Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Coronavirus : "En ce moment, Amazon se fait un pognon de dingue"

[…]

Le cours de la bourse de l’action Amazon a bondi de 12 % en une semaine. Partout ailleurs, les indicateurs des grandes entreprises s’effondrent, la récession menace. Mais le géant du commerce en ligne semble imperturbable. Il surfe sur la crise avec des profits records. Les commandes explosent et ses travailleurs subissent des cadences toujours plus soutenues pour livrer les populations cloîtrées chez elles.

 

« À mesure que le Covid-19 s’est répandu, nous avons vu une hausse du nombre de personnes qui achètent en ligne », écrit l’entreprise de Jeff Bezos dans un billet de blog, samedi 14 mars. « Nos besoins en personnel sont sans précédent pour cette période de l’année », précise-t-elle. Aux États-Unis, Amazon prévoit d’embaucher 100 000 intérimaires. Elle se présente comme un acteur essentiel et presque vital du confinement.

[…]

Peu d’achats relèvent de produits de première nécessité. Selon la CFDT Amazon, « le textile, les articles de maison et l’électronique représentent les plus gros volumes de marchandises. L’alimentaire pèse pour moins de 1 % des ventes », dit à Reporterre son porte-parole, Julien Vincent. Même constat à la CGT : « La direction nous a dit que la vente de jeux vidéos a augmenté de 200 % et celle des outils de bureautique de 362 %. En ce moment, Amazon se fait un pognon de dingue », dit un membre du syndicat. « Depuis une semaine, je ne charge que des DVD, des livres, des chargeurs de téléphone ou des objets sexuels, parfois un paquet de chips », raconte Christophe Néant, salarié sur le site d’Amazon à Montélimar (Drôme). « Bref, rien d’essentiel mais on nous fait travailler comme des fous. »

Les commerces physiques ayant fermé, la multinationale bénéficie d’un effet d’aubaine et se retrouve avec beaucoup moins de concurrents. « Cette situation permet à Amazon d’asseoir son pouvoir, elle profite de la crise sanitaire », estime Marie-Aube Ruault, adhérente au Syndicat de la librairie française, une profession qui a dû fermer tous ses magasins à cause du coronavirus. « Si la vente de livres en librairie n’est pas indispensable à la vie de la nation, pourquoi la vente de livres par Amazon l’est-elle ? », s’interroge le syndicat dans un communiqué.

Ne pouvant plus se déplacer, des populations entières se retrouvent captives et contraintes de changer d’habitude de consommation. L’épidémie du coronavirus pourrait même accélérer l’évolution vers le tout numérique et préparer l’avènement d’une société où domine la livraison à domicile.

[…]

Cette situation se fait aussi au détriment des travailleurs et de leur santé. Tous les syndicats s’insurgent des conditions sanitaires en pleine pandémie. Dans les hangars, les salariés travaillent parfois au coude à coude. « Dans les allées, on se frôle à moins de 30 centimètres. En une minute, vous pouvez croiser entre 15 et 20 personnes », raconte Christian Néant à Reporterre. « On a pratiquement rien pour se protéger, la direction nous distribue des lingettes mais elles ne sont pas anti-bactériologiques, c’est pour le ménage, elles ont une odeur de fruits exotiques. »

Les livreurs sont également touchés. Avec l’accroissement des commandes, le rythme est plus intense, le nombre de clients en une journée a parfois doublé. « Je ne vois pas l’intérêt de prendre des risques pour distribuer des vêtements, des taies d’oreillers ou des jeux vidéos », explique un livreur à Reporterre sous couvert d’anonymat, alors qu’il est obligé de travailler. « Je n’ai pas le droit d’aller voir ma famille ni mes amis, par contre, je dois livrer 90 clients dans la journée, toucher 90 interphones, portes, etc. Ça n’a aucun sens ». Même des consommateurs s’étonnent : « Je me suis fait livrer des gants par un livreur Amazon, qui lui-même ne portait pas de gants », écrit un client sur twitter.

L’épidémie de coronavirus a frappé plusieurs salariés. Sept sont confinés actuellement à Montélimar, selon la CGT. Amazon a refusé de fermer deux entrepôts en Espagne, ainsi que ceux de Sevrey (Saône-et-Loire) et Boves (Somme), alors que des cas de Covid-19 y sont attestés. À Douai (Nord), une centaine de salariés sont actuellement en grève car la direction les menace de représailles s’ils exercent leur droit de retrait.

« Dans chaque entrepôt Amazon sur le territoire, il y a entre 500 et 2000 personnes. Les densités de population sont fortes. Si on laisse ces endroits fonctionner presque normalement, ce n’est pas la peine de faire fermer la petite boutique du coin ! » dit Julien Vincent, de la CFDT.

[…]

Le gouvernement actuel a toujours cultivé des liens étroits avec cette multinationale. Lors de l’inauguration du site de Boves, en 2017, l’alors tout récent président de la République s’était déplacé en personne. Le 22 octobre 2019, c’était au tour du secrétaire d’État Cédric O d’assister à l’ouverture du nouveau site robotisé de Brétigny-sur-Orge (Essonne).

Au cours de sa dernière visite en février, à Paris ( où il a dépensé en quatre jours plus de 80 000 euros dans des hôtels de luxe), Jeff Bezos, le patron Amazon, a même été reçu à l’Élysée pour discuter « climat, développement durable et préservation de la nature ». Il avait annoncé quelques jours auparavant un don personnel de 10 milliards d’euros pour lutter contre le réchauffement climatique, soit un dixième de sa fortune.

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur reporterre.net

 


 

Pendant l’assignation à résidence, Kontre Kulture continue de faire le boulot. Alors lisez…

 

Quelques bonnes raisons de se détourner d’Amazon, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Cela fait des années que je ne commande plus rien à cette société qui alimente en fait les fonds de pension US. Qu’on se le dise.

     

  • Pour les grandes firmes internationales, le confinement est un véritable effet d’aubaine et pour Amazon, c’est jackpot.

     

  • La marche en avant du nouvel ordre mondial.
    Il faut espérer que le discours de Macron de ce soir soit sincère et appliqué, ce qui est extrêmement peu probable. Exigeons tous ensemble un référendum sur la sortie de l’UE après l’épidémie.


  • Et surtout, n’oubliez pas de tenir la rampe d’escalier ! (Pour que Amazon n’atteigne pas un certain nombre d’accident et ne passe au palier de cotisation supérieur à la sécurité sociale.)


  • Donc les gens ont encore du pognon sans bosser. De quoi ils se plaignent.


  • « Amazon prévoit d’embaucher 100 000 intérimaires ».
    Le travail en intérim en France a baissé de moins 75 % en deux semaines, jamais vu depuis son existence, il y a 60 ans ; comparaison avec 2008 au plus fort de la crise le marché avait baissé de 30 % sur plusieurs mois.


  • Je ne comprends l’hostilité envers Amazon. Ils ne payent que tres peu d’impôts en France c’est donc ca qui gêne ?
    Tant mieux ! Je voudrai aussi ne plus en payer quand je vois comment sont dépensés nos impôts. L’efficience de la dépense publique en France est tellement médiocre que je me demande comment le gouvernement peut se permettre de critiquer une boite aussi bien gérée pour son optimisation fiscale

     

    • Merci, enfin un commentaire sensé.
      A croire que les commentateurs d’E&R n’achètent jamais rien.
      Amazon est un DISTRIBUTEUR qui propose des produits moins cher que ceux proposés par les autres intermédiaires ; les gens devraient s’estimer heureux mais au lieu de ça, ils crient bêtement "mort aux capitalistes" !


    • Patientez encore un peu. Dès que le NOM aura fini son boulot, vous pourrez être le plus heureux des hommes.


    • @vivachaves
      Quel est le lien entre le gouvernement mondial et l’existence d’une firme multinationale qui offre des services ?


    • #2435653

      @ Kamel
      Je ne comprends vraiment pas ce que tu fous sur ce site si tu ne piges pas. D’autant plus qu’on ne parle pas d’une PME francaise, du CAC40, qui n’a que pour marcher la France, qui utilise des technique traditionnelles non agressives, qui n’exploite pas ses employees, qui n’est pas soumise a la politique du big data, etc...


    • @ the gate of bills
      Si je comprends bien, quiconque de dezingue pas une firme multinationale n’a pas droit à la parole sur ce site ?
      Tu te rends au moins compte du caractère sectaire de ton mode de penser ?
      Pour te répondre, mon critère n’est pas de savoir qui paye des impôts ou pas ; vu la façon dont le budget de l’État est dilapidé, il devrait être de salubrité publique de de rien leur donner.
      Mon critère à moi c’est la satisfaction qu’une société procure aux individus. Et de ce point de vue, Amazon vaut bien plus que bcp de PME familiale, qui, dans bien des cas, n’a valent pas un clou en terme de qualité de travail, d’honnêteté, de SAV, etc.
      Ton marxisme mental t’empêche de voir la réalité en face, toi, qui dois posséder un smartphone phone sans même te poser la question des conditions de sa production.
      En ce qui concerne les conditions de travail au sein d’Amazon, elle ne fait pas pire que la majorité des boîtes.J’ai travaillé dans pas mal d’entreprise et je peux t’affirmer que ce n’était pas de tout repos.
      Que les FMN dirigent les nations est un pb politique. Ce n’est pas leur faute s’il n’y a que des couilles molles et des vendus au pouvoir, elles s’adaptent.


    • Dsl pour les fautes de frappe, j’utilise un téléphone.


  • Apres le confinement il faudrait fermer Amazon, 1, 2 ou 3 mois.
    - Vous avez profité d’une concurrence déloyale pendant 3 mois, maintenant c’est aux autres d’en profiter un peu.. 1 partout, la balle au centre.

     

    • Du grand n’importe quoi mais vraiment...


    • #2435284
      le 14/04/2020 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Coronavirus : "En ce moment, Amazon se fait un pognon de dingue"

      quelle "concurrence déloyale" ?

      ils ne vendent pas forcément les mêmes produits, et à la base, pas aux mêmes prix
      mais dès qu’on prononce "Amazon" pour certains, c’est réflexes pavloviens et irrationalité,
      bouffées délirantes

      j’y achète principalement de la vidéo (films) que les autres ne proposent pas, et des bouquins sur la Peinture, qu’on trouve éventuellement en librairies spécialisées (à Paris) le double ou les 2 tiers du prix plus cher...
      quand c’est pas carrément le responsable du rayon Beaux Arts de la librairie, homosexuel, qui te dit : "j’ai pas, et pis j’aime pas"

      pour rappel, la "concurrence déloyale" pour le petit commerçant, a déjà bien été entamée par la grande distribution, les hyper et supermarchés
      ’fallait pas jouer au Capitalisme, si t’as pas les moyens
      mais pour certains, se plaindre quotidiennement est vital, ça n’a pas de prix,
      il faut bien trouver un motif, n’est-ce pas...


    • #2435672

      @ Palm Beach Post : "Cult !"

      Non mais t’as raison c’est incroyable, c’est aussi debile que de refuser un contrat avec le diable(voire macron, attali ou BHL) qui en plus te laisserait le choix de negocier.


    • #2435842
      le 15/04/2020 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Coronavirus : "En ce moment, Amazon se fait un pognon de dingue"

      @ the gate of bills

      contente-toi déjà de répondre aux arguments
      ce que tu te gardes bien de faire, puisque tu n’en as aucun
      petit joueur

      au lieu de ça, bouffées délirantes, comme je l’ai mentionné,
      on cite BHL, on dit n’importe quoi, on se fait plaisir
      garderie de débiles


    • @palm beach
      Non mais laisse le, il nous déverse son catéchisme anti capitalisme à deux balles. A force de lire le charabia incompréhensible de Cousin, on finit par avoir le cerveau complètement en vraque.
      Lui c’est un vrai anti capitaliste, il achète ses courses chez Auchan, c’est bien Français.


  • "En ce moment, Amazon se fait un pognon de dingue"
    Normal, ça été fait partie , car une épidémie n’est pas là pour tuer le capitalisme et les sociétés du CAC 40 , mais pour appauvrir les petites et moyennes entreprises et enrichir les multinationales . Pourquoi le coronavirus serait plus dangereux dans une petite entreprise ,et ne le serait pas chez Amazone ?
    Est-ce que la grande distribution a fermé ? non, Amazone ? non plus .Par contre tous les petits commerces ont fermé, industries. Qui est gagnant de tout ceci .Toujours les mêmes .Plus le confinement sera, plus ils s’enrichiront car pour eux, c’est une aubaine..

     

    • #2435682

      Amen dixi.
      Ici en Grande Bretagne amazon est concideree comme un service essentiel (merci BOJO et sa fine equipe), malgres l’augmentations du nombre de mort "par covid19", c’est pas demain qu’ils le fermeront.
      Comme je l’ai dit, cette epidemie c’est comme le terrorisme : ca ne tue que les petits gens, jamais(voire presque jamais) l’elite qui en est exempte.


    • #2436061
      le 15/04/2020 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Coronavirus : "En ce moment, Amazon se fait un pognon de dingue"

      allez, les complotistes :

      c’est Amazon (que tu es incapable d’orthographier correctement)
      qui a propagé le COVID-19

      ça se trouve, ils l’ont même fabriqué dans leur hangar...
      plus d’infos sur le site à Gros Salim


  • Quand les moutons sont enfermés dans la bergerie il faut bien leur donner du foin pour les engraisser avant l’abattoir !!!...