Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Covid-19 : Macron découvre l’importance de la souveraineté

L’occasion de largesses envers Big Pharma

La politique à la petite semaine. Il aura fallu une pseudo-crise sanitaire pour s’apercevoir de notre dépendance envers des pays étrangers, qui font passer notre intérêt après le leur et pas forcément avant celui de pays tiers.

 

Faudra-t-il une disette mondiale pour penser la sécurité alimentaire nationale ? Doit-on attendre une guerre pour s’apercevoir que notre industrie de la défense est elle aussi dépendante ? Qu’en sera-t-il si un pays nous fournissant des munitions est comme nous en guerre contre un autre et privilégie son propre approvisionnement ? Ou pire, si nous sommes en guerre contre lui ?

Les États n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts. Il serait temps que nos politiques se souviennent que ces intérêts sont ceux du peuple. En attendant, la vague et partielle prise en compte de la nécessaire souveraineté ressemble surtout à la satisfaction des intérêts d’amis particuliers, qui bénéficient des largesses de l’État.

- La Rédaction d’E&R -

 


 

[…]

C’est une visite symbolique qu’a effectuée aujourd’hui Emmanuel Macron. Accompagné du ministre de l’Économie Bruno Le Maire, le chef de l’État a inauguré ce matin à Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine) un nouvel atelier de Seqens, numéro un français de la chimie pharmaceutique, l’un des leaders mondiaux de la production de principes actifs, ces molécules qui – dans un médicament – possèdent l’effet thérapeutique. Un déplacement très politique puisque le chef de l’État a plaidé pour la souveraineté sanitaire et industrielle de la France.

 

[…]

Précisément, il a devancé de quelques jours la présentation du plan de relance d’un peu plus de 100 milliards d’euros pour annoncer 15 milliards d’euros « pour l’innovation et les relocalisations ». Dans le détail, il y aura « un milliard d’euros d’aides directes construites avec les industriels pour permettre, sur des sujets très précis, d’apporter l’aide de l’État pour relocaliser ».

En outre, Emmanuel Macron a assuré que « ce secteur stratégique », à savoir l’industrie pharmaceutique, bénéficierait de « plus de marges de manœuvre », notamment en réduisant de 300 millions d’euros l’effort qui lui est demandé chaque année dans le plan de Finances. […]

[…]

En visite en juin dans l’usine de vaccins de Sanofi située à Marcy-l’Étoile (Rhône), Emmanuel Macron avait, en effet, fait de la souveraineté sanitaire de la France une priorité. « Cette crise [du Covid-19, NDLR] nous a montré que nous devons continuer à produire dans notre pays et sur notre continent, avait déclaré le président de la République. Tout le monde a vu (…) que des médicaments qui paraissaient usuels n’étaient plus produits en France et en Europe. Nous devons (…) en tirer toutes les conséquences ».

Emmanuel Macron avait alors débloqué une première enveloppe de 200 millions d’euros d’argent public, destinée à « financer des infrastructures de production comme de recherche et développement ». L’État français a par ailleurs lancé un appel à manifestation d’intérêt afin de relocaliser la production de trente principes actifs en tension au début de la crise du Covid, parmi lesquels ceux qui entrent dans la composition d’anesthésiants ainsi que le paracétamol.

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

 

Impérities étatiques, sur E&R :

 






Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2535212

    il ferait mieux de s’inquiéter de la corde qui va les pendre les uns derrière les autres

     

    Répondre à ce message

    • #2535263

      @munerus

      La corde est réservée aux exécutions extra-judiciaires. Sinon, c’est le peloton d’exécution car nous sommes en guerre (Macron dixit). Une pensée émue pour la veuve ! Les bois de justice renaîtront de leurs cendres, à n’en point douter !

       
  • #2535215
    Le 29 août à 01:40 par son of the tepu
    Covid-19 : Macron découvre l’importance de la souveraineté

    Trafic de drogue à Grenoble : Darmanin et Piolle se renvoient la balle
    cette bande de tartuffes a du mal à reconnaitre qu’ils ne font pas le poids contre des armes lourdes et ça dure depuis Sarko et son Karcher

     

    Répondre à ce message

    • #2535261

      @ son of the tepu

      La question n’est pas là. Le trafic de drogues est intégré dans le PIB. Il est organisé mondialement par la CIA. Notre parrain est un trotskyste amateur de belles montres. Alors oui, Darmanin ne fait pas le poids. Renseignez-vous.

       
  • #2535245

    Le sceptre du tocard...ou, comment louper tout tout le temps avec tout le monde. The Worst et ses patrons, ses complices, ses larbins ont démontré jusqu’où peut aller la brutalité et la trahison dans l’incompétence. Un cas d’école. De la déception dans de la coercition. Comment peut-on s’imaginer faire quoi que ce soit sans l’assentiment du Peuple que l’on ’’domine’’ ? Domination très très relative. Un maillage réglementaire ou législatif si serré soit-il n’entrave pas. Les mots ne sont rien, les actes posés d’en haut ne font que remuer la surface des choses et ne vont jamais au cœur, au fond, au centre de ce qui est visé. A l’autre bout du harpon il suffit de s’assoir et de penser :’’non’’ pour que rien ne change. Tous ces ’’nons’’ accumulés sont l’espèce de muraille de chine qui cerne un pouvoir devenu ennemi d’une population prise en otage mais encore présente définitivement et invincible quoi qu’on fasse car rien de ce que l’on peut faire n’est à la hauteur de ce qu’il y a à remuer si le consentement est absent, puisque cela se situe dans une autre dimension, un ailleurs inatteignable que même la Raison n’explore ou n’envisage que très partiellement. Se prendre pour quelqu’un capable d’outrepasser cette frontière n’est pas une preuve d’intelligence et déclarer ouvertement que l’on va outrepasser n’est qu’une preuve d’inconscience, de pauvreté intellectuelle et de lacunes de tous ordres. ’’Vox populi vox dei’’ n’a jamais été un adage aussi juste aussi vrai. Tu ne passeras pas, tu as été jugé insuffisant.

     

    Répondre à ce message

  • #2535247

    Autonomie les bases de la liberté.

    L’autonomie, c’est comme le pouvoir politique : quand on délègue, on subit.

    Les postes critiques de notre souveraineté n’ont pas seulement été délégués, ils ont été confiés à de gens qui ont des intérêts contraires.
    Au plan individuel le premier élément de l’autonomie est l’abri. Au niveau de la nation l’abri c’est le territoire, dont la porte est laissée ouverte sans contrôle. Même si la situation est réversible, il est rare qu’un occupant parte tout seul.
    Le second point est l’autonomie alimentaire, le modèle personnel implique des choix de vie importants et beaucoup de temps. Pour, la France qui possède un vaste et vrai territoire agricole plus des zones outremer d’où proviennent des produits tropicaux, le problème est plus l’industrialisation subventionnée et l’utilisation massive du trio infernal : engrais, pesticides, graines hybrides. Constater qu’un secteur stratégique clé ne permet pas aux paysans individuels de vivre décemment est un marqueur d’échec évident.
    Ces positions établies, nous devons éventuellement les défendre. Il est tellement évident qu’il faille être nos propres concepteurs, et fabricants de nos outils de défense, que le simple fait de confier cela à d’autres devrait être considéré comme de la haute trahison.
    D’autres grands sujets stratégiques doivent aussi conserver une grande autonomie vis-à-vis de l’étranger et du secteur privé :

    La santé, la possibilité de répondre en interne à des situations délicates intérieures ! La crise actuelle montre l’étendue de la gabegie. Encore faut-il que les responsables du domaine ne soient pas des idéologues corrompus. (Il existe un plan « épidémie » élaboré il y a plus de dix ans par le service de santé des armées qui répondait depuis le début à la situation, mais savent-ils au moins lire !)

    L’énergie, le scandale Alstom, l’oxymore écologique (voiture électrique…), sans oublier l’importance de l’ingénierie de la maitrise de la réaction nucléaire dans notre force de dissuasion.

    La logistique, des transports et des communications qui permettent à la « machine de fonctionner ».

    L’état, (avec ses trois pouvoirs qui devraient être autonomes et indépendants les uns des autres), mais également l’état affranchi de toutes pressions ou ingérence de l’étranger.

    De tout ce qui précède, nous pouvons conclure que notre exécutif a bradé l’indépendance de la France et nous connaissons la sentence pour forfaiture !

    Libre selon l’

     

    Répondre à ce message

    • #2535316

      Bonjour Bob,

      Pour du soleil à l’horizon j’y mettrais ma conviction comme beaucoup mais pour reprendre le contrôle de cette situation rien n’est établi.

      Vouloir et pouvoir sont aujourd’hui aux antipodes de matières créatrices pour le bien des français je te rejoins.
      Le raisonnement ne peut-être local mais globalement français à toute solution d’inversion de courbes, de sens, de logique comprenant les domaines clés de gestion d’un État(qu’il soit français ou d’ailleurs).

      Des questions aujourd’hui que tout le monde devraient se poser au port obligatoire d’une muselière satanique :

      Si la France fût, doit-elle mourir pour faire peau neuve ou disparaître dans les arcades de l’Histoire avec son peuple comme tant d’autres civilisations auparavant ?

      Son peuple a t-il encore la volonté assez forte de devoir changer le cours de l’Histoire qui l’a mène à sa mort de toute évidence ?

      De l’ombre à la lumière le pas est énorme demandant beaucoup de sacrifices économiques, sociaux et politiques d’un lâché prise de nos bourreaux pompant encore et encore jusqu’à la dernière goûte de vie d’un drame en gestation depuis plus de 40 ans.

       
    • #2535506

      @nova

      Par pure conviction

      Pour être parfaitement honnête, je ne pense pas que nous puissions maintenant renverser la situation. Si nous faisons une lecture Guénonienne des conditions, nous sommes en fin de cycle, même si celui-ci peut durer encore de nombreuses années. L’espoir de la situation réside dans le fait que l’arbre pourri va tomber tout seul, pas besoin de prendre les armes pour cela. Par contre, une fois l’arbre à terre la lutte risque fort d’être violente.

      Ma conviction est que, si nous voulons que le monde suivant soit autre, nous devons construire cet autre dès maintenant. C’est par l’exemple que passe l’enseignement, et l’exemple demande un travail énorme. Etre droit, honnête, ne pas succomber aux leurres du monde moderne, garder le cap, conserver ce qui en vaut la peine et transmettre ce qui est bien, demande autant d’énergie qu’un combat intense mais ponctuel. Le combat d’aujourd’hui est physique en apparence, mais d’une violence immense dans le domaine de la pensée et de la spiritualité. La sincérité de Monsieur Soral dans sa vidéo après sa garde à vue était touchante, car c’est LA question que nous devons nous poser quand nous comprenons les enjeux : vais-je me comporter comme un homme en accord avec mes convictions face à une situation exceptionnelle ?

      Bien sûr que l’individu n’est rien en comparaison d’un pays, mais si cet individu se comporte comme il voudrait que le pays soit, alors, peut-être que d’autres suivront, jusqu’a faire un pays.
      De toute façon, l’autonomie individuelle et la résilience ne peuvent pas faire de mal. Je comprends Monsieur Soral quand il montre que ceux qui peuvent regarder le monde s’écrouler sont des privilégiés, et la compassion voudrait que nous blâmions, avant tout, les politiques de rapines et de destructions menées depuis des décennies. Mais dans ceux qui subissent, il y a aussi des moutons et des collabos qui ont profité de la situation quand il faisait bon chanter.

      L’humain est comme ça ! La pédagogie des catastrophes peut parfois ouvrir les yeux des plus myopes. Une personne posait la question suivante : quand faut-il planter des arbres ? Et la réponse du fermier : Il y a deux périodes pour planter des arbres, maintenant et il y a dix ans !

      Pour ma part, je regrette de ne pas les avoir plantés il y a trente ans.

      Cordialement

      Libre selon l’esprit

       
  • #2535270

    Pas de limite à l’Hypocrisie !

    L’Empire en difficulté grave ,qui a perdu depuis belle lurette
    toute dignité,fait de plus en plus fort et de moins en moins crédible
    dans la Perversion des mots et des Faits .
    Le discours du Robot Perverti du système ,illustre cette méthode,
    devenue familière au "Monde" Immonde ,symbole de l’agressivité
    incontrôlée d’un ’Empire en décomposition puante , violente,dangereuse .
    L’interventionnisme extérieur va devenir la règle .
    Le Peuple Masqué ,semble dépassé par la conjoncture complexe .
    Mais ER voit clair et c’est fondamental et réconfortant !

    .

     

    Répondre à ce message

  • #2535289
    Le 29 août à 09:22 par Pacôme Ladislas
    Covid-19 : Macron découvre l’importance de la souveraineté

    Le jour où il bottera publiquement le cul d’Attali, je commencerais à le croire.

     

    Répondre à ce message

    • #2535331
      Le 29 août à 11:12 par il apprend, Macron !
      Covid-19 : Macron découvre l’importance de la souveraineté

      En général quand les Attalis sont à découvert, ils rentrent dans leur terrier pour médire à nouveau et voir de quel coin ils lanceront leurs prochains complots...

      Cela dit, Macron peut très bien se détourner de son apprentissage attalien pour se rapprocher de la voie de la sagesse, c’est pas exclu. Ce type est jeune, il est dynamique, pas trop con, et un certain amour de son image, y’a pas de haine chez lui, c’est juste qu’il s’est conditionné dans un certain modèle... et né en 77, en pleine époque punk... Bref, on verra !
      J’ai l’impression que ses insultes envers nous sont plus un tic de classe, que sa véritable personnalité.

      C’est con parce que s’il voulait servir la France, on serait des millions à le soutenir, plutôt que d’obéir à une petite caste de parasites. Il y a une forte demande (ou attente) mais pas d’offre...

       
    • #2536533

      Macron souveraniste ?

      Une blague de mauvais goût. Impossible, même pas en rêve. Toute sa carrière est basée sur le mondialisme. En nommant Bayrou commissaire au plan, il ne trompe personne et surtout pas ses commanditaires dont Attali est le plus visible. Bayrou ne fera rien en matière de souveraineté économique comme il n’a jamais rien fait en politique à part nuire !

       
  • #2535314

    Cette crise [du Covid-19, NDLR] nous a montré que nous devons continuer à produire dans notre pays




    Proverbe chinois :
    Quand l’homme de travers utilise le moyen juste, alors le moyen juste opère de travers .
    Résultat , quand l’homme de travers est la marionnette des lobbies financiers :



    l’industrie pharmaceutique, bénéficierait de « plus de marges de manœuvre », notamment en réduisant de 300 millions d’euros l’effort qui lui est demandé chaque année dans le plan de Finances



    A comparer avec les directives que Trump a imposé aux industries pharmaceutiques américaines, leurs enjoignant de vendre à bas coût sur le territoire US ! !

     

    Répondre à ce message

    • #2535385

      Bon, les proverbes chinois...
      _ « Si tu merdes en laissant échapper un Virus pourri de ton labo franco-Chinois (virus destiné à éradiquer la populace) alors dis que ça vient du pangolin et des chauves-souris ».
      Des décennies que le chinetoque bouffe de l’animal et c’est maintenant ... ?!?
      Allez, pour le fun « Si le chinois a les yeux plissés, c’est parce que le riz ça constipe ! »

       
  • #2535315

    De toute manière,la marionnette girouette dit oui,ça sera non,s’il dit noir,c’est blanc...etc
    Son quinquennat avec tous ses sbires sinistres restera dans l’histoire économique, sanitaire,sociale,sociétale,communautaire,liberticide...etc...comme ceux qui auront crucifier la France ;c’était le but de ses maitres de l’oligarchie mondiale !!Ils ont finit et a vitesse grand v,de foutre en l’air le pays a tous niveaux !!Il ne reste rien,c’est du jamais vu...il a même réussi a bâillonner le peuple sous prétexte fallacieux et a l’empêcher de manifester son mécontentement !!En temps voulu,il faudra se souvenir de sa traitrise,de ses décisions liberticides et de la misère qu’il aura engendré...Tout finit par se payer,un jour !!!

     

    Répondre à ce message

  • #2535415

    Officieusement : " Les entreprises françaises qui investissent en Asie sont priés de rapatrier les activités en France pour faire faillite et être rachetées par les entreprises américaines.

     

    Répondre à ce message

  • #2535832
    Le 30 août à 07:59 par Bertrand Dudéclin
    Covid-19 : Macron découvre l’importance de la souveraineté

    Oui mais " en même temps" il vend les fleurons de notre industrie et notre mobilier national et "en même temps" il applique la feuille de route d’e l’UE, une organisation supranationale ! Sacré Manu !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents