Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Couvre-feu sur l’île de la Réunion après une flambée de violences

Paralysée depuis quatre jours par le mouvement des Gilets jaunes, l’île de la Réunion est confrontée à une flambée de violences comme elle n’en avait plus connue depuis 1991 et qui a largement débordé la question du pouvoir d’achat.

 

Voitures brûlées, commerces incendiés, automobilistes rackettés et caillassés : la nuit de lundi à mardi [20 novembre 2018] a une nouvelle fois été émaillée d’incidents, poussant le préfet Amaury de Saint-Quentin à instaurer un couvre-feu partiel sur la moitié des communes de l’île.

[...]

JPEG - 102.4 ko
Le mouvement des Gilets jaunes, pacifiste au départ

[...]

Des bandes de jeunes

La grogne, pacifique au départ, a rapidement dégénéré lorsque des bandes de jeunes ont commencé à organiser des blocages sur plusieurs grands axes et réclamer aux automobilistes un droit de passage allant de 5 à 20 euros.

Pour avoir refusé de payer, plusieurs automobilistes ont été agressés et dépouillés, leurs voitures caillassées.

« Ces marmailles (jeunes en créole réunionnais, NDLR) n’ont rien à voir avec notre mouvement. Ils rackettent les gens qui sont en train de demander à l’État une augmentation de leur pouvoir d’achat. C’est du n’importe quoi », s’insurge Jean-Jacques, un quinquagénaire employé du bâtiment au chômage depuis deux ans qui a participé samedi à un barrage filtrant des Gilets jaunes.

 

JPEG - 107 ko
Carcasses de voitures brûlées à Saint-Denis-de-la-Réunion

 

Marie Andrée, jeune mère de deux enfants, partage la même exaspération. « Ces jeunes décrédibilisent le mouvement du 17 novembre. En plus ils brûlent des poubelles, des voitures de particuliers eux-mêmes défavorisés », s’émeut-elle devant un supermarché vandalisé au Moufia, un quartier de Saint-Denis.

« Bien sûr on ne peut pas cautionner la violence. Mais il faut aussi se poser les bonnes questions. Dans certaines familles, les grands-parents, les parents, les grands frères et les grandes soeurs n’ont jamais travaillé. Beaucoup sont en échec scolaire. Tous vivent des minima sociaux. Que des gamins de 12 ans issus de ces familles soient sur les barrages, c’était couru d’avance », estime un représentant syndical.

Lire l’article entier sur sudouest.fr

Le peuple ne supporte plus le pillage de l’élite,
lire sur Kontre Kulture

 

Gilets jaunes sur tout le territoire, sur E&R :

 






Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2085482

    Tiens, c’est drôle... aucun journaliste "zoreilles" n’en a parlé sur les merdias nationaux ?

     

    Répondre à ce message

    • #2085565

      Normal les médias aux ordres doivent attendre impatiemment qu’en métropole "les racailles" se mêlent aux gilets jaunes et fassent dégénérer le mouvement... Et malheureusement je crains que d’une manière ou une autre le mouvement finisse par être piégé, soit vers des violences racailles soit par des violences Black blocs, dans les deux cas la discalification des gilets jaunes comme poujadistes blancs xénophobes, et la zemmour pourra faire rouler les tambours...

       
    • Non non, c’était juste le deuxième titre du journal de France 2 à 20h04 hier... et puis c’est passé au Soir 3, sur TF1, sur M6, sur France Inter, sur France Info en boucle, sur BFM, sur LCI, mais à part ça, ouais personne n’en a parlé.
      Pfiouuuu ....

       
  • #2085530

    Quelques jours avant ces événements tragiques,Didier Robert,président du Conseil Régional ,a réussi à s’octroyer une salaire de 6800 euros mensuels en devenant le président de la SEM Réunion des musées Régionaux.Imaginez l’effet d’une telle gabegie d’argent public sur une ile où vit plus de 40% de la population sous le seuil de pauvreté.La seule réponse actuelle est l’envoi supplémentaire de gardes mobiles depuis la métropole.Le commandant du GIPN a eu la main arrachée par sa propre grenade ;ce qui laisse entendre que des armes de guerre sont utilisées par les forces de l’ordre.Le rapport de force est suicidaire car il ne fait que radicaliser la contestation.La Réunion s’enflamme et malheureusement certains semblent plus attiser le feu qu’à chercher des solutions.Il ne faut pas confondre la contestation des Gilets Jaunes et les pillages.

     

    Répondre à ce message

    • #2085650

      N’oublie pas d’indiquer que ce cumulard de génie a été élu en septembre, après la destitution de son frère, à 50 et quelques pourcents avec 70% d’abstention et au maximum 50% d’inscrits, soit à peu près 7% des électeurs au siège de député.

      Son pédigrée n’est pas à jour sur wikipédia, mais il semble qu’il soit député et président de région !

       
  • #2085536

    "Ces marmailles (jeunes en créole réunionnais, NDLR) n’ont rien à voir avec notre mouvement. Ils rackettent les gens qui sont en train de demander à l’État une augmentation de leur pouvoir d’achat."

    Et oui mon Jean-Jacques !!!! Sont-ils pas beaux, nos "grognards" des temps modernes ? Comme l’état n’a rien à leur donner, il les laisse se payer sur la bête et en prime ça décrédibilise le mouvement qui fait chier l’état. Les arnaqueurs du gouvernement ont frappé, après Napoléon Bonaparte, voici maintenant Macron Bellarnaque !!!!

     

    Répondre à ce message

  • #2085540
    Le 21 novembre à 13:56 par axinclan@neuf.fr
    Couvre-feu sur l’île de la Réunion après une flambée de violences

    Un assisté réunionnais est pourtant très choyé. Il touche plus qu’un assisté métropolitain, parce qu’il est au loin, selon le principe de la préférence étrangère, puis domtomienne.
    Le principe des blocages routiers a été dévoyé en racket.
    La population des gilets jaunes en métropole est majoritairement d’ethnie européenne.
    Celle qui rackette dans ces îles est probalement très peu française ethnique.
    Ceci préfigure ce que pourrait devenir le mouvement des gilets jaunes, s’il dérange trop nos crampons.

     

    Répondre à ce message

  • #2085554

    Si les Parisiens s’étaient mobilisés en gilets jaunes les racailles des banlieues seraient descendues pour piller, et en province ils n’iront jamais se cailler les miches au péage d’un autoroute ou au rond point d’une départementale : on ne peut pas y voler .

     

    Répondre à ce message

  • #2085602

    Qu’on m’explique pourquoi on peut geler les taxes à la Réunion pendant trois ans et pas en Métropole ! Même si le malaise est général et global autant en Métropole qu’en Oute Mer avec les spécificités locales, j’y ai vécu trois ans et y ai vu la pauvreté voire la misère la délinquance extrêmes parfois, le chômage, l’immigration clandestine, et puis la corruption des notables, et autour des Préfets, des grandes entreprises et administrations, avec des salaires mirobolants indexés à 30 % jusque 100, 150% selon les DOM, plus des primes d’installation qui peuvent être très conséquentes, voyages payés en Métropole, avec des fonctionnaires qui se font muter successivement dans les différents DOM TOM avec abattement fiscal voire défiscalisation totale ! Un coût de la vie très élevé évidemment, bref un paradis (fiscal) pour certains et des images de cartes postales qui cachent corruption, mauvaises gestion, gabegie notoires, delinquance trafics en tout genre

     

    Répondre à ce message

  • Le préfet de la Réunion vient d’annoncer le gel de la taxe sur les carburants pour 3 ans : 1ère victoire des gilets jaunes , peut-être "aidés" par les racailles pillardes .

     

    Répondre à ce message

  • Commentaire adressé aux versaillais rageux qui commentent en disant ’’on aurait dû décoloniser ces gens-là et partir’’ :
    Mon ami, 35% des réunionnais sont blancs et plus normands et bretons que vos grands-parents. D’une.
    De deux, tous les réunionnais l’ont au bout des lèvres, mais personne ne le dit : la majorité des casseurs sont des glandeurs d’origine immigrée mahoraise ou comorienne illégale.
    Donc faites une différence entre Denis, agriculteur de 65 ans aux origines normandes qui a travaillé toute sa vie le dos courbé dans son champ en fermant sa gueule, ou l’honnête commerçant chinois qui travaille du matin au soir dans son échoppe d’un coin escarpé de l’île, et le parasite extérieur qui arrive, s’attend à ce qu’on lui serve tout sur un plateau et créé des émeutes.
    De trois, il n’y a aucune volonté indépendantiste à la Réunion.
    Ils ne sont pas certains Corses et Catalans pleurnichards à rejeter la faute sur l’état central, pleurer à la démocratie (avec 40% de participation et des faux bulletins ou Doumé l’oncle mort qui vote 5 fois) et dire que la seule solution est l’indépendance et qu’elle amènerait le paradis, à chaque crise économique et sociale.

    Non monsieur, à la Réunion, on n’est pas complexé, on se sent naturellement français.

    Merci bien.

    D’un point de vue plus général : ce mouvement des gilets jaunes (dont la plupart des membres disent ’’ohlala, c’est trop injuste, on a voté pour Macron et il nous écoute pas !’’ Quand on a ce niveau intellectuel au point de se faire enfler gaiement par Macron, on mérite le malheur qui nous arrive) à parmi ses conséquences, une conséquence négative : à savoir focaliser toute la colère contre Macron et lui faire porter toute la responsabilité, en dédouanant l’Union Européenne de ce qui nous arrive. Or tout ce qui nous arrive n’est pas tombé du ciel ni forcément de la volonté de Macron, mais de l’UE. Comme l’a encore récemment rappelé Ardisson, ’’Macron n’est que le Gauleiter de Juncker.’’
    Une nouvelle fois, alors que la France est sans pouvoir et au plus bas, elle est, à travers son piètre représentant Macron, sur le banc des accusés, favorisant ainsi les mouvements séparatistes, alors qu’elle est entièrement soumise à l’UE et que ces mêmes mouvements séparatistes qui critiquent les malheurs ’’dus à la France’’, mais en réalité à l’UE, sont eux-mêmes financés en sous-main par cette même UE et les allemands qui nous dominent ! C’est le comble de la malhonnêteté !

     

    Répondre à ce message

    • #2085995

      Très cher Zs, je partage totalement votre analyse.
      Ah si seulement il y avait quelques personnes comme vous dans mon entourage, je me sentirais moins seul... Heureusement qu’il y a ER (je ne remercierai jamais assez le Patron pour son intelligence, son travail, son courage et sa générosité !) !!!
      Peut être un jour aurons-nous la chance de nous croiser (faute de section ER sur l’île)...
      Amicalement.
      Phil.

       
    • #2086747

      Propriétaire de plusieurs pizzeria dans l’ouest vous serez les bienvenus tout les deux dans chacune pour y partager un bon moment :)

       
  • #2085706
    Le 21 novembre à 18:38 par Expert économique de la télé
    Couvre-feu sur l’île de la Réunion après une flambée de violences

    Toutes ces voitures brûlées, tout ces magasins brûlés, quelle belle impulsion pour relancer la consommation moribonde des français.
    Les consommateurs vont de nouveau prendre un crédit pour penser printemps.

    L’expert impartial de la TV.

     

    Répondre à ce message

  • #2085716
    Le 21 novembre à 18:52 par FRANCE LIBERTE
    Couvre-feu sur l’île de la Réunion après une flambée de violences

    La casse et les dégâts c’est jamais bon, surtout pour eux !!!
    Le jour où la métropole les lachera, plus de subvention et leur bananes ils se les mettrons dans le c.... !
    Revendications oui, chienlit jamais !!!

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents