Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

De la France à l’Ukraine : la démocratie est-elle menacée ?

France Culture, 29 mai 2014

Échanges entre Régis Debray et Gabriel Robin (ambassadeur de France, ancien directeur des Affaires politiques au ministère des Affaires étrangères, ancien ambassadeur auprès de l’OTAN) à propos de l’Ukraine sur la radio d’État France culture. Débat malheureusement parasité par l’agaçant atlanto-béat Brice Couturier.

 

Partie 1 :

 

Partie 2 :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est vrai, cette “Matinée de France-Cul” avait tranché sur son habituel atlantisme bête-et-béat, certes à Brice Couturier près...
    La vraie question : Régis Debray - cet ancien équilibrateur d’Attali auprès de Mitterrand - consentira-t-il à dialoguer officiellement avec Soral et son réseau, ce qui devrait lui rappeler certaines ardeurs de sa jeunesse ?
    Ce n’est pas sûr... et les torts ne viendraient pas que de lui-même : ce médiologue équilibriste est très “secondaire” et ne prise guère les emportements au nom de Dieu et en référence à Adam & Eve, comme chez certain(e)s protégé(e)s soralien(ne)s, fût-ce afin de réconcilier les monothéistes contre l’Empire cherchant à les diviser pour mieux les opposer.
    A suivre...



  • Démocratie =
    Egalité dans les droits.
    +
    Egalité dans la parole.



    Rien de plus, rien de moins. Quand le 1er parti de France fait 16% du temps de parole, il convient de redonner aux mots leur sens réel, et non leur sens satanique.
    La démocratie n’est pas du tout appliquée, donc la démocratie n’existe pas là où elle est censée nous intéresser : dans le concret.
    Le reste est de la foutaise satanique, ces gens qui parlent de démocratie sont absolument illégitimes à donner la moindre leçon de bon sens.



    Vu ici : https://www.youtube.com/watch?v=dj4...


     

    • Démocratie = possibilité pour l’ensemble des citoyens de bloquer ou d’imposer des lois, de modifier la constitution ou de destituer un représentant incompétent, c’est le point primordial, pas de pouvoir au peuple en dehors de ça.

      Régis Debray j’en avais beaucoup entendu parler en bien mais je regrette, ses analyses sur la Crimée, sur l’UE et sur la souveraineté ne m’impressionne pas, il n’a pas forcément tort sur le tout mais il manie un peu la langue de bois.
      Un état privé de souveraineté deviens une province et d’après notre constitution, ceux qui ont accepté ça sont des traitres.

      Pourquoi il est interdit de séjour chez les yankees ?


  • Toujours cette petite musique (de plus en plus en sourdine néanmoins) qui consiste à dire "oui on a raison de se méfier de la montée du front national". J’aurais aimé que Debray dise pourquoi on a tant raison que ça de se méfier du FN… et je sais par avance que les arguments sont faibles.


  • Le dénommé Bruce Couturier est à vomir. Un haut-parleur de la propagande neo-cons. Un mélange d’ignorance crasse et de haine de la Russie : la géopolitique vue par un bobo.

     

  • Brice couturier est insupportable !


  • Un tres grand respect pour Régis Debray


  • Enfin !
    Cela faisait un moment que j’attendais ce type de discussion sérieuse.
    Alors je me dis ceci :
    Si le Front provoque ce type de discussion salutaire à 25% , alors imaginons ce que ce sera autour de 30%.
    Bref, la France est toujours là et les cerveaux qui vont avec.


  • Aller jouer les matamores et les donneurs de leçon là-bas en Ukraine.
    ça me fait penser à une mouche qui zonzonne aux oreilles de l’ours.
    J’ai honte j’ai envie de prendre une pelle de creuser un grand trou, pour me cacher tellement j’ai honte.
    Heureusement qu’à la tête de la Russie il n’y a pas un agité, mais un homme cultivé et sage, sinon on n’existerait plus.


  • Dans la conscience historique pluri millenaire de Mr. Debray, est-il possible d’integrer l’irredentisme des Khazars, dont l’empire fut ecrase par la Russie kievienne a la fin du Xeme siecle ?


  • Il n y a même jamais eu de democratie dans ces pays.

     

    • Ces 2 hommes, en particulier Régis Debray, a un discours très fin, assez subtil sur le fond, mais bon, en même temps, ce n’est pas difficile de constater le délabrement de notre pays. Les journalistes en France sortent-ils tous de la même loges des initiés de la connerie ?


  • Belle et magistrale lecon qu administrent Debray et Robin a des journaleux ignards agressifs et finalement insignifiants : France Inter quoi !


  • ce débat montre surtout l’incurie abyssale des béotiens de france inter......aucune vision de l’histoire des mentalités,aucune vision de l’histoire tout court....."la russie n’a pas participée au d-day’ persifle l’animateur débile.....regis debray bouillonne .....ah oui petit bobo ?et stalingrad ?? sans la victoire du front russe ,oublié l’étau qui brisa les nazis.c’est si élémentaire que j’ai l’impression d’énoncé un cliché.et bien non.......quand a la pétasse qui veut voir apporter la démocratie a la turquie..la j’ai beuguer.........le travail est gigantesque .........


  • Le faux débat entre Debrais et Robin par journalopes interposées qui se transforme en vrai débat entre les deux débateurs unis d’un côté et les journalopes de l’autre.

    Emission très pédagogique sur les mécanismes du pouvoir médiatique puisque dans tous ces faux débats, l’animateur-journaliste par ses questions et ses remarques est le vrai manipulateur d’opinion caché derrière de faux débatteurs (typique des pseudo-débats droite vs gauche).

    Pris de court (?) par l’absence de désaccord et les positions non politiquement correctes des deux intervenants, ils sont obligés de sortir du bois et apparaître pour ce qu’ils sont réellement, une police de la pensée au service du Système.


  • Le père Debray les a recadrés ces stagiaires de l’information ! Il en a sorti des belles à ces ignares....Comment se fait ce qu’avec nos impôts nous nous retrouvons avec un tel discours atlanto-béat sur une radio nationale ?? Radio Paris est allemand, radio Paris ment ?

     

  • Emission très intéressante...
    L’ancien bobo Régis Debray, ou plutôt proto-bobo (souvenons-nous de ses escapades Andines...), nous devient infiniment sympathique confronté aux enclumes soviétoïdes de France Cul...
    Et de nous dire "Notre diplomatie est inculte", l’ENA et Science-Po de même, accuser les jounalopes d’être des militants ! Quel régal ! On mesure l’écart abyssal qui s’est creusé en deux générations au sein du peuple Français, car enfin, Debray n’est pas foncièrement différent d’eux, mais il bonifie avec l’âge contrairement à ces crétins qui n’évolueront que vers le caniveau... Et pourquoi ? Tout simplement parce que Debray est le produit d’une société ou la culture et l’instruction n’étaient pas de vains mots ! Autrefois, la maladie de la jeunesse guérissait avec l’âge, aujourd’hui elle a pris une allure cancéreuse.
    Quant à Monsieur l’Ambassadeur, c’est un régal d’entendre un homme de cette qualité, de la pure intelligence "made in France" si j’ose dire... Et il nous résume simplement le problème du temps d’une formule lapidaire : "Il va falloir sauver l’idée d’Europe de la fin de l’Union Européenne..."
    L’Europe est une énorme baudruche, un éléphant dans un magasin de porcelaine, et ce mélange est ultra dangereux !!! Oh jouissance pour nos oreilles...
    Que peuvent faire les crétins de France Cul face à de tels interlocuteurs ? A part nous sortir les grosses tartes à la crème de la démagogie... "Le peuple Ukrainien a fait ceci, a fait cela..." Imbéciles ! Le peuple n’a rien fait du tout, quelques idiots utiles ont suivi les meneurs, les faiseurs d’opinions, et se sont fait tuer à leur place, c’est tout... Et effectivement, ce peuple fera les frais de cette opération de déstabilisation, n’en déplaise à nos cornecul de journaputes !
    Regardez bien, Français, ce qui se passe là-bas, car cela pourrait arriver chez nous plus vite qu’on ne pense... La pourriture faisandée cosmopolite ne lâchera pas sa gagneuse comme ça, il ne faut pas se faire d’illusions ! Même victorieux par les urnes, le peuple doit savoir qu’il devra aussi l’être par les armes et par le SANG versé ! Et ce sera le prix à payer pour avoir oublié que le combat pour la liberté est un combat permanent que chaque génération doit livrer à sa façon.
    Victime de la novlangue depuis le XVIIIème siècle, le peuple Français entrevoit enfin une occasion historique d’entrer à nouveau dans l’Histoire de la façon la plus fracassante !
    Amen.


  • Regis Debray est un grand esprit... on comprend pourquoi on l’entend de moins en moins souvent dans les merdias...


  • J’adore ce genre de débat où deux intervenants d’origines politiques differentes sont censés se contredire et l’ont voit bien tout de suite ,qu’ils sont d’accord sur des bases simples mais qu’ils doivent argumenter ,de façon assez fine au demeurant , face à des journalistes qui soit n’ont rien compris ,soit jouent leur rôle écrit par d’autres , ce qui revient au même , au bout du compte .Deux hommes cultivés et libres penseurs face à la pensée unique , d’état , con et obtue !!


  • La civilisation européenne ne pourra jamais avoir un point de vue juste sur Byzance. La sainteté et la grandeur aux yeux de l’érudit orthodoxe, ne relèvent pour eux que de l’extérieur, du ritualisme, du formel et leur restent étrangères. Cela leur semblera manquer de culture pour la seule raison que cela n’est pas européen ; et hétérodoxe, parce que cela ne rentre pas dans le cadre du catéchisme latin. Au mieux, le savant occidental ne verra dans la culture byzantine qu’un exotisme brillant et curieux. Son exigence d’ "objectivité critique ", imprégnée du venin de la tradition critique de l’école de Tübingen, lui ôtera toute liberté « critique » de prendre parti. Il ne comprendra ni ne ressentira jamais l’âme et la figure de la culture orthodoxe byzantine. L’érudit occidental restera soit thomiste et papiste, soit rationaliste, protestant, et en tous les cas, adepte du scepticisme non sans une forte dose de sarcasme. Pour vraiment aimer et ressentir le coeur de Byzance de tout son être, il faut être baptisé dans les eaux de Byzance, être brûlé par le feu de son soleil, être enveloppé par les volutes de la fumée de ses encensoirs, et lui appartenir sans réserve. On n’aborde pas l’étude de la religion, du christianisme, de la Byzance orthodoxe, comme celle d’une curieuse espèce de scarabée, ou du folklore. Mais il faut s’incarner dans l’objet de sa recherche. Pour parler comme Berdiaev, on ne doit pas ici « objectiviser », mais il faut comprendre « existentiellement ». C’est-à-dire seulement après avoir le sentiment de ce que ce tout est profondément quelque chose de familier, et non issu de l’extérieur, qu’il appartient entièrement au chercheur, que le chercheur s’y est pleinement adonné de toute son âme, de tout son coeur et de toute son intelligence, et qu’il s’est incarné en lui. Seulement le byzantin en esprit peut vraiment parler de la culture orthodoxe byzantine et de ce qu’elle recèle.

     

  • Père debray fait une bonne analyse mais on dirait qu’ils n’ont toujours pas intégré le NOM et ses conséquences.

     

  • L’analyse de Debray sur la frontière est juste, cela le peuple français par le simple bon sens l’a compris depuis longtemps. Deja pour le traité de mastrich le peuple avait voté a un peu plus de 50 % il avait dit oui a reculons on sentait déja le piège .


Afficher les commentaires suivants