Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Coronavirus – Des preuves que le Covid-19 trouverait son origine aux États-Unis

Des épidémiologistes et pharmaciens japonais et taïwanais ont déterminé que le nouveau coronavirus trouve presque certainement son origine aux États-Unis, étant donné que ce pays est le seul à disposer de tous les cinq pathogènes types, qu’on peut considérer par analogie comme une sorte de « branche » qui ne peut exister d’elle-même mais a du être reliée à un « arbre » (un tronc commun).

 

Le médecin taïwanais a remarqué qu’en août 2019, les États-Unis ont connu une vague de pneumonies pulmonaires ou pathologies similaires, que les Étasuniens ont attribué au « vapotage » des cigarettes électroniques, mais dont, selon le scientifique, les symptômes et les caractéristiques ne peuvent être attribués aux cigarettes électroniques. Il a dit avoir écrit aux autorités sanitaires des États-Unis en leur disant qu’il soupçonnait que ces morts étaient probablement dus au coronavirus. Il assure que ses avertissements ont été ignorés.

Immédiatement avant, le CDC avait totalement fermé le principal laboratoire biologique militaire de Fort Detrick dans le Maryland, en raison de l’absence de précautions contre des fuites de substances pathogènes, en adressant une mise en demeure aux militaires de cesser toute activité. C’est immédiatement après que l’épidémie des « cigarettes électroniques » a surgi.

Une unité de recherche sur les germes mortels est fermée dans un laboratoire de l’armée en raison de problèmes de sécurité
Des problèmes de traitements de substances dangereuses ont conduit le gouvernement à suspendre la recherche dans le principal centre de défense bactériologique militaire.
Extrait du The New York Times du 8 août 2019

Nous avons également eu des citoyens japonais infectés en septembre 2019 à Hawaï, des gens qui ne s’étaient jamais rendus en Chine, ces infections se sont produites sur le sol étasunien bien avant l’éruption à Wuhan, mais seulement peu après la fermeture de Fort Detrick.

Puis, sur les réseaux sociaux chinois, un autre article a été publié tenant compte de ce qui précède, mais comportant des précisions supplémentaires. Il déclarait notamment que cinq athlètes « étrangers » ou d’autres personnes en visite à Wuhan pour les Jeux militaires mondiaux (du 18 au 27 octobre 2019) avaient été hospitalisées à Wuhan pour une infection indéterminée.

L’article explique plus clairement que la version de Wuhan du virus n’aurait pu provenir que des États-Unis parce qu’il s’agit de ce qu’ils appellent une « branche » qui n’aurait pu être créée en premier lieu parce qu’elle n’aurait pas eu de « germe ». Cela ne peut provenir que d’une nouvelle variété dérivée du « tronc » d’origine, et ce tronc n’existe qu’aux États-Unis.

Il y a eu beaucoup d’hypothèses dans l’opinion publique selon laquelle le coronavirus aurait été délibérément transmis en Chine, mais selon l’article chinois, il existe une alternative bien moins sinistre.

Si certains membres de l’équipe étasunienne des Jeux militaires mondiaux (18-27 octobre) avaient été infectés par le virus en raison d’une éruption accidentelle à Fort Detrick, il est possible que, compte-tenu d’une longue période d’incubation, leurs symptômes aient été bénins, et ces personnes auraient facilement pu « faire une visite touristique » de la ville de Wuhan au cours de leur séjour, infectant potentiellement des milliers de résidents dans différents endroits, dont beaucoup allaient par la suite se rendre au marché de gros de fruits de mer d’où le virus se serait répandu comme un incendie de forêt (et cela a été le cas).

Cela expliquerait également l’impossibilité pratique de localiser le célèbre « patient zéro » qui en l’occurrence n’a jamais été découvert parce qu’il y en aurait eu plusieurs.

Ensuite, Daniel Lucey, un expert en maladie contagieuse de l’université de Georgetown à Washington, a déclaré dans Science que la première infection humaine a été confirmée comme s’étant produite en novembre 2019 (pas à Wuhan), en suggérant que le virus provenait d’ailleurs et s’est ensuite répandu vers le marché aux fruits de mer et de poissons. « Un groupe situe l’origine de l’éruption au 18 septembre 2019 ».

Le marché aux fruits de mer et poissons de Wuhan pourrait ne pas être la source d’où le nouveau virus s’est répandu dans le monde.

La description des premiers cas laisse entendre que l’éruption s’est produite ailleurs.

L’article dit :

« Comme des cas confirmés d’un nouveau virus émergent dans le monde entier à une vitesse préoccupante, tous les regards se sont tournés sur un marché aux poissons de Wuhan en Chine, comme étant l’épicentre de l’éruption. Mais une description des premiers cas cliniques publiée dans The Lancet vendredi, remettent en question cette hypothèse ».

L’article, écrit par un grand groupe de chercheurs chinois appartenant à plusieurs institutions, donne des précisions sur les 41 premiers patients hospitalisés qui ont eu des infections confirmées de ce qu’on a appelé le nouveau coronavirus 2019 (2019-nCoV).

Dans le premier cas, le patient est tombé malade le 1er décembre 2019 et n’avait aucun lien avec le marché aux poissons, selon les auteurs du rapport.

« On n’a pas découvert de lien épidémiologique entre le premier patient et les cas suivants », déclarent-ils. Leurs données montrent également qu’au total, 13 des 41 cas n’avaient aucun lien avec le marché. « C’est un nombre important, 13 cas, sans lien », affirme Daniel Lucey…

Des rapports précédents des autorités sanitaires chinoises et de l’Organisation mondiale de la santé avaient affirmé que le premier patient présentait des symptômes le 8 décembre 2019 – et ces rapports se contentaient de déclarer que la « plupart » des cas étaient liés au marché aux poissons, qui a été fermé le 1er janvier. (7)

« Lucey affirme que les nouvelles données sont exactes, les premières infections sur l’homme ont dû avoir lieu en novembre 2019 – sinon plus tôt – parce qu’il y a une période d’incubation entre l’infection et l’apparition des premiers symptômes ». Si tel est le cas, le virus s’est répandu en silence chez les habitants de Wuhan – et peut-être ailleurs – avant que l’ensemble des cas provenant de cet infâme marché en gros aux poissons de Huanan soit découvert fin décembre. « Le virus est arrivé au marché avant de se répandre en-dehors dudit marché », selon Lucey.

« La Chine doit avoir compris que l’épidémie ne trouve pas son origine au marché aux poissons de Wuhan Huanan », a déclaré Lucey au Science Insider.

Kristian Andersen est un biologiste évolutionniste à l’Institut de recherche Scripps qui a analysé les séquences de 2019-nCoV pour essayer de clarifier son origine. Il a dit que le scénario était « tout à fait plausible » que des personnes infectées venant de l’extérieur aient propagé le virus dans le marché aux poissons. Selon l’article de la revue Science : « Andersen a publié sur un site de recherche de virologie son analyse des 27 génomes disponibles du 2019-nCoV le 25 janvier. Celle-ci suggère qu’ils avaient un "ancêtre commun très récent" – ce qui signifie une source commune – datant du 1er octobre 2019 ».

Il est intéressant que Lucey ait également remarqué que l’on croyait à l’origine que le MERS (SRMO) provenait d’un patient d’Arabie Saoudite en juin 2012, mais que des études ultérieures plus précises avaient pu remonter jusqu’à une éruption antérieure inexpliquée de pneumonie dans un hôpital Jordanien en avril de la même année. Lucey a affirmé qu’à partir des échantillons conservés des personnes décédées en Jordanie, les autorités médicales avaient confirmé qu’elles avaient été infectées par le virus MERS.

• Le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) est une maladie respiratoire virale due à un nouveau coronavirus (Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient – MERS‐CoV) détecté pour la première fois en 2012 en Arabie saoudite.
• Les coronavirus constituent une vaste famille de virus pouvant provoquer des maladies diverses, allant du rhume banal au syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).
• Parmi les symptômes habituels du MERS figurent la fièvre, la toux et des difficultés respiratoires. La présence d’une pneumonie est fréquente, mais pas systématique. Des symptômes gastro-intestinaux, dont la diarrhée, ont également été signalés. Certains cas confirmés en laboratoire d’infection par le MERS-CoV sont notifiés comme asymptomatiques, ce qui signifie qu’ils ne présentent pas de symptômes cliniques tout en donnant un résultat positif à un test de laboratoire mettant le MERS en évidence.
• Environ 35 % des cas notifiés d’infection par le MERS-CoV ont abouti au décès du patient.
• Bien que la majorité des cas de MERS chez l’homme soient attribuables à une transmission interhumaine dans les établissements de soins, les données scientifiques actuelles semblent indiquer que le dromadaire est un hôte réservoir majeur du MERS-CoV et une source animale de l’infection chez l’homme. Toutefois, le rôle précis que jouent ces animaux dans la transmission du virus et le mode exact de transmission ne sont pas connus.
• Le virus ne semble pas se propager aisément d’une personne à l’autre, à moins d’un contact étroit avec une personne infectée, par exemple lorsque des soins sont prodigués sans protection à un patient. Des irruptions liées aux soins de santé se sont produites dans plusieurs pays, les plus importantes ayant été observées en Arabie saoudite, aux Émirats arabes unis et en république de Corée.

Cela pourrait inciter le public à être prudent avant d’accepter « la version officielle de base » que les médias occidentaux veulent toujours propager – comme ils l’ont fait avec le SRAS, le MERS, et ZIKA, dont toutes les « versions officielles » se sont plus tard avérées entièrement fausses.

Dans ce cas, les médias occidentaux ont inondé leurs pages pendant des mois sur l’hypothèse que le virus COVID-19 trouvait son origine au marché aux poissons de Wuhan, provoqué par des gens ayant mangé des chauves-souris et des animaux sauvages. Tout cela s’est révélé faux.

Non seulement le virus ne trouve pas son origine au marché aux fruits de mer et poissons, mais il n’est pas du tout originaire de Wuhan, et il a désormais été prouvé qu’il ne provient pas de Chine non plus, mais a été apporté en Chine venant d’un autre pays. Une partie de la preuve de cette assertion, réside dans le fait que les variétés du génome du virus en Iran et en Italie ont été séquencées et ne faisaient pas partie de la variété qui a infecté la Chine et doit, par définition, provenir d’ailleurs.

Il semblerait donc que la seule possibilité soit que son origine se trouve aux États-Unis parce que c’est le seul pays à disposer du « tronc commun » à toutes ces variétés. Et il est donc vraisemblable que la source originale du virus du COVID-19 soit le laboratoire de guerre biologique de Fort Detrick. Ce ne serait pas une surprise, étant donné que le CDC a complètement fermé Fort Detrick, mais également parce que, comme je l’ai mentionné dans un article précédent, entre 2005 et 2012, les États-Unis avaient connu 1059 cas où des agents pathogènes avaient été volés, ou s’étaient échappés des laboratoires biologiques étasuniens au cours des dix années précédentes – une moyenne d’un cas tous les trois jours.

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

50 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2410527

    Ce qui surprenant, c’est la mémoire de poisson rouge des populations, il est affligeant de voir à quel point on peut les enc*ler à répétition sans qu’ils fassent le lien entre la première fois et la suivante :
    - SIDA dans les années 80 (Moi j’ai flippé à mort étant gamin)
    - [Pause] Ils étaient occupés à botter le cul de Saddam et faire la nique aux rouges
    - Gripper aviaire
    - Grippe porcine
    - SARS
    - Ebola
    - Zika
    - Corona
    Pour ne citer que cette liste

    Avec toujours le même procédé médiatique pour semer la panique :
    - Nouveau virus dans le pays X (Issu de l’enculage de lama ou de la bouillabaisse aux couilles d’ornithorynque)
    - Le statut d’épidémie n’est pas encore confirmé
    - Le nombre de cas dans le pays X augmente
    - Le pays X décrète l’épidémie
    - De nouveaux cas dans d’autres pays
    - L’OMS appelle au calme, l’épidémie est très confinée
    - Nouveaux cas
    - Premiers morts dans le pays X
    - On donne un pourcentage de mortalité ni rassurant ni inquiétant (genre 0.5 ou 0.2 % de mortalité, plus ce serait la panique générale, moins tout le monde s’en branlerait)
    - Le virus touche de nouveaux pays
    - L’OMS décrète le niveau d’alerte violet ou pistache (moi j’aime le bordeau)
    - Les morts commencent à augmenter le score (Mettre le son de Super Mario qui prend une pièce à chaque fois que le compteur de morts augmente, morts ANONYMES ET JAMAIS NOMMES ni précisément localisés)
    - Les gouvernements nous disent de ne pas avoir peur avec une mise en scène et des actions qui poussent au strict contraire
    - L’OMS déclare le statut de pandémie
    - Limitation des libertés avec le consentement des populations trop paniquées pour se rendre compte qu’on les encule (merde je l’ai écrit cette fois)
    - Entrée en vigueur de la dictature masquée
    - Ils se marrent en regardant les foules s’entre-tuer pour une boite de céréales (Remarque, elles l’ont fait avec du Nutella alors...).

    Les fois précédentes ils ont raté le coche, mais ils se sont fait la main depuis car ils ont eu le temps d’affiner leur stratégie, merci aux réseaux sociaux.

    Si le virus était si mortel que ça, ils seraient les premiers à se barrer dans des bunkers et laisser la merdasse de démerder, la plupart des crapules qui gouvernent ont largement dépassé la date limite d’utilisation et sont objectivement les plus enclins à crever de cette épidémie, sauf s’ils ont le bouton Off du virus...
    Pas étonnant qu’ils aient fabriqué ça en éprouvette.

     

    Répondre à ce message

    • Ça touche tout le monde, le patron de la banque Santander est mort hier des suites du coronavirus : https://www.lisbob.net/fr/blog/642-...

       
    • Oui, moi ce qui me fait halluciner c’est qu’il y en ait ici qui aient encore des doutes sur le fait que ce virus (contrairement au H1N1 par exemple) fait des dégâts réels (allez voir les infos du jour en Italie, ils ont eu 475 morts en une journée aujourd’hui !) Il faut être un peu limité pour ne pas voir que cette fois-ci ils ont joué la carte "vraie pandémie + ingénierie sociale".

      Il y a un risque de choper cette merde (probablement conçue en labo, le site de Wuhan P4 a lui aussi participé à faire passer de façon artificielle la barrière inter espèce entre la chauve souris et l’humain, il y a des publications pubMed à ce sujet signées de la directrice du labo à l’époque ! mais ce labo est en lien avec Soros et la France aussi...).

      Et pour les survivants ils vont se faire tondre par le pouvoir qui va récupérer tout ça pour leur mettre bien profond.

       
    • Depuis l’aube de l’humanité les gens meurt, beaucoup de gens de gens meurt sans vraiment d’explication et cela depuis toujours, vous avez certainement déjà lu et vu mort de cause naturelle ou mort de vieillesse il suffit de remplacer ces deux mentions par mort du conerivirus et vous obtenez des chiffres pouvant faire peur au gens.

       
  • #2410545

    Prenez la carte des premiers foyers de virus en Italie et en Allemagne.
    Ensuite cherchez les emplacements des bases militaires américaines dans ces deux pays. Intéressant n’est ce pas ?

     

    Répondre à ce message

    • L’Italie à été punie pour avoir signé un deal économique majeur l’année dernière (ou en 2018) avec la Chine.

       
    • #2410650

      S’est une carte du ciel
      Faut savoir que depuis des lustres votre opinion n’est d’aucune utilité.
      De selon de mon point de vue vous êtes un avortons condamné à servir comme esclave
      d’où rentré au bercail comme vendu
      Vous n’avez jamais eu de réalité existentiel de vie dans votre lecture
      Pipi caca proute et vers de terre sont votre seul droit , sans cela vous allé exploser comme mort en putréfaction
      Dans la tombe de johnny hallyday sa pète la pourriture d’un monde de mort avec tout sont culte de survivant
      Immortalité n’est pas donné , faut juste s’en souvenir et s’est sans pass

       
    • Ce n’est pas mieux en France avec le premier foyer dans l’OISE ….La base de CREIL est le siège de la direction du rens.militaire….

       
  • Des Preuves ! suivi d’un verbe... conjugué au conditionnel : )
    Ça fait gagner du temps

     

    Répondre à ce message

  • C’est aussi un peu le cas de la grippe espagnole Qui a fait 100 millions de morts et née probablement en Indochine, a muté au EU dans un camps militaire du Kansas et a été ensuite importée en Europe.

    Dès que quelque chose voyage aux Etats Unis, elle en revient virulente et mortelle. Mutation et instabilité génétique. Les gentilles musiques folkloriques irlandaises et écossaises ont donné l’ignoble bastringue américaine. . Les mignonnes guéguerres européennes sont devenues avec les amerloques des affreux massacres.

     

    Répondre à ce message

  • Tous ces "scientifiques" qui travaillent dans ces laboratoires ne peuvent pas ignorer le but de leurs manipulations, à savoir la mise au point d’armes de destruction massive biologiques, autrement dit : Meurtre de masse.
    N’a t-on pas détruit l’Irak et pendu Saddam Hussein pour cette raison entre autres ?
    Ça va en provoquer de la déforestation pour ériger les gibets nécessaires le temps venu.
    Pas bon pour la planète tout ça, mais bon...
    Bon confinement :-)

     

    Répondre à ce message

  • voir le site de Pierre Javonovic:Livre blanc de la CIA,comment sera le monde de demain du 5 fevrier 2009 ?Etonnant ?

     

    Répondre à ce message

  • #2410653

    C’est à quel moment qu’on trouve le passeport du musulman ? Ah non désolé j’me trompe de scenario.

     

    Répondre à ce message

  • Devant la mauvaise fois et le jusqu au boutisme des Occidentaux pour dominer le monde. Israel serait bien capable de l avoir commendite indirectement par le bias des etats unis en infectant l Iran comme par hasard. Comme ils ont fait avec l Opium pour tenter de dominer l Asie en l effondrant de l interieur sans parler des campagnes militaires franco britanniques allant jusqua au saccage du palais imperial. De surcroit tout virus peut faire l objet d une manipulation en etant ilmplante comme par hasard en plein centre de la chine juste avant le nouvel an chinois a Wuhan la ou se trouve le laboratoire Chinois sur les virus pour faire passer cela sur le compte des mechantes autorites chinoises communistes qui ne comptent pas se laisser faire vu les dernieres news. Mais si vous ne vouliez pas que les communistes chinois ne dominent le monde il fallait simplement ne pas les faire entrer dans l Omc qui a permis leur developpement.

     

    Répondre à ce message

  • Oui c’est cela, oui. Bien-sur, encore une étude bidon visant a destituer le président Trump je l’attendais celle-là tiens. Pour moi il ne fait aucun doute que ce sont bien les chinois qui sont responsables (comme pour chaque grande épidémie c’est toujours de la chine a l’occident et au final c’est encore les blancs qui trinquent, a voir la peste noire et la grippe soi-disante "espagnol") en jouant les apprentis sorciers avec des techniques (offertes clefs en main soit dit en passant par les trop bon trop con d’européens) qu’ils ne maitrisent pas ou peu, d’où la fuite puis la contagion. Et en plus maintenant ils se servent de ca comme d’une publicité géante de leur régime quant a la gestion de la crise, et rigolent quand ils voient le nombre de morts en Occident augmenter. Je vis en Chine depuis dix ans et ce que je dis je le constate dans ma vie de tous les jour (a Canton) au contact des chinois donc je sais de quoi je parle, croyez-moi.

     

    Répondre à ce message

    • D’accord avec toi.
      Je ne sais pas si c’est toujours le cas, mais quand je suis allé en Chine il y a 30 ans, je les ai trouvés extrêmement SALES les Chinois... J’ai vu l’autre fois en vidéo les images du marché alimentaire animal de Wuhan (ils bouffent des rats, des chauves-souris, des chiens etc.) hé bien il n’y a qu’en Afrique que j’ai vu autant de saloperie (viande dite "de brousse", des mouches et du sang partout etc.)... Toutes les "grippes" qui nous touchent depuis un siècle viennent d’endroits sales, surpeuplés en humains et en animaux (poules, cochons, animaux sauvages), même la grippe "espagnole" de 1918 aurait une origine chinoise et aviaire... Ebola c’est semble-t-il un virus qui vient de la viande de singe (Afrique), et la "vache folle" c’est parce qu’on a rendu notre bétail cannibale et qu’on le bouffe après...
      Un virus échappé d’un laboratoire est sans doute une possibilité parmi d’autres, mais souvent l’explication la plus simple et évidente est la bonne !

       
    • Et bien pour vous répondre cher monsieur oui ils sont encore très sales dans leur majorité, et je ne suis la que depuis 2011 alors j’imagine même pas ce que ca devait être vingt ans avant, donc je pense que vous avez du voir des choses encore plus sordides que j’ai pu le voir, car il faut quand même reconnaitre qu’il y a une réelle amélioration du a l’augmentation du niveau de vie. Cela dit certaines habitudes n’ont pas changées dans certains endroits par exemple quand j’étais allé dans la campagne du Sichuan d’où était originaire ma petite amie de l’époque je me suis rendu compte qu’ils jetaient tous leurs détritus a même le sol ou dans les rivières (faut dire que j’ai pas vu de poubelles non plus) donc voila ca reste quand même des meurs différentes de l’occident ou du Japon par exemple , que j’ai trouve très propre et agréable, et que je n’ai quitte qu’a cause de Fukushima et de ces radiations, pour vivre finalement en Chine. Salut a vous !

       
  • #2411726

    face aux delires appuyés de certains sur la mortalité du corona virus, je suis encore une fois obligé de redire 8 verites a faire propager sur ce virus avant tout mediatioque :
    https://mailchi.mp/neosante/covid-1...
    vous y trouverez sources et chiffres serieux qui montrent que beaucoup d emorts attribués au virus sont iatrogenes, comme l’ont été les morts chinois au debut, avant qu’ils usent de chloroquine et vitamine C, et comme le sont acctuellement les italiens, victimes d’antiviraux destructeurs...

     

    Répondre à ce message

    • merci beaucoup, camarade confiné, vraiment interessant tout ça (l’étude sur les vaccins anti grippaux qui augmentent la propension à subir des attaques de coronavirus est une sacrée piste).
      Et oui le cas italien est un sacré noeud du mystère, c’est indéniable.c’est une question de traitement, c’est un traitement inapproprié qui tue, bien plus que le virus. (la cortisone et les anti inflammatoires en Italie et les antiviraux de merde (merci big pharma) en France (et peut être les vaccins qui attisent la chose

       
Afficher les commentaires précédents