Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Collabo !" : des journalistes de BFM TV et de CNews chassés par des Gilets jaunes à Toulouse

Des journalistes, correspondants pour BFM TV, ont fait face à une tentative de lynchage ce samedi à Toulouse, où la manifestation des Gilets jaunes a dégénéré, relate France 3 Occitanie.

 

Des Gilets jaunes, manifestant ce samedi notamment à Toulouse et à Paris, ont failli lyncher des journalistes correspondants respectivement de BFM TV et de CNews qui n’étaient, de toute évidence, pas les bienvenus.

 

 

Dans cette vidéo mise en ligne sur Facebook, on peut entendre des manifestants toulousains scander « BFM collabo » et « Dégage ! ».

D’après France 3, plusieurs agents de police étaient alors présents sur les lieux, mais aucun d’entre eux n’est intervenu afin de donner un coup de pouce aux journalistes.

« Ce qui s’est passé ensuite était une véritable tentative de lynchage », ont assuré aux journalistes des témoins oculaires, puisque « une cinquantaine de manifestants ont coursé un des correspondants ». Ce dernier est toutefois parvenu à s’enfuir et à se réfugier dans une boutique derrière les grilles fermées à temps par la gérante.

La police est alors intervenue, a libéré les accès à la boutique et a réussi à évacuer le journaliste. Personne n’a été blessé au cours de l’incident.

Trois journalistes de CNews, poursuit Europe 1, ont également été la cible d’insultes et de jets de projectiles lors de ladite manifestation. Les journalistes attaqués ont porté plainte samedi pour « violences aggravées » et « tentative d’agression en réunion ». Deux journalistes du quotidien régional Midi Libre ont déposé plainte samedi à Béziers, dans l’Hérault, pour dégradation de l’agence locale et coups portés par des Gilets jaunes à l’un d’eux, a déclaré Olivier Biscaye, rédacteur en chef.

Depuis le 17 novembre, les Gilets jaunes se mobilisent à travers la France. Après une vaste manifestation samedi dernier, au cours de laquelle près de 282 000 personnes avaient bloqué axes routiers et sites stratégiques en signe de protestation contre la hausse des carburants, 106 301 Gilets jaunes ont été recensés ce samedi dans toute la France, dont 8 000 à Paris, a dénombré le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, lors de la conférence de presse qu’il a donnée en début de soirée.

 

Bonus

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 






Alerter

90 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Avec la loi "anti-fake news" qui vient d’être votée par la seule assemblée nationale, le bobard de la journaliste de BFMTV tomberait-il sous le coup d’une condamnation pour diffusion de « fausses informations » ?

    Et le juge pourrait-il être saisi dans les 48 h pour se prononcer et interdire de diffusion cette chaine d’information ?

    Vous avez 48 h pour vous prononcer.

    Cordialement.

     

    Répondre à ce message

  • MDR !!! La libellule avec ses lunettes et son casque m’a fait marrer comme jamais. Je ne suis pas sûr de rire plus en assistant à un spectacle de Dieudo qu’à la vue de cette truffe qui est allée, hier soir, jusqu’à nous faire pleurer sur le cas d’un voiturier de restaurant qui se battait pour protéger la voiture des clients qui s’en mettaient plein la lampe pendant que le peuple a du mal à boucler ses fin de mois.

     

    Répondre à ce message

  • La langue des oiseaux, vous connaissez ?
    C’est le moyen qu’utilisaient les alchimistes pour, en quelque sorte, crypter des messages

    Exemple :

    phrase codée : « Vois si un mets sage se crée, dit sans les mots »
    phrase décodée : « Voici un message secret disant les mots »

    autre exemple :

    Dans " collaborateur ", il y a " collabo " et " orateur " puis dans " orateur " il y a " rat "

    Tiens tiens !!! mais c’est interessant ça .
    Collabo de qui ? orateur de quoi ? tiens tiens...et qui est le roi des rats ?

    Bon, je vous laisse creuser un peu. Je vous ai mis sur la voie.

    Pierrot. ( YDB pour les initiés )

     

    Répondre à ce message

  • On commence enfin à montrer que la République Française, outre la réunion des pouvoirs judiciaire, parlementaire et exécutif, est une purée de pouvoirs tel que le pouvoir médiatique qui distille sa pien-pensance et toute la propagande qui va avec. On est loin de la liberté d’expression et de l’indépendance de la presse et c’est pas E&R qui contredira.

     

    Répondre à ce message

  • "L’animateur de RMC a lancé un sondage en ligne sur Twitter pour savoir si les utilisateurs pensaient que les journalistes étaient des menteurs. Avec 91% de réponses positives et des commentaires salés, l’expérience a tourné au vinaigre."

    "Bourdin demande aux internautes si les médias mentent... et le regrette aussitôt" (rt, 14/12/2016)

     

    Répondre à ce message

  • Quelle calamité cette journaliste. On dirait une enfant de sept ans, neuf ans maximum.
    Voilà ce que produit le féminisme, qui est le cancer de la France, et qui détruit tout avec ses métastases.

     

    Répondre à ce message

  • #2088259

    Hier, je me suis rendu au point de blocage de ma commune dans l’Hérault pour apporter des victuailles au GJ et échanger avec eux sur leur motivations.
    J’ai été agréablement surpris par le profil des gens présents et par les propos tenus. Autant dire que la majorité n’était pas franchement sur la ligne de LFI dans cette commune qui est pourtant un fief historique du PC.
    Le premier sujet qui est venu spontanément sur le tapis concernait le Pacte de Marrakech que la France va signer en décembre. Les migrants sont clairement perçus comme l’armée d’occupation du Grand Capital et j’ai reconnu en filigrane nombre d’analyses relayées par E&R sur des sujets divers : éducation, PMA-GPA, historiographie coloniale, union de la droite des valeurs et de la gauche du travail, diktat de l’UE, sortie de l’euro...
    Initialement plutôt sceptique sur ce mouvement, qui pour moi me semblait rassembler des gens uniquement désireux de remplir un peu plus leur caddie, je suis convaincu maintenant qu’il s’agit d’un mouvement pré-insurrectionnel. Personne n’a tiqué quand j’ai ai dit que j’attendais pour ma part un 6 février 1934. Au contraire, les gens sont unanimement persuadés que c’est ce qu’il faudra faire tôt ou tard. Tous sont convaincus de l’imminence d’une déflagration politico-sociale majeure et semblent tenir pour acquis que la classe politique dans son ensemble est acquise à la cause des marchés.
    Si l’échantillon rencontré est peu représentatif, il est en tous cas fortement politisé au sens premier du terme. Pour ma part, je trouve que ce qui se passe avec ce mouvement est réconfortant : le pays réel sort de sa léthargie, les gens se mobilisent, s’entraident, échangent, dialoguent, fraternisent et formules des revendications qui vont bien au-delà du simple pouvoir d’achat. La classe politico-médiatique et les syndicats, totalement discrédités par 40 ans de sociale-traitrise ont du souci à se faire car on n’arrête pas un peuple qui marche vers l’émancipation. Et si d’aventure le mouvement devait s’essouffler, le feu de la révolte continuera à couver car le peuple de France a pris conscience de lui-même, au delà des clivages partisans, des lignes de fractures et des divergences idéologiques.

    Je suis certain que le travail de fond entrepris par AS depuis plus de 10 ans à largement contribué à cet éveil des consciences. Je ne partage pas toutes les analyses de la rédaction mais l’honnêteté commande de lui rendre grâce d’avoir inlassablement poursuivi son combat.

     

    Répondre à ce message

  • Bon c’est le prochain rassemblement a Paris, qui va faire soit "pschit " soit " Boum " , qui devrait nous éclairer sur le phénomène GJ et son évolution .
    1 : La contestation
    2 : Le rejet
    3 : La détestation
    4 : La colère
    5 : La haine
    6 : La violence
    7 : La mort . Guillotine ? Pendaison ? Empalement ? C’est bon empalement , c’est plus progressiste .
    D’un coté c’est "Macron démission "et de l’autre "venez me chercher " . Avec 2 ou 3 millions de personnes marchant sur l’Élysée et les forces de l’ordre disant "allez y " ? Tout semble possible . Reste qu’une révolution ne profite jamais a ceux qui la font et que quelque part dans la nuit , peut être, il y aura un appel téléphonique " Allo Jaques ? Paris brule-t-il ? "

     

    Répondre à ce message

  • "Tentative de lynchage"...rien que ça ?...ah !!!... cette honnêteté des "journalistes" dans le choix des mots...ça rappelle Fourest qui prétendait s’être fait "tabasser" par la manif pour tous, sans JAMAIS avoir pu montrer un début de commencement de bleu ou un certif médical, même de complaisance ; ce qu’elle se serait empressée de faire si elle avait réellement pris une raclée, vous pensez bien...

     

    Répondre à ce message

  • Merci pour le bonus !
    Greg Tabibian (JSPC) a pointé l’utilisation de "caméras qui bougent" alors qu’il y a simplement un feu de joie dans la rue (effet blairwitch garanti).
    Et on a cette journaliste de 20 ans totalement essoufflée et décontenancée... pourquoi au fait ?
    Comme dirait Dieudo : "Calme toi !"

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents