Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"De graves dysfonctionnements" : un rapporteur démissionne après avoir contrôlé les comptes de campagne de Mélenchon

Alors que la commission des comptes de campagne vient de transmettre son évaluation aux candidats à la présidentielle de 2017, un rapporteur chargé de vérifier les comptes de Jean-Luc Mélenchon a démissionné. Dans Le Parisien de dimanche, il dénonce de « graves dysfonctionnements ».

 

Il y a une semaine, la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a rendu ses conclusions aux candidats à l’élection présidentielle de l’année passée. Tous ont reçu le verdict de la commission qui avait provoqué le séisme de l’affaire Bygmalion en rejetant, en 2012, les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy. Mais, pour l’heure, la CNCCFP n’a pas encore rendu publiques ses conclusions : les onze candidats, qui ont dépensé au total 74,1 millions d’euros, bénéficient encore de quelques jours pour déposer un recours devant le Conseil constitutionnel.

Mais, dans les coulisses feutrés de cette commission de contrôle très sensible, un psychodrame s’est produit le 20 novembre dernier, révèle Le Parisien dans son édition de dimanche. Jean-Guy Chalvron, l’un des rapporteurs en charge de vérifier les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon, a claqué la porte. Il justifie sa démission dans les colonnes du quotidien. Il aurait, selon ses dires, décelé des dépenses litigieuses mais se serait heurté au refus de la commission de tenir compte de toutes ses observations.

Lire la suite de l’article sur lejdd.fr

Les derniers faits autour de Mélenchon, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.