. Hélas non, il y a encore des nuls dans ce monde, la preuve. Mais passons. Sachez que je me fous totalement de ce que vous pensez. J’ai suffisamment de km au compteur pour sentir la pourriture quand elle arrive, j’ai suffisamment de recul pour comprendre le merdier dans lequel les deux protagonistes principaux nous entrainent, et jamais je ne baisserai mon froc devant des abrutis en me taisant et je me fous totalement que vous ne me croyiez pas. Je dis la vérité. Et c’est bien cela qui vous dérange. Et non, je n’ai pas fait partie des gens qui se sont faits bernés, car le jour où c’est arrivé, j’étais devant ma télé, et j’ai vu en direct les avions, ce qui m’a fait dire " bizarre, les caméras sont déjà là ? " , et quand j’en ai parlé aussitôt à mon père il m’a dit qu’il pensait que c’était des images d’un film tellement ça paraissait gros, donc vous voyez les cons c’est pas dans ma famille et ça n’est pas une question d’égo, mais de chou ! Quand on écoutait les journalistes, les commentaires laissaient fortement à désirer. Donc, non je n’ai jamais cru à la version officielle dès le début, non pas parce que j’ai plus d’intelligence, encore que, mais parce que je connais le monde dans lequel on vit, les mensonges d’état, on en a vécu des tonnes. Quel égo ? C’est bien un truc de mec ça ! Et en parlant d’égo, vu certains, ici on est à bonne école !


    • @Domus,
      J’ai l’impression que tu essaye de t’auto convaincre... personne ne crois que c’est des arabes qui ont fait le coup soit dit en passant...99% des jeunes pensent qu’il s’agit d’un attentat sous faux drapeau..

      Ces abrutis ont très bien pu dire cela sur le ton de la plaisanterie (private joke), la provocation a l’anti-américanisme primaire ou l’insolence primaire juvénile... ou éventuellement comme vous l’avez ressenti une défiance envers la majorité blanche (hors du ghetto) ?... Mais en toute logique : doutez vous un seul instant qu’ils ne sont pas au courant que cet attentat avait pour but de faire porter le chapeau aux « zarabes » ??!

      Si vous dites avoir vu des casses couilles, il n’y a pas de raison de remettre en cause votre témoignage.. mais pourquoi croyez vous leur bobards (qui semble plus être en guise de provocation) ?

      Ps : la provocation sur Facebook c’est du pipi de chat.. Tu prend exemple de ce qui a été dit sur Notre Dame sans réaliser les proportions et l’immensité (!) du trafic... C’est le global village et les idiots du global village... C’est aussi l’oeil de Moscou !!!! Trente crétins sur la France entière sont des débiles ou jouent les gros trolls et tu tire des profils sociologiques !!
      Trois femmes par semaine se font tuer par leur conjoint et deux enfants par leur parents... c’est tout à fait énorme... et à la fois négligeable par rapport à 66 millions d’habitants... Il faut réfléchir dans les paramètres qui sont les nôtres... Chacun est libre de penser ce qu’il veut, mais le but de la discussion est d’articuler comment on perçoit les choses.


    • Peter : Quand c’est pour Zemmour, tout le monde dans le même sac dans sa communauté, mais quand c’est l’autre communauté, non ? la généralisation est à géométrie variable ici on dirait. Donc, je répète et je confirme que j’ai bien dit " une anecdote " vécue et je n’ai pas encore des problèmes de surdité. Il est certain que c’était de la provoc vu comment ça s’est passé. Mais ça n’en change pas moins leur ressentiment, ils adhèrent. Peut-être que chez eux tous ne pensent pas qu’ils en sont responsables, mais le résultat est le même dans les faits. Ils adorent ce qui s’est passé et Ben Laden est toujours l’idole qui a déclenché ce merdier, car le final les intéresse : bouffer du blanc, du chrétien, de l’occidental, alors, responsables ou pas, ils se raccrochent au wagon de ce but. Faut arrêter à un moment d’être aveugle comme certains le sont. Et pour ceux qui doutent de leur enthousiasme, les réseaux sociaux le montre bien.


  • Tres important ! Deux agents du Mossad se sont retrouvés nez a nez avec les gardes du corps de Kadhafi lors de sa visite en France : je suis absolument CERTAIN d’avoir lu cela dans une petite case de rubrique type "insolite", dans un grand journal, Figaro, Le Monde ou equivalent. J’avais relu cette news plusieurs fois et me suis demandé à l’epoque quel etait l’interet de ce fait, et pourquoi le divulguer sur un journal. J’espere que cela aidera des investigateurs.


  • Moi le dernier film potable que j’ai vu, en l’an 2019, c’est "Rebelles" - ça parle pas du tout des juifs, mais sans casser des briques c’est bien ficelé et le jeu sonne juste, bref une sorte d’application scénariste vu et revue mais divertissante.

    Je regrette que la jolie Kruger (on se rapproche de mon idéal-type) ait à besogner pour l’ennemi, mais ici comme partout il faut collaborer pour garder son salaire pour payer les factures.

     

    • #2243018

      "la jolie Kruger (on se rapproche de mon idéal-type)"

      lol, elle est surtout hyper fade, c’est une coquille vide.
      Pour un réalisateur avisé, ce genre d’outil peut être pratique : effectivement, histoire de lisser le mossad...

      Mais pour un hétéro qui s’enticherait d’une pouffe aussi néantissime plastiquement, ça donne surtout l’impression qu’il recherche socialement l’approbation des autres, le consensus, à travers la "créature de rêve", ce qui en dit long sur les "rêves" de ces insipides larves.


    • Palm Beach : que signifie "néantissime physiquement" dans la langue de ta communauté ? on n’a pas les mêmes goûts c’est tout, tu préfères les airbags ? pour moi c’est ça la pouffe... Ou tu parlais d’éthique ?
      Perso je la connais pas donc je ne peux que me fixer sur sa plastique alléchante vois-tu...


    • Une "shiksa" sans saveur somme toute.


    • #2243281

      lol, je finis par penser que la plupart d’entre vous n’êtes même pas sexués :

      on vous montre une coiffeuse, une caissière, une "princesse diana", allez, hop !
      un code-barre, pareil...

      Looker est un film américain réalisé par Michael Crichton, sorti en 1981 aux États-Unis, qui, à travers le même genre de pouffes que Kruger, traite de la manipulation par l’image.

      Et une excellente chanson, d’ailleurs, si vous chopez l’interprétation de Kim Carnes :
      A pretty face reflected in a mirror
      So perfect in every way
      With every move
      The picture’s getting clearer
      She’s got it all
      She’s got it made
      But when she smiles
      Is she really smilin’
      She’s the only one who really knows
      Emerald eyes so cool
      And so inviting—hide the side
      She never shows
      She’s a looker
      That’s what they say
      She’s got it all
      She’s got it made
      She’s a looker
      With a beautiful face
      Always on display
      The magazines always show her smilin’
      So perfect in every way
      But in the night
      I hear a young girl cryin’
      She’s got it all
      She’s got it made


  • A mon avis cette opération correspond à "la mise au norme dans les têtes" du Mossad. la CIA a réussi a devenir dans l’échiquier mondial un service d’une normalité banale, malgré les crimes quasiment au quotidien et l’organisation reconnue de trafic en tout genre. Le Mossad cherche la même notoriété, craint et admiré.


  • Les deux premières vidéos sont bloquées chez moi (j’utilise un VPN).

     

  • Ce lissage de l’image du Mossad ne date d’hier, et est omniprésent de nos jours notamment dans les séries télévisées grand public américaines. Vous avez par exemple cette serie NCIS, où il y a cette femme agent du Mossad qui s’incruste au sein de ce service de police, au grand dam du chef d’équipe à qui, on a nullement demandé l’avis. Le NCIS c’est un service fédéral ayant des compétences de police, chargé de veiller ainsi à l’application de la loi sur l’étendue du territoire national. Que vient donc faire au sein de cette institution un membre des services secrets d’un pays ÉTRANGER ???!!
    Puis vous avez la serie Blacklist, où une autre femme agent du Mossad elle aussi, intègre un service de police fédérale dans un pays qui n’est pas le sien, en l’occurrence le FBI !!!! On marche sur la tête, c’est gonflé, sacrement osé, une vraie chutzpah, d’un culot pas possible. Je ne sais pas si les gens se rendent compte de cette absurdité. J’aurais encore pu comprendre qu’un agent des services secrets puissent intégrer un autre service de renseignement même étranger, tel la CIA par exemple. Mais intégrer la police alors qu’on est ressortissant étranger de un, puis membres de services de renseignement de deux, alors là, ça me dépasse. Et ces gens montrent ces débilités à la masse, qui souvent ne trouve rien à y ajouter.

     

    • Ne chercher pas à comprendre, malheureusement la masse a intégré le fait d’être chapeauté par d’autres services étrangers. Je connais pas mal d’anciens militaires, quand ils parlent de ces services interlopes (pour ne pas les citer) leurs yeux brillent, et ce n’est pas par admiration mais par crainte, un peu comme une femme battue qui malgré tout aime son jules. Et quand on leur parle de ceux qui justement n’ont pas froid aux yeux et tiennent tête à ces mêmes services interlopes, ces fameux miloufes sont les premiers à dénigrer (résistances iranienne, vénézuélienne, libanaise, russe, serbe, palestinienne....). Ils ont clairement baissé le pavillon et n’ont aucune idée de ce qu’est l’indépendance nationale.


    • Et en plus, ils l’ont prénommée Ziva, ça, ça ne s’invente pas........


  • #2243026

    Le problème, c’est qu’ils n’ont pas de bons réalisateurs pour faire avaler leurs couleuvres...

    Pas de Leni Riefenstahl, ou de Fritz Lang, qui se sont retrouvés aux deux extrémités du spectre Hitler.
    Et lorsque Kathryn Bigelow livre Zero Dark Thirty sur "la longue traque d’Oussama ben Laden par la CIA, finalement conclue par sa mort", je me demande si elle y croyait elle-même, au vu du résultat.

     

  • a la question "comment les agents israeliens ont passe les aeroports europeens avec de faux passeports ?" la reponse est : parce qu’ils sont passes avec de vrais passeports.

    est-on surpris ?


  • Sur les écrans... tout c’qu’ils veulent !
    Dans la réalité et en combat réel, c’est comme leurs potes ricains, ils s’en ramassent plein l’pot d’moutarde !

    Ça fait 20 ans, qu’une fois dans l’année, que ces connards disent au monde qu’ils vont faire un carnage... et puis quoi ?

    Ils donnent le nom de Trump à des localités ou des rues, pourquoi ?
    Parce que le bougre a changé l’adresse d’un bâtiment que n’importe lequel de ses successeurs pourra ramener à l’endroit initial.

    Des géants, titans même, y’a pas à dire !

    Allons, regardons les choses et comprenons-les telles qu’elles sont... le peuple élu doit avoir les pampers bien visqueuses à faire tant d’huile, que ses dirigeants doivent s’employer à le rassurer comme ils peuvent !

    Un super bagel ou même un super diamant, ça claque quand même moins que le meilleur agent de sa Majesté revisité en négresse, non ?

    Deux tankers attaqués en mer d’Oman, l’Iran dément, Donald promet le retour au moyen âge... hop ! L’équarisseur MBS qui fait voyager un journaliste en un même instant dans 17 avions différents... (un exploit qui met minable toute la conquête spaciale), en passant, se porte garant sur l’authenticté de l’attaque par l’Iran... du coup, il est plus infréquentable.
    Donald assure du pire !

    Hé, et puis quoi ?
    L’Iran enrichit son uranium au stade qu’il veut dans les quantités qu’il veut !
    En février dernier ils ont mis en orbite un satellite, comme quoi ils disposent d’un solide projet ballistique...
    Mais y sont où, mais y ont où, les gros méchants ?

    Regardons les choses lucidement, ce sont ceux qui promettent le pire aux autres qui claquent dents, en vérité.
    Le pire pour eux, c’est que presque toutes les têtes dans le monde ne seraient pas si contre un bon règlement de compte, à l’ancienne, bourre-pifs et galettes de friture en veux-tu ; en voilà.

    J’me disisais aussi, pourquoi on construit quasi qe des maisons de plain-pied ?
    Ben, c’est plus juste...

    Allez, bonne soirée à tous, dormons tranquilles, la fourmi sait parfaitement où est logé l’éléphantet ça depuis longtemps, que voulez-vous,elle fait sa pudique, dur,dur d’avouer qu’on s’est fait prendre quand on a déployé tant d’effort à s’faire passer pour l’alpha.
    Peut-être même qu’ils vont éduquer leursfils à être les plus gentilles filles... qui sait ?

    Les premiers... les derniers, je sais plus, un truc dans l’genre.


  • A quand un film sur la tuerie de Chevaline (femmes, père et enfants) et sur l’affaire Jeffrey Epstein ?


  • Le meurtre politique c’est quand même mieux, plus civilisé, que d’envoyer des terroristes se faire exploser au milieu d’une foule de civil.


  • De tous les films évoqués, "Munich" m’a paru le plus cruel (donc le moins binaire) ;

    Je n’ai pas vu "les patriotes" de Rochant... ce que je regrette amèrement.

     

    • Ah, Munich, ce film dont on retire l’idée que le projet initial du mossad s’est transformé en un grand n’importe quoi meurtrier. Et qui se finit sur de très belles images : sans logique apparente, en arrière plan les tours du WTC avec les chiffres 11 et 9 au milieu de l’écran (il suffit de le savoir pour que ça crève les yeux).


  • Si la France et les fançais pouvaient enfin, se défaire du joug israélien et partant du Mossad et de Crif, qui pèsent sur eux, tout le monde ne s’en porterait que mieux.


Commentaires suivants