Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

De Travail-Famille-Église-Patrie à l’individu-roi… de rien

De l’homme augmenté à l’homme diminué

Quand Christiane Taubira sur les bancs de l’Assemblée évoqua un « changement civilisationnel » à l’oreille de Christine Boutin, cette dernière rapporta ces propos mais ne fut pas prise au sérieux. Pourtant, le quadriptyque qui constitua la France, Travail-Famille-Église-Patrie, sans cesse attaqué depuis la fin du XIXe siècle, aujourd’hui vacille.

 

Si la valeur travail fut encore à l’honneur jusqu’au changement de paradigme économique et monétaire des années 1970 (la fin de l’étalon-or et son remplacement par le dollar, la crise pétrolière et l’avènement du libéralisme), l’Église, elle, subissait les coups de boutoir des loges maçonniques et des gouvernements sous influence depuis un siècle déjà. Quant à la royauté, elle avait fait long feu sous couvert de Révolution, mais avec le soutien de l’étranger, extérieur et intérieur. Il restait la famille, qui tint bon jusqu’en 1968, la patrie étant passée à la trappe après la grande boucherie mondialiste (1914-1945) et les guerres de décolonisations (1954-1962).

Pour ainsi dire, les quatre piliers de la France furent attaqués frontalement et non plus souterrainement depuis Mai 68 et la fin objective du gaullisme, une date charnière dans l’histoire de France. Malgré les sursauts collectifs des années 70-80, où syndicats et partis firent montre de leurs derniers feux, l’affaire était entendue : l’individu avait gagné, il pouvait jouir sans entraves, et ses entraves étaient le travail, la famille, la patrie et l’Église, qui enserraient la pauvre victime dans un carcan de fer. Ah, l’armée : achevée sous Chirac avec la fin de la conscription et son corollaire, les nouvelles générations ne devaient plus savoir tenir un fusil et se défendre, sous prétexte de paix européenne et de pacifisme…

 

JPEG - 139.4 ko
Qui sait encore tenir un fusil, à part les militaires et les terroristes ?

 

50 ans plus tard, le même individu, libéré, n’a plus ni tenue ni repères. Sans structure et sans force, et surtout sans base morale résistante, il est à la merci de toutes les forces manipulatoires, et le pouvoir de moins en moins profond ne se gêne pas pour le re-former à son idée. On parle de la fin du travail, le chômage est de masse, l’aumône étatique universelle se profile, sourire carnassier en coin : il sera très facile de maîtriser ces foules, ne sachant plus prendre les armes, et maintenues artificiellement juste au-dessus du niveau de la mer, en termes de survie matérielle. Quant au spirituel, il suivra, comme l’intendance. Il ne sera pas difficile de soumettre cette armée d’individus vaincus, c’est-à-dire de transformer la masse de pauvres ou d’appauvris (par le même Système) en masse critique anti-révolte. Ce sont eux qui étoufferont et dénonceront les derniers révoltés à l’aide d’une presse déficitaire, c’est-à-dire 100 % sous contrôle.

Mais avant d’en arriver là, il faudra extirper les derniers relents de catholicisme et de nationalisme du peuple, qui a la nostalgie tenace. Car les plus anciens se souviennent de cette France d’avant où la vie était vraiment meilleure. Une fois cette génération passée, le processus progressiste s’accélérera, on peut en être sûr. L’individu, débarrassé des relations familiales gratuites et de toute solidarité, du travail pénible et du culte de l’effort, de la croyance en un Dieu et de toute transcendance, de l’idée de nation et de fraternité d’armes, sera alors devenu à son insu un soldat du Système sans aucune résistance possible. Il ne disposera plus des moyens mentaux et sociaux de se défendre contre l’intrusion et la conformation oligarchiques.
Son désenchantement sera à la mesure de ses jouissances passées, cette aliénation à crédit.

Contre la nouvelle eschatologie, le combat sera eschatologique,
lire sur Kontre Kulture

 

Enracinement contre déracinement, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les chasseurs aussi, savent encore tenir un fusil.

     

    • N’oublions pas non plus les très nombreuses personnes inscrites en club de tir... Et qui sont assez inquiètes de savoir qu’un policier tire péniblement en 1 an ce que le tireur sportif moyen tire allégrement en moins d’une semaine.

      Ouais... Moi aussi ça m’a foutu les jetons lorsqu’on me l’a expliqué... Parce qu’entre nous, 50 cartouches tirées par an, c’est vraiment pas grand chose.


  • Excellente analyse, d’une effrayante réalité.
    Il reste l’espoir du grain de sable qui viendrait enrayer la diabolique machine mondialiste.

     

    • Nous sommes le grain de sable ! Faites prendre conscience de la réalité aux gens autour de vous (sans non plus être trop importun ou intrusif), faites des enfants, et le temps ne pourra jouer qu’en notre faveur !


  • Certes ! les mains tremblent à part celles des terroristes et des militaires c’est vrai. Cependant il y a une résistance : la votre qui est devenue la notre. Il y a un noyau dur qui grossit de plus en plus, la France n’est pas représentée par les médias, ils la modèlent comme on la leur demande, ce n’est pas non plus une France insoumise, insoumise envers qui ou quoi ? Elle résiste courageusement et se libère peu à peu sans fusil ni trompette et ni tambour. Il y a aussi un noyau catholique qui résiste idem il ne fait pas parler de lui mais je peux vous dire qu’il existe bel et bien comme jamais la ferveur et sa force et ne se décourage pas, transcendant la tristesse en joie et ça le Seigneur le sait !


  • Oui mais les gens savent beaucoup sur internet maintenant, et jouent aux jeux vidéos. Et ils ont les loisirs. Sans oublier que la violence c´est pas bien. Peace and love. Il y a l´ONU pour régler les problèmes de toutes facons.

    Plus sérieusement, excellent article. J´ai un très bon ami qui a fait la première du Golfe 2003 - pas celle avec la fiole d´anthrax, celle avec les bombardements chirurgicaux de Jean-Claude Bourret pour les plus jeunes -, puis il a enquillé avec l´Albanie. il est pas sorti indemne certes, mais il règle pas mal de problèmes dans le quartier... Très respecteux, Personne ne vient le chercher.

    On ne soulignera jamais assez le mal causé par la fin du service de 10 mois, auquel j´ai échappé en fêtant l´affaire, on est con à 20 ans, on a pas vraiment une vision synthétique. 10 mois c´est un an d´études de perdu et plein de nanas qu´on aura pas... Faudrait reculer l âge du vote...

    Le service c´est d´abord de la virilité, de l´amitié, pas en carton, et des valeurs. Ensuite on peut mégoter sur les abus mais, combien de fiottes de bureaux, de profs dépressifs, de dealers de banlieue, auraient été sauvés en se levant à 6 heures du mat pour courir 20 bornes comme un con. Des millions.

     

    • Je me trouve très con d’avoir réussi à échapper au service militaire en 1992. On m’aurait fait faire des rudiments de sports de combat et ça m’aurait tellement apporté. A l’époque je croyais à la démocratie mondialisée et aux droits de l’homme. . .


  • Très bon article, mais qui omet une chose. Si le français s’est indéniablement "fiottisé" et" LGBTisé", il s’agit essentiellement de populations urbaines. De plus, si la virilité devient une insulte chez nous elle est cultivée ailleurs dans des pays largement plus peuplés. A mon sens rien n’est encore joué, et si les dégâts sont notables, ils ne sont pas irréversibles, la nature de tout temps reprenant ses droits.


  • Je suis un homme, pas un individu. Mais je partage quand même ce qui est dit. Né en 75 dans une cité minière abandonnée, j’ai connu une"pauvreté". J’ai un boulot maintenant, ma femme aussi... On fait avec..... Ce n’est pas le problème de nos "zélites" ! Voilà pourquoi il faut les détruire ! 0,0000000000000001%, contre "le reste " !


  • #1862682
    le 16/12/2017 par Collectif Paysans de Souche Colérique CPSC
    De Travail-Famille-Église-Patrie à l’individu-roi… de rien

    Qui sait encore tenir un fusil, à part les militaires et les terroristes ?
    Les survivalistes, les chasseurs, les tireurs sportif, les paysans
    Mais de toute manière,, les citadins seront égorgés, violés, dénoncés ou exécutés dés les premiers jours
    La résistance se fera en milieux rural
    ET ILS LE SAVENT .......


  • Bonne Ascension Etoile de l’onde Guerrier !

    Le discernement.

    MP